sommaire
03Editorial
L'INTERVIEW
du MOIS
3 -
4 -
7 -
8 - L'Interview du Mois
10 - Gouvernement en Action
25 - Internationa...
Pour ce premier numéro du Bulletin du Gouvernement, il paraît opportun
de procéder, comme l’usage le veut, aux présentatio...
Le Mot du Chef du Gouvernement
Mohamed Said Fofana
Premier Ministre
Durant ces quatre (4) dernières années, nous vous
avon...
Du point de vue économique, l'une des toutes premières initiatives du Gouvernement après
l'élection du Professeur Alpha Co...
Malgré les efforts consentis par le gouvernement Guinéen et ses
partenaires, la FHVE persiste. Quelles sont les dernières ...
réée par un arrêté pris par Monsieur le Premier Ministre, Mohamed Said Fofana, la
Cellule de Communication (CCG) est un or...
L ’Interview du Mois
Cheick Taliby Sylla
Ministre de l'Energie et de l'Hydraulique
Quelle est la vision du Ministère de l’...
L ’Interview du Mois
Le Bulletin du Gouvernement
Quel sera le délai d’exécution des travaux ?
Le projet d’interconnexion v...
Gouvernement en Action
Gouvernement en Action
Primature
Primature
Lutte contre Ebola
Falesadé, Tondon, Baadi, Ouessou jusq...
Le Bulletin du Gouvernement
Justice apportés par le ministre SAKO, le projet a été
Le Ministre d’état en charge de la Just...
Mines, Economie et Energie après la société. Il enfin demandé le soutien
Signature du contrat d’électrification des des sa...
Pour finir, il a promis que d’autres biens Diamonds est un projet à responsabilité
comme la construction des routes, limit...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
En retour, le Ministre, très marqué par cette sorte que le marché soit ...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
?L’accès au port assujetti au paiement
d’une taxe portuaire ponctuelle ...
Coopération
Cérémonie de remise officielle d’engins Le premier Salon des Sports et la construction
roulants et d’équipemen...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Santé
Défense
officiellement remis le 18 Mai dernier au camp
Lutte cont...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Action Sociale
Ministère du Plan
la Ministre a tenu un discours de remo...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Avant de clore son intervention, le Ministre institutions financières, ...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Culture Jeunesse
Visite du Ministre de la Culture, Mohamed C’est parti ...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Ensuite, il y aura la proposition des
projets/actions pour et par les j...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Il a appartient à chaque Conseil Ce lancement est le résultat du renfor...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
Ministère Délégué des Guinéens de l'Etranger
Economie
Une mission du FM...
Le Bulletin du Gouvernement
Gouvernement en Action
III- Mission du Ministre d'Etat en Charge de
l'Economie et des Finances...
Le Bulletin du Gouvernement
International
International
Monsieur Halim Majid
Ambassadeur du Maroc en Guinée
Monsieur Halim...
Le Bulletin du Gouvernement
International
Ensuite, il s'agira de faire le tour d'un certain nombre de villes et de village...
Etat de nos Réformes
Etat de nos Réformes
Amara Camara
Secrétaire Général du Programme de Réforme
de l’Etat et la Modernis...
Etat de nos Réformes
IV. Les Politiques publiques à moyen terme (2011 – 2015):
Des politiques publiques qui constituent le...
Etat de nos Réformes
(vii) le renforcement de la Gouvernance territoriale, et du développement local, à
travers l'approfon...
Etat de nos Réformes
?Les réformes sectorielles initiées dans les divers ministères , notamment
dans les secteurs stratégi...
Espace Santé
Espace Santé
Marie Claire Tchecola
Infirmière à l’hôpital Donka et Guérie d’Ebola
Comment avez-vous contracté...
Espace Santé
Plusieurs jours de soin se sont écoulés et de nouveaux prélèvements ont été effectués. Ils ont été
négatifs. ...
Espace Santé
Malgré toutes ces péripéties, vous êtes restée forte et courageuse. Vous avez
été honorée, au mois de Mars de...
Paroles à un Point Focal
Paroles à un Point Focal
Mamadou Diallo
Point Focal du Ministère des Sports
Quels objectifs visez...
Bulletin du gouvernement   edition de juin 2015
Bulletin du gouvernement   edition de juin 2015
Bulletin du gouvernement   edition de juin 2015
Bulletin du gouvernement   edition de juin 2015
Bulletin du gouvernement   edition de juin 2015
Bulletin du gouvernement   edition de juin 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bulletin du gouvernement edition de juin 2015

436 vues

Publié le

Bulletin du Gouvernement
N001

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
436
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bulletin du gouvernement edition de juin 2015

  1. 1. sommaire 03Editorial L'INTERVIEW du MOIS 3 - 4 - 7 - 8 - L'Interview du Mois 10 - Gouvernement en Action 25 - International Editorial - Porte-Parole du Gouvernement Le Mot du Chef du Gouvernement La Cellule de Communication du Gouvernement - CCG 27 - Etat de nos Réformes 31 - Espace Santé 34 - Paroles à un Point Focal 35 - Rôle des Points Focaux 36 - Femmes d’Ici et d’Ailleurs 37 - Diaporama - L’Actualité en Vidéo Le Bulletin du Gouvernement 2 Damantang A. Camara Ministre de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi, Porte-Parole du Gouvernement Le Rôle de la CCG 07 FEMMES d’Ici et d’Ailleurs36 Mariama Ciré Kourouma Espace Santé Marie Claire Tchecola Infirmière à l’hôpital Donka et Guérie d’Ebola 31 Le Mot du Chef du Gouvernement SEM Mohamed Said Fofana Cheick Taliby Sylla Ministre de l'Energie et de l'Hydraulique Bénéficiaire du programme de financement par le microcrédit mis en place par l’ANAMIF Etat de nos Réformes27 08 Amara Camara Secrétaire Général du Programme de Réforme de l’Etat et la Modernisation de l’Administration (PREMA) 04 Cellule de Communication du Gouvernement International Monsieur Halim Majid Ambassadeur du Maroc en Guinée 25 09
  2. 2. Pour ce premier numéro du Bulletin du Gouvernement, il paraît opportun de procéder, comme l’usage le veut, aux présentations. En effet, la Cellule de Communication du Gouvernement (CCG) est un organe qui vient combler le vide abyssal qui existait entre l’action gouvernementale et la connaissance de cette action par les populations. Elle a commencé, tout d’abord, à faire de l’information pure et simple avant de s’attaquer, proprement dit, au vaste et complexe concept que constitue la communication gouvernementale. Ainsi, pour donner plus d’envergure à la mission qui est la sienne, la CCG a jugé nécessaire de se doter de ce nouvel outil que constitue le Bulletin du Gouvernement. Aujourd’hui, grâce à une équipe jeune et dynamique, les activités de chaque département trouvent une nouvelle visibilité à la radio, à la télévision et surtout sur les réseaux sociaux, parfois (souvent même) en direct. Les ministres confrontés eux-mêmes à l’image que renvoie leur département prennent de plus en plus la pleine mesure de la nécessité de « faire savoir » et donc de « bien faire ». La rubrique « Gouvernement en action » est d’ailleurs leur principale tribune. Après l’adresse du Premier ministre, et parmi plusieurs autres articles, ce premier Bulletin présente notamment la mission et le fonctionnement de la Cellule de Communication du Gouvernement avec un témoignage d’un point focal de la CCG dans les ministères. Actualité oblige, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, nous livre sa vision de son secteur pour les années à venir et Marie Claire Tchecola, rescapée d’Ebola, partage avec nous l’expérience de l’épreuve qu’elle a traversée. Cette revue des activités gouvernementales doit pouvoir bénéficier de la contribution de tous. Vos suggestions et vos critiques sont donc les bienvenues. Mais, par dessus tout, n’oublions pas : « La réussite, c’est un peu de savoir, un peu de savoir-faire et beaucoup de faire-savoir » (Jean Nohain)[1] EditorialDamantang Albert Camara Ministre de l'Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l'Emploi et du Travail Porte-Parole du Gouvernement. Le Bulletin du Gouvernement Editorial - Porte-Parole du Gouvernement Damantang Albert Camara [1] Avocat, journaliste et auteur français. Né le 16 Février 1900 3
  3. 3. Le Mot du Chef du Gouvernement Mohamed Said Fofana Premier Ministre Durant ces quatre (4) dernières années, nous vous avons vu constamment sur le terrain. Quel bilan faites- vous de votre action à la tête du gouvernement ? l'arrivée du Professeur Alpha Condé au pouvoir notre pays était dans une situation des plus Aalarmantes. Les institutions républicaines, pour celles qui existaient à l'époque, n'avaient d'existence que de nom. Les politiques publiques antérieures avaient fini par couvrir notre pays d'insécurité. Notre administration était caractérisée par une pléthore d'effectifs mal formés, mal payés, comportant des fictifs dont les salaires étaient indûment payés. Les symboles de l'Etat à l'intérieur dans nos régions avaient presque disparu et l'Etat assurait à peine ses responsabilités qui sont entre autres l'amélioration de la fourniture des services sociaux de base et l'appropriation des éléments du développement par les populations bénéficiaires. Par exemple l'Etat n'accordait que 4% du budget national de développement au secteur agricole en 2010, ce qui était vraiment dérisoire si l'on veut lutter contre la pauvreté et aller vers la sécurité alimentaire. Les guinéens se souviendront des moments de flambées généralisées des prix des produits de première nécessité relatives notamment à des taux anormalement élevés d'acquisition des devises engendrée par la fraude, l'évasion fiscale et la rétention des devises issues des exportations. Je n'insisterai pas sur les tracasseries administratives qui faisaient jadis légion, et qui contraignaient les micros et petites entreprises à contourner la réglementation. Du point de vue gouvernance politique, dans le souci de renforcer la démocratie dans notre pays, le Gouvernement a entre autres procédé à l'organisation des élections législatives et la mise en place de l'Assemblée Nationale, à la mise en place des Institutions Républicaines (Cours Constitutionnelle, Haute Autorité de Communication, Conseil Supérieur de la Magistrature), à l'adoption d'une loi portant statut de l'opposition et à l'institution du Cadre de Dialogue Politique. Sur initiative du Président de la République le Gouvernement a institué les festivités tournantes de la date anniversaire de l'indépendance de la Guinée pour rapprocher l'Etat des citoyens et favoriser le développement des infrastructures dans nos régions et préfectures. Nous avons aujourd'hui un Ministère des Droits de l'Homme et des Libertés Publiques, ce qui est sans précédent dans l'histoire politique de notre pays et peut-être dans notre sous-région. Du point de vue social, je voudrais citer l'institutionnalisation et l'opérationnalisation du cadre de dialogue social impliquant les organismes syndical et patronal, qui a permis d'obtenir des avancées considérables dans nos rapports professionnels et de créer un véritable partenariat entre l'Etat, le patronat et les travailleurs. Le Gouvernement a aussi procédé à la revalorisation salariale au niveau de la fonction publique et, à l'adoption d'une nouvelle grille salariale. Toujours dans le souci d'améliorer les conditions de vie de travailleurs, nous avons institué un salaire minimum qui s'établit à 440 milles GNF. Dans ce même chapitre social, on peut mentionner, en dehors des efforts considérables déployés par le gouvernement pour lutter contre la Maladie à Virus Ebola, la généralisation de la prise en charge gratuite de centaine de milliers de femmes (CPN, Accouchements et Césariennes) et l'amélioration de l'hygiène de 412 centres de santé et de 44 hôpitaux. Le Mot du Chef du Gouvernement Le Bulletin du Gouvernement 4
  4. 4. Du point de vue économique, l'une des toutes premières initiatives du Gouvernement après l'élection du Professeur Alpha Condé à la Magistrature suprême de notre pays était de renouer avec les institutions de Bretton Wood (FMI, Banque Mondiale), qui s'est matérialisé par l'adhésion de notre pays à un programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC). Depuis cette date, nous continuons à redresser notre économie et à consolider les acquis. La dette extérieure s'élevait à l'époque à plus de 3 milliards de dollar US, soit plus de 67% du PIB en 2010. Nous sommes parvenus à alléger ce fardeau de deux tiers environ après avoir atteint le point d'achèvement de l'initiative PPTE. Je précise que nous courrions dernière cet objectif depuis 12 ans. L'inflation qui était à 21,4% en 2010, s'est établie à 8,4% au mois d'avril dernier. La monnaie nationale est stable et la politique monétaire rigoureuse que nous menons depuis l'entame des réformes en 2011 produit ses effets car les guinéens ont de plus en plus confiance en leur monnaie. Les réserves de change de la Banque Centrale s'élèvent aujourd'hui à 3 mois d'importation contre moins de 15 jours en 2010. Le déficit public est maitrisé et le taux de pression fiscale est passé de 15% (2010) à plus de 17%. Nous continuons à améliorer l'environnement des affaires où des progrès notables sont enregistrés dans la promotion des investissements privés, que ce soit dans le secteur minier, de l'énergie ou dans l'agro-industrie. Notre objectif est d'attirer toujours encore plus de capitaux étrangers, et la loi sur le partenariat public privé nouvellement votée par le Parlement devrait nous aider dans ce sens. Je voudrais terminer ce chapitre en disant que nous sommes en fin de programme avec le FMI, les cinq revues précédentes ont toutes été concluantes et la sixième le sera également. Pour la première dans l'histoire économie et financière de notre pays nous allons compléter un programme de 3 ans avec le FMI et la Banque Mondiale. C'est une performance à saluer. Les investissements dans les infrastructures font parties des priorités du Gouvernement. Au cours des 4 dernières années nous avons bitumé, réhabilité et/ou aménagé près de 1 000 km de roules (dont environ 700 bitumées). Dans tout le pays 7 bacs ont été réhabilité pour désenclaver certaines zones géographiques. Dans le même élan nous avons acquis un bateau de type croisière de 250 places pour relier Conakry aux iles en face et sécuriser la vie de nos concitoyens. Environ 150 km de voiries urbaines (reconstruction/bitumage), tant à Conakry qu'à l'intérieur du pays, ont été réalisés. Le Gouvernement a mis en circulation de 100 bus pour le transport urbain à Conakry. Sans être exhaustif, toutes ces réformes et tant d'autres que le Gouvernement a engagées et conduites avec courage ont été rendu possibles grâce au soutien de la population, qui continue de renouveler sa confiance au Président de la République et à son Gouvernement. Elles (réformes) devraient nous conduire notamment à des situations économiques dynamiques, favorables à l'emploi, à la lutte contre la pauvreté et à la sécurisation des personnes et leurs biens. Vous comprendrez donc que le Gouvernement a fait son travail, surtout dans un contexte difficile marqué par les tensions politiques à rebondissement depuis 2013 et la crise Ebola qui sévit dans notre pays depuis début 2014. Au risque de me répéter, nous avions le devoir de réhabiliter l'Etat, de reconstruire une économie qui était quasiment en lambeau, de redonner de l'espoir aux guinéennes et guinéens et leur montrer qu'on peut gouverner autrement ce pays dans la paix, l'amour et dans l'intérêt de tous. Mes présences sur le terrain, et celles de l'ensemble de membres du Gouvernement, visent donc à expliquer aux guinéennes et guinéens ce que nous faisons et/ou qu'on envisage de faire pourvu qu'elles continuent à nous faire confiance. Elles savent certes ce qui prévalait avant l'arrivée du Professeur Alpha Condé à la Magistrature suprême de notre pays. Le peuple de Guinée n'est pas dupe, il a juste besoin d'être entendu et informé et il agira en toute connaissance de cause. Nous restons confiant. Le Mot du Chef du Gouvernement Le Bulletin du Gouvernement 5
  5. 5. Malgré les efforts consentis par le gouvernement Guinéen et ses partenaires, la FHVE persiste. Quelles sont les dernières mesures prises pour éradiquer la maladie de façon définitive ? Je voudrais dire pour rappel que cette maladie nous était inconnue en Guinée jusqu'au premier trimestre 2014. Son avènement soudain et la virulence avec laquelle elle a frappé notre société est sans précédent dans l'histoire sanitaire de notre pays. Nous n'étions pas préparés pour affronter une telle maladie mais nous y avions fait face bien avant l'intervention de la communauté internationale et avec nos moyens propres. La mauvaise communication qui avait entouré cette maladie a créé un traumatisme chez nos populations. Lorsque vous dites à quelqu'un que la maladie dont il est porteur n'a pas de médicament vous ne lui donnez pas une bonne raison de consulter un agent de santé, encore moins de coopérer avec lui. Je ne dis pas cela pour justifier certains des comportements inadmissibles de la part de certains individus à l'endroit de ces braves femmes et hommes qui se battent, au prix de leur vie, pour nous débarrasser de cette maladie dangereuse. Je veux juste que vous réalisiez qu'au-delà des aspects sanitaires et économiques auxquels nous faisons face, nous gérons également un important choc culturel causé par la maladie à virus Ebola (MVE). Je suis persuadé qu'au fonds nos populations ne sont pas suicidaires, elles ne choisissent pas de garder leur malade en faisant preuve d'hostilité à l'endroit de nos agents de santé. Au contraire, elles veulent vivre longtemps et en paix, en poursuivant leurs activités productives et en toute sécurité, y compris la santé. Depuis la déclaration de l'urgence sanitaire renforcée par le Chef de l'Etat, nous travaillons à la sensibilisation sur le terrain. Nos populations sont majoritairement analphabètes, en conséquence elles ont besoin qu'on s'adresse à elles en langages simples, clairs et compréhensibles. Ce n'est pas donné. C'est pourquoi nous avons demandé à tous les membres du Gouvernement et aux bonnes volontés, y compris nos partenaires au développement, à qui j'adresse nos vifs remerciements, d'aller à l'encontre de ces populations pour leur parler cette maladie, de comment elle est dangereuse et pourquoi il est important de coopérer collectivement pour l'éliminer complètement. Quels sont, selon vous, les axes prioritaires pour une Guinée émergente à l'horizon 2020 ? Nous venons de loin. La mission que le Président de la République nous a confiée consistait entre autres à réhabiliter l'Etat dans toutes ses dimensions (gouvernance, économique, sociale et politique). Les différentes reformes que nous avons entreprises, et qui se poursuivent encore par ailleurs, s'inscrivent dans cet ordre. Il n'y a pas d'émergence sans fondement économique et social solides. Nos actions et nos efforts doivent être également mis au service de nos populations, pour être sûr que nous répondons à leurs attentes. Le Président de la République est déterminé à hisser la Guinée dans le peloton des pays émergents. Nous travaillons à la réalisation de cet objectif. Nos priorités sont de tirer des avantages comparatifs et compétitifs des dotations que nous disposons : l'agriculture, l'énergie, les mines et la jeunesse de notre population. Ces éléments sont parmi les principaux leviers sur lesquels le Gouvernement entend s'appuyer dans les années qui suivent pour aller vers l'émergence de la Guinée. C'est un objectif accessible et les difficultés du moment ne sont que passagers et nous restons confiants pour cette fin. Le Mot du Chef du Gouvernement Le Bulletin du Gouvernement 5 Mohamed Said Fofana
  6. 6. réée par un arrêté pris par Monsieur le Premier Ministre, Mohamed Said Fofana, la Cellule de Communication (CCG) est un organe chargé d’exercer une mission d’information sur les activités du Gouvernement. En collaboration étroite avec le Secrétariat Général du Gouvernement, les objectifs peuvent être définis commeCsuit : - Faire connaitre les réalisations du Gouvernement et renforcer la politique de communication gouvernementale par la collecte d’informations périodique auprès d’un réseau de points focaux au sein des ministères. - Rechercher, rassembler, traiter et produire l’information qui alimente les communiqués de presse, les points de presse, les interviews, les bulletins d’informations, et les sites internet. - Définir les canaux/moyens de communication propices selon les situations et les cibles afin de véhiculer l’information (ex : langues nationales, campagnes pratiques de sensibilisation…). - Mettre en place des mécanismes de veille (analyse des contenus des médias nationaux et internationaux) et préparer des stratégies de communication de crise le cas échéant. Articulée autour du Ministre Porte-parole du Gouvernement, une équipe jeune et dynamique dont la moyenne d’âge s’établie autour de 30 ans, est chargée de mettre en œuvre cette vision. Ainsi, depuis sa création, on note une nette amélioration de la perception des actions gouvernementales par nos populations. En effet, les outils mis en place permettent d’entretenir quotidiennement une communauté de près de trente mille personnes (30.000) dont certains sont des leaders influents de notre société. Par exemple, la seule publication de la Page Facebook du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique portant sur le lancement des activités du barrage hydroélectrique de Kaléta a été vue par environ vingt mille (20.000) personnes en l’espace de trois heures. A cela, on peut ajouter : - l’organisation d’interviews - en plateau ou dans les ministères- des chefs de département ou d’autres chefs de service sur les télévisions et radios (publiques et privées confondues) ; - la rédaction d’argumentaires destinés à différents départements ; - la remontée d’informations importantes vers les chefs de département sur des thématiques spécifiques comme lors des manifestations politiques par exemple. A ce stade, l’objectif à court terme, est d’améliorer et d’intensifier les relations points focaux-chefs de département et points focaux-CCG qui sont les gages d’une communication efficiente à l’attention des populations. Cellule de Communication du Gouvernement Cellule de Communication du Gouvernement Le Rôle de la CCG Le Bulletin du Gouvernement 7
  7. 7. L ’Interview du Mois Cheick Taliby Sylla Ministre de l'Energie et de l'Hydraulique Quelle est la vision du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique pour les 10 prochaines années ? Notre vision est une vision partagée avec le programme de société de Monsieur le Président de la République à savoir, « l’Energie pour tous ». Cette vision s’articule autour de deux axes principaux : l’électrification urbaine et l’électrification rurale. En effet, nous ambitionnons de ne pas alimenter seulement les villes mais d’aller jusque dans les communes rurales et les villages. Ainsi, nous avons au sein du département aujourd’hui une agence qui s’occupe de l’électrification rurale où il y a des projets déjà montés pour s’attaquer à cette problématique. Nous nous orientons principalement vers les modules photovoltaïques. Et déjà, pour cette année, on va démarrer sur Kouroussa (8 mégawatts), Kankan (8 mégawatts), Kérouané et Mandiana (1 mégawatt chacun). Plus Kassa et les iles de Loos qui vont être alimentées aussi par le photovoltaïque. Tous ces villages-là, nous allons les illuminer à travers les panneaux solaires. Vous pouvez d’ores et déjà constater qu’il y a trente mille (30.000) lampadaires solaires qui sont entrain d’être montés en ce moment. Quant aux villes de l’intérieur du pays, elles vont également être alimentées. Nous avons déjà quinze (15) groupes électrogènes ici. On a une société qui va faire la réhabilitation et l’installation du réseau de distribution dans toutes les villes de la Guinée. Nous avons comme objectif de terminer, d’ici fin septembre, tous ces travaux afin qu’il y ait de l’énergie dans les différentes villes. La vision partagée aussi, c’est la construction des barrages hydroélectriques. On commencera très certainement par les micro-barrages et tout barrage qui coûte moins cher afin que l’on puisse en faire chaque deux ou trois ans avant de les interconnecter pour pouvoir alimenter toutes les populations en électricité propre et moins coûteuse. Par la suite, comme le Président de la République l’a dit lors de son passage à Kaléta, les grands barrages vont servir aux grandes industries extractives de bauxite ou de transformation de bauxite en aluminium. C’est cela, in fine, notre objectif. Quels sont les barrages concernés et quels impacts auront-ils sur la sous-région ? Ces grands barrages là sont, entre autres, les barrages de Konkouré dont Sôpiti et Amaria. Il y aura sur ce fleuve-là près de mille deux cent (1.200) mégawatts que nous allons pouvoir exporter vers les pays voisins lorsque nous serons interconnectés. A priori, les travaux vont démarrer au mois d’octobre pour une ligne magistrale d’évacuation d’énergie sur mille sept cent (1.700) kilomètres à partir de Sambagalou (Sénégal) vers Labé, Linssan où il y a un poste triple d’interconnexion avant la jonction avec le barrage de Kaléta. Puis, l’interconnexion continuera vers la Guinée-Bissau et la Gambie. Avec la réalisation de ce projet, nous allons exporter de l’énergie avec l’ambition que cela nous soit plus rentable que les mines aujourd’hui. L ’Interview du Mois Le Bulletin du Gouvernement 8
  8. 8. L ’Interview du Mois Le Bulletin du Gouvernement Quel sera le délai d’exécution des travaux ? Le projet d’interconnexion va porter sur dix-huit (18) mois et il devrait démarrer en Octobre. Il est réalisé dans le cadre du projet énergie de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG). A rappeler que c’est dans ce cadre d’ailleurs que nous allons mettre à disposition 30% de l’énergie de Kaléta dans la sous-région. Un de nos objectifs à court terme est que Sôpiti démarre rapidement pour pouvoir renforcer non seulement Kaléta, mais pour produire davantage d’énergie qu’on pourra exporter ensuite comme mentionné plus haut. Comme on le constate, le Gouvernement travaille d’arrache-pied pour réduire le déficit en électricité des ménages. Concernant, l’Eau, quelles sont les dispositions prises pour atténuer la souffrance des populations dans les quartiers de Conakry et sa périphérie notamment? C’est vrai que le problème d’eau potable se pose avec acuité à Conakry et à l’intérieur du pays. Là aussi, le Président de la République nous a interpellé pour que très rapidement des dispositions soient prises à travers des projets afin d’améliorer la desserte d’ici l’étiage prochain et plus précisément à partir du mois de Novembre de cette année. Dans ces conditions, il faudrait trouver très rapidement des sources d’eau qu’on peut exploiter. Nous avons déjà pris contact avec une entreprise pour faire la recherche hydrogéologique sur les eaux sous terraine. Nous pensons qu’il est possible de trouver de l’eau à des profondeurs plus grandes que celles que nous avons aujourd’hui. Ensuite il y a le quatrième projet eau qui est déjà bâti et qui va pouvoir donner à la ville de Conakry cent soixante-dix mille (170.000) m3 d’eau. Nous sommes sur la phase de recherche de financement à ce niveau. Si nous y arrivons rapidement, les travaux pourraient commencer cette année. Dans vos différentes analyses, envisagez-vous de diversifier davantage les sources d’eau possibles ? Effectivement. Ce quatrième projet eau constitue une première phase. Une autre phase va diversifier les sources d’eau. Plutôt que de provenir des grandes chutes, nos sources pourraient arriver du fleuve Badibaki par exemple. On pourrait y faire un prélèvement de neuf cent (900) m3 d’eau par seconde et ainsi alimenter la ville de Conakry pendant cent (100) ans avec cette méthode. Avec le financement adéquat, on pourrait faire tous ces travaux-là dans les années à venir afin de résorber complètement le problème d’eau à l’avenir dans notre capitale. Quelle place accordez-vous à la Guinée profonde dans ces réalisations ? Une place majeure. Nous ne comptons pas nous arrêter seulement au niveau de Conakry. C’est à ce titre que l’hydraulique villageoise est développée. En Haute-Guinée, cette année par exemple, nous allons réaliser (cinq cent) 500 forages dans le cadre du 57e anniversaire de notre Indépendance. 9
  9. 9. Gouvernement en Action Gouvernement en Action Primature Primature Lutte contre Ebola Falesadé, Tondon, Baadi, Ouessou jusqu'à L’Ambassadeur Climat au compte de la Tanènè-Bouramaya, les populations ont, France chez le Premier Ministre Mohamed dans une ambiance chaleureuse, Said Fofana acclamé le Chef du Gouvernement pour les efforts déployés par son gouvernement. Pour terminer, elles ont renouvelé leuronsieur le Premier Ministre a reçu volonté de bouter ce virus hors du pays.l’Ambassadeur Climat Afrique Mchargé de la Protection de Mady Yattaral’environnement au compte de la France en visite de travail en Guinée. Stéphane Gompertz s'est entretenu avec Le Premier ministre, Mohamed Said Fofana,le Premier Ministre sur le changement a reçu en audience une mission du Bureauclimatique et fait le point sur les International du Travail (BIT)négociations Climat. L’Ambassadeur Climat pour l'Afrique a aussi invité la a délégation était conduite par laGuinée à présenter sa contribution Directrice Adjointe de cette institution,Nationale à l'objectif mondial de limitation LMadame Diana Mayanga.du réchauffement à 2° C. L'entrevue a été l'occasion pour les deuxMr Gompertz souhaite que la Guinée parties de passer en revue les différentsprenne une part active à la rencontre Paris volets de la coopération entre la Guinée etClimat 2015, en vue de partager les le BIT, mais aussi et surtout échanger sur lasolutions innovantes sur le réchauffement stratégie de relance d’économieet œuvrer pour la réduction des émissions guinéenne mise en place par lede gaz à effet de serre. Gouvernement après Ébola.En réponse, le Chef du Gouvernement a A ce titre, la Directrice Adjointe du Bureaur a s s u r é d e l a d i s p o n i b i l i t é d u International du Travail, a renouvelé legouvernement guinéen à apporter sa soutien de son Organisation à la Guinée.contribution pour la lutte contre le Diana Mayanga a réitéré la volonté de sonréchauffement climatique avant de Institution d'appuyer la Guinée en termesrappeler tous les efforts consentis par la de mobilisation des ressources auprès desGuinée pour protéger l'environnement. organismes financiers internationaux. Mady Yattara Le Premier Ministre a, à cette occasion tenu à remercier le BIT pour sa disponibilité et préciser que le plan de relance post Le Premier Ministre, Mohamed Said Fofana, Ebola répond parfaitement aux en croisade contre Ebola préoccupations du Gouvernement. Mohamed Said Fofana a enfin exhorté le n séjour de travail à l'intérieur du pays, BIT à une synergie d’actions dans certains Mohamed Said Fofana a renforcé sa domaines dont l'annulation de la dette de Estratégie de communication dans la la Guinée, la mise en place d’un lutte contre ce virus. A travers des séances programme spécifique pour améliorer le de sensibilisation, il a partagé avec les système sanitaire du pays, et faire en sorte populations de ces localités les mesures à que les appuis financiers annoncés par les adopter face au virus Ebola. partenaires dans Après avoir écouté les citoyens et la lutte contre citoyennes des localités visitées, le Premier Ebola soient mis a Ministre a réitéré l'engagement du dispositions aux gouvernement à œuvrer pour le différents pays. développement de la Guinée. De Dubréka-ville, à Khorira, en passant par Mady Yattara Le Bulletin du Gouvernement 10
  10. 10. Le Bulletin du Gouvernement Justice apportés par le ministre SAKO, le projet a été Le Ministre d’état en charge de la Justice en soumis par la partie espagnole à la procédure séjour de travail au Royaume d’Espagne d’approbation du cabinet du ministre de l’Intérieur. e but de ce voyage ministériel était de rencontrer des autorités espagnoles, Cette première journée s’est achevée par la Lnotamment les ministres de l’Intérieur et visite du centre pénitentiaire de Madrid V. Ce de la Justice en vue de trouver des pistes de centre est doté d’équipements modernes, coopération dans le cadre du programme de tant sur le plan de la formation professionnelle renforcement des capacités des institutions que de la rééducation des détenus, ainsi judiciaires et pénitentiaires de la République qu’un système de communication leur de Guinée. Ainsi, en deux jours, le Ministre permettant d’entrer en contact avec leurs SAKO accompagné de M. José Louis RIVERA familles ou proches ou leur avocat, FERRER du Consortium Guinea Espagnol conformément aux principes fondamentaux (CGE), chargé de la construction d’un centre du droit international. pénitentiaire à Dubreka, ainsi que son représentant local, M. Abdoulaye DIALLO, a Le 12 mai 2015 a été consacré à la visite du pu rencontrer le 11 mai 2015, le Secrétaire ministre SAKO à M. Rafael CATALA, ministre de Général des Institutions Pénitentiaires, M. la Justice espagnole, au siège de son Angel YUSTE. Le ministre était également d é p a r t e m e n t . A c c o m p a g n é d e accompagné à cette rencontre par SE l’Ambassadeur KOLIE ainsi que de l’entreprise l’Ambassadeur Frédéric KOLIE. Le ministre CGE (Consortium Guinéo espagnol), le SAKO a, dans un bref exposé, présenté l’objet ministre guinéen a exposé au ministre CATALA de sa visite et sollicité auprès du ministre de l’objet de sa visite, tout en soulignant les efforts l’Intérieur un accord de coopération axé engagés par la Guinée dans la réforme de son notamment sur la formation des agents système judiciaire et carcéral. Il a sollicité de pénitentiaires guinéens. Il a expliqué le retard son homologue une coopération judiciaire, qu’a connu la Guinée en matière pénale et basée sur des axes précis, définis au préalable expliqué les efforts de son gouvernement à par les deux parties, tout en mettant un mener des réformes en vue de la accent particulier sur la formation des juges et modernisation de la justice guinéenne. autres agents chargés de l’application ou de l’exécution des peines. Le ministre CATALA a Le Secrétaire Général de son côté, a expliqué reçu positivement le message du ministre la longue trajectoire qu’a parcourue le guinéen et rappelé l’esprit d’ouverture du Royaume d’Espagne dans la mise en place gouvernement espagnol à coopérer avec la d’institutions judiciaires et pénitentiaires Guinée dans des domaines d’intérêt mutuel. respectueuses des droits de l’homme. Il a Pour concrétiser cette coopération, le ministre notamment fait remarquer que l’une des de la Justice guinéenne a proposé de faire premières lois adoptées par l’Espagne, après parvenir à son homologue espagnol, dans un la transition démocratique, a été une bref délai, une réflexion contenant quelques législation carcérale dans laquelle est axes prioritaires en matière de coopération reconnu aux détenus un ensemble de droits judiciaire. fondamentaux susceptibles de garantir leur L’Ambassade de Guinée en Espagneréinsertion sociale. Les deux parties ont convenu de la mise en place d’un protocole d’accord comme premier élément de coopération entre les institutions pénitentiaires des deux pays. Une première mouture de ce protocole a été présentée par la partie espagnole à la délégation guinéenne pour amendement. Suite aux amendements Gouvernement en Action 11
  11. 11. Mines, Economie et Energie après la société. Il enfin demandé le soutien Signature du contrat d’électrification des des sages du Bouré pour favoriser neuf villages du Bouré (Siguiri) l’extension de la SAG avant de conclure : « Le développement de la communauté est e vendredi 1er mai 2015, a eu lieu dans lié à la prospérité de la société ». la salle de conférence du Ministère de Monsieur Christian LAMPA LUHEMBWE, Vice- Ll’Economie et des Finances, la Président en Charge du Développement signature du contrat d’électrification des durable d’Anglo Gold ASHANTI souhaite neuf villages du Bouré (Siguiri). qu’après la réalisation de cette œuvre, la L’occasion a regroupé autour de leurs SAG puisse accéder et continuer Excellences Monsieur Kerfalla YANSANE, l’exploitation de tous les nouveaux Monsieur Mohamed DIARRE, Monsieur gisements identifiés afin d'assurer le Ansoumane CONDE, respectivement prolongement de la durée de vie de la mine Ministre d’Etat en Charge des Mines et de la de Siguiri. Géologie, Ministre d’Etat de l’Economie et Monsieur Sanfina DIAKITE, Secrétaire des Finances, Ministre Délégué au Budget, Général du Ministère de l’Energie se Monsieur le Secrétaire Général du Ministère réjouissant de la signature de ce présent de l’Energie, le Chef de Cabinet du contrat, a au nom de son Ministre, remercié Ministère des Mines et de la Géologie, le les participants avant de dire que la SAG a Vice-Président de Anglo Gold Ashanti, le fait en sorte que tout le monde est fier d’être Directeur Général de la SAG, les à Siguiri. Représentants de la société KAMA qui a eu La réalisation de ce projet permettra selon le marché, les représentants du Bouré et les le Président de la CR de Kintinia, de hauts cadres des Ministères cités plus hauts. renforcer la confiance entre la Son Excellence Mohamed DIARRE a tout communauté et les responsables locaux d’abord souhaité la bienvenue à ses illustres d’une part, également, entre elle et le hôtes avant de préciser que la signature de Gouvernement qui ne ménage aucun ce contrat d’électrification des neuf effort pour répondre aux attentes de la villages du Bouré, en ce jour 1er mai, fête population. Pour lui, la satisfaction est internationale du travail est la preuve éffective : « le Ministre Kerfalla a promis, il a éloquente pour dire que la Guinée s’est mis réalisé ». au travail. Il a remercié tous les acteurs En prenant la parole, le Ministre Kerfalla impliqués dans ce processus. YANSANE a exprimé sa satisfaction relative Monsieur Ansoumane CONDE, Ministre à cette signature dont la mise en œuvre Délégué au Budget a félicité la SAG d’avoir permettra d’améliorer les conditions de vie répondu favorablement à la demande de des populations, de lutter contre la préfinancement du projet d’alimentation pauvreté et favorisera le renforcement des en énergie électrique des 09 villages de relations entre la société et la communauté Bouré pour une enveloppe de 4.857.500 locale. Pour le Ministre YANSANE, la société USD. Le remboursement de ce prêt se fera apporte les fonds et l’Etat assure la garantie en huit échéances trimestriellement. des investissements. « Il faut que la L’électrification des neuf villages du Bouré communauté accepte de payer la facture s’inscrit dans le programme de société du de l’électricité, c’est un modèle que nous Président de la République, le Professeur sommes en train d’expérimenter » ajoute-t- A l p h a C O N D E e t r é p o n d a u x il. Il a souhaité que ce modèle soit appliqué préoccupations des populations du Bouré. dans toutes les localités minières. Ce projet selon le Ministre CONDE, touchera 126.850 habitants soit 18 pour cent de la population de Siguiri. Monsieur DIABY Abdourahame, Directeur Général de la SAG dira que l’une des préoccupations de la SAG est de faire en sorte que les communautés soient nanties Son Excellence Kerfalla YANSANE a demandé aux communautés d’entretenir la SAG en protègent ses installations et favoriser son extension car: « La SAG est une vache laitière pour la Guinée, mais particulièrement pour la population de Siguiri ». Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action 12
  12. 12. Pour finir, il a promis que d’autres biens Diamonds est un projet à responsabilité comme la construction des routes, limitée qui évolue dans le diamant. Il a félicité l’adduction d’eau et tant d’autres le projet d'avoir entretenu une bonne relation s’ajouteront. avec la communauté riveraine et les vastes Satisfait, le représentant des sages du Bouré, chantiers dont l'ouverture d'une route de 75 a dit que le Gouvernement n’a fait que km qui a coûté 4 millions de dollars. réaliser sa promesse. Il a porté le message des Monsieur Moussa KEITA, Chef de Cabinet du doyens relatif au problème de route Siguiri- Ministère des Mines et de la Géologie se Kintinian, long de 30 kilomètres environ et la réjouissant de cette présentation a instruit les part du Bouré dans les 0,4 pour cent. Il a enfin Directions Techniques du Ministère des Mines promis que le Bouré œuvrera pour protéger la et de la Géologie, de voir la conformité de SAG et préserver la paix et la quiétude cette étude avec la règlementation en conformément à l’esprit du Professeur Alpha vigueur. CONDE. Après la présentation du porte-parole du Face à cette réclamation, le Ministre d’Etat projet I&J DIAMONDS, la Direction Générale en Charge des Mines a promis de mettre tout des Projets Miniers a fait des observations et en œuvre en vue répondre aux attentes des des recommandations qui sont des uns et des autres. A cet effet, une mission ira préalables à l'obtention de leur permis bientôt à Siguiri pour discuter avec la SAG du d'exploitation. reste des questions soulevées par la communauté. Il demande d’accueillir cette Enfin Monsieur Youssouf HAIDARA, Directeur mission et insiste sur la libération de la zone Général des Projets Miniers a demandé aux AREA ONE afin de permettre l’extension de la cadres présents de faire parvenir leurs société. observations à la commission chargée du Le Ministre d’Etat en Charge de l’Economie et dossier. des Finances, Mohamed DIARE a remercié les Abdoul Salam BAMBAdifférentes parties avant de demander à l’EDG de bien vouloir régulariser le problème du courant à Siguiri. Aux représentants des doyens du Bouré, il leur a été demandé de Le Ministre de la Pêche, Jean René Camara,transmettre le message de son homologue en déjeuner de travail avec les responsablesdes Mines et de la Géologie. de la CONAPEG Abdoul Salam BAMBA e Ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, M. Jean René CAMARA a Leu son premier contact avec les Présentation de l’étude de faisabilité du projet professionnels de la pêche à la faveur d’un I&J Diamonds déjeuner de travail que lui a offert, le vendredi 15 mai 2015, la Confédération ans l'esprit d'obtenir son permis nationale des professionnels de la pêche d'exploitation semi industrielle, le (CONAPEG). Dprojet I&J DIAMONDS a présenté son Le Président de la CONAPEG, Président étude de faisabilité dans la salle de Directeur Général de la Société de pêche « conférence du Ministère des Mines et de la THIANGUI PECHE », au nom de ses collègues a Géologie le vendredi 15 mai 2015. souhaité une chaleureuse bienvenue au Cette présentation présidée par Monsieur Ministre et apprécié sa présence au déjeuner Moussa KEITA, Chef de Cabinet du Ministère de travail comme étant la meilleure des Mines et de la Géologie a connu la traduction de son ouverture d’esprit et de sa participation des Directions Techniques dudit volonté de travailler avec les professionnels Département. de la pêche. Il a, par ailleurs, indiqué que Monsieur Youssouf HAIDARA, Directeur c’est la première fois que la CONAPEG invite Général des Projets Miniers a dans la un Ministre à un déjeuner de travail. présentation sommaire du Projet, dit que I&J Pêche Mines Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action 13
  13. 13. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action En retour, le Ministre, très marqué par cette sorte que le marché soit régulièrement initiative, s’est réjoui d’être pour la première approvisionné en poisson. fois avec les professionnels de la pêche qui, Au cours des discussions, M. Ali SAADI, a-t-il noté, doivent être le moteur du Président Directeur Général de la Société de développement du secteur. Pour lui, la pêche, « SONIT PECHE », et M. Mamadou CONAPEG par cette initiative a montré sa Thiangui DIALLO, Président Directeur Général volonté de voir se créer un lieu commun de de la Société de pêche « THIANGUI PECHE » partage de leurs préoccupations avec ont fait part au Ministre de leurs l’administration des pêches. préoccupations dont la solution favorisera Situant la rencontre dans le cadre du d’avantage l’activité de pêche dans un renforcement des relations avec les esprit où les professionnels de la pêche professionnels du secteur, il leur a dit que gagneraient et où l’Etat ne perdrait pas ses durant son mandat à la tête du Département avantages. Ces points portent, entre autres, de la pêche et de l’aquaculture, tous ses sur : efforts seront consacrés à la mise en œuvre satisfaisante de la lettre de mission que lui a ?La nécessité de mettre en place une adressée le Premier Ministre. ligne de crédit pour l’achat de moteurs hors bords et de filets pour la pêche Cette lettre de mission, a précisé le Ministre, artisanale ; définit des objectifs prioritaires à réaliser notamment la promotion de l’ensemble des ?La détaxation du prix du carburant ; acteurs du secteur de la pêche, à travers l’amélioration de la situation de la pêche ?La guinéanisation du secteur de la industrielle ; la promotion de la pêche pêche; artisanale par l’amélioration des infrastructures et l’accès aux intrants ; le ?La définition et la mise en œuvre dedéveloppement de la pêche continentale mesures de protectionnisme en faveurpar la mise en place de systèmes de gestion des acteurs de la pêche ;et de contrôle pour une pêche durable et la restauration des milieux naturels fortement ?La revue à la baisse du prix de la licencedégradés et enfin le développement de la de pêche ;pisciculture semi intensive intégrée aux activités agricoles. ?L’appui au secteur de la pêche par la Pour réussir ce mandat, le Ministre a indiqué mise en place de subventions ; qu’il a besoin de l’implication et du soutien de l’ensemble des professionnels du secteur ?Le manque d’espace portuaire affecté avec lesquels il établira un partenariat exclusivement aux bateaux de pêche. dynamique. Il a enfin rappelé que les opérateurs privés doivent être au cœur du Par ailleurs, ils ont fait part au Ministre de leur développement du secteur. préoccupation au sujet d’un certain nombre d’obligations administratives et fiscales En réponse à ces propos, M. Ali SAADI, auxquelles ils sont astreints. Il s’agit Président Directeur Général de la Société de notamment : pêche, « SONIT PECHE », au nom de ses collègues a exprimé la disponibilité pleine et ?La taxe douanière appliquée aux entière de l’ensemble des structures Sociétés de pêche lors de chaque regroupées au sein de la CONAPEG à débarquement de poisson ; a c c o m p a g n e r l e M i n i s t r e p o u r l’accomplissement du volet pêche du ?L’accès difficile au facteur énergie dontprogramme de développement du Chef de le coût reste élevé mais qui estl’Etat, le Professeur Alpha CONDE. Il a, par indispensable pour l’exploitation desailleurs, réitéré l’engagement des chambres frigorifiques ;professionnels de la CONAPEG à faire en 14
  14. 14. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action ?L’accès au port assujetti au paiement d’une taxe portuaire ponctuelle alors qu’elle aurait dû être annuelle; ?La taxe environnementale à laquelle les industriels de la pêche sont assujettis. Reprenant la parole, le Ministre s’est dit ouvert pour un examen approfondi de toutes ces questions. Pour cela a-il-souligné, le concours du Département ne fera pas défaut. La rencontre s’est terminée par un engagement commun d’entretenir ce genre de contact pour un partage consensuel de la problématique du développement du secteur de la pêche. Pour cela, il a été convenu de mettre sur pied un programme de visite dans les différentes filières de la CONAPEG. Ce programme sera réalisé de commun accord avec le Secrétaire général de la CONAPEG. Le Hadj Ibrahima Cissé Agriculture Royaume du Maroc, l’ambassadeur Marocain résident en Guinée a, pour sa part, indiqué que la célébration de cette 3e édition de la Journée Nationale du paysan cumulée au lancement de la première caravane importante réalisée par le Maroc à l’extérieur du royaume, consiste à mettre en valeur le labeur des paysans guinéens. Cette ambition noble, selon lui, a été rendue possible grâce à l’appui des experts marocains et des cadres guinéens formés au Maroc à cet effet. Avant de conclure, Monsieur Majid Halim a précisé que l’implication totale des paysans guinéens et de l’Etat permettra d’arriver à l’autosuffisance alimentaire recherchée. Madame Jacqueline Marthe Sultan, Ministre de l’Agriculture, succédant au Directeur Général de l’Office de Phosphate du Maroc, a présenté dans son allocution les défis et perspectives de son département. Ainsi le pôle de développement agricole vient renforcer le vaste chantier ouvert depuis 2011 avec les ambitieux projets suivants : ?l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en Riz d’ici 2017 ;Madame Jacqueline Sultan, Ministre de l'Agriculture, lance la 3e Edition de la Journée ?Assurer une sécurité alimentaire d’ici 2020;nationale du Paysan à Kindia ?Faire de la Guinée une puissance agricoleous la présidence de Monsieur le Président émergente d’ici 2025.de la République, le Professeur Alpha SCondé, la 3e édition de la Journée Avant de clore son intervention Madame laNationale du paysan et la caravane Agricole Ministre a fait un plaidoyer remarquable envers2015 ont démarré ce samedi 9 mai 2015 à le monde paysan afin que le GouvernementFoulayah dans la préfecture de Kindia. La continue de participer activement àcérémonie a eu lieu en présence d’un parterre l’amélioration de leurs conditions de travail àde personnalités dont les membres du travers d’autres équipements mais aussigouvernement, les ambassadeurs accrédités l’accès facilité aux financements.en Guinée, les Organisations Non Puis, vint autour du Chef de l’état, le ProfesseurGouvernementales et autres partenaires au Alpha Condé de dresser sa vision actuelle dedéveloppement. l’agriculture guinéenne. Dans la foulée, Il a exhorté le département d’œuvrer auMadame le Gouverneur de la région décaissement des différents fonds alloués àadministrative de Kindia, Camara Sarangbè l’aide au développement dans le butCissé, souhaitant la bienvenue à Monsieur le d’améliorer la production des paysansPrésident de la république et à tous les invités guinéens. En guise de conclusion, le Présidentprésents, a rappelé et salué la volonté du Chef de la République a demandé à Madamede l’Etat de faire de l’agriculture une priorité Sultan de faire en sorte que la Guinée soit uneparmi les immenses priorités du pays. Avant de puissance agricole avant 2025.terminer son allocution, Madame Camara a rappelé son engagement à vaincre la fièvre La Cellule de Communication du Gouvernementhémorragique à virus Ebola dans sa région dans les meilleurs délais. Représentant le Ministre de l’Agriculture du 15
  15. 15. Coopération Cérémonie de remise officielle d’engins Le premier Salon des Sports et la construction roulants et d’équipements sanitaires dans le du Palais des Sports : une priorité de la Ministre cadre de la lutte contre la fièvre à virus Ebola des Sports Domani Doré es préparatifs du premier salon des sportsous la Présidence de Monsieur le Ministre de la République de Guinée, au cœur dede la Coopération Internationale, Lla réunion de cabinet au départementSaccompagné de son homologue de la des sports.Santé, de son Excellence Monsieur Une présentation succincte du planning a étél’Ambassadeur de la Chine en Guinée et le faite par le Directeur National Adjoint desCoordinateur National de la lutte contre Sports, Monsieur Alassane Kabassan keita.Ebola, une cérémonie de remise officielle Ensuite, le cabinet a passé au tamis lad’un don d’engins roulants et d’Equipement participation des sept (7) disciplines dontsanitaires offert par la République Populaire l'athlétisme aux jeux africains de Brazzavillede Chine s’est tenue dans la grande salle de obtenu par Madame le Ministre des Sports enConférences du dit Ministère. Conseil des ministres. Par ailleurs, Domani DoréBian JIANQIANG, Ambassadeur de la a demander à la Direction Nationales desRépublique Populaire de Chine a dans son Sports de tout mettre en oeuvre pour ladiscours donné la composition de ce don participation de la Guinée soit exemplaire.d’une valeur de 30 millions de Yuan RMB, dont entre autres 500 lits de malades, 20 La réunion de cabinet présidée par Domaniambulances, 20 pick-up, 100 motos, 20 Doré s'est aussi attelée à faire l'Etat des lieux duincinérateurs, 20 000 thermo-flash, 20 000 cadre organique. Ce, à travers la présentationbouteilles de désinfectant, 4000 kits sanitaires. de l'état d'avancement des travaux par leIl a rassuré que le Gouvernement Chinois Directeur des Ressources Humaines. A noterentend travailler avec la partie Guinéenne noter que Madame la Ministre des sports apour renforcer encore d’avantage la tenu aussi à rappeler à cette commission decoopération des deux pays dans divers tout mettre en oeuvre pour que les jeunes etdomaines et promouvoir les relations les femmes obtiennent la part du lion dans lesbilatérales à de nouveaux paliers. sections et divisions du dit département enPour finir, Monsieur l’Ambassadeur a fonction de leur compétence.hautement apprécié les efforts du gouvernement guinéen dans la lutte contre En divers, le Directeur des Services Financiersl’épidémie du département Monsieur Amara Dabo aProf. Koutoub Moustapha SANO, Ministre de la tenu à informer l’ensemble des participants àCoopération internationale, a au nom de son cette réunion, de la venue très prochaine deExcellence le Président de la République, la société " construction et d'architectureProfesseur Alpha CONDE, adressé ses sincères Synergy-International, basé en Belgique. Ilremerciements à Monsieur l’Ambassadeur s'agit de faire l'étude de la construction dupour les efforts que son pays ne cesse de Palais des Sports et chercher au plus vite ledéployer pour le raffermissement des relations financement pour sa réalisation.d’amitié et de coopération entre les deux pays. Visiblement satisfait de ce projet, les membresIl a demandé humblement à Monsieur du cabinet s'engagent à sa réussite pour lel’Ambassadeur de bien vouloir accepter bonheur du Mouvement Sportif National.d’être le porte-parole de la Guinée auprès des hautes Autorités chinoises en vue d’un plaidoyer pour accompagner la Guinée dans le processus de redressement de son économie nationale après Ebola. Le service communication du MCI Sports Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action 16
  16. 16. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Santé Défense officiellement remis le 18 Mai dernier au camp Lutte contre Ebola et Coopération - Réunion Samoryah de Kindia, le fanion aux soldats de Technique et Ministérielle sous-régionale sur le la paix du bataillon GANGAN. Un bataillon programme de relance socio-économique composé de huit cent (800) soldats. post-Ebola Le déploiement de ce bataillon qui complète u 11 au 13 mai 2015, la rencontre du le nombre de soldats guinéens à 950 à Gao et Comité d’Audit de l’Union du Fleuve à Tombouctou, manifeste la volonté du Chef DMano tenue du 8 au 10 mai 2015 au de l'Etat d’accompagner le Président Malien Ministère de la Coopération a été précédé de Ibrahima Boubacar Keita et le peuple malien, la réunion Technique et Ministérielle sous- dans la bataille pour l'unité de ce pays frère. régionale sur le programme de relance socio- Au cours de cette cérémonie qui a regroupé économique post-Ebola, s’est tenu au Petit l'ensemble des formateurs, la hiérarchie bateau de Conakry, sous la Présidence de militaire, les autorités civiles et les Monsieur le Ministre de la Coopération ambassadeurs accrédités en Guinée, le Internationale. Ministre délégué à la Défense Nationale a Cette réunion a conduit à l’élaboration d’un rappelé aux soldats les vertus cardinales d'une programme sous-régional de relance socio- armée républicaine et les valeurs historiques économique post-Ebola. de l'armée guinéenne. Maitre Abdoul Kabèlè Les leçons apprises de la maladie à virus Ebola Camara a profité de cette cérémonie de qui a frappé les trois pays membres de l’Union, remise de l’emblème nationale aux soldats ont mis en évidence la nécessité d’élaborer pour remercier les partenaires américains et les questions non pas seulement dans une français pour leur soutien indéfectible à la perspective nationale, mais dans une Guinée dans le cadre de la réforme du approche sous-régionale. secteur de la sécurité et de la défense. L’objectif de cette réunion est de discuter et Il a ajouté : « Je demande l’engagement, la parvenir à un consensus sur les mécanismes et détermination, l’audace, la dévotion et le institutionnels devant être utilisés dans le sens aigu du devoir pour accomplir avec zèle cadre de la mise en œuvre du programme cette noble mission au bataillon Gangan afin sous-régional et finaliser l’estimation des coûts d’affronter ce soldat inconnu et agressif qui du programme. vous attend au nord Mali ». Après trois jours de débats, les quatre Etats membres de l’Union du Fleuve Mano ont Dans cette mission multidimensionnelle adopté les mécanismes financiers et intégrée des Nations-Unies pour la paix au institutionnels et chiffré le programme sous- Mali, le Bataillon Gangan déployé sur le régional. territoire malien va appuyer et accompagner ce pays frère, d'autant plus qu'il jouit d'une Le service communication du MCI bonne réputation sur le terrain. A rappeler que depuis février 2013 la Guinée prend part aux opérations de maintien de la Le Ministre Délégué à la Défense Nationale, M. paix au Mali. Les troupes guinéennes Abdoul Kabèlè Camara, a officiellement représentent de nos jours 10% des effectifs des remis le drapeau national aux soldats de la nations unis déployés dans le Nord et l’un des paix du bataillon GANGAN en route pour le plus grands contributeurs en hommes à la Nord Mali Minusma parmi les pays africains. ans le cadre du maintien de la paix, Lt Alias Camara avec la l’armée Guinéenne renforce sa Dprésence au nord du Mali. Après un premier bataillon de cent cinquante (150) hommes, le Ministre Délégué à la Défense Nationale M. Abdoul Kabèlè Camara a Cellule de Communication du Gouvernement 17
  17. 17. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Action Sociale Ministère du Plan la Ministre a tenu un discours de remobilisation Le Ministère de l’Action Sociale vole au et d’encouragement en indiquant que le secours des familles victimes d’Ebola combat n’est pas fini et qu’il faut davantage redoubler de vigilance et adopter des ’est dans une salle archicomble de la comportements et principes exigés par les Mairie de Matam que Madame la agents des services de santé. CMinistre de l’Actions Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Madame Camara Sanaba Kaba, à la tête d’une forte délégation gouvernementale et des partenaires dont l’UNICEF, a présidé ce jeudi Tournée du Ministre Sékou TRAORE dans leune cérémonie de remise officielle des kits cadre de la mission d’information et desanitaires et d’un montant de 500.518.000 fg sensibilisation de la population dans laaux personnes guéries de la fièvre Préfecture de Mandianahémorragique à virus Ebola de la commune de Matam. ne délégation conduite par le Ministre du Plan, S.E Monsieur Sékou TRAOREEn effet, ils sont au nombre de 200 femmes et Us’est rendu le lundi 18 mai 2015 àenfants guéris d’Ebola à bénéficier d’un appui Mandiana dans le cadre de la sensibilisationà la prise en charge de l’UNICEF à travers le des populations contre le virus hémorragiqueversement d’un montant compris entre 25$ et à virus Ebola.100$ durant les quatre prochains mois. Grâce Accueillie par les autorités préfectorales, leau cash transfert et de kits d’hygiène familiale, Ministre TRAORE a eu une séance de travailcet appui vise à renforcer les conditions avec ladite autorité, en vue de repréciser led’hygiène, à contribuer à l’amélioration des calendrier et établir les contacts avec lesconditions de survie et à contribuer au responsables sous-préfectoraux pour lesrelèvement social des 200 familles de dispositions à prendre dans le cadre de lapersonnes guéries d’Ebola désignées dans la réception de la délégation.commune de Matam. Précisons que le cash Au titre des activités, l’émissaire dutransfert, donné pendant quatre mois et Gouvernement, en compagnie des autoritéscompris entre 25$ et 100$, sera payé pour de la ville, a, le mardi 19 mai 2015, rendu visitedeux tranches en fonction du nombre de à la Notabilité de la Commune urbaine depersonnes affectées dans une même famille. Mandiana, avant de prendre le chemin duMadame Sylla Hadja Nènè N’koya Touré district de Fadou, relevant de la Sous-Maire de la commune de Matam a, dans son préfecture de Morodou, situé à 30 km dediscours de bienvenue, remercié les chefs de Mandiana centre.quartier et les citoyens de Matam pour leur Massivement mobilisée pour la circonstance,mobilisation à cet évènement. Elle a en outre le Ministre du Plan, conformément à samagnifié l’appui du département des Actions mission, a sensibilisé les populations du districtSociales, de la Promotion Féminine et de d’accueil autour de la tendance évolutive del’Enfance ainsi que l’UNICEF pour la maladie à virus EBOLA dans le pays. De cel’accompagnement des victimes d’Ebola fait, il a invité l’ensemble des populations audans sa commune. renforcement des mesures d’urgences sanitaires au sein de leur district. Dans la mêmeAvant l’intervention de Madame Sanaba lancée, il a rappelé l’effort que leKaba, les familles bénéficiaires de cet appui se Gouvernement ne cesse de déployer en vuesont succédé à la tribune pour exprimer leur de l’éradication complète de ce virus enreconnaissance et recevoir les kits sanitaires et Guinée.les premiers versements du montant alloués à cet effet. S’adressant -en langue du terroir- aux citoyens de la commune de Matam dont elle est marraine dans la lutte contre Ebola, Madame La Cellule de Communication du Gouvernement 18
  18. 18. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Avant de clore son intervention, le Ministre institutions financières, de revoir les du Plan a donné de larges informations sur conditions de financements des projets l’organisation de la présidentielle 2015, avec les pays fragiles tel que la Guinée. avant d’inviter les populations du district La BID a financé plus de 100 opérations en de Fadou à se faire recenser et de rester Guinée parmi lesquels 82 sont achevées. m o b i l i s é , a u x f i n s d e p o r t e r Mr. le Ministre des TP en réponse s'est dit très triomphalement le Président de la heureux de recevoir une telle mission de la République le professeur Alpha CONDE BID au moment où le Gouvernement est pour le second mandat à la tête du pays. confronté à de sérieux problèmes dans la NB : A noter que dans la Préfecture de recherche du financement des projets Mandiana aucun cas (supposé ou réel) lié prioritaires sans compter les ravages au virus EBOLA, n’est encore signalé, financiers et sociaux causés par le virus depuis sa certification par les autorités Ebola. médicales du pays. Il a informé la mission des projets prioritaires du Gouvernement, à savoir: Soumah Alkaly Junior 1) Le bouclage du financement de la route Mecklembourg-Poméranie- Occidentale; Une délégation de la Banque Islamique de Développement (BID) rencontre le Ministre 2) Le financement de la route Dabola- Mohamed Traoré Kouroussa; ans la matinée du jeudi 21 mai 3) L'aménagement des carrefours et la 2015, Monsieur le Ministre des c o n t r u c t i o n d e s o u v r a g e s d e DTravaux Publics a reçu en audience franchissement dans la ville de Conakry; une mission de la BID composée comme suit: 4) L'aménagement de la corniche nord 1. Mr. Zul Kufl Salami, Directeur Exécutif de dans la ville de Conakry; la BID en Afrique de l'Ouest, chef de mission; La présentation de chacun de ces projets a été soutenue par des arguments 2. Mr. Abdoul Radiaye BAH, é c o n o m i q u e s , s o c i a l e s e t d e gouvernance. 3. Mme TOURE Hadja Bintou CAMARA et Le chef de mission a informé de la possibilité de trouver les ressources 4. Mr. Alpha Aguibou BARRY nécessaires dans le créneau des financements à taux confessionnelles et Le Chef de mission a présenté l'objet de dans celui des financements à taux non leur présence après avoir remercié et confessionnelles (qui sera évidemment à félicité le peuple et les membres du discuter avec les institutions financières au Gouvernement Guinéens pour le courage cas par cas). et toutes les facilités qui ont été crées à son Il a mis l'accent sur les possibilités institution depuis sa création car la Guinée d'envisager l'extension du port de Conakry est membre fondateur de cette Banque. (poumon économique du pays) et de la construction de l'aéroport de Conakry Il a rappelé l'excellence des relations entre (vitrine du pays). la BID et la Guinée en rappelant les Le chef de mission a donné des conditions de création de la 1ère informations très utiles avant que le Ministre cimenterie de Guinée (dont il a dirigé les ne lève la séance. travaux ) et s'est dit honoré d'effectuer cette mission en Guinée au moment où la Bérété BID est entrain, comme les autres Travaux Publics 19
  19. 19. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Culture Jeunesse Visite du Ministre de la Culture, Mohamed C’est parti pour la Consultation Nationale de la Amirou Conté, aux très célèbres Ballets Jeunesse Guinéenne ! Africains de la République de Guinée et au Ballet National Djoliba. ans le cadre du lancement de la Consultation Nationale de la Jeunesse DGuinéenne, Mr le Ministre de laercredi 27 mai 2015, 10h10, sous les Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a animéovations , Hamidou Bangoura une conférence de presse sous le thème « NosMDirecteur artistique entouré des 45 jeunes ont du talent ». Cette cérémonie a étéartistes danseurs, percussionnistes et autres rehaussée par la présence de Messieurs lesinstrumentistes accueillent le Ministre Ministres des Droits de l’Homme et des Libertésaccompagné de ses cadres et pose une Publiques, de l’Enseignement Technique, de lapanoplie de doléances allant des problèmes Formation Professionnelle, de l’Emploi et dude prise en charge financière, de sécurité Travail, de la Culture et du Patrimoinesociale, à celui de siège permanent devant Historique et de Madame le Ministre des Sports.abriter et servir de cadre idéal de création de Pendant deux (2) mois, de nombreuses actionsdiffusion de productions artistiques dignes des concrètes menées par et pour les jeunesBallets Africains créés en 1948 par Keita Fodéba guinéens pour leur permettre de fairedont le palmarès est des plus prestigieux. entendre leur voix, leurs propositions, leurs souhaits pour une Guinée prospère etA 11h25 la délégation Ministérielle s'est prêtée épanouie.au même exercice avec le Ballet National Djoliba (crée en 1964), qui a offert une D’entrée de jeu, le conférencier a indiquéprestation artistique de qualité avant que qu’en organisant cette ConsultationMoussa Célestin Camara, Directeur dudit Ballet Nationale de la Jeunesse, la République deNational ne soumette à son tour un chapelet de Guinée entend agir au quotidien pourdifficultés que cette compagnie de danses et accompagner les jeunes vers l’autonomie afinde chorégraphie traverse depuis des lustres qu’ils sentent d’une part, entièrement acteursbien qu’auréolée de palmes et de distinctions concrets de leur devenir et d’autre part, deinternationales. l’avenir de la Guinée aujourd’hui et demain. Poursuivant, le Chef de département a faitComme au Palais du peuple en compagnie savoir que dans les domaines de l’éducation,des Ballets Africains, le Ministre Amirou Conté de l’emploi, des transports, de la santé, dudonnera l'assurance aux artistes du Ballet logement, de la citoyenneté, de la pratiqueNational Djoliba d'améliorer leurs conditions de de la démocratie, de la culture, du sport etc.,travail et de vie. La prochaine étape des visites l’objectif est d’exhorter les jeunes àde prise de contact sera le Musée National de l’excellence et leur offrir un cadre propice à unGuinée demain jeudi 28 mai 2015 où il sera reçu épanouissement personnel et à l’autonomie.par le Théâtre National de Guinée à 10h00. Cette Consultation précise –t-il, se fera en trois Jean Baptiste Williams temps forts. D’abord, les groupes de travail dans les préfectures et sous-préfectures seront dirigés par les jeunes et seront composés de : 8 commissaires nationaux pour les 8 régions du pays, 38 commissaires régionaux représentant les préfectures, 305 rapporteurs représentant les sous-préfectures et 1 commissaire représentant la diaspora. Tous ces commissaires seront sous l’autorité d’une commissaire générale qui veillera à la bonne tenue des plénières qui se tiendront deux (2) jours et à la légalité des différents rapport. 20
  20. 20. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Ensuite, il y aura la proposition des projets/actions pour et par les jeunes sur un horizon de 10 ans. Cette grande consultation fera l’objet d’un rapport (cahier de doléances et de préconisations) qui sera remis au Chef de l’Etat. A cet effet, un programme d’actions JEUNES sera établi et mis en œuvre et les actions seront menées en étroite collaboration avec les ministères et instances gouvernementales concernés par les problématiques élaborées. M J E J pour les Agents de l’Etat 2) Institut National d’Assurance Maladie Obligatoire (INAMO) Le Conseil d’Administration de chaque Institution est paritairement composé de cinq (5) délégués des organisations syndicales et de cinq (5) représentants de l’Etat pour un total de dix (10) membres chacune. Il s’agissait d’élire pour chaque Organisation : un Président, un vice-président et un Enfin, c’est la phase des moments festifs, de Secrétaire. médiation et de restitution. A cette occasion, Après délibérations les résultats se présentent onze (11) portraits de jeunes guinéens de comme suit: toutes conditions sociales seront présentés dans les programmes courts pour la télévision, 1) Caisse Nationale de Prévoyance Sociale la radio et sur les réseaux sociaux. Également, pour les Agents de l’Etat huit (8) documentaires seront réalisés au cours des travaux de réflexion, un (1) film long Président : Mme Mariama Sylla, Ministère de métrage relatera cette consultation l’Action Sociale nationale historique, un (1) grand concert à Conakry et un (1) documentaire intitulé ‘’Nos Vice Président : Louis Bemba Soumah, jeunes ont du talent’’ avec la participation Mouvement Syndical des jeunes. Secretaire : Aboubacar Sidiki Mara, Il faut noter que cette Consultation Nationale Mouvement Syndical de la Jeunesse Guinéenne se tiendra du 25 mai au 8 août 2015 dans les régions du pays et Administrateurs chargés du contrôle au sein de la jeunesse de la diaspora financier: Guinéenne. C’est une initiative de Mr le Président de la République, Professeur Alpha Mme Gnalen Conde, Ministère de l’Economie CONDE sous l’égide du Ministère de la et des Finances Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Dioumé Camara, Ministère de la Fonction Publique (MFPREMA) Mme Madeleine Tounkara, Mouvement syndical Protection Sociale : Election du Conseil d’administration 2) Institut National d’Assurance Maladie Obligatoire eudi le 7 Mai, le Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Président : Ahmadou Diallo, Mouvement JModernisation de l’Administration a Syndical présidé l’élection du Conseil d’Administration de deux Institutions majeures qui sont l’une Vice-Président : Mohamed Traore, Ministère des caractéristiques de l’Administration de la Fonction Publique Moderne, que le Président de la République, le Prof. Alpha Condé veut pour la Guinée Secrétaire : Ibrahima Kalil Diane, Ministère émergente: La Protection Sociale. Délégué au Budget Il s’agit plus précisément : 1) La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale PREMA 21
  21. 21. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Il a appartient à chaque Conseil Ce lancement est le résultat du renforcement d’Administration de proposer au Ministère de de la coopération entre la Guinée et l'Afrique tutelle, en occurrence le Ministre de la du Sud chère aux deux Chefs d'Etat. Fonction Publique, de la Reforme de l’Etat et Il vous souviendra que les travaux de de la Modernisation de l’Administration, de réhabilitation étaient une œuvre du proposer un Directeur Général, un Directeur Gouvernement guinéen sur un financement Général Adjoint et un Comptable, qui seront de la Banque Mondiale réalisée avec l'IDA, au nommés par un Décret du Président de la profit du Ministère du Commerce dans le République cadre de promotion des Exportations Agricoles (PCPEA). La Cellule de Communication MFPREMA Au terme du PCPEA, le département du Commerce a placé cette infrastructure sous la tutelle de CAFEX et son exploitation devait Le Ministre Ibrahima Kourouma poursuit sa être assurée par un opérateur économique tournée d’évaluation dans la Guinée privé sous forme de location gérance. profonde MOSMART-GUINEE (filiale de la société de droit Sud-africain) a été retenue pour e Ministre de l'Enseignement Pré- l'exploitation gérance de cette infrastructure Universitaire et de l'Alphabétisation a étatique. Lentamé ce vendredi 08 mai 2015, la Le 18 décembre 2014, un incendie a détruit dernière étape de sa tournée trimestrielle de l'essentiel des installations ainsi que le matériel suivi et d'évaluation dans les structures du PAM entreposé dans le cadre de la lutte déconcentrées de son département contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Le Après les régions administratives de Mamou, projet de reconstruction et de réhabilitation Labé, Faranah, Kankan, N'Zérékoré et Kindia, dans le respect des normes d'hygiène et de Docteur Ibrahima KOUROUMA et son équipe sécurité est le fruit de l'engagement de la de suivi sont à Boké où ils ont commencé à Société Mosmart Guinée en partenariat avec travailler avec les IRE te DPE des régions de AMA Guinée soutenues par le gouvernement Boké et Conakry. et la Société mère Mosmart d'Afrique du Sud. Des questions liées à l'abandon de poste par Cet important ouvrage, espoir des des enseignants, à la création des classes producteurs et exportateurs des produits multigrades, à la multiplication des agricoles et halieutiques selon le Ministre du inspections dans les classes ou encore aux Commerce va booster les exportations. préparatifs des examens nationaux sont entre Ministres présents à la cérémonie : Ministre a u t r e s a b o r d é e s . L e M i n i s t r e d e d'Etat Enseignement Supérieur et Recherche l'Enseignement Pré-Universitaire et de scientifique, Ministre de l'Agriculture, sport, l'Alphabétisation tient surtout à une chose: la Conseiller Politique Ambassade Afrique du clarté des réponses aux questions et la Sud et les PTF. franchise dans les échanges. Saikou Yaya Balde Mamadi Sidiki Camara Lancement des travaux de reconstruction du terminal frigorifique de l'aéroport international de Conakry Gbéssia MEPUA Echanges Internationaux 22
  22. 22. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action Ministère Délégué des Guinéens de l'Etranger Economie Une mission du FMI conduite par M. Abdoul Monsieur le Ministre des Guinéens de Aziz Wane s'est rendue à Conakry du 23 avril l'Etranger, Sanoussy Bantama Sow, a reçu des au 8 mai 2015 afin de mener les discussions sur investisseurs Sud-africains la sixième revue du programme appuyé par un accord dans le cadre de la Facilité Elargie onsieur Sanoussy Bantama Sow, de Crédit (FEC). La mission a rencontré le Ministre Délégué des Guinéens de Ministre d'Etat chargé de l'Economie et des Ml'Etranger, a reçu en audience ce Finances, Monsieur Mohamed Diaré, le jeudi 28 Mai un groupe d'investisseurs d'une gouverneur de la Banque centrale de la société immobilière Sud-Africaine République de Guinée, le Ministre du Plan, le dénommée Société MBITS Africa GATEWAY Ministre Délégué au Budget, ainsi que d'autres GUINEE Sarl. hauts responsables du gouvernement. Les discussions se sont concentrées sur les Dans son intervention, le Porte-Parole des développements économiques récents, les invités a remercié le Ministre pour l'accueil perspectives de croissance, et la mise en réservé à sa société. Il a rappelé les liens œuvre des politiques, ainsi que sur les historiques qui ont toujours existé entre la politiques et réformes structurelles pour 2015. République de Guinée et celle Sud-Africaine. Il a ensuite parlé de leurs investissements dans La conclusion de la mission a retenue les les prochains jours dans les préfectures de points suivant : Kissidougou, Mali, Télémélé et Boké. Cette ?Respects des critères des performances ; société immobilière propose de construire des Exemple : La stabilité macroéconomique a logements pour les guinéens de l'étranger. été maintenue grâce aux politiques Pour preuve, elle propose de faire un économiques saines du gouvernement et un échantillonnage sur le site de Dubréka soutien international accru pour lutter contre pendant 90 jours. l'épidémie Ebola ; ?La poursuite de l'appui du FMI. En réponse, Monsieur le Ministre s'est réjoui de Exemple : appui par le septième cette initiative du groupe d'investisseur Sud- décaissement sous l'accord de la FEC Africains. Il a aussi évoqué les liens environ 26 millions de dollars (18.36 millions de traditionnels existant entre les peuples DTS). guinéens et sud-africains. Poursuivant sur sa lancée, le Ministre Sow a rappelé les II- Mission d'ARISTAC(FMI) : ambitions de son département dans le cadre Monsieur jean Le Dem, Directeur du centre de la mise à disposition des logements sociaux Régional d'Afrique de l'ouest du Fonds aux guinéens de l'étranger. Il a en outre Monétaire International a effectué une visite rassuré la société immobilière sud-africaine de travail du 18 au 20 mai 2015. Il a été reçu de la disponibilité du domaine pour la par le Ministre d'Etat en Charge de réalisation de leur projet de construction. l'Economie et des Finances, Monsieur Mohamed Diaré. L'objectif de cette mission Au cours de cette audience le Ministre était la revue des programmes d'assistance Bantama Sow avait à ses côtés le directeur du du FMI et évaluation des structures suivantes : service logement et habitat et certains hauts Direction Nationale de la Dette et de l'Aide cadres du département des guinées de Publique au Développement, Banque l'étranger. Centrale de la République de Guinée, Direction Générale de la Douane et Direction Mory Kante Nationale des Impôts et des besoins d'appui technique auprès de la Direction Nationale des Etudes Economiques et de la prévision en matière d'analyse et de la prévision Mission du Ministre d’Etat en Charge de économique. l’Economie et des Finances I- LA 6ème revue du programme appuyé de la Facilité Elargie de Crédit(FEC) 23
  23. 23. Le Bulletin du Gouvernement Gouvernement en Action III- Mission du Ministre d'Etat en Charge de l'Economie et des Finances Monsieur MOHAMED DIARE, Ministre d'Etat en Charge de l'Economie et des Finances a conduit une importante délégation gouvernementale à Abidjan du 25 au 29 mai 2015, pour participer aux Assemblées Annuelles 2015 du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD). Les principaux événements de ces réunions annuelles sont : l'élection du 8ème Président du groupe de la BAD et la commémoration du 50ème anniversaire de la Banque. Au cours de Cette assemblée annuelle les réflexions des participants ont porté sur le thème « L'Afrique et le nouveau paysage mondial». Par ailleurs, le Ministre d'Etat s'engage de participer les trois événements internationaux majeurs qui auront lieu cette année, à savoir : ?la conférence internationale sur le financement du développement qui se déroulera en juillet, ?la conférence des Nations Unies sur les objectifs de développement durable prévue pour septembre et, ?la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui aura lieu en décembre. 24
  24. 24. Le Bulletin du Gouvernement International International Monsieur Halim Majid Ambassadeur du Maroc en Guinée Monsieur Halim Majid, cela fait quelques années maintenant que vous occupez ce poste. Avec du recul, comment qualifierez- vous les rapports qu'entretiennent nos deux pays ? Je vous remercie pour votre présence et votre intérêt qui marquent véritablement la qualité et l'esprit des relations entre nos deux pays frères. A la question de qualifier ces rapports, je dirais tout simplement que ce sont des rapports d'exception. Des relations historiques qui se sont particulièrement distinguées au moment des luttes pour l'indépendance et de la création de l'OUA. Ayant pour socle une fraternité basée sur la confiance, le respect mutuel et la solidarité, ces relations se sont clairement intensifiées en prenant un véritable essor depuis la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au mois de mars 2014 avec la signature de vingt-cinq accords de coopération entre nos deux pays. Depuis, nous assistons à une coopération autrement dynamique pour le bien des deux pays en espérant que cette coopération puisse constituer un modèle à suivre pour l'émergence du continent africain dans son ensemble . Quelles sont les réalisations majeures de partenariat gagnant-gagnant dont vous êtes les plus fiers à ce jour ? Comme je le rappelais plus haut, la visite de Sa Majesté Mohammed VI a été l'occasion de la signature de plus de vingt accords qui sont de véritables outils de partenariat gagnant-gagnant. De ce fait, on ne peut qu'être fier de l'ensemble de ces programmes qui sont en cours de réalisations car ces accords portent sur des secteurs clés de développement. On peut citer, par exemple, ceux qui portent sur la formation de (…) cadres de l'administration guinéenne. Mais également ceux signés dans les domaines de l'agriculture, la pêche et de l'Energie. Sur le plan industriel et commercial, je pense notamment au projet Moulins d'Afrique qui a été réalisé dans le cadre d'un partenariat -devenu aujourd'hui très florissant- entre un guinéen et un marocain. Nous avons aussi un exemple de « vieux » partenariat qui est visible avec la Banque populaire Maroco- Guinéenne. En parlant de l'agriculture par exemple vous avez initié, avec le département, une caravane agricole au profit des paysans de notre pays. Peut-on s'attendre à une intensification de ce partenariat spécifique au cours des mois et années à venir ? Bien sûr ! C'est un projet qui vient de démarrer et qui donnera ces fruits dans un proche avenir. Tout d'abord, rappelons que cette caravane a pour objectif premier d'établir une carte de fertilité des sols de la Guinée à travers les deux laboratoires du Senasol et de Foulaya. On parle d'un échantillonnage fait sur cent mille (100.000) hectares à ce jour. 25
  25. 25. Le Bulletin du Gouvernement International Ensuite, il s'agira de faire le tour d'un certain nombre de villes et de villages afin d'informer les agriculteurs sur les types d'engrais et de cultures à utiliser pour optimiser leurs productions. Enfin, cette caravane sera aussi une sorte d'école aux champs qui va permettre de former des techniciens, des formateurs sur place au fur et à mesure des étapes. Le but ultime est de faire profiter la Guinée de l'expertise et du savoir faire marocains dans le domaine agricole pour lui permettre d'assurer sa sécurité alimentaire le plus rapidement possible. En conclusion, je souhaiterai dire que, connaissant le potentiel exceptionnel de la Guinée, nous pensons que tous ces programmes vont permettre de hisser ce pays frère au premier rang dans la sous-région en matière agricole. Je vous remercie. 26
  26. 26. Etat de nos Réformes Etat de nos Réformes Amara Camara Secrétaire Général du Programme de Réforme de l’Etat et la Modernisation de l’Administration (PREMA) I. Contexte et opportunité des réformes : epuis son accession à l'indépendance, la Guinée a connu une succession de régimes qui ne l'auront pas permis d'amorcer un décollage économique. Et cela, malgré un Dénorme potentiel en ressources minières, agricoles, halieutiques, hydro-électriques qui la prédestinait à occuper les premiers rangs et à servir de locomotive au sein du concert des pays de la sous-région ouest africaine. Avec l'avènement d'un nouveau régime, en novembre 2010, à la suite des élections présidentielles, libres et transparentes, les nouvelles autorités ont ainsi hérité d'une situation économique difficile, caractérisée par une déliquescence des institutions de l'Etat et des structures de l'Administration, un effritement de l'autorité de l'Etat, des déséquilibres structurels profonds des finances, et des paramètres macro-économiques du pays, entrainant de fait, un niveau d'endettement élevé du trésor vis-à-vis de la BCRG. L'environnement social était quant à lui, marqué par une accentuation de la pauvreté, une paupérisation des zones rurales, et une détérioration des conditions de vie socio- économique des populations en général. Ces facteurs négatifs caractérisant l'environnement socio-économique, combinés à une longue période d'instabilité politique et de remous sociaux, amplifiés par l'irruption sur la scène politique de l'armée , et la dissolution des institutions démocratiques existantes, ont fini par parachever la faillite de l'Etat, et des institutions, par entamer la cohésion sociale, et par constituer une menace pour la paix et la stabilité . II. Objectifs de renouveau et vision: Tenant compte de ces divers constats, et à la faveur de son investiture le 21 Décembre 2010, le Président de la République le Professeur Alpha CONDE a jeté les bases d'un renouveau basé sur la refondation de l'Etat, pour la mise en œuvre d'une nouvelle politique de développement économique, social et culturel, devant conduire à une émergence du pays en 2035. III. Le Modèle économique de la vision d'émergence : Les caractéristiques socio-économiques et politiques du pays décrites plus haut, et l'analyse stratégique des conditions pour l'avènement d'une émergence en 2035 , ont abouti à la définition d' un modèle économique guinéen de développement accéléré, basé sur 4 axes majeurs d'orientation : - L'amélioration de la Gouvernance ; - La diversification de l'économie, et la promotion des secteurs porteurs de croissance ; - L'amélioration des infrastructures de base ; - La fourniture des services sociaux de base aux populations. Le Bulletin du Gouvernement Cadre général de conduite des reformes 27
  27. 27. Etat de nos Réformes IV. Les Politiques publiques à moyen terme (2011 – 2015): Des politiques publiques qui constituent les cadres d'orientation politique, et de mise en œuvre du modèle économique, ont par la suite été définies par le gouvernement, pour la période 2011 – 2015, et déclinées en axes stratégiques d'intervention de l'Etat, dans un document appelé DSRP III ( Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté ) . Et au rang de ces politiques publiques majeures à conduire, figurent notamment les impératifs de restauration de l'Etat de droit et de l'autorité de l'Etat, de consolidation de la paix et de la démocratie, de promotion du secteur privé, de promotion du développement à la base et de la Décentralisation, de développement des secteurs sociaux, de promotion des droits de l'homme et de l'égalité du genre, d'amélioration de la gouvernance administrative etc .... V. Les chantiers de la réforme : La conduite des politiques publiques définies, essentielles pour l'amélioration de la Gouvernance, et la réalisation des axes stratégiques de promotion des secteurs de croissance, passent nécessairement par l'initiation et la mise en œuvre d'importantes réformes Institutionnelles, Structurelles Sectorielles, et de modernisation de l'Administration Publique, afin d'en faire un levier efficace, efficient, et performant, au service du citoyen et du développement du pays. Dans ce contexte, le Gouvernement, sous le leadership du Chef de l'État, a entrepris depuis sa mise en place en janvier 2011, la formulation et la mise en œuvre d'un vaste chantier de réformes des institutions de l'Etat, et de modernisation de l'Administration publique, comprenant pour l'essentiel : (i) Les réformes institutionnelles , par la mise en place des institutions et des organes en rapport avec la consolidation de la démocratie : Conseil Constitutionnel, Haute Autorité de la Communication, Cour des Comptes Institut National de Développement des Droits Humains etc… ; (ii) la réforme du secteur de la Sécurité, et de la Justice, pour la restauration de l'Etat de droit, la consolidation de la paix, de l'unité et de la démocratie ; (iii) la réforme de l'Etat, et la modernisation de l'Administration, pour la restauration de l'autorité de l'Etat, et la promotion et mise en œuvre d'une Administration de développement au service du citoyen ; (iv) les réformes structurelles et économiques visant à restaurer les équilibres macro- économiques, et à promouvoir une meilleure gouvernance Economique et Financière (unicité de caisse, programme PPTE etc … ) ; (v) la Réforme de la Fonction Publique, pour une qualification des ressources humaines. (vi) la réforme des finances publiques, des procédures budgétaires ( LOLF), et du système de contrôle ( Inspection des Finances, Inspection Générale d'Etat … ) ; Le Bulletin du Gouvernement 28
  28. 28. Etat de nos Réformes (vii) le renforcement de la Gouvernance territoriale, et du développement local, à travers l'approfondissement de la déconcentration et de la décentralisation ; (viii) on dénombre également au moins une vingtaine de réformes sectorielles qui ont été initiées dans les secteurs de la Santé, des Mines, de l'Energie et de l'hydraulique, de l'Agriculture etc. L'ampleur et la complexité des réformes ainsi engagées sont justifiées dans le contexte, par la nécessité d'une complète refondation de l'Etat, à travers ses principales institutions, de la révision et de l'adaptation des principales lois fondatrices, et de la reconfiguration et rationalisation des organisations et des structures de l'Administration dans l'ensemble. èD'où la mise en œuvre d'un modèle de Réforme de l'Etat, et de Modernisation de l'Administration. VI- Résultats des Réformes engagées : A mi-parcours, on peut noter à date , que le processus enclenché de mise en œuvre de ce vaste chantier de réformes par le gouvernement de la troisième République, a d'ores déjà permis d'obtenir des résultats probants, notamment : ?La stabilisation du pays, le renforcement des règles démocratiques, de la paix, de la justice, de la sécurité, à travers la mise en place des institutions de la République, et des organes de promotion de la démocratie.Ces différentes transformations ont été obtenues grâce aux réformes institutionnelles engagées, et aux réformes mises en œuvre dans les secteurs de la sécurité, et de la Justice ; ?Les transformations majeures opérées dans l'environnement socio- économique : la construction d'infrastructures Administratives dans les régions, l'amélioration du réseau routier, l'amélioration de la production agricole,l'amélioration de la desserte en Electricité etc… Ces résultats ont été rendues possibles, grâce aux investissements massifs réalisés sur le Budget national, à la suite d'une meilleure gestion et allocation des ressources financières, générées à travers les réformes structurelles et économiques engagées ( unicité de caisse, Programme PPTE etc … ) ?La transformation du secteur public guinéen, par une révision des principes lois fondatrices ( L029, et L028), par la rationalisation et la réorganisation entamée des services publics ; une meilleure maîtrise de la masse salariale et l' assainissement des fichiers de gestion administrative, à travers le recensement biométrique des agents ; le rajeunissement et la féminisation de la Fonction publique, la création d'une Ecole Nationale d'Administration ( ENA ) etc … ; ?Les réformes structurelles et économiques engagées ont permis de restaurer les équilibres macro-économiques : l'inflation a été ramenée à moins de 2 chiffres ; les réserves de change en devises sont passées à 6 mois à la BCRG etc . Le Bulletin du Gouvernement 29
  29. 29. Etat de nos Réformes ?Les réformes sectorielles initiées dans les divers ministères , notamment dans les secteurs stratégiques considérés comme porteurs de croissance ( l'Agriculture, les Mines etc), ont permis également d'obtenir des résultats significatifs. A ce titre, dans le domaine de l'Agriculture, les investissements et actions menées par l'Etat pour la fourniture des semences, engrais et autres herbicides ont permis d'augmenter la production agricole, et de stabiliser les prix des produits agricoles locaux sur le marché. Et dans le domaine minier, l'assainissement du cadastre minier a permis la récupération et le retour dans le portefeuille minier de l'Etat, des titres miniers en situation d'irrégularité . Egalement, un code minier moderne , plus attractif pour les investisseurs, et préservant les intérêts de la guinée a été élaboré. Des progrès similaires ont été réalisés dans le cadre des autres réformes sectorielles engagées, et qui sont au nombre d'un vingtaine . Les réformes engagées dans ce domaine ont d'autre part permis de procéder à une meilleure collecte, gestion et allocation des ressources financières. Notamment en opérant un meilleur contrôle des postes de dépenses, et en augmentant de manière significative, la part des dépenses d'investissement, qui ont orientées de façon privilégiée vers la réalisation des infrastructures de base , et la promotion des secteurs porteurs de croissance. Une novelle Loi Organique de gestion budgétaire ( La Loi Organique portant Loi des Finances ), permettant l'introduction de procédures et modalités d'élaboration et d'évaluation des politiques publiques, sur la base d'allocation de budgets programmes pluriannuels, a été proposée, et adoptée à l'assemblée Nationale. Le Bulletin du Gouvernement 30
  30. 30. Espace Santé Espace Santé Marie Claire Tchecola Infirmière à l’hôpital Donka et Guérie d’Ebola Comment avez-vous contracté la Fièvre Hémorragique à Virus Ebola ? J’ai contracté le virus le 10 juillet 2013. Une collègue qui devait être de garde m’a demandé de prendre sa place parce qu’elle était souffrante. Lors de mon service de garde, on a reçu une dame qui était fatiguée. Elle vomissait, avait de la fièvre et frissonnait. Je rappelle qu’à cette période-là, nous n’étions pas suffisamment renseignés sur cette maladie. C’est ainsi que le médecin l’a examiné et a demandé un petit bilan d’urgence pour qu’on puisse commencer le traitement afin d’arrêter les vomissements et l’hospitaliser. Après les prélèvements et la sortie des premiers résultats, le médecin a demandé qu’on lui administre un traitement. Ce que j’ai fait en tant qu’infirmière. C’est au contact de cette patiente que j’ai contracté le virus. Comment se sont manifestés les premiers signes dans votre cas ? Quelques jours après avoir été en contact avec cette dame, je me suis présentée au Ministère de la Fonction Publique pour le recensement de tous les fonctionnaires guinéens. La présence physique étant obligatoire, j’y suis allée malgré le fait que j’étais souffrante. Dans l’enceinte, j’ai perdu connaissance. Une collègue et des personnes de bonne volonté sont venues à mon secours afin de me permettre de me faire recenser quand même avant de m’aider à rentrer chez moi. Une fois à la maison, je ne me sentais vraiment pas bien. Vers 17 heures, ma fille et moi sommes allées aux urgences de l’hôpital Donka où nous avons passé deux (2) nuits. Le médecin du centre d’isolement de Donka, Dr Ibrahim, est venu me voir pour me dire que la patiente que j’avais reçue le 10 juillet était décédée ainsi que la personne qui l’avait accompagnée à l’hôpital. Il a terminé son propos en disant qu’ils étaient tous morts par suite d’Ebola. La décision de me transférer au Centre de Traitement d’Ebola a été actée dans la foulée. A l’issue du premier prélèvement, j’ai été testée positive à la maladie. J’ai ensuite été envoyée dans la salle d’isolement. Ma fille qui était rentrée m’appelait tous les jours en pleurant. Personne ne pensait à ce moment-là pouvoir guérir d’Ebola. Je m’étais faite à l’idée de mourir et la peur était partie. L’ambulancier Moussa et la stagiaire qui travaillaient avec moi ont aussi contracté le virus. Infirmière à l’hôpital Donka et Guérie d’Ebola a été félicitée le 7 mars, par Michelle Obama, après sa réception du prix du Courage féminin 2015 du Département d'Etat. La CCG l’a rencontré pour vous : Le Bulletin du Gouvernement 31
  31. 31. Espace Santé Plusieurs jours de soin se sont écoulés et de nouveaux prélèvements ont été effectués. Ils ont été négatifs. Deux autres tests négatifs ont suivi et j’ai enfin pu sortir de la salle d’isolement pour une autre salle. A la sortie des tout-derniers résultats –négatifs-, j’ai eu la confirmation qu’après deux (2) semaines d’hospitalisation, j’étais complètement guérie. Les membres du personnel soignant m’ont félicité et ils m’ont remis une attestation de sortie avant de continuer le suivi pendant vingt et un (21) jours. A votre sortie, avez-vous expérimenté une quelconque stigmatisation ? Comment l’avez-vous vécu ? Ma philosophie est de prendre la vie du bon côté, quel que soit le problème. J’avais surtout peur de retrouver ma famille mais mes deux filles ont couru vers moi lorsqu’elles m’ont vu arrivé et, Dieu merci, aucune de mes filles n’a été contaminée. La stigmatisation, je l’ai accepté et je me suis dit que, peut-être, les gens allaient comprendre et m’accepter à la longue. J’étais animée par cet espoir. Fort heureusement, ma famille ne m’a pas stigmatisé; cela m’a donné de la force et davantage de courage. Depuis lors vous avez entrepris un combat contre la stigmatisation des victimes d’Ebola, quel message voulez-vous lancer ? Après être sorti de l’hôpital, je devais me reposer à la maison pendant trois (3) mois. Mais je me demandais comment contribuer à sauver mon prochain. Je voyais à la télé que des personnes mouraient tous les jours. Je ne pouvais pas rester insensible face à tout cela. J’ai donc décidé de reprendre le travail une semaine plus tard. Dans un premier temps, je voulais participer à la sensibilisation mais je ne voyais pas comment. Alors, je parlais aux patients qui venaient à l’hôpital. C’est donc de là que vous est venue l’idée de partager votre expérience et de jouer ce rôle qui est le vôtre aujourd’hui ? Oui. Dans un deuxième temps, IFES (International Foundation for Electoral Systems) et CDC (Centers for Disease Control) voulaient faire une campagne de sensibilisation dans les cinq (5) communes de Conakry et recherchaient quelqu’un qui était guéri d’Ebola afin de témoigner. J’ai été contacté par une dame qui s’appelle Kany Soumano. D’ailleurs, je n’ai jamais su comment elle a eu mon numéro. Toujours est-il qu’elle m’a demandé de venir à leur siège à Camayenne pour les rencontrer. Sur place, j’ai trouvé leur staff qui m’a expliqué en quoi consistait le programme de sensibilisation. C’est ainsi que j’ai accepté de témoigner à visage découvert quel que soit le prix à payer et aussi longtemps que cela pouvait contribuer à sauver des vies. Nous avons donc commencé par Matam où j’étais un peu gêné. Les journalistes présents ont pris mon témoignage mais sans montrer mon visage. De retour à la maison, j’ai culpabilisé. J’ai donc décidé de continuer sur le chemin sur lequel je m’étais engagé. S’en sont suivis des témoignages – à visage découvert- dans les communes de Dixinn, Kaloum et enfin celle de Matoto. Matoto où l’Ambassadeur des États-Unis, Alexander Laskaris, m’a approché pour me féliciter et m’encourager. En rentrant chez moi en ce mois d’Aout 2014, j’ai retrouvé mes enfants jetés à la rue. J’ai immédiatement compris que c’était là les premières conséquences de mes témoignages. Le Bulletin du Gouvernement 32
  32. 32. Espace Santé Malgré toutes ces péripéties, vous êtes restée forte et courageuse. Vous avez été honorée, au mois de Mars dernier, du titre de « Femme de Courage 2015 » par la Première Dame des Etats-Unis, qu’est-ce qui vous a valu ce prix ? J’ai toujours dit que je ne méritais pas ce prix. C’est un coup de chance. Un jour, alors que j’étais à une réunion de travail, un certain Mr Serge de l’ambassade des États-Unis m’a contacté pour me dire que j’avais reçu le Prix International du Courage et il m’a félicité. Je ne savais pas ce que c’était et ce que cela impliquait, alors j’ai continué mes activités. Un samedi au marché, Kimberly de l’ambassade américaine m’appelle pour demander ma biographie. Puis, elle me pose la question de savoir ce que j’aurais à dire à Michelle Obama si je partais aux Etats-Unis. A ce moment-là, je n’ai pas vraiment compris ce qui se passait et je n’ai pas fait de suivi après notre conversation. Deux mois plus tard, l’Ambassade américaine m’a rappelé pour me remettre des documents de voyage pour les États-Unis. Je vous passe certains détails mais toujours est-il qu’à mon arrivée aux Etats Unis, grande fut ma surprise de constater que mes photos étaient partout pour m’accueillir. J’ai été honorée et très émue par un tel accueil. Par la suite, nous avons rencontré la Première Dame des États-Unis qui nous a reçu chaleureusement avec beaucoup de simplicité. Un mot pour finir J’aimerais que la population guinéenne sache qu’Ebola est réel et qu’il est important de se présenter rapidement dans un centre de santé lorsqu’on ressent les premiers symptômes. On peut guérir de cette maladie. J’en suis un bel exemple. Et plus largement, nous pouvons éradiquer cette maladie de notre pays si nous faisons preuve de solidarité et tirons tous dans le même sens. Le Bulletin du Gouvernement 33
  33. 33. Paroles à un Point Focal Paroles à un Point Focal Mamadou Diallo Point Focal du Ministère des Sports Quels objectifs visez-vous dans la communication des actions liées à votre département ? Comme institution, les objectifs restent toujours les mêmes. Il s'agit de passer le message sur ce qui est en cours de réalisation et sur ce qui est envisagé au bénéfice des populations. Une des missions du Ministère des Sports est de créer du mouvement au sein de l'environnement sportif de notre pays. Il est donc impératif pour nous de communiquer. Par ailleurs, j'ai énormément de chance de travailler avec une Ministre (Domani DorÀ

×