Le transfert des logiciels au sein
d’Inria
Journées JDEV / Transfert marchand et non marchand
Laure Aït-Ali
STIP
Inria Ren...
SOMMAIRE
1. Droit et logiciel
2. La protection des logiciels
3. Transfert des logiciels : qu’est-ce qu’une licence ?
4. Tr...
Droit et Logiciel
Propriété intellectuelle, brevet vs droit d’auteur
Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’...
Propriété Intellectuelle
Propriété Industrielle Propriété Littéraire et
Artistique
•  Brevets
(inventions)
•  Marques
•  D...
Brevet / Droit d’auteur
Acquisition des droits
Formalités indispensables :
à dépôt d’une demande
à procédure d’examen
à...
Droit d’auteur et logiciel
Spécificités du logiciel
•  Lorsque le logiciel est développé dans le cadre de vos
missions, le...
Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 7
Protection des logiciels
Dépôts à l’APP, br...
La protection du logiciel / droit d’auteur
• Objet de la protection
•  Seule la mise en forme est protégée
•  Eléments non...
La protection du logiciel / dépôt APP
Pourquoi déposer ?
Le logiciel est protégé par le droit d'auteur du fait de son exis...
La protection du logiciel / dépôt APP
Quand déposer un logiciel ?
Il appartient à chaque responsable de projet de développ...
La protection du logiciel / dépôt APP
Que déposer ?
• Code source et/ou le code objet
• Matériaux de conception préparatoi...
La protection du logiciel / Droit des Marques
Protéger le nom du logiciel
Il est possible de déposer le nom du logiciel à ...
La protection du logiciel / Brevet
• Conditions de brevetabilité
•  Est brevetable une invention
•  Nouvelle : si l’invent...
La protection du logiciel / Brevet
La brevetabilité du logiciel : une protection indirecte en Europe
•  les programmes d’o...
Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 15
Transfert des logiciels
Qu’est-ce qu’une l...
Diffusion d’un logiciel
• Transmission des droits
•  Cession : le titulaire perd ses droits
•  Concession : le titulaire g...
Transfert des logiciels
Le choix de la licence
•  Document contractuel définissant les droits concédés au
licencié par le ...
18
ü  Objet à licencier 
ü  Domaine d’exploitation
ü  Territoire
ü  Exclusivité
ü  Droits concédés
ü  Produits dériv...
Les licences de logiciel libre
Open source software, free software
au sens de la Free Software Foundation
http://www.gnu.o...
Les licences de logiciel libre, quel choix ?
Ne pas confondre !!!
•  Logiciel du domaine public
•  Logiciel pour lequel au...
Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 21
Transfert des logiciels
Focus sur différen...
22

•  Licence propriétaire
•  Diffusion en open-source
•  100% open-source
•  Diffusion mixte propriétaire / open-source
...
Les licences de logiciel libre, quel choix ?
Multiples ! Comment choisir ? Quelques critères
•  Analyser l’impact de la li...
24
•  Principe de double licence pour un logiciel
•  Diffusion sous licence libre non permissive (ex GPL)
•  A la demande ...
25
•  Principe de modularité d’un logiciel
•  « cœur » du logiciel sous licence libre permissive (LGPL, EPL,
BSD, etc.)
• ...
26
•  Le logiciel en tant que service ou Software as a Service (SaaS)
•  Le logiciel est installé sur le serveur du licenc...
Diffusion des logiciels, quelle licence ?
• Adapter la solution au besoin
•  Utilisation gratuite du logiciel
à « freewar...
Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 28
Les bonnes pratiques
4
29

•  Des pratiques de réutilisation de code préexistant plus ou
moins importantes
•  Un développement souvent collaborat...
Attention aux mélanges hasardeux…
Licence propriétaire
Auteurs externes
Licence libre
Autre licence libre
Statut du logici...
Quelques histoires vraies
• Création d’une start-up sur un « gros » logiciel
•  20 à 30 ans de développement
•  Un seul dé...
Quelques histoires vraies
• Logiciel libre versus logiciel propriétaire
•  un gros logiciel open source dans un centre Inr...
Quelques histoires vraies
• Contrat de consortium dans le cadre de projet européen
•  Grosse base de logiciel embarqué
•  ...
Quelques histoires vraies
• Arrêt EDUCAFIX c/ CNRS, UJF
•  Cession d’une licence propriétaire vers EDUCAFIX
•  EDUCAFIX dé...
Dès la phase initiale du développement
Codage
•  Ne jamais considérer a priori qu’un soft est « jetable »
•  Veiller à la ...
Dès la phase initiale du développement
Utilisation de la forge
•  Gestion du logiciel doit être très rigoureuse sur l’arch...
Dès la phase initiale du développement
Propriété du logiciel
•  Intégrer du code tiers implique qu’on n’est pas propriétai...
Dès la phase initiale du développement
Envisager une licence
•  Ne pas présupposer de la licence qui sera utilisée pour
la...
Avant toute diffusion externe
Décision de diffusion
•  On ne diffuse pas un logiciel dès qu’on a fait quelque chose
•  Néc...
Avant toute diffusion externe
• Choix de la licence (chef de projet, valo)
•  Il faut étudier l’ensemble des possibles
• P...
Lors de l’évolution du logiciel diffusé
• Codage
•  Intégration de composants externes, attention aux
contradictions avec ...
Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 42
Conclusion
5
La « politique » d’Inria
Maximiser l’impact des logiciels développés chez Inria
•  Identifier les logiciels qui ont passé ...
Développement logiciel : Quelques conseils
- Réfléchir dès le départ à la finalité du logiciel :
- transfert industriel ? ...
A retenir
• Le logiciel appartient aux employeurs des auteurs
• La protection de ce patrimoine est impérative
• Attention ...
Merci
Questions ?
Inria Rennes – Bretagne Atlantique
Journées JDEV 2015
www.inria.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La valorisation de logiciels de recherche au sein de l'Inria? / Transfert marchand-non-marchand présentation_laa_inria

631 vues

Publié le

La valorisation de logiciels de recherche au sein de l'Inria? Quels sont les bonnes pratiques pour préparer une diffusion large ? Quels sont les modèles économiques possibles et leurs licences associés ? Conseils, Retour d'expérience et bonnes pratiques par Laure Aït-Ali Le Neindre, Chef de projet transfert, partenariats et projets d'innovation.

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
631
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La valorisation de logiciels de recherche au sein de l'Inria? / Transfert marchand-non-marchand présentation_laa_inria

  1. 1. Le transfert des logiciels au sein d’Inria Journées JDEV / Transfert marchand et non marchand Laure Aït-Ali STIP Inria Rennes – Bretagne Atlantique 1e juillet 2015
  2. 2. SOMMAIRE 1. Droit et logiciel 2. La protection des logiciels 3. Transfert des logiciels : qu’est-ce qu’une licence ? 4. Transfert des logiciels : différents schémas de licencing 5. Précautions élémentaires et les « bonnes pratiques » 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 2
  3. 3. Droit et Logiciel Propriété intellectuelle, brevet vs droit d’auteur Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 3 1
  4. 4. Propriété Intellectuelle Propriété Industrielle Propriété Littéraire et Artistique •  Brevets (inventions) •  Marques •  Dessins et modèles •  … Noms de domaine •  Droit d’auteur : notamment logiciels et bases de données •  Droits voisins (audiovisuel) 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 4 Propriété intellectuelle
  5. 5. Brevet / Droit d’auteur Acquisition des droits Formalités indispensables : à dépôt d’une demande à procédure d’examen à délivrance (ou rejet) Droit reconnu à l’auteur « du seul fait de sa création » (art. L111-1 CPI) 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 5 Droits associés au brevet vs logiciels
  6. 6. Droit d’auteur et logiciel Spécificités du logiciel •  Lorsque le logiciel est développé dans le cadre de vos missions, les droits patrimoniaux sont dévolus à l’employeur •  Reproduction, traduction, adaptation •  Mise sur le marché à titre onéreux ou gratuit •  Les droit moraux restent acquis à l’auteur 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 6
  7. 7. Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 7 Protection des logiciels Dépôts à l’APP, brevet, marque et nom de domaine 2
  8. 8. La protection du logiciel / droit d’auteur • Objet de la protection •  Seule la mise en forme est protégée •  Eléments non protégés •  Algorithmes •  Interfaces •  Eléments protégés •  Architecture du programme •  Code source •  Ébauches, maquettes, dossiers d’analyse fonctionnelle, documentation, etc. 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 8
  9. 9. La protection du logiciel / dépôt APP Pourquoi déposer ? Le logiciel est protégé par le droit d'auteur du fait de son existence, sans formalité. A défaut d'avoir un titre de propriété, à l'image des brevets, le dépôt APP : •  permet d'identifier précisément le logiciel •  aide à se constituer une preuve de l'antériorité •  permet l’identification des auteurs et des ayant-droit •  permet une meilleure traçabilité d’un logiciel et de ces versions successives •  facilite la sanction des contrefacteurs •  apporte une garantie pour les partenaires 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 9
  10. 10. La protection du logiciel / dépôt APP Quand déposer un logiciel ? Il appartient à chaque responsable de projet de développement d’identifier les moments dans la vie du logiciel, qui méritent que soit effectué un dépôt •  Etat de maturité suffisant •  Changement de versions majeures •  Départ d’un membre important de l’équipe •  Apport dans un contrat (PI antérieure) •  Transfert ou autre valorisation du logiciel •  Avant toute diffusion (Open source ou code binaire) 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 10
  11. 11. La protection du logiciel / dépôt APP Que déposer ? • Code source et/ou le code objet • Matériaux de conception préparatoire : spécifications détaillées, architecture, maquettes, description des tests d'intégration, scénarios • Documentation technique • Documentation d'utilisation 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 11
  12. 12. La protection du logiciel / Droit des Marques Protéger le nom du logiciel Il est possible de déposer le nom du logiciel à titre de marque, mais ce n’est pas automatique : •  à réserver pour les logiciels à forte visibilité •  pour des logiciels à visibilité moyenne, on peut réserver le nom de domaine (le nom de domaine est un droit opposable) Intérêt de déposer la marque •  Sécuriser la forte utilisation faite du nom d’un logiciel •  Permet de « réserver » l’utilisation du nom d’un logiciel libre à la branche développée par Inria et ses partenaires : c'est un point crucial qui, typiquement, est un moyen de "contrôle" utilisé par des grosses communautés (on autorise les forks mais on contrôle la notoriété par le nom). Attention une marque ou un nom de domaine ne peut être déposé par le chercheur en son nom propre 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 12
  13. 13. La protection du logiciel / Brevet • Conditions de brevetabilité •  Est brevetable une invention •  Nouvelle : si l’invention n’est pas comprise dans l’état de la technique •  Inventive : si, pour un homme du métier, elle ne découle d’une manière évidente de l’état de la technique •  Et susceptible d’application industrielle : si l’objet de l’invention peut être fabriqué ou utilisé dans tout genre d’industrie •  Ne sont pas considérées comme des inventions •  les découvertes ainsi que les théories scientifiques et les méthodes mathématiques •  Les créations esthétiques •  Les plans, principes et méthodes dans l’exercice d’activités intellectuelles ou dans le domaine économique ainsi que les programmes d’ordinateur •  Les présentations d’informations 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 13
  14. 14. La protection du logiciel / Brevet La brevetabilité du logiciel : une protection indirecte en Europe •  les programmes d’ordinateur ne sont pas brevetable « en tant que tel » •  Un logiciel n’est pas un programme d’ordinateur « en tant que tel » s’il présente un « effet technique » •  Exemples de brevets basés sur des logiciels dont la mise en œuvre produit des caractéristiques techniques nouvelles et inventives : •  Traitement numérique d’image •  Traitement des signaux TV •  Pilotage d’un équipement •  Compression de données pour diminuer les temps de calcul •  Visualisation d’états de fonctionnement d’un système •  Protocole de communication •  Procédé de traitement de la parole en présence de bruits •  Un procédé de cryptage 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 14
  15. 15. Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 15 Transfert des logiciels Qu’est-ce qu’une licence ? 3
  16. 16. Diffusion d’un logiciel • Transmission des droits •  Cession : le titulaire perd ses droits •  Concession : le titulaire garde ses (ou « des ») droits •  L’autorisation d’utilisation est traduite par une « licence » •  Une licence est NECESSAIRE pour toute diffusion de logiciel 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 16
  17. 17. Transfert des logiciels Le choix de la licence •  Document contractuel définissant les droits concédés au licencié par le titulaire des droits patrimoniaux •  De la licence temporaire (gratuite ou pas) pour l’évaluation •  … à la licence d’exploitation commerciale •  Précise l’étendue des droits concédés (domaine, territoire, exclusivité, garanties, etc.) et la contrepartie financière 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 17
  18. 18. 18 ü  Objet à licencier ü  Domaine d’exploitation ü  Territoire ü  Exclusivité ü  Droits concédés ü  Produits dérivés ü  Sort des améliorations ü  Maintenance ü  Garanties liées à la qualité technique du logiciel ü  Garanties liées à la propriété intellectuelle ü  Publicité sur le transfert ü  L’accès du concédant aux dérivés du licencié ü  Les restrictions de collaboration Points importants dans un contrat de licence 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria
  19. 19. Les licences de logiciel libre Open source software, free software au sens de la Free Software Foundation http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html Un logiciel est « libre » si la licence qui l’accompagne accorde à l’utilisateur : •  Liberté d’exécution, sans restriction de temps, de lieu, de motif, de personne, etc. •  Liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins •  Liberté de redistribuer des copies •  Liberté d’améliorer et de diffuser les améliorations Ce qui implique l’accès au code source 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 19
  20. 20. Les licences de logiciel libre, quel choix ? Ne pas confondre !!! •  Logiciel du domaine public •  Logiciel pour lequel aucun droit patrimonial ne peut être revendiqué •  N’implique pas la disponibilité du code source •  Logiciel gratuit •  Logiciel mis à la disposition d’un public, à titre gratuit •  Généralement sous forme exécutable •  N’est pas un logiciel libre •  Un logiciel libre peut-être commercial 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 20
  21. 21. Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 21 Transfert des logiciels Focus sur différents schémas de transfert 4
  22. 22. 22 •  Licence propriétaire •  Diffusion en open-source •  100% open-source •  Diffusion mixte propriétaire / open-source •  Dual licensing •  OpenCore •  Autres schémas •  Diffusion en mode SaaS Différents schémas de licensing 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria
  23. 23. Les licences de logiciel libre, quel choix ? Multiples ! Comment choisir ? Quelques critères •  Analyser l’impact de la licence - sur le contributeur - sur l’utilisateur •  Aspect héréditaire : tout logiciel dérivé doit se voir imposer une licence identique (ex : GPL, LGPL ; mais pas BSD) •  Aspect contaminant : l’inclusion du logiciel dans un autre propage-t-il le caractère « libre » (ex : GPL mais pas LGPL) •  Contrôle sur le développement (QPL interdit la diffusion des versions modifiées ; les modifications doivent être diffusées sous forme de patch)
  24. 24. 24 •  Principe de double licence pour un logiciel •  Diffusion sous licence libre non permissive (ex GPL) •  A la demande sous licence propriétaire ou •  Diffusion sous licence libre non permissive (ex GPL) de la version n-1 •  Diffusion sous licence propriétaire de la version n ou •  Diffusion sous licence libre non permissive (ex GPL) d’une version « light » •  Diffusion sous licence propriétaire d’une version « pro » Dual licensing exemples 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria
  25. 25. 25 •  Principe de modularité d’un logiciel •  « cœur » du logiciel sous licence libre permissive (LGPL, EPL, BSD, etc.) •  Cœur : version minimale du logiciel qui le rend intéressant et utilisable notamment par les entreprises •  Important : comment décider ce que l’on met dans le cœur •  Modules à forte valeur ajoutée sous licence propriétaire •  Ou version « pro » du logiciel sous licence propriétaire Dans ce cas, cœur = version « light » Open Core exemple 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria
  26. 26. 26 •  Le logiciel en tant que service ou Software as a Service (SaaS) •  Le logiciel est installé sur le serveur du licencieur (ou son hébergeur, ou Cloud) •  Le licencié utilise le logiciel via une interface sur son poste de travail (souvent un navigateur web) •  Adapté aux logiciels applicatifs, possible aussi pour les librairies •  Intérêts •  Pour une entreprise : transformer des revenus de licence en revenus récurrents •  Pour un labo académique : diffuser un logiciel de recherche sans avoir à diffuser ni code objet, ni code source et simplifier le support Mode SaaS 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria
  27. 27. Diffusion des logiciels, quelle licence ? • Adapter la solution au besoin •  Utilisation gratuite du logiciel à « freeware » suffit, pas besoin des codes sources •  Permettre à un industriel de tester et d’adapter avant d’acheter à Licence d’évaluation •  Permettre le libre échange dans la communauté scientifique à Licence spécifique (« académique ») •  Stimuler un maximum de contributions extérieures à Licence connue, peu permissive (ex GPL) 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 27
  28. 28. Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 28 Les bonnes pratiques 4
  29. 29. 29 •  Des pratiques de réutilisation de code préexistant plus ou moins importantes •  Un développement souvent collaboratif, à des niveaux d’échelle variables •  dans l’entité •  projets open-source •  unités mixtes dans la recherche publique •  Un développement parfois « éclaté » Constat : tension entre pratiques de développement et propriété intellectuelle Quelques éléments préalables sur le développement logiciel aujourd’hui 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria
  30. 30. Attention aux mélanges hasardeux… Licence propriétaire Auteurs externes Licence libre Autre licence libre Statut du logiciel ? Licence ? Transfert marchand ? Non marchand ? Archive stagiaires Auteurs internes Nouveau logiciel 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 30
  31. 31. Quelques histoires vraies • Création d’une start-up sur un « gros » logiciel •  20 à 30 ans de développement •  Un seul dépôt APP dans les année 90 •  Création de start-up •  Comment identifier les ayant-droit et les auteurs, notamment pour l’intéressement ? Ø  Le dépôt APP est un bon outil de traçabilité des auteurs 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 31
  32. 32. Quelques histoires vraies • Logiciel libre versus logiciel propriétaire •  un gros logiciel open source dans un centre Inria •  Décision de création de start-up sur un schéma de double licensing •  La licence permissive du logiciel n’est alors plus adaptée •  6 mois de travaux pour rendre compatible le logiciel avec la licence choisie Ø  Code modulaire et identification composants exogènes importants 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 32
  33. 33. Quelques histoires vraies • Contrat de consortium dans le cadre de projet européen •  Grosse base de logiciel embarqué •  Une équipe souhaiterait avoir une relation avec une PME •  Le contrat de consortium indique clairement que les résultats doivent être diffusés en OS •  Que faire ? 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 33
  34. 34. Quelques histoires vraies • Arrêt EDUCAFIX c/ CNRS, UJF •  Cession d’une licence propriétaire vers EDUCAFIX •  EDUCAFIX découvre que le logiciel contient un composant GPL •  Procès ! Ø  Il est important d’avoir une maitrise de la PI dès les phases de développement 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 34
  35. 35. Dès la phase initiale du développement Codage •  Ne jamais considérer a priori qu’un soft est « jetable » •  Veiller à la qualité du code, de la documentation, etc. •  Attention à toute intégration d’un logiciel externe ; bien le mettre en évidence (conséquence pour la diffusion) •  Entêtes •  Attention aux contributions des différents auteurs : l’indiquer dans la documentation •  Faire des architectures modulaires : possibilité de retirer le code tiers, facilite les analyses juridiques du logiciel •  Décrire et mettre à jour régulièrement l’architecture du logiciel : aide la traçabilité 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 35
  36. 36. Dès la phase initiale du développement Utilisation de la forge •  Gestion du logiciel doit être très rigoureuse sur l’archivage des versions et la doc associée -> bien identifier ce qu’est une release •  Distinguer le code endogène du code exogène •  Usage de mailing-list préconisée •  Bien identifier les auteurs de documents afin de pouvoir identifier les auteurs du logiciel qui n’ont pas développé de code Entêtes •  Bon entête = bon suivi historique et juridique 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 36
  37. 37. Dès la phase initiale du développement Propriété du logiciel •  Intégrer du code tiers implique qu’on n’est pas propriétaire à 100% du code •  Le tracer •  il peut être recommandé de réécrire le code si faible contribution •  Sinon, mise en place d’une convention d’indivision avec les partenaires Dépôt APP •  Ne pas diffuser n’empêche pas de déposer : protection, preuve d’antériorité •  Faire un dépôt à chaque étape importante de la vie du logiciel •  S’accorder fréquemment sur la répartition des % de contributions des auteurs 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 37
  38. 38. Dès la phase initiale du développement Envisager une licence •  Ne pas présupposer de la licence qui sera utilisée pour la diffusion du logiciel •  Ne pas cocher la case « licence souhaitée » sous la Forge qui permet le choix de la licence (garder le logiciel à diffusion interne) : la laisser à « none » •  S’assurer de la compatibilité de licences des composants ; si ce n’est pas le cas, il faut le tracer •  Vérifier que les contributions externes comprennent bien une licence 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 38
  39. 39. Avant toute diffusion externe Décision de diffusion •  On ne diffuse pas un logiciel dès qu’on a fait quelque chose •  Nécessaire d’avoir l’accord de l’ensemble des titulaires des droits patrimoniaux Contacter les services adéquats •  Identification des auteurs et de leurs employeurs (titulaires des droits patrimoniaux) •  Identification des éventuelles parties externes intégrées au logiciel, ou nécessaires pour pouvoir utiliser le logiciel •  Identification des contrats ayant une incidence sur le logiciel •  Mise en place d’une éventuelle convention d’indivision •  Dépôt à l’APP 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 39
  40. 40. Avant toute diffusion externe • Choix de la licence (chef de projet, valo) •  Il faut étudier l’ensemble des possibles • Packaging •  Bien afficher la licence de distribution choisie •  Logiciels composites : est-ce vraiment nécessaire de distribuer le tout ? est-ce un vrai plus ? • Autres droits •  Faire attention aux icones, nom du logiciel (marque), provenance des images, etc. 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 40
  41. 41. Lors de l’évolution du logiciel diffusé • Codage •  Intégration de composants externes, attention aux contradictions avec le schéma de licensing out déjà choisie • Changement de licence •  Ssi bonnes raisons de la faire •  Il faut l’accord de tous les ayant-droits • Entêtes •  A modifier à bon escient •  Garder l’historique des contributions antérieures • Gouvernance (projets open source) •  Centralisation des droits ou licences sur les contributions externes en fonction de la stratégie • Dépôt APP •  Dépôts réguliers afin de prendre en compte la dilution des versions successives et l’accumulation des efforts 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 41
  42. 42. Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 1e juillet 2015 - 42 Conclusion 5
  43. 43. La « politique » d’Inria Maximiser l’impact des logiciels développés chez Inria •  Identifier les logiciels qui ont passé l’étape « outil de labo » et qui ont vocation à être diffusés •  Vérifier leur « qualité » (code et PI) •  Protéger ces logiciels avant toute diffusion •  Choisir la ou les modalité(s) de diffusion et de valorisation •  Quand le « libre » est retenu, choisir la licence adaptée aux objectifs •  Faire connaitre ces logiciels •  Gérer les licences commerciales 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria 43
  44. 44. Développement logiciel : Quelques conseils - Réfléchir dès le départ à la finalité du logiciel : - transfert industriel ? Outil interne ? Démonstrateur ? - Pour chaque nouveau développement : - identifier l’équipe de développeurs - identifier les éléments de PI antérieurs (si besoin) - Déposer régulièrement à l’APP : - avant un contrat à connaissances antérieures - nouvelles versions, changements d’équipe, … A retenir 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 44
  45. 45. A retenir • Le logiciel appartient aux employeurs des auteurs • La protection de ce patrimoine est impérative • Attention à l’intégration de logiciels « extérieurs » • Exigence croissante sur la qualité (code et doc) • Le transfert du logiciel peut prendre des formes diverses • Le choix, de la licence « libre » en particulier, doit être étudié en fonction et être adapter au besoin 1e juillet 2015Laure Aït-Ali - La diffusion des logiciels au sein d’Inria - 45
  46. 46. Merci Questions ? Inria Rennes – Bretagne Atlantique Journées JDEV 2015 www.inria.fr

×