CONTRIBUTION DU RESEAU PAMECAS A L’AMELIORATION DE L’ACCES PAR LE MONDE RURAL SENEGALAIS AUX SERVICES FINANCIERS<br />
PRESENTATION DU RESEAU PAMECAS<br />
ANNEES REPERES<br />1994:Approbation par l’A.C.D.I  du programme d’appui aux mutuelles d’épargne et de crédit au Sénégal p...
VISION ET MISSION<br />Vision <br />Démocratisation de l’offre de service financier au Sénégal, afin d’améliorer durableme...
DESSERTES<br />Pour être en proximité avec ses membres, le Pamecas a ouvert 67 agences dans les régions suivantes:<br />Ré...
PARTENAIRES<br />DID est une filiale du Mouvement des Caisses Desjardins, la plus importante institution financière du Qué...
ADA: Appui au Développement Autonome, une organisation sans but lucratif basée à Luxembourg, spécialisée en microfinance;
PLAN INTERNATIONAL: une ONG au service de l’enfance
GRET: Groupe de recherche et d’échange technologie qui  appuie l’U.M PAMECAS dans la mise en place d’un produit habitat de...
PRODUITS ET SERVICES OFFERTS<br />
PRODUITS D’EPARGNE<br />La collecte de l’épargne est une activité fondamentale pour les caisses du réseau Pamecas du fait ...
PRODUITS DE CREDIT<br />Le crédit régulier: il est destiné aux membres ayant épargné régulièrement et disposant un apport ...
AUTRES PRODUITS OFFERTS ET NOUVEAUX PRODUITS<br />Produit insertion des jeunes artisans: avec appui de ADA, ce produit est...
Interventions dans le monde ruralGénéralités<br />Caractéristiques du monde rural<br />L’ état des infrastructures de comm...
INTERVENTION DANS LE MONDE RURALPerspectives<br />
INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS<br />Contexte:<br />Dans nos différentes zones d’i...
INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS(suite)<br />L’objectif intermédiaire est de concev...
INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS(suite)<br />Activités du projet<br />Mise en place...
INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS(suite)<br />Produits associés aux transferts<br />...
INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:rapprochement des membres de leur caisse<br />Des guichets mobiles pour améliorer la couv...
Tout ceci entre dans le cadre de l’amélioration de l’offre de service en milieu rural.Le guichet mobile est un véhicule am...
Opération de versement au niveau du guichet mobile à Thillé Boubacar <br />
Montage de dossiers de prêts à Thillé Boubacar par l’agent de crédit de l’agence de Ndioum <br />
INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:Des produits de crédit adaptés<br />Dans sa stratégie d’intervention dans le monde rural,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Contribution du reseau pamecas a l’amelioration de l’acces par le monde rural senegalais aux services financiers

30 603 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
30 603
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contribution du reseau pamecas a l’amelioration de l’acces par le monde rural senegalais aux services financiers

  1. 1. CONTRIBUTION DU RESEAU PAMECAS A L’AMELIORATION DE L’ACCES PAR LE MONDE RURAL SENEGALAIS AUX SERVICES FINANCIERS<br />
  2. 2. PRESENTATION DU RESEAU PAMECAS<br />
  3. 3. ANNEES REPERES<br />1994:Approbation par l’A.C.D.I du programme d’appui aux mutuelles d’épargne et de crédit au Sénégal pour une durée de 5 ans <br />1995: Création de la première caisse et par la suite 11 autres caisses furent crées dans la même année dans les zones les plus démunies de la banlieue de Dakar<br />1998:Création , l’Union des Caisses du Pamecas: première union à être agréée au Sénégal en mars 1999<br />2000: Membre du Centre d’Innovation Financière (C.I.F) réunissant 6 grands réseaux partageant les mêmes objectifs dans l’espace UEMOA. Devenue en 2007 la confédération des institutions faitières de l’Afrique de l’Ouest<br />2005: Pénétration du monde rural par l’extension du réseau dans 7 régions des 11régions du Sénégal <br />
  4. 4. VISION ET MISSION<br />Vision <br />Démocratisation de l’offre de service financier au Sénégal, afin d’améliorer durablement la qualité de vie des populations<br />Mission<br />Facilitation de l’accès à des services d’épargne et de crédit de qualité quels que soient les moyens du membre et son secteur d’activité; <br />Participation à l’amélioration du bien être économique et social du membre et celui de sa communauté<br />Promotion de l’esprit de solidarité, de responsabilité et de gestion démocratique auprès des membres<br />Soutien des membres dans tous leurs secteurs d’activités<br />
  5. 5. DESSERTES<br />Pour être en proximité avec ses membres, le Pamecas a ouvert 67 agences dans les régions suivantes:<br />Région de Dakar: 37 <br />Région de Thiès: 16 <br />Région de Diourbel: 2 <br />Région de St louis: 3 <br />Région de Louga: 5<br />Région de Matam: 1 <br />Région de Kaolack: 1 <br />Le réseau compte ouvrir d’autres agences dans la région de Fatick avant la fin de l’année.<br />
  6. 6. PARTENAIRES<br />DID est une filiale du Mouvement des Caisses Desjardins, la plus importante institution financière du Québec (Canada), présente dans plus de 25 pays dans le monde, auprès des populations les moins nanties afin de leur faciliter l’accès au crédit;<br /><ul><li>CIF: Confédération des institutions faitières de l’Afrique de l’Ouest basé à Ouagadougou au Burkina, un outil au service de six réseaux dans le développement de nouveaux produits et de la mise en commun de leurs efforts pour améliorer leurs offres de services aux membres;
  7. 7. ADA: Appui au Développement Autonome, une organisation sans but lucratif basée à Luxembourg, spécialisée en microfinance;
  8. 8. PLAN INTERNATIONAL: une ONG au service de l’enfance
  9. 9. GRET: Groupe de recherche et d’échange technologie qui appuie l’U.M PAMECAS dans la mise en place d’un produit habitat destiné aux migrants d’Italie du Nord</li></li></ul><li>PERFORMANES AU 31/08/2009<br />Nombre de membres (clients): 402 620<br />Encours d’épargne: 25 068 114 766 FCFA<br />Encours de crédit: 25 971 905 564 FCFA<br />Actif total: 37 571 197 002 FCFA<br />Nombre de dirigeants: 603 dirigeants qui sont tous des bénévoles <br />Volume transferts d’argents avec Moneygramm:<br />2007: 20 943 976 569 FCFA<br />2008: 18 562 121 147 FCFA<br />Au 31/08/2009: 7 218 357 659 FCFA<br />Volume transfert avec Money Express: début mars 2009<br />Mars 2009 à Août 2009: 863 614 288 FCFA pour 6210 paiements effectués et 4 122 352 FCFA de commissions<br />La zone rurale occupe 8 à 10 % du volume des transferts reçus<br />Les zones à fortes émigrations aussi occupe entre 20 et 25% des envois d’argents<br />
  10. 10. PRODUITS ET SERVICES OFFERTS<br />
  11. 11. PRODUITS D’EPARGNE<br />La collecte de l’épargne est une activité fondamentale pour les caisses du réseau Pamecas du fait qu’elle constitue le moteur des activités de crédit. Différents produits s’offrent aux membres:<br />L’épargne prévoyance: ne génère pas d’intérêts mais supporte des frais de tenue de compte de 200 F CFA par mois<br />L’épargne bloquée: c’est un dépôt à terme produisant un intérêt de 4 à 5% par an<br />L’épargne nantie: c’est l’épargne obligatoire et apport personnel, c’est un dépôt de garantie et d’épargne contractuelle lié à l’octroi du crédit , elle n’est pas rémunérée<br />Plan épargne projet: c’est un compte dans lequel le membre s’engage préalablement à déposer un montant prédéterminé à échéances régulières. Un contrat sera signé entre la caisse et le membre.<br />Les clubs d’épargne: c’est une collecte journalière, hebdomadaire ou mensuelle d’épargne effectuée au niveau des marchés, des lieux de travail, établissements scolaires, au niveau des groupements et des tontines<br />
  12. 12. PRODUITS DE CREDIT<br />Le crédit régulier: il est destiné aux membres ayant épargné régulièrement et disposant un apport minimum de 25% dans leur compte<br />Le crédit AFSSEF (accès des femmes Sénégalaises aux services financiers) : s’dresse aux femmes individuellement ou en groupe qui souhaitent obtenir un crédit pour renforcer leurs activités mais qui ne remplissent pas l’ensemble des conditions fixées par la politique de crédit.<br />Le CFE ( centre financier aux entrepreneurs): c’est un crédit commercial qui s’adresse plus spécifiquement aux besoins des PME pour les montants supérieurs ou égaux à <br />3 000 000 FCFA.<br />
  13. 13. AUTRES PRODUITS OFFERTS ET NOUVEAUX PRODUITS<br />Produit insertion des jeunes artisans: avec appui de ADA, ce produit est destiné à financer les activités en démarrage des jeunes qui ont reçu une formation professionnelle et qui veulent démarrer des micro entreprise dans les secteurs porteurs<br />Le crédit habitat social: assure aux membres l’accès aux services financiers pour l’habitat en vue d’améliorer la qualité de vie et la constitution d’un patrimoine familial <br />La domiciliation de salaires et pension de retraite<br />Les transferts d’argent domestiques et internationaux (moneygram et money express)<br />Les opérations déplacées: c’est la possibilité pour le membre de faire des transferts sur tout le territoire national<br />La consultation de solde du compte par SMS: permet au membre de consulter son solde par simple envoi de SMS depuis son téléphone mobile.<br />Monétique: des guichets automatiques sont disponibles dans le réseau et possibilité à travers la carte électronique de faire des retraits 24H/24H<br />
  14. 14. Interventions dans le monde ruralGénéralités<br />Caractéristiques du monde rural<br />L’ état des infrastructures de communication<br />L’éparpillement de la population et leur enclavement<br />La faiblesse des niveaux d’instruction et des revenus <br />L’insécurité<br />Objectifs visés: Atteinte la mission sociale à travers l’ouverture de points de services et de guichets mobiles pour être plus proche d’eux. <br />La consolidation du réseau en milieu urbain nous a permis de dégager des excédents pour prendre en charge et mettre en place des produits et services financiers adaptés à leurs besoins<br />Moyens : Dans les zones enclavées, il a été implanté des caisses mais des guichets mobiles se déplacent au niveau des marchés hebdomadaires pour offrir le service aux membres, c’est un service à domicile<br />Services offerts les plus en vue: transfert de fonds international et domestique à travers la valorisation de l’épargne des migrants et les opérations déplacées<br />Services adaptés au monde rural : des produits de crédit adaptés sont encours d’expérimentation avec l’appui de DID et sur financement de l’ACDI depuis l’année dernière ( c’est le projet aessor: amélioration de l’encadrement du secteur de la micro finance et de l’offre de service en milieu rural)<br />
  15. 15. INTERVENTION DANS LE MONDE RURALPerspectives<br />
  16. 16. INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS<br />Contexte:<br />Dans nos différentes zones d’interventions, la population rurale occupe 10% du volume des transferts reçus;<br />Dans les zones à forte immigration, le volume des transferts représente parfois 20 à 25% des envois d’argents <br />Le constat démontre que beaucoup d’émigrés viennent de la zone rurale et font des transferts <br />Objectifs: <br />L’objectif final de ce projet lancé par ADA avec le soutien de la Coopération Luxembourgeoise, l’institution de microfinance PAMECAS, la CIF (Confédération des Institutions Financières) en collaboration avec le GRET et le FIDA, est de recycler une plus grande part de l’épargne des migrants vers des activités productives (et non de consommation) afin de contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie et au développement de leur pays.<br />
  17. 17. INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS(suite)<br />L’objectif intermédiaire est de concevoir et d’expérimenter avec ADA un produit de transfert d’argent sur le corridor Italie-Sénégal associé aux produits et services financiers suivants: épargne ; crédit entreprise ; crédit habitat, assurance santé et appui-conseils.<br />La phase d’expérimentation dure 10 mois et s’étale de mars à décembre 2009. A terme, ce projet pourrait être adapté afin d’être répliqué sur d’autres corridors et plus largement les pays de l’Afrique de l’Ouest que couvre la CIF.<br />
  18. 18. INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS(suite)<br />Activités du projet<br />Mise en place d’un système de transfert d’argent sur le corridor Italie-Sénégal associé à des produits d’épargne de crédit et d’assurance en faveur des migrants sénégalais d’Italie et de leurs familles au Sénégal<br /> Prospection auprès des migrants pour la vente de produits de transferts associés aux produits et services financiers<br />Capitalisation sur les enseignements du projet pilote<br />
  19. 19. INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:VALORISATION DE L’EPARGNE DES MIGRANTS(suite)<br />Produits associés aux transferts<br />«Epargne Dépense Familiale»: épargne déposée par le migrant et destinée aux dépenses de sa famille au Sénégal et possibilité d’avoir un découvert;<br />«Epargne Projet»: compte d’épargne donnant ultérieurement accès à un crédit et à un appui-conseil pour le financement d’un projet au Sénégal;<br />«Epargne Logement-Crédit Habitat»: donne accès ultérieurement à un crédit habitat pour la réhabilitation ou l’acquisition d’un logement au Sénégal;<br />«Epargne Retour»: épargne permettant au migrant de préparer son retour sans avoir encore d’idées précises sur son projet et de bénéficier d’un appui-conseil;<br />«Mutuelle de Santé»: assurance donnant une couverture sanitaire aux membres de la famille du migrant au Sénégal.<br />Résultats au 30 septembre 2009:<br />Avec notre partenaire Money Express: nous avons enregistré 520 adhésions et un volume d’envoi de 120 000 euros dont 78% ne sont pas consommés mais épargnés.<br />
  20. 20. INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:rapprochement des membres de leur caisse<br />Des guichets mobiles pour améliorer la couverture géographique:<br />Après bien des années de présence dans le milieu urbain, PAMECAS a dans sa stratégie de déploiement pris la décision de s’implanter dans le milieu rural. Ce déploiement a nécessité l’adaptation de certaines de ses politiques aux réalités du monde rural : la prise de garanties, l’apport. <br />Expérimentation du guichet mobile qui a permis de toucher les zones les plus éloignées mais non encore couvertes par le secteur de la micro finance.<br />
  21. 21. Tout ceci entre dans le cadre de l’amélioration de l’offre de service en milieu rural.Le guichet mobile est un véhicule aménagé qui se déplace au niveau des marchés hebdomadaires pour l’épargne, le montage de dossiers et le remboursement des prêts.<br />
  22. 22. Opération de versement au niveau du guichet mobile à Thillé Boubacar <br />
  23. 23. Montage de dossiers de prêts à Thillé Boubacar par l’agent de crédit de l’agence de Ndioum <br />
  24. 24. INTERVENTION DANS LE MONDE RURAL:Des produits de crédit adaptés<br />Dans sa stratégie d’intervention dans le monde rural, le PAMECAS dans le cadre du projet « Amélioration de l’Encadrement du Secteur et de l’Offre en milieu Rural » (AESOR), financé par l’ACDI est entrain de tester l’approche filière.<br /> Les filières maraîchères, d’aviculture et de transformation des produits halieutiques ont été retenues pour recevoir les services financiers de crédit profitables aussi bien à la clientèle qu’à l’institution. <br />L’objectif visé à travers cette approche est de rendre plus adaptés les services financiers offerts. <br />En effet, chaque filière présente des spécificités en termes de cycle d’exploitation (durée des cycles variable d’une filière à une autre).<br /> En outre, le fait de caler la durée des remboursements de crédit sur le cycle d’exploitation a été une démarche qui a permis, non seulement, de réduire les risques d’impayés, mais aussi, de procéder à des ajustements sur les modalités d’octroi des crédits. <br />
  25. 25. Interventions dans le monde ruralContraintes et points critiques<br />Contraintes réglementaires (sous agence), les SFD doivent passer par les banques locales car la restriction de leurs activités limitent leur expansion.<br />Loi sur les envois de fonds concernant les émigrés en situation irrégulière, la réglementation bancaire est très restrictive en Italie,<br />Trop de risques liés à la non maîtrise des facteurs hydro climatiques<br />Débouchés aléatoires<br />Absences de garanties pour couvrir les risques liés au crédit<br />Rentabilité de l’offre de services en milieu rural<br />Manque de ressources financières longues pour faire face aux besoins de financement à moyen et long terme des migrants<br />Le coût des transfert est élevé et n’est pas uniformisé d’où la nécessité de procéder à une analyse fine de la décomposition de ce coût<br />
  26. 26. Conclusions<br />Eligibilité des réseaux de micro finances au même titre que les banques commerciales pour les transferts<br />Contribution par l’Etat et/ou les partenaires au développement à diminuer le coût de services financiers et appui à faire face aux risques liés aux activités à revenus aléatoires<br />Faciliter l’accès des émigrés aux services de transfert.<br />La levée de ses contraintes permettrait aux institutions de micro finance de réduire le coût des services offerts au monde rural et d’être plus performant dans l’offre de services au monde rural<br />

×