12
La convergence des concepts
d’écoquartier et de ville intelligente :
un facteur majeur de leur
développement
Isam SHAHR...
– L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre
favorisant le vivre ensemble.
– La participation au dynamis...
– L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre
favorisant le vivre ensemble.
– La participation au dynamis...
– L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre
favorisant le vivre ensemble.
– La participation au dynamis...
– L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre
favorisant le vivre ensemble.
– La participation au dynamis...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City

875 vues

Publié le

Article Isam Shahrour sur la convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
Les revues JurisClasseur – Mars 2016

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
875
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
30
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City

  1. 1. 12 La convergence des concepts d’écoquartier et de ville intelligente : un facteur majeur de leur développement Isam SHAHROUR, professeur, directeur du laboratoire génie civil et géo-environnement (LGCgE), université de Lille 1 – science et technologie, responsable du projet SunRise (démonstrateur à grande échelle de la ville intelligente et durable) 1. - LES CONCEPTS D’ÉCOQUARTIER ET DE VILLE INTELLIGENTE A. - Concept d’écoquartier B. - Concept de ville intelligente (Smart City) 1° Révolution de l’internet – les réseaux sociaux 2° L’internet des objets 3° Émergence du concept des réseaux intelligents (« smart grid ») 4° Émergence du concept de ville intelligente 2. - APPORT DU CONCEPT DE LA VILLE INTELLIGENTE AUX PROJETS D’ÉCOQUARTIER 3. - LE DÉVELOPPEMENT DU CONCEPT DE LA SMART CITY PASSE PAR DES DÉMONSTRATEURS A. - Projet de démonstrateur SunRise – Smart City B. - Les projets d’écoquartier, des démonstrateurs pertinents pour la ville intelligente 1 - Les concepts d’écoquartier et de ville intelligente consti- tuent des outils puissants pour le développement de la ville durable. Le premier concept vise à mettre en œuvre les principes de développement durable à l’échelle d’un quartier. Il a été initié à la fin des années 1980 en Europe du nord et introduit en France dans les années 2000. L’intérêt de ce concept réside dans le choix du quartier comme terrain d’implémentation. En effet, la taille « raisonnable » du quartier associée au grand nombre de projets d’aménagement de quartiers en font un terrain propice pour l’implémentation des projets de développement durable dans les villes. Le concept de ville intelligente est plus récent 1 . Il vise à employer les outils de la révolution numérique (internet, télé- phone portable, réseaux sociaux, internet des objets,...) pour améliorer la gestion de la ville et son cadre de vie. Ce concept présente un outil très puissant pour la construction de la ville durable. Mais, il souffre de sa jeunesse et du manque de retour d’expérience. 2 - La convergence des concepts d’écoquartier et de ville intel- ligente permet, d’une part, de faire profiter les projets d’écoquar- tier des outils puissants de la révolution numérique et, d’autre part, de mettre en place des projets de démonstrateurs de la ville intelligente et de disposer « rapidement » d’un retour d’expé- rience dans ce domaine sur de nombreux sites. 3 - Cet article présente d’abord les concepts d’écoquartier et de ville intelligente (1). Ensuite, il discute de l’apport du concept de la ville intelligente aux projets d’écoquartier et de la néces- sité de développer des démonstrateurs de la ville intelligente (2). Enfin, on présente le projet de démonstrateur de la ville intelli- gente et durable « SunRise » et la pertinence d’utiliser les projets d’écoquartier comme démonstrateurs de la ville intelligente et durable (3). 1. Les concepts d’écoquartier et de ville intelligente A. - Concept d’écoquartier 4 - Le concept écoquartier a été initié à la fin des années 1980 en Europe du nord et introduit en France dans les années 2000 2 . Il vise à promouvoir les projets d’aménagement urbains prenant en compte les enjeux de développement durable, et plus parti- culièrement ceux liés à l’environnement. L’échelle choisie est celle du quartier. Ce choix est pertinent, car il permet une mise en pratique du concept de développement durable sur un très grand nombre de sites anciens ou nouveaux et de créer ainsi des îlots qui peuvent se développer et contribuer au développement de la ville durable. 5 - La démarche d’écoquartier a été lancée en France par l’État en 2008. Elle a débouché en décembre 2012 à la création du label ÉcoQuartier, qui est attribué aux projets respectant les prin- cipes de développement durable, notamment 3 : – L’implication de tous les acteurs du quartier, du citoyen à l’élu, et la mise en place d’outils de concertation et de suivi pour garantir la qualité du projet dans la durée et à l’usage. 1. V. C. Cazamajour, Smart cities : réflexion sur des outils juridiques à définir : Actes prat. ing. immobilière 2015, n° 3, idée nouvelle. 2. https ://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coquartier 3. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Écoquartier,37480.html 58 ACTESPRATIQUES& INGÉNIERIEIMMOBILIÈRE - REVUETRIMESTRIELLELEXISNEXISJURISCLASSEUR - JANVIER-FÉVRIER-MARS 2016Dossier
  2. 2. – L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre favorisant le vivre ensemble. – La participation au dynamisme économique et territorial. – La promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique Depuis cette date, ce label a été attribué en France à 32 opéra- tions 4 . B. - Concept de ville intelligente (Smart City) 1° Révolution de l’internet – les réseaux sociaux 6 - La révolution numérique 5 impacte d’une manière signifi- cative notre société et économie. L’internet et le téléphone portable ont permis de créer des réseaux sociaux 6 (Facebook, Tweeter, YouTube, LinkedIn,...) et de connecter plus d’un milliard d’usagers à travers le monde. Grâce à la technologie numérique, les membres des réseaux sociaux peuvent partager en temps réel des informations, des données, des vidéos et des images et interagir autour des sujets d’intérêt commun. Avec la révolution de l’internet et du téléphone portable, la population mondiale est entrée dans une nouvelle ère, celle du monde « connecté ». 2° L’internet des objets 7 - L’émergence de l’internet des objets 7 a permis de connec- ter à grande échelle des objets. Chaque « objet connecté » dispose d’un identifiant unique ; il peut recevoir et analyser des données et interagir avec d’autres « objets ». On peut ainsi créer des réseaux d’objets connectés capables de réaliser localement des analyses et des actions et d’interagir avec d’autres objets. En 2015, CISCO estime le nombre d’objets connecté à 25 milliards, il peut atteindre près de 50 milliards en 2020. 8 - En milieux urbains, on peut créer des réseaux d’objets connectés à différentes échelles : appartement, bâtiment, parc de bâtiments, espace public, quartier, ville, métropole... On peut aussi créer des réseaux « d’objets connectés » pour les réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité, de gaz, de chaleur, de transport... Grâce au déploiement de ces « objets » dans la ville, on peut, d’une part, connecter les différentes composantes des systèmes urbains, et d’autre part, connecter ces composantes à des serveurs qui vont assurer le stockage et l’analyse des données et l’interaction avec les systèmes urbains. 3° Émergence du concept des réseaux intelligents (« smart grid ») 9 - Le concept des réseaux intelligents (« smart grid ») a été initialement développé pour améliorer la sécurité de fonction- nement des réseaux électriques 8 9 10 . Le premier projet a été mis en place en 2005 par l’ENEL SPA en Italie. Ce projet a intégré des compteurs électroniques, des concentrateurs installés dans les sous-stations et un système de communication bidirectionnel qui permet de suivre en temps réel l’état du réseau. Depuis cette date, ce concept a connu un très grand dévelop- pement aux États-Unis et en Europe. Actuellement, le concept des réseaux intelligents fait partie des stratégies de modernisa- tion et de développement des réseaux électriques dans de nombreux pays du monde. Le concept des réseaux intelligents a été élargi depuis quelques années aux réseaux d’eau potable 11 avec l’objectif de réduire les fuites et d’améliorer la sécurité de fonctionnement. Actuel- lement il s’étend aux autres réseaux urbains comme les réseaux d’assainissement 12 13 , de chauffage urbain 14 et d’éclairage public 15 . 4° Émergence du concept de ville intelligente 10 - L’association en milieu urbain des réseaux sociaux et des réseaux d’objets connectés est à la base du concept de la ville intelligente (« smart city »). Le concept de ville intelligente est basé sur la création des services intelligents (« smart services ») où on peut associer à la fois les objets et les acteurs de la ville (habitants, usagers, collectivités, opérateurs, gestionnaires de parcs,...) autour des services urbains : eau, énergie, transport/ mobilité, gestion des déchets, éducation, culture, services admi- nistratifs... L’idée étant de collecter des données sur ces services à travers les réseaux sociaux et les réseaux d’objets connectés, de les analyser, d’étudier leurs interactions avec les autres services et de partager les données et les analyses avec les publics concernés afin de prendre des décisions collectives pour rendre ces services plus performants. 11 - La collecte de données en temps réel permet de réagir rapidement en cas d’anomalie ou de défaillance de fonctionne- ment des composantes des systèmes urbains afin d’en limiter l’impact, d’assurer la continuité de fonctionnement en mode dégradé et de procéder rapidement au rétablissement de son fonctionnement normal. 12 - L’analyse des données historiques et des données en temps réel à différentes échelles permet de mieux comprendre le fonc- tionnement des systèmes et services urbains et de pouvoir ainsi optimiser leur fonctionnement à travers la réduction des consommations des ressources, l’amélioration de la régulation de fonctionnement des systèmes urbains, et l’amélioration des services rendus aux usagers. Ce concept permet aussi de mettre à disposition des usagers des informations pertinentes sur leur environnement et services, d’interagir avec eux et de les associer dans la prise de décision et de renforcer ainsi leur rôle d’acteur dans le développement de leur ville. 2. Apport du concept de la ville intelligente aux projets d’écoquartier 13 - Comme indiqué ci-dessus, le concept d’écoquartier vise la création d’un écosystème à l’échelle du quartier pour favori- ser l’implication de tous les acteurs du quartier, la mise en place d’outils de concertation et de suivi, l’amélioration du vivre ensemble, la participation au dynamisme économique et terri- torial et la promotion d’une gestion responsable des ressources. 14 - Le concept de ville intelligente peut apporter une contri- bution significative aux différentes phases du projet d’écoquar- tier. 4. http://www.territoires.gouv.fr/les-écoquartiers 5. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_num%C3%A9rique 6. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_social 7. https ://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_des_objets 8. http://www.cse.wustl.edu/~jain/cse574-10/ftp/grid/ 9. https ://www.nema.org/Communications/Documents/ smartGrid_BuildingOnTheGrid_4web.pdf 10. http://www.cre.fr/reseaux/reseaux-intelligents/reseaux-electriques- intelligents 11. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-eau-intelligence-potable- assainissement 12. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 13. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 14. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-chaleur-froid- intelligents 15. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=eclairage-mobilier-intelligents- reseau-eclairage 59 ACTESPRATIQUES& INGÉNIERIEIMMOBILIÈRE - REVUETRIMESTRIELLELEXISNEXISJURISCLASSEUR - JANVIER-FÉVRIER-MARS 2016 Dossier
  3. 3. – L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre favorisant le vivre ensemble. – La participation au dynamisme économique et territorial. – La promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique Depuis cette date, ce label a été attribué en France à 32 opéra- tions 4 . B. - Concept de ville intelligente (Smart City) 1° Révolution de l’internet – les réseaux sociaux 6 - La révolution numérique 5 impacte d’une manière signifi- cative notre société et économie. L’internet et le téléphone portable ont permis de créer des réseaux sociaux 6 (Facebook, Tweeter, YouTube, LinkedIn,...) et de connecter plus d’un milliard d’usagers à travers le monde. Grâce à la technologie numérique, les membres des réseaux sociaux peuvent partager en temps réel des informations, des données, des vidéos et des images et interagir autour des sujets d’intérêt commun. Avec la révolution de l’internet et du téléphone portable, la population mondiale est entrée dans une nouvelle ère, celle du monde « connecté ». 2° L’internet des objets 7 - L’émergence de l’internet des objets 7 a permis de connec- ter à grande échelle des objets. Chaque « objet connecté » dispose d’un identifiant unique ; il peut recevoir et analyser des données et interagir avec d’autres « objets ». On peut ainsi créer des réseaux d’objets connectés capables de réaliser localement des analyses et des actions et d’interagir avec d’autres objets. En 2015, CISCO estime le nombre d’objets connecté à 25 milliards, il peut atteindre près de 50 milliards en 2020. 8 - En milieux urbains, on peut créer des réseaux d’objets connectés à différentes échelles : appartement, bâtiment, parc de bâtiments, espace public, quartier, ville, métropole... On peut aussi créer des réseaux « d’objets connectés » pour les réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité, de gaz, de chaleur, de transport... Grâce au déploiement de ces « objets » dans la ville, on peut, d’une part, connecter les différentes composantes des systèmes urbains, et d’autre part, connecter ces composantes à des serveurs qui vont assurer le stockage et l’analyse des données et l’interaction avec les systèmes urbains. 3° Émergence du concept des réseaux intelligents (« smart grid ») 9 - Le concept des réseaux intelligents (« smart grid ») a été initialement développé pour améliorer la sécurité de fonction- nement des réseaux électriques 8 9 10 . Le premier projet a été mis en place en 2005 par l’ENEL SPA en Italie. Ce projet a intégré des compteurs électroniques, des concentrateurs installés dans les sous-stations et un système de communication bidirectionnel qui permet de suivre en temps réel l’état du réseau. Depuis cette date, ce concept a connu un très grand dévelop- pement aux États-Unis et en Europe. Actuellement, le concept des réseaux intelligents fait partie des stratégies de modernisa- tion et de développement des réseaux électriques dans de nombreux pays du monde. Le concept des réseaux intelligents a été élargi depuis quelques années aux réseaux d’eau potable 11 avec l’objectif de réduire les fuites et d’améliorer la sécurité de fonctionnement. Actuel- lement il s’étend aux autres réseaux urbains comme les réseaux d’assainissement 12 13 , de chauffage urbain 14 et d’éclairage public 15 . 4° Émergence du concept de ville intelligente 10 - L’association en milieu urbain des réseaux sociaux et des réseaux d’objets connectés est à la base du concept de la ville intelligente (« smart city »). Le concept de ville intelligente est basé sur la création des services intelligents (« smart services ») où on peut associer à la fois les objets et les acteurs de la ville (habitants, usagers, collectivités, opérateurs, gestionnaires de parcs,...) autour des services urbains : eau, énergie, transport/ mobilité, gestion des déchets, éducation, culture, services admi- nistratifs... L’idée étant de collecter des données sur ces services à travers les réseaux sociaux et les réseaux d’objets connectés, de les analyser, d’étudier leurs interactions avec les autres services et de partager les données et les analyses avec les publics concernés afin de prendre des décisions collectives pour rendre ces services plus performants. 11 - La collecte de données en temps réel permet de réagir rapidement en cas d’anomalie ou de défaillance de fonctionne- ment des composantes des systèmes urbains afin d’en limiter l’impact, d’assurer la continuité de fonctionnement en mode dégradé et de procéder rapidement au rétablissement de son fonctionnement normal. 12 - L’analyse des données historiques et des données en temps réel à différentes échelles permet de mieux comprendre le fonc- tionnement des systèmes et services urbains et de pouvoir ainsi optimiser leur fonctionnement à travers la réduction des consommations des ressources, l’amélioration de la régulation de fonctionnement des systèmes urbains, et l’amélioration des services rendus aux usagers. Ce concept permet aussi de mettre à disposition des usagers des informations pertinentes sur leur environnement et services, d’interagir avec eux et de les associer dans la prise de décision et de renforcer ainsi leur rôle d’acteur dans le développement de leur ville. 2. Apport du concept de la ville intelligente aux projets d’écoquartier 13 - Comme indiqué ci-dessus, le concept d’écoquartier vise la création d’un écosystème à l’échelle du quartier pour favori- ser l’implication de tous les acteurs du quartier, la mise en place d’outils de concertation et de suivi, l’amélioration du vivre ensemble, la participation au dynamisme économique et terri- torial et la promotion d’une gestion responsable des ressources. 14 - Le concept de ville intelligente peut apporter une contri- bution significative aux différentes phases du projet d’écoquar- tier. 4. http://www.territoires.gouv.fr/les-écoquartiers 5. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_num%C3%A9rique 6. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_social 7. https ://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_des_objets 8. http://www.cse.wustl.edu/~jain/cse574-10/ftp/grid/ 9. https ://www.nema.org/Communications/Documents/ smartGrid_BuildingOnTheGrid_4web.pdf 10. http://www.cre.fr/reseaux/reseaux-intelligents/reseaux-electriques- intelligents 11. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-eau-intelligence-potable- assainissement 12. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 13. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 14. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-chaleur-froid- intelligents 15. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=eclairage-mobilier-intelligents- reseau-eclairage 59 ACTESPRATIQUES& INGÉNIERIEIMMOBILIÈRE - REVUETRIMESTRIELLELEXISNEXISJURISCLASSEUR - JANVIER-FÉVRIER-MARS 2016 Dossier
  4. 4. – L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre favorisant le vivre ensemble. – La participation au dynamisme économique et territorial. – La promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique Depuis cette date, ce label a été attribué en France à 32 opéra- tions 4 . B. - Concept de ville intelligente (Smart City) 1° Révolution de l’internet – les réseaux sociaux 6 - La révolution numérique 5 impacte d’une manière signifi- cative notre société et économie. L’internet et le téléphone portable ont permis de créer des réseaux sociaux 6 (Facebook, Tweeter, YouTube, LinkedIn,...) et de connecter plus d’un milliard d’usagers à travers le monde. Grâce à la technologie numérique, les membres des réseaux sociaux peuvent partager en temps réel des informations, des données, des vidéos et des images et interagir autour des sujets d’intérêt commun. Avec la révolution de l’internet et du téléphone portable, la population mondiale est entrée dans une nouvelle ère, celle du monde « connecté ». 2° L’internet des objets 7 - L’émergence de l’internet des objets 7 a permis de connec- ter à grande échelle des objets. Chaque « objet connecté » dispose d’un identifiant unique ; il peut recevoir et analyser des données et interagir avec d’autres « objets ». On peut ainsi créer des réseaux d’objets connectés capables de réaliser localement des analyses et des actions et d’interagir avec d’autres objets. En 2015, CISCO estime le nombre d’objets connecté à 25 milliards, il peut atteindre près de 50 milliards en 2020. 8 - En milieux urbains, on peut créer des réseaux d’objets connectés à différentes échelles : appartement, bâtiment, parc de bâtiments, espace public, quartier, ville, métropole... On peut aussi créer des réseaux « d’objets connectés » pour les réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité, de gaz, de chaleur, de transport... Grâce au déploiement de ces « objets » dans la ville, on peut, d’une part, connecter les différentes composantes des systèmes urbains, et d’autre part, connecter ces composantes à des serveurs qui vont assurer le stockage et l’analyse des données et l’interaction avec les systèmes urbains. 3° Émergence du concept des réseaux intelligents (« smart grid ») 9 - Le concept des réseaux intelligents (« smart grid ») a été initialement développé pour améliorer la sécurité de fonction- nement des réseaux électriques 8 9 10 . Le premier projet a été mis en place en 2005 par l’ENEL SPA en Italie. Ce projet a intégré des compteurs électroniques, des concentrateurs installés dans les sous-stations et un système de communication bidirectionnel qui permet de suivre en temps réel l’état du réseau. Depuis cette date, ce concept a connu un très grand dévelop- pement aux États-Unis et en Europe. Actuellement, le concept des réseaux intelligents fait partie des stratégies de modernisa- tion et de développement des réseaux électriques dans de nombreux pays du monde. Le concept des réseaux intelligents a été élargi depuis quelques années aux réseaux d’eau potable 11 avec l’objectif de réduire les fuites et d’améliorer la sécurité de fonctionnement. Actuel- lement il s’étend aux autres réseaux urbains comme les réseaux d’assainissement 12 13 , de chauffage urbain 14 et d’éclairage public 15 . 4° Émergence du concept de ville intelligente 10 - L’association en milieu urbain des réseaux sociaux et des réseaux d’objets connectés est à la base du concept de la ville intelligente (« smart city »). Le concept de ville intelligente est basé sur la création des services intelligents (« smart services ») où on peut associer à la fois les objets et les acteurs de la ville (habitants, usagers, collectivités, opérateurs, gestionnaires de parcs,...) autour des services urbains : eau, énergie, transport/ mobilité, gestion des déchets, éducation, culture, services admi- nistratifs... L’idée étant de collecter des données sur ces services à travers les réseaux sociaux et les réseaux d’objets connectés, de les analyser, d’étudier leurs interactions avec les autres services et de partager les données et les analyses avec les publics concernés afin de prendre des décisions collectives pour rendre ces services plus performants. 11 - La collecte de données en temps réel permet de réagir rapidement en cas d’anomalie ou de défaillance de fonctionne- ment des composantes des systèmes urbains afin d’en limiter l’impact, d’assurer la continuité de fonctionnement en mode dégradé et de procéder rapidement au rétablissement de son fonctionnement normal. 12 - L’analyse des données historiques et des données en temps réel à différentes échelles permet de mieux comprendre le fonc- tionnement des systèmes et services urbains et de pouvoir ainsi optimiser leur fonctionnement à travers la réduction des consommations des ressources, l’amélioration de la régulation de fonctionnement des systèmes urbains, et l’amélioration des services rendus aux usagers. Ce concept permet aussi de mettre à disposition des usagers des informations pertinentes sur leur environnement et services, d’interagir avec eux et de les associer dans la prise de décision et de renforcer ainsi leur rôle d’acteur dans le développement de leur ville. 2. Apport du concept de la ville intelligente aux projets d’écoquartier 13 - Comme indiqué ci-dessus, le concept d’écoquartier vise la création d’un écosystème à l’échelle du quartier pour favori- ser l’implication de tous les acteurs du quartier, la mise en place d’outils de concertation et de suivi, l’amélioration du vivre ensemble, la participation au dynamisme économique et terri- torial et la promotion d’une gestion responsable des ressources. 14 - Le concept de ville intelligente peut apporter une contri- bution significative aux différentes phases du projet d’écoquar- tier. 4. http://www.territoires.gouv.fr/les-écoquartiers 5. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_num%C3%A9rique 6. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_social 7. https ://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_des_objets 8. http://www.cse.wustl.edu/~jain/cse574-10/ftp/grid/ 9. https ://www.nema.org/Communications/Documents/ smartGrid_BuildingOnTheGrid_4web.pdf 10. http://www.cre.fr/reseaux/reseaux-intelligents/reseaux-electriques- intelligents 11. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-eau-intelligence-potable- assainissement 12. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 13. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 14. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-chaleur-froid- intelligents 15. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=eclairage-mobilier-intelligents- reseau-eclairage 59 ACTESPRATIQUES& INGÉNIERIEIMMOBILIÈRE - REVUETRIMESTRIELLELEXISNEXISJURISCLASSEUR - JANVIER-FÉVRIER-MARS 2016 Dossier
  5. 5. – L’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre favorisant le vivre ensemble. – La participation au dynamisme économique et territorial. – La promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique Depuis cette date, ce label a été attribué en France à 32 opéra- tions 4 . B. - Concept de ville intelligente (Smart City) 1° Révolution de l’internet – les réseaux sociaux 6 - La révolution numérique 5 impacte d’une manière signifi- cative notre société et économie. L’internet et le téléphone portable ont permis de créer des réseaux sociaux 6 (Facebook, Tweeter, YouTube, LinkedIn,...) et de connecter plus d’un milliard d’usagers à travers le monde. Grâce à la technologie numérique, les membres des réseaux sociaux peuvent partager en temps réel des informations, des données, des vidéos et des images et interagir autour des sujets d’intérêt commun. Avec la révolution de l’internet et du téléphone portable, la population mondiale est entrée dans une nouvelle ère, celle du monde « connecté ». 2° L’internet des objets 7 - L’émergence de l’internet des objets 7 a permis de connec- ter à grande échelle des objets. Chaque « objet connecté » dispose d’un identifiant unique ; il peut recevoir et analyser des données et interagir avec d’autres « objets ». On peut ainsi créer des réseaux d’objets connectés capables de réaliser localement des analyses et des actions et d’interagir avec d’autres objets. En 2015, CISCO estime le nombre d’objets connecté à 25 milliards, il peut atteindre près de 50 milliards en 2020. 8 - En milieux urbains, on peut créer des réseaux d’objets connectés à différentes échelles : appartement, bâtiment, parc de bâtiments, espace public, quartier, ville, métropole... On peut aussi créer des réseaux « d’objets connectés » pour les réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité, de gaz, de chaleur, de transport... Grâce au déploiement de ces « objets » dans la ville, on peut, d’une part, connecter les différentes composantes des systèmes urbains, et d’autre part, connecter ces composantes à des serveurs qui vont assurer le stockage et l’analyse des données et l’interaction avec les systèmes urbains. 3° Émergence du concept des réseaux intelligents (« smart grid ») 9 - Le concept des réseaux intelligents (« smart grid ») a été initialement développé pour améliorer la sécurité de fonction- nement des réseaux électriques 8 9 10 . Le premier projet a été mis en place en 2005 par l’ENEL SPA en Italie. Ce projet a intégré des compteurs électroniques, des concentrateurs installés dans les sous-stations et un système de communication bidirectionnel qui permet de suivre en temps réel l’état du réseau. Depuis cette date, ce concept a connu un très grand dévelop- pement aux États-Unis et en Europe. Actuellement, le concept des réseaux intelligents fait partie des stratégies de modernisa- tion et de développement des réseaux électriques dans de nombreux pays du monde. Le concept des réseaux intelligents a été élargi depuis quelques années aux réseaux d’eau potable 11 avec l’objectif de réduire les fuites et d’améliorer la sécurité de fonctionnement. Actuel- lement il s’étend aux autres réseaux urbains comme les réseaux d’assainissement 12 13 , de chauffage urbain 14 et d’éclairage public 15 . 4° Émergence du concept de ville intelligente 10 - L’association en milieu urbain des réseaux sociaux et des réseaux d’objets connectés est à la base du concept de la ville intelligente (« smart city »). Le concept de ville intelligente est basé sur la création des services intelligents (« smart services ») où on peut associer à la fois les objets et les acteurs de la ville (habitants, usagers, collectivités, opérateurs, gestionnaires de parcs,...) autour des services urbains : eau, énergie, transport/ mobilité, gestion des déchets, éducation, culture, services admi- nistratifs... L’idée étant de collecter des données sur ces services à travers les réseaux sociaux et les réseaux d’objets connectés, de les analyser, d’étudier leurs interactions avec les autres services et de partager les données et les analyses avec les publics concernés afin de prendre des décisions collectives pour rendre ces services plus performants. 11 - La collecte de données en temps réel permet de réagir rapidement en cas d’anomalie ou de défaillance de fonctionne- ment des composantes des systèmes urbains afin d’en limiter l’impact, d’assurer la continuité de fonctionnement en mode dégradé et de procéder rapidement au rétablissement de son fonctionnement normal. 12 - L’analyse des données historiques et des données en temps réel à différentes échelles permet de mieux comprendre le fonc- tionnement des systèmes et services urbains et de pouvoir ainsi optimiser leur fonctionnement à travers la réduction des consommations des ressources, l’amélioration de la régulation de fonctionnement des systèmes urbains, et l’amélioration des services rendus aux usagers. Ce concept permet aussi de mettre à disposition des usagers des informations pertinentes sur leur environnement et services, d’interagir avec eux et de les associer dans la prise de décision et de renforcer ainsi leur rôle d’acteur dans le développement de leur ville. 2. Apport du concept de la ville intelligente aux projets d’écoquartier 13 - Comme indiqué ci-dessus, le concept d’écoquartier vise la création d’un écosystème à l’échelle du quartier pour favori- ser l’implication de tous les acteurs du quartier, la mise en place d’outils de concertation et de suivi, l’amélioration du vivre ensemble, la participation au dynamisme économique et terri- torial et la promotion d’une gestion responsable des ressources. 14 - Le concept de ville intelligente peut apporter une contri- bution significative aux différentes phases du projet d’écoquar- tier. 4. http://www.territoires.gouv.fr/les-écoquartiers 5. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_num%C3%A9rique 6. https ://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_social 7. https ://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_des_objets 8. http://www.cse.wustl.edu/~jain/cse574-10/ftp/grid/ 9. https ://www.nema.org/Communications/Documents/ smartGrid_BuildingOnTheGrid_4web.pdf 10. http://www.cre.fr/reseaux/reseaux-intelligents/reseaux-electriques- intelligents 11. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-eau-intelligence-potable- assainissement 12. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 13. http://www.eau-artois-picardie.fr/IMG/pdf/ presentation_Ixsane_181012.pdf 14. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=reseaux-chaleur-froid- intelligents 15. http://www.smartgrids-cre.fr/index.php ?p=eclairage-mobilier-intelligents- reseau-eclairage 59 ACTESPRATIQUES& INGÉNIERIEIMMOBILIÈRE - REVUETRIMESTRIELLELEXISNEXISJURISCLASSEUR - JANVIER-FÉVRIER-MARS 2016 Dossier

×