JEAN-MARIE LE RAY
Pistes de Business Plan
pour traducteurs - interprètes
JEAN-MARIE LE RAY
Pistes de Business Plan
pour traducteurs -
interprètes
.
.
INTRODUCTION
«Très Petite, mais Entreprise quand même ! »
Et comme pour toute création d’entreprise, le projet doit êt...
.
.
« Une idée sans exécution est un songe. » (Duc de Saint-Simon)
RÉPONDRE À CES 3
QUESTIONS
de façon concise = concrète ...
.
.
État civil, coordonnées et contacts,
courriel, téléphones, site Web et présence
Internet, réseaux sociaux, etc.
DONNÉE...
.
.
o Autonomie des choix et liberté des décisions.
– Apprendre à s’organiser en toute autonomie est loin d’être
évident, ...
.
.
Originalité de ma démarche commerciale et positionnement par rapport à la concurrence.
III
Clients, pouvoir contractue...
.
.
Échéance à 1 an. Quelle orientation donner à
mon projet en tenant compte de mes forces, de
mes faiblesses, ainsi que d...
.
.
Tout commence par une réflexion … sur moi et sur « mon » marché : 1 traducteur / 1 interprète = 1 marché
.
.
Aux 2 pôles de connaissance [moi et les autres (puisque le marché au sens large comprend également tous les acteurs
im...
.
.
Imposer des échéances précises oblige à maintenir une certaine discipline de travail et facilite le suivi des activité...
.
.
Programmer par ordre d’importance, d’urgence, de ressources et de disponibilité. D’une période sur l’autre, mettre en ...
.
.
Si la stratégie est le « comment y arriver », le couple MARKETING & BRANDING est le « comment faire pour y arriver » !...
.
.
Les fondamentaux : Identité. Présence. Visibilité. Réputation. À la fois personnelles et professionnelles.
Lorem ipsum...
.
.
Conjuguer le fond et la forme pour raconter mon histoire…
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur
adipiscing elit. Int...
.
.
Chaque entreprise naît avec un nom et se développe avec une marque. Un traducteur - interprète indépendant est libre d...
9 pistes de création possibles : descriptive, linguistique, sectorielle, géographique, substantifs/qualificatifs, connecte...
.
.
“Your brand isn’t what you say it is … it’s what Google says it is.” (Chris Anderson – Wired Magazine - The Long Tail)...
.
.
Communiquer sur la qualité n’étant plus un discriminant (tout le monde le fait), voici d’autres champs de communicatio...
.
.
Tout est enfin prêt pour démarcher les clients en me démarquant de la concurrence…
Le prospect a UN PROBLÈME, je lui a...
.
.
La loyauté n’étant jamais définitivement acquise (ou si rarement), les clients existants doivent être reconquis missio...
.
.
La concurrence entre collègues a ses limites, il faut également faire jouer la collaboration et les complémentarités.
...
.
.
Pénétrer quels marchés, en fonction des opportunités, de mes langues et mes domaines de spécialité ?
Vivre de la tradu...
Comme l’indique le titre, il s’agit là simplement de pistes, qui ne demandent qu’à être approfondies par une réflexion et ...
.
.
Formations et conférences sur le branding et le
marketing, des entreprises aux universités.
Consultez également mon in...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Business plan pour traducteurs - interprètes

3 707 vues

Publié le

Pistes de business plan pour traducteurs - interprètes

Publié dans : Services
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 707
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 945
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Source : http://translation20.blogspot.it/2014/04/les-acteurs-du-marche-de-la-traduction.html
  • Source : http://www.informations-economiques.fr/wp-content/uploads/2012/12/CofaceServices_Observatoire_des_Entreprises_n1.pdf
  • Source : http://translation20.blogspot.it/2011/06/marketing-for-translators-how-to-create.html
  • Source licence : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/
  • Business plan pour traducteurs - interprètes

    1. 1. JEAN-MARIE LE RAY Pistes de Business Plan pour traducteurs - interprètes
    2. 2. JEAN-MARIE LE RAY Pistes de Business Plan pour traducteurs - interprètes
    3. 3. . . INTRODUCTION «Très Petite, mais Entreprise quand même ! » Et comme pour toute création d’entreprise, le projet doit être solide et réfléchi en amont : être conscient de ses valeurs spécifiques, avoir une mission reconnaissable, une vision à court, moyen et long terme, une stratégie au service de ce qui précède et des tactiques d’exécution étape par étape. Être traducteur – interprète indépendant revient à gérer une TPE (Très Petite Entreprise) unipersonnelle.
    4. 4. . . « Une idée sans exécution est un songe. » (Duc de Saint-Simon) RÉPONDRE À CES 3 QUESTIONS de façon concise = concrète + précise 1. Qui suis-je professionnellement ? 2. Quelle est mon idée de business ? 3. Quel est mon projet d’exécution ? dans l’ordre !
    5. 5. . . État civil, coordonnées et contacts, courriel, téléphones, site Web et présence Internet, réseaux sociaux, etc. DONNÉES PERSONNELLES Formulation simple et directe, français soigné, présentation aérée. Mettre en avant ma valeur ajoutée, fuir les banalités ! Parcours scolaire et universitaire, mentions éventuelles, titres, établissements fréquentés, du plus récent au plus ancient, etc. ÉTUDES & DIPLÔMES Cours suivis à mon initiative, connaissances linguistiques et sectorielles dans mes domaines de spécialité, etc. FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Écoles de traduction et/ou d’interprétation, adhésion à des associations professionnelles et catégorielles, etc. FORMATION PROFESSIONNELLE Expérience métier et compétences linguistiques, sectorielles, informatiques, gestion de projets de traduction, etc. EXPÉRIENCE ET COMPÉTENCES Publications éventuelles, activités sportives, musicales, vie associative, voyages, passions et hobbies, etc. ACTIVITÉS EXTRA-PROFESSIONNELLES
    6. 6. . . o Autonomie des choix et liberté des décisions. – Apprendre à s’organiser en toute autonomie est loin d’être évident, cela exige volonté et assiduité. – Le statut d’autoentrepreneur implique de tout faire soi- même, polyvalence indispensable parfois lourde à supporter. – Par rapport aux salariés, la régularité des paiements peut poser problème en cas de retards. o Travail à domicile – Distractions à portée de clic ou au gré des humeurs, difficultés de gestion du temps et des espaces, etc. – Équilibre parfois difficile entre le travail à la maison et la famille, les enfants. – Incompréhension des gens qui perçoivent souvent l’activité à domicile comme un « travail de fainéant » ! o Autonomie des choix et liberté des décisions. – Être son propre patron. – Pas d’autorisations à demander à personne, sauf respect impératif des consignes et des délais ! – Indépendance totale dans sa gestion de carrière et le développement de son réseau professionnel : travailler en indépendant ne veut pas dire travailler seul ! o Travail à domicile – Pas de déplacements, fini le temps perdu dans les transports en commun ou les embouteillages. – Possibilité de travailler dans un cadre familier et plaisant sans chef pour vous commander. – Souplesse dans l’aménagement des horaires de travail, une liberté impensable pour un salarié. LES POUR LES CONTRE Le premier choix à faire est celui de son propre statut.
    7. 7. . . Originalité de ma démarche commerciale et positionnement par rapport à la concurrence. III Clients, pouvoir contractuel des clients. I Fournisseurs, pouvoir contractuel des agences. V Traducteurs – interprètes, rivalités entre concurrents. 40% de traducteurs - interprètes (env. 8.000) exerçant en profession libérale. 20.000 Nombre d’acteurs français catégorisés « 7430Z TRADUCTION & INTERPRÉTATION » sur Infogreffe. +38% des entreprises recensées (individuelles et sociétés) installées en Île de France. 60% de sociétés (env. 12.000) selon l’INSEE (données 2010 et 2011). II Nouveaux entrants et menaces. IV Produits de remplacement et menaces.
    8. 8. . . Échéance à 1 an. Quelle orientation donner à mon projet en tenant compte de mes forces, de mes faiblesses, ainsi que des menaces et des opportunités du marché : analyse SWOT ! Vision à court terme Échéance de 2 à 4 ans. Où veux-je arriver d’ici au terme de ma quatrième année d’activités ? Chiffrer les résultats souhaités en termes de travail et de revenus, et m’en tenir aux obligations de résultats. Vision à moyen terme Échéance à 5 ans et plus. Selon l’Observatoire des Entreprises de Coface Services, sur 205.000 nouvelles sociétés créées en 2007, seules 52% étaient toujours en activité 5 ans plus tard. Néanmoins, les entreprises survivantes se renforcent au fil du temps… Vision à long terme La « mission d’entreprise » est le point de départ qui résume mes objectifs et les buts de ma politique branding/marketing dans une vision à court, moyen et long terme. Mission Formaliser le calendrier de déploiement de ma vision d’entreprise, et rédiger un « mission statement » inspirant ma stratégie. ANALYSE SWOT Vision = je vais où ? / Mission = je fais quoi ? / Stratégie = je fais comment ?
    9. 9. . . Tout commence par une réflexion … sur moi et sur « mon » marché : 1 traducteur / 1 interprète = 1 marché
    10. 10. . . Aux 2 pôles de connaissance [moi et les autres (puisque le marché au sens large comprend également tous les acteurs impliqués, dont les collègues) (« Se connaître soi-même, c’est connaître les autres », proverbe chinois] : • me connaître moi-même • bilan de compétences MOI • connaître le marché, étude du marché en général (les V forces de Porter), • et de MON MARCHÉ en particulier (ce qui suppose de l'avoir identifié...) LES AUTRES • à mon niveau : personal / professional branding SUR MOI • au niveau du marché : marketing • networking en général SUR LES AUTRES correspondent 2 niveaux d'action :
    11. 11. . . Imposer des échéances précises oblige à maintenir une certaine discipline de travail et facilite le suivi des activités.  Analyse SWOT (court terme)  Analyse des V forces de Porter (court terme)  Plan Marketing & Branding (court terme)  Prospection clients (moyen terme)  Fidélisation clientèle existante (moyen terme)  Renforcement réseau professionnel (moyen terme)  Objectifs de développement de ma TPE (long terme)  Acroissement de ma productivité (long terme)  Suivi permanent des résultats et adaptation (long terme) Planifier à (court, moyen, long) terme : et ainsi de suite…
    12. 12. . . Programmer par ordre d’importance, d’urgence, de ressources et de disponibilité. D’une période sur l’autre, mettre en place un suivi. Février Objectifs Janvier Objectifs Mars Objectifs Avril Objectifs Mai Objectifs Juin Objectifs Juillet Objectifs Août Objectifs Octobre Objectifs Décembre Objectifs Septembre Objectifs Novembre Objectifs
    13. 13. . . Si la stratégie est le « comment y arriver », le couple MARKETING & BRANDING est le « comment faire pour y arriver » ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Integer laoreet. Ut vulputate. Vestibulum a nibh. Curabitur quis velit. Donec elementum ultricies dolor.
    14. 14. . . Les fondamentaux : Identité. Présence. Visibilité. Réputation. À la fois personnelles et professionnelles. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Integer laoreet. Ut vulputate. Vestibulum a nibh. Curabitur quis velit. Donec elementum ultricies dolor.
    15. 15. . . Conjuguer le fond et la forme pour raconter mon histoire… Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Integer laoreet. Ut vulputate. Vestibulum a nibh. Curabitur quis velit. Donec elementum ultricies dolor.
    16. 16. . . Chaque entreprise naît avec un nom et se développe avec une marque. Un traducteur - interprète indépendant est libre de choisir son propre nom, un nom de société ou de fantaisie … déclinable sur Internet ! Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Integer laoreet. Ut vulputate. Vestibulum a nibh. Curabitur quis velit. Donec elementum ultricies dolor.
    17. 17. 9 pistes de création possibles : descriptive, linguistique, sectorielle, géographique, substantifs/qualificatifs, connecteurs, générique, professionnelle & disruptive (noms de fantaisie qui cassent les codes du nommage traditionnel et du conformisme).
    18. 18. . . “Your brand isn’t what you say it is … it’s what Google says it is.” (Chris Anderson – Wired Magazine - The Long Tail) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Integer laoreet. Ut vulputate. Vestibulum a nibh. Curabitur quis velit. Donec elementum ultricies dolor.
    19. 19. . . Communiquer sur la qualité n’étant plus un discriminant (tout le monde le fait), voici d’autres champs de communication praticables :
    20. 20. . . Tout est enfin prêt pour démarcher les clients en me démarquant de la concurrence… Le prospect a UN PROBLÈME, je lui apporte UNE SOLUTION ! Une opportunité de saisir la valeur ajoutée que vous lui offrez grâce à une prestation de service qui se distingue des autres : à vous d’être capable de lui expliquer pourquoi et comment… Proposition de valeur unique
    21. 21. . . La loyauté n’étant jamais définitivement acquise (ou si rarement), les clients existants doivent être reconquis mission après mission ! Désigne l’approche que je mets en œuvre, que ce soit de façon explicite ou implicite, pour me mettre au service du client dans un esprit de collaboration, de satisfaction de ses exigences et de résolution de ses problèmes. Toujours sous réserve qu’à l’impossible, nul n’est tenu ! Programme FIDÉLITÉ
    22. 22. . . La concurrence entre collègues a ses limites, il faut également faire jouer la collaboration et les complémentarités. Faire partie d’un réseau professionnel signifie avoir la possibilité de trouver la bonne personne au bon moment. Un bon réseau se bâtit au fil des ans grâce à une participation sans relâche : aux associations professionnelles et sectorielles, aux places de marché et à la vie du Web en général, notamment sur les réseaux sociaux. Pourquoi créer mon réseau ?
    23. 23. . . Pénétrer quels marchés, en fonction des opportunités, de mes langues et mes domaines de spécialité ? Vivre de la traduction - interprétation Au fond, tout projet professionnel à long terme peut se résumer en une seule question : pourrai-je vivre et faire vivre dignement ma famille de mon métier ? La maîtrise des langues ouvre des horizons nouveaux, pays et cultures : ne pas se cantonner dans son pré carré ! Un projet à long terme est comme une boussole, qui aide à ne jamais perdre le nord !
    24. 24. Comme l’indique le titre, il s’agit là simplement de pistes, qui ne demandent qu’à être approfondies par une réflexion et un travail personnels auxquels aucun professionnel ne pourra se soustraire s’il souhaite progresser dans son métier.
    25. 25. . . Formations et conférences sur le branding et le marketing, des entreprises aux universités. Consultez également mon introduction au Branding & Marketing pour traducteurs & interprètes.

    ×