



Le génocide est un processus qui se
développe généralement en huit
étapes prévisibles.
Comprendre le processus génoc...


Les huit étapes de génocide ont
d'abord été présentées par le Dr Greg
Stanton au Département d'État en
1996.
Il y a des conditions
sociales, structurelles, économiques, politiques et
historiques qui rendent une société plus
suscept...










la discrimination
les clivages ethniques
les inégalités
le manque de représentation économique ou
politi...





la mort d'un membre d’un groupe,
mots d’ordre d’un leader
la rareté soudaine de ressources
perte de pouvoir polit...















GENOCIDE : Ce terme a été inventé en 1944 par Raphael
Lemkin; c’est une combinaison du mot grec gen...








Toutes les cultures ont des particularités:
l’ethnicité, les traits physiques ou moraux, la race , la
religion...




Le groupe dominant donne des surnoms ou d'autres
sobriquets aux membres des autres groupes qu’ils
croient inférieurs...










Le groupe supérieur nie le droit d'exister ou les droits
(égaux) à l’autre groupe qui est vu comme inférieu...






Un génocide est organisé , en général par
l'État, souvent en utilisant des milices pour veiller au
déni de respon...











Les extrémistes œuvrent à la séparation des
groupes ou des ethnies.
Les groupes dominants diffusent des m...








Les victimes sont identifiées et séparées en raison
de leur appartenance ethnique, régionale ou
religieuse
Le...






L’extermination commence , et c’est le massacre
généralisé appelé «génocide».
Quand il est parrainé par l'État , ...






Les auteurs de génocide creusent des fosses
communes, brûlent les corps , assassinent les
témoins gênants tentent...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les huit étapes du génocide

858 vues

Publié le

Les genocides et conflits interafricains

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
858
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les huit étapes du génocide

  1. 1.   Le génocide est un processus qui se développe généralement en huit étapes prévisibles. Comprendre le processus génocidaire est l'une des étapes les plus importantes dans la prévention de futurs génocides.
  2. 2.  Les huit étapes de génocide ont d'abord été présentées par le Dr Greg Stanton au Département d'État en 1996.
  3. 3. Il y a des conditions sociales, structurelles, économiques, politiques et historiques qui rendent une société plus susceptible de provoquer la confrontation entre groupes. (Eck et Hultman, 2007). Ces six premières étapes sont les signes avertisseurs  Classification  Symbolisation  Déshumanisation  Organisation  Polarisation  Préparation
  4. 4.         la discrimination les clivages ethniques les inégalités le manque de représentation économique ou politique l’exclusion l’idéologie, les pratiques du régime politique l’injustice les difficultés d’accès … renforcent la prédisposition d’un groupe « grugé » à commettre le génocide sur un autre, même si ces facteurs ne sont pas des raisons suffisantes pour expliquer des actes violents.
  5. 5.     la mort d'un membre d’un groupe, mots d’ordre d’un leader la rareté soudaine de ressources perte de pouvoir politique
  6. 6.         GENOCIDE : Ce terme a été inventé en 1944 par Raphael Lemkin; c’est une combinaison du mot grec genos (race) et du mot ​latin cidere (tuer ) La Convention Internationale pour la Prévention et la Répression du crime de génocide définit le «génocide» comme l'un des actes ci-après, commis dans l'intention de détruire, tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Sont considérés actes de génocide : (a) les meurtres de groupe; (b) les sérieuses lésions corporelles ou mentales de membres du groupe; (c)la soumission intentionnelle d’un groupe à des conditions collectives de vie qui ont pour but d’entraîner sa destruction physique totale ou partielle; (d) les mesures visant à entraver les naissances d’enfants au sein du groupe; (e) le transfert forcé d'enfants d’un groupe à un autre.
  7. 7.     Toutes les cultures ont des particularités: l’ethnicité, les traits physiques ou moraux, la race , la religion ou la nationalité…Chrétien ou musulman. Parfois, les caractéristiques physiques - couleur de la peau ou la forme du nez - deviennent des symboles de classification. Autres symboles: les tenues coutumières, habits, chapeaux Les cicatrices au visage ou d’autres marques de distinction ethnique, sont socialement imposées par des groupes sur leurs propres membres.
  8. 8.   Le groupe dominant donne des surnoms ou d'autres sobriquets aux membres des autres groupes qu’ils croient inférieurs pour les déshumaniser ou leur nier certains droits. Le groupe dit inférieur est associé à un symbole qui représente la haine du groupe dominant. Le groupe visé utilise un symbole spécifique comme partie intégrante de ses pratiques: port de foulard, croix, insignes, tenues vestimentaires, signes...
  9. 9.      Le groupe supérieur nie le droit d'exister ou les droits (égaux) à l’autre groupe qui est vu comme inférieur. Les membres du groupe inférieur sont assimilés à des animaux, à la vermine , aux insectes ou aux maladies . Cela se fait à travers les moyens de communication de masse comme la radio, la télévision, les journaux. La déshumanisation pousse à la répulsion et incite à assassiner En d'autres termes, chasser ou assassiner devient une bonne chose parce que les victimes ne sont pas considérées comme des êtres humains. On parle de purification, nettoyage
  10. 10.    Un génocide est organisé , en général par l'État, souvent en utilisant des milices pour veiller au déni de responsabilité sociale (travail, propriété) ou aux interdictions de regroupement. Des unités spéciales de l'armée ou des milices sont souvent entraînées et armées . Parfois, l'organisation est informelle ou décentralisée.
  11. 11.       Les extrémistes œuvrent à la séparation des groupes ou des ethnies. Les groupes dominants diffusent des messages de haine et de propagande. Les lois interdisent l'interaction sociale . Le groupe dominant vise les modérés , les intimide et les fait taire. Les modérés ne sont pas en mesure d'arrêter le génocide. Les modérés qui essaient d’arrêter cette hargne sont les premiers à être arrêtés et tués .
  12. 12.      Les victimes sont identifiées et séparées en raison de leur appartenance ethnique, régionale ou religieuse Les listes de gens à éliminer sont établies Leurs biens sont confisqués Ils sont souvent isolés dans des ghettos , déportés dans des camps de concentration , ou limitées à une région Ils sont battus et affamés .
  13. 13.    L’extermination commence , et c’est le massacre généralisé appelé «génocide». Quand il est parrainé par l'État , les forces armées travaillent souvent avec les milices pour exécuter la mise à mort . Parfois, le génocide se traduit par des actes de vengeance entre groupes interposés.
  14. 14.    Les auteurs de génocide creusent des fosses communes, brûlent les corps , assassinent les témoins gênants tentent de dissimuler les preuves et d'intimider les témoins Ils nient avoir commis des crimes et blâment souvent ce qui s'est passé sur les victimes Ils bloquent les enquêtes sur les crimes , et continuent à gouverner jusqu'à ce qu’ils soient chassés du pouvoir par la force ou contraints à l’exil .

×