WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels
FICHE TECHNIQUE MICRO-FILIERES LOCALES MATERIAUX
NATURE...
WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels
l’ardoise sont coupés selon les besoins du client et tr...
WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels
Qui sont les acheteurs de ce matériau ?
Les grosses ent...
WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels
Existe-t-il des actions de recherche locale sur la fili...
WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels
3. STIMULATION DE LA DEMANDE
Existe-t-il une politique ...
WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels
contribuerait à un approvisionnement durable et permett...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fr outil 5 fiche technique filière pierre

81 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
81
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fr outil 5 fiche technique filière pierre

  1. 1. WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels FICHE TECHNIQUE MICRO-FILIERES LOCALES MATERIAUX NATURELS ENTRETIEN AVEC RICHARD CROCKER, DIRECTEUR DES CARRIERES DE LANTOOM, DOBWALLS, CORNOUAILLES 1. STRUCTURATION DE L’OFFRE Peut-on trouver le matériau sur le territoire ? La pierre est exploitée par Lantoom à partir de quatre carrières situées en Cornouailles;  Lantoom et Westwood fournissent une pierre de construction qui est une forme d'ardoise, utilisée principalement pour couvrir les murs extérieurs des bâtiments  Caradon pour le granit  Gold Diggings - pierre récupérée sur les terrils d’excavation de carrière. Lantoom s’intéresse /étudie l'utilisation de leurs déchets (laitier) pour fabriquer des blocs de terre comprimée en remplacement des blocs de béton isolant, pour lesquels une récente pénurie est apparue. Il y a un marché potentiel pour une solution alternative à partir de déchets d'origine locale et les carrières de Lantoom travaillent avec un expert/chercheur de l'Université de Plymouth pour la développer. La pierre est extraite localement et transformée sur place à Lantoom. Le granit et Objectif de la fiche technique :  étudier s’il existe une micro-filière locale,  identifier les problèmes pouvant faire obstacle à la généralisation de l’utilisation des matériaux naturels ciblés MATERIAU CONCERNE :  TERRE OU BAUGE  CHAUX  CHANVRE  OUATE DE CELLULOSE  BOIS  PIERRE ESPACE GEOGRAPHIQUE CONCERNE  BRETAGNE  CORNWALL  DEVON
  2. 2. WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels l’ardoise sont coupés selon les besoins du client et transformés pour fabriquer des pierres de parement, des pavés, des murets, des dalles en granit et des agrégats. Environ 75% de la pierre vendue par Lantoom provient de Cornouailles. Lantoom importe aussi de la pierre d'autres pays, notamment de la Chine et du Brésil. L’entreprise apporte de la valeur ajoutée à ces matériaux en les transformant en Cornouailles, en dispensant des conseils et en proposant une qualité élevée de service aux clients, ce qu'ils considèrent comme un élément majeur de la valeur ajoutée du produit. Peut-on estimer la capacité de production ? ll y a environ 23 carrières actives en Cornouailles. Se reporter au Guide de la Pierre de construction et de l’Ardoise en Cornouailles pour plus de détails. La pierre provient de l'ensemble du territoire de Cornouailles. 2007- 40,000 tonnes 2008 – 37,000 2009 – 30,000 2010 – 28,000 2011 – 10,500 2012 – 15,000 Ce degré élevé d’instabilité résulte de la récession que connaît le secteur de la construction. RC s’attend à ce que les chiffres de 2013 et 2014 montrent que la reprise se poursuit. RC ne souhaite pas donner de détails concernant la production de Lantoom car c’est un sujet sensible sur le plan commercial. Existe-t-il une organisation interprofessionnelle ? Non. RC ne voit pas le besoin particulier d’une association locale pour faciliter la mise en réseau ou l'organisation au sein du secteur. Il existe une activité de négoce occasionnelle entre les carrières, RC achète parfois à la carrière de Delank. RC vient tout juste de rejoindre la Fédération nationale de la Pierre. Cela lui donnera accès à des récompenses/prix (Lantoom est nominé pour l’un(e) d’entre elles/eux) et à des conseils.
  3. 3. WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels Qui sont les acheteurs de ce matériau ? Les grosses entreprises de construction, les entreprises générales de construction et le grand public (finitions pour des projets/chantiers d'auto-construction, amélioration de l'habitat et projets d’aménagement de jardin). Environ 90% des clients en nombre proviennent de Cornouailles. Lantoom vend également à l'échelle nationale à de grosses entreprises de construction, et en valeur, ces ventes non-locales constituent environ 50% du commerce de Lantoom. Existe-t-il une organisation collective afin de mutualiser l’approvisionnement ? RC est conscient qu’il existe des négociants indépendants en matériaux de construction qui se regroupent pour l'achat en gros de matériaux - par exemple RGB Building Supplies. Ceux-ci n’ont pas acheté de pierre chez Lantoom de cette façon mais ce serait possible pour de gros volumes élevés de matériaux. Les constructeurs indépendants n’adoptent pas ce mode d’achat en gros. Existe-t-il un environnement favorable à l’augmentation des capacités de production des acteurs ? Le financement pour l’accueil des apprentis. Des conseils du service de production/fabrication/relatif à la production manufacturière. Soutien de l’UKTI en vue de devenir exportateur. Cours financés par les fonds de l'UE (Objectif : Convergence). Libérer le potentiel / Ouvrir des marchés potentiels. Lantoom a répondu à un appel d’offre auprès du fonds Convergence de l’UE (qui encourage l’investissement des entreprises pour la croissance) pour acheter des machines pour l’exploitation des pierres de carrière, mais s’est vu opposer un refus parce qu'il s’agissait de matériel d’exploitation et non d’extraction, ce qu’ils estimaient déraisonnable. L’exploitation des carrières n‘est pas considérée comme une industrie prioritaire pour le Partenariat Local avec les entreprises et RC ne compte pas sur des financements d’investissement de la part de l'UE. Par-contre, RC croit à l’importance des formations financées par des fonds publics pour développer les compétences.
  4. 4. WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels Existe-t-il des actions de recherche locale sur la filière ? Un guide des pierres de Cornouailles a été réalisé par le Cornwall Council. L‘association britannique du patrimoine bâti a réalisé un atlas de la construction en pierre en Cornouailles. Des liens sont-ils organisés avec les entreprises ? 2. RELATIONS ENTRE LES DIVERS MAILLONS DE LA CHAINE Recenser les métiers/ingénieries/ entreprises et acteurs liés au matériau concerné. Avant tout l’industrie de la construction. Existe-t-il une veille économique sur la filière ? Le Bureau des Statistiques Nationales (Office of National Statistics) contrôle l’extraction des minerais. Existe-t-il un label ou un projet de label du matériau ? Il existe un label « Fabriqué en Cornouailles » que RC envisage de rejoindre. Il pense qu’il est important d’informer davantage le public pour expliquer les décisions prises concernant les matériaux. Toutes les entreprises ne sont pas très claires sur la provenance des matériaux et le public a tendance à ne pas connaître ou à ne pas demander leur origine - si l’information est affichée clairement sous leurs yeux, cela peut avoir un impact/influencer leur prise de décision.
  5. 5. WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels 3. STIMULATION DE LA DEMANDE Existe-t-il une politique de contrôle de l’origine et qualité du matériau employé ? Marquage CE La norme britannique BS EN 771-6: 2011 - "détermine les caractéristiques et les exigences de performance des éléments de maçonnerie fabriqués à partir de pierres naturelles dont la largeur est égale ou supérieure à 80 mm, dont les principales utilisations prévues sont des éléments/unités de maçonnerie usuelles apparents ou de parement dans un bâtiment/édifice porteur ou non-porteur et dans des applications de génie civil. ". Existe-t-il une stratégie de communication institutionnelle et grand public pour encourager l’usage du matériau dans la construction à l’échelle du territoire ? Non. RC a de nombreuses idées sur la façon dont on pourrait stimuler la demande, et sur les raisons pour lesquelles la pierre locale n’est pas utilisée plus largement. Il aimerait que l'utilisation de la pierre locale soit reconnue comme une valeur ajoutée dans une maison neuve, et qu’on reconnaisse la résistance et l’entretien facile de la pierre de parement en finition extérieure. Les coûts de construction supplémentaires devraient être appréciés à la lumière de la valeur à long terme de l’habitation. Il pense que les architectes et les promoteurs n’estiment le coût de leurs projets qu’en fonction de la taille et de l'emplacement - il n’y a pas de valeur ajoutée pour la qualité des matériaux ou l'efficacité énergétique. En revanche, dans la région des Cotswolds (située au sud de l’Angleterre), l'utilisation de la pierre locale est encouragée et fait l’objet d’une prime. Dans les nouveaux bâtiments, les exigences croissantes pour l'isolation des murs réduisent l'espace restant pour les murs de pierre ou les parements de pierre. L’isolation à moindre coût prend une grande profondeur de la paroi disponible (par opposition à une isolation plus mince mais plus chère), et risque de limiter l’espace restant pour ajouter de la pierre. Le but affiché du Conseil du Comté de Cornouailles pour l'utilisation de matériaux de construction locaux dans les lotissements constituerait un coup de pouce. Cela
  6. 6. WP2 : Identification des filières et des réseaux de professionnels contribuerait à un approvisionnement durable et permettrait d’investir dans les capacités de production. À l'heure actuelle, l'industrie doit absorber une très forte volatilité de la demande. Lantoom a investi de façon spéculative dans les capacités de production en dépit de cette volatilité. La récente récession a conduit à une plus grande concentration du secteur de la construction de logements dans les plus grandes entreprises nationales. Ceci conduit à une plus grande normalisation et à la perte de spécificité locale. Pour inciter à une plus grande utilisation de la pierre locale, le plus simple pour le Conseil serait d'allouer plus de terres pour les projets d’auto-construction. Ainsi, on favoriserait beaucoup l’activité économique liée à la construction de maisons dans le comté. Les auto-constructeurs seraient plus susceptibles d’avoir des exigences plus élevées et des matériaux de construction locaux. Existe-t-il des bâtiments/maisons « témoin » ? Il n’existe pas de bâtiment dédié à cet usage. Le complexe de golf et l'hôtel St Mellion en est un bon exemple et est accessible au public. Sinon, RC utilise des photos de maisons, par exemple Hillstone, sur le site de Lantoom. Existe-t-il des mesures incitatives telles qu’une défiscalisation spécifique ? Avant Avril 2014, les matériaux considérés comme déchets (par exemple les déchets de carrière) étaient exemptés du prélèvement sur les agrégats - (le prélèvement sur les agrégats est une taxe sur l'exploitation commerciale au Royaume-Uni des roches, du sable et du gravier), cette exemption a été levée ce qui signifie que le prix de ces déchets a doublé et que les volumes utilisés ont diminué brutalement.

×