Reg8 f Classification des Urgences par priorités

1 497 vues

Publié le

Facteurs qui influent la priorité des Urgences Gravité Temps Soins Valence Sociale

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 497
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Reg8 f Classification des Urgences par priorités

  1. 1. COURS DE REGULACION MEDICALE DU SAMU N°8 M MARTINEZ ALMOYNA SAMU de ParisBases et Modèles théoriques pourla compréhension de l ’ UrgenceMédicale et de ses Classifications et Triages03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 1
  2. 2. L ’ Urgence phénomène social: une crise Evennement critique , dont la perception émerge brutalement et pour le quel l ’entourage exige un traitement par des voies spéciales , rapides et prioritaires qu’on peut apparenter aux « courts circuits » hydrauliques ou électriques03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 2
  3. 3. L’Urgence pour l’individu: une demande de statut dérogatoire Etre «urgent» est avoir encore plus de droits dérogatoires qu’être «patient» Qui prétend recevoir des soins prioritaires Et ne pas faire la queue ou attendre l’heure du rendez vous03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 3
  4. 4. L’Urgence pour le Technicien Est un événement sufisament grave et d’évolution suffisament rapide pour bénéficier d’un traitement exceptionnel pour dce qui concerne les temps et les ressources. Dans les endroits ou les «urgences» sont fréquentes on organise un «service» spécial différent de la «permanence des soins»03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 4
  5. 5. L’Urgence pour les Services d’Urgence A l’entrée du système est d’y accepter seulement les cas urgents et d’orienter les non urgents vers les structures de soins «normales» La perversion naturelle est d’utiliser ce «court circuit» pour aller plus vite mais sans le nécessiter03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 5
  6. 6. L’Urgence Médicale vue par la Communauté C’est un «état critique» qui est jugé suffisament grave et d’évolution suffisamment rapide pour justifier l’utiisation d’un «court circuit» La collectivité peut avoir un point de vue ddifférent du Professionnel....03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 6
  7. 7. Les flux des Urgences pour les responsables de la Santé l’augmentation des flux d’urgences est un phénomène qui doit inquiétér soit il s’agit d’une épidémie soit d’une mauvaise utilisation des services d’urgence et des permanences de soins03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 7
  8. 8. Notre modèle «mathématique» utilisé pour l’évaluation des degrés d’urgence Contient deux sous facteurs médicaux de gravité et de soins nécessaires dérivés au Temps un facteur évaluant la PRESSION SOCIALE03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 8
  9. 9. La Gravité est jugée par le Professionnel contrairement à ce qu’on pourrait croire est MAL DEFFINIE par exemple le Mort et la Naisssance ....03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 9
  10. 10. Le Temps et l’Urgencepsychologiquement le temps « court plus ou moinsvite»la qualité d’un traitement n’est pas qu’il soit«rapide» (expéditif ou précipité) mais qu’on«gagne du temps» sur l’évolution de la pathologieLes sous facteurs «Gravité» mais aussi «Soins» etmême «Valence» sont aussi dérivés à 1/T 03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 10
  11. 11. La Qualité des Soins est souventoubliée alors que c’est le facteur le plus important dans le traitement de l’Urgence L’Organisation est le moyen le plus efficient pour augmenter la Qualité des Soins et pour «gagner du temps»03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 11
  12. 12. Pour résumer il y trois sous facteurs techniques pour évaluer er classifier les urgences Gravité*Temps*Soins l’évaluation des urgences est encore dans les brumes préscientifiques ..... L’évaluation des temps est souvent sous estimée pour des motifs psychologiques La qualité des soins scotomisée....03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 12
  13. 13. Il existe un sous facteur TABOU pour évaluer et classifier les urgences car c’est un sous facteur NON MEDICAL et qu’il CHOQUE03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 13
  14. 14. Le Poids , la Pression ou la Valeur sociale de la CRISE Nous l’appelons depuis longtempsavec l’euphémisme mathématique la Valence : V Ce sous facteur peut être si important qu’une Grande Urgence Médicale peut avoir une Gravité Médicale « Nulle »03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 14
  15. 15. Notre Formule pour comprendre , quantifier et classifier les Urgences U= G*T*A*V03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 15
  16. 16. Urgence/Emergence dans d’autres langues on trouve deux termes URGENCE de Urgens en Latin = ce qui «presse» EMERGENCE de Emergens = ce qui «émérge à la vue de tous» le deuxième terme évoque ce qui est ou très «grave» ou ce qui a une grande «valence»03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 16
  17. 17. Priorité de traitement en cas de dépassement de l’offre par la demande dans les cas individuels et en temps normaux c’est G*T*A* qui compte mais V tabou existe! lorsque le groupe est en danger lui même la priorité dépendra de ses intérêts collectifs et particulièrement de V03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 17
  18. 18. Classification ou stratification des Urgences Dans les Services d’Urgences nous sommes souvent forcés de classifier selon les priorités car il est rare qu’il n’y ait qu’une urgence a traiter à la fois et fréquent que les ressources soient limitées...03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 18
  19. 19. Les ressources a répartir en cas de pénurie de temps mais attention !!!! délais «sine qua non» et «délais incompressibles» de personnels et d’équipements avec aussi des «ressources idéales» « ressources dégradées» et même «ressources palliatives»03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 19
  20. 20. Le Triage des Urgences Est la classification des demandeurs de soins urgents selon (trois) flux qui sont orientés vers des ressources différentes en qualité/côut. On ne trie pas un seul patient ou vers une seule voie ou vers rien. Ne peut trier que celui qui va traîter après...03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 20
  21. 21. Facteurs Coût / bénéfice qui interferrent dans le triage pour l’individu pour le groupe impliqué pour la collectivité pour l’ Humanité03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 21
  22. 22. Les Flux d’entrée dans un Service d’Urgences Hospitalier la non entrée réorientée ailleurs la morgue les VIP et les Fous les marchants vont faire la queue (régulée) les couchés à hospitaliser03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 22
  23. 23. Statut Social de l ’Urgent03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 23
  24. 24. Le Triage par couleurs de ManchesterSur le plan de la pratique de la classificationdes urgences pour leur priorité de traitementlors des triages successifs (SAMUAmbulances Urgences et ServicesHospitaliers) la classification par couleurs deManchester est devenue la plus séduisante03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 24
  25. 25. Classification de Manchester a la régulation du SAMU Rouge = Toutes autres affaires cessantes Orange Delai tres court hors du rouge Vert A la suite immédiate du précédent Bleu à traiter dans un intervalle libre03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 25
  26. 26. 03/11/12 modifié Reg4F M Martinez Almoyna 1997 26

×