Villemot Bouissoud
<ul><li>« L’imagination dans sa liberté et l’entendement dans sa légalité s’animent réciproquement. » </li></ul><ul><li>Em...
<ul><li>« N’importe quel objet, même le plus ordinaire, enferme de l’ingéniosité, des choix, une culture ».  </li></ul><ul...
<ul><li>« L’homme symbolise comme il respire ».  </li></ul><ul><li>Pierre Legendre </li></ul><ul><li>« On noue les bœufs p...
<ul><li>« L’imaginaire se structure selon des archétypes : il y a des patrons-modèles de l’esprit humain, qui ordonnent le...
<ul><li>« Le pouvoir suggestif de l’imaginaire consiste précisément à ressentir par l’intuition l’existence de ces structu...
S’aventurer pour explorer  les nouveaux Nouveaux Mondes
L’Amazonie des imaginaires
<ul><li>« La surmodernité mondialisante … engendre des univers jusqu’alors inconnus, des territoires de l’inédit. » </li><...
<ul><li>« Dans le règne de la pensée, l’imprudence est méthode ». </li></ul><ul><li>Gaston Bachelard </li></ul><ul><li>«  ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation pm 6 oct 2010

2 695 vues

Publié le

Présentation de la chaire « Modélisations des imaginaires, innovation et création » par Pierre Musso, titulaire de la chaire, le 6 octobre 2010 au Palais de la Découverte à Paris

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 695
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 832
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation pm 6 oct 2010

  1. 2. Villemot Bouissoud
  2. 3. <ul><li>« L’imagination dans sa liberté et l’entendement dans sa légalité s’animent réciproquement. » </li></ul><ul><li>Emmanuel Kant </li></ul><ul><li>« L’homme est un être à imaginer. » </li></ul><ul><li>Gaston Bachelard </li></ul><ul><li>« Comprendre, c’est élargir son imaginaire. … Raconter des histoires avant de décider ? Non, pas avant, mais pour décider. La capacité de changer son angle de vision, nous la recevons de l’imaginaire. » </li></ul><ul><li>Paul Ricoeur </li></ul>
  3. 4. <ul><li>« N’importe quel objet, même le plus ordinaire, enferme de l’ingéniosité, des choix, une culture ». </li></ul><ul><li>François Dagognet </li></ul><ul><li>« La science est le produit de l’imaginaire, elle est fille de l’imagination ! » </li></ul><ul><li>Paul Caro </li></ul>
  4. 5. <ul><li>« L’homme symbolise comme il respire ». </li></ul><ul><li>Pierre Legendre </li></ul><ul><li>« On noue les bœufs par les cornes et les hommes par les mots et le langage ». </li></ul><ul><li>Vieille maxime des juristes </li></ul>
  5. 6. <ul><li>« L’imaginaire se structure selon des archétypes : il y a des patrons-modèles de l’esprit humain, qui ordonnent les rêves. … L’analyse structurale nous montre qu’on peut réduire les mythes à des structures mathématiques. Or, toute structure constante peut se concilier avec la norme industrielle. L’industrie culturelle poursuit la démonstration à sa manière en standardisant les grands thèmes romanesques, en clichant les archétypes en stéréotypes. </li></ul><ul><li>Il y a des techniques-standard d’individualisation qui consistent à modifier l’assemblage des différents éléments, de même qu’on peut à partir de pièces standard de meccano, obtenir les objets les plus variés. A un certain moment, il faut plus, il faut de l’invention. C’est ici que la production n’arrive pas à étouffer la création. » </li></ul><ul><li>Egdar Morin, L’esprit du temps, 1962. </li></ul>
  6. 7. <ul><li>« Le pouvoir suggestif de l’imaginaire consiste précisément à ressentir par l’intuition l’existence de ces structures (mathématiques) sans pour autant pouvoir les définir avec précision ». </li></ul><ul><li>Alain Connes </li></ul><ul><li>« On ne peut étudier que ce qu’on a d’abord rêvé ». </li></ul><ul><li>Gaston Bachelard </li></ul>
  7. 8. S’aventurer pour explorer les nouveaux Nouveaux Mondes
  8. 9. L’Amazonie des imaginaires
  9. 10. <ul><li>« La surmodernité mondialisante … engendre des univers jusqu’alors inconnus, des territoires de l’inédit. » </li></ul><ul><li>«  La découverte des Nouveaux Mondes recensés au cours des siècles passés par les géographes et les historiens est close, celle des nouveaux Nouveaux Mondes surgis en peu de décennies sous l’effet des avancées de la science, de la technique, de l’économisme conquérant commence à peine. Ils se créent autour de nous… Nous en sommes à la fois les indigènes – nous leur appartenons – et les « étrangers  » - nous y sommes souvent dépaysés bien que nous les pratiquions ». </li></ul><ul><li>Georges Balandier, Le Grand Système, 2001. </li></ul>
  10. 11. <ul><li>« Dans le règne de la pensée, l’imprudence est méthode ». </li></ul><ul><li>Gaston Bachelard </li></ul><ul><li>«  Les recherches insensées sont parentes de découvertes imprévues. Le rôle de l’inexistant existe ; la fonction de l’imaginaire est réelle ; et la logique pure nous enseigne que le faux implique le vrai. Il semble donc que l’histoire de l’esprit puisse se résumer en ces termes : il est absurde par ce qu’il cherche, il est grand par ce qu’il trouve ». </li></ul><ul><li>Paul Valéry </li></ul>

×