L’actualité High-Tech de la semaine :Amazon, 500Startups, Relayrides, Jelly HQ,Tumblr et Yahoo!LE 19MAI 2013La rubrique or...
Lundi : Amazon y va aussi de ses coinsAlors que Bitcoin fait parler de lui quasiment tous les jours avec sa nouvellemonnai...
Mardi : festival international de startups chez 500Startups500Startups est un des incubateurs de choix de la Silicon Valle...
Mercredi : Relayrides subit un arrêt à New YorkBien quil ne manque pas de beaux esprits, en Californie ou ailleurs, pourtr...
Jeudi : avec Jelly, pas de mélo, des millionsJadore ces contes de fées à la mode Silicon Valley qui vous rappelle deuxchos...
Vendredi : le Board de Yahoo! se penche sur le cas TumblrTiens, parlant de Tumblr... Yahoo!, vous savez la société qui fai...
Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvellesactualités et aventures !Mon compte sur Twitter pour me contact...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’actualité High-Tech de la semaine : Amazon, 500Startups, Relayrides, Jelly HQ, Tumblr et Yahoo!

331 vues

Publié le

Le Journal de la Silicon Valley
http://blogs.lexpress.fr/silicon-valley/

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
331
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’actualité High-Tech de la semaine : Amazon, 500Startups, Relayrides, Jelly HQ, Tumblr et Yahoo!

  1. 1. L’actualité High-Tech de la semaine :Amazon, 500Startups, Relayrides, Jelly HQ,Tumblr et Yahoo!LE 19MAI 2013La rubrique organique pour vous donner la température de laSilicon Valley (garantie 100% non sous-traitée) et l’occasion detémoigner sur des tendances… à moins que ce soit juste du buzz: à vous de juger !
  2. 2. Lundi : Amazon y va aussi de ses coinsAlors que Bitcoin fait parler de lui quasiment tous les jours avec sa nouvellemonnaie, et que des startups de Californie comme Ifeelgoods sont en trainde pousser la porte des monnaies virtuelles sur Internet, Amazon continueson travail de titan du web en proposant sa monnaie virtuelle sur KindleFire qui peut désormais être utilisée comme moyen de paiement. Commecest un jour de fête, il y a 500 coins (un équivalent de $5) qui vont arriversur le compte de tous les propriétaire de la liseuse (et les nouveaux aussi)prêts à être dépensés sur lachat dapplications ou lors dachats à linterieurdapplications. Il sera possible dacheter ces coins, avec pour contrepartieune remise de 10% sur les achats. Lobjectif est de permettre aux clients defaire quelques petites économies, et pour les développeurs (de jeuxnotamment) daugmenter le traffic, les downloads et le potentiel demonétisation. Inch Allah ! "Today is Day One for Coins", a dit MikeGeorges, VP of Apps, Games & Cloud Drive. Les développeurs toucherontleur commission de 70% lorsque les achats seront faits avec les coins.Chers développeurs, si vous lisez ceci et que vous ne distribuez pas encorede jeux sur le portail dAmazon, cest par ici quil faut sinscrire.Suivre Amazon sur Twitter : @Amazon
  3. 3. Mardi : festival international de startups chez 500Startups500Startups est un des incubateurs de choix de la Silicon Valley. Je suis engénéral très dur avec ces institutions dans leur ensemble (les résultats sontassez faciles à évaluer), car beaucoup on fleuri dans le sillage de PaulGraham et son YCombinator, voire du TechCenter de PlugnPlay, sans pourautant valoir la peine dy passer, à moins de vouloir absolumentsacoquiner dun "programme made in Silicon Valley". En ce quiconcerne 500Startups, cest dun niveau très élevé, car son inspirateur etgrand gourou, Dave McClure, nest ni le premier venu, ni un inconnu.Développement, marketing chez Paypal, CEO, conseiller pour denombreuses startups qui ont bien vécu, Dave est tout simplement uncaractère fait pour cet écosystème des startups, avec le lancement dunfonds en 2009 dédié aux startups développant des applications surFacebook, grand voyageur au pays des startups aux quatre coins dumonde... et 500Startups, son dernier projet (pour le moment) et son 6èmebatch, 28 startups pleines dentrepreneurs venant de partout : États-Unis,Amérique du Sud et Centrale, Afrique, Moyen-Orient, et Europe.Malheureusement, la seule équipe parlant Français sélectionnée dans cegroupe vient de Martigny... en Suisse. Le passage dans le programme de 3mois de 500Startups est une vraie opportunité à saisir (quelque soit lepourcentage pris, et la valorisation de la startup, tout se négocie), je suiscurieux de voir la première startup Française à qui ça va sourire.Suivre 500Startups sur Twitter : @500Startups
  4. 4. Mercredi : Relayrides subit un arrêt à New YorkBien quil ne manque pas de beaux esprits, en Californie ou ailleurs, pourtrouver des segments inexplorés sur Internet, ce que jai expliqué parailleurs comme étant leffet Golce Dabanna, il y a aussi des problèmes quipeuvent barrer la route à des innovateurs les plus malins : le législateur ouses ayant droits. Les lobbys peuvent se révéler très efficace pour protégerdes business qui ont fait depuis longtemps le bonheur de biens desindustries. Dans le cas dInternet, des sociétéscomme Uber ou Airbnb jouent actuellement avec le feu à vouloir briser letransport des personnes ou lhotellerie. Et on les remercie tant nous, lesutilisateurs, avons besoin de nouveautés. Dans le cas qui nous intéresse,cest la société de San Francisco Relayrides, une application iOS qui permetde connecter des personnes cherchant un propriétaire de véhicule pour lestransporter là où ils ont besoin... Le département des Services Financiersde la ville de New York viennent denvoyer une lettre de désistement àRelayrides afin de lempêcher de continuer ses activités pour descampagnes de publicité mensongère, ainsi que pour violations de policedassurance. Avec effet immédiat. Relayrides, qui a levé $13 millions, estdéjà présent sur 17 villes aux États-Unis. Le CEO de Relayrides nest pas uninconnu puisquil sagit dAndré Haddad, ex-CEO de Shopping.com,racheté par eBay, qui sest dailleurs exprimé sur le blog de Relayrides à cesujet. "Innovation, by its nature, does not always fit within existingstructures" : linnovation, par nature, ne convient pas toujours auxstructures existantes, mais ils collaborent avec le département de New Yorkpour résoudre le problème. Larrêt dune activité na pas empêché un autreFrançais de bien réussir pour le moment (Renaud Laplanche avec LendingClub). Nous souhaitons le même bonheur à André et ses équipes ! Mais letemps presse, car les compétiteurs comme Lyft rodent... et progressent !Suivre Relayrides sur Twitter : @Relayrides
  5. 5. Jeudi : avec Jelly, pas de mélo, des millionsJadore ces contes de fées à la mode Silicon Valley qui vous rappelle deuxchoses : cest toujours mieux dêtre né du bon coté et que largent, ce nestpas ce qui manque là-bas. Alors les bonnes idées finissent toujours pararriver, y a quà donner les sous. Biz Stone est connu pour être un des co-fondateurs de Twitter, qui na naturellement plus de soucis à se faire pourson avenir. Maintenant, il y a les autres co-fondateurs comme Jack Dorseyqui a créé Square et rêve de la mairie de New York, et Ev Williams quilancent Medium (lInternet, vous allez voir, le vrai, le plus beau, le plushaut, le plus fort) avec Biz Stone... et bien ils ont du temps de libre cesjeunes entrepreneurs, et donc Biz Stone vient de lever son premier roundde financement. On sait avec qui : pleins de gens dont Bono, mais on nesait pas combien, et surtout, on ne sait absolument pas ce que Jelly HQ vafaire. "A social good theme". Ben voilà, fallait y penser. Tellementinnovante lidée quelle est trop grand pour tenir sur un site web. Ils lontmis dans un Tumblr, ça va plus vite.Suivre le blog-site web de Jelly, si bous navez pas peur des méduses : JellyHQ
  6. 6. Vendredi : le Board de Yahoo! se penche sur le cas TumblrTiens, parlant de Tumblr... Yahoo!, vous savez la société qui fait (encore ettoujours) un revenu de presque $1,2 milliards par trimestre, toujoursprofitable ($400 millions au premier trimestre 2013), avec près de $3milliards en banque, qui a embauché une des plus prometteuses VP deGoogle, continue dinvestir pour lavenir en proposant dacquérir Tumblr,la startup New Yorkaise, pour $1,1 milliards. Tant quil y est, le Board, ilpourrait peut être revoir le cas DailyMotion, lautre idiot est passé à autrechose... Là, vous savez, ce Ministre stupide qui confond le business avecune mission divine. Javoue que je ne me suis pas remis de cetempêchement dArnaud Montebourd pour le rachat de DailyMotion parYahoo! A tel point que je me suis demandé si ça existait, de porter plaintecontre un Ministre. Pour méconnaissance des enjeux dune startups de 200personnes, dune industrie en général, et pour mépris du travailconsidérable entrepris par les équipes de DailyMotion en France et auxÉtats-Unis. La solution Française : un partenariat industriel à proposer àOrange (par échange dactions) par ceux qui détiennent le Journal du Netet lInternaute... pour créer un leader mondial des contenus. En Françaisjimagine. Je vous le dis, ils sont fous ces gaulois de lInternet. Circulez, y arien à voir.Suivre Tumblr sur Twitter : @Tumblr
  7. 7. Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvellesactualités et aventures !Mon compte sur Twitter pour me contacter :https://twitter.com/PhilJ

×