RCREEERegional Center for Renewable Energy and Energy Efficiency    17 th -18 th November 2009               Tunisia
AptitudesInstitut desÉnergies Renouvelables67 Rue Alain Savary 1082 Cite jardin aptitudes@planet.tnNoureddine Ketari Mobil...
‘ L’approche Qualité pour les chauffe-eau solaires  L’expérience Tunisienne ‘              Noureddine Ketari
Sommaire :I. Le point de départII. Naissance du Projet ProsolIII. Naissance du Projet Qualité Solaire de    Tunisie (Q.S.T...
I. Le point de départ    Un problème de financement 1985-1996:   Vente et installation des chauffe-eau   solaires, sur l...
•1996-2002Don géré par la Banque Mondiale : GEFGLOBAL ENVIRONMENTAL FACILITY Subvention de 35% du prix du chauffe-eau sol...
II. Naissance de Projet Prosol L’urgence sera donc en 2005 de débloquer cette situation :  C’est la naissance du projet Pr...
Dans le mécanisme financier mis en             place :    C’est le consommateur qui contracte    un crédit garanti et remb...
Excellents résultats du mécanisme               Financier Une augmentation de l’ordre de 80% /an en moyenne Total install...
Apparition de problèmes de Qualité Enquêtes de satisfaction des consommateurs réalisées par le Projet Prosol Veille de q...
1. Des problèmes de fiabilité   Sécurité électrique pas toujours prise en    compte   Risque de surchauffe en cas de Tub...
2. Normes dépassées  Par rapport aux normes Européennes les plus  récentes pour les équipements que nous importons3. Absen...
Au final : les produits installés sont  de niveau technique très hétérogène et  obéissent:   aux normes du fournisseur ou...
La tentation d’uneréglementation Tunisienne        autonome: les cahiers des charges
Cahiers des charges = Une étapeintéressante Les cahiers des charges constituent une étape intéressante sur le chemin de l...
Le besoin de Qualité demeureCe besoin de qualité est ressenti par:1. le consommateur que l’on sent prêt {   douter2. le fo...
La qualité ressentie comme un              impératif Le mécanisme financier de 2007 a permis un développement très rapide...
III. Naissance du projet                Q.S.T. Qualité Solaire de Tunisie:Pour mettre en place ces nouvelles            di...
Q.S.TLe Prosol Financier et incitatifLe Prosol Qualité des Équipements       Le Solar KeymarkLe Prosol Qualité de l’ins...
LE PROSOL EN 3 D
Le point de départ du projet Un engagement pour la Qualité dans :   < La Charte de Principe > L’ANME et la CSNEnR s’enga...
La 2 ème dimension du Prosol      Le Prosol Qualité des Équipements              Le Solar Keymark     Un chauffe eau sola...
Solar Keymark est un standard international dequalité régi par un règlement et des    procédures spécifiques que   la Tuni...
Un plan directeur Solar Keymark  I -L’Adoption des normes Europeennes  II -Accréditation des laboratoires d’essais  III...
I.L’adoption des normes: 2008 NT EN 12975 -1 et 2 NT EN 12976- 1 et 2 NT EN 12077 - 1- 2- et 3
II. L’accréditation de laboratoires d’essai La conformité aux normes doit être vérifiée par :  Un laboratoire d’essai acc...
III. L’accréditation d’un organisme           certificateur : L’INNORPIL’INNORPI est désigné par la loi pourvérifier et at...
IV -ACCREDITE?                 Le TUNACLe Conseil Tunisien d’Accréditationle seul organisme habilité à accréditer en Tunisie
Pourquoi le TUNAC ? Accord de reconnaissance bilatérale avec:l’organisation Européenne  d’Accréditation(EA) Accord de re...
Démarche de Certification SolarKeymark.tn       Fabricant       Importateur                Normes NT.EN 12975 et NT.EN 129...
Un Solar Keymark Tunisien ?En Tunisie ,et à ce jour, L’INNORPI n’est pas encore accrédité   ce serait chose faite en 2010...
Que faire entre-temps ?L’on cultivera l’art du possible. l’accréditation de l’organisme certificateur  ne sera pas exigée...
Solar Keymark.tn Pendant cette période transitoire l’on appellera ce label :          Solar Keymark .tn En attendant que...
Solar Keymark.tn
Le Solar Keymark.tn sur le marchéLes produits nouvellement importédevrontêtre de suite certifiés Solar Keymark; il n’ya pa...
Des prescriptions spécifiques La qualité sera en outre recherchée à travers le respect obligatoires de prescriptions spéc...
La Qualité des CES en Tunisie Solar Keymark Européen       + Exigences de l’environnement local       = Un chauffe-eau ...
Ce sera tout de même insuffisant Un chauffe –eau solaire dument certifié Solar Keymark, mais mal installé pose toujours d...
La 3 ème Dimension du ProsolLe Prosol Qualité de l’installation      Le label Qualisol.tn
Pourquoi un label Qualité desinstallations? Sur les 800 installateurs en exercice une grande majorité a ‘’ appris’’ le mé...
Pourquoi un label Qualité desinstallations? (suite) Les nouveaux fournisseurs n’avaient ni le temps ni les moyens d’assur...
Qualisol ?Un concept français en voie d’être étendu { l’Europe et qui sera TUNISIFIE d’où le:                  .tn
Le dispositif Qualisol.tnI. La Charte Qualisol.tnII. Le Manuel des règles et procéduresIII. Le référentiel de formationIV....
I. La Charte Qualisol.tn Des règles de bonnes pratiques en 10 points que l’installateur s’engage à respecter pour être aut...
II. Le manuel de procédures Qualisol.tn C’est le règlement de Qualisol. tn Il fixe:   les conditions et modalités   d’a...
III. Le référentiel de formation Un programme de formation adopté par l’ANME et la CSNEnR pour:  Expliquer le principe d...
IV. Le comité d’habilitationLa création d’un comité d’habilitation:   La qualification est prononcée par un          comit...
V. L’adhésion =l’engagement        Après habilitation,    l’installateur présente son         dossier d’adhésion
VI. Un Système d’audit et de sanctionLe système d’audit et les sanctions:   Mise en œuvre du système d’Audit des   instal...
Le concept clé :Qualisol.tn vaut éligibilitéSeul un installateur personnephysique Qualisol.tn estautorisé à installer un CES
Un dispositif co-géréL ’Agence Nationale pour la maitrise de                l’Energie                     et La Chambre Sy...
La migration vers la qualité Solar Keymark.tn                         Solar Keymark laboratoires accrédités              ...
La migration vers la Qualité  Les délais de mise en œuvre : 2 { 3 ans pour les   dispositifs Qualisol.tn et Solar Keymark...
Au niveau européen Près de 80 % des CES et des Capteurs  sont actuellement certifiés Solar keymark en Europe Il faudra d...
Et déjà  De nouveaux objectifs         et De nouvellesambitions
I-La promotion du marché par la qualité De la promotion du marché par le mécanisme   financier à La promotion du marché ...
II -L’accès à l’exportation   Certains fabricants exportent déjà Avec le label Solar Keymark ,ce sera²plus    facile    ...
III- Deux laboratoires accrédités Compétition C’est la garantie de bonnes prestations C’est la possibilité d’effectuer ...
IV- Une véritable obsession de laqualité qui rejaillira sur le Plan Solaire Tunisien Dans le solaire thermique Collectif ...
V- Des voies de recherches pour la qualité des chauffe- eau     Pour les problèmes spécifiques à nos pays:       ---- 45 ...
Une approche Tunisienne ? Pragmatique /Consensuelle  /ambitieuse Respecte les intérêts en place Ces exigences de qualit...
Et contribuer au succès du Plan     Solaire Tunisien
Un travail collectif L’élaboration de ces labels est le fruit d’un travail  collectif auquel ont pris part tous les parte...
Q.S.T est un projet de: l’Agence Nationale pour la Maitrise de l’Energie:  ANME La Coopération Allemande au développemen...
Des questions ? Merci pour votre attention    Noureddine Ketari
Tunisian experience in the field of certification and standardization for swh_authored andor presented by mr. nour eddin a...
Tunisian experience in the field of certification and standardization for swh_authored andor presented by mr. nour eddin a...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tunisian experience in the field of certification and standardization for swh_authored andor presented by mr. nour eddin al-katari, aptitu

820 vues

Publié le

Standardization and Certification of Solar Water Heaters:A Regional Workshop 17 - 18 November, 2009

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
820
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tunisian experience in the field of certification and standardization for swh_authored andor presented by mr. nour eddin al-katari, aptitu

  1. 1. RCREEERegional Center for Renewable Energy and Energy Efficiency 17 th -18 th November 2009 Tunisia
  2. 2. AptitudesInstitut desÉnergies Renouvelables67 Rue Alain Savary 1082 Cite jardin aptitudes@planet.tnNoureddine Ketari Mobile + 216 98 309 606
  3. 3. ‘ L’approche Qualité pour les chauffe-eau solaires L’expérience Tunisienne ‘ Noureddine Ketari
  4. 4. Sommaire :I. Le point de départII. Naissance du Projet ProsolIII. Naissance du Projet Qualité Solaire de Tunisie (Q.S.T)IV. Caractéristiques et portée de l’approche Tunisienne
  5. 5. I. Le point de départ Un problème de financement 1985-1996:  Vente et installation des chauffe-eau solaires, sur la base d’un crédit bancaire aux fournisseurs , remboursable via la STEG (Société Tunisienne d’Electricité et de Gaz)  Les fournisseurs seront rapidement endettés
  6. 6. •1996-2002Don géré par la Banque Mondiale : GEFGLOBAL ENVIRONMENTAL FACILITY Subvention de 35% du prix du chauffe-eau solaire installé 2002-2004Épuisement des ressources = marché en panne
  7. 7. II. Naissance de Projet Prosol L’urgence sera donc en 2005 de débloquer cette situation : C’est la naissance du projet Prosol La mise en place d’un nouveau mécanisme financier permettra la relance du marché
  8. 8. Dans le mécanisme financier mis en place : C’est le consommateur qui contracte un crédit garanti et remboursable parla Société Tunisienne d’Électricité et de Gaz sur cinq ans en tranches mensuelles + Subvention de l’État
  9. 9. Excellents résultats du mécanisme Financier Une augmentation de l’ordre de 80% /an en moyenne Total installé à ce jour 200.000 m² Un succès indiscutable Un changement d’échelle
  10. 10. Apparition de problèmes de Qualité Enquêtes de satisfaction des consommateurs réalisées par le Projet Prosol Veille de qualité Produit subventionné
  11. 11. 1. Des problèmes de fiabilité  Sécurité électrique pas toujours prise en compte  Risque de surchauffe en cas de Tubes Sous Vide  Corrosions à divers niveaux  Qualité et diamètres des canalisations  Absence de mitigeurs etc.….
  12. 12. 2. Normes dépassées Par rapport aux normes Européennes les plus récentes pour les équipements que nous importons3. Absence de laboratoires de test à jour4. Émergence de nouvelles technologies CES { ’’ tubes sous vide’’ pour les quels aucune norme n’est prévue5. Certains modèles sont inadaptés Risquaient de faire douter le consommateur
  13. 13. Au final : les produits installés sont de niveau technique très hétérogène et obéissent:  aux normes du fournisseur ou  aux normes du pays du fournisseur ou  aux normes internationales Mais:Absence d’ un’’ Filtre’’ National de qualité
  14. 14. La tentation d’uneréglementation Tunisienne autonome: les cahiers des charges
  15. 15. Cahiers des charges = Une étapeintéressante Les cahiers des charges constituent une étape intéressante sur le chemin de la maîtrise du secteur et de la qualité en particulier mais qui n’a pas résolu tous les problèmes posés. Certains cahiers sont en cours d’amendement Ils ont contribué à CLARIFIER le besoin de qualité.
  16. 16. Le besoin de Qualité demeureCe besoin de qualité est ressenti par:1. le consommateur que l’on sent prêt { douter2. le fournisseur qui s’interroge sur l’avenir du marché .3. l’ANME responsable des subventions de l’État et comptable du succès du projet
  17. 17. La qualité ressentie comme un impératif Le mécanisme financier de 2007 a permis un développement très rapide du marché a fait apparaître un besoin impérieux de maîtrise de la qualité la dimension financière ne suffit plusLa survie et le développement de Prosolpassent par l’appui de nouvelles dimensions : CELLES DE LA QUALITE
  18. 18. III. Naissance du projet Q.S.T. Qualité Solaire de Tunisie:Pour mettre en place ces nouvelles dimensions
  19. 19. Q.S.TLe Prosol Financier et incitatifLe Prosol Qualité des Équipements Le Solar KeymarkLe Prosol Qualité de l’installation Qualisol.tn
  20. 20. LE PROSOL EN 3 D
  21. 21. Le point de départ du projet Un engagement pour la Qualité dans : < La Charte de Principe > L’ANME et la CSNEnR s’engagent pour œuvrer pour la qualité dans le secteur des CES et associer tous les acteurs du secteur a cet engagement
  22. 22. La 2 ème dimension du Prosol Le Prosol Qualité des Équipements Le Solar Keymark Un chauffe eau solaire est un appareil qui est conçu et fabriqué selon des normes internationales établies .
  23. 23. Solar Keymark est un standard international dequalité régi par un règlement et des procédures spécifiques que la Tunisie s’engage à adopter
  24. 24. Un plan directeur Solar Keymark  I -L’Adoption des normes Europeennes  II -Accréditation des laboratoires d’essais  III -Accréditation d’un organisme certificateur  IV -Adoption d’un règlement de la marque  V -Coaching des fabriquant et importateurs pour l’obtention et le maintien du label
  25. 25. I.L’adoption des normes: 2008 NT EN 12975 -1 et 2 NT EN 12976- 1 et 2 NT EN 12077 - 1- 2- et 3
  26. 26. II. L’accréditation de laboratoires d’essai La conformité aux normes doit être vérifiée par : Un laboratoire d’essai accrédité  Le laboratoire du CTMCCV  Le laboratoire de l’Eco-Park de Borj Cedria
  27. 27. III. L’accréditation d’un organisme certificateur : L’INNORPIL’INNORPI est désigné par la loi pourvérifier et attester périodiquement que lesessais ont été effectués par les laboratoiresselon les règles établies dans un manuel derègles et de procédures Règlement de la marque
  28. 28. IV -ACCREDITE? Le TUNACLe Conseil Tunisien d’Accréditationle seul organisme habilité à accréditer en Tunisie
  29. 29. Pourquoi le TUNAC ? Accord de reconnaissance bilatérale avec:l’organisation Européenne d’Accréditation(EA) Accord de reconnaissance mutuelle avec: l’Organisation Internationale des Accréditeurs de Laboratoires (ILAC-)
  30. 30. Démarche de Certification SolarKeymark.tn Fabricant Importateur Normes NT.EN 12975 et NT.EN 12976 Système de Management de la Qualité Organisme certificateur (INNORPI) accrédite Règlement technique particulier (RTP) Désignati inspecteur Echantillon pour audit et échantillonnage Comité particulier de la marque Laboratoire de TEST Accrédité Organisme d’accréditation (TUNAC) Certificat SolarKeym ark.tn
  31. 31. Un Solar Keymark Tunisien ?En Tunisie ,et à ce jour, L’INNORPI n’est pas encore accrédité ce serait chose faite en 2010 Les deux laboratoires d’essai• Sont prévus pour être accrédites fin 2012Les fabricants et importateurs auront besoin de temps pour se conformer aux nouvelles exigences 2010 et 2012
  32. 32. Que faire entre-temps ?L’on cultivera l’art du possible. l’accréditation de l’organisme certificateur ne sera pas exigée. On parlera d’acceptation l’accréditation des laboratoires ne sera pas exigée. On parlera aussi d’acceptationCe sont les seules différences avec le Solar Keymark international
  33. 33. Solar Keymark.tn Pendant cette période transitoire l’on appellera ce label : Solar Keymark .tn En attendant que le dispositif Tunisien soit opérationnel
  34. 34. Solar Keymark.tn
  35. 35. Le Solar Keymark.tn sur le marchéLes produits nouvellement importédevrontêtre de suite certifiés Solar Keymark; il n’ya pas de raison quil en soit autrementLes produits importés actuellement éligibles devront être certifiés dans un délai de un anLes produits fabriqués /assemblés en Tunisieauront un délai de 2 à 3 ans pour s’y conformer
  36. 36. Des prescriptions spécifiques La qualité sera en outre recherchée à travers le respect obligatoires de prescriptions spécifiques à l’environnement local mentionnées dans un cahier des charges pour l’éligibilité des chauffe- eau solaires
  37. 37. La Qualité des CES en Tunisie Solar Keymark Européen + Exigences de l’environnement local = Un chauffe-eau solaire éligible
  38. 38. Ce sera tout de même insuffisant Un chauffe –eau solaire dument certifié Solar Keymark, mais mal installé pose toujours des problèmes ! Il y a lieu de se préoccuper de la qualité de l’installation, indissociable de la qualité du produit lui-même.
  39. 39. La 3 ème Dimension du ProsolLe Prosol Qualité de l’installation Le label Qualisol.tn
  40. 40. Pourquoi un label Qualité desinstallations? Sur les 800 installateurs en exercice une grande majorité a ‘’ appris’’ le métier sur le tas entre 2004 et 2008. Sensés avoir été formés par les fournisseurs ceux-ci ont donné de toute évidence et légitimement priorité à la satisfaction de la demande
  41. 41. Pourquoi un label Qualité desinstallations? (suite) Les nouveaux fournisseurs n’avaient ni le temps ni les moyens d’assurer la formation Les centres de formation n’étaient pas préparés à cette tache
  42. 42. Qualisol ?Un concept français en voie d’être étendu { l’Europe et qui sera TUNISIFIE d’où le: .tn
  43. 43. Le dispositif Qualisol.tnI. La Charte Qualisol.tnII. Le Manuel des règles et procéduresIII. Le référentiel de formationIV. Le Comité d’habilitationV. L’adhésionVI. Les Audits /les sanctions
  44. 44. I. La Charte Qualisol.tn Des règles de bonnes pratiques en 10 points que l’installateur s’engage à respecter pour être autorisé à installer un chauffe-eau solaire.
  45. 45. II. Le manuel de procédures Qualisol.tn C’est le règlement de Qualisol. tn Il fixe:  les conditions et modalités d’adhésion  les niveaux de qualifications requis  la subvention de l’État est réservée aux CES Solar Keymark installés par un installateur Qualisol. tn
  46. 46. III. Le référentiel de formation Un programme de formation adopté par l’ANME et la CSNEnR pour: Expliquer le principe de fonctionnement du CES Apprendre à installer un chauffe-eau solaire thermosiphon Appui d’un guide technique d’installation
  47. 47. IV. Le comité d’habilitationLa création d’un comité d’habilitation: La qualification est prononcée par un comité d’ habilitationL’adhésion: Après habilitation, l’installateur présente son dossier d’adhésion.
  48. 48. V. L’adhésion =l’engagement Après habilitation, l’installateur présente son dossier d’adhésion
  49. 49. VI. Un Système d’audit et de sanctionLe système d’audit et les sanctions:  Mise en œuvre du système d’Audit des installateurs Solaires. Définition des niveaux de qualité des installations de chauffe-eau solaire:  Satisfaisant  Non bloquant (défauts mineurs)  Bloquant (non fonctionnel)
  50. 50. Le concept clé :Qualisol.tn vaut éligibilitéSeul un installateur personnephysique Qualisol.tn estautorisé à installer un CES
  51. 51. Un dispositif co-géréL ’Agence Nationale pour la maitrise de l’Energie et La Chambre Syndicale Nationale des Energies Renouvelables
  52. 52. La migration vers la qualité Solar Keymark.tn Solar Keymark laboratoires accrédités 2010 2011 2012 organisme certificateur 2010 nouveaux produits importes 2010 Produits importés déjà éligibles 2010 fabricants 2010 2011 2012 Qualisol.tn 2010
  53. 53. La migration vers la Qualité  Les délais de mise en œuvre : 2 { 3 ans pour les dispositifs Qualisol.tn et Solar Keymark  La Migration vers la Qualité sera :  PROGRESSIVE ( au rythme de l’entrée en vigueur des dispositions annoncées)  IRRÉVERSIBLE  C’est peut être la que réside l’originalité de l’approche Tunisienne
  54. 54. Au niveau européen Près de 80 % des CES et des Capteurs sont actuellement certifiés Solar keymark en Europe Il faudra deux à trois ans pour que tous les produits européens soient certifiés La Tunisie, sera dans les délais !
  55. 55. Et déjà De nouveaux objectifs et De nouvellesambitions
  56. 56. I-La promotion du marché par la qualité De la promotion du marché par le mécanisme financier à La promotion du marché par la QUALITE Le consommateur n’a plus que deux soucis: La capacité approprié de son CES Le montant du remboursement mensuel
  57. 57. II -L’accès à l’exportation Certains fabricants exportent déjà Avec le label Solar Keymark ,ce sera²plus facile Un certificat Solar Keymark est par définition valable dans toute l’Europe
  58. 58. III- Deux laboratoires accrédités Compétition C’est la garantie de bonnes prestations C’est la possibilité d’effectuer des tests pour les pays non encore équipés en laboratoires de tests ou des pays ou les prix des tests et le temps d’attente est trop long !Ce sera une exportation de services de tests
  59. 59. IV- Une véritable obsession de laqualité qui rejaillira sur le Plan Solaire Tunisien Dans le solaire thermique Collectif : SO- COL Dans le Photovoltaïque :Pro-volt et Quali- Volt Dans le tertiaire :La Garantie des résultats Solaires La formation et le coaching aàla base de tous les projets…
  60. 60. V- Des voies de recherches pour la qualité des chauffe- eau  Pour les problèmes spécifiques à nos pays: ---- 45 /50° { l’ombre pendant plusieurs semaines/mois !! ---- Qualité de l’eau ( teneurs en calaire et autres )!!
  61. 61. Une approche Tunisienne ? Pragmatique /Consensuelle /ambitieuse Respecte les intérêts en place Ces exigences de qualité des équipements et des travaux d’installation feront tache d’huilepour concerner toutes les autres branche de l’Énergie Solaire en Tunisie.
  62. 62. Et contribuer au succès du Plan Solaire Tunisien
  63. 63. Un travail collectif L’élaboration de ces labels est le fruit d’un travail collectif auquel ont pris part tous les partenaires dans le secteur. C’est le résultat d’un consensus entre toutes les parties La volonté de progrès chez Prosol, l’encadrement de la Direction Générale de l’Agence Nationale pour la Maitrise de l’Energie, de la Chambre Syndicale Nationale des Energies Renouvelables et de la gtz a été déterminant
  64. 64. Q.S.T est un projet de: l’Agence Nationale pour la Maitrise de l’Energie: ANME La Coopération Allemande au développement gtz Confié à: L’institut fur thermodynamik und warmetechnik de l’Université de Stuttgart Aptitudes Institut des Energie Renouvelables, Tunis Richard Loyen- délégué Général de Enerplan, France
  65. 65. Des questions ? Merci pour votre attention Noureddine Ketari

×