Qui est mon prochain ?"
Introduction!
Qui est notre prochain? De qui devons-nous prendre soin et à qui devons-nous vraimen...
Est-ce que ce prêtre s'est arrêté pour lui venir en aide? Non! La Bible parle d'une attitude de
complète «désaffection». L...
2. Beaucoup pensent qu’il devrait aider seulement leurs familles, parents, collègues et
amis, et rien de plus. Leur cercle...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Qui est mon prochain

232 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
232
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Qui est mon prochain

  1. 1. Qui est mon prochain ?" Introduction! Qui est notre prochain? De qui devons-nous prendre soin et à qui devons-nous vraiment montrer notre amour chrétien?" Jésus était ici-bas quand il a raconté une parabole très impressionnante pour répondre à la question qui nous intéresse aujourd'hui: qui est mon prochain ?" Cette parabole est relaté dans le livre de Luc au chapitre 10 versets 25 à 35." Nous connaissons bien l'histoire: Un homme voyageait de Jérusalem à Jéricho. Il a été attaqué par des voyous qui en plus de lui avoir volé tous ses biens, l’ont cruellement maltraité, abandonné et laissé pour mort." Apprendre à prendre soin des autres! Jésus a raconté cette histoire à un docteur de la loi. (Verset 25) Il lui montre que la seule façon d’avoir la vie éternelle est la suivante: «Aimer Dieu en premier et aimer son prochain comme soi-même.  » A cela, ce docteur de la loi a posé la question: «Et qui est mon prochain? »" Dans l'histoire du Bon Samaritain, les individus ne sont pas identifiés par leur nom, mais caractérisé par leurs fonctions et actions. L'homme agressé est un anonyme: peut-être un voyageur, un chômeur à la recherche de travail ou encore un sans-abri." En bref, quelqu'un de pauvre, sans protection, paria, sans amis, sans argent, sans famille, seul au monde, comme des millions de personnes ici-bas. Il est là: abandonné sur le bord de la route, couché dans le caniveau." Entrent en scène, alors, ceux qui avaient la solution aux problèmes qui se posent: Un prêtre et un lévite. La Parole de Dieu dit  : «  … qui par hasard descendait le même chemin… » (Verset 31)"
  2. 2. Est-ce que ce prêtre s'est arrêté pour lui venir en aide? Non! La Bible parle d'une attitude de complète «désaffection». Le prêtre s'en alla, ou tenta d'ignorer la situation, essaya de ne pas s'impliquer, de ne pas s'embêter avec ce misérable pauvre." Nous pourrions lui trouver toutes sortes d'excuses. Peut-être qu'il avait travaillé toute la fin de semaine, qu’il était fatigué et avait le mal du pays. Il soupirait après un repos bien mérité et être en paix, seul. Et après tout, ce qui s'était passé ne le regardait pas." L’histoire continue: «Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre.» (Verset 32). " Le prêtre n'a même pas eu un regard pour le voyageur blessé. Le lévite, lui, peut-être inquiet parce que cet homme pourrait être un parent ou un ami, s'était arrêté un instant, avait regardé. Et comme il ne l’avait pas reconnu, avait continué son chemin." Et il y avait là, sur le bord de la route un moribond, presque mort. Est-ce que quelqu'un se souciait de lui? Est-ce que quelqu'un s'en préoccupe? Quelqu'un a-t-il eu de l'amour à lui donner?" A ce moment-là, cet homme apparaissait comme un étranger, un "ennemi", c'est un Samaritain. Maintenant, depuis environ 800 ans, les Juifs ne s'entendaient pas avec les Samaritains. Car, en 722 avant J.-C., Salmanasar ou Sargon II, roi d'Assyrie prit Samarie et remplaça ses habitants par des Babyloniens et des Syriens, qui ont apporté leurs traditions et croyances religieuses contraires à celles des Juifs." Les Samaritains étaient des ennemis des Juifs, un foyer purulent ancré dans leur territoire. Ils étaient considérés comme des chiens." Mais continuons: il était moribond. Et il a senti quelqu'un s’arrêter. Quelqu'un qui est descendu et s'est approché de lui. Qui était-ce? Oh, impossible! C'était un Samaritain!" Et ce Samaritain a eu pitié de lui, a guéri ses blessures en lui appliquant de l'huile et du vin. Il l'a mis sur sa propre monture, l'a conduit à une hôtellerie, et a pris soin de lui. Le lendemain, il a tiré deux deniers et les a donné à l'aubergiste, en disant: «Prenez soin de lui et si vous dépensez quelque chose de plus, et je vous indemniserai quand je reviendrai. »" Enfin, quelqu'un a vu le drame de l'homme abandonné, quelqu'un éprouvait quelque chose pour lui, quelqu'un est intervenu. Il a été aidé par quelqu'un. Curieusement, celui qui l’a aidé, c'est un rejeté, un ennemi, un chien. Celui qu'on n'attendait pas! " Lorsque Jésus a achevé son récit, il demanda au docteur de la loi: «Lequel de ces trois semblent être le prochain de cet homme. . . » (Verset 36). Il répondit sans hésitation: «Celui qui a exercé la miséricorde envers lui." (Verset 37). Sa réponse est correcte." Vivre et démontrer de l’amour aux autres.! Voici quelques vérités pour nous:" 1. Beaucoup disent qu'ils sont religieux, chrétiens, mais ne veulent pas se compromettre avec les problèmes des autres. C'est la négation de la religion, c'est renier le Christ."
  3. 3. 2. Beaucoup pensent qu’il devrait aider seulement leurs familles, parents, collègues et amis, et rien de plus. Leur cercle d'amour est restreint et très limité." 3. Dans la vision chrétienne, notre prochain ne se limite pas à notre famille, nos amis, ou encore les personnes de même nationalité que nous. Notre prochain est quelqu'un qui a besoin d'aide et que nous pouvons aider." 4. La parabole nous enseigne que la vraie religion est la pratique de l'amour. C’est faire ce que l’on croit être bon de faire. C'est vivre ce que l’on croit et faire le bien qui doit être fait. Jaques dit: «La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préparer des souillures du monde. » Jacques 1: 27! La Bible dit  : «  Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même. » Luc 10 : 27." Quand Jésus termine le récit du Bon Samaritain, il dit au docteur de la loi : « Va et fais de même. » Luc 10 : 37! Dans cette parabole racontée par Jésus, si vous étiez l'un des acteurs, lequel seriez-vous ? Le prêtre? Le Lévite? Ou le bon samaritain?" Conclusion! Maintenant, regardez autour de vous: Voyez combien de pauvres et de nécessiteux sont abandonnés au bord des routes, détruits par le péché, assaillis par le mal." Voyez la ruine et la tragédie autour de nous! Alors réagissez! Aidez quelqu'un aujourd'hui! Faites du bien à quelqu'un! Dites un mot de réconfort! Relevez quelqu’un qui est tombé! Remontez-lui le moral ! En bref, mettez l’amour en pratique." Tout dépend de la manière de regarder la situation:" • Pour les voleurs, le voyageur juif a été une victime à exploiter, une occasion de se faire de l’argent facile," • Pour le prêtre et le lévite, cet homme était une nuisance à éviter, ils l’ont donc ignoré;" • Mais pour le Samaritain a vu quelqu'un qui avait besoin d'aide et d'amour, de sorte qu’il a pris soin de lui." Aujourd'hui, Jésus dit comme il a dit au docteur de la loi: «Allez et faites de même chaque jour.»" Frères et sœurs, combien parmi vous veulent suivre l'exemple du Bon Samaritain? Qui veut être une main pour relever celui qui est tombé et celui qui est blessé sur la route de la vie? Connaissez-vous quelqu'un qui a besoin d'amour, de soutien, de compréhension et de confort en Jésus? Voulez-vous être un instrument dans les mains du Seigneur pour faire une différence dans leur vie? Puis, dans une attitude d'abandon et de soumission, voulez-vous vous mettre à genoux devant le Sauveur Jésus-Christ et prier pour réclamer son aide ?"

×