Semio web

1 231 vues

Publié le

Une présentation pour accompagner la description de l'évolution des mises en "signes" du web

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 231
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
157
Actions
Partages
0
Téléchargements
39
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Semio web

  1. 1. Sémiotique du web Vincent Mabillot cc-by-sa
  2. 2. Plan <ul><li>Introduction: les religions des logiciels et les représentations numériques de la pensée </li></ul><ul><li>le Web, la partie emergée d'Internet </li></ul><ul><li>Du regard à la caresse: formes de lecture et d'écriture
  3. 3. Vers le web sémantique </li></ul>
  4. 4. La religion d'un logiciel <ul><li>Umberto Eco compare les OS à des religions:
  5. 5. DOS= Protestantisme
  6. 6. Mac= Catholicisme
  7. 7. Windows= Anglicanisme
  8. 8. Langage machine=Talmud
  9. 9. Linux? </li></ul>(Espresso, 30 Septembre 1994)
  10. 10. Les représentations numériques de la pensée <ul><li>Vanevar Bush, As we may think (1945): la pensée hypertextuelle
  11. 11. Douglas Engelbart, l'inventeur de la souris (1970) : Changer la représentation du monde numérique
  12. 12. Ted Nelson, projet Xanadu: inventeur de l'hyperlien et de l'écriture collective </li></ul>
  13. 13. Web, l'émersion d'Internet <ul><li>Internet, descendance universitaire du projet Arpanet et convergence de réseaux télématiques (des années 60 aux années 80)
  14. 14. 1990, Naissance du web au Cern sous l'impulsion de Tim Berners-Lee </li></ul>
  15. 15. Le nouveau far west numérique <ul><li>rêve utopique
  16. 16. un univers sans loi
  17. 17. un espace sans frontières
  18. 18. fin des intermédiaires et décentralisation
  19. 19. libéral et libertaire
  20. 20. scientifique et citoyen
  21. 21. eldorado
  22. 22. individu collectif
  23. 23. liberté d'expression pour tous </li></ul>
  24. 24. Web, la face visible d'internet <ul><li>Convergence texte et image (et son)
  25. 25. Contenu pour communauté de lecteurs (et non pour répondants comme newsgroup)
  26. 26. Vulgarisation de la consultation de ressources informatique: pas besoin de connaître un langage ou des modalités de requêtes, il suffit de cliquer
  27. 27. Interconnexion facile et gratuite entre les différents « kiosque d'informations »
  28. 28. L'internet à un visage </li></ul>
  29. 29. Du regard à la caresse Avant d'étudier les « mises en scène » du web actuel, revenons un peu sur la façon dont l'écriture et la lecture de celui-ci ont évolué Du regard à la caresse (en ligne) (article sur l'évolution du design web en relation avec les usages) Source : http://vmabillot.free.fr/publications/regardcaresse/
  30. 30. <ul><li>Le HTML 2 : La visibilié de l'hypertextualité </li><ul><li>Mise en page peu discriminante
  31. 31. Visibilité de l'opérationnalité
  32. 32. Vocation scientifique, peu de serveurs </li></ul></ul>
  33. 33. Du papier à l'écran <ul><li>Le HTML 2 : La visibilié de l'hypertextualité </li><ul><li>Mise en page peu discriminante
  34. 34. Visibilité de l'opérationnalité
  35. 35. Vocation scientifique, peu de serveurs </li></ul></ul>
  36. 36. <ul><li>HTML3.2, l'esthétisation identitaire </li><ul><li>Utilisation d'attributs qui permettent de personnaliser les balises
  37. 37. Développement de l'infographie (effet...)
  38. 38. Ouverture à un public plus large (geek et tendance)
  39. 39. Dérégulation des normes de présentation
  40. 40. Apparition d'effet de compensation (relief, ombré) </li></ul></ul>
  41. 41. <ul><li>HTML4 : Gestualisation d'une pensée exploratoire </li><ul><li>Forte croissance du « grand public »
  42. 42. Guerre des navigateurs
  43. 43. Langages et plugins augmentant l'interactivité
  44. 44. Lecture de la page par palpage=bascule dans le virtuel </li></ul></ul>
  45. 45. Vers le web sémantique <ul><li>Logique collaborative et interactive, édition partagée, lecture interactivée
  46. 46. Séparation des contenus et des contenants (css)
  47. 47. Développement des « logiciels » de publication/lecture dynamique (Php, ASP)
  48. 48. Découpage des sites en objet et méta-objet (le site, la page, le bloc, l'élément)
  49. 49. Convergences des modes de communication vers le navigateur et les sites (du mail au chat) </li></ul>
  50. 50. Les 5 niveaux d'organisation de l'info web <ul><li>La toile
  51. 51. Le site
  52. 52. La page
  53. 53. Le bloc
  54. 54. L'objet </li></ul>
  55. 55. La toile Un univers bigarré en apparence anarchique <ul><ul><li>Nécessité de distinction
  56. 56. Nécessité d'authentification </li></ul></ul>Réponses: les noms de domaine Mais la réponse reste incomplète et floue, impose des connaissances et des compétences techniques pour l'internaute
  57. 57. Le site Qu'est-ce qui définit un site: L'idée de homogénéïté se traduisant par : <ul><li>thématique, objet
  58. 58. navigation
  59. 59. positionnement
  60. 60. stylisation visuelles et textuelles </li></ul>Mais subjectivité et contraintes techniques
  61. 61. La page Double contrainte : <ul><li>Opérationnelle
  62. 62. Informationnelle </li></ul>Elle met en scène l'organisation des contenus et les scénarios de parcours
  63. 63. La page: topographie de la pensée L'organisation des pages web hérite de plusieurs approches de représentation de la pensée: <ul><li>Les topos de la rhétorique
  64. 64. Du volumen à la page des écrits livresques et journalistiques
  65. 65. L'écran spectaculaire de l'audiovisuel </li></ul>
  66. 66. Les topos : surface et profondeur Catégories thématiques ou fonctionnelles Détails, approfondissements
  67. 67. Le volumen ou la page Le volumen: héritier du rouleau, lecture continue La page : un fragmentation technique La lecture web revient vers le volumen: <ul><li>évolution des interfaces (molette souris)
  68. 68. technologies d'indexation et d'impression
  69. 69. changement des pratiques et de la culture de la lecture à l'écran </li></ul>
  70. 70. Le volumen, la page, la presse Le volumen: héritier du rouleau, lecture continue La page : un fragmentation technique La lecture web revient vers le volumen: <ul><li>évolution des interfaces (molette souris)
  71. 71. technologies d'indexation et d'impression
  72. 72. changement des pratiques et de la culture de la lecture à l'écran </li></ul>
  73. 73. Convergences de lectures médiatiques Confrontation entre visuel et textuel (et pas trop l'audio...) Entre le livre, la presse, la télé, le cinéma, le catalogue et le dialogue
  74. 74. La place des blocs <ul><li>Forte complexité des contenus de la pages, impose une nécessité de hiérarchiser et différencier visuellement l'information
  75. 75. Opportunités technologiques (modèles, scripts, interactivité, évolution écran...) </li></ul>Depuis les années 2000, se développe une structure des pages en assemblage de blocs marqués des zones de couleurs, des variations de fonds, des encadrés ou encore des paragraphes avec des changements de typographies
  76. 76. Les objets Texte (mots...), images, vidéos, sons, applications... L'évolution vers le web sémantique introduit une volonté de séparation entre les contenants et les contenus : <ul><li>Recyclage des contenus (convergences des médias)
  77. 77. Amélioration de la productivité des design
  78. 78. Accessibilité </li></ul>
  79. 79. Le renoncement raisonné à l'idéal de l'auteur La difficulté repose toutefois sur l'adoption de normes communes. Mais cette approche renforce la complexité de la construction des supports car ils mettent en jeu plusieurs agents de réalisation: <ul><li>La source
  80. 80. La chaine (outils de production et de lecture: serveur, navigateur...)
  81. 81. Le destinataire </li></ul>
  82. 82. Styles de mises en pages <ul><li>Feuille
  83. 83. Page
  84. 84. Répertoire / Page annotée
  85. 85. Menu Horizontal
  86. 86. Cinémascope
  87. 87. Base 9/mutliblocs </li></ul>
  88. 88. Feuille ou volument vertical
  89. 89. Exemples
  90. 90. Page de cahier
  91. 91. Exemples de format « pages »
  92. 92. Répertoire Pages annotées
  93. 93. Exemples Répertoires/ pages annotées
  94. 94. Menu horizontal (type GEM)
  95. 95. Exemples
  96. 96. Cinémascope
  97. 98. Base 9/Multiblocs
  98. 99. Exemples
  99. 100. Le 2-1-1
  100. 101. Rolling list
  101. 102. L'incertitude des mises en page <ul><li>Les trois acteurs de la mise en page </li><ul><li>l'auteur
  102. 103. le navigateur
  103. 104. le lecteur </li></ul></ul><ul><li>Un ex: Choisir entre mise en page icy ou liquid </li></ul>
  104. 105. Les logiques de la mise en page <ul><li>Gérer la profondeur de navigation
  105. 106. Hiérarchiser l'accès aux contenus
  106. 107. Expertiser et anticiper la lecture </li></ul><ul><li>Mais limitation des parcours limitée par </li><ul><li>Moteur de recherche (interne et externe) ou plan de site </li></ul></ul>
  107. 108. Les objets élémentaires: les contenus <ul><li>Le texte : item et paragraphe
  108. 109. L'image (les visuels) : info-décoration, symbolisation fonctionnelle et identité
  109. 110. La vidéo et les animations : stimulation, tendances et convergences
  110. 111. L'audio un cheminement difficile dans un dispositif pas toujours assez individualisé (pour son l'usage du son) </li></ul>
  111. 112. Structurer significativement les contenus <ul><li>Identifier les contenus « exclusifs »
  112. 113. Relations avec les visiteurs et degrés d'interactivité </li><ul><li>accompagnements des compétences (techno-cognitives et culturelles)
  113. 114. diffusion simple à co-écriture
  114. 115. convergences de dispositifs communicants </li></ul><li>Positionnement thématique, économique et technique </li></ul>
  115. 116. Le degré zéro de l'information On devrait pouvoir découper génériquement chaque information pour ensuite les ré-articuler dans une logique de site et de page: <ul><li>Informatives (thèmes du site)
  116. 117. fonctionnelles (permettent d'accéder aux infos)
  117. 118. identitaires (tendent authentifier l'unicité du site et sa reconnaissance)
  118. 119. participatives (interactives)
  119. 120. syndication (partenariat, liens réseaux, contenus externes) </li></ul>
  120. 121. Quelques liens sur l'organisation signifiante des contenus <ul><li>http://www.ergolab.net/articles/architecture-information.html
  121. 122. http://www.ergolab.net/articles/tri-de-cartes-ergonomie-web.html
  122. 123. http://www.redaction.be/exemples/canevaslogiques_nov_03.htm
  123. 124. http://www.csszengarden.com/tr/francais/ </li></ul>
  124. 125. Le web n'est pas un média mais des... <ul><li>Le web propose une multitude de dispositifs médiatiques répondant à des projets communicationnels différents
  125. 126. Le sens est fortement ancré dans les usages
  126. 127. Les contenus sont des signes et des objets
  127. 128. Ainsi l'organisation des sites et de leurs contenus doit mettre en scène l'usage </li></ul>

×