SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  82
Télécharger pour lire hors ligne
RAPPORT DE STAGE :
les ressources d'eau de la région de
Tlemcen
C
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID DE TLEMCEN
FACULTE DES SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE ET DES SCIENCES DE LA TERRE ET
DE L’UNIVERS
DEPARTEMENT DES SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS
Specialité: Hydrogeologie
Présenté par : Diriger par :
BENSLIMANE MAHMOUD Mr.BOUDJEMAA
Année universitaire : 2021 / 2022
PLAN DE TRAVAIL :
❖ INTRODUCTION : ………………………………………
❖ LES STATIONS DE STAGE :………………………….
▪ Les monts de Trara :…………………………………
▪ Station d'épuration des eaux usées de
Maghnia :…………………………………………………
▪ Les eaux thermal de Hammam Bouhjar :….
▪ Barrage Béni Bahdel :……………………………….
▪ Barrage Hammam Boughrara :…………………
▪ Station de filtration de Bouhlou :……………..
▪ Barrage Sikak et Mafrouche :……………………
❖ CONCLUSION GÉNÉRALE : …………………………
❖ INTRODUCTION :
La faculté des sciences de la Terre et l’univers de
l’université de Tlemcen a effectué des sortie de
terrains de la région de Tlemcen pour notre classe
de M1 Hydrogéologie sous l’organisation de nos
prof :Mr.Boudjema .
Tous ses jours des sorties nous avons pris le départ
du la fac à 8:30 et nous sommes revenus de sortie
dans les environs de 16h.
Elle avait pour objectif d’enrichir les
connaissances des étudiants sur ressources et
capacités en eau de la région de Tlemcen et leurs
caractéristiques.
A travers le plan suivant nous présentons un
rapport détaillé des sites visités en tachant de
resortir les divers stations de cette sortie.
❖ LES STATIONS DE STAGE :
1) les monts de Trara : (22/11/2021)
Carte des monts de Trara.
1- Généralités :
Les monts de Tlemcen, constituent le massif
carbonaté karstifié le plus étendu du nord-ouest
algérien, ils correspondent à un vaste horst
d'orientation NE-SW et sont essentiellement
composés de formations du Jurassique supérieur et
du Crétacé inférieur. Ces montagnes ont des
pentes assez raides et dissymétriques, les pentes
dépassant parfois les 30 %.
La zone d'étude des Monts des Trara a un littoral
escarpé de 70 km de long et s'étend sur 5 km à
l'intérieur du continent.
Les monts deTrara( Tlemcen )
2-Situation géographique:
Le massif du Trara est une région montagneuse
d'Algérie située sur la côte nord-ouest du pays
avec une altitude moyenne allant de 500 à 1 000
m. Il culmine à 1 136 m d'altitude au djebel
Fellaoucene.
Djebel Fellaoucene.
S'étend de la frontière marocaine jusqu'à la limite
des montagnes de Sebaa Chioukh sur une longueur
de 92 km avec une largeur de 20 à 30 km et couvre
une superficie de 1223 km.
Situation géographique des Monts de Trara.
▪︎Les communes du massif sont réparties en trois
zones géographiques :
- Le Trara occidental regroupe les communes de
Marsa Ben M'Hidi, MSirda Fouaga et Souk Tlata ;
- la Trara centrale regroupe les communes de
Ghazaouet, Souahlia, Tienet, Dar Yaghmouracene,
Nedroma, Djebala et Ain Kebira ;
-le Trara oriental comprend les communes de
Fellaoucene, Honaine, Beni Khaled, Beni
Ouarsous et Aïn Fetah, et deux communes de la
wilaya d'Aïn Témouchent : Oulhaça El Gheraba et
Sidi Ouriache dont l'appartenance au massif est
contestée.
Honaine ,Tlemcen
3-Réseau hydrographique des Monts des
Trara :
Les Monts de Traras constituent un réseau
hydrographique intermittent. Ce massif possède
deux grands bassins versants. Celui du sud qui est
drainé par Oued Tafna et qui a deux affluents
Oued Boukiou et Oued Dahmane. L'Oued Tafna
commence à Ghar Boumaza à Sebdou et arrive en
aval à la plage de Rachgoun.
Le versant nord est drainé par l'Oued Tleta qui se
jette dans la mer à Ghazaouet. L'Oued Kiss borde
le Maroc et se jette dans Marset Ben Mhidi.
La nature topographique du terrain confère à la
zone un réseau hydrographique dense riche en
chaâbats. Les oueds qui la parcourent sont
nombreux : oued Essafsaf, oued El Beir et oued El
Guelta à l'est, oued Honaine et oued El Menzel au
centre, oued Amellak et oued Kiouma à l'ouest.
Résea hydrographique des Monts de Trara.
3.1. Le littoral :
Le réseau hydrographique de la côte du Traras
répond à une série de bassins disposés le long de
la côte. Outre les principaux oueds, il existe un
important réseau de Chaabats dont l'origine est
souvent des pluies orageuses et parfois des
sources.
3.2. Les plaines telliennes :
Le bassin Tlemcen consiste en un réseau
hydrographique très dense d'orientation du Nord
Sud. La plaine de Maghnia coïncide avec la
vallée de la Tafna et la Mouilah qui se pose au
Maroc (40 km au nord de Oujda) sous le nom de
Oued Issly.
3.3. Les Monts de Tlemcen :
le réseau hydrographique est caractérisée par :
-la transversale de Tafna : (Oued Tafna) est la
plus importante dans la wilaya de Tlemcen ; elle
prend source à Ghar Boumaza aux environ de
Sebdu dans les Monts de Tlemcen ; son principal
affluent est l’Oued Khemis qui prend naissance
dans les Monts de Béni-Snous.
-Oued Isser : qui est de la source de Ain Isser
dans la vallée de Beni Smiel avec ces principaux
affluents comme l’Oued Tellout et l’Oued
Chouly(Oued Lakhdar).
3.3.1. La zone steppique : (Bassin versant de
Sud) :
La zone steppique de la zone Tlemcen atteint
une altitude de 1100 m en moyenne. Il se compose
de ouais qui ne coulent que dans les inondations.
Trois flux d'eaux de surface peuvent être
distingués:
-Un écoulement vers le Nord : par la vallée de la
Mekkera (zone Nord-Est
D’El-Gor).
-Un écoulement endoréique au centre : où les
eaux de ruissellements Convergent vers Dayet El
Ferd prés d’El- Aouedj.
-Un écoulement vers l’Ouest : qui permet les
eaux superficielles d’arriver de Djebel
Mekkaidou, passant par Magoura pour rejoindre
la vallée de la Moulouya.
4- Conclusion :
Ce sujet d’étude nous a permis de donner une
description détaillée sur les monts de Trara et les
caractéristiques géographiques et
hydrographique de cette zone d’étude.
2) Station d'épuration des eaux usées de
Maghnia: (23/03/2022)
1- Généralités :
La station d'épuration de la ville de Maghnia est
située à 5 km au nord-ouest de Maghnia, elle est
délimitée par le barrage de Boughrara en aval et
par et par l'oued où s'évacue le rejet des eaux
industrielles et urbaines en amont de la station
d'épuration, mise en service depuis 1999,
actuellement géré et exploité par l'office national
de l'assainissement. La station d'épuration de
Maghnia s'étend sur une superficie de 11 hectares.
Image satellite .
2-Les caractéristiques :
Type de réseau : unitaire;
Nature des eaux brutes : domestiques;
Population : 150.000 hab ;
Débit moyen journalier : 29 400 m3/j ;
Débit à déverser en cas de pluies 30312 m3/h ;
Débit moyen horaire : 1225 m3/h ;
3-Le fonctionnement de STEP de Maghnia:
Plan de la station.
La station fonctionne sur la base d'un procédé à
boues activées avec aération prolongée à
A l'aide d'un aérateur de surface à vitesse lente,
l'eau entrant dans la station passe d'abord par :
Le déversoir d’orage:
Déservoir d’orage.
Un déversoir d'orage installé en amont de la STEP
évacue l'excédent de débit
admissible dans le contournement STEP général.
La hauteur de la lame de trop-plein sera
adapté pour accepter le traitement à 3266m3/h
Prétraitement:
a. Grille grossière:
Grille grossière manuelle.
les eaux usées passent d'abord à travers un tamis
grossier afin de se débarrasser de leur éléments
suspendus les plus importants. les articles de plus
de 5 cm seront retenus et évacués dans la "grille
des refus".
b. Relevage:
Bâtiment de relevage
Elle est assurée grâce à la présence de 4 vis
d'Archimède avec:
Un débit nominal de 1300 m3/h.
Une puissance nominal: 18 kW
c. dégrillage fine :
Grilles mécaniques .
Ensuite, un dégrillage fine automatique est installé,
dont la largeur entre deux barres de la grille est de
20 mm. la puissance du moteur (tri 320 v- 50 HZ,
classe F-IP54-DOL) est de 0.37 kW.
d. Grille manuelle De By-Pass:
Grille manuelle.
En cas de dysfonctionnement, un écran manuel
(écran de by-pass) est installé dans
parallèles et pouvant retenir des éléments de
diamètre supérieur à 3 cm
e. Refus de dégrillage:
la bande de transport des refus de dégrillage.
Un détecteur de niveau est installé en amont de la
grille grossière, il déclenche une alarme sonore si
le niveau d'eau est trop élevé (colmatage).
f. Dessableur–Déshuileur:
Dessableur-déshuileurs
Le canal d'évacuation des grilles est équipé de
glissières destinées à recevoir
batardeaux destinés à isoler un ou deux
dessableur.
Traitement biologique :
a. Transport :
Les eaux en provenance des déssableur –
déshuileurs sont transportées graviterement
par un chenal vers les bassins d’aération.
b. Bassin d’aération:
Bassin d’aération.
les bassins de dénitrification et d'aération sont
accolés les uns aux autres pour donner
un ouvrage ayant une longueur de 64 m et une
largeur de 63,5 m.
c. Tour de répartition :
La liqueur mixte en provenance des quatre bassins
d’aération est transportée gravitairement vers une
chambre de répartition divisant les eaux vers les
deux décanteurs.
Décanteur Secondaire :
Décanteur Secondaire .
Après le traitement biologique, l'eau arrive au
clarificateur au niveau duquel les
particules des boues sont séparées de l'eau et se
déposent au centre. la forme conique du
compartiment de précipitation.
a .Puisard à boues:
Vis de recirculation de la boue
Le puisard à boues est en communication
hydraulique avec deux décanteur par
l'intermédiaire de tuyauterie à boues installé sous
les ouvrage et de tubes télescopiques longés
dans le puisard.
Bassin de chloration:
Canal déversoir du rejet du bassin de chloration.
La désinfection des eaux traitées consiste à
détruire les germes pathogènes de
l’effluent.
Epaississeur:
Epaississeur de boue
Les boues en excès sont dirigées vers
l’épaississeur.
Lits de séchage:
Lite de séchage.
Les boues épaisses sont reprises par pompage
et expédiées vers les lits de séchage.
4-CONCLUSION :
Cette étude nous a permis de donner une
description détaillée de la station d'épuration
de Maghnia et les conditions de fonctionnement de
cette dernière ainsi que des différents
procédés de traitement des eaux usées, à savoir: les
prétraitements, traitement biologique et
décantation. et d'autre part, le traitement des
boues; l'épaississeur et les lits de séchages.
3) Les eaux thermal de Hammam Bou Hdjar:
(30/03/2022)
1- Généralités :
Hammam Bouhadjar : Fondé en 1974, est située à
21 km de la ville d'Aïn Témouchent, desservie par
un réseau routier local à proximité de la route
nationale, la station s'étend sur une superficie de
19 919 m2 construits et 583 321 m2 non bâtis et
dispose d'une trentaine de sources thermales,
caractérisé par des eaux chaudes naturelles
recommandées pour les personnes souffrant de
rhumatismes, de déficiences ostéo-articulaires.
Dans un cadre propice au repos, à la détente et à
la remise en forme, la station offre à ses visiteurs
toutes les commodités pour un séjour agréable, à
savoir : un bain traditionnel, un ensemble de 37
cabines individuelles, un centre de balnéothérapie
avec deux piscines.
2-Les caractéristiques :
Fondé en : 1974
Superficie : 603 240 m2.
Une altitude de :150 mètres
Température : entre 35 C° et 72 C°.
Qualité de ses eaux : Eaux Chlorurées Sodiques
(70 ° C).
3-Description des sources :
Hammam Bouhadjar est l'un des complexes
thermaux les plus importants de l'Ouest algérien.
Le thermalisme du Hammam Bouhadjar est
se manifestent par des sources actuellement
localisées au niveau des fissures .
Au sud de Hammam Bouhadjar, d'importants
gisements de travertin affleurent sous forme de
murs, généralement orientés vers le nord 175.
L'axe présente une fissure de 10 cm de large d'où
émergent les eaux thermales.
Ces travertins ont été déposés par des sources
thermo-minérales en lien avec les fractures et
failles affectant la région .
Autour du spa, les murs en travertin forment une
sorte de "fer à cheval", long de 800m et épais de 6
à 10m. Au Nord, les deux terminaisons sont
surélevées et peuvent atteindre 15m, tandis qu'au
Sud, le relief diminue pour donner un plateau de
travertin occupant une superficie dépassant 1km2
Carte de situation des sources thermo-minérales de
la région de Hammam Bouhadjar.
Coupe schématisant les conditions d’alimentation
des sources thermales de Hammam Bouhadjar
A l’Est du «Fer à cheval», une autre muraille de
moindre importance est parallèle au premier. Elle
débute à une dizaine de mètres au nord d'El-
Hamda pour se poursuivre vers le nord sur une
longueur d'une centaine de mètres. L'axe de ce
mur présente une fissure de 8 à 10cm où les
émergences sont absentes.
Au sud de la station thermale, et plus précisément
à Sidi-Ayad, un troisième mur s'étend au nord sur
une longueur de 350m. Il présente une fissure de
10cm révélant des émergences d'eau chaude.
Ce complexe travertin apparaît au milieu des
alluvions et des sables du Quaternaire, et les grès
rouges pliocènes continentaux.
Carte géologique de la région de Hammam
Bouhadjar .
4-Les stations visitées :
Sources de Sidi Ayad :
Hammam Sidi Ayd fait partie de la zone thermale
de Hammam Bouhadjar, qui sont les plus
important réservoirs géothermiques au Nord-Ouest
algérien.
Les sources de Sidi Ayad présentent des débits
appréciables.
Caractéristiques :
PH : 6.50
Température (°C) : 45.3
Conductivité (µS/cm) : 6120
Température de l’air (°C) : 20
Source de petit vichy:
C’est la faille cassante qui a donné naissance
à cette source.
Caractéristiques :
PH : 6.18
Température (°C) : 57.1
Conductivité (µS/cm) : 3430
Temp érature de l’air (°C) : 20
Source de petite vichy 2 :
C’est la faille cassante qui a donné naissance
à cette source.
Caractéristiques :
PH : 6.18
Température (°C) : 58.9
Conductivité (µS/cm) : 8020
Température de l’air (°C) : 20
Source d’Ain bagrra :
Le site contient 3 griffons : la faille a donné
naissance au premier griffon, puis il y a eu des
éboulements qui ont donné naissance à un
deuxième griffon qui a été aménagé par un
Français avec des périmètres de protection et un
filtre à boue.
Caractéristiques :
PH : 6.40
Température (°C) : 6780
Conductivité : 72 (µS/cm)
Température de l’air (°C) : 20
Source barda :
C’est une source froide, une émergence d’une
nappe libre.
Caractéristiques :
PH : 7
Température (°C) : 23.2
Conductivité (µS/cm) : 6660
Température de l’air (°C) : 20
Source hamda :
Si on fait une comparaison entre la source d'Ain
begra et d'ain hamda, on peut dire que ce n'est pas
le même contexte géologique, c'est-à-dire que ce
n'est pas la même veine, donc pas la même
profondeur.
Caractéristiques :
PH : 6.76
Température (°C) : 49.5
Conductivité (µS/cm) : 7370
Température de l’air (°C) : 20
5- Conclusion :
Ce sujet d’étude nous a permis de donner une
description détaillée sur les eaux thermales de la
zone de Hammam Bouhadjar et les sources qu'il
contient et identifier les caractéristiques
géographiques et hydrographique de cette zone
d’étude.
4) Barrage Béni Bahdel:(09/05/2022)
1- Généralités :
Le barrage de Beni Bahdel est situé sur le bassin
versant de l'oued Tafna, le site du barrage choisi au
confluent de l'oued Tafna et de l'oued Khemis, a
permis de former un bassin de taille acceptable
grâce à la construction de deux barrages latéraux
pour compléter le barrage de la vallée de la Tafna
à 28 km au sud-ouest de Tlemcen.
2-Les caractéristiques :
Etat du Barrage : En exploitation
Apports annuels : 85 HM³
Pluviométrie annuelle moyenne : 500 mm
Superficie du Bassin versant : 1016 Km
Volume initial : 63 Hm
Volume initial : 60,640 Hm
Volume actuel : 54,057 Hm
Volume actuel : 51,899 Hm³
Superficie du Barrage : 363 hectares
Superficie du Barrage : 356 hectares
Date de commencement des travaux de
construction : 1934
Date de fin des travaux de construction : 1944
Mise en Eau : 1946
Taux d'envasement : 14,19 %
Dernier levé bathymétrique : 2019
Volume Actuel ( 03/05/2022 à 8:00 ) = 6,229 Hm³
3- Description des ouvrages :
Le Barrage est constitué de 03 digues en béton à
voûtes multiples avec des extrémités .
1 ) Digue principale :
Longueur en crête 350 m Hauteur 55 m avec 11
voûtes multiples s'appuyant des contres forts
Largeur 1,50 m
2 ) Digue du col – nord:
Longueur 221 m avec 31 voûtes d’une épaisseur
de 15 cm – Hauteur 15 m – Largeur 4m
3 ) Digue Evacuateur de crue:
Longueur 451 m avec 29 voûtes en rive gauche et
22 voûtes en rive droite d’une épaisseur de 15 cm
plus 20 becs de canards au centre ( déversoir de
surface )
4- Utilisation de l'eau:
AEP d’Oran 33.000.000 m³ par an .
Irrigation de la plaine Maghnia 26.000.000 m³/ an .
Production électrique 3 000.000 KWAT/an.
Actuellement en Etat d’arrêt
5- Ouvrages annexes :
Tour de vidange de fond 75 m³ / s ( 02 pertuis )
Vanne secteur 200 m³ / s
Becs de canard 1000 m³ / s avec une lame de 50
cm
Prise d’eau 10 m³ / s
Longueur du tunnel Barrage Bou – Hallou 11.400
Km Débit du tunnel 6 m³ / s
Volume du Bassin de compensation 80.000 m³
6- Auscultation:
• Piézomètres 38 repartis comme suit : .
-Barrage principal → 23 piezomètres
- Digue du col – nord → néant
- Evacuateur de crue → 15 piézomètres .
• Fuites totale ( Drains ):
-Barrage principal:
Galerie de drainage
Galerie de reconnaissanc
Collecteur voûte n°4 Côte 594
Manomètres de pression P400-402-404
- Digue du col – nord:
Collecteur D2 .
Collecteur D3.
- Evacuateur de crue:
Collecteur général.
Puisard.
Source carrière.
• Piliers topographe 21 repartis comme suit :
- Barrage principal : 09
- Digue du col - nord : 06
- Evacuateur de crue : 06
7-La station météorologique :
Le bac Colorado :
C'est un bassin d'eau carré d'assez grande
superficie et assez profond où l'on mesure la
variation du niveau d'eau due à l'évaporation.
Le bac classe A :
C'est un réservoir d'eau circulaire qui est rempli
d'eau de pluie jusqu'à entre 50 et 75 mm de son
bord.
L’Héliographe :
Il se compose d'une boulle ou sphère de cristal
Le pluviomètre :
Est un instrument demesure de la hauteur d'eau des
précipitations.
Le pluviographe :
Il s'agit d'un pluviomètre enregistrant des données
(hauteur des précipitations en fonction du temps)
sur un papier gradué situé à proximité de l'appareil
donnant un pluviomètre.
Une chambre en boite :
1-Thermomètre : Est un instrument pour but
de mesurer chaque matin la température /sec.
2-Thermographe : Concerne la mesure de la
température max et min.
3-Hygrographe : Appareil qui doit mesurer
simultanément le pourcentage d'humidité
relative et la température de l'air ambiant en
fonction du temps et les enregistrer sous forme
de graphique.
4- Conclusion :
Ce parte de stage nous a permis de donner une
description détaillée de barrage Béni Bahdel et
les composants qu'il contient et identifier les
caractéristiques géographiques et
hydrographique de cette zone d’étude.
5) Barrage Hammam Boughrara :
(10/05/2022)
1- Généralités :
Le barrage Hammam-Boughra est situé à 13 km à
l'est de la ville de Maghnia (ouest de Tlemcen). Il
est situé à Wadi Tefna dans la partie ouest de
l'Algérie à la frontière marocaine. L'oued El-
Tafna est situé sur le versant nord des monts
Tlemcen et continue vers le nord et le nord-est
pour se jeter dans la mer Méditerranée, à l'ouest de
la ville de Beni Saf.
2-Les caractéristiques :
Etat du Barrage : En exploitation
Capacité totale : 177(Hm3)
Volume régularisé : 59(Hm3)
Volume mort : 23.30(Hm3)
Longueur en crête : 1100(m)
Volume de remblai : 3491000(m3)
Largeur en crête : 10(m)
La hauteur de la digue : 61(m)
Cote de retenue normale (R.N) : 305 (m)
Cote plus hautes eaux(P.H.E) : 308,5(m)
Cote prise inférieure : 272(m)
Cote vidange de fond : 257(m)
Apport moyen annuel : 54.15 (Hm3/an)
Débit sortant de vidange de fond : 310(m3/s).
Apport solide moyen : 501100(T/an).
Débit d’infiltration : 100 (m3/j)
Débit de crue (1000 ans) : 5880(m3/s).
Superficie de lac : 894 (Ha).
Superficie de B.V : 4000(Km2).
Année de construction : 1994
Année de mis en eau :1999
3- Description des ouvrages :
3.1 La digue:
La digue est constituée d'un remblai alluvial
(galets-gravillons) compacté avec des pentes.
Leurs largeurs respectives sont de 5 m et 6 m.
En amont, le remblai s'appuie contre le batardeau
arasé à 280 m.
Sur la crête, large de 10 m, se trouve une chaussée
bordée d'un parapet en béton côté réservoir.
Des repères topographiques sont installés du côté
aval de la crête (la crête a une longueur d'environ
980 m).
3.2 L’évacuateur de crue:
3.2.1 Evacuateur de crue principal:
Est dimensionné pour l'évacuation de la crue
centenaire présentant une débit de 3000 m3/s. Le
débit de pointe à évacuer compte tenu du laminage
effectué par le réservoir et fonctionnement de
l'exutoire de fond, est de 2120 m3/s.
3.2.2 Evacuateur de crue fusible:
Le déversoir catastrophique est un déversoir à
seuil large, long de 250 m,
divisé en travées de 20 m, chacune .
La crue catastrophique, dont le débit est estimé à
5880 m3/s.
Le niveau de retenue est alors
309,3 m, soit 0,5 m sous la crête de la digue.
3.2.3 La tour de prise:
La tour est constituée du haut vers le bas :
D’une chambre de manœuvre munie d'un pont
polaire. L’accès se fait par les escaliers
situés dans la tour ;
D'un kit semi-circulaire en béton de 8 m de
diamètre (en base) et d’une hauteur
d'environ 67 m (au-dessus de la fondation).
II est muni de 4 prises d'eau à différents
niveaux (272,2 m; 281,2 m; 290,2 m et 299,2 m).
Ces prises font 1,4 m de diamètre.
Figure : Coupe longitudinale du barrage Hammam Boughrara.
4- Utilisation de l'eau:
Le barrage vise à alimenter les villes d'Oran (ouest
algérien) en eau potable et à irriguer la zone
centrale d'El-Tafna.
La dotation prévue de 59 millions de m3 régularisé
au barrage H. Boughrara est :
33 Mm3 d'eau sont destinés pour l'alimentation
en eau potable de la ville d'Oran ;
17 Mm3 d'eau sont destinés pour l'alimentation
en eau potable de la ville de
Maghnia ;
09 millions de m3 d'eau sont destinés pour
(l'irrigation des terres à l'aval du barrage.
Tuyaux de distribution d’eau de barrage.
4- Conclusion :
Cette sortie d’étude nous a permis de donner une
description détaillée de barrage de Hammam
Boughrara et les composants qu'il contient et
identifier les caractéristiques géographiques et
hydrographique de cette zone d’étude.
6) Station de filtration de Bouhlou :
(11/05/2022)
1- Généralités :
La station de filtration de Bouhlou située à
Bouhlou-Tlemcen-Algérie, dans un site attractif, la
station de type filtration lente d'une capacité totale
de 110 000 m3/j est constituée de 72 bassins.
3- Description:
Image satellite.
La station de BOUHLOU est une station arrivant
du barrage, c'est une filtration d'eau brute c'est à
dire qu'elle n'enlève que la turbidité (matières en
suspension) Le but de la filtration est d'enlever les
matières en suspension en faisant passer l'eau dans
différents bassins avec des filtres granulométriques
(sable et graphite ), il arrive que les filtres soient
colmatés par les particules enlevées ce qui pousse
à nettoyer les bassins après les avoir vidés.
4-Les étapes de filtration d’eau:
Avant qu’ils commencent la filtration ils doivent
connaitre deux facteurs :
• La qualité d’eau brute.
• La quantité d’eau potable qu’ils doivent livrer.
Extraction des gros solides en suspension dans
l'eau :
Il existe une Bassine de compensation d'une
capacité de 80 000 m3/j qui a pour rôle de filtrer
l'eau du terrain et d'enlever tous les gros solides en
suspension avant qu'ils n'entrent dans la station.
Vanne flotteur de l’eau brute :
Est indispensable pour régler le débi t d’eau
entrée dans la station selon la demande.
Bassin de préf iltration :
24 bassins couvrant 3 672 m² et constitués d'une
couche filtrante de 65 cm de sable siliceux filtré de
granulométrie 5/7, Son rôle est de filtrer les
grosses particules en suspension.
Bassin de filtration :
48 bassins filtrés par une couche de sable filtré de
granulométrie 3/5 ; 70 cm d'épaisseur, Les filtres à
sable de ce bassin permettent un traitement
complet et très efficace de l'eau.
Bassins des préfiltration et Bassins des filtration.
Nettoyage des bassins préfiltration et filtration:
-Un réservoir a une capacité de 500 m3 d'eau pure.
Ce réservoir utilisé pour le nettoyage des étangs.
Tous les 18 jours, il y a un nettoyage des bassins
de préfiltration Tous les 2 mois, il y a un nettoyage
des bassins de filtration.
- il y a un sous-presseur qui nous donne de la
pression (air) pour faire le soufflage ; cette
opération consiste en une pompe de grande
puissance capable d'alimenter 72 bassins colmatés.
Sous-presseur
-Au niveau de chaque bassin il y a un appareil qui
mesure la turbidité à l'aide d'un flotteur.
Flotteur sous presseur d’air
Barbotage du bassin
Indicateur de colmatage des bassins filtre et
préfiltre :
Cela ressemble à une montre de 0 à 100% si
l'aiguille elle est au dessus du bassin est propre et
si l'aiguille est en dessous de 50% alors c'est
mauvais signe donc il faut déboucher les bassins.
Vanne avion :
C'est l'intermédiaire entre 50% donc le bassin pré-
filtre et le bassin filtre il assure le partage de l'eau
qui vient du bassin pré-filtre vers le bassin filtre
Réservoir pour la chloration d’eau :
La chloration est un moyen simple et efficace de
rendre l'eau potable pour le traitement de l'eau par
chloration (eau de Javel).
Chambre bleue :
Situé à 30 m du départ de l'adduction, l'ensemble
constitué par le pavillon de présentation des eaux
traitées, il contient un système de visualisation de
la turbidité.
Système de visualiser la turbidité.
Plan de fonctionnement de station de BOUHLOU.
4-LES PARAMETRES PHYSICOCHIMIQUE:
Il y a un laboratoire dans la station pour faire
les analyses de l’eau après chaque étape de
traitement ; On prendre paramètres suivants :
PH ,Température ,Conductivité , Turbidité,
Matières Organiques, Oxygène Dissout, Titre
Alcalinimétrique , Titre Alcalinimétrique, Complet
Chlorerésiduel, La concentration des ions suivants
: Ca2+ ; Mg2+ ; Cl…..
5- Utilisation de l'eau:
La station de filtration BOUHLOU alimente en
eau potable les wilayas de Tlemcen, Oran, Sidi bel
Abbés et Ain Temouchent, la canalisation fait 160
km elle est gravitaire jusqu'à Oran mais il y a des
prises pour les autres wilayas.
6- CONCLUSION :
Ce sujet d'etude nous a permis de donner une
description détaillée de la station d'infiltration
de Bouhlou et les conditions de fonctionnement de
cette dernière ainsi que des différents procédés de
traitement des eaux brutes, à savoir:
la préfiltration, la filtration, et a la fin la chloration
d’eau. et d'autre part, le nettoyage des bassins
préfiltration et filtration.
7) Barrage Sikak et Mafrouche:
(12/05/2022)
▪ Barrage de Mafrouche :
1- Généralités :
Construit sur l'Oued El-Mefrouche (haut Sikkak),
il est situé à environ 4 km au sud-
A l'ouest de la ville de Tlemcen. Son bassin
versant est de 90 km2, ce dernier régule le eaux du
bassin versant de l'Oued Enachef.
Le barrage dispose de 3 puits de captage d'eau, les
2ème et 3ème puits sont dans la retenue,
communiquent entre eux sauf le 1er qui est en
aval.
2-Les caractéristiques :
Etat du barrage : En exploitation
Superficie : 148 hectares
Surface bassin versant : 90 km²
La capacité est de : 15millions m3
Capacité initiale : 15 Hm3
Capacité dernier lève ( 2004) : 14,99 Hm3
Volume (31/12/2008) : 06,56 Hm3
Taux de remplissage : 43,73 %
Débute la construction : 1952
Construit entre : 1957 et 1963
Année de mise en eau : 1962
L'achèvement de barrage : en 1960
3- Description des ouvrages :
Image satellite.
Le barrage est construit sur les dolomites de terni,
la digue qui fait 631m de long est en béton armé
Les voûtes:
Ce barrage à voûtes multiples en béton constitué
de 17 voutes.
Les contreforts :
18 contreforts, régularise les eaux de l’ouest du
bassin versant « Nechef »
Repaire topographique
La prise d'eau :
Le barrage est surveiller par une prise d’eau
qui contient 6 fenêtre différence altitude plans
d’eau dimin et un moteur.
La vanne de décharge :
Placés dans l'épaisseur du barrage ou en aval de ce
niveau, ils sont arasés à la retenue légale, leurs
dimensions étant précisées dans la réglementation
des eaux.
Vanne de vidange de fond
Au niveau de l'arche centrale sur le lit du fond de
l'oued drainant se trouve une vanne qui sert soit à
désenvaser le barrage soit en cas de crue
exceptionnelle.
4- Utilisation de l'eau:
Assurer l'approvisionnement en eau de la ville de
Tlemcen et l'irrigation d'un petit périmètre de
Tlemcen.
Le système est constitué d'une canalisation de
3100 mètres linéaires et de 2000 mm de diamètre
aboutissant à un répartiteur avec des départs vers :
La station de traitement (Lalla setti)N°1 d'une
Capacité de 38400m3/j ;
La station de traitement (Lalla setti) N°2 d'une
capacité de 15840 m3/j ;
Le périmètre d'irrigation de Tlemcen et ses
annexes qui sont desservis par une
conduite en acier ayant un diamètre 300mm.
5- Conclusion :
Ce sortie d’étude nous a permis de donner une
description détaillée de barrage de Mafrouche et
les composants qu'il contient et identifier les
caractéristiques géographiques et hydrographique
de cette zone d’étude.
▪ Barrage de Sikak :
1- Généralités :
Situé sur l'Oued Sikkak, en aval du barrage d'El-
Mefrouche (1km du lieu-dit de l'Ain Youcef).
Elle contrôle un bassin versant de 326 km2.
Barrage Sikak.
2-Les caractéristiques :
Etat du Barrage : En exploitation
Superficie Versante : 326 km2
Périmètre : 103 km
Indice de compacité : 1.61
Longueur du rectangle équivalente : 44 km
Longueur du thalweg : 44 km
Altitude max : 1579m
Altitude min : 178 m
Altitude moy : 740 m
Module pluviométrique : 640 mm
Module de l'apport annuel : 25.1Hm2
Apport spécifique moyen brut : 104 mm/an
Crue spécifique moy : 77 mm/ an
Crie millenium incident : 1622m/s
Volume de la crue millenium : 46.4 Hm
Une capacité de : 27 millions m3
Volume annuel d’environ 4 000 000m3.
Date de fin des travaux de construction : 1944 .
3- Description:
la digue principale :
la digue du barrage est en terre avec un noyau
argileux recouvert d'enrochements calcaires ; la
longueur de crête incluant le déversoir est de 497m
et la largeur de 10m et la hauteur de 45m .
Tour de prise d’eau :
La tour et la conduite est fabrique en acier elle
contient 3 pertuis de prise situes aux cotes
(196.05m, 206.72m, 215.86m) à débit de 3.60m³/s
est longueur de galerie 232m et hauteur de 7m.
Déversoir :
Le déversoir a une forme en "M" assez originale et
cela n'a pas été fait pour des raisons esthétiques
mais pour réduire le niveau d'eau en cas de crue.
Bassin d’amortissement
4- Utilisation de l'eau:
Le barrage de Sekkak dispose d'une station
d'épuration d'une capacité de 20 000 m3/jour.
Il est destiné à l'irrigation des zones agricoles
situées en aval et à l'alimentation en corridor Ain
Youcef-Tlemcen.
5- Conclusion :
Ce sujet d’étude nous a permis de donner une
description détaillée de barrage de Sekkak et les
composants qu'il contient et identifier les
caractéristiques géographiques et hydrographique
de cette zone d’étude et Son rôle dans le système
d'approvisionnement en eau.
❖ CONCLUSION GÉNÉRALE :
À l’analyse de ce stage de terrain et les différences
stations qui nous avons vu ( barrages, stations et
sources d’eau) elles nous a permis d’appliquer nos
études de Hydrogéologie sur terrain et enrichir nos
informations et nos connaissances sur les
ressources des eaux.

Contenu connexe

Tendances

Chap 3 barrage a contreforts
Chap 3 barrage a contrefortsChap 3 barrage a contreforts
Chap 3 barrage a contrefortsSouhila Benkaci
 
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...Roland Yonaba
 
BASSIN VERSANT.pptx
BASSIN  VERSANT.pptxBASSIN  VERSANT.pptx
BASSIN VERSANT.pptxLahcenSaidi2
 
2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement
2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement
2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissementYoussef Assou
 
Dimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des CanauxDimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des CanauxOURAHOU Mohamed
 
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Hani sami joga
 
Calcul dalot
Calcul dalotCalcul dalot
Calcul dalotBoubsdiop
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Hiba Architecte
 
Introduction au modèle EPANET
Introduction au modèle EPANETIntroduction au modèle EPANET
Introduction au modèle EPANETRoland Yonaba
 
Inspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTION
Inspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTIONInspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTION
Inspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTIONSCI Control & Inspección
 
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION sabouni21
 
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdfRapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdfZakaria156221
 
remerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRAC
remerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRACremerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRAC
remerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRACHani sami joga
 
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben SalehEtude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Salehhydrolicien
 

Tendances (20)

Chap 3 barrage a contreforts
Chap 3 barrage a contrefortsChap 3 barrage a contreforts
Chap 3 barrage a contreforts
 
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
 
Types des pompes
Types des pompesTypes des pompes
Types des pompes
 
Les barrages
Les barragesLes barrages
Les barrages
 
BASSIN VERSANT.pptx
BASSIN  VERSANT.pptxBASSIN  VERSANT.pptx
BASSIN VERSANT.pptx
 
2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement
2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement
2 dimensionnement des-r_seaux_d_assainissement
 
Dimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des CanauxDimensionnement Des Canaux
Dimensionnement Des Canaux
 
Méthode de caquot
Méthode de caquotMéthode de caquot
Méthode de caquot
 
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
Excel métré pour voirie - calcul détaillé - télécharger l'excel : http://bit....
 
Calcul dalot
Calcul dalotCalcul dalot
Calcul dalot
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
 
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdfAC_Chap 6 2 1a4.pdf
AC_Chap 6 2 1a4.pdf
 
Introduction au modèle EPANET
Introduction au modèle EPANETIntroduction au modèle EPANET
Introduction au modèle EPANET
 
Inspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTION
Inspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTIONInspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTION
Inspection Industrielle | SCI, CONTRÔLE ET INSPECTION
 
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
PLAN D’AMENAGEMENT ET DE RESTRUCTURATION
 
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdfRapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
 
remerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRAC
remerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRACremerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRAC
remerciement mémoire 6 exemples word télécharger www.bit.ly/3eZWRAC
 
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben SalehEtude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
Etude de voirie et d'assainissement du lotissement Beni Amir à Fkih Ben Saleh
 
Barrages.
Barrages.Barrages.
Barrages.
 

Similaire à Rapport de stage de terrain.pdf

MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...Abdelkader Bafdil Archi
 
Agence Aménagement de la Vallée du Bouregreg
Agence Aménagement de la Vallée du BouregregAgence Aménagement de la Vallée du Bouregreg
Agence Aménagement de la Vallée du BouregregOECD Governance
 
Echokarst 67
Echokarst 67Echokarst 67
Echokarst 67tridaine
 
forage d'eau.docx
forage d'eau.docxforage d'eau.docx
forage d'eau.docxkarimNedjar
 
Etude khettara Tafilalet
Etude khettara TafilaletEtude khettara Tafilalet
Etude khettara TafilaletOURAHOU Mohamed
 
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdfMONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdflydiasaoudi1
 
Le Relief De La Terre
Le Relief De La TerreLe Relief De La Terre
Le Relief De La Terrerafa5979
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesNicolas Coltice
 
creusement-des-tunnels-du-grouft
creusement-des-tunnels-du-grouftcreusement-des-tunnels-du-grouft
creusement-des-tunnels-du-grouftKevin Stassen
 
La planète terre. le relief, les eaux et le climat
La planète terre. le relief, les eaux et le climatLa planète terre. le relief, les eaux et le climat
La planète terre. le relief, les eaux et le climatmercheguillen
 
Lac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute Tarentaine
Lac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute TarentaineLac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute Tarentaine
Lac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute TarentaineMuriel Tournadre
 
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...GBO
 
Sur la route des volcans
Sur la route des volcansSur la route des volcans
Sur la route des volcanscolACadet
 

Similaire à Rapport de stage de terrain.pdf (14)

MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
 
Agence Aménagement de la Vallée du Bouregreg
Agence Aménagement de la Vallée du BouregregAgence Aménagement de la Vallée du Bouregreg
Agence Aménagement de la Vallée du Bouregreg
 
Echokarst 67
Echokarst 67Echokarst 67
Echokarst 67
 
forage d'eau.docx
forage d'eau.docxforage d'eau.docx
forage d'eau.docx
 
Forage d'eau
Forage d'eauForage d'eau
Forage d'eau
 
Etude khettara Tafilalet
Etude khettara TafilaletEtude khettara Tafilalet
Etude khettara Tafilalet
 
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdfMONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
 
Le Relief De La Terre
Le Relief De La TerreLe Relief De La Terre
Le Relief De La Terre
 
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnesCours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
Cours 7 : Des rifts aux chaînes de montagnes
 
creusement-des-tunnels-du-grouft
creusement-des-tunnels-du-grouftcreusement-des-tunnels-du-grouft
creusement-des-tunnels-du-grouft
 
La planète terre. le relief, les eaux et le climat
La planète terre. le relief, les eaux et le climatLa planète terre. le relief, les eaux et le climat
La planète terre. le relief, les eaux et le climat
 
Lac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute Tarentaine
Lac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute TarentaineLac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute Tarentaine
Lac de La Crégut : Equipements hydroélectriques du territoire - Haute Tarentaine
 
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
RESUME - SYNTHESE Rapport de diagnostic de la situation actuelle de la sebkha...
 
Sur la route des volcans
Sur la route des volcansSur la route des volcans
Sur la route des volcans
 

Plus de Benslimanemahmoud

L'épuration des eaux usées
L'épuration des eaux uséesL'épuration des eaux usées
L'épuration des eaux uséesBenslimanemahmoud
 
la nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en Algériela nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en AlgérieBenslimanemahmoud
 
Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...
Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...
Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...Benslimanemahmoud
 

Plus de Benslimanemahmoud (7)

Les volcans
Les volcansLes volcans
Les volcans
 
Pollution de l'eau
Pollution de l'eauPollution de l'eau
Pollution de l'eau
 
ONA
ONAONA
ONA
 
L'épuration des eaux usées
L'épuration des eaux uséesL'épuration des eaux usées
L'épuration des eaux usées
 
la nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en Algériela nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en Algérie
 
Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...
Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...
Etude hydrogéologique et caractérisation spatio-temporelle de la qualité des ...
 
la bibliographie..pdf
la bibliographie..pdfla bibliographie..pdf
la bibliographie..pdf
 

Rapport de stage de terrain.pdf

  • 1. RAPPORT DE STAGE : les ressources d'eau de la région de Tlemcen C Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID DE TLEMCEN FACULTE DES SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE ET DES SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS DEPARTEMENT DES SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS Specialité: Hydrogeologie Présenté par : Diriger par : BENSLIMANE MAHMOUD Mr.BOUDJEMAA Année universitaire : 2021 / 2022
  • 2. PLAN DE TRAVAIL : ❖ INTRODUCTION : ……………………………………… ❖ LES STATIONS DE STAGE :…………………………. ▪ Les monts de Trara :………………………………… ▪ Station d'épuration des eaux usées de Maghnia :………………………………………………… ▪ Les eaux thermal de Hammam Bouhjar :…. ▪ Barrage Béni Bahdel :………………………………. ▪ Barrage Hammam Boughrara :………………… ▪ Station de filtration de Bouhlou :…………….. ▪ Barrage Sikak et Mafrouche :…………………… ❖ CONCLUSION GÉNÉRALE : …………………………
  • 3. ❖ INTRODUCTION : La faculté des sciences de la Terre et l’univers de l’université de Tlemcen a effectué des sortie de terrains de la région de Tlemcen pour notre classe de M1 Hydrogéologie sous l’organisation de nos prof :Mr.Boudjema . Tous ses jours des sorties nous avons pris le départ du la fac à 8:30 et nous sommes revenus de sortie dans les environs de 16h. Elle avait pour objectif d’enrichir les connaissances des étudiants sur ressources et capacités en eau de la région de Tlemcen et leurs caractéristiques. A travers le plan suivant nous présentons un rapport détaillé des sites visités en tachant de resortir les divers stations de cette sortie.
  • 4. ❖ LES STATIONS DE STAGE : 1) les monts de Trara : (22/11/2021) Carte des monts de Trara. 1- Généralités : Les monts de Tlemcen, constituent le massif carbonaté karstifié le plus étendu du nord-ouest algérien, ils correspondent à un vaste horst d'orientation NE-SW et sont essentiellement composés de formations du Jurassique supérieur et du Crétacé inférieur. Ces montagnes ont des pentes assez raides et dissymétriques, les pentes dépassant parfois les 30 %. La zone d'étude des Monts des Trara a un littoral escarpé de 70 km de long et s'étend sur 5 km à l'intérieur du continent.
  • 5. Les monts deTrara( Tlemcen ) 2-Situation géographique: Le massif du Trara est une région montagneuse d'Algérie située sur la côte nord-ouest du pays avec une altitude moyenne allant de 500 à 1 000 m. Il culmine à 1 136 m d'altitude au djebel Fellaoucene. Djebel Fellaoucene.
  • 6. S'étend de la frontière marocaine jusqu'à la limite des montagnes de Sebaa Chioukh sur une longueur de 92 km avec une largeur de 20 à 30 km et couvre une superficie de 1223 km. Situation géographique des Monts de Trara. ▪︎Les communes du massif sont réparties en trois zones géographiques : - Le Trara occidental regroupe les communes de Marsa Ben M'Hidi, MSirda Fouaga et Souk Tlata ; - la Trara centrale regroupe les communes de Ghazaouet, Souahlia, Tienet, Dar Yaghmouracene, Nedroma, Djebala et Ain Kebira ;
  • 7. -le Trara oriental comprend les communes de Fellaoucene, Honaine, Beni Khaled, Beni Ouarsous et Aïn Fetah, et deux communes de la wilaya d'Aïn Témouchent : Oulhaça El Gheraba et Sidi Ouriache dont l'appartenance au massif est contestée. Honaine ,Tlemcen 3-Réseau hydrographique des Monts des Trara : Les Monts de Traras constituent un réseau hydrographique intermittent. Ce massif possède deux grands bassins versants. Celui du sud qui est drainé par Oued Tafna et qui a deux affluents Oued Boukiou et Oued Dahmane. L'Oued Tafna
  • 8. commence à Ghar Boumaza à Sebdou et arrive en aval à la plage de Rachgoun. Le versant nord est drainé par l'Oued Tleta qui se jette dans la mer à Ghazaouet. L'Oued Kiss borde le Maroc et se jette dans Marset Ben Mhidi. La nature topographique du terrain confère à la zone un réseau hydrographique dense riche en chaâbats. Les oueds qui la parcourent sont nombreux : oued Essafsaf, oued El Beir et oued El Guelta à l'est, oued Honaine et oued El Menzel au centre, oued Amellak et oued Kiouma à l'ouest.
  • 9. Résea hydrographique des Monts de Trara. 3.1. Le littoral : Le réseau hydrographique de la côte du Traras répond à une série de bassins disposés le long de la côte. Outre les principaux oueds, il existe un important réseau de Chaabats dont l'origine est souvent des pluies orageuses et parfois des sources. 3.2. Les plaines telliennes :
  • 10. Le bassin Tlemcen consiste en un réseau hydrographique très dense d'orientation du Nord Sud. La plaine de Maghnia coïncide avec la vallée de la Tafna et la Mouilah qui se pose au Maroc (40 km au nord de Oujda) sous le nom de Oued Issly. 3.3. Les Monts de Tlemcen : le réseau hydrographique est caractérisée par : -la transversale de Tafna : (Oued Tafna) est la plus importante dans la wilaya de Tlemcen ; elle prend source à Ghar Boumaza aux environ de Sebdu dans les Monts de Tlemcen ; son principal affluent est l’Oued Khemis qui prend naissance dans les Monts de Béni-Snous. -Oued Isser : qui est de la source de Ain Isser dans la vallée de Beni Smiel avec ces principaux affluents comme l’Oued Tellout et l’Oued Chouly(Oued Lakhdar). 3.3.1. La zone steppique : (Bassin versant de Sud) : La zone steppique de la zone Tlemcen atteint une altitude de 1100 m en moyenne. Il se compose de ouais qui ne coulent que dans les inondations.
  • 11. Trois flux d'eaux de surface peuvent être distingués: -Un écoulement vers le Nord : par la vallée de la Mekkera (zone Nord-Est D’El-Gor). -Un écoulement endoréique au centre : où les eaux de ruissellements Convergent vers Dayet El Ferd prés d’El- Aouedj. -Un écoulement vers l’Ouest : qui permet les eaux superficielles d’arriver de Djebel Mekkaidou, passant par Magoura pour rejoindre la vallée de la Moulouya. 4- Conclusion : Ce sujet d’étude nous a permis de donner une description détaillée sur les monts de Trara et les caractéristiques géographiques et hydrographique de cette zone d’étude.
  • 12. 2) Station d'épuration des eaux usées de Maghnia: (23/03/2022) 1- Généralités : La station d'épuration de la ville de Maghnia est située à 5 km au nord-ouest de Maghnia, elle est délimitée par le barrage de Boughrara en aval et par et par l'oued où s'évacue le rejet des eaux industrielles et urbaines en amont de la station d'épuration, mise en service depuis 1999, actuellement géré et exploité par l'office national de l'assainissement. La station d'épuration de Maghnia s'étend sur une superficie de 11 hectares.
  • 13. Image satellite . 2-Les caractéristiques : Type de réseau : unitaire; Nature des eaux brutes : domestiques; Population : 150.000 hab ; Débit moyen journalier : 29 400 m3/j ; Débit à déverser en cas de pluies 30312 m3/h ; Débit moyen horaire : 1225 m3/h ;
  • 14. 3-Le fonctionnement de STEP de Maghnia: Plan de la station. La station fonctionne sur la base d'un procédé à boues activées avec aération prolongée à A l'aide d'un aérateur de surface à vitesse lente, l'eau entrant dans la station passe d'abord par : Le déversoir d’orage: Déservoir d’orage.
  • 15. Un déversoir d'orage installé en amont de la STEP évacue l'excédent de débit admissible dans le contournement STEP général. La hauteur de la lame de trop-plein sera adapté pour accepter le traitement à 3266m3/h Prétraitement: a. Grille grossière: Grille grossière manuelle. les eaux usées passent d'abord à travers un tamis grossier afin de se débarrasser de leur éléments suspendus les plus importants. les articles de plus de 5 cm seront retenus et évacués dans la "grille des refus".
  • 16. b. Relevage: Bâtiment de relevage Elle est assurée grâce à la présence de 4 vis d'Archimède avec: Un débit nominal de 1300 m3/h. Une puissance nominal: 18 kW
  • 17. c. dégrillage fine : Grilles mécaniques . Ensuite, un dégrillage fine automatique est installé, dont la largeur entre deux barres de la grille est de 20 mm. la puissance du moteur (tri 320 v- 50 HZ, classe F-IP54-DOL) est de 0.37 kW.
  • 18. d. Grille manuelle De By-Pass: Grille manuelle. En cas de dysfonctionnement, un écran manuel (écran de by-pass) est installé dans parallèles et pouvant retenir des éléments de diamètre supérieur à 3 cm e. Refus de dégrillage: la bande de transport des refus de dégrillage.
  • 19. Un détecteur de niveau est installé en amont de la grille grossière, il déclenche une alarme sonore si le niveau d'eau est trop élevé (colmatage). f. Dessableur–Déshuileur: Dessableur-déshuileurs Le canal d'évacuation des grilles est équipé de glissières destinées à recevoir batardeaux destinés à isoler un ou deux dessableur. Traitement biologique : a. Transport : Les eaux en provenance des déssableur – déshuileurs sont transportées graviterement par un chenal vers les bassins d’aération.
  • 20. b. Bassin d’aération: Bassin d’aération. les bassins de dénitrification et d'aération sont accolés les uns aux autres pour donner un ouvrage ayant une longueur de 64 m et une largeur de 63,5 m. c. Tour de répartition : La liqueur mixte en provenance des quatre bassins d’aération est transportée gravitairement vers une chambre de répartition divisant les eaux vers les deux décanteurs.
  • 21. Décanteur Secondaire : Décanteur Secondaire . Après le traitement biologique, l'eau arrive au clarificateur au niveau duquel les particules des boues sont séparées de l'eau et se déposent au centre. la forme conique du compartiment de précipitation.
  • 22. a .Puisard à boues: Vis de recirculation de la boue Le puisard à boues est en communication hydraulique avec deux décanteur par l'intermédiaire de tuyauterie à boues installé sous les ouvrage et de tubes télescopiques longés dans le puisard.
  • 23. Bassin de chloration: Canal déversoir du rejet du bassin de chloration. La désinfection des eaux traitées consiste à détruire les germes pathogènes de l’effluent. Epaississeur: Epaississeur de boue Les boues en excès sont dirigées vers l’épaississeur.
  • 24. Lits de séchage: Lite de séchage. Les boues épaisses sont reprises par pompage et expédiées vers les lits de séchage. 4-CONCLUSION : Cette étude nous a permis de donner une description détaillée de la station d'épuration de Maghnia et les conditions de fonctionnement de cette dernière ainsi que des différents procédés de traitement des eaux usées, à savoir: les prétraitements, traitement biologique et décantation. et d'autre part, le traitement des boues; l'épaississeur et les lits de séchages.
  • 25. 3) Les eaux thermal de Hammam Bou Hdjar: (30/03/2022) 1- Généralités : Hammam Bouhadjar : Fondé en 1974, est située à 21 km de la ville d'Aïn Témouchent, desservie par un réseau routier local à proximité de la route nationale, la station s'étend sur une superficie de 19 919 m2 construits et 583 321 m2 non bâtis et dispose d'une trentaine de sources thermales, caractérisé par des eaux chaudes naturelles recommandées pour les personnes souffrant de rhumatismes, de déficiences ostéo-articulaires. Dans un cadre propice au repos, à la détente et à la remise en forme, la station offre à ses visiteurs
  • 26. toutes les commodités pour un séjour agréable, à savoir : un bain traditionnel, un ensemble de 37 cabines individuelles, un centre de balnéothérapie avec deux piscines. 2-Les caractéristiques : Fondé en : 1974 Superficie : 603 240 m2. Une altitude de :150 mètres Température : entre 35 C° et 72 C°. Qualité de ses eaux : Eaux Chlorurées Sodiques (70 ° C). 3-Description des sources : Hammam Bouhadjar est l'un des complexes thermaux les plus importants de l'Ouest algérien. Le thermalisme du Hammam Bouhadjar est se manifestent par des sources actuellement localisées au niveau des fissures . Au sud de Hammam Bouhadjar, d'importants gisements de travertin affleurent sous forme de murs, généralement orientés vers le nord 175.
  • 27. L'axe présente une fissure de 10 cm de large d'où émergent les eaux thermales. Ces travertins ont été déposés par des sources thermo-minérales en lien avec les fractures et failles affectant la région . Autour du spa, les murs en travertin forment une sorte de "fer à cheval", long de 800m et épais de 6 à 10m. Au Nord, les deux terminaisons sont surélevées et peuvent atteindre 15m, tandis qu'au Sud, le relief diminue pour donner un plateau de travertin occupant une superficie dépassant 1km2 Carte de situation des sources thermo-minérales de la région de Hammam Bouhadjar.
  • 28. Coupe schématisant les conditions d’alimentation des sources thermales de Hammam Bouhadjar A l’Est du «Fer à cheval», une autre muraille de moindre importance est parallèle au premier. Elle débute à une dizaine de mètres au nord d'El- Hamda pour se poursuivre vers le nord sur une longueur d'une centaine de mètres. L'axe de ce mur présente une fissure de 8 à 10cm où les émergences sont absentes. Au sud de la station thermale, et plus précisément à Sidi-Ayad, un troisième mur s'étend au nord sur une longueur de 350m. Il présente une fissure de 10cm révélant des émergences d'eau chaude.
  • 29. Ce complexe travertin apparaît au milieu des alluvions et des sables du Quaternaire, et les grès rouges pliocènes continentaux. Carte géologique de la région de Hammam Bouhadjar .
  • 30. 4-Les stations visitées : Sources de Sidi Ayad : Hammam Sidi Ayd fait partie de la zone thermale de Hammam Bouhadjar, qui sont les plus important réservoirs géothermiques au Nord-Ouest algérien. Les sources de Sidi Ayad présentent des débits appréciables. Caractéristiques : PH : 6.50 Température (°C) : 45.3 Conductivité (µS/cm) : 6120 Température de l’air (°C) : 20
  • 31. Source de petit vichy: C’est la faille cassante qui a donné naissance à cette source. Caractéristiques : PH : 6.18 Température (°C) : 57.1 Conductivité (µS/cm) : 3430 Temp érature de l’air (°C) : 20
  • 32. Source de petite vichy 2 : C’est la faille cassante qui a donné naissance à cette source. Caractéristiques : PH : 6.18 Température (°C) : 58.9 Conductivité (µS/cm) : 8020 Température de l’air (°C) : 20
  • 33. Source d’Ain bagrra : Le site contient 3 griffons : la faille a donné naissance au premier griffon, puis il y a eu des éboulements qui ont donné naissance à un deuxième griffon qui a été aménagé par un Français avec des périmètres de protection et un filtre à boue. Caractéristiques : PH : 6.40 Température (°C) : 6780 Conductivité : 72 (µS/cm) Température de l’air (°C) : 20
  • 34. Source barda : C’est une source froide, une émergence d’une nappe libre. Caractéristiques : PH : 7 Température (°C) : 23.2 Conductivité (µS/cm) : 6660 Température de l’air (°C) : 20
  • 35. Source hamda : Si on fait une comparaison entre la source d'Ain begra et d'ain hamda, on peut dire que ce n'est pas le même contexte géologique, c'est-à-dire que ce n'est pas la même veine, donc pas la même profondeur. Caractéristiques : PH : 6.76 Température (°C) : 49.5 Conductivité (µS/cm) : 7370 Température de l’air (°C) : 20
  • 36. 5- Conclusion : Ce sujet d’étude nous a permis de donner une description détaillée sur les eaux thermales de la zone de Hammam Bouhadjar et les sources qu'il contient et identifier les caractéristiques géographiques et hydrographique de cette zone d’étude.
  • 37. 4) Barrage Béni Bahdel:(09/05/2022) 1- Généralités : Le barrage de Beni Bahdel est situé sur le bassin versant de l'oued Tafna, le site du barrage choisi au confluent de l'oued Tafna et de l'oued Khemis, a permis de former un bassin de taille acceptable grâce à la construction de deux barrages latéraux pour compléter le barrage de la vallée de la Tafna à 28 km au sud-ouest de Tlemcen.
  • 38. 2-Les caractéristiques : Etat du Barrage : En exploitation Apports annuels : 85 HM³ Pluviométrie annuelle moyenne : 500 mm Superficie du Bassin versant : 1016 Km Volume initial : 63 Hm Volume initial : 60,640 Hm Volume actuel : 54,057 Hm Volume actuel : 51,899 Hm³ Superficie du Barrage : 363 hectares Superficie du Barrage : 356 hectares Date de commencement des travaux de construction : 1934 Date de fin des travaux de construction : 1944 Mise en Eau : 1946 Taux d'envasement : 14,19 % Dernier levé bathymétrique : 2019 Volume Actuel ( 03/05/2022 à 8:00 ) = 6,229 Hm³
  • 39. 3- Description des ouvrages : Le Barrage est constitué de 03 digues en béton à voûtes multiples avec des extrémités . 1 ) Digue principale : Longueur en crête 350 m Hauteur 55 m avec 11 voûtes multiples s'appuyant des contres forts Largeur 1,50 m 2 ) Digue du col – nord: Longueur 221 m avec 31 voûtes d’une épaisseur de 15 cm – Hauteur 15 m – Largeur 4m
  • 40. 3 ) Digue Evacuateur de crue: Longueur 451 m avec 29 voûtes en rive gauche et 22 voûtes en rive droite d’une épaisseur de 15 cm plus 20 becs de canards au centre ( déversoir de surface ) 4- Utilisation de l'eau: AEP d’Oran 33.000.000 m³ par an . Irrigation de la plaine Maghnia 26.000.000 m³/ an . Production électrique 3 000.000 KWAT/an. Actuellement en Etat d’arrêt
  • 41. 5- Ouvrages annexes : Tour de vidange de fond 75 m³ / s ( 02 pertuis ) Vanne secteur 200 m³ / s Becs de canard 1000 m³ / s avec une lame de 50 cm Prise d’eau 10 m³ / s Longueur du tunnel Barrage Bou – Hallou 11.400 Km Débit du tunnel 6 m³ / s Volume du Bassin de compensation 80.000 m³
  • 42. 6- Auscultation: • Piézomètres 38 repartis comme suit : . -Barrage principal → 23 piezomètres - Digue du col – nord → néant - Evacuateur de crue → 15 piézomètres . • Fuites totale ( Drains ): -Barrage principal: Galerie de drainage Galerie de reconnaissanc Collecteur voûte n°4 Côte 594 Manomètres de pression P400-402-404 - Digue du col – nord: Collecteur D2 . Collecteur D3. - Evacuateur de crue: Collecteur général. Puisard. Source carrière.
  • 43. • Piliers topographe 21 repartis comme suit : - Barrage principal : 09 - Digue du col - nord : 06 - Evacuateur de crue : 06 7-La station météorologique : Le bac Colorado :
  • 44. C'est un bassin d'eau carré d'assez grande superficie et assez profond où l'on mesure la variation du niveau d'eau due à l'évaporation. Le bac classe A :
  • 45. C'est un réservoir d'eau circulaire qui est rempli d'eau de pluie jusqu'à entre 50 et 75 mm de son bord.
  • 46. L’Héliographe : Il se compose d'une boulle ou sphère de cristal Le pluviomètre : Est un instrument demesure de la hauteur d'eau des précipitations.
  • 47. Le pluviographe : Il s'agit d'un pluviomètre enregistrant des données (hauteur des précipitations en fonction du temps) sur un papier gradué situé à proximité de l'appareil donnant un pluviomètre. Une chambre en boite : 1-Thermomètre : Est un instrument pour but de mesurer chaque matin la température /sec. 2-Thermographe : Concerne la mesure de la température max et min.
  • 48. 3-Hygrographe : Appareil qui doit mesurer simultanément le pourcentage d'humidité relative et la température de l'air ambiant en fonction du temps et les enregistrer sous forme de graphique. 4- Conclusion : Ce parte de stage nous a permis de donner une description détaillée de barrage Béni Bahdel et les composants qu'il contient et identifier les caractéristiques géographiques et hydrographique de cette zone d’étude.
  • 49. 5) Barrage Hammam Boughrara : (10/05/2022) 1- Généralités : Le barrage Hammam-Boughra est situé à 13 km à l'est de la ville de Maghnia (ouest de Tlemcen). Il est situé à Wadi Tefna dans la partie ouest de l'Algérie à la frontière marocaine. L'oued El- Tafna est situé sur le versant nord des monts Tlemcen et continue vers le nord et le nord-est pour se jeter dans la mer Méditerranée, à l'ouest de la ville de Beni Saf.
  • 50. 2-Les caractéristiques : Etat du Barrage : En exploitation Capacité totale : 177(Hm3) Volume régularisé : 59(Hm3) Volume mort : 23.30(Hm3) Longueur en crête : 1100(m) Volume de remblai : 3491000(m3) Largeur en crête : 10(m) La hauteur de la digue : 61(m) Cote de retenue normale (R.N) : 305 (m) Cote plus hautes eaux(P.H.E) : 308,5(m) Cote prise inférieure : 272(m) Cote vidange de fond : 257(m) Apport moyen annuel : 54.15 (Hm3/an) Débit sortant de vidange de fond : 310(m3/s). Apport solide moyen : 501100(T/an). Débit d’infiltration : 100 (m3/j) Débit de crue (1000 ans) : 5880(m3/s). Superficie de lac : 894 (Ha).
  • 51. Superficie de B.V : 4000(Km2). Année de construction : 1994 Année de mis en eau :1999 3- Description des ouvrages : 3.1 La digue: La digue est constituée d'un remblai alluvial (galets-gravillons) compacté avec des pentes. Leurs largeurs respectives sont de 5 m et 6 m. En amont, le remblai s'appuie contre le batardeau arasé à 280 m. Sur la crête, large de 10 m, se trouve une chaussée bordée d'un parapet en béton côté réservoir.
  • 52. Des repères topographiques sont installés du côté aval de la crête (la crête a une longueur d'environ 980 m). 3.2 L’évacuateur de crue: 3.2.1 Evacuateur de crue principal: Est dimensionné pour l'évacuation de la crue centenaire présentant une débit de 3000 m3/s. Le débit de pointe à évacuer compte tenu du laminage effectué par le réservoir et fonctionnement de l'exutoire de fond, est de 2120 m3/s. 3.2.2 Evacuateur de crue fusible: Le déversoir catastrophique est un déversoir à seuil large, long de 250 m, divisé en travées de 20 m, chacune . La crue catastrophique, dont le débit est estimé à 5880 m3/s.
  • 53. Le niveau de retenue est alors 309,3 m, soit 0,5 m sous la crête de la digue. 3.2.3 La tour de prise: La tour est constituée du haut vers le bas : D’une chambre de manœuvre munie d'un pont polaire. L’accès se fait par les escaliers situés dans la tour ; D'un kit semi-circulaire en béton de 8 m de diamètre (en base) et d’une hauteur d'environ 67 m (au-dessus de la fondation). II est muni de 4 prises d'eau à différents niveaux (272,2 m; 281,2 m; 290,2 m et 299,2 m). Ces prises font 1,4 m de diamètre.
  • 54. Figure : Coupe longitudinale du barrage Hammam Boughrara. 4- Utilisation de l'eau: Le barrage vise à alimenter les villes d'Oran (ouest algérien) en eau potable et à irriguer la zone centrale d'El-Tafna. La dotation prévue de 59 millions de m3 régularisé au barrage H. Boughrara est : 33 Mm3 d'eau sont destinés pour l'alimentation en eau potable de la ville d'Oran ; 17 Mm3 d'eau sont destinés pour l'alimentation en eau potable de la ville de Maghnia ;
  • 55. 09 millions de m3 d'eau sont destinés pour (l'irrigation des terres à l'aval du barrage. Tuyaux de distribution d’eau de barrage. 4- Conclusion : Cette sortie d’étude nous a permis de donner une description détaillée de barrage de Hammam Boughrara et les composants qu'il contient et identifier les caractéristiques géographiques et hydrographique de cette zone d’étude.
  • 56. 6) Station de filtration de Bouhlou : (11/05/2022) 1- Généralités : La station de filtration de Bouhlou située à Bouhlou-Tlemcen-Algérie, dans un site attractif, la station de type filtration lente d'une capacité totale de 110 000 m3/j est constituée de 72 bassins.
  • 57. 3- Description: Image satellite. La station de BOUHLOU est une station arrivant du barrage, c'est une filtration d'eau brute c'est à dire qu'elle n'enlève que la turbidité (matières en suspension) Le but de la filtration est d'enlever les matières en suspension en faisant passer l'eau dans différents bassins avec des filtres granulométriques (sable et graphite ), il arrive que les filtres soient colmatés par les particules enlevées ce qui pousse à nettoyer les bassins après les avoir vidés.
  • 58. 4-Les étapes de filtration d’eau: Avant qu’ils commencent la filtration ils doivent connaitre deux facteurs : • La qualité d’eau brute. • La quantité d’eau potable qu’ils doivent livrer. Extraction des gros solides en suspension dans l'eau : Il existe une Bassine de compensation d'une capacité de 80 000 m3/j qui a pour rôle de filtrer l'eau du terrain et d'enlever tous les gros solides en suspension avant qu'ils n'entrent dans la station. Vanne flotteur de l’eau brute :
  • 59. Est indispensable pour régler le débi t d’eau entrée dans la station selon la demande. Bassin de préf iltration : 24 bassins couvrant 3 672 m² et constitués d'une couche filtrante de 65 cm de sable siliceux filtré de granulométrie 5/7, Son rôle est de filtrer les grosses particules en suspension. Bassin de filtration : 48 bassins filtrés par une couche de sable filtré de granulométrie 3/5 ; 70 cm d'épaisseur, Les filtres à sable de ce bassin permettent un traitement complet et très efficace de l'eau. Bassins des préfiltration et Bassins des filtration.
  • 60. Nettoyage des bassins préfiltration et filtration: -Un réservoir a une capacité de 500 m3 d'eau pure. Ce réservoir utilisé pour le nettoyage des étangs. Tous les 18 jours, il y a un nettoyage des bassins de préfiltration Tous les 2 mois, il y a un nettoyage des bassins de filtration. - il y a un sous-presseur qui nous donne de la pression (air) pour faire le soufflage ; cette opération consiste en une pompe de grande puissance capable d'alimenter 72 bassins colmatés. Sous-presseur
  • 61. -Au niveau de chaque bassin il y a un appareil qui mesure la turbidité à l'aide d'un flotteur. Flotteur sous presseur d’air Barbotage du bassin
  • 62. Indicateur de colmatage des bassins filtre et préfiltre : Cela ressemble à une montre de 0 à 100% si l'aiguille elle est au dessus du bassin est propre et si l'aiguille est en dessous de 50% alors c'est mauvais signe donc il faut déboucher les bassins.
  • 63. Vanne avion : C'est l'intermédiaire entre 50% donc le bassin pré- filtre et le bassin filtre il assure le partage de l'eau qui vient du bassin pré-filtre vers le bassin filtre
  • 64. Réservoir pour la chloration d’eau : La chloration est un moyen simple et efficace de rendre l'eau potable pour le traitement de l'eau par chloration (eau de Javel).
  • 65. Chambre bleue : Situé à 30 m du départ de l'adduction, l'ensemble constitué par le pavillon de présentation des eaux traitées, il contient un système de visualisation de la turbidité. Système de visualiser la turbidité.
  • 66. Plan de fonctionnement de station de BOUHLOU.
  • 67. 4-LES PARAMETRES PHYSICOCHIMIQUE: Il y a un laboratoire dans la station pour faire les analyses de l’eau après chaque étape de traitement ; On prendre paramètres suivants : PH ,Température ,Conductivité , Turbidité, Matières Organiques, Oxygène Dissout, Titre Alcalinimétrique , Titre Alcalinimétrique, Complet Chlorerésiduel, La concentration des ions suivants : Ca2+ ; Mg2+ ; Cl…..
  • 68. 5- Utilisation de l'eau: La station de filtration BOUHLOU alimente en eau potable les wilayas de Tlemcen, Oran, Sidi bel Abbés et Ain Temouchent, la canalisation fait 160 km elle est gravitaire jusqu'à Oran mais il y a des prises pour les autres wilayas. 6- CONCLUSION : Ce sujet d'etude nous a permis de donner une description détaillée de la station d'infiltration de Bouhlou et les conditions de fonctionnement de cette dernière ainsi que des différents procédés de traitement des eaux brutes, à savoir:
  • 69. la préfiltration, la filtration, et a la fin la chloration d’eau. et d'autre part, le nettoyage des bassins préfiltration et filtration. 7) Barrage Sikak et Mafrouche: (12/05/2022) ▪ Barrage de Mafrouche : 1- Généralités : Construit sur l'Oued El-Mefrouche (haut Sikkak), il est situé à environ 4 km au sud- A l'ouest de la ville de Tlemcen. Son bassin versant est de 90 km2, ce dernier régule le eaux du bassin versant de l'Oued Enachef.
  • 70. Le barrage dispose de 3 puits de captage d'eau, les 2ème et 3ème puits sont dans la retenue, communiquent entre eux sauf le 1er qui est en aval. 2-Les caractéristiques : Etat du barrage : En exploitation Superficie : 148 hectares Surface bassin versant : 90 km² La capacité est de : 15millions m3 Capacité initiale : 15 Hm3 Capacité dernier lève ( 2004) : 14,99 Hm3 Volume (31/12/2008) : 06,56 Hm3 Taux de remplissage : 43,73 % Débute la construction : 1952 Construit entre : 1957 et 1963 Année de mise en eau : 1962 L'achèvement de barrage : en 1960
  • 71. 3- Description des ouvrages : Image satellite. Le barrage est construit sur les dolomites de terni, la digue qui fait 631m de long est en béton armé
  • 72. Les voûtes: Ce barrage à voûtes multiples en béton constitué de 17 voutes. Les contreforts : 18 contreforts, régularise les eaux de l’ouest du bassin versant « Nechef »
  • 74. Le barrage est surveiller par une prise d’eau qui contient 6 fenêtre différence altitude plans d’eau dimin et un moteur. La vanne de décharge : Placés dans l'épaisseur du barrage ou en aval de ce niveau, ils sont arasés à la retenue légale, leurs dimensions étant précisées dans la réglementation des eaux.
  • 75. Vanne de vidange de fond Au niveau de l'arche centrale sur le lit du fond de l'oued drainant se trouve une vanne qui sert soit à désenvaser le barrage soit en cas de crue exceptionnelle. 4- Utilisation de l'eau:
  • 76. Assurer l'approvisionnement en eau de la ville de Tlemcen et l'irrigation d'un petit périmètre de Tlemcen. Le système est constitué d'une canalisation de 3100 mètres linéaires et de 2000 mm de diamètre aboutissant à un répartiteur avec des départs vers : La station de traitement (Lalla setti)N°1 d'une Capacité de 38400m3/j ; La station de traitement (Lalla setti) N°2 d'une capacité de 15840 m3/j ; Le périmètre d'irrigation de Tlemcen et ses annexes qui sont desservis par une conduite en acier ayant un diamètre 300mm. 5- Conclusion : Ce sortie d’étude nous a permis de donner une description détaillée de barrage de Mafrouche et les composants qu'il contient et identifier les caractéristiques géographiques et hydrographique de cette zone d’étude.
  • 77. ▪ Barrage de Sikak : 1- Généralités : Situé sur l'Oued Sikkak, en aval du barrage d'El- Mefrouche (1km du lieu-dit de l'Ain Youcef). Elle contrôle un bassin versant de 326 km2. Barrage Sikak.
  • 78. 2-Les caractéristiques : Etat du Barrage : En exploitation Superficie Versante : 326 km2 Périmètre : 103 km Indice de compacité : 1.61 Longueur du rectangle équivalente : 44 km Longueur du thalweg : 44 km Altitude max : 1579m Altitude min : 178 m Altitude moy : 740 m Module pluviométrique : 640 mm Module de l'apport annuel : 25.1Hm2 Apport spécifique moyen brut : 104 mm/an Crue spécifique moy : 77 mm/ an Crie millenium incident : 1622m/s Volume de la crue millenium : 46.4 Hm Une capacité de : 27 millions m3 Volume annuel d’environ 4 000 000m3. Date de fin des travaux de construction : 1944 .
  • 79. 3- Description: la digue principale : la digue du barrage est en terre avec un noyau argileux recouvert d'enrochements calcaires ; la longueur de crête incluant le déversoir est de 497m et la largeur de 10m et la hauteur de 45m . Tour de prise d’eau :
  • 80. La tour et la conduite est fabrique en acier elle contient 3 pertuis de prise situes aux cotes (196.05m, 206.72m, 215.86m) à débit de 3.60m³/s est longueur de galerie 232m et hauteur de 7m. Déversoir : Le déversoir a une forme en "M" assez originale et cela n'a pas été fait pour des raisons esthétiques mais pour réduire le niveau d'eau en cas de crue. Bassin d’amortissement
  • 81. 4- Utilisation de l'eau: Le barrage de Sekkak dispose d'une station d'épuration d'une capacité de 20 000 m3/jour. Il est destiné à l'irrigation des zones agricoles situées en aval et à l'alimentation en corridor Ain Youcef-Tlemcen. 5- Conclusion : Ce sujet d’étude nous a permis de donner une description détaillée de barrage de Sekkak et les composants qu'il contient et identifier les caractéristiques géographiques et hydrographique de cette zone d’étude et Son rôle dans le système d'approvisionnement en eau.
  • 82. ❖ CONCLUSION GÉNÉRALE : À l’analyse de ce stage de terrain et les différences stations qui nous avons vu ( barrages, stations et sources d’eau) elles nous a permis d’appliquer nos études de Hydrogéologie sur terrain et enrichir nos informations et nos connaissances sur les ressources des eaux.