I                  I lltl ll                       |[t         ilt I               l lill ill                 ti l l      ...
D O S S I ER P E C IA L tl
            S                                               tl l        I lli ill              ...
N"
                                                         +I/
                                             t-,'lu
      ...
DOS S I ER P É C IA L
           S                                                                                        ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

10 clés de succès pour votre projet e-commerce

1 731 vues

Publié le

e-commerce, e-marketing, vente en ligne

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 731
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

10 clés de succès pour votre projet e-commerce

  1. 1. I I lltl ll |[t ilt I l lill ill ti l l lll I l0 crEs succEs DE POURVENDRE LIGNE 2010 EN en On vous le répèleossez:l'e-commerce Belgiqueo le venl en poupe Vous ne en {oilespos encoreportiedes "e-commerçonts"Vousenvisogez devenir ? de "webmor- chond"? Volresitee-commerce peineà décoller?Voici l0 pistespour foirede volre oroietweb un succès. POURQUOI VENDRE LIGNE EN ? O les mentolités évol!é: Jil resied€s onl Les {oçons de vendre en lisne se sont Vous ovez peul-êke vou u lenler l'expé réticenis,les iniernouiessonl prèis ô égolement diversifiées. Fini l'excllsivilé rience,moisd'ounes vousen onl dissuo ocheleren ligne, el beoucoup le {onl du {omot "peiiteonnonce"olx obrévio dé: 'ço ne morchepos", "ço coûte cher déiô. lions lorobiscoiéeslVous disposezdes L€s conoux d€ v€nr6 €n lign€ ont ex- textes, imoges,présenlotions vidéos.A ei ei ne ropporlerien' ou encore "moi, i'en condiiionde le {one inielligemmenl, vous suis rêveôu". Plusieulsroisons peuvenl pouvez même muhiplier lo visibililéde expliq!er leur déceprion: I Vous ovez lo possibililéde créer une cess!ppo,is sur les médiossociolx C/ou L Leurproduit/setuiceprésenle peu d'in boulique en quelquesclics (voy.des Tube, Doilymoiion, FlickR, Focebook, iérêt o! le morchén'esl pos prêl pour solulions prêles ô l'emploi comme Twilter...)Vous ougmenterezvolre visi- www,clicboulic.€om, ww-tinypoy.me bililé en foisonl prclve d'ubiquilé: volre 2. Leuroutil de vente en igne étoit mo ou *w.creedolreboutique.com) offre sero visibleè plusieùEendroiÈ en pensé,molconçu ou non otlroclit, 2. Vous pouve, pro{iter de plole- 3. Leur opproche du proiet éioit mou- fomes de ve.te existoniês(voy. les Uélément cruciol qui fero lo différcnceet téiols www.omo2on.Tr, lvw.eboy.be, M.bobex.be ou enco€ lvw.pdce' sorontiro le succèsde volre proiel web, I orriveque l'hypolhèse soil le{ocleur n'l c'est qle vous oure, lu les l0 conseils d'échec. Lo déconvenue rclèvetoutefois qui suivent. vousoiderontè bien com- lk fréquemmenl des points2 ello! 3. Non, 3. Vous péférez vous en remeilreÈ une prendr€les pointsd'otlenlion pour créer osence web? De nombrelx octe!6 !ne dynomiquede réussile metlretou- el ieler ô lo lête des infeholles un pseudo- sitequi présenle prod!its de monière vos proposenldes possibililés vorjées,des les es choncesde votrecôté. boncoleêl inléressonle sufiitpos pour ne ourils développés "moison" el "sur quê ço lonclionnel Comporezovec un mesure' è l'odoplolion de solulions poini dê vêntelrodiiionne. Oseiez-vous diveGes exislonles. ùn piètre occueil,!n ogencementopproxi- moli{ o! !n seryiceloconique?Pouiquoi devroiril en êlre ollrement sur l€ web? tiniernoule est un clienir ll est presséet exigeonl. et denière!n éc.onrvousne I pouvezle négligerpour ouionl. Lelenps qui posseo rendo mûr le conol O l e vo um e d' llilis oieu c (d e c l i e n l s poleniies donc) est là: le web esl ouiourd'h!i un médiode mosselorge-
  2. 2. D O S S I ER P E C IA L tl S tl l I lli ill i l ttl l llt t l t. Avont ll. Pendonl lll . Après _-. ldentifier vos besolns 7a lûDlrêr coificncc Soyer focile ù trouvêr GJU€rres sonr vos V Commenr lEEr lê doolesudorre i v Vous croyez encore que les inter -a lon ce que vous voudrezoccomplh por . épu|llion? VotÊ silà dê v€niêdêwo sê . noutes n'onendentque vous? Trop d'e- le reb, des choix s'imposront. Conol. ' modhervisuêll€rnêrt othEctifêl fonclion- ' commerçonts pênsnt que leursitevo tout plotefome, foçons de vendrc vdient ou : nel. Si rcus ovÊzd€s ceditcorions,mon- ! foi.e lour seul,y compis se monheret æ cos por cos. Sous peine de noviguêrè . tEl4. LoouolitédêsrubdouGd'oidê êl . vendreoux intemoutês. Soyezlucide: ils l'oreusle, ilvous foul unefeuillede rouie. ' de lo pd* de @nroctsêrodérêlminoniê. ' oni occès à des millionsde poges web. C'esl lecohierd€chorsesde vone proiet. : De même.lo liberrép€.çuedons le pro- i Pe6onnene vous 'verc' el voûs ne soF Les institutionsl'ont compds: elles sub- . cessus d'ochotdopercvotrEcrédibiling. . Lê tirez pos du lor por mogie. Vous devrez veniionnenl 80% l'intetuention ô d'dpeds . monoæ de onffonce esl lê orêmiêrlr€in . rrovoiller volre visibilit'é dons les moièù6 pour vousoider ô dresser plon l RENTIC le è l'è-commère,éviiêzd'ênhêiênir |€6: de recherche po. le réféencementnotu- rel etlou les lienssponsorisés {composnes poyontes). gl6ce, rendezvos produits De visibles,pos volre enseignê. Souf si vous Inrdgrêz l'exisronl faa Donnêz ânvl. êles une gronde molque, c'esl ce que Y vousvendêzqui inléresse internoutes, les Commenllonctionnevolre com- . Commênl suscilerle désird'ochor I merce Vousdisposez ? prchoblement d'un . chd l'infêmoul,ê? vorrsmonl'€. d'in- . Plus syslème coisse, de d'ùn losi.iel comploble' dicôiêuls tovoroblss, plus l'inremouiê ' ou encored'un outil de gestion slocks-. ourc dê chonces d'ôlr€ s&uit. Séd€ur . des Votre siiê doit s'inlégrcrdons lo choine . confionce, profé6lionnolism€ visuel €r. M soyez visible des élémenrs inlomotiquesdhlonts. Né' ' techniquê. louplssrê dê lonc,tionnêmenl. ' Y Commenl êtrc présentlô où on gligez cet osp€d et voke produclivité sero . prcmolions; de nombr€usê6 lormules per- . ne vousonend pos?VeillezÈtoucherl'in- entrcvée:votre sile web serc loissédons . meno d'otlirêr lê cholond. Exploil,Êz-lês . temoute0l0ls qù'il ne s'onendpos à vous un coin de volrc environnemènt ho' ' $B peineque l'iniâmoul€ de yousdisquoli-' t.ouver Appele,ço ochotimpulsitouheu- voil, vousougmentercz le.isq* dt".r. i fie et po3seoù sitê suivont. reuxconcôuB de circonslonces, but Ii- le (exemple:discodonce enlrc lo sestion . : nolesl le même:vendre.Utilisezles plocss des st@ksonline et offline)et vous per- ' de morché(eBo, Amozon...), houvezl€s : drezdu lempsou lieu d'en gogner tâa Fô.lllrêu l'ô.tlô {orums spé.iolisés,êxploilezles éseoux V sociouxpolr exposer votreoffrc. C'est là Comm€nt évitêr ou clienr poren- l qle les ulilisoteurs irouvenl.Plutôtquê s liêl d'ovoir ù éîéchi.? S'il se pose des . d'otlendrc qu'ik oneriissenlpor hosord quêslions, doui,ês'insLolle. un client ' l€ El sur vohe sile webr provoquezle contoct, Auelssonrleslfuxer lespræe+ ! qui doul,Ê s'ob6lisnl. Prcner-le donc por : ollez es chercher où ils sont. lè sls dons volre commerce?Votrc p.oiel . lo lnoin. Monlrs:lui vos produits pho- . web ouro un impo.t sur votrêfonclionne' ' rcs (ceux quê vous v€nd€. ô 80% de vos ' ment,ollont l'onlicipe.:ollez'voB devoir : clienb).tucomposn€rle do"s so" ochor ! engogerdu peGonnel pour répondreoùx . (mi* ou poli€r, scuvesordepour plus . I.l Porlez-en otllire questionsdes intemoutes, ocluoliær les ' lo.d...) Ol{rêzlui ls choû enlre plusieù6 ' Y C.--"nr vos cli€nh sovènrils produits, préporer les colis è expédier, l slutions de poiêmsnl.D€l'snt'ée de vo- : que vousvendezen ligne si vous ne leur troiler les retourset réclomorions? Mieux . t'emogosinvinùêlà lo coiss€, iomoisilne . diies pos? Molheurcusement pour vous, voul êlre bien préporéetmesureroupréo' ' doil eedir un sênlimênt complexiné. de ' vôs clienh onl d'outres péoccupotions loble es impoctsplutôtqu'êtrepis ou dé- : que vous. Ceci signilie que si vous en po!ryu !ne {ois le prod!it loncé- pérezqu'ih devinenltoul seulsque vous
  3. 3. N" +I/ t-,'lu 5 q- . Err ô r, : ' iou. h, , o- ô, , , ll, 'x' { I I F r c d C o l o n i o tr i ô l. C o n i ! r . . t . g 'e e R EN T C M .r k€t r g , s i r o t.q è r €t "r te ' --=tl T r '! ! r ! 1 . d . o . .i o r o b e ;
  4. 4. DOS S I ER P É C IA L S tl tl POURUNEMEILLEURE VISIBILITE Comm enls e d é m o r q u e r e s e sc on cu r r e n ts r lo to ile? d su l l o uv roge" Ré f é r e n c e m e nm o r ke tin e i visib ililé b: - l, g we 30 prot iques o u r d é c i d e u r e i w e bm o sT e rd o n n ed e n o m b r e u x p s s" co ns eils oour v o r r i v e r . Etresu. le nel, c ' es l bi e n . E l rev u , c ' e s t Sons prétend.e révolulionnerle monde A lrove.s 30 proliquês, mi e u x .M ois c om m en l l o i é ? L e mo n - mois ovec une redoutoble efficocité, l ' oul eurrépôndô 2 préoc- q u e d e v is ibilit é un s i l èw e b c ô n s l i tu e d' Fred Colontonio propose un ôuvro- souvent un tocteur d'échec ou proiel: g e o c c e ssi bl equi , comme l e sôul i - O Commeni vous tlôuver quond on le plus beoo sile weh du monde êst gne Aloin tero, etperl en nôuvelles i n u ti l e s ' il es l inhou v o b l e .A l ' h ê u re lêchnolosies, dons so préJo.e, "est O Commenl êlre visiblè lô où, on ne octuelle, les inlernoules sônt pressés l'essencemême de ce que vous devez vous oltèôd pos? e l e xigeonls ; lo. onc u rre n c e n o m sovon, vous, le ponôh de PME, pou créel b re u s e or gonis éê. ô m m e n ld e v e n i r et C votre sire, /e ldne vivre et le one von C ô . s i r u i t p r i n c i p o l e m e n l o u l o ur d ! r é me i l l e ur el plus v is ib l e e n e x p l o i to n l ove. I'oide éveûluèllëde votre wehnos lérên.èmenr noturel et de lo présence d e s l e c hniques im ple s ? s re. ei de vof.e grophis,ê". d o n s l e s m ô l e u u d e r e c h e r c h e, ce l i vr e v ô u s m o n i r ê è g o l e m e n t u n o p e r çu d e s A en croire Fred Côlônionio, consul C o n c rè l e menl ce gui de se di vi se en , l e . h n i q u e s p ô y o n t e s d 'e - m o r k eti n g En l o n l e n m or k eling, h o i é g i ei n l e rn e le l s deux porliês. Lo première pe.met ou c o n . l u s i o n , e s r é s e o ! x s o c i ou x e t l o réseoux socioux, il exisle des rè9les, l e c l e u rd e comprendre qu' esl l e ré- ce g e s l i ô n d e l 'e r é p u l o t i o n s o n t ob o r d é s. si mp l e s ,pôur y por y e n i r l l v o u s l i v .e l é .e n .e mentet l ' i mportonce cel ui - de se s cons eilsdôns s on o l v ro g e " R é Ié c i . D o n s l ô deuxi èmeporti e, l ' outeur Chefs d'enlreprises, responsobles com rencemen!, e-hôtkëting et visibilité p o .i d e l æôte proti ques l 5 è l ' i nten- m u n i c o l i o n e t m o r k e l i n g o ! e n co r e e e webi 30 prol,quês pout décidews el l i o n d e s d éci deu6, l 5 è l ' i nteni i on des b m o s l e r s s o u c e u r d e v o l s o mé l i o r e r , webmoters". Pôur une fois, ces rè9les w e b m o s i e rs pour expl i quercoôcrè- - c e 9 u d e v o u s o i d e d o n s v o l r e u l i l i so so n l é nonc ées dons u n v o c o b u l o i re te mê n tc o m mentomél i orerl o vi si bi l i l é l i o n p r o {e s s i o n n el e d u w e b ô d e s {i n s o cce s s iblê c om m u n d e s m o d e l s .L e ou d e p r o m o t i o n d e v o t . e b u s i n e sso u ce - l o u i o g r éhenlé d' ex e m p l e s e b o n n e s d l!i de volre enlreprlse. p ro l i q ues pour om é l i o re r "Bieh suL le réféence Frcd Colonlonlo. ûent et lo visibilité sul "Rétérencemenl,e'morketins èt visibi le web son, des mot,ères lité web: 30 protiques pour décide'rls rechniques. Néonmoirs, er webmoste6', Edipro, 201 0. une gronoe pon oe ces dis.ipl,nes repose sur PriJ(:26 € [rVA et frois d'envoi incl'rs) des concepts proches des N ombrede poges: 272 "bannes prctigùes", leû l S B N: 978' 2-8749é-097-0 dont méme vers io com péhen sio n d 'ùû e.e nô ine conioct@fredcoiontonio.be ph,/osophie de l'opprôchê i <oncevoi. des poges "ôpt,- P our commondêr: m,sées" po ur le téfê r c n. e- ment, éctne pôù le web, www.f redcolonlonio.bellelivre onéliotet lo visibilité d'un s, re. Le co dre de tro v oildé posse lo se!le vision techni gue." (ln lrod uct o n, p 7)

×