SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
IMPÔTS, FINANCES, NOUS EN AVONS ASSEZ
DE LA TROMPERIE ET DES MANIPULATIONS DE G. MOTHRON
DE 2008 À 2014, LE MANDAT DE PHILIPPE DOUCET A ENDETTÉ ARGENTEUIL ?
Michel Tetart Marie AdjeodaAbdelkader Slifi
Franck Aknine
Lionel Ribeiro Xavier Morin
Rachida Franceschi
Nadia MetrefChantal Colin
Christine Robion
Nicolas Bougeard
Wissal Ayadi
Fabien Bénédic Marie-José Caysac Marc PaiellaRenée Karcher Mouloud Bousselat
Marie-France Fari
Marc Taquet Guillaume Ouedraogo Arlette Blackmann Paul JusseaumeAniami Mchangama Sylvie Saint-Pierre
FAUX
Nous, anciens élus de 2008 à 2014 aux côtés de Philippe Doucet en avons assez. Nous ne pouvons accepter
ces manipulations et voulons rétablir la vérité, avec les chiffres incontestables (sources à l’appui).
La récente décision de supprimer les banquets et colis des anciens est la décision de trop. Nous voulons dénoncer la
malhonnêteté intellectuelle du discours et des actes de G. Mothron.
Depuis son élection en mars 2014, il clame que la situation financière de la ville est catastrophique du fait de l’équipe
sortante et que cette situation justifierait ses choix d’austérité budgétaire. Nous contestons absolument ce discours.
Ses décisions, il doit les assumer. Ses choix politiques, il les prend au détriment des Argenteuillais
les plus modestes et des classes moyennes.
Vous trouverez ci-dessous les éléments sur la réalité de notre gestion financière de la ville de 2008 à 2014.
Nous restons à votre écoute. Nous restons engagés à vos cotés pour notre Ville.
• 92% de la dette actuelle est héritée
des gestions antérieures à l’époque
de Philippe Doucet.
• L’ équipe de Philippe Doucet est res-
ponsable de moins de 10% de la dette.
La dette du premier mandat de G. Mo-
thron (2001-2008) et ses conséquences
s’élèvent à 243,6 millions d’euros.
• La quasi-intégralité de la dette avait été
transformée par G.Mothron et X.Péricat
sous forme d’emprunts «  toxiques » (à
taux variables) faisant courir un risque
financier considérable auxArgenteuillais.
Source : www.collectivites-locales.gouv.fr et
comptes administratifs de la ville sur la période
24,5 M€
243,6 M€
Dette mandat Doucet pour
financer les investisse-
ments 2008-2013 :
9,14% de la dette
Dette héritée du mandat
Mothron (2001-2008) et ses
conséquences (emprunts toxiques) :
91,86% soit 243,6 M€
TROMPERIE ET MANIPULATION DE G. MOTHRON :
QUELQUES EXEMPLES
G. MOTHRON CLAME
QU’IL N’Y A PLUS D’ARGENT,
il supprime des évènements fédérateurs
(banquet des seniors, feu d’artifice, Argen-
teuil Plage, réduction de la Fête des Berges),
il baisse les subventions aux associations
qui sont les forces vives de notre ville. Il sup-
prime les services publics aux familles (fer-
meture de crèches, réduction de l’école des
sports et ouverture réduite de la piscine…).
Mais il s’offre une campagne d’affichage po-
liticienne et d’auto promotion dans toute la
ville avec nos impôts.
AVEC NOS IMPÔTS
LE CADEAU DE 13 MILLIONS
D’EUROS DE G. MOTHRON À LA
SOCIÉTÉ SPIE
2006 - 2007 : G. Mothron doit absolument
boucler ses budgets et éviter la mise sous tu-
telle de la ville. X. Péricat trouve une partie de
la solution en souscrivant près de 200 millions
d’euros de dette toxique. Mais il manque en-
core 5 millions d’euros. C’est la société SPIE
qui viendra au secours de la municipalité en
faisant un chèque de 5 millions d’euros à la
municipalité en échange de la gestion des par-
kings de la ville au travers d’une délégation de
service public.
2008 - 2013 : La Chambre Régionale des
Comptes dénonce cette délégation totalement
déséquilibrée et en défaveur de la ville. Au to-
tal la ville verse tous les ans à la société SPIE
plus de 2,5 millions d’euros pour rembourser
« le cadeau de 5 millions d’euros » mais aussi la
construction d’un « parking fantôme », sous le
Boulevard Léon Feix, qui n’a jamais été construit
car il ne pouvait pas l’ être techniquement.
La municipalité de Philippe Doucet décide donc
de préserver les intérêts de la ville et de rési-
lier la délégation de service public accordée à
la société SPIE pour mettre fin à ce gaspillage
d’argent public. Une nouvelle délégation est at-
tribuée de manière transparente et financière-
ment équilibrée en 2013 à une autre entreprise.
Conformément aux conclusions de la Chambre
Régionale des Comptes et à l’avis argumenté
des avocats de la ville, un combat judiciaire
s’engage avec la société SPIE pour que la ville
puisse faire valoir ses droits et l’intérêt des
Argenteuillais.
2014 : G. Mothron revient à la tête de la mu-
nicipalité. Sa première décision - contre l’avis
des avocats - est de mettre fin à toutes les pro-
cédures judiciaires de la ville contre la société
SPIE. Non seulement l’entreprise obtient la fin
des procédures judiciaires mais aussi, un gé-
néreux chèque de 13,6 millions d’euros signé
G. Mothron avec l’argent des contribuables
Argenteuillais !
Pour une ville soit disant en faillite… le cadeau
est somptueux. La gratitude envers la société
SPIE qui a « sauvé le budget 2007 » de G. Mo-
thron et X. Péricat est donc bien plus impor-
tante et urgente que les intérêts de la ville et
de ses habitants.
2015 - 2018 : La ville va payer tous les ans
entre 2,5 et 6 millions d’euros à la société SPIE
en vertu du cadeau accordé par G.Mothron jus-
tifiant ainsi : la suppression des services à la
population, la fermeture d’équipements muni-
cipaux, les licenciements massifs et un service
public durablement dégradé…
LES IMPÔTS : LA TROMPERIE
DE G. MOTHRON ET X. PÉRICAT
G. Mothron aurait pu tenir son engagement de
baisse des impôts à l’occasion des votes des
budgets de 2014 et de 2015. Non seulement il
ne l’a pas fait et en plus il a augmenté le coût
de tous les services publics (crèches, cantines
scolaires, centres de loisirs…).
MISE SOUS TUTELLE DE
LA VILLE : “LA GRANDE
MANIPULATION”
G. Mothron et X. Pericat ont voulu effrayer les
Argenteuillaislorsdeleurretouràlatêtedelaville
en mars 2014 indiquant que les caisses étaient
videsetqu’Argenteuilallaitêtremisesoustutelle.
Au final : il n’en est rien car la Chambre Régio-
nale des Comptes et le Préfet ne l’ont jamais
demandée.
Projet municipal de G. Mothron - Mars 2014
SOUVENEZ-VOUS
Campagne d’auto-promotion du Maire dans les panneaux municipaux
manipulation
P
Nepasjetersurlavoiepublique-ImpriméparRDM-10-31-1245/CertifiéPEFC
DE 2008 À 2014,
L’ÉQUIPE DE PHILIPPE
DOUCET A FINANCÉ
SES INVESTISSEMENTS
ESSENTIELLEMENT PAR LE
RECOURS À LA DETTE ?
FAUX
• 78% des investissements réalisés
l’ont été sur les fonds propres de la
ville et des co-financements.
• Le recours à l’emprunt a été sollicité
uniquement lorsque cela était indis-
pensable = gestion responsable pour
permettre un niveau nécessaire d’in-
vestissement très élevé sur 6 ans.
Source : www.collectivites-locales.gouv.fr
78 %
22 %
Financement des investissements
2008-2014
DetteFonds propres (Epargne et subventions)
DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE
DE PHILIPPE DOUCET
A AGI CONCRÈTEMENT
POUR DIMINUER LA PART
D’EMPRUNTS TOXIQUES
SOUSCRITS PAR G.
MOTHRON DE 2001 À 2008 ?
VRAI
• Entre 2008 et 2014,l’équipe de Phi-
lippe Doucet a réduit d’un tiers le
niveau de cette dette toxique per-
mettant d’assainir les finances de la
ville et d’emprunter à des taux raison-
nables,protégeant ainsi les contri-
buables.
• 96% de la dette était toxique en
2008.En 2014,elle ne l’était plus qu’à
hauteur de 50%.
• La facture des erreurs de G.Mothron
et X.Péricat a déjà coûté 35 millions
d’euros auxArgenteuillais…
Source : documents administratifs officiels de
la ville – Comptes administratifs et de gestion
sur la période
Dette toxique en millions d’euros
199 M€
0 M€
134 M€
2000 2007 2013
DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE
DE PHILIPPE DOUCET
A DÉPENSÉ TOUTE
L’ÉPARGNE DE LA VILLE
D’ARGENTEUIL ?
FAUX
• L’épargne moyenne de la ville
d’Argenteuil est restée identique
depuis 2001, avec une moyenne
légèrement meilleure sous l’équipe
Doucet.
• 15,2 millions d’euros en moyenne
entre 2001 et 2008 et 15,5 millions
d’euros entre 2008 et 2014.
Source : www.collectivites-locales.gouv.fr
Épargne de la Ville d’Argenteuil
15,2 M€
Moyenne Mothron Moyenne Doucet
15,5 M€
AU LENDEMAIN DE
L’ÉLECTION MUNICIPALE
DE 2014, LE FONDS DE
ROULEMENT (RÉSERVES
BUDGÉTAIRES) ÉTAIENT
LARGEMENT NÉGATIFS ?
FAUX
• Les déficits cumulés étaient inférieurs
de moitié (-13 millions) que lorsqu’ils
étaient au plus bas en 2005 (-27 mil-
lions d’euros) pendant le mandat de
G. Mothron et X. Péricat.
• La situation était en cours de réta-
blissement et bien meilleure sous
Philippe Doucet qu’auparavant.
Source : www.collectivites-locales.gouv.fr
Fonds de roulement
de la Ville d’Argenteuil
-27 M€ -25 M€ -13 M€
0
201320062005
VRAI
• L’équipe de Philippe Doucet a investi
2 fois plus que celle de G. Mothron
au cours de son premier mandat
(2001-2008).
• Soit 609€/an par habitant
pour le mandat Doucet et 379€/an
pendant le mandat Mothron.
• Ce sont 273,5 millions d’euros inves-
tis pour les habitants en 6 ans.
• Avec les investissements
de l’Agglomération = 443 millions.
Source : www.collectivites-locales.gouv.fr
Dépenses d’équipement
par habitant sur le territoire
379 € / an
Moyenne Mothron Moyenne Doucet
609 € / an
DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE
DE PHILIPPE DOUCET
A PLUS INVESTI QUE
CELLE DE G. MOTHRON
POUR LES ÉQUIPEMENTS
PUBLICS ET POUR
L’AVENIR D’ARGENTEUIL?
DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE
DE PHILIPPE DOUCET A
DÉPENSÉ SANS COMPTER ?
FAUX
• Les coûts de fonctionnement (masse
salariale, eau, électricité…) ont aug-
menté près de 3 fois plus vite sous
le mandat de G. Mothron et X. Péri-
cat (2001/2008) que sous celui de
Philippe Doucet (2008/2014).
Source : www.collectivites-locales.gouv.fr
Augmentation des charges de
fonctionnement par habitant sur le territoire
19 %
Mandat Mothron Mandat Doucet
7 %

Contenu connexe

Tendances

Bulletin officiel des impôts - VIE
Bulletin officiel des impôts - VIEBulletin officiel des impôts - VIE
Bulletin officiel des impôts - VIE
CCEF Australie
 
Publication Bougival Ensemble 2010
Publication Bougival Ensemble 2010Publication Bougival Ensemble 2010
Publication Bougival Ensemble 2010
coteaux2seine
 

Tendances (13)

Conférences régionales de l'investissement
Conférences régionales de l'investissementConférences régionales de l'investissement
Conférences régionales de l'investissement
 
Bulletin officiel des impôts - VIE
Bulletin officiel des impôts - VIEBulletin officiel des impôts - VIE
Bulletin officiel des impôts - VIE
 
Synthèse du rapport de la Mission Impact Gilets Jaunes
Synthèse du rapport de la Mission Impact Gilets Jaunes Synthèse du rapport de la Mission Impact Gilets Jaunes
Synthèse du rapport de la Mission Impact Gilets Jaunes
 
Projet Budget 2010
Projet Budget 2010Projet Budget 2010
Projet Budget 2010
 
Daniel petit president Inter Invest a l'assemblee nationale
Daniel petit president Inter Invest a l'assemblee nationaleDaniel petit president Inter Invest a l'assemblee nationale
Daniel petit president Inter Invest a l'assemblee nationale
 
Publication Bougival Ensemble 2010
Publication Bougival Ensemble 2010Publication Bougival Ensemble 2010
Publication Bougival Ensemble 2010
 
La Drôme, le Département - Budget 2015
La Drôme, le Département - Budget 2015La Drôme, le Département - Budget 2015
La Drôme, le Département - Budget 2015
 
Localtis 4 fevrier 2017
Localtis 4 fevrier 2017Localtis 4 fevrier 2017
Localtis 4 fevrier 2017
 
Barographe n°25. AudéLor, juin 2016
Barographe n°25. AudéLor, juin 2016Barographe n°25. AudéLor, juin 2016
Barographe n°25. AudéLor, juin 2016
 
Cohesion 05 octobre2015
Cohesion 05 octobre2015Cohesion 05 octobre2015
Cohesion 05 octobre2015
 
S26 revue de presse kylia - semaine du 24 au 30 juin 2019
S26   revue de presse kylia - semaine du 24 au 30 juin 2019S26   revue de presse kylia - semaine du 24 au 30 juin 2019
S26 revue de presse kylia - semaine du 24 au 30 juin 2019
 
Présentation 2011 CCPSF
Présentation 2011 CCPSFPrésentation 2011 CCPSF
Présentation 2011 CCPSF
 
La revue de presse de la semaine, du 27 avril au 3 mai 2015
La revue de presse de la semaine, du 27 avril au 3 mai 2015La revue de presse de la semaine, du 27 avril au 3 mai 2015
La revue de presse de la semaine, du 27 avril au 3 mai 2015
 

Similaire à Impôts, finances : Nous en avons assez de la tromperie et des manipulations de G. Mothron

Tract finances modifie 101213
Tract finances modifie 101213Tract finances modifie 101213
Tract finances modifie 101213
אהרון אא
 
Communiqué réformer les zones franches pour produire davantage
Communiqué   réformer les zones franches pour produire davantageCommuniqué   réformer les zones franches pour produire davantage
Communiqué réformer les zones franches pour produire davantage
parlantichris
 
ANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité Angevine
ANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité AngevineANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité Angevine
ANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité Angevine
TeamAngers
 
ENSCI 2010_Présentation du territoire
ENSCI 2010_Présentation du territoireENSCI 2010_Présentation du territoire
ENSCI 2010_Présentation du territoire
guest87c64a1
 

Similaire à Impôts, finances : Nous en avons assez de la tromperie et des manipulations de G. Mothron (20)

Journal d'Argentré du Plessis
Journal d'Argentré du PlessisJournal d'Argentré du Plessis
Journal d'Argentré du Plessis
 
Echo de chatillon juin 2013
Echo de chatillon juin 2013Echo de chatillon juin 2013
Echo de chatillon juin 2013
 
Pedagogie impôts
Pedagogie impôtsPedagogie impôts
Pedagogie impôts
 
Tract finances modifie 101213
Tract finances modifie 101213Tract finances modifie 101213
Tract finances modifie 101213
 
Tract de campagne - janvier 2014
Tract de campagne - janvier 2014Tract de campagne - janvier 2014
Tract de campagne - janvier 2014
 
LOCAL'INFOS n°26
LOCAL'INFOS n°26 LOCAL'INFOS n°26
LOCAL'INFOS n°26
 
Communiqué réformer les zones franches pour produire davantage
Communiqué   réformer les zones franches pour produire davantageCommuniqué   réformer les zones franches pour produire davantage
Communiqué réformer les zones franches pour produire davantage
 
Bulletin contribuables associes_juillet2013
Bulletin contribuables associes_juillet2013Bulletin contribuables associes_juillet2013
Bulletin contribuables associes_juillet2013
 
ANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité Angevine
ANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité AngevineANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité Angevine
ANGERS DANGER : L'autre bilan de la Municipalité Angevine
 
Echo de Châtillon, novembre 2013
Echo de Châtillon, novembre 2013Echo de Châtillon, novembre 2013
Echo de Châtillon, novembre 2013
 
Bulletin infos janvier 2015 - Communauté de Communes Lauragais Revel et Sorézois
Bulletin infos janvier 2015 - Communauté de Communes Lauragais Revel et SorézoisBulletin infos janvier 2015 - Communauté de Communes Lauragais Revel et Sorézois
Bulletin infos janvier 2015 - Communauté de Communes Lauragais Revel et Sorézois
 
Daniel petit Président d'Inter Invest à l'assemblée Nationale
Daniel petit Président d'Inter Invest à l'assemblée NationaleDaniel petit Président d'Inter Invest à l'assemblée Nationale
Daniel petit Président d'Inter Invest à l'assemblée Nationale
 
SAINT-WITZ DEMAIN #10 PLUS SUR L'AGGLO
SAINT-WITZ DEMAIN #10 PLUS SUR L'AGGLO SAINT-WITZ DEMAIN #10 PLUS SUR L'AGGLO
SAINT-WITZ DEMAIN #10 PLUS SUR L'AGGLO
 
Bulletin liste h_regord
Bulletin liste h_regordBulletin liste h_regord
Bulletin liste h_regord
 
Tract de campagne - décembre 2013
Tract de campagne - décembre 2013Tract de campagne - décembre 2013
Tract de campagne - décembre 2013
 
Pour châtillon, l'enjeu est important !
Pour châtillon, l'enjeu est important !Pour châtillon, l'enjeu est important !
Pour châtillon, l'enjeu est important !
 
Vive Chantilly !
Vive Chantilly ! Vive Chantilly !
Vive Chantilly !
 
ENSCI 2010_Présentation du territoire
ENSCI 2010_Présentation du territoireENSCI 2010_Présentation du territoire
ENSCI 2010_Présentation du territoire
 
ENSCI 2010_Présentation du territoire
ENSCI 2010_Présentation du territoireENSCI 2010_Présentation du territoire
ENSCI 2010_Présentation du territoire
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça change
 

Impôts, finances : Nous en avons assez de la tromperie et des manipulations de G. Mothron

  • 1. IMPÔTS, FINANCES, NOUS EN AVONS ASSEZ DE LA TROMPERIE ET DES MANIPULATIONS DE G. MOTHRON DE 2008 À 2014, LE MANDAT DE PHILIPPE DOUCET A ENDETTÉ ARGENTEUIL ? Michel Tetart Marie AdjeodaAbdelkader Slifi Franck Aknine Lionel Ribeiro Xavier Morin Rachida Franceschi Nadia MetrefChantal Colin Christine Robion Nicolas Bougeard Wissal Ayadi Fabien Bénédic Marie-José Caysac Marc PaiellaRenée Karcher Mouloud Bousselat Marie-France Fari Marc Taquet Guillaume Ouedraogo Arlette Blackmann Paul JusseaumeAniami Mchangama Sylvie Saint-Pierre FAUX Nous, anciens élus de 2008 à 2014 aux côtés de Philippe Doucet en avons assez. Nous ne pouvons accepter ces manipulations et voulons rétablir la vérité, avec les chiffres incontestables (sources à l’appui). La récente décision de supprimer les banquets et colis des anciens est la décision de trop. Nous voulons dénoncer la malhonnêteté intellectuelle du discours et des actes de G. Mothron. Depuis son élection en mars 2014, il clame que la situation financière de la ville est catastrophique du fait de l’équipe sortante et que cette situation justifierait ses choix d’austérité budgétaire. Nous contestons absolument ce discours. Ses décisions, il doit les assumer. Ses choix politiques, il les prend au détriment des Argenteuillais les plus modestes et des classes moyennes. Vous trouverez ci-dessous les éléments sur la réalité de notre gestion financière de la ville de 2008 à 2014. Nous restons à votre écoute. Nous restons engagés à vos cotés pour notre Ville. • 92% de la dette actuelle est héritée des gestions antérieures à l’époque de Philippe Doucet. • L’ équipe de Philippe Doucet est res- ponsable de moins de 10% de la dette. La dette du premier mandat de G. Mo- thron (2001-2008) et ses conséquences s’élèvent à 243,6 millions d’euros. • La quasi-intégralité de la dette avait été transformée par G.Mothron et X.Péricat sous forme d’emprunts «  toxiques » (à taux variables) faisant courir un risque financier considérable auxArgenteuillais. Source : www.collectivites-locales.gouv.fr et comptes administratifs de la ville sur la période 24,5 M€ 243,6 M€ Dette mandat Doucet pour financer les investisse- ments 2008-2013 : 9,14% de la dette Dette héritée du mandat Mothron (2001-2008) et ses conséquences (emprunts toxiques) : 91,86% soit 243,6 M€ TROMPERIE ET MANIPULATION DE G. MOTHRON : QUELQUES EXEMPLES G. MOTHRON CLAME QU’IL N’Y A PLUS D’ARGENT, il supprime des évènements fédérateurs (banquet des seniors, feu d’artifice, Argen- teuil Plage, réduction de la Fête des Berges), il baisse les subventions aux associations qui sont les forces vives de notre ville. Il sup- prime les services publics aux familles (fer- meture de crèches, réduction de l’école des sports et ouverture réduite de la piscine…). Mais il s’offre une campagne d’affichage po- liticienne et d’auto promotion dans toute la ville avec nos impôts. AVEC NOS IMPÔTS LE CADEAU DE 13 MILLIONS D’EUROS DE G. MOTHRON À LA SOCIÉTÉ SPIE 2006 - 2007 : G. Mothron doit absolument boucler ses budgets et éviter la mise sous tu- telle de la ville. X. Péricat trouve une partie de la solution en souscrivant près de 200 millions d’euros de dette toxique. Mais il manque en- core 5 millions d’euros. C’est la société SPIE qui viendra au secours de la municipalité en faisant un chèque de 5 millions d’euros à la municipalité en échange de la gestion des par- kings de la ville au travers d’une délégation de service public. 2008 - 2013 : La Chambre Régionale des Comptes dénonce cette délégation totalement déséquilibrée et en défaveur de la ville. Au to- tal la ville verse tous les ans à la société SPIE plus de 2,5 millions d’euros pour rembourser « le cadeau de 5 millions d’euros » mais aussi la construction d’un « parking fantôme », sous le Boulevard Léon Feix, qui n’a jamais été construit car il ne pouvait pas l’ être techniquement. La municipalité de Philippe Doucet décide donc de préserver les intérêts de la ville et de rési- lier la délégation de service public accordée à la société SPIE pour mettre fin à ce gaspillage d’argent public. Une nouvelle délégation est at- tribuée de manière transparente et financière- ment équilibrée en 2013 à une autre entreprise. Conformément aux conclusions de la Chambre Régionale des Comptes et à l’avis argumenté des avocats de la ville, un combat judiciaire s’engage avec la société SPIE pour que la ville puisse faire valoir ses droits et l’intérêt des Argenteuillais. 2014 : G. Mothron revient à la tête de la mu- nicipalité. Sa première décision - contre l’avis des avocats - est de mettre fin à toutes les pro- cédures judiciaires de la ville contre la société SPIE. Non seulement l’entreprise obtient la fin des procédures judiciaires mais aussi, un gé- néreux chèque de 13,6 millions d’euros signé G. Mothron avec l’argent des contribuables Argenteuillais ! Pour une ville soit disant en faillite… le cadeau est somptueux. La gratitude envers la société SPIE qui a « sauvé le budget 2007 » de G. Mo- thron et X. Péricat est donc bien plus impor- tante et urgente que les intérêts de la ville et de ses habitants. 2015 - 2018 : La ville va payer tous les ans entre 2,5 et 6 millions d’euros à la société SPIE en vertu du cadeau accordé par G.Mothron jus- tifiant ainsi : la suppression des services à la population, la fermeture d’équipements muni- cipaux, les licenciements massifs et un service public durablement dégradé… LES IMPÔTS : LA TROMPERIE DE G. MOTHRON ET X. PÉRICAT G. Mothron aurait pu tenir son engagement de baisse des impôts à l’occasion des votes des budgets de 2014 et de 2015. Non seulement il ne l’a pas fait et en plus il a augmenté le coût de tous les services publics (crèches, cantines scolaires, centres de loisirs…). MISE SOUS TUTELLE DE LA VILLE : “LA GRANDE MANIPULATION” G. Mothron et X. Pericat ont voulu effrayer les Argenteuillaislorsdeleurretouràlatêtedelaville en mars 2014 indiquant que les caisses étaient videsetqu’Argenteuilallaitêtremisesoustutelle. Au final : il n’en est rien car la Chambre Régio- nale des Comptes et le Préfet ne l’ont jamais demandée. Projet municipal de G. Mothron - Mars 2014 SOUVENEZ-VOUS Campagne d’auto-promotion du Maire dans les panneaux municipaux manipulation P Nepasjetersurlavoiepublique-ImpriméparRDM-10-31-1245/CertifiéPEFC
  • 2. DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE DE PHILIPPE DOUCET A FINANCÉ SES INVESTISSEMENTS ESSENTIELLEMENT PAR LE RECOURS À LA DETTE ? FAUX • 78% des investissements réalisés l’ont été sur les fonds propres de la ville et des co-financements. • Le recours à l’emprunt a été sollicité uniquement lorsque cela était indis- pensable = gestion responsable pour permettre un niveau nécessaire d’in- vestissement très élevé sur 6 ans. Source : www.collectivites-locales.gouv.fr 78 % 22 % Financement des investissements 2008-2014 DetteFonds propres (Epargne et subventions) DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE DE PHILIPPE DOUCET A AGI CONCRÈTEMENT POUR DIMINUER LA PART D’EMPRUNTS TOXIQUES SOUSCRITS PAR G. MOTHRON DE 2001 À 2008 ? VRAI • Entre 2008 et 2014,l’équipe de Phi- lippe Doucet a réduit d’un tiers le niveau de cette dette toxique per- mettant d’assainir les finances de la ville et d’emprunter à des taux raison- nables,protégeant ainsi les contri- buables. • 96% de la dette était toxique en 2008.En 2014,elle ne l’était plus qu’à hauteur de 50%. • La facture des erreurs de G.Mothron et X.Péricat a déjà coûté 35 millions d’euros auxArgenteuillais… Source : documents administratifs officiels de la ville – Comptes administratifs et de gestion sur la période Dette toxique en millions d’euros 199 M€ 0 M€ 134 M€ 2000 2007 2013 DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE DE PHILIPPE DOUCET A DÉPENSÉ TOUTE L’ÉPARGNE DE LA VILLE D’ARGENTEUIL ? FAUX • L’épargne moyenne de la ville d’Argenteuil est restée identique depuis 2001, avec une moyenne légèrement meilleure sous l’équipe Doucet. • 15,2 millions d’euros en moyenne entre 2001 et 2008 et 15,5 millions d’euros entre 2008 et 2014. Source : www.collectivites-locales.gouv.fr Épargne de la Ville d’Argenteuil 15,2 M€ Moyenne Mothron Moyenne Doucet 15,5 M€ AU LENDEMAIN DE L’ÉLECTION MUNICIPALE DE 2014, LE FONDS DE ROULEMENT (RÉSERVES BUDGÉTAIRES) ÉTAIENT LARGEMENT NÉGATIFS ? FAUX • Les déficits cumulés étaient inférieurs de moitié (-13 millions) que lorsqu’ils étaient au plus bas en 2005 (-27 mil- lions d’euros) pendant le mandat de G. Mothron et X. Péricat. • La situation était en cours de réta- blissement et bien meilleure sous Philippe Doucet qu’auparavant. Source : www.collectivites-locales.gouv.fr Fonds de roulement de la Ville d’Argenteuil -27 M€ -25 M€ -13 M€ 0 201320062005 VRAI • L’équipe de Philippe Doucet a investi 2 fois plus que celle de G. Mothron au cours de son premier mandat (2001-2008). • Soit 609€/an par habitant pour le mandat Doucet et 379€/an pendant le mandat Mothron. • Ce sont 273,5 millions d’euros inves- tis pour les habitants en 6 ans. • Avec les investissements de l’Agglomération = 443 millions. Source : www.collectivites-locales.gouv.fr Dépenses d’équipement par habitant sur le territoire 379 € / an Moyenne Mothron Moyenne Doucet 609 € / an DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE DE PHILIPPE DOUCET A PLUS INVESTI QUE CELLE DE G. MOTHRON POUR LES ÉQUIPEMENTS PUBLICS ET POUR L’AVENIR D’ARGENTEUIL? DE 2008 À 2014, L’ÉQUIPE DE PHILIPPE DOUCET A DÉPENSÉ SANS COMPTER ? FAUX • Les coûts de fonctionnement (masse salariale, eau, électricité…) ont aug- menté près de 3 fois plus vite sous le mandat de G. Mothron et X. Péri- cat (2001/2008) que sous celui de Philippe Doucet (2008/2014). Source : www.collectivites-locales.gouv.fr Augmentation des charges de fonctionnement par habitant sur le territoire 19 % Mandat Mothron Mandat Doucet 7 %