« Les gisements d’emplois dans les Services à la                  Personne »                 Madrid, 7 juin 2011   www.aes...
 CONTEXTE LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES A LA  PERSONNE « Loi dite Borloo – 2005 » et le plan II des  services à ...
Contexte Un marché prometteur au cœur des enjeux sociétaux : Développement du travail des femmes Temps de travail / dép...
Contexte Les Services à la Personne contribuent de manière forte à : Maintenir la population et accueillir de nouvelles ...
Contexte Cependant des freins persistent : Des freins psychologiques : devenir « employeur », intrusion dans  la sphère ...
LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES A LA PERSONNE                       « Loi dite Borloo – 2005 » Loi dite Borloo (jui...
LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DES                              SERVICES A LA PERSONNE           « Loi dite Borloo – 2005 » et p...
Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration :2 millions de professionnels dans le secteur...
Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration : Un pourcentage élevé de femmes 94% des sa...
Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration : Des taux horaires largement supérieurs au ...
Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration : Un mode de recrutement souvent informel P...
Bilan et Perspectives Des perspectives concrètes :   Un dialogue social fructueux pour des emplois de qualité   Harmoni...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Christian Junik - LOS SERVICIOS A LA PERSONA: FUENTE DE EMPLEO Y NUEVOS NEGOCIOS

634 vues

Publié le

Christian Junik - LOS SERVICIOS A LA PERSONA: FUENTE DE EMPLEO Y NUEVOS NEGOCIOS

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
634
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
64
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Christian Junik - LOS SERVICIOS A LA PERSONA: FUENTE DE EMPLEO Y NUEVOS NEGOCIOS

  1. 1. « Les gisements d’emplois dans les Services à la Personne » Madrid, 7 juin 2011 www.aesp.es 7 juin 2011
  2. 2.  CONTEXTE LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES A LA PERSONNE « Loi dite Borloo – 2005 » et le plan II des services à la personne – 2009 - BILAN ET PERSPECTIVES FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 2
  3. 3. Contexte Un marché prometteur au cœur des enjeux sociétaux : Développement du travail des femmes Temps de travail / déplacement Eclatement de la cellule familiale Importance de la réussite scolaire Recherche d’un équilibre vie professionnelle / vie familiale / vie personnelle Volonté des personnes en situation de handicap de vivre à domicile Nécessité de répondre aux attentes des personnes atteintes de maladies chroniques Désir de vieillir le plus longtemps chez soi Une logique de service qui fait progressivement son chemin FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 3
  4. 4. Contexte Les Services à la Personne contribuent de manière forte à : Maintenir la population et accueillir de nouvelles populations via des services de première nécessité et de proximité : transport, garde d’enfants… Favoriser l’emploi via la création de nouveaux emplois – notamment le travail des femmes via des prestations de garde d’enfants Permettre le maintien à domicile des personnes âgées Lutter contre l’isolement des personnes âgées via des prestations « vie sociale » : déplacement accompagné, assistance informatique… / Créer du lien social (au même titre que le facteur) via la présence au domicile d’intervenants Favoriser l’insertion en milieu ordinaire des personnes en situation de handicap et contribuer au maintien de leur autonomie FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 4
  5. 5. Contexte Cependant des freins persistent : Des freins psychologiques : devenir « employeur », intrusion dans la sphère privée, effet « hall de gare »… Freins sociologiques : un luxe, une consommation « sous contraintes » Freins économiques : non acceptation de la valeur du service, un secteur historiquement subventionné par les pouvoirs publics, un contexte de crise… L’exigence de prestations : « n’importe où, n’importe quand, tout de suite » Complexité du rôle d’employeur Une offre peu homogène Des problèmes liés aux ressources humaines : travail dissimulé, faible professionnalisation, recrutement, volatilité des personnels FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 5
  6. 6. LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES A LA PERSONNE « Loi dite Borloo – 2005 » Loi dite Borloo (juillet 2005) : Des objectifs clairs mais pas toujours atteints : Développer et simplifier l’accès via notamment le développement de l’intermédiation Promouvoir le secteur et ses métiers Créer 500 000 emplois entre 2005 et 2009 Quatre grandes mesures :1) La création de l’ANSP (Agence Nationale des Services à la Personne) : point de contact identifié pour le secteur / création de relais territoriaux – les Délégués Territoriaux2) Un dispositif fiscal attractif3) La mise en place d’un nouveau mode de paiement : le CESU4) Des procédures d’agréments et d’autorisation FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 6
  7. 7. LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES A LA PERSONNE « Loi dite Borloo – 2005 » et plan II des services à la personne Un soutien accru des pouvoirs publics : le Plan II de développement des SAP (mars 2009) « Créer, Professionnaliser, Simplifier » Etendre le périmètre des prestations Soutenir la solvabilisation : CESU préfinancés Faciliter l’accès des prestataires de services Simplifier et assouplir le CESU préfinancé Professionnaliser et améliorer la qualité des services : Inciter les acteurs à développer les actions de formation Promouvoir la structuration de l’emploi direct : « centres ressources » Mettre en place un baromètre de la qualité de l’emploi et des Assises Nationales des SAP FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 7
  8. 8. Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration :2 millions de professionnels dans le secteur dont 1,65 en emplois directs 21 services pour autant de métiers que l’on peut regrouper en 6 catégories :1) l’assistance aux publics fragiles, c’est-à-dire les personnes âgées, malades ou handicapées (le « care »)2) les travaux ménagers, la préparation des repas, les courses et livraisons3) les travaux divers de jardinage, bricolage, maintenance et vigilance4) les gardes d’enfants au domicile des particuliers5) les assistantes maternelles6) le soutien scolaire et l’assistance informatique ou administrativeservis par 22000 structures agréées et 3 millions de particuliers employeurs pour 16 milliards d’euros de valeur ajoutée (source BIPE avril 2011) FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 8
  9. 9. Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration : Un pourcentage élevé de femmes 94% des salariés sont des femmes Une forte présence des seniors Une majorité des salariés âgés de 40 à 50 ans notamment dans l’assistance aux personnes fragiles Une population en moyenne peu diplômée : Une majorité des salariés ne sont pas diplômés soit seulement titulaires d’un diplôme d’études secondaire sans baccalauréat Le temps de travail partiel est la norme du secteur : Les salariés des organismes travaillent en moyenne 20h40 hebdomadaire contre 17h pour les salariés en emploi direct Des statistiques qui cachent des différences importantes entre les activités FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 9
  10. 10. Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration : Des taux horaires largement supérieurs au salaire minimum (SMIC) la rémunération s’établit autour de 700 euros net mensuel La moitié des salariés sont satisfaits de leur volume d’activité L’autre moitié souhaiterait travailler en moyenne 10 heures de plus par semaine La plupart des salariés ont plus de trois ans d’ancienneté Des horaires de travail moins atypiques qu’attendu Les salariés déclarent massivement être respectés par leurs employeurs La majorité des salariés ne souhaitent pas quitter le secteur FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 10
  11. 11. Bilan et Perspectives Un secteur dynamique et en recherche de structuration : Un mode de recrutement souvent informel Premier moyen de recrutement : le bouche à oreille Diplôme et qualification peu mis en avant lors du recrutement Expériences et compétences sont privilégiées Des dispositifs de formation en partie connus mais un accès au diplôme limité Une notoriété insuffisante de la VAE La pénibilité physique est ressentie par une partie des salarié(e)s FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 11
  12. 12. Bilan et Perspectives Des perspectives concrètes : Un dialogue social fructueux pour des emplois de qualité Harmoniser la couverture conventionnelle des salariés du secteur Adopter un programme de prévention des risques professionnels Développer l’information sur les métiers Sensibiliser les enseignants chercheurs au secteur d’activité Un renforcement de l’aide à la professionnalisation des structures Poursuivre, amplifier et accélérer la modernisation des structures Améliorer l’accessibilité à la certification qualité Qualifier les modèles économiques viables Un accroissement de la qualification des intervenants Simplifier l’offre de certifications professionnelles et en améliorer la lisibilité et l’accessibilité Développer une offre de formation adaptée à l’encadrement intermédiaire Favoriser le développement de la formation en alternance FEDESAP – Madrid 7 juin 2011 12

×