Arnaud Huret – ContactOffice.com




                                   SaaS
                                   webApps - ...
Evolution : On premises > ASP > SaaS




                                                                              Ins...
Le mode SaaS propose un choix tentant …

 Construire une centrale nucléaire                           … ou utiliser l’élec...
{Sen}SaaS
   Le mode SaaS - Software as a Service
            Applications web-based (WebApps), livrées par le réseau
  ...
Avantages du mode SaaS
   Investissements faibles, voire nuls
      Pas de plate-forme à acquérir, pas de maintenance/up...
Désavantages du mode SaaS
   One size does not fit all !
      On trouve encore plus d’applications génériques que spéci...
Les 6 Mythes
   C’est neuf et non-validé
        Début ASP en 1995 > SaaS en 2001
        SalesForce (1.500K), ADP (600...
L’adoption Saas




                                            2010-2015

                        2003 - 2009




       ...
Ce que prévoit Gartner (prévisions de 2008)
   2010
       15% des grands comptes auront des projets de remplacement de ...
Que regarder avant d’acheter ?
   Adéquation aux besoins
      Tester gratuitement aussi longtemps que nécessaire
     ...
WebOS et consorts
   WebOS/WebTop
     Une émulation du desktop au travers d’un navigateur contenant des applications we...
ContactOffice
   Suite SaaS d’outils collaboratifs, privés et/ou partagés




   Fondée en 1999
   Interface Ajax et cl...
Interface CO
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Saas, WebApps, WebTop, ... Mythes et réalités sur les "Web Applications" pour l'entreprise

2 014 vues

Publié le

Présentation de Arnaud Huret, CEO de ContactOffice, à l'occasion de la conférence "Convergence Web", organisée par l'AWT le 19 mai 2009

Publié dans : Technologie
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 014
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
459
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Saas, WebApps, WebTop, ... Mythes et réalités sur les "Web Applications" pour l'entreprise

  1. 1. Arnaud Huret – ContactOffice.com SaaS webApps - WebTop
  2. 2. Evolution : On premises > ASP > SaaS Instance unique, multi-tenant : one to many Société X ASP Vendor (~1995) SaaS Vendor/partner (~2001)  In house  Outsourcing complet  Outsourcing complet  C/S  C/S, ‘legacy applications’ ou Web-enabled  Applications ‘purement’ web  Propriété entière  Propriété mixte  Non propriété  Licence classique  Licence classique + coût de l’infrastructure  Licence ‘pay as you go - all inclusive’  Implémentation lourde  Implémentation importante  Implémentation légère, voire nulle  Hautement paramétrable  Paramétrable  Configurable  Upgrade & maint lourds  Upgrade & maintenance lourds  Upgrade & maintenance continus et invisibles dont le coût est inclus dans la licence
  3. 3. Le mode SaaS propose un choix tentant … Construire une centrale nucléaire … ou utiliser l’électricité ? Acquisition de serveurs, d’onduleurs, de systèmes de La ressource informatique pourrait- sauvegarde et de reprise, de licences, de contrats de elle devenir une pure commodité mise en œuvre et de maintenance, de pièces de rechange, un DRP, de pare-feux, d’anti-virus, d’anti- telle que l’eau, l’électricité, … ? spam, de routeurs, de switchs, de load-balancers, de la sécurité physique, de contrôles d’accès, d’audits de sécurité, de redondances un peu partout, recrutement du personnel adéquat …
  4. 4. {Sen}SaaS  Le mode SaaS - Software as a Service  Applications web-based (WebApps), livrées par le réseau  ‘Instant ready’ (services existants et non plus à réaliser)  Infrastructure, développement, hosting & sécurité sont assurés par des entités spécialisées  Paiement à l’utilisation (de 2 - 3 à 100 -150 €/mois/util incluant licence, support, maintenance, upgrades, infrastructure, réseau, sécurité, …)  Shift > ne plus posséder l’infrastructure ni le software  950 WebApps disponibles en SaaS (SaaScon 2008)  CCC (Webmails, PIM/Collab, Project mangement)  CRM - ERP - ECM  Applications bureautiques  Infrastructure  … toutes les applications web-enabled
  5. 5. Avantages du mode SaaS  Investissements faibles, voire nuls  Pas de plate-forme à acquérir, pas de maintenance/upgrade, pas de support (1) & 2 & 3  Faible coût d’entrée. Pas de CAPEX, que de l’OPEX (pay as you go)  Coût prédictible et réduction du TCO de 30 à 40%  Vitesse de mise en œuvre  Une question de minutes/jours  Risques ‘projet’ et ‘financier’ sous contrôle  61% des projets informatiques n’aboutissent jamais (KPMG Canada - 1997)  52% des projets sont en dépassement de budget (Chaos report - 1995)  Maintenance - upgrade  L’infrastructure et la mise à jour des applications sont totalement transparentes  Tests & montée en charge (scalability)  Vous pouvez tester le plus souvent gratuitement  ‘Nous avons 50 comptes, nous en voulons 5.000 pour demain’  Compétences, spécialisations, SLA  Le taux de disponibilité de CO est ~ 99,95% depuis 10 ans, soit 4 à 5h d’arrêt par an
  6. 6. Désavantages du mode SaaS  One size does not fit all !  On trouve encore plus d’applications génériques que spécialisées (verticales)  Intégration des WebApps & business process  Il manque des acteurs one-stop shopping, intégrants tous les services majeurs  Évolutions nécessaires pour correspondre aux besoins spécifiques des entreprises (bpm) et pour la mise à disposition de connecteurs aux systèmes in house  Migration & portabilité  La plupart des fournisseurs SaaS proposent des outils de migration …  … mais peu permettent d’assurer une réelle portabilité des données (formats, fonctions, …)  Fonctionnalités amoindries  Certaines déclinaisons SaaS disposent de moins de fonctionnalités que leur version classique  Perte de contrôle ? Nos données sont à l’extérieur …  Dépendance de l’entreprise pour ses données critiques face à un prestataire externe  Privauté, performance, éthique, compétence, flexibilité, disponibilité, … ?  Off Line  Pas de connexion > pas d’application  Comment gérer les accès Off Line ? Outils de synchro, appli locale à la Google Gear, … ?  Toutes les applications ne sont pas ‘SaaSable’ …
  7. 7. Les 6 Mythes  C’est neuf et non-validé  Début ASP en 1995 > SaaS en 2001  SalesForce (1.500K), ADP (600K), ContactOffice (350K), 37Signals (80K), NetSuite (7K), … *  SaaS n’est que le nouveau label de l’ASP qui n’a pas été un succès  ASP > Outsourcing, hosting (et éventuellement web-enabling) de C/S, customer-specific et legacy applications  SaaS > Applications mutualisées développées spécifiquement pour le Web  SaaS n’a de valeur que pour les PMI et PME  1/3 des sociétés du top 500 aux US utilisent du SaaS d’une manière ou d’une autre (Gartner 2008)  SaaS n’est bon que pour le e-mail et les PIMs et le CRM  Cfr la liste des applications disponibles  SaaS n’aura qu’un impact minime et disparaîtra dans le temps  ‘Les groupes de guitares électriques n’ont pas d’avenir’ – CEO de Decca refusant de signer les Beatles en1963  Taux d’adoption par les PME aux US : de 7% en 2006 vers 30% à 40% en 2009 (ComputerWeekly 2009) * Chiffres collectés sur le web en 2009. Certains services parlent d’utilisateurs, d’autres de clients/sociétés …
  8. 8. L’adoption Saas 2010-2015 2003 - 2009 <2002 Techno freaks Visionnaires Pragmatiques Conservateurs Sceptiques
  9. 9. Ce que prévoit Gartner (prévisions de 2008)  2010  15% des grands comptes auront des projets de remplacement de leurs ERP par des architectures SaaS.  85% des offres SaaS proposeront une disponibilité supérieure à 99,5% avec des SLA’s performants.  100% des plus grands cabinets de conseils auront une offre et une activité SaaS.  2011  SaaS devrait avoir 10 à 12% du marché du software de $750bn (Merryl Lynch Research)  2012  Les solutions de BPM (Business Process Management) seront intégrées dans 40% des offres SaaS, permettant un paramétrage direct par l’utilisateur.  Plus de 66% des éditeurs offriront une partie ou la totalité de leur solution en mode SaaS.
  10. 10. Que regarder avant d’acheter ?  Adéquation aux besoins  Tester gratuitement aussi longtemps que nécessaire  Adaptations / évolutions / développements possibles ?  SLA  Minimum de 98,5%  Maintenance/upgrade ?  Support  L1 - L2 - L3 ?  Architecture / Sécurité  Intégration  Connecteurs – API – Import/Export – Respect des formats standards ?  Structure du prix  Setup/Customisation + prix utilisateur/mois  Expérience  Road map
  11. 11. WebOS et consorts  WebOS/WebTop  Une émulation du desktop au travers d’un navigateur contenant des applications web de type PIM, des applications bureautiques, des jeux, et des applications Internet classiques (messagerie instantanée, mail, reader RSS, social soft, etc…)  Le terme WebOS est un peu usurpé, on devrait parler de WebTop >< DeskTop  EyeOS - WebOs - Oos - Jooce – eXo  On pourrait arriver d’ici quelques années à disposer d’un pc avec un OS minimum de base et un navigateur … Radar Networks 2007
  12. 12. ContactOffice  Suite SaaS d’outils collaboratifs, privés et/ou partagés  Fondée en 1999  Interface Ajax et classique customizable  ~350.000 utilisateurs dont 330.000 payants  Grands comptes  PME  Résidentiel  Éducation 25 univs France  Marchés principaux : FR, BE, US, NL …  7 langues  A tester gratuitement sur www.contactoffice.com
  13. 13. Interface CO

×