Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Guillaume St Etienne : Services et Contrats Agiles

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Services & Contrats Agiles
Services & Contrats Agiles
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 115 Publicité

Guillaume St Etienne : Services et Contrats Agiles

Session animée par Guillaume SAINT ETIENNE qui, passionné pour le Web, tente aujourd'hui de faire adopter les bonnes pratiques issues des meilleurs départements R&D logiciels français au monde des sociétés de services. La production ou réalisation de logiciel n'est pas la science exacte que l'on aurait aimé qu'elle soit. Il convient donc de faire des ajustements. Les Sociétés de Services Logiciel sont une constituante majeure de cet univers et relient les hommes, du passeur d'ordre au réalisateur en passant par tous les intermédiaires possibles et imaginables. C'est donc avec eux, chez eux, que les démarches Agiles prendront tout leur sens. Pour autant, sont-ils prêts à entrer dans cette nouvelle ère, quel est l'état des lieux, et quels sont les obstacles qui nous attendent ?

Session animée par Guillaume SAINT ETIENNE qui, passionné pour le Web, tente aujourd'hui de faire adopter les bonnes pratiques issues des meilleurs départements R&D logiciels français au monde des sociétés de services. La production ou réalisation de logiciel n'est pas la science exacte que l'on aurait aimé qu'elle soit. Il convient donc de faire des ajustements. Les Sociétés de Services Logiciel sont une constituante majeure de cet univers et relient les hommes, du passeur d'ordre au réalisateur en passant par tous les intermédiaires possibles et imaginables. C'est donc avec eux, chez eux, que les démarches Agiles prendront tout leur sens. Pour autant, sont-ils prêts à entrer dans cette nouvelle ère, quel est l'état des lieux, et quels sont les obstacles qui nous attendent ?

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Publicité

Similaire à Guillaume St Etienne : Services et Contrats Agiles (20)

Plus récents (20)

Publicité

Guillaume St Etienne : Services et Contrats Agiles

  1. 1. Services & Contrats Agiles 1
  2. 2. my background • Réalisation logicielle depuis 1981 • Artisan depuis 1998 • 5 éditeurs logiciel • sociétés de service • S+S (Software+Service) 2
  3. 3. Le contexte • Fabriquer du logiciel • Travailler en équipe • Satisfaire un client • Rendre un service 3
  4. 4. rendre service
  5. 5. Les ambitions de la production logicielle • La QUALITE INTRINSEQUE • La SATISFACTION UTILISATEURS • La REALISATION de l’EQUIPE • La REDUCTION DES COUTS • La PERTINENCE des EVALUATIONS 5
  6. 6. Restrospective Comparative Automobile vs. informatique 6
  7. 7. Débuts industrie automobile 7
  8. 8. Jusqu’à aujourd'hui 8
  9. 9. Début industrie logiciel 9
  10. 10. Echelle de temps 1673 1936 1/5e 10
  11. 11. Back to reality Les constats qui fâchent... taux de réussite dans les projets S.I. 1998 2004 16% 29% 11
  12. 12. L’estimation • Les plans sont généraux et manquent de précision 12
  13. 13. Le suivi • En informatique, il y a absence de métriques pour déterminer l'état d'avancement, la durée, et la qualité du logiciel. • Méthodes empiriques 13
  14. 14. Les demandes du client • Les spécifications sont au moins TOUJOURS glissantes • Et la plupart du temps incomplètes ou trop interprétables • Jamais les mêmes entre le début et la fin du projet (le temps passe…) 14
  15. 15. Adaptabilité ≠ prédictivité 15
  16. 16. Dualité • NOUS COMMENCONS UN PROJET • NOUS LIVRONS UN PRODUIT 16
  17. 17. GOUVERNANCE en 2010 • Ce que le client attend de la gouvernance: oQue le projet soit livré à la date prévue! oVaut-il mieux gouverner ou prendre part au travail? 17
  18. 18. ALIGNEMENT • Ce qui importe vraiment: o Un logiciel qui répondent aux vraies attentes • du METIER (ou du domaine) • Est-ce que au moins on sait quelles sont les vraies attentes? 18
  19. 19. ALORS COMMENT FAIT- ON? 19
  20. 20. ALORS COMMENT FAIT- ON? On «offre» un service agile? 20
  21. 21. Ce que l'agilité n'est pas • Une absence de méthode oBien au contraire, le cadre de conduite est plus rigoureux qu’un cycle en « V » oLe suivi est plus précis 21
  22. 22. Elle est industrielle 22
  23. 23. since………..1972! 23
  24. 24. COMMENT ON NE FAIT PAS! • Pas de planification hasardeuse • Ce qu’on ne sait pas prédire avec exactitude n’est pas à planifier • Fabriquer un logiciel est une somme de procédés humains • Restons toujours réalistes! o Soyons responsables 24
  25. 25. Mais vraiment si vous insistez, on peut vous faire un planning
  26. 26. COMMENT ON NE FAIT PAS! • On ne fait pas de cycle de vie en V • Pas d’effet tunnel • On n’en veut pas… •VRAIMENT PAS! 26
  27. 27. Client /Utilisateurs Concepteur /CP Cahier des Charges /Exigences Spécifications Détaillées Deliveries Développeurs / Code 27
  28. 28. Le problème Client /Utilisateurs Concepteur /CP Cahier des Charges /Exigences DELTA ++ Spécifications Détaillées Deliveries DELTA -- Développeurs / Code 28
  29. 29. Raccourcir les cycles, Rapprochez les hommes, faire des économies Client /Utilisateurs MOA/CP Développeurs /Testeurs
  30. 30. Reference: waterfall 30
  31. 31. Le problème BLOQUANT BLOQUANT BLOQUANT RETARD TROP TARD!!! BLOQUé!!!!! 31
  32. 32. CE QU'ON N' EST PAS! • ni génie, ni fonctionnaire • Nous ne voulons plus de « fracture » informatique 32
  33. 33. changer! • On est à l’écoute 33
  34. 34. On ne veux plus…
  35. 35. ni de big upfront design 35
  36. 36. On veut travailler, réaliser, montrer, écouter, adapter, itèrer, ajuster, livrer 36
  37. 37. On a pas peur de montrer comment on travaille • Donc on est 300% confiant dans la méthode • On joue la transparence • On écoute les retours du client • On accepte les critiques et les demandes de changement 37
  38. 38. COMMENT ON NE FAIT PAS! Ne jamais oublier de faire de la gestion de risque... 38
  39. 39. Au contraire, le risque est constamment cadré • Backlog à chaque début de SPRINT • Mesure de la vélocité • Rétrospective 25/02/2009 39
  40. 40. C’est bien… 25/02/2009 40
  41. 41. …mais que veut le client? 41
  42. 42. TOUT!
  43. 43. changer la vision du projet 43
  44. 44. Partager la vision
  45. 45. Les contraintes terrestres
  46. 46. • Quand savez vous combien cela va vous couter? 47
  47. 47. Le temps n’arrange rien 48
  48. 48. ALORS COMMENT FAIT- ON?
  49. 49. ON FIGE LE TEMPS 50
  50. 50. 22/10/09 www.agiletour.com
  51. 51. • Un délai fixe (dead line) est imposé : • une Time-box pour limiter la durée des itérations • Le nombre d’itérations est connu à l’avance 52
  52. 52. www.agiletour.com
  53. 53. Nxt=T www.agiletour.com
  54. 54. •Mais c’est du forfait? www.agiletour.com
  55. 55. •Mais c’est du forfait? •NON! www.agiletour.com
  56. 56. •Les itérations ne sont pas des phases •Elles ont toutes la même durée www.agiletour.com
  57. 57. www.agiletour.com
  58. 58. •  C’est le budget qui est fixe : •  Design-to-cost (l’équivalent du backlog en « Agile moderne »). 59
  59. 59. • S’engager uniquement sur du temps… • …est-ce satisfaisant pour le client? www.agiletour.com
  60. 60. •NON! www.agiletour.com
  61. 61. ON FIGE LA QUALITE • zéro défaut! 63
  62. 62. qualité = agilité + outils efficaces 64
  63. 63. agilité = qualité + outils efficaces 65
  64. 64. outils efficaces = agilité +qualité 66
  65. 65. Choisir les fonctions • Seulement les bonnes! • Comme on ne peut pas tout prédire… • …on assume que la 1ère estimation sera globale • On raffinera pendant le projet • L’art est de ne pas sortir du périmètre temps+ressources+qualité imposé www.agiletour.com
  66. 66. On donne des priorités 70
  67. 67. Etablir les fonctions • Ensemble • Progressivement • Itérativement • De manière contrôlée et contrôlable o Avec des TESTS! • Ce travail fait partie du projet • …et non plus de l’avant vente www.agiletour.com
  68. 68. Quelle Confiance!! 22/10/09
  69. 69. On va le faire ensemble!!!
  70. 70. Le contrat Un palliatif à la confiance ? 74
  71. 71. chaque partie doit être responsable et respectueuse si le climat est au conflit avant la signature du contrat, abandonnez! 22/10/09 www.agiletour.com
  72. 72. Le client •Créer un climat de confiance durable avec le client 76
  73. 73. L’ancien contrat 77
  74. 74. Avant le CONTRAT Liste des fonctions Prédiction de réalisation garanties 22/10/09 www.agiletour.com
  75. 75. Avant le CONTRAT Liste des fonctions Prédiction de réalisation garanties 22/10/09 www.agiletour.com
  76. 76. Le contrat agile • Le contrat agile repose sur un triple engagement mutuel du client et du fournisseur  Collaboration Collaboration Visibilité Transparence Flexibilité Adaptation 80
  77. 77. Signature le CONTRAT prix mesures qualité périmètre 22/10/09 www.agiletour.com
  78. 78. Livraison le CONTRAT prix mesures Liste des qualité fonctions + tests ! périmètre 22/10/09 www.agiletour.com
  79. 79. •des fonctionnalités sans qualité : NON •de la qualité dans les fonctionnalités: OUI 22/10/09 www.agiletour.com
  80. 80. imaginer des solutions 25/02/2009 84
  81. 81. Découper Plusieurs orientations 85
  82. 82. Des contrats • 1. le contrat au sprint • 2. le forfait / périmètre figé • 3. l’assistance technique • 4. l’assistance technique avec un périmètre figé et un budget limité • 5. l’assistance technique avec un périmètre variable et un budget limité • 6. le développement par phase • 7. les clauses de bonus / pénalités • 8. le bénéfice fixé à l’avance • 9. le profit pour rien, les changements à discrétion • 10. le projet commun 86
  83. 83. FOCUS •1 projet = 2 projets o le « Avant projet » o le « Pendant projet » • Permet de murir le besoin • = 2 contrats 87
  84. 84. Phase d’avant projet • durée : max. 2 mois o - rédaction des use cases (AMOA / client) o - construction du backlog produit (PO / client) o - développement du story board fonctionnel : low fidelity (PO / client) o - sprint 0 : réalisations de POCs • - règles métier avec DSL ou RSPEC • - composants graphiques évolués
  85. 85. projet en 2 parties • 1) Projet de Préparation • Chiffrage du projet de Réalisation • Acceptation • 2) Projet de Réalisation • TMA
  86. 86. ATTENTION: RISQUE DE BRUF! 90
  87. 87. ATTENTION: RISQUE DE BRUF! • Big Requirements Up Front • BRUF Leads to Significant Wastage 91
  88. 88. Mélange forfait-régie Temps estimé = TE (en jours x homme) Taux journalier: TJ Montant estimé dans le contrat ME = TE x TJ Temps réel = TR, Montant Facturé = MF • Si ( TR > TE), MF = ME + ( (TR-TE) x TJ / 2) • Si ( TR < TE), MF = ME - ( (TE-TR) x TJ / 2) Gagnant - Gagnant!
  89. 89. Changement à discrétion • Changer ≠ Rajouter
  90. 90. les fonctionnalités sont ajustables pour le client c'est une preuve de votre capacité d'adaptation et non une tentative de livrer moins
  91. 91. le client doit maîtriser ses exigences il doit être Product Owner ou en désigner un
  92. 92. Sans Product Owner, pas de produit Sans produit , pas de projet.
  93. 93. Il est préférable que le Client admette que la recette dure toute la durée du projet les fins d'itérations sont autant de recettes nécessaires au succès du projet
  94. 94. mieux vaut un client présent 1 jour par semaine, plutôt que 2 mois par an cycle itératifs d'une semaine si le client ne peut être avec l'équipe.
  95. 95. Variations sur le thème facturation
  96. 96. Play the game
  97. 97. Itérations forfaitaires U.S #1 Vélocité Initiale 20 pts U.S #3 connue 10 pts 50 U.S #2 #1 20 pts pour Sprints de 2 semaines Le client achète une série fixée de 10 semaines
  98. 98. Itérations de valeurs U.S #1 20 pts Vélocité Initiale valeur : 5 U.S #3 connue 10 pts valeur : 15 50 U.S #2 U.S #1 20 pts 20 pts pour Sprints de 2 semaines valeur : 10 Le client paye la valeur de chaque itération
  99. 99. Paiements à la livraison • Le client paie pour ce qu'il a • Possibilité de prévoir un crédit initial pour éviter les multiples factures • Ce qui n'est pas dépensé est remboursé
  100. 100. Bonus / Malus
  101. 101. Une approche gagnant- gagnant • Itération => livraison • Livraison => facture • Liberté d’engagement • Le client respecte son budget • … ou le ré-attribue • Le prestataire est payé pour son travail 105
  102. 102. • le client est d'abord libre de changer d'avis o de faire évoluer le périmètre fonctionnel selon son besoin  106
  103. 103. Dans le contrat client et fournisseur prévoient de définir PENDANT LE PROJET l'ordre de priorité de chaque fonctionnalité basée sur sa valeur ajoutée métier et étude de sa complexité. 107
  104. 104. Définir des indicateurs de pilotage • indicateurs de qualité => productivité. o Mesures des bugs et qualité du code o Seuils d'anomalies très faibles o Mesure de la couverture des fonctionnalités (Product Backlog) o Mesure de l’effort de développement permanent (Sprint Burndown chart). 108
  105. 105. Savoir aller au delà du contrat 109
  106. 106. Engagements du fournisseur • Réactivité • Livraisons d’éléments finis (exploitables) • Bonne pratiques o usine logicielle et tests o architecture o suivi de projet agiles • Les impacts des évolutions sont partagés 110
  107. 107. Engagements du client • Disponibilité / Implication • Vision • Retours (feedback) o rapides o constructifs o suivi de projet agiles • Mesurer la valeur ajoutée de ce qu'il veut 111
  108. 108. Tout se mesure • Valeur ajoutée • mesurée • Retour sur investissement •mesuré 112
  109. 109. Adapté aux projets à risques Imposer la flexibilité pour tenir compte des changements fonctionnels 113
  110. 110. Le contrat Un allié à la confiance ! 114
  111. 111. Questions Réponses 115

×