5. day 3 session 2 mr shah fr

256 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
256
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Agences de lutte contre la corruption
            Qui réussissent au Chili, Hong Kong, Nouvelle Galles du Sud, Australie, et Singapour (Allan, 1992; Clark, 1987; Holm, 2000; Doig, 1995; Klitgaard, 1998; Segal, 1999; et Banque Mondiale, 1999)
            Les représentants des pays en voie de développement ne pensent pas que ces outils de lutte contre la corruption soient efficaces dans les pays où la corruption est endémique (Kaufmann, 1997)
    Enquêtes d’opinion publique
            Articulent plus précisément les inquiétudes des citoyens (par ex. la fiche de notation de Bangalore).
            Les enquêtes internationales (comme celle de Transparency Int’l) mettent en lumière des pays dans lesquels la corruption est endémique.
    Augmenter les salaires du secteur public
            Rijckeghem et Weder (1997) ne constatent pas d’impact à court terme. Gurgur et Shah (1999, 2000) relève un effet négatif mais insignifiant. Treisman (1999) et Swamy et al (1999) ne relèvent aucune relation.
            Dans les sociétés corrompues, les postes publics sont souvent achetés en empruntant de l’argent à la famille et aux amis. L’augmentation des salaires du secteur public augmente simplement les prix d’achat et les efforts ultérieurs de la corruption pour rembourser les emprunts.
            L’augmentation des salaires du secteur public lorsqu’ils sont trop faibles pour satisfaire aux besoins de base des ménages devrait entraîner une corruption insignifiante.
      
    Réduction de la taille du secteur public
            Tanzi et Davoodi (1998), LaPalombara (1994), et La Porta et al (1999) estiment que la réduction de la taille du secteur public conduit à une baisse de la corruption.
            Gurgur et Shah (1999) estiment que ce résultat se tient uniquement lorsque des variables importantes comme le judiciaire, les institutions démocratique, l’héritage colonial, la décentralisation et la culture bureaucratique sont omises.
            Elliot (1997) constate une relation inverse entre la taille du budget et la corruption.
            La privatisation dans certains pays (par ex. la Russie) a conduit à une augmentation de la corruption et de l’exploitation.
    Responsbilité financière
    Gurgur et Shah (1999, 2000) relève une association négative mais insignifiante
  • Indépendance des médias
    La liberté de presse est négativement corrélée à la corruption (Brunetti et Weder, 1998)
    Indépendance judiciaire
    L’indépendance judiciaire réduit la corruption tel que cela a été confirmé par Ades et Di Tella (1996), Goel et Nelson (1998) et Gurgur et Shah (1999, 2000)
    Participation des citoyens
    La participation des citoyens réduit la corruption tel que cela est montré dans Kaufman et Sachs (1998), et dans Gurgur et Shah (1999, 2000)
    Décentralisation
    Huther et Shah (1998), Gurgur et Shah (2000) et Fismal et Gatti (2000) relève une relation négative entre la décentralisation et la corruption
    Culture bureaucratique
    Gurgur et Shah (1999, 2000) relève une relation positive entre l’orientation du service civil type « maîtrise et contrôle » et la corruption
  •         Augmenter la sensibilisation du public grâce à des séminaires
      Dans les pays à gouvernance faible/corruption élevée, les pratiques et les agents corrompus sont en général bien connus
            Augmenter la sensibilisation des représentants publics
     Les représentants officiels peuvent être conscients de la corruption mais ne pas vouloir ou pouvoir prendre des mesures
            Agences de lutte contre la corruption, médiateur
        Avec la corruption endémique, les agences de lutte anti corruption et le médiateur peuvent exiger des loyers. L’influence est positive si la gouvernance existe .
            Bureau de l’éthique
          le bureau de l’éthique peut avoir une influence positive limitée aux sociétés qui ont une bonne gouvernance
  • Augmenter les salaires du secteur public
    Cela peut avoir un impact positif sur la corruption négligeable mais peu d’impact sur la corruption à grande échelle. Impact négatif si une partie du problème réside dans un emploi public excessif.
    Réduire la pression sur les salaires
    Plus pertinent en tant que mécanisme d’encouragement pour le développement professionnel. Peut faire augmenter la corruption si le secteur public est perçu comme un choix professionnel lucratif par des individus avides de la société
    Service civil basé sur le mérite
     Le service civil basé sur le mérite peut être entravé par les processus bureaucratiques dans les sociétés où la corruption est élevée.
     
    Enquêtes d’opinion publique
    Les enquêtes peuvent servir d’outil utile pour articuler les inquiétudes des citoyens
  • Responsabilité financière
    Fin. accountability appropriate when democratic acct. and substantial accounting infrastructure in place
    Parliamentary oversight
    Parliamentary oversight can be helpful but parliamentary micro-management not an effective form of governance
    Réduire les emplois publics
    Limiter les opportunités de corruption
    Décentralisation
    Peut améliorer la responsabilité et le sens de l’objectif social pour les représentants publics
    Culture bureaucratie/service civil basée sur le client
    La réussite dépend de l’orientation de l’offre de services du service public, renforcée par la responsabilité des résultats
  • Réforme de la politique économique
    La réforme de l’économie politique réduit la corruption potentielle en déplaçant la prise de décisions vers le secteur privé
    Indépendance judiciaire et des médias/participation des citoyens
    L’indépendance judiciaire et des médias permet de détecter la corruption, suivie de la responsabilité
    Réduction de la taille du secteur public
    La réduction du nombre des activités publiques permet aux représentants officiels de se centrer sur les objectifs principaux de l’état
    Règle de droit
    La règle de droit est essentielle à tout progrès
  • Réforme de la politique économique
    La réforme de l’économie politique réduit la corruption potentielle en déplaçant la prise de décisions vers le secteur privé
    Indépendance judiciaire et des médias/participation des citoyens
    L’indépendance judiciaire et des médias permet de détecter la corruption, suivie de la responsabilité
    Réduction de la taille du secteur public
    La réduction du nombre des activités publiques permet aux représentants officiels de se centrer sur les objectifs principaux de l’état
    Règle de droit
    La règle de droit est essentielle à tout progrès
  • 5. day 3 session 2 mr shah fr

    1. 1. La corruption: les causes, les conséquences, solutions locales et prescription du médecin Anwar Shah (ashah@worldbank.org)
    2. 2. Corruption? • Exercice des pouvoirs officiels contre l’intérêt public? • “Abus d’activité publique pour des gains privés” (Banque Mondiale, 1997). • L’inquiétude causée par la corruption est aussi ancienne que l’histoire des gouvernements “…pour protéger la Trésorerie d’être escroquée, laisser l’argent être émis de façon ouverte devant toute la ville, et déposer des exemplaires des comptes dans divers services…” - ----Aristote, La Politique • La corruption n’est pas un “cancer” (une maladie) mais un symptôme de l’échec de la gouvernance • La corruption n’est pas monolithique – corruption administrative – corruption à grande échelle (origine étrangère contre nationale) – Capture exécutive et législative (“état” ?) – Patronage/paternalisme et être “acteur d’une équipe” • Dépendance de la voie: en général, les conditions initiales sont importantes
    3. 3. ..et les conditions initiales diffèrent énormément d’un pays à l’autre • “L’état est le plus froid des monstres froids – quoi qu’il dise, il ment – et ce qu’il possède, il l’a volé.” Nietzsche • “Nous avons une obligation de bien faire fonctionner l’état – d’utiliser l’argent durement gagné des américains uniquement dans l’intérêt public. Si nous ne pouvons pas faire cela ..nous ne pouvons justifier les prélèvements d’argent. ” Clinton
    4. 4. Les conséquences sur l’offre de services : découvertes empiriques • Un indice de baisse de la corruption par déviation par rapport à la norme conduit à – Une baisse de 29% de la mortalité infantile – Une hausse de 52 % de l’offre de santé publique – Une hausse de 30 à 60 % du taux de satisfaction de l’amélioration de l’état des routes – Source: Tomaszewska et Shah (2003): Phantom Hospitals, Ghost Schools and Roads to Nowhere: The Impact of Corruption on Public Service Delivery Performance in Developing Countries.
    5. 5. Les facteurs de la corruption: Perspectives théoriques • Modèle de la punition des crimes (Gary Becker, 1968) • Corruption = Monopole plus discrétion moins responsabilité (Klitgaard, 1988) • Nouvelle gestion publique: le gouvernement es un train sans frein – Déconnexion entre sa mission, un environnement encourageant et la culture et la capacité opérationnelles • Perspective de l’économie néo-institutionnelle (ENI) - – Rationalité limitée de principes et coûts de transaction connexes – Comportement optimiste des agents – Des institutions compensatoires inadéquates – Dépendance de la voie : facteurs culturels et historiques et modèles mentaux
    6. 6. Les facteurs de la corruption à partie des études de cas de payx • La légitimité de l’état en tant que garant de “l’intérêt public” est contestée. • La règle de droit est faiblement intégrée. • Les institutions de responsabilité sont inefficaces. • L’engagement des dirigeants nationaux dans la lutte contre la corruption est faible.
    7. 7. Les causes de la corruption: un cadre empirique • Le rôle de l’état • Institutions de responsabilité dans la gouvernance • Culture et encouragements politiques et bureaucratiques • Localisation • Autres facteurs contextuels
    8. 8. Résultats économétriques – Les causes importantes de la corruption par rang • Manque d’orientation des services dans la culture politique/bureaucratique • institutions démocratique( négatives) • Degré d’économie fermée • Héritage colonial • Contrôles bureaucratiques • localisation/décentralisation (négatives) • Source: Gurgur et Shah (2003)
    9. 9. Approche empirique : Effets sur la corruption Agences de lutte contre la corruption Inefficaces dans les pays où la corruption est endémique Enquêtes d’opinion publique Articulent plus précisément les inquiétudes des citoyens Augmenter les salaires du secteur public Pas d’impact ou un impact négatif sur la corruption Réduction de la taille du secteur public Résultats mitigés Responsabilité financière Relation négative et insignifiante avec la corruption
    10. 10. Approche empirique : Effets sur la corruption Indépendance des médias Réduit la corruption Indépendance judiciaire Réduit la corruption Participation des citoyens Réduit la corruption Décentralisation Réduit la corruption Culture bureaucratique Relation positive entre “la maîtrise et le contrôle” et la corruption
    11. 11. Notations de la pertinence d’un menu de programmes de lutte contre la corruption Programme Degré de gouvernance Faible Moyen Bon Augmenter la sensibilisation du public -séminaires Non pertinent Faible Moyen Augmenter la sensibilisation des représentants publics Non pertinent Faible Moyen Agences de lutte contre la corruption, médiateur Non pertinent Faible Moyen Bureau de l’éthique Non pertinent Faible Moyen
    12. 12. Notations de la pertinence d’un menu de programmes de lutte contre la corruption Programme Degré de gouvernance Faible Moyen Bon Augmenter les salaires du secteur public Négligeab le Faible Moyen Réduire la pression sur les salaires Nég. Nég. Nég. Service civil basé sur le mérite Faible Moyen Élevé Enquêtes d’opinion publique Faible Moyen Élevé
    13. 13. Notations de la pertinence d’un menu de programmes de lutte contre la corruption Programme Degré de gouvernance Faible Moyen Bon Responsabilité financière Faible Moyenne Élevée Surveillance parlementaire Faible Moyenne Élevée Réduire les emplois publics Moyen Faible Faible Décentralisation Moyenne Faible Faible Culture bureaucratie/service civil basée sur le client Moyenne Moyenne Faible
    14. 14. Notations de la pertinence d’un menu de programmes de lutte contre la corruption Programme Degré de gouvernance Faible Moyen Bon Réforme de la politique économique Élevée Moyenne Faible Indépendance judiciaire et des médias/participation des citoyens Élevée Moyenne Faible Réduction de la taille du secteur public Élevée Moyenne Faible Règle de droit Élevée Moyenne Faible
    15. 15. Programmes efficaces de lutte contre la corruption basés sur la qualité de la gouvernance/degré de corruption Incidence de la corruption Qualité de la gouvernance Priorités des efforts de lutte contre la corruption Élevée Mauvaise Règle de droit, institutions de participation et de responsabilité; charte des citoyens; limiter les interventions publiques pour se centrer sur la mission principale Moyenne Moyenne Décentralisation & réforme de la politique éco.; gestion et évaluation axées sur les résultats; encouragements d’une offre de services compétitive Faible Bonne Agences de lutte contre la corruption; renforcer la gestion financière; augmenter la sensibilisation des représentants publics; pas de promesse de pots-de- vin

    ×