Badminton motivation

1 037 vues

Publié le

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 037
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
571
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Badminton motivation

  1. 1. Motivation des garçons de mon groupe (9-14 ans) Pour ce travail, je me suis basé sur les réponses des questionnaires mais aussi sur mon ressenti vis-à- vis de certaines caractéristiques. Il nous faut tout d’abord énoncer le contexte. Notre créneau horaire est basé sur le mardi soir de 18h à 19h30 au Badminton Club de l’Isle d’Abeau. Les enfants ont eu cours toute la journée au collège ou à l’école,les enfants sont plus ou moins excitées selon les semaines. On peut donc se demander, pourquoi les élèves viennent au club ? Le Badminton : une activité motivante En effet, le Badminton est une activité très motivante pour la plupart des tranches d’âges. On peut d’ailleurs le remarquer du point de vue sociologique :
  2. 2. Le nombre de licencié total est passé de 130000 pour la saison 2007-2008 à 190000 pour la saison 2013-2014 (chiffes FFBAD). D’où vient cette augmentation ? Qu’est-ce qui poussent les Français à jouer ? J’ai donc repris certaines hypothèses concernant la motivation : C’est une activité où il est possible de se faire plaisir très rapidement. Au bout de 2,3 échanges on est déjà capable de renvoyer le volant sur le terrain adverse. C’est la possibilité de jouer individuellement ou en double (l’aspect sport individuel, sport collectif). C’est une activité ou il n’y a pas de contact physique, ce qui peut être très intéressant si on cherche une activité dite « tranquille » Le Badminton c’est aussi des règles faciles, qui peuvent être facilement mémorisable et adaptable. On peut retrouver les notions de défis, de compétitions, de performances très rapidement sans la nécessité d’une grosse expérience de jeu. C’est une activité très physique, qui peut permettre à tout le monde de se dépenser et de se défouler Il est intéressant de mettre en relation ces hypothèses avec les résultats de notre groupe.
  3. 3. Sur notre groupe, je me suis occupé que des garçons pour les questionnaires sur la motivation. Ce qui est plutôt positif dans notre groupe c’est qu’aucun des garçons n’a mentionné le fait qu’il pratiquait pour faire plaisir à ses parents (ce qui est courant dans cette tranche d’âge). Beaucoup admettent qu’ils pratiquent pour jouer car le Badminton leur plait (plus de ¾). Certains viennent dans un but de compétition, ils cherchent à battre leurs copains, c’est une source de satisfaction pour eux. On a donc essayé, dans nos situations d’apprentissage mais aussi dans notre pédagogie de valoriser le progrès et la performance. Le but pour plusieurs d’entre eux est de continuer l’année prochaine et de faire des compétitions. Les aspects techniques, tactiques et stratégiques ne sont donc pas à négliger. Il nous faut donc faire attention, certains ne s’engagent pas dans les situations s’ils sentent que cela ne leur apporte rien. On peut aussi parler de but d’approbation sociale pour une grosse partie du groupe, ils cherchent à montrer à leurs copains qu’ils se débrouillent bien (cela peut aussi marcher avec les parents). Il nous faut donc faire attention à donner des buts clairs et accessibles à tous (des plus forts au plus faibles). A cet âge-là, je pense que la motivation concernant la maitrise ne se manifeste pas trop. Aucun des élèves n’a énoncé le fait qu’il voulait maitriser de nouveau coups. On cherche le résultat et pas la manière. La grosse source de motivation de notre groupe est l’amusement, le plaisir. Les garçons viennent chercher des émotions, des sensations. La sensation d’avoir fait un bon effort sportif est source de motivation pour certains. On vient ainsi pour se défouler, pour essayer de se donner à fond, de joueur avec ses limites pour certains. On veut se tester. C’est pourquoi avec nous avons essayé Théo et moi de proposer des jeux ludiques, des situations amusantes. On a essayé de jouer sur la nouveauté (ce n’était pas toujours le cas), sur la surprise et l’incertitude. Un bon exemple est la situation de l’Ultimate avec des volants. Le dilemme est de rester en accord avec l’activité de base qui est le Badminton. Il est encore je pense trop tôt pour parler d’affiliation. Il faut dire que beaucoup sont poussés par leurs parents à venir au club. Ils ne sont pas encore maitres de leurs choix. En leurs parlant de notre relation vis-à-vis d’eux, ils semblaient très satisfait de nous. Nous leurs avons demandés ce qu’ils pensaient de nos séances (il est important de se nourrir de Feedbacks), tous avaient l’air satisfaits. Toutefois, deux élèves ont mentionné le fait que l’échauffement était parfois trop. Nous en tiendrons compte dans les prochaines séances. Ce que je vois personnellement, c’est que les consignes sont écoutées à chaque fois. L’absentéisme est peu présent et les comportements sont dans l’ensemble cohérents et rationnels. Je pense que notre motivation personnelle a aussi une influence sur celle du groupe, ainsi on essaye avec Théo d’être souriant et à l’écoute des élèves On peut donc parler de motivation extrinsèque dans notre groupe et de motivation intrinsèque.

×