SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  23
Projet DéCLIC 
Réduire les Inégalités d’accès au Dépistage des Cancers 
au niveau Local (DéCLIC): le partenariat chercheurs-décideurs- 
acteurs comme levier d’action 
Colloque Recherche interventionnelle INCA 17, 18 novembre 2014 
Zoé Vaillant, Responsable Scientifique, MCF UPOND 
Marianne Viot, Chargée de recherche, UPOND 
Stéphane Rican, MCF, UPOND
DéCLIC. Contexte 
1. Inégalités sociales et territoriales de santé, inégalités de cancer se 
creusent 
Creusement continu des inégalités sociales de santé dans le monde en 
Europe, en France (Leclerc et al., 2000, 2008, Shaw et al., 2005). 
ET creusement des écarts spatiaux entre les zones plus avantagées et les moins 
avantagées (Dorling et al, 2001 ; Rican, Salem, Vaillant, Jougla, 2010) lié à des processus de 
ségrégation socio-spatiale de + en + prégnants (Davezies, 2008) en particulier en milieu 
urbain (Schwabe, 2007). Ecarts très forts en Ile de France (région parisienne). 
Ecarts prononcés pour la mortalité par cancers en particulier du sein et 
colorectal alors même que ces deux cancers sont curables si dépistés assez 
tôt.
DéCLIC. Contexte 
De fortes inégalités socio-spatiales pour ces cancers alors même qu’en 
France existent des programmes de dépistage organisés depuis 2004 pour 
le sein et 2008 pour le colon. 
 Pourquoi les taux de participation au dépistage restent bas même s’ils 
augmentent (pour le cancer du sein entre 2004 et 2010 ils sont passés 
de 42,5 % à 52 % INVS). 
 Qu’est-ce qui au niveau local peut encourager les personnes à se faire 
dépister aux bons moments ?
DéCLIC. Contexte 
Bcp de recherches (France, Europe, Amérique du Nord) tentent de comprendre 
les déterminants de ces inégalités d’accès au dépistage 
(Pornet et al, 2010 ; Chauvin et al, 2009, Duport et al, 2008 ; Gueguen et al, 2006 ; von Wagner, 2011 ; Borda 
et al, 2011 ; Renshaw et al, 2010 ; Moser et al, 2009 ; Maheswaran et al, 2006 ; Strumpf et al, 2010 ; Swan et 
al, 2010 ; Meersman et al, 2009 ; Coughlin et al, 2008 ; Lian et al, 2008) 
Ont montré le rôle : 
- des facteurs individuels (âge, CSP , niveau d’éducation, revenu, origine 
ethno-culturelle, couverture sociale…) 
- le rôle de facteurs environnementaux (environnement social du lieu 
de résidence, disponibilité et distance physique aux services de soins , 
etc.) 
Mais les déterminants liés à l’organisation des territoires locaux, à la manière 
dont les acteurs, habitants, élus associations, agissent, s’approprient, gèrent, 
transforment leur territoire restent encore peu analysés (Mobley et al, 2008).
DéCLIC. Contexte 
Territoire : un processus, des maillages, des acteurs 
• En géographie, pas seulement un périmètre donné d’avance pour (périmètre 
d’action d’un service) mais… 
• un construit résultant de la manière dont les acteurs, les habitants, les 
décideurs façonnent, gèrent s’approprient, défendent contrôlent leur 
espace physique ET social et la manière dont en retour ils en sont investis. 
ESPACE SOCIETE 
TERRITOIRE 
• Les jeux d’acteurs présents et passés (politiques 
menées, territorialisation de l’action) produisent et 
transforment les territoires et les inégalités de santé 
qu’ils génèrent, amplifient ou qu’ils corrigent. 
 Et c’est bien cette dynamique mue par des rapports de 
force et de sens (culture) qui dessine les territoires
DéCLIC. Contexte 
2. Emergence de la santé publique au niveau local et de la notion 
de “territoire” 
La loi de santé publique de 2004 soulignait la nécessité de lutter contre les 
inégalités sociales de santé 
La loi de 2009 Hôpital Patients Santé Territoire adjoint les inégalités 
territoriales. 
Le niveau local est considéré comme pertinent pour agir 
- Un outil est le Contrat Local de Santé entre l’Etat-ARS / Ville 
Vient renforcer les Ateliers Santé Ville qui existaient depuis les années 2000 
dans certaines villes dans le cadre de la politique de la ville (discrimination 
positive vers certains quartiers)
DéCLIC. Contexte 
Mais les villes en France n’ont pas de compétence légale en santé sont 
globalement peu outillées et ont peu de savoir faire d’observation et d’action 
en la matière. 
Difficile pour elles de capitaliser tant dans la connaissance que dans l’action. 
 un vrai besoin de connaissances et de savoir faire 
3. De la compartimentation entre chercheurs, acteurs de santé publique et 
décideurs élus à la coproduction et au partage de connaissances pour agir 
Cloisonnement et fossé : 
- entre « monde » de la recherche et monde de l’action 
- entre chercheurs 
- entre praticiens 
 empêche la création d’approches intégrées de la connaissance et de l’action 
pour réduire les ISTS.
Au départ du projet DéCLIC, un partenariat 
existant depuis 2005 
 entre géographes de la santé (UPO) et l’association 
nationale des villes pour la santé publique (ESPT) 
Pour 
 Faire le lien entre recherche et action publique 
 Coproduisant de la connaissance à échelle fine sur les 
territoires d’intervention des décideurs et des acteurs 
pour aider à la décision, à l’évaluation en vue de 
contribuer à la réduction des inégalités sociales et 
territoriales de santé en agissant au niveau local 
En
DéCLIC. Projet multisectoriel et multidisciplinaire 
Cadre opérationnel 
• Un projet qui répond à l’appel à projets Inca : 
« Recherche interventionnelle visant la réduction des inégalités face au cancer » 
• Lancement en septembre 2012 pour trois (3) années 
• Composé de quatre équipes 
•Zoé Vaillant, Géographe, Coordinatrice scientifique du projet DéCLIC 
•Marianne Viot, Géographe, Chargée de recherche 
•Stéphane Rican, Gérard Salem, Audrey Bochaton, Hélène Charreire: Equipe pédagogique, Master GéoSanté 
Mosaïques 
• Pierre André Juven, Coordonnateur / chargé de valorisation du projet DéCLIC 
•Laurent El Ghozi, Président et élu local (Nanterre) ESPT 
•Patricia Loncle, Socio-politiste (Pr.); EHESP Titulaire de la Chaire de recherche sur la jeunesse à l’EHESP 
•Agnès Dumas, Sociologue 
•Philippe Amiel, Sociologue (Pr.) 
•Christophe Perrey (INVs, Ex-IGR), Anthropologue, épistémologue 
IGR (URSHS)
DéCLIC. Réduire les Inégalités d’accès au Dépistage des Cancers 
au niveau Local : le partenariat chercheurs-décideurs-acteurs 
comme levier d’actions 
Cadre opératoire général 
Objet de la recherche : Impact du processus de co-production 
et partage de connaissances sur l’action et la décision pour la 
réduction des inégalités socio-territoriales d’accès à la 
prévention dans les villes 
Analyse des jeux 
d’acteurs et des 
systèmes locaux 
d’action 
Analyse 
intersectorielle 
multidisciplinaire 
et multiscalaire 
Intervention. Coproduire, partager des 
connaissances sur les déterminants socio-territoriaux 
des inégalités d’accès au dépistage 
du cancer du sein dans des villes d’Ile de France 
Coproduction de 
savoirs 
Partage de 
connaissances 
Mobilisation des 
acteurs
Projet DéCLIC. 
Question de recherche 
Quel est l’impact de ce transfert de connaissances sur la réduction des 
inégalités sociales et territoriales de santé ? 
Hypothèse 
Nous supposons que l’Intervention (= le processus de transfert des connaissances) va : 
1. Entrainer une mobilisation d’acteurs / décideurs et 
2. Générer des actions efficaces susceptibles de réduire ces inégalités d’accès au 
dépistage du cancer du sein dans la ville 
La synergie d’acteurs créée à différentes échelles d’intervention va générer 
un décloisonnement entre les acteurs et produire des dynamiques locales 
susceptibles de contribuer à réduire ces inégalités intra-urbaines d’accès au 
dépistage du cancer du sein
Projet DéCLIC. 
Question de recherche 
Quel est l’impact de ce transfert de connaissances sur la réduction des 
inégalités sociales et territoriales de santé ? 
A la fin de l’intervention 
Analyser et mesurer l’impact de notre démarche sur la mise en place de ces actions (ou 
pas) en vue de réduire les inégalités sociales et territoriales de recours au dépistage du 
cancer du sein 
Objectifs d’action : 
• Améliorer globalement la participation au dépistage dans les villes étudiées, et surtout: 
• Réduire les écarts de participation entre les populations et quartiers à échelle infra-urbaine
Projet DéCLIC. Intervention 
1 
• Piloter et animer la plateforme géodépistage au niveau régional 
2 
• Production de diagnostics locaux sur les inégalités d’accès au dépistage du cancer 
du sein et les combinaisons de déterminants locaux en IDF (projet tutoré) 
4 
Université 
Chercheurs 
Etudiants Master 
• Approfondissement de l’apport scientifique au travers de la production de 
nouveaux diagnostics co-produits dans une sélection de villes (stages individuels, 
dissémination, diffusion) 
3 
• Restitutions publiques des travaux des étudiants GéoSanté 
au niveau régional 
(Projet Tutoré) 
Acteurs 
santé publique 
CPAM, SG, INCa, 
ARS, URPS , DASES, 
INPES, ORS, 
DGS,DRJSCS.. 
. 
Plateforme 
géodépistage 
Décideurs Locaux 
(Elus) 
et leurs équipes + 
ASV 
La Plateforme Géodépistage : 
Une dispositif intersectoriel
Projet DéCLIC. Intervention 
1 
• Piloter et animer la plateforme géodépistage au niveau régional 
2 
• Production de diagnostics locaux sur les inégalités d’accès au dépistage du cancer 
du sein et les combinaisons de déterminants locaux en IDF (projet tutoré) 
4 
• Approfondissement de l’apport scientifique au travers de la production de 
nouveaux diagnostics co-produits dans une sélection de villes (stages individuels, 
dissémination, diffusion) 
3 
• Restitutions publiques des travaux des étudiants au niveau régional 
Quel est l’impact de ce transfert de connaissances sur la réduction des inégalités 
sociales et territoriales de santé ?
DéCLIC. Le design de la recherche 
Méthode . Un modèle conceptuel : Une analyse comparative dans l’espace 
(entre villes) et dans le temps (entre 1ère et 3ème année) 
Année 1 - 2012 Année 2 – 2013 Année 3 – 2014 
Villes A 
Suivi intégré 
Forte intensité 
Argenteuil & 
Paris 10 
Diagnostic local (1) 
+ Diffusion des 
résultats + Stage 
Appui continu + 
co-production + 
partage 
Diagnostic 
local (2) 
Villes B 
Suivi partiel 
Intensité moyenne 
Créteil & Antony 
Diagnostic local (1) Diagnostic local (2) 
Villes C 
Groupe Contrôle 
Sarcelles & Asnières 
Diagnostic local : Etude 
rétrospective de 2012 à 
2015
DéCLIC. Le design de la recherche 
Méthode . Un modèle conceptuel : un choix raisonné de 6 villes 
présentant des « environnements contextuels » en santé très 
favorables ou moins favorables 
VILLE A+ 
Argenteuil 
VILLE A – 
Paris 10ème 
VILLE B + 
Antony 
VILLE B – 
Créteil 
VILLE C1 
Asnières 
VILLE C2 
Sarcelles 
Intervention 
Intervention 
Intervention
DéCLIC. Production et interprétation des 
résultats 
Quels critères, mesure de « succès » (ou non) de l’intervention ? 
Ordre de discours quantitatif 
Critère Limites Réponse 
Evolution des taux 
de participation t1 
à t+3 et évolution 
des écarts entre 
quartiers de la 
ville 
Le temps de la mobilisation, de 
la mise en oeuvre d’actions et 
des changements de 
comportements attendus 
derrière n’est pas celui du 
temps du projet de recherche 
(36 mois) 
Une mesure à t+5 ans (2017) 
serait plus adaptée car la 
campagne DO 2015-16 viendrait 
après l’achèvement de 
l’intervention (fin du projet en 
sept 2015) et pourraient 
davantage refléter son impact
DéCLIC. Production et interprétation des 
résultats 
Validité interne du modèle : Quand bien même on observerait une 
évolution favorable des taux d’accès au DO, comment être sûr que l’effet observé est 
bien lié à l’intervention réalisée ? Ordre de discours : Qualitatif 
Critère, mesure de 
« succès » 
Limites Réponse 
- Description du 
processus local de 
transfert, 
coproduction, 
appropriation des 
connaissances (qu’il y 
en ait un ou non). 
- Analyse des jeux 
d’acteurs, élaboration 
d’une typologie des 
systèmes locaux 
d’action 
L’action est soumise aux 
contingences « réelles » 
+ ou – prévisibles, 
événements importants 
forts, (élection, abandon 
de politique coupes 
budgétaires, 
réorganisation de la 
politique de la ville, 
départ d’une personne 
ressource clé etc.). 
Ces événements sont à 
décrire explicitement. 
Comparaison des systèmes locaux et des processus de 
mise en mouvement dans des environnements 
comparables 
Les villes C qui ont des environnements en santé 
favorables sans bénéficier d’intervention pourront 
nous dire le caractère « indispensable » de 
l’intervention selon le contexte. (des contextes qui 
« marchent totu seul ?) 
Le 2è diagnostic géographique en année 3 doit donner 
à voir les évolutions majeures survenues dans la villes 
(ex : dé/repreuplement) permettant d ‘écarter des 
évolutions de taux observées qui ne seraient pas liées 
aux actions mais à des changements majeurs dans la 
ville
DéCLIC. Production et interprétation des 
résultats 
Validité externe : Transférabilité des résultats ? 
• L’analyse de la manière dont localement les questions de santé et de 
dépistage sont ou non saisies politiquement et alimentées ou non par 
notre intervention devrait pouvoir atteindre une portée générale 
• On ne peut prétendre pouvoir prévoir ou affirmer a priori le potentiel 
d’« embrayage » local mais la typologie issue de Déclic pourrait toutefois servir 
de base pour proposer une sorte de « guide » de décryptage de la configuration 
urbaine socio-politique locale permettant d’identifier un contexte + ou – 
propice à la mise en mouvement des acteurs et donc où la démarche serait 
transférable selon des formats adaptés aux acteurs motivés et à leurs moyens.
Elus, Santé Publique & Territoires (ESPT) 
42, boulevard de la Libération 
93203 Saint-Denis Cedex 
www.espt.asso.fr 
01 48 09 55 68 / contact@espt.asso.fr 
Géographes de la santé, Laboratoire Mosaïques 
200, avenue de la république 
92001 Nanterre Cedex 
http://www.espace-sante-territoires.fr/pres.htm 
01 40 97 71 96 / mviot@u-paris10.fr 
Chargée de recherche: Marianne Viot 
Merci !
Plateforme géo-dépistage 
Pilotage des diagnostics locaux de santé, valorisation et développement d’un 
réseau d’acteurs 
Année 1 Année 2 Année 3 
Modèle A 
Suivi intégré 
Diagnostic local + 
Diffusion locale des 
résultats de la recherche + 
Etude complémentaire 
(Stage) 
Continuation et 
renforcement de la 
production , du partage et 
du transfert des 
connaissances en vue de 
générer de l’action 
De nouveau un diagnostic 
local sur le modèle de la 
première année 
Modèle B 
Accompagnement 
partiel en années 1 
et 3 
Diagnostic local + 
Diffusion locale des 
résultats de la recherche 
- - 
De nouveau un diagnostic 
local sur le modèle de la 
première année 
Modèle C 
Groupe Contrôle 
- - - - 
Diagnostic local + Etude 
rétrospective de 2012 à 
2015 
Transfert de 
données 
Planification 
méthodologique 
Co-validation des 
travaux produits 
Echanges sur les 
résultats 
Restitutions 
publiques 
Promotion 
scientifique et 
institutionnelle 
Instance extérieure de pilotage scientifique 
Modélisation 
interdisciplinaire 
des 
déterminants 
socio-spatiaux 
du recours au 
dépistage du 
cancer 
 Circulation des savoirs et processus de transfert des connaissances 
 Analyse transversale des systèmes locaux d’action
Apports pour la ville 
Décloisonnement 
‒ Mobiliser les acteurs existants / Identifier d’autres acteurs sur le territoire 
‒ S’inscrire dans un projet de recherche national visant le décloisonnement et la mutualisation des 
pratiques 
‒ Participer à la construction d’un dispositif de coproduction et de transfert de connaissances en mettant 
en lien des acteurs habituellement séparés et en partageant des données 
‒ Informer, mobiliser : un enjeu de la démocratie sanitaire 
Observation et évaluation 
‒ Participer aux efforts d’évaluation menés par la VP et évaluer ces actions dans le temps 
‒ Ouvrir des perspectives permettant d’évaluer et d’observer finement des inégalités de santé et leurs 
déterminants dans la ville 
‒ S’inscrire dans le Plan Cancer (Evaluation PC II et Planification PCIII) 
Aide à la décision 
‒ Proposer des recommandations opérationnelles (actions ciblées et adaptées au territoire) pour 
améliorer l’accès à la prévention (méthode reproductible et transférable) 
‒ Appuyer la décision politique en faveur de l'action publique locale en santé
 Comment modéliser, capitaliser et 
reproduire ce processus à moyens 
constants ?

Contenu connexe

Similaire à Colloque RI 2014 : Intervention de Zoé VAILLANT (Université Paris Ouest)

INTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territoriale
INTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territorialeINTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territoriale
INTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territorialeTerritorial Intelligence
 
Ce05 lien social-letti
Ce05 lien social-lettiCe05 lien social-letti
Ce05 lien social-lettiCNR_Sante
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)
Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)
Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)Institut national du cancer
 
Rapprocher chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques ...
Rapprocher  chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques  ...Rapprocher  chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques  ...
Rapprocher chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques ...ZoPoirierStephens1
 
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...valéry ridde
 
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...Equipe RENARD
 
TDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap InternationalTDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap InternationalJamaity
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...
Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...
Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...Institut national du cancer
 
Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...
Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...
Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...Le Mouvement Associatif Occitanie
 
Nouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social web
Nouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social webNouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social web
Nouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social webACSSSS
 
Vieillir en santé dans son quartier
Vieillir en santé dans son quartierVieillir en santé dans son quartier
Vieillir en santé dans son quartierPaperjam_redaction
 
Guide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclert
Guide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclertGuide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclert
Guide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclertEgalco
 
Guide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et Loire
Guide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et LoireGuide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et Loire
Guide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et LoireBenoit Besse
 
Loi santé ars paca mdph et zéro sans solutions
Loi santé ars paca  mdph et zéro sans solutionsLoi santé ars paca  mdph et zéro sans solutions
Loi santé ars paca mdph et zéro sans solutionsAnnabelle Denet
 
Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...
Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...
Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...PharmaSuccess
 
Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...
Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...
Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...amusten
 
INTI16 161123 Cyril Masselot - INTI Network
INTI16 161123 Cyril Masselot - INTI NetworkINTI16 161123 Cyril Masselot - INTI Network
INTI16 161123 Cyril Masselot - INTI NetworkTerritorial Intelligence
 

Similaire à Colloque RI 2014 : Intervention de Zoé VAILLANT (Université Paris Ouest) (20)

INTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territoriale
INTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territorialeINTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territoriale
INTI2016 161123 Guénaël DEVILLET - L’observation territoriale
 
Ce05 lien social-letti
Ce05 lien social-lettiCe05 lien social-letti
Ce05 lien social-letti
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)
Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)
Colloque RI 2014 : Intervention de Pierre LOMBRAIL, PU PH, (SFSP)
 
Rapprocher chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques ...
Rapprocher  chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques  ...Rapprocher  chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques  ...
Rapprocher chercheurs et acteurs municipaux: vers des politiques publiques ...
 
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
 
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
Une intervention avortée de courtage en connaissances pour influencer les act...
 
TDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap InternationalTDR appel à consultation Handicap International
TDR appel à consultation Handicap International
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...
Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...
Colloque RI 2014 : Intervention de Louise POTVIN, PhD, (Institut de recherche...
 
Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...
Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...
Les diagnostics territoriaux stratégiques (DTS) du Commissariat général à l’é...
 
PhD Thesis SPIVOCK.PDF
PhD Thesis SPIVOCK.PDFPhD Thesis SPIVOCK.PDF
PhD Thesis SPIVOCK.PDF
 
Nouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social web
Nouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social webNouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social web
Nouveaux savoirs pour les services socio-sanitaires entre blogs et social web
 
Vieillir en santé dans son quartier
Vieillir en santé dans son quartierVieillir en santé dans son quartier
Vieillir en santé dans son quartier
 
Guide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclert
Guide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclertGuide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclert
Guide planifier-evaluer-politique-egafh-aubertine-auclert
 
Guide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et Loire
Guide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et LoireGuide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et Loire
Guide des politiques de jeunesse en milieu rural en Maine et Loire
 
Loi santé ars paca mdph et zéro sans solutions
Loi santé ars paca  mdph et zéro sans solutionsLoi santé ars paca  mdph et zéro sans solutions
Loi santé ars paca mdph et zéro sans solutions
 
ROSKO14 - Presentation of the GDRI INTI
ROSKO14 - Presentation of the GDRI INTIROSKO14 - Presentation of the GDRI INTI
ROSKO14 - Presentation of the GDRI INTI
 
Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...
Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...
Le levier de l'entourage des personnes malade, quelles initiatives en région ...
 
Livre blanc : Personnes vivant avec une maladie neuroévolutive. Pour une soci...
Livre blanc : Personnes vivant avec une maladie neuroévolutive. Pour une soci...Livre blanc : Personnes vivant avec une maladie neuroévolutive. Pour une soci...
Livre blanc : Personnes vivant avec une maladie neuroévolutive. Pour une soci...
 
Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...
Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...
Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la s...
 
INTI16 161123 Cyril Masselot - INTI Network
INTI16 161123 Cyril Masselot - INTI NetworkINTI16 161123 Cyril Masselot - INTI Network
INTI16 161123 Cyril Masselot - INTI Network
 

Plus de Institut national du cancer

Interopérabilité – Bases de données - Jacqueline Clavel
Interopérabilité – Bases de données - Jacqueline ClavelInteropérabilité – Bases de données - Jacqueline Clavel
Interopérabilité – Bases de données - Jacqueline ClavelInstitut national du cancer
 
Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...
Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...
Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...Institut national du cancer
 
Génome, épigénome, signalisation - Olivier Bernard
Génome, épigénome, signalisation - Olivier BernardGénome, épigénome, signalisation - Olivier Bernard
Génome, épigénome, signalisation - Olivier BernardInstitut national du cancer
 
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgPrédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgInstitut national du cancer
 
Modèles animaux et organoïdes - Françoise Rédini
Modèles animaux et organoïdes - Françoise RédiniModèles animaux et organoïdes - Françoise Rédini
Modèles animaux et organoïdes - Françoise RédiniInstitut national du cancer
 
Sciences humaines et sociales - Perrine Marec-Bérard
Sciences humaines et sociales - Perrine Marec-BérardSciences humaines et sociales - Perrine Marec-Bérard
Sciences humaines et sociales - Perrine Marec-BérardInstitut national du cancer
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardInstitut national du cancer
 
Immunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien Marabelle
Immunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien MarabelleImmunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien Marabelle
Immunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien MarabelleInstitut national du cancer
 
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgPrédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgInstitut national du cancer
 
Présentation du PAIR pédiatrie - André Baruchel
Présentation du PAIR pédiatrie - André BaruchelPrésentation du PAIR pédiatrie - André Baruchel
Présentation du PAIR pédiatrie - André BaruchelInstitut national du cancer
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...
Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...
Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...Institut national du cancer
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...Institut national du cancer
 
Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...
Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...
Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...Institut national du cancer
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...Institut national du cancer
 
Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...
Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...
Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...Institut national du cancer
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...
Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...
Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...Institut national du cancer
 

Plus de Institut national du cancer (20)

Interopérabilité – Bases de données - Jacqueline Clavel
Interopérabilité – Bases de données - Jacqueline ClavelInteropérabilité – Bases de données - Jacqueline Clavel
Interopérabilité – Bases de données - Jacqueline Clavel
 
Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...
Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...
Leucémies Aigües Lymphoblastiques de l'enfant, de l'adolescent et du jeune ad...
 
Essais de phase précoce - Gilles Vassal
Essais de phase précoce - Gilles VassalEssais de phase précoce - Gilles Vassal
Essais de phase précoce - Gilles Vassal
 
Immunothérapie - Bernard Nadel
Immunothérapie - Bernard NadelImmunothérapie - Bernard Nadel
Immunothérapie - Bernard Nadel
 
Génome, épigénome, signalisation - Olivier Bernard
Génome, épigénome, signalisation - Olivier BernardGénome, épigénome, signalisation - Olivier Bernard
Génome, épigénome, signalisation - Olivier Bernard
 
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgPrédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
 
Modèles animaux et organoïdes - Françoise Rédini
Modèles animaux et organoïdes - Françoise RédiniModèles animaux et organoïdes - Françoise Rédini
Modèles animaux et organoïdes - Françoise Rédini
 
Sciences humaines et sociales - Perrine Marec-Bérard
Sciences humaines et sociales - Perrine Marec-BérardSciences humaines et sociales - Perrine Marec-Bérard
Sciences humaines et sociales - Perrine Marec-Bérard
 
Radiothérapie - David Azria
Radiothérapie - David AzriaRadiothérapie - David Azria
Radiothérapie - David Azria
 
Contribution des associations de parents
Contribution des associations de parentsContribution des associations de parents
Contribution des associations de parents
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
 
Immunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien Marabelle
Immunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien MarabelleImmunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien Marabelle
Immunothérapie des cancers, nouveaux concepts - Aurélien Marabelle
 
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry FrébourgPrédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
Prédisposition et susceptibilité aux cancer de l'enfant - Thierry Frébourg
 
Présentation du PAIR pédiatrie - André Baruchel
Présentation du PAIR pédiatrie - André BaruchelPrésentation du PAIR pédiatrie - André Baruchel
Présentation du PAIR pédiatrie - André Baruchel
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...
Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...
Colloque RI 2014 : Intervention de Sarah VIEHBECK (Institut de la santé publi...
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (London School of Hygiene a...
 
Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...
Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...
Colloque RI 2014 : Intervention de O.J. SAHLER, MD (Golisano Children’s Hospi...
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...
Colloque RI 2014 : Intervention de Mark PETTICREW (Faculty of Public Health a...
 
Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...
Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...
Colloque RI 2014 : Intervention de David W. BAKER, MD, MPH (Feinberg School o...
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...
Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...
Colloque RI 2014 : Intervention de Ross C. BROWNSON (Washington University in...
 

Dernier

ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 

Dernier (6)

ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 

Colloque RI 2014 : Intervention de Zoé VAILLANT (Université Paris Ouest)

  • 1. Projet DéCLIC Réduire les Inégalités d’accès au Dépistage des Cancers au niveau Local (DéCLIC): le partenariat chercheurs-décideurs- acteurs comme levier d’action Colloque Recherche interventionnelle INCA 17, 18 novembre 2014 Zoé Vaillant, Responsable Scientifique, MCF UPOND Marianne Viot, Chargée de recherche, UPOND Stéphane Rican, MCF, UPOND
  • 2. DéCLIC. Contexte 1. Inégalités sociales et territoriales de santé, inégalités de cancer se creusent Creusement continu des inégalités sociales de santé dans le monde en Europe, en France (Leclerc et al., 2000, 2008, Shaw et al., 2005). ET creusement des écarts spatiaux entre les zones plus avantagées et les moins avantagées (Dorling et al, 2001 ; Rican, Salem, Vaillant, Jougla, 2010) lié à des processus de ségrégation socio-spatiale de + en + prégnants (Davezies, 2008) en particulier en milieu urbain (Schwabe, 2007). Ecarts très forts en Ile de France (région parisienne). Ecarts prononcés pour la mortalité par cancers en particulier du sein et colorectal alors même que ces deux cancers sont curables si dépistés assez tôt.
  • 3. DéCLIC. Contexte De fortes inégalités socio-spatiales pour ces cancers alors même qu’en France existent des programmes de dépistage organisés depuis 2004 pour le sein et 2008 pour le colon.  Pourquoi les taux de participation au dépistage restent bas même s’ils augmentent (pour le cancer du sein entre 2004 et 2010 ils sont passés de 42,5 % à 52 % INVS).  Qu’est-ce qui au niveau local peut encourager les personnes à se faire dépister aux bons moments ?
  • 4. DéCLIC. Contexte Bcp de recherches (France, Europe, Amérique du Nord) tentent de comprendre les déterminants de ces inégalités d’accès au dépistage (Pornet et al, 2010 ; Chauvin et al, 2009, Duport et al, 2008 ; Gueguen et al, 2006 ; von Wagner, 2011 ; Borda et al, 2011 ; Renshaw et al, 2010 ; Moser et al, 2009 ; Maheswaran et al, 2006 ; Strumpf et al, 2010 ; Swan et al, 2010 ; Meersman et al, 2009 ; Coughlin et al, 2008 ; Lian et al, 2008) Ont montré le rôle : - des facteurs individuels (âge, CSP , niveau d’éducation, revenu, origine ethno-culturelle, couverture sociale…) - le rôle de facteurs environnementaux (environnement social du lieu de résidence, disponibilité et distance physique aux services de soins , etc.) Mais les déterminants liés à l’organisation des territoires locaux, à la manière dont les acteurs, habitants, élus associations, agissent, s’approprient, gèrent, transforment leur territoire restent encore peu analysés (Mobley et al, 2008).
  • 5. DéCLIC. Contexte Territoire : un processus, des maillages, des acteurs • En géographie, pas seulement un périmètre donné d’avance pour (périmètre d’action d’un service) mais… • un construit résultant de la manière dont les acteurs, les habitants, les décideurs façonnent, gèrent s’approprient, défendent contrôlent leur espace physique ET social et la manière dont en retour ils en sont investis. ESPACE SOCIETE TERRITOIRE • Les jeux d’acteurs présents et passés (politiques menées, territorialisation de l’action) produisent et transforment les territoires et les inégalités de santé qu’ils génèrent, amplifient ou qu’ils corrigent.  Et c’est bien cette dynamique mue par des rapports de force et de sens (culture) qui dessine les territoires
  • 6. DéCLIC. Contexte 2. Emergence de la santé publique au niveau local et de la notion de “territoire” La loi de santé publique de 2004 soulignait la nécessité de lutter contre les inégalités sociales de santé La loi de 2009 Hôpital Patients Santé Territoire adjoint les inégalités territoriales. Le niveau local est considéré comme pertinent pour agir - Un outil est le Contrat Local de Santé entre l’Etat-ARS / Ville Vient renforcer les Ateliers Santé Ville qui existaient depuis les années 2000 dans certaines villes dans le cadre de la politique de la ville (discrimination positive vers certains quartiers)
  • 7. DéCLIC. Contexte Mais les villes en France n’ont pas de compétence légale en santé sont globalement peu outillées et ont peu de savoir faire d’observation et d’action en la matière. Difficile pour elles de capitaliser tant dans la connaissance que dans l’action.  un vrai besoin de connaissances et de savoir faire 3. De la compartimentation entre chercheurs, acteurs de santé publique et décideurs élus à la coproduction et au partage de connaissances pour agir Cloisonnement et fossé : - entre « monde » de la recherche et monde de l’action - entre chercheurs - entre praticiens  empêche la création d’approches intégrées de la connaissance et de l’action pour réduire les ISTS.
  • 8. Au départ du projet DéCLIC, un partenariat existant depuis 2005  entre géographes de la santé (UPO) et l’association nationale des villes pour la santé publique (ESPT) Pour  Faire le lien entre recherche et action publique  Coproduisant de la connaissance à échelle fine sur les territoires d’intervention des décideurs et des acteurs pour aider à la décision, à l’évaluation en vue de contribuer à la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé en agissant au niveau local En
  • 9. DéCLIC. Projet multisectoriel et multidisciplinaire Cadre opérationnel • Un projet qui répond à l’appel à projets Inca : « Recherche interventionnelle visant la réduction des inégalités face au cancer » • Lancement en septembre 2012 pour trois (3) années • Composé de quatre équipes •Zoé Vaillant, Géographe, Coordinatrice scientifique du projet DéCLIC •Marianne Viot, Géographe, Chargée de recherche •Stéphane Rican, Gérard Salem, Audrey Bochaton, Hélène Charreire: Equipe pédagogique, Master GéoSanté Mosaïques • Pierre André Juven, Coordonnateur / chargé de valorisation du projet DéCLIC •Laurent El Ghozi, Président et élu local (Nanterre) ESPT •Patricia Loncle, Socio-politiste (Pr.); EHESP Titulaire de la Chaire de recherche sur la jeunesse à l’EHESP •Agnès Dumas, Sociologue •Philippe Amiel, Sociologue (Pr.) •Christophe Perrey (INVs, Ex-IGR), Anthropologue, épistémologue IGR (URSHS)
  • 10. DéCLIC. Réduire les Inégalités d’accès au Dépistage des Cancers au niveau Local : le partenariat chercheurs-décideurs-acteurs comme levier d’actions Cadre opératoire général Objet de la recherche : Impact du processus de co-production et partage de connaissances sur l’action et la décision pour la réduction des inégalités socio-territoriales d’accès à la prévention dans les villes Analyse des jeux d’acteurs et des systèmes locaux d’action Analyse intersectorielle multidisciplinaire et multiscalaire Intervention. Coproduire, partager des connaissances sur les déterminants socio-territoriaux des inégalités d’accès au dépistage du cancer du sein dans des villes d’Ile de France Coproduction de savoirs Partage de connaissances Mobilisation des acteurs
  • 11. Projet DéCLIC. Question de recherche Quel est l’impact de ce transfert de connaissances sur la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé ? Hypothèse Nous supposons que l’Intervention (= le processus de transfert des connaissances) va : 1. Entrainer une mobilisation d’acteurs / décideurs et 2. Générer des actions efficaces susceptibles de réduire ces inégalités d’accès au dépistage du cancer du sein dans la ville La synergie d’acteurs créée à différentes échelles d’intervention va générer un décloisonnement entre les acteurs et produire des dynamiques locales susceptibles de contribuer à réduire ces inégalités intra-urbaines d’accès au dépistage du cancer du sein
  • 12. Projet DéCLIC. Question de recherche Quel est l’impact de ce transfert de connaissances sur la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé ? A la fin de l’intervention Analyser et mesurer l’impact de notre démarche sur la mise en place de ces actions (ou pas) en vue de réduire les inégalités sociales et territoriales de recours au dépistage du cancer du sein Objectifs d’action : • Améliorer globalement la participation au dépistage dans les villes étudiées, et surtout: • Réduire les écarts de participation entre les populations et quartiers à échelle infra-urbaine
  • 13. Projet DéCLIC. Intervention 1 • Piloter et animer la plateforme géodépistage au niveau régional 2 • Production de diagnostics locaux sur les inégalités d’accès au dépistage du cancer du sein et les combinaisons de déterminants locaux en IDF (projet tutoré) 4 Université Chercheurs Etudiants Master • Approfondissement de l’apport scientifique au travers de la production de nouveaux diagnostics co-produits dans une sélection de villes (stages individuels, dissémination, diffusion) 3 • Restitutions publiques des travaux des étudiants GéoSanté au niveau régional (Projet Tutoré) Acteurs santé publique CPAM, SG, INCa, ARS, URPS , DASES, INPES, ORS, DGS,DRJSCS.. . Plateforme géodépistage Décideurs Locaux (Elus) et leurs équipes + ASV La Plateforme Géodépistage : Une dispositif intersectoriel
  • 14. Projet DéCLIC. Intervention 1 • Piloter et animer la plateforme géodépistage au niveau régional 2 • Production de diagnostics locaux sur les inégalités d’accès au dépistage du cancer du sein et les combinaisons de déterminants locaux en IDF (projet tutoré) 4 • Approfondissement de l’apport scientifique au travers de la production de nouveaux diagnostics co-produits dans une sélection de villes (stages individuels, dissémination, diffusion) 3 • Restitutions publiques des travaux des étudiants au niveau régional Quel est l’impact de ce transfert de connaissances sur la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé ?
  • 15. DéCLIC. Le design de la recherche Méthode . Un modèle conceptuel : Une analyse comparative dans l’espace (entre villes) et dans le temps (entre 1ère et 3ème année) Année 1 - 2012 Année 2 – 2013 Année 3 – 2014 Villes A Suivi intégré Forte intensité Argenteuil & Paris 10 Diagnostic local (1) + Diffusion des résultats + Stage Appui continu + co-production + partage Diagnostic local (2) Villes B Suivi partiel Intensité moyenne Créteil & Antony Diagnostic local (1) Diagnostic local (2) Villes C Groupe Contrôle Sarcelles & Asnières Diagnostic local : Etude rétrospective de 2012 à 2015
  • 16. DéCLIC. Le design de la recherche Méthode . Un modèle conceptuel : un choix raisonné de 6 villes présentant des « environnements contextuels » en santé très favorables ou moins favorables VILLE A+ Argenteuil VILLE A – Paris 10ème VILLE B + Antony VILLE B – Créteil VILLE C1 Asnières VILLE C2 Sarcelles Intervention Intervention Intervention
  • 17. DéCLIC. Production et interprétation des résultats Quels critères, mesure de « succès » (ou non) de l’intervention ? Ordre de discours quantitatif Critère Limites Réponse Evolution des taux de participation t1 à t+3 et évolution des écarts entre quartiers de la ville Le temps de la mobilisation, de la mise en oeuvre d’actions et des changements de comportements attendus derrière n’est pas celui du temps du projet de recherche (36 mois) Une mesure à t+5 ans (2017) serait plus adaptée car la campagne DO 2015-16 viendrait après l’achèvement de l’intervention (fin du projet en sept 2015) et pourraient davantage refléter son impact
  • 18. DéCLIC. Production et interprétation des résultats Validité interne du modèle : Quand bien même on observerait une évolution favorable des taux d’accès au DO, comment être sûr que l’effet observé est bien lié à l’intervention réalisée ? Ordre de discours : Qualitatif Critère, mesure de « succès » Limites Réponse - Description du processus local de transfert, coproduction, appropriation des connaissances (qu’il y en ait un ou non). - Analyse des jeux d’acteurs, élaboration d’une typologie des systèmes locaux d’action L’action est soumise aux contingences « réelles » + ou – prévisibles, événements importants forts, (élection, abandon de politique coupes budgétaires, réorganisation de la politique de la ville, départ d’une personne ressource clé etc.). Ces événements sont à décrire explicitement. Comparaison des systèmes locaux et des processus de mise en mouvement dans des environnements comparables Les villes C qui ont des environnements en santé favorables sans bénéficier d’intervention pourront nous dire le caractère « indispensable » de l’intervention selon le contexte. (des contextes qui « marchent totu seul ?) Le 2è diagnostic géographique en année 3 doit donner à voir les évolutions majeures survenues dans la villes (ex : dé/repreuplement) permettant d ‘écarter des évolutions de taux observées qui ne seraient pas liées aux actions mais à des changements majeurs dans la ville
  • 19. DéCLIC. Production et interprétation des résultats Validité externe : Transférabilité des résultats ? • L’analyse de la manière dont localement les questions de santé et de dépistage sont ou non saisies politiquement et alimentées ou non par notre intervention devrait pouvoir atteindre une portée générale • On ne peut prétendre pouvoir prévoir ou affirmer a priori le potentiel d’« embrayage » local mais la typologie issue de Déclic pourrait toutefois servir de base pour proposer une sorte de « guide » de décryptage de la configuration urbaine socio-politique locale permettant d’identifier un contexte + ou – propice à la mise en mouvement des acteurs et donc où la démarche serait transférable selon des formats adaptés aux acteurs motivés et à leurs moyens.
  • 20. Elus, Santé Publique & Territoires (ESPT) 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis Cedex www.espt.asso.fr 01 48 09 55 68 / contact@espt.asso.fr Géographes de la santé, Laboratoire Mosaïques 200, avenue de la république 92001 Nanterre Cedex http://www.espace-sante-territoires.fr/pres.htm 01 40 97 71 96 / mviot@u-paris10.fr Chargée de recherche: Marianne Viot Merci !
  • 21. Plateforme géo-dépistage Pilotage des diagnostics locaux de santé, valorisation et développement d’un réseau d’acteurs Année 1 Année 2 Année 3 Modèle A Suivi intégré Diagnostic local + Diffusion locale des résultats de la recherche + Etude complémentaire (Stage) Continuation et renforcement de la production , du partage et du transfert des connaissances en vue de générer de l’action De nouveau un diagnostic local sur le modèle de la première année Modèle B Accompagnement partiel en années 1 et 3 Diagnostic local + Diffusion locale des résultats de la recherche - - De nouveau un diagnostic local sur le modèle de la première année Modèle C Groupe Contrôle - - - - Diagnostic local + Etude rétrospective de 2012 à 2015 Transfert de données Planification méthodologique Co-validation des travaux produits Echanges sur les résultats Restitutions publiques Promotion scientifique et institutionnelle Instance extérieure de pilotage scientifique Modélisation interdisciplinaire des déterminants socio-spatiaux du recours au dépistage du cancer  Circulation des savoirs et processus de transfert des connaissances  Analyse transversale des systèmes locaux d’action
  • 22. Apports pour la ville Décloisonnement ‒ Mobiliser les acteurs existants / Identifier d’autres acteurs sur le territoire ‒ S’inscrire dans un projet de recherche national visant le décloisonnement et la mutualisation des pratiques ‒ Participer à la construction d’un dispositif de coproduction et de transfert de connaissances en mettant en lien des acteurs habituellement séparés et en partageant des données ‒ Informer, mobiliser : un enjeu de la démocratie sanitaire Observation et évaluation ‒ Participer aux efforts d’évaluation menés par la VP et évaluer ces actions dans le temps ‒ Ouvrir des perspectives permettant d’évaluer et d’observer finement des inégalités de santé et leurs déterminants dans la ville ‒ S’inscrire dans le Plan Cancer (Evaluation PC II et Planification PCIII) Aide à la décision ‒ Proposer des recommandations opérationnelles (actions ciblées et adaptées au territoire) pour améliorer l’accès à la prévention (méthode reproductible et transférable) ‒ Appuyer la décision politique en faveur de l'action publique locale en santé
  • 23.  Comment modéliser, capitaliser et reproduire ce processus à moyens constants ?