SlideShare une entreprise Scribd logo
La ballade du soldat
Mânava i Moruroa nei… Parataito mo'e
(Bienvenue à Moruroa !… Paradis perdu)
1er décembre 1963 :

Nous sommes dans les premiers jours de décembre 1963 et
notre section du 5ème RMP, génie-légion, s’apprête à embarquer
sur le TCD Foudre. Je dois dire qu’après plus de 4 mois de
chantier à Arue et de bringue « Quinn’s-La Fayette », un petit
séjour de 3 mois à Moruroa ne peut être que bénéfique pour
notre santé… et notre porte-monnaie.
Le 17 décembre 1963
Nous prenons la mer, beau
temps, mer calme et c’est la
découverte de la Royale et mon
premier voyage sur un bateau (en
dehors du Poti'i Moorea, entre
Papeete et Moorea). Il fait chaud
et avec mon ami Emile, nous
mettons nos matelas
pneumatiques sur le pont du
bateau pour dormir plutôt que
d’aller dans les coursives. Les
marins n’y volent aucun
inconvénient… nous sommes
reçus comme des touristes.
Rade de Papeete le 17/12/1963
Le lendemain, nous longeons pendant presque toute la journée une
côte très basse couverte de cocotiers, sur la gauche Cela nous
parait irréel vu la longueur, en fait nous longeons les atolls de
Hereheretue, Anuanuraro, Anuanurunga, Nukutepipi et, un peu
plus loin, Tematangi.
Le jour suivant dans l’après-midi, nous arrivons à Moruroa… le
choc : multitude de poissons, oiseaux, crustacés, coraux,
cocotiers et plage de sable blanc à l’infini….

Lagon de Moruroa le 19/12/1963
Trois ou quatre sections de notre compagnie sont déjà sur les lieux
depuis août dernier. En majorité des légionnaires et quelques collègues
du génie. Coup de chance, c’est notre lieutenant (un gars formidable),
qui est responsable de l’intendance en plus de son travail au chantier.
Cela nous ouvrira les portes des cuisines…

Ma baraque Fillod
Notre premier chantier
Après notre installation et quelques menus travaux d’entretien, notre
premier chantier sera la construction de fare niau (maison en feuille de
cocotier tressée) à l’endroit le plus large de Moruroa où se trouve une
vieille maison en bois, un four à pain enterré dans le sable de corail et
un petit cimetière de deux ou trois tombes (témoins d’un drame ?)
Vacances à Moruroa 
Ce travail épuisant entrecoupé de baignade dans le lagon...
Ensuite nous entreprendrons un chantier plus vaste, la construction du
foyer, grand bâtiment en Y, couvert de niau, avec un ponton sur le
lagon.
Le futur foyer, dont j'ai peint le dessous du ponton au goudron (très
agréable, en faisant la planche, mais j'étais pas beau à voir à la fin)
Les photos suivantes sont de Georges Pierrot, notre boulanger à
Moruroa, qui m'a autorisé à les publier. Elles sont nettement
meilleures que les miennes et n'ont pas subi le climat humide de
Tahiti depuis près d'un demi-siècle.
Un tresseur de niau (merci à Christian pour la photo).
Nouveau chantier
Un hangar HV9 à un endroit éloigné où il n’y a plus de cocotiers et où la
mer communique avec le lagon à marée haute. Ce hangar HV9 se
situera à l’endroit du début de la future piste d’avion de l’atoll.

Repérage de la zone par un collègue
Un hangar HV9 et le premier quai.
Travaux divers
Un des boulots les plus pénibles, était le déchargement de ciment de
la goélette Orohena. L’ouverture de la cale étant trop petite pour les
palettes ( ?), nous devions mettre les sacs de ciment dans un filet.
Une fois le filet rempli, celuici était transbordé par le
palan du bateau vers une
péniche de débarquement. Il
faut savoir que cela se
passait au milieu du lagon
faute de quai. Au bout d’une
heure, nous étions couverts
de ciment qui collait à la
peau avec la sueur ; Mais,
quelle joie, un plongeon
dans le lagon, nous rinçait et
c’était reparti pour un tour…
La vie de tous les jours.
Pour la douche, il y avait une bâche-réservoir d’eau, surélevée de 2,5
mètres. Au-dessous, étaient fixées des chasses d’eau de WC. Nous
tirions la chasse pour nous mouiller et après le savonnage, nous tirions
à nouveau sur la chasse pour nous rincer. Cette douche n’était ouverte
qu’une heure par jour, en fin de journée de travail. Les réserves d’eau
étaient amenées à Moruora par un bateau de la Royale spécialisé
Presque tout les dimanches, la venue du Bermuda de la RAI (Réseau
Aérien Interinsulaire) nous amène des produits frais, légumes, fruits,
viande,… et le courrier. Nous lisons rapidement les lettres reçues de nos
familles, les nôtres repartent par le même avion… Mais surtout nous
pensons aux améliorations de nos repas.

Si vous êtes l’auteur de cette photo, merci de me passer un message
Quoique ! Pratiquement
tous les jours du poisson
au menu, le poisson que
nous avions pêché la
veille au soir sur la
barrière côté océan ;
Certains jours,
langoustes ! Quand les
prises étaient peu
nombreuses, ces plats
étaient réservés à ceux
qui avaient participé à la
pêche (inutile de vous
dire que j’en faisais
toujours partie).
Je n’ai jamais vu de rat durant mon séjour. Par contre, il y avait des
bernard-l’ermite qui s’introduisaient dans notre baraque la nuit. Pour
les oiseaux, ils étaient peu variés (frégates, sternes,…) mais en très
grand nombres.
Enfin, un bain dans le lagon était un spectacle inouï… nous
avions l’impression de nous baigner dans un aquarium.

Bec de canne (lethrinus = ‘o’eo)
L’eau était d’une telle clarté que nous voyons un fond de 20 mètres
avec précision. Quant j’étais sur un pinacle (colonne verticale de corail
au milieu du lagon), je touchais l’eau avant de plonger pour être sur
qu’elle se trouvait bien là. Et sur les pinacles, des belles huitres
nacrières grandes comme des assiettes.
Les loisirs
J’ai déjà eu l’occasion de parler de la pêche. Certains « dilettantes »
pêchaient pendant la journée côté lagon, comme notre coiffeur,
légionnaire italien, qui pêchait entre deux coupes de cheveux, avec
juste un fil enroulé autour d’une bouteille d’Hinano et un hameçon (je
dis bien, un hameçon, souvent sans appât). Pour nous, c’était le soir,
sur le platier côté océan, dans 50 cm d’eau. Nous étions une douzaine,
en ligne, équipés de nos chaussures « pataugas », un bâton à la main et
quelques lampes morigaz (lampe à pétrole sous pression avec manchon
lumineux). Il suffisait de donner un coup de bâton sur le poisson
endormi pour l’assommer, généralement tarau (loche) pahoro
(perroquet) et roï (mérou)… Quand nous trouvions une langouste,
immédiatement nous l’entourions et c’était à celui qui lui mettrait le
pied dessus le premier. Tout cela finissait dans nos sacs en caoutchouc
(sac de nos matelas pneumatiques).
Nous avons passé trois ou quatre week-ends sur des motu (îlots)
éloignés pour la pêche. Un chaland de débarquement nous y amenait le
samedi et venait nous rechercher le dimanche.

Un hoa, chenal peu profond entre l’océan et le lagon
Traversée d'un hoa
Bivouac sur la plage
Le 25 décembre, bien sur, la crèche de Noël avec les
légionnaires et « Joyeux Noël » en français et en allemand.
Le spectacle du coucher de soleil, avec les raies mantas qui
sautent hors de l’eau pour se débarrasser des parasites.
Le retour le 15 mars 1964
Et voilà, arrive ce jour où il faut quitter ce sol si accueillant… mais nous
sommes aussi content de retrouver bientôt Tahiti, ses dancings, ses
charmantes vahiné… et les copains.
Donc fin Mars, nous embarquons sur le Cheliff…
Nous ferons escale au large de Fangataufa pour débarquer du
personnel et du matériel par baleinière. Une journée de spectacle pour
nous et de travail périlleux pour les paumutu et les marins.
Baleinière de récif
Qu’est devenu Fangataufa, atoll inhabité et protégé ?
Et le surlendemain, arrivée à Papeete
Nous retrouvons nos copains et… nos copines, évidemment. C’est
reparti pour les virées tardives Quinn’s, La Fayette, etc.…

Que fait ma vespa devant le Quinn’s !!!
Je suis affecté au bureau de solde de la marine, sis au rez-dechaussée du Grand Hôtel à Papeete.
CONCLUSION
Maintenant, quand j’y repense, je
crois que nous avons commis une
faute ; Pendant ces trois mois,
nous ne nous sommes jamais posé
la question de savoir ce que nous
étions venu faire ici…
Même pas : C’est un centre de
repos ? Un club de vacances pour
famille de militaire ? Une base de
sous-marin ?...
Comment aurions nous pu
imaginer que deux ans et demi
après…
l’enfer s’abattrait sur ce paradis ?
Photos (à l’exception de
celles qui sont notées) et
montage de Pierre

Le café pendant les pauses
est de Maiarii

Contenu connexe

Tendances

Eco velo Steph et Nico
Eco velo Steph et NicoEco velo Steph et Nico
Eco velo Steph et Nico
stephanie grain
 
Le pantanal mondial 4 x4 numéro 145
Le pantanal   mondial 4 x4 numéro 145Le pantanal   mondial 4 x4 numéro 145
Le pantanal mondial 4 x4 numéro 145
teneree2014
 
Márcia Ferreira nº 841 8ºA
Márcia Ferreira nº 841 8ºAMárcia Ferreira nº 841 8ºA
Márcia Ferreira nº 841 8ºA
INAbiblioteca
 
Pesca alla mosca / Pêche à la mouche
Pesca alla mosca / Pêche à la mouchePesca alla mosca / Pêche à la mouche
Pesca alla mosca / Pêche à la mouche
hotellucija
 
Açores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdf
Açores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdfAçores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdf
Açores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdfRomain Libet
 
Diva andaman
Diva andamanDiva andaman
Diva andaman
Romain Libet
 
Powerpoint les canaries 2
Powerpoint les canaries 2Powerpoint les canaries 2
Powerpoint les canaries 2mandarine47
 
Voyage en grece1li
Voyage en grece1liVoyage en grece1li
Voyage en grece1livadrouilleur
 
David Brandão nº 1536 8ºA
David Brandão nº 1536  8ºADavid Brandão nº 1536  8ºA
David Brandão nº 1536 8ºA
INAbiblioteca
 
Rita Gomes nº 978 8ºA
Rita Gomes nº 978 8ºARita Gomes nº 978 8ºA
Rita Gomes nº 978 8ºA
INAbiblioteca
 
Journal de bord suite
Journal de bord suiteJournal de bord suite
Journal de bord suitejtroisfont
 
Journal de bord suite
Journal de bord suiteJournal de bord suite
Journal de bord suitejtroisfont
 
Libro de leyendas comenius en francés
Libro de leyendas comenius en francésLibro de leyendas comenius en francés
Libro de leyendas comenius en francés
jualopmar
 
Afonso Fiel nº 129
Afonso Fiel nº 129Afonso Fiel nº 129
Afonso Fiel nº 129
INAbiblioteca
 
Caroline Billen
Caroline BillenCaroline Billen
Caroline BillenLeSoir.be
 

Tendances (18)

Eco velo Steph et Nico
Eco velo Steph et NicoEco velo Steph et Nico
Eco velo Steph et Nico
 
Le pantanal mondial 4 x4 numéro 145
Le pantanal   mondial 4 x4 numéro 145Le pantanal   mondial 4 x4 numéro 145
Le pantanal mondial 4 x4 numéro 145
 
Márcia Ferreira nº 841 8ºA
Márcia Ferreira nº 841 8ºAMárcia Ferreira nº 841 8ºA
Márcia Ferreira nº 841 8ºA
 
Diva Andaman.pdf
Diva Andaman.pdfDiva Andaman.pdf
Diva Andaman.pdf
 
Pesca alla mosca / Pêche à la mouche
Pesca alla mosca / Pêche à la mouchePesca alla mosca / Pêche à la mouche
Pesca alla mosca / Pêche à la mouche
 
Açores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdf
Açores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdfAçores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdf
Açores Safari Mégafaune et Exploration de l'archipel.pdf
 
Diva andaman
Diva andamanDiva andaman
Diva andaman
 
Powerpoint les canaries 2
Powerpoint les canaries 2Powerpoint les canaries 2
Powerpoint les canaries 2
 
Voyage en grece
Voyage en greceVoyage en grece
Voyage en grece
 
Voyage en grece1li
Voyage en grece1liVoyage en grece1li
Voyage en grece1li
 
David Brandão nº 1536 8ºA
David Brandão nº 1536  8ºADavid Brandão nº 1536  8ºA
David Brandão nº 1536 8ºA
 
Rita Gomes nº 978 8ºA
Rita Gomes nº 978 8ºARita Gomes nº 978 8ºA
Rita Gomes nº 978 8ºA
 
cjV&V1-2-12
cjV&V1-2-12cjV&V1-2-12
cjV&V1-2-12
 
Journal de bord suite
Journal de bord suiteJournal de bord suite
Journal de bord suite
 
Journal de bord suite
Journal de bord suiteJournal de bord suite
Journal de bord suite
 
Libro de leyendas comenius en francés
Libro de leyendas comenius en francésLibro de leyendas comenius en francés
Libro de leyendas comenius en francés
 
Afonso Fiel nº 129
Afonso Fiel nº 129Afonso Fiel nº 129
Afonso Fiel nº 129
 
Caroline Billen
Caroline BillenCaroline Billen
Caroline Billen
 

Similaire à Ballade du soldat

Powerpoint dominique
Powerpoint dominiquePowerpoint dominique
Powerpoint dominiquemandarine47
 
travel -Perce, quebec
travel -Perce, quebectravel -Perce, quebec
travel -Perce, quebecARCHOUK
 
Les plages
Les plages   Les plages
Les plages
InayatRashida
 
SUNSHINE COAST - BC
SUNSHINE COAST - BCSUNSHINE COAST - BC
SUNSHINE COAST - BC
Media Work Lab
 
Croisière en Croatie
Croisière en CroatieCroisière en Croatie
Croisière en Croatie
goelette-expert
 
Carnet de voyage au 01:02:13
Carnet de voyage au 01:02:13Carnet de voyage au 01:02:13
Carnet de voyage au 01:02:13
kristined1
 
43493 velour
43493 velour43493 velour
43493 velour
Renée Bukay
 
La mer au Pays de Fouesnant - wubz17
La mer au Pays de Fouesnant -  wubz17La mer au Pays de Fouesnant -  wubz17
La mer au Pays de Fouesnant - wubz17
Foenizella.com
 
Argentine
ArgentineArgentine
Argentine
Claire Jee
 
28 belles photos
28 belles photos28 belles photos
28 belles photosLuiz Dias
 
Le gois noirmoutier
Le gois noirmoutierLe gois noirmoutier
Le gois noirmoutier
denis
 
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence YoukineDecouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
lbois
 
Confuence hors-serie2018-web v2
Confuence hors-serie2018-web v2Confuence hors-serie2018-web v2
Confuence hors-serie2018-web v2
rennesmetropole
 
Presqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCE
Presqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCEPresqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCE
Presqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCE
Ungava Louise
 
Presqua Le Guerandaise
Presqua Le GuerandaisePresqua Le Guerandaise
Presqua Le Guerandaiseadam eva
 

Similaire à Ballade du soldat (20)

Powerpoint dominique
Powerpoint dominiquePowerpoint dominique
Powerpoint dominique
 
travel -Perce, quebec
travel -Perce, quebectravel -Perce, quebec
travel -Perce, quebec
 
Les plages
Les plages   Les plages
Les plages
 
SUNSHINE COAST - BC
SUNSHINE COAST - BCSUNSHINE COAST - BC
SUNSHINE COAST - BC
 
Croisière en Croatie
Croisière en CroatieCroisière en Croatie
Croisière en Croatie
 
Carnet de voyage au 01:02:13
Carnet de voyage au 01:02:13Carnet de voyage au 01:02:13
Carnet de voyage au 01:02:13
 
3b global
3b global3b global
3b global
 
La tragédie du titanic
La tragédie du titanicLa tragédie du titanic
La tragédie du titanic
 
43493 velour
43493 velour43493 velour
43493 velour
 
La mer au Pays de Fouesnant - wubz17
La mer au Pays de Fouesnant -  wubz17La mer au Pays de Fouesnant -  wubz17
La mer au Pays de Fouesnant - wubz17
 
Lucaline en norvège
Lucaline en norvègeLucaline en norvège
Lucaline en norvège
 
Argentine
ArgentineArgentine
Argentine
 
Hopewell
HopewellHopewell
Hopewell
 
28 belles photos
28 belles photos28 belles photos
28 belles photos
 
Le gois noirmoutier
Le gois noirmoutierLe gois noirmoutier
Le gois noirmoutier
 
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence YoukineDecouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
 
28 belles photos
28 belles photos28 belles photos
28 belles photos
 
Confuence hors-serie2018-web v2
Confuence hors-serie2018-web v2Confuence hors-serie2018-web v2
Confuence hors-serie2018-web v2
 
Presqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCE
Presqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCEPresqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCE
Presqu'île guérandaise, Bretagne, FRANCE
 
Presqua Le Guerandaise
Presqua Le GuerandaisePresqua Le Guerandaise
Presqua Le Guerandaise
 

Plus de Carabasse98707

Lalibela2
Lalibela2Lalibela2
Lalibela2
Carabasse98707
 
Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)
Carabasse98707
 
Tahiti en 1975
Tahiti en 1975Tahiti en 1975
Tahiti en 1975
Carabasse98707
 
Vocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine CookVocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine Cook
Carabasse98707
 
Modélisme a Tahiti
Modélisme a TahitiModélisme a Tahiti
Modélisme a Tahiti
Carabasse98707
 
Patchwork polynésien
Patchwork polynésienPatchwork polynésien
Patchwork polynésien
Carabasse98707
 
Moerava pays des merveilles hérault
Moerava pays des merveilles héraultMoerava pays des merveilles hérault
Moerava pays des merveilles hérault
Carabasse98707
 
Moerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lotMoerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lot
Carabasse98707
 
Le Jardin de Tahiti (2)
Le Jardin de Tahiti (2)Le Jardin de Tahiti (2)
Le Jardin de Tahiti (2)Carabasse98707
 
Nos compagnons
Nos compagnonsNos compagnons
Nos compagnons
Carabasse98707
 
Panier polynésien
Panier polynésienPanier polynésien
Panier polynésien
Carabasse98707
 
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie françaiseMangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Carabasse98707
 
Tahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-ventTahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-vent
Carabasse98707
 
Maisons polynésiennes
Maisons polynésiennesMaisons polynésiennes
Maisons polynésiennes
Carabasse98707
 
Le jardin de tahiti
Le jardin de tahitiLe jardin de tahiti
Le jardin de tahiti
Carabasse98707
 
Eugénie Maiarii
Eugénie MaiariiEugénie Maiarii
Eugénie Maiarii
Carabasse98707
 
Voyage Lot
Voyage LotVoyage Lot
Voyage Lot
Carabasse98707
 
Ancêtres Carabasse
Ancêtres CarabasseAncêtres Carabasse
Ancêtres Carabasse
Carabasse98707
 

Plus de Carabasse98707 (19)

Lalibela2
Lalibela2Lalibela2
Lalibela2
 
Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)Le bonheur est aux Gambier (2)
Le bonheur est aux Gambier (2)
 
Tahiti en 1975
Tahiti en 1975Tahiti en 1975
Tahiti en 1975
 
Vocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine CookVocabulaire du capitaine Cook
Vocabulaire du capitaine Cook
 
Modélisme a Tahiti
Modélisme a TahitiModélisme a Tahiti
Modélisme a Tahiti
 
Patchwork polynésien
Patchwork polynésienPatchwork polynésien
Patchwork polynésien
 
Moerava pays des merveilles hérault
Moerava pays des merveilles héraultMoerava pays des merveilles hérault
Moerava pays des merveilles hérault
 
Moerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lotMoerava pays des merveilles lot
Moerava pays des merveilles lot
 
Le Jardin de Tahiti (2)
Le Jardin de Tahiti (2)Le Jardin de Tahiti (2)
Le Jardin de Tahiti (2)
 
Nos compagnons
Nos compagnonsNos compagnons
Nos compagnons
 
Panier polynésien
Panier polynésienPanier polynésien
Panier polynésien
 
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie françaiseMangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
Mangareva - Archipel des Gambier - Polynésie française
 
Tahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-ventTahaa – îles sous-le-vent
Tahaa – îles sous-le-vent
 
Maisons polynésiennes
Maisons polynésiennesMaisons polynésiennes
Maisons polynésiennes
 
Le jardin de tahiti
Le jardin de tahitiLe jardin de tahiti
Le jardin de tahiti
 
Chapeau polynesien
Chapeau polynesienChapeau polynesien
Chapeau polynesien
 
Eugénie Maiarii
Eugénie MaiariiEugénie Maiarii
Eugénie Maiarii
 
Voyage Lot
Voyage LotVoyage Lot
Voyage Lot
 
Ancêtres Carabasse
Ancêtres CarabasseAncêtres Carabasse
Ancêtres Carabasse
 

Ballade du soldat

  • 1. La ballade du soldat Mânava i Moruroa nei… Parataito mo'e (Bienvenue à Moruroa !… Paradis perdu)
  • 2. 1er décembre 1963 : Nous sommes dans les premiers jours de décembre 1963 et notre section du 5ème RMP, génie-légion, s’apprête à embarquer sur le TCD Foudre. Je dois dire qu’après plus de 4 mois de chantier à Arue et de bringue « Quinn’s-La Fayette », un petit séjour de 3 mois à Moruroa ne peut être que bénéfique pour notre santé… et notre porte-monnaie.
  • 3. Le 17 décembre 1963 Nous prenons la mer, beau temps, mer calme et c’est la découverte de la Royale et mon premier voyage sur un bateau (en dehors du Poti'i Moorea, entre Papeete et Moorea). Il fait chaud et avec mon ami Emile, nous mettons nos matelas pneumatiques sur le pont du bateau pour dormir plutôt que d’aller dans les coursives. Les marins n’y volent aucun inconvénient… nous sommes reçus comme des touristes.
  • 4. Rade de Papeete le 17/12/1963
  • 5. Le lendemain, nous longeons pendant presque toute la journée une côte très basse couverte de cocotiers, sur la gauche Cela nous parait irréel vu la longueur, en fait nous longeons les atolls de Hereheretue, Anuanuraro, Anuanurunga, Nukutepipi et, un peu plus loin, Tematangi.
  • 6. Le jour suivant dans l’après-midi, nous arrivons à Moruroa… le choc : multitude de poissons, oiseaux, crustacés, coraux, cocotiers et plage de sable blanc à l’infini…. Lagon de Moruroa le 19/12/1963
  • 7. Trois ou quatre sections de notre compagnie sont déjà sur les lieux depuis août dernier. En majorité des légionnaires et quelques collègues du génie. Coup de chance, c’est notre lieutenant (un gars formidable), qui est responsable de l’intendance en plus de son travail au chantier. Cela nous ouvrira les portes des cuisines… Ma baraque Fillod
  • 8. Notre premier chantier Après notre installation et quelques menus travaux d’entretien, notre premier chantier sera la construction de fare niau (maison en feuille de cocotier tressée) à l’endroit le plus large de Moruroa où se trouve une vieille maison en bois, un four à pain enterré dans le sable de corail et un petit cimetière de deux ou trois tombes (témoins d’un drame ?)
  • 10. Ce travail épuisant entrecoupé de baignade dans le lagon...
  • 11. Ensuite nous entreprendrons un chantier plus vaste, la construction du foyer, grand bâtiment en Y, couvert de niau, avec un ponton sur le lagon. Le futur foyer, dont j'ai peint le dessous du ponton au goudron (très agréable, en faisant la planche, mais j'étais pas beau à voir à la fin)
  • 12. Les photos suivantes sont de Georges Pierrot, notre boulanger à Moruroa, qui m'a autorisé à les publier. Elles sont nettement meilleures que les miennes et n'ont pas subi le climat humide de Tahiti depuis près d'un demi-siècle.
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18. Un tresseur de niau (merci à Christian pour la photo).
  • 19. Nouveau chantier Un hangar HV9 à un endroit éloigné où il n’y a plus de cocotiers et où la mer communique avec le lagon à marée haute. Ce hangar HV9 se situera à l’endroit du début de la future piste d’avion de l’atoll. Repérage de la zone par un collègue
  • 20. Un hangar HV9 et le premier quai.
  • 21. Travaux divers Un des boulots les plus pénibles, était le déchargement de ciment de la goélette Orohena. L’ouverture de la cale étant trop petite pour les palettes ( ?), nous devions mettre les sacs de ciment dans un filet. Une fois le filet rempli, celuici était transbordé par le palan du bateau vers une péniche de débarquement. Il faut savoir que cela se passait au milieu du lagon faute de quai. Au bout d’une heure, nous étions couverts de ciment qui collait à la peau avec la sueur ; Mais, quelle joie, un plongeon dans le lagon, nous rinçait et c’était reparti pour un tour…
  • 22. La vie de tous les jours. Pour la douche, il y avait une bâche-réservoir d’eau, surélevée de 2,5 mètres. Au-dessous, étaient fixées des chasses d’eau de WC. Nous tirions la chasse pour nous mouiller et après le savonnage, nous tirions à nouveau sur la chasse pour nous rincer. Cette douche n’était ouverte qu’une heure par jour, en fin de journée de travail. Les réserves d’eau étaient amenées à Moruora par un bateau de la Royale spécialisé
  • 23. Presque tout les dimanches, la venue du Bermuda de la RAI (Réseau Aérien Interinsulaire) nous amène des produits frais, légumes, fruits, viande,… et le courrier. Nous lisons rapidement les lettres reçues de nos familles, les nôtres repartent par le même avion… Mais surtout nous pensons aux améliorations de nos repas. Si vous êtes l’auteur de cette photo, merci de me passer un message
  • 24. Quoique ! Pratiquement tous les jours du poisson au menu, le poisson que nous avions pêché la veille au soir sur la barrière côté océan ; Certains jours, langoustes ! Quand les prises étaient peu nombreuses, ces plats étaient réservés à ceux qui avaient participé à la pêche (inutile de vous dire que j’en faisais toujours partie).
  • 25. Je n’ai jamais vu de rat durant mon séjour. Par contre, il y avait des bernard-l’ermite qui s’introduisaient dans notre baraque la nuit. Pour les oiseaux, ils étaient peu variés (frégates, sternes,…) mais en très grand nombres.
  • 26.
  • 27. Enfin, un bain dans le lagon était un spectacle inouï… nous avions l’impression de nous baigner dans un aquarium. Bec de canne (lethrinus = ‘o’eo)
  • 28. L’eau était d’une telle clarté que nous voyons un fond de 20 mètres avec précision. Quant j’étais sur un pinacle (colonne verticale de corail au milieu du lagon), je touchais l’eau avant de plonger pour être sur qu’elle se trouvait bien là. Et sur les pinacles, des belles huitres nacrières grandes comme des assiettes.
  • 29. Les loisirs J’ai déjà eu l’occasion de parler de la pêche. Certains « dilettantes » pêchaient pendant la journée côté lagon, comme notre coiffeur, légionnaire italien, qui pêchait entre deux coupes de cheveux, avec juste un fil enroulé autour d’une bouteille d’Hinano et un hameçon (je dis bien, un hameçon, souvent sans appât). Pour nous, c’était le soir, sur le platier côté océan, dans 50 cm d’eau. Nous étions une douzaine, en ligne, équipés de nos chaussures « pataugas », un bâton à la main et quelques lampes morigaz (lampe à pétrole sous pression avec manchon lumineux). Il suffisait de donner un coup de bâton sur le poisson endormi pour l’assommer, généralement tarau (loche) pahoro (perroquet) et roï (mérou)… Quand nous trouvions une langouste, immédiatement nous l’entourions et c’était à celui qui lui mettrait le pied dessus le premier. Tout cela finissait dans nos sacs en caoutchouc (sac de nos matelas pneumatiques).
  • 30. Nous avons passé trois ou quatre week-ends sur des motu (îlots) éloignés pour la pêche. Un chaland de débarquement nous y amenait le samedi et venait nous rechercher le dimanche. Un hoa, chenal peu profond entre l’océan et le lagon
  • 32. Bivouac sur la plage
  • 33. Le 25 décembre, bien sur, la crèche de Noël avec les légionnaires et « Joyeux Noël » en français et en allemand.
  • 34. Le spectacle du coucher de soleil, avec les raies mantas qui sautent hors de l’eau pour se débarrasser des parasites.
  • 35. Le retour le 15 mars 1964 Et voilà, arrive ce jour où il faut quitter ce sol si accueillant… mais nous sommes aussi content de retrouver bientôt Tahiti, ses dancings, ses charmantes vahiné… et les copains. Donc fin Mars, nous embarquons sur le Cheliff…
  • 36. Nous ferons escale au large de Fangataufa pour débarquer du personnel et du matériel par baleinière. Une journée de spectacle pour nous et de travail périlleux pour les paumutu et les marins.
  • 38.
  • 39. Qu’est devenu Fangataufa, atoll inhabité et protégé ?
  • 40. Et le surlendemain, arrivée à Papeete
  • 41. Nous retrouvons nos copains et… nos copines, évidemment. C’est reparti pour les virées tardives Quinn’s, La Fayette, etc.… Que fait ma vespa devant le Quinn’s !!!
  • 42. Je suis affecté au bureau de solde de la marine, sis au rez-dechaussée du Grand Hôtel à Papeete.
  • 43. CONCLUSION Maintenant, quand j’y repense, je crois que nous avons commis une faute ; Pendant ces trois mois, nous ne nous sommes jamais posé la question de savoir ce que nous étions venu faire ici… Même pas : C’est un centre de repos ? Un club de vacances pour famille de militaire ? Une base de sous-marin ?... Comment aurions nous pu imaginer que deux ans et demi après… l’enfer s’abattrait sur ce paradis ?
  • 44. Photos (à l’exception de celles qui sont notées) et montage de Pierre Le café pendant les pauses est de Maiarii