SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  6
Télécharger pour lire hors ligne
CODE DE DEONTOLOGIE DE LA FIRPS

Code de déontologie approuvé par le Conseil d’Administration du 13 avril 2011.

Le présent document constitue le Code de déontologie de la Fédération des Intervenants
en Risques PsychoSociaux.

Seul le Conseil d’Administration de la FIRPS a le pouvoir de modifier son Code de
déontologie selon les règles régissant son fonctionnement.

A cet effet, un point sur son application sera effectué dans le cadre du Conseil
d’Administration au moins une fois par an.




                                 1. PREAMBULE

Ce Code de déontologie régit un mode d'exercice des adhérents et des membres de la
FIRPS en vue du respect d’une éthique commune. Il cherche à répondre à un ensemble
de droits et devoirs qui régissent les actes des Intervenants en prévention des risques
psychosociaux, la conduite de ceux qui l'exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs
clients ou le public.

Le respect de la personne humaine dans sa dimension psychique est un droit inaliénable

Le présent Code de déontologie est destiné à servir de règles professionnelles aux
hommes et aux femmes intervenant en prévention des risques psychosociaux, quels que
soient leur mode d’exercice et leur cadre professionnel, y compris leurs activités
d'enseignement et de recherche.

Les signataires du présent Code s’emploient à le faire connaître et respecter et implique
leur engagement à respecter les dispositions de celui-ci. Ils s’engagent à faire adhérer
leurs salariés et sous-traitants avec qui ils mèneront des missions afférentes aux RPS.




FIRPS                             Code de déontologie
2. CADRE JURIDIQUE

Le Code de déontologie est subordonné à d'autres textes plus importants, la Constitution
et les lois. En particulier pour la France, le Code de la santé publique, le Code du travail,
les accords nationaux interprofessionnels, les directives européennes et plus
généralement le strict respect des législations en vigueur dans les pays concernés.


L’intervenant ne peut se prévaloir de sa fonction pour cautionner un acte illégal.
Dans le cas particulier où ce sont des informations à caractère confidentiel qui lui
indiquent des situations susceptibles de porter atteinte à l'intégrité psychique ou
physique de quiconque, l’intervenant évalue en conscience la conduite à tenir, en tenant
compte des prescriptions légales en matière de secret professionnel et d'assistance à
personne en danger. L’intervenant peut éclairer sa décision en prenant conseil auprès
de collègues expérimentés.


                           3. PRINCIPE GENERAUX

La complexité des situations et des types d’intervention s'oppose à la simple application
systématique de règles pratiques.
Le respect des règles du présent Code de déontologie repose sur une réflexion éthique
et une capacité de discernement, dans l'observance des grands principes suivants :

   Art 1.     Respect des droits à la personne
Tout membre adhérent de la FIRPS réfère son exercice aux principes édictés par les
législations nationale, européenne et internationale sur le respect des droits
fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur
protection.

   Art 2.     Compétence
L’intervenant ou le cabinet les employant tient ses compétences de connaissances
théoriques régulièrement mises à jour, d'une formation continue, de la recherche et des
publications scientifiques. Chaque intervenant est garant de ses qualifications
particulières et définit ses limites propres, compte tenu de sa formation et de son
expérience. Il refuse toute intervention lorsqu'il sait ne pas avoir les compétences
requises.

   Art 3.     Responsabilité
Outre les responsabilités définies par la loi commune, chaque intervenant a une
responsabilité professionnelle. Il s'attache à ce que ses interventions se conforment aux
règles du présent Code. Dans le cadre de ses compétences professionnelles,
l’intervenant décide du choix et de l'application des méthodes et techniques qu'il conçoit
et met en oeuvre. Il répond donc personnellement de ses choix et des conséquences
directes de ses actions et avis professionnels.




FIRPS                               Code de déontologie                              page 2/6
Art 4.      Probité
Chaque intervenant a un devoir de probité dans toutes ses relations professionnelles. Ce
devoir fonde l'observance des règles déontologiques et son effort continu pour affiner
ses interventions, préciser ses méthodes et définir ses buts.

   Art 5.      Rigueur méthodologique
Les modes d'intervention choisis par les intervenants doivent pouvoir faire l'objet d'une
explicitation raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction. Toute
évaluation ou tout résultat doit pouvoir faire l'objet d'un débat contradictoire des
professionnels entre eux.

   Art 6.      Respect du but assigné
Les dispositifs méthodologiques mis en place par les intervenants répondent aux motifs
de ses interventions, et à eux seulement.

   Art 7.      Clause de conscience
Dans toutes les circonstances où l’intervenant estime ne pas pouvoir respecter ces
principes, il est en droit de faire jouer la clause de conscience.




    4. MODALITE D’EXERCICE DE LA PROFESSION AVEC
               SES CLIENTS OU MANDANTS

   Art 8.  Les intervenants font leur les règles déontologiques du consultant
      proposé par l’INRS :


Le travail du consultant ne peut se réaliser que dans le respect de valeurs éthiques fortes.

Anonymat : ses analyses portent sur les fonctionnements observés au sein de l’entreprise,
leurs liens avec le travail et leurs répercussions générales, notamment sur la santé physique
et mentale des salariés. La restitution est anonyme et exclut toute recherche de
responsabilité individuelle.

Confidentialité : tout ce qui aura pu être dit ou compris de la sphère privée ou subjective
des personnes est couvert par le secret professionnel du consultant. Ces informations ne
pourront faire l’objet de divulgation ou de restitution sous quelque forme que ce soit. La
confidentialité s’applique également aux informations fournies au consultant par l’entreprise
dans le cadre de sa mission ainsi qu’au contenu de son intervention.

Intégrité : le consultant doit agir indépendamment de tout intérêt particulier ou commercial
de nature à influer sur son intervention. Dans le cas contraire, il doit s’en ouvrir à son client.

Professionnalisme : le consultant ne doit accepter que les missions relevant de son champ
de compétences.



FIRPS                                 Code de déontologie                                page 3/6
Art 9.    Discrétion
L’intervenant doit faire preuve de la plus grande discrétion dans l'exercice de ses
missions et s'attacher, dans sa vie privée et professionnelle, à éviter tout agissement
susceptible d'altérer la dignité et l'honneur de la profession. Il doit, notamment,
accomplir sa mission avec rigueur et sérénité.

   Art 10.   Indépendance
Les rapports des intervenants avec leurs clients ou leurs mandants sont basés sur la
loyauté, l'indépendance et l'obligation d'accomplir leurs missions avec impartialité,
sincérité, éthique et objectivité. Nous entendons ici par éthique le respect de la vie
privée mais aussi la clarification dans le cadre de la mission, de la manière dont
l’entreprise cliente, dans toutes ses composantes sera tenu informée et l’utilisation
qui pourra être faite des informations recueillies. Sauf acceptation explicite des
intéressés, la confidentialité concernant les cas particuliers reste la règle. Les
intervenants doivent conserver à tout moment leur position d’indépendance vis-à-vis
des différents acteurs de l’entreprise.

   Art 11.   Abus de pouvoir
L’intervenant n’use pas de sa position à des fins personnelles, de prosélytisme ou
d’aliénation d’autrui

   Art 12.   Transparence
Les intervenants explicitent les objectifs poursuivis, les méthodes utilisés, les
résultats attendus et les compétences mobilisées.
Les intervenants sont très attentifs à la communication de ces éléments à toutes les
parties concernées.
L’intervenant doit faire connaître à son client ou mandant les liens qu’il entretient
avec des partenaires, fournisseurs et autres clients qui seraient susceptibles de
générer des conflits d’intérêts dans le cadre de l’exécution de ses missions.

   Art 13.   Observation du secret professionnel et ou au devoir de discrétion
Les intervenants sont tenus d'observer le secret professionnel et ou au devoir de
discrétion dans l'exercice de leur profession. Ils veilleront également à faire observer
par leur personnel et leurs stagiaires l'obligation du secret professionnel et ou au
devoir de discrétion le respect des engagements de confidentialité.

   Art 14.   Contractualisation de la mission
La convention ou lettre de mission, doit préciser notamment :
   − Le contexte de l’intervention
   − Les méthodes d’intervention
   − Les modalités de suivi de mission
   − Le montant des honoraires ;

   Art 15.   Devoir de conseil
L’intervenant s’inscrit de manière systématique dans le cadre d’un devoir de conseil
auprès du client et en particulier dans un but de prévention des atteintes à la santé.




FIRPS                             Code de déontologie                           page 4/6
Art 16.    Interruption de la mission
Dans le cas où l’intervenant constaterait que les conditions de réussite de sa mission
ne sont plus réunies, celui-ci s’autorise, en concertation avec l’entreprise, à
interrompre la mission.

   Art 17.    Rémunération des prestations, honoraires
Les cabinets ou intervenants perçoivent des honoraires à l'occasion de l'exécution de
leurs missions.
Ces honoraires ne peuvent être réglés sous forme d'avantages en nature, ristournes,
commissions ou participations, ni directement ni indirectement.

L'insuffisance des honoraires par rapport à la mission acceptée ne peut justifier, en
aucune manière, le non respect des diligences professionnelles.

   Art 18.    Sous traitance
Les intervenants assurent pleinement la responsabilité de la prestation de leurs sous
traitants et en informent explicitement leur client s’il le demande.

   Art 19.    Pratique professionnelle
La pratique de l’intervenant ne se réduit pas aux méthodes et aux techniques qu'il
met en oeuvre. Elle est indissociable d'une appréciation critique et d’une mise en
perspective théorique de ces techniques.

   Art 20.    Cadre scientifique
Tout intervenant qui fait référence au cadre scientifique doit pouvoir justifier, en
référence à la bibliographie, en quoi les méthodes utilisées répondent aux normes
internationales scientifiques reconnues. La plus grande rigueur sera la règle dans
l’usage du traitement des données et des conclusions que l’on peut en tirer.


   Art 21.    Devoir d’information des clients
L’intervenant doit être transparent sur les outils utilisés, leurs intérêts et leurs limites.
Il a un devoir de pédagogie et d’information auprès du client.

   Art 22.    Interprétation des résultats dans le cadre d’audit
L’intervenant ne tire pas de conclusions réductrices ou définitives compte tenu de la
complexité des situations et des types d’intervention.

Les modes d'intervention choisis doivent pouvoir faire l'objet d'une explicitation
raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction.
Et plus particulièrement, lors d’audit quantitatif, les méthodes de psychométrie seront
appliquées avec la rigueur requise par les règles qui la régissent et à aucun moment
confondues avec celles des sondages.




FIRPS                               Code de déontologie                             page 5/6
5. RELATIONS ENTRE LES MEMBRES

   Art 23.   Confraternité
Le comportement des intervenants entre eux doit traduire un esprit de confraternité.
Les membres de la Fédération se doivent respect et courtoisie réciproques. Ils
doivent s'abstenir de tous propos malveillants et, d'une manière générale, de toute
action susceptible de dénigrer un confrère ou de nuire à la profession.

   Art 24.   Pratique et critique
L’existence et l’utilisation de la pluralité des cadres théoriques, des méthodes et des
pratiques, est indispensable dans un souci de mise en perspective et de
confrontation critique à l’opposé de l’endoctrinement et du sectarisme.

L’intervenant respecte les conceptions et les pratiques de ses pairs pour autant
qu'elles ne contreviennent pas aux principes généraux du présent Code ; ceci
n’exclut pas la critique méthodologique fondée et la controverse constructive.

Toute évaluation ou tout résultat doit pouvoir faire l'objet d'un débat contradictoire
des professionnels entre eux.

   Art 25.   Désaccord
Lorsqu'un désaccord, d'ordre professionnel, surgit entre eux, les membres de la
fédération doivent :

1/ tenter de le résoudre entre eux à l'amiable,
2/ le soumettre au Conseil d’administration si la voie amiable n’a pas aboutie.




FIRPS                            Code de déontologie                              page 6/6

Contenu connexe

En vedette

2012 Graduation
2012 Graduation2012 Graduation
2012 Graduationsgramich
 
Deberes de tecnologia 2
Deberes de tecnologia 2Deberes de tecnologia 2
Deberes de tecnologia 2Sergio Heras
 
Coeur-Métrage
Coeur-MétrageCoeur-Métrage
Coeur-Métragenayrandr
 
Tema 1: sistema de numeración
Tema 1: sistema de numeraciónTema 1: sistema de numeración
Tema 1: sistema de numeraciónfaliyo13
 
Tema 9: La Hidrosfera y la atmósfera
Tema 9: La Hidrosfera y la atmósferaTema 9: La Hidrosfera y la atmósfera
Tema 9: La Hidrosfera y la atmósferafaliyo13
 
Ti50 brochure-18-04-11[1]
Ti50 brochure-18-04-11[1]Ti50 brochure-18-04-11[1]
Ti50 brochure-18-04-11[1]Philippe Porta
 
Rapport lefranc 25 mai 2011
Rapport lefranc 25 mai 2011Rapport lefranc 25 mai 2011
Rapport lefranc 25 mai 2011Philippe Porta
 
Insee stratégie nationale dd 2010 2013
Insee stratégie nationale dd 2010 2013Insee stratégie nationale dd 2010 2013
Insee stratégie nationale dd 2010 2013Philippe Porta
 
Philippe porta présentation cogeo consultants
Philippe porta   présentation cogeo consultantsPhilippe porta   présentation cogeo consultants
Philippe porta présentation cogeo consultantsPhilippe Porta
 
CONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANA
CONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANACONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANA
CONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANAcarollescure
 
doccuments de text
doccuments de textdoccuments de text
doccuments de textalos99
 
Module preparatoire principes and objectifs-fr
Module preparatoire principes and objectifs-frModule preparatoire principes and objectifs-fr
Module preparatoire principes and objectifs-frJulianeDrews
 

En vedette (19)

Ponencia
PonenciaPonencia
Ponencia
 
2012 Graduation
2012 Graduation2012 Graduation
2012 Graduation
 
Comenzar
ComenzarComenzar
Comenzar
 
Deberes de tecnologia 2
Deberes de tecnologia 2Deberes de tecnologia 2
Deberes de tecnologia 2
 
Coeur-Métrage
Coeur-MétrageCoeur-Métrage
Coeur-Métrage
 
Tema 1: sistema de numeración
Tema 1: sistema de numeraciónTema 1: sistema de numeración
Tema 1: sistema de numeración
 
Livretacceuil cram
Livretacceuil cramLivretacceuil cram
Livretacceuil cram
 
Tema 9: La Hidrosfera y la atmósfera
Tema 9: La Hidrosfera y la atmósferaTema 9: La Hidrosfera y la atmósfera
Tema 9: La Hidrosfera y la atmósfera
 
Ti50 brochure-18-04-11[1]
Ti50 brochure-18-04-11[1]Ti50 brochure-18-04-11[1]
Ti50 brochure-18-04-11[1]
 
Rapport lefranc 25 mai 2011
Rapport lefranc 25 mai 2011Rapport lefranc 25 mai 2011
Rapport lefranc 25 mai 2011
 
French story
French storyFrench story
French story
 
Insee stratégie nationale dd 2010 2013
Insee stratégie nationale dd 2010 2013Insee stratégie nationale dd 2010 2013
Insee stratégie nationale dd 2010 2013
 
Burguer king
Burguer kingBurguer king
Burguer king
 
Philippe porta présentation cogeo consultants
Philippe porta   présentation cogeo consultantsPhilippe porta   présentation cogeo consultants
Philippe porta présentation cogeo consultants
 
MODELO OSI
MODELO OSIMODELO OSI
MODELO OSI
 
CONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANA
CONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANACONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANA
CONSIGNA VIII ELKIS, CAROL, KATHERINE, YULIANA
 
doccuments de text
doccuments de textdoccuments de text
doccuments de text
 
Consigna no.viii
Consigna no.viiiConsigna no.viii
Consigna no.viii
 
Module preparatoire principes and objectifs-fr
Module preparatoire principes and objectifs-frModule preparatoire principes and objectifs-fr
Module preparatoire principes and objectifs-fr
 

Similaire à Code deonto-firps

Código ético fr
Código ético frCódigo ético fr
Código ético frGarnica
 
Expose - l’audit légale entre la déontologie d’étiques
Expose - l’audit légale entre la déontologie d’étiquesExpose - l’audit légale entre la déontologie d’étiques
Expose - l’audit légale entre la déontologie d’étiquesHajar EL GUERI
 
2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite
2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite
2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduiteRiadh ASSOUAK
 
Code deontologie aqcera
Code deontologie aqceraCode deontologie aqcera
Code deontologie aqceraAqcera Asso
 
Deontologie professionnels-chiffre-prive-public
Deontologie professionnels-chiffre-prive-publicDeontologie professionnels-chiffre-prive-public
Deontologie professionnels-chiffre-prive-publicHervé Boullanger
 
Codeem rapport d'activité 2013
Codeem rapport d'activité 2013Codeem rapport d'activité 2013
Codeem rapport d'activité 2013Market iT
 
Bpifrance charte éthique juin 2018
Bpifrance charte éthique juin 2018Bpifrance charte éthique juin 2018
Bpifrance charte éthique juin 2018Bpifrance
 
Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...
Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...
Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...Sophie Droller-Bolela
 
Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016Market iT
 
DEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
DEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhDEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
DEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhlahdimi
 
Lexercice du-pouvoir-disciplinaire
Lexercice du-pouvoir-disciplinaireLexercice du-pouvoir-disciplinaire
Lexercice du-pouvoir-disciplinairecid-formation
 
Le manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadre
Le manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadreLe manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadre
Le manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadreSociété Tripalio
 
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtageGUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtageNathalie RAVET
 
Guide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtageGuide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtageNathalie RAVET
 
2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp
2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp
2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gpPMI Lévis-Québec
 

Similaire à Code deonto-firps (20)

Charte du Recrutement Responsable de Syntec Conseil en Recrutement
Charte du Recrutement Responsable de Syntec Conseil en RecrutementCharte du Recrutement Responsable de Syntec Conseil en Recrutement
Charte du Recrutement Responsable de Syntec Conseil en Recrutement
 
Icf Deontologie Coach
Icf Deontologie CoachIcf Deontologie Coach
Icf Deontologie Coach
 
Código ético fr
Código ético frCódigo ético fr
Código ético fr
 
Expose - l’audit légale entre la déontologie d’étiques
Expose - l’audit légale entre la déontologie d’étiquesExpose - l’audit légale entre la déontologie d’étiques
Expose - l’audit légale entre la déontologie d’étiques
 
2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite
2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite
2.1 les-principales-regles-de-bonne-conduite
 
- Drt social ppt (1)
 - Drt social ppt (1) - Drt social ppt (1)
- Drt social ppt (1)
 
Code deontologie aqcera
Code deontologie aqceraCode deontologie aqcera
Code deontologie aqcera
 
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
 
Deontologie professionnels-chiffre-prive-public
Deontologie professionnels-chiffre-prive-publicDeontologie professionnels-chiffre-prive-public
Deontologie professionnels-chiffre-prive-public
 
Codeem rapport d'activité 2013
Codeem rapport d'activité 2013Codeem rapport d'activité 2013
Codeem rapport d'activité 2013
 
Bpifrance charte éthique juin 2018
Bpifrance charte éthique juin 2018Bpifrance charte éthique juin 2018
Bpifrance charte éthique juin 2018
 
Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...
Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...
Formation "lutte contre le blanchiment de capitaux et règle de déontologie lo...
 
Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016Codeem rapport d'activité 2016
Codeem rapport d'activité 2016
 
DEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
DEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhDEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
DEONTOLOGIE roit hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
 
ETHIQUE_ET_DEONTOLOGIE_INFIRMIERE.pdf
ETHIQUE_ET_DEONTOLOGIE_INFIRMIERE.pdfETHIQUE_ET_DEONTOLOGIE_INFIRMIERE.pdf
ETHIQUE_ET_DEONTOLOGIE_INFIRMIERE.pdf
 
Lexercice du-pouvoir-disciplinaire
Lexercice du-pouvoir-disciplinaireLexercice du-pouvoir-disciplinaire
Lexercice du-pouvoir-disciplinaire
 
Le manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadre
Le manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadreLe manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadre
Le manifeste cfdt des droits et garanties attachées à la fonction cadre
 
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtageGUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
 
Guide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtageGuide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtage
 
2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp
2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp
2003-04-08 Pierre Cadieux Règles de conduite du professionnel gp
 

Plus de Philippe Porta

Chiffres cles 2011 amts
Chiffres cles 2011 amtsChiffres cles 2011 amts
Chiffres cles 2011 amtsPhilippe Porta
 
Guide direccte version-2-002_2012-09-21_
Guide direccte version-2-002_2012-09-21_Guide direccte version-2-002_2012-09-21_
Guide direccte version-2-002_2012-09-21_Philippe Porta
 
Economie verte numerique
Economie verte numeriqueEconomie verte numerique
Economie verte numeriquePhilippe Porta
 
Cogeo médiation fehap ccn 51
Cogeo   médiation fehap ccn 51Cogeo   médiation fehap ccn 51
Cogeo médiation fehap ccn 51Philippe Porta
 
Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012Philippe Porta
 
Cogeo news 29 juin 2012
Cogeo news 29 juin 2012Cogeo news 29 juin 2012
Cogeo news 29 juin 2012Philippe Porta
 
Green economy unep report final dec2011
Green economy unep report final dec2011Green economy unep report final dec2011
Green economy unep report final dec2011Philippe Porta
 
The business case for the green economy
The business case for the green economyThe business case for the green economy
The business case for the green economyPhilippe Porta
 
Measuring progress of the green economy
Measuring progress of the green economyMeasuring progress of the green economy
Measuring progress of the green economyPhilippe Porta
 
Insee economie verte en france
Insee   economie verte en franceInsee   economie verte en france
Insee economie verte en francePhilippe Porta
 
La fonction rh fiche de lecture du cnam
La fonction rh   fiche de lecture du cnamLa fonction rh   fiche de lecture du cnam
La fonction rh fiche de lecture du cnamPhilippe Porta
 
State of green business report 2012
State of green business report 2012State of green business report 2012
State of green business report 2012Philippe Porta
 
Guide meilleuresinnovations2011
Guide meilleuresinnovations2011Guide meilleuresinnovations2011
Guide meilleuresinnovations2011Philippe Porta
 
Flexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travail
Flexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travailFlexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travail
Flexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travailPhilippe Porta
 
Economie verte numérique innovation 2011
Economie verte numérique innovation 2011Economie verte numérique innovation 2011
Economie verte numérique innovation 2011Philippe Porta
 
Deloitte zero impact_monitor_2012
Deloitte zero impact_monitor_2012Deloitte zero impact_monitor_2012
Deloitte zero impact_monitor_2012Philippe Porta
 
Documentation française le numérique au service de l'économie verte
Documentation française   le numérique au service de l'économie verteDocumentation française   le numérique au service de l'économie verte
Documentation française le numérique au service de l'économie vertePhilippe Porta
 
Présence de la chine au kz
Présence de la chine au kzPrésence de la chine au kz
Présence de la chine au kzPhilippe Porta
 
Guide étude sectorielle
Guide étude sectorielleGuide étude sectorielle
Guide étude sectoriellePhilippe Porta
 
Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01
Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01
Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01Philippe Porta
 

Plus de Philippe Porta (20)

Chiffres cles 2011 amts
Chiffres cles 2011 amtsChiffres cles 2011 amts
Chiffres cles 2011 amts
 
Guide direccte version-2-002_2012-09-21_
Guide direccte version-2-002_2012-09-21_Guide direccte version-2-002_2012-09-21_
Guide direccte version-2-002_2012-09-21_
 
Economie verte numerique
Economie verte numeriqueEconomie verte numerique
Economie verte numerique
 
Cogeo médiation fehap ccn 51
Cogeo   médiation fehap ccn 51Cogeo   médiation fehap ccn 51
Cogeo médiation fehap ccn 51
 
Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012Cogeo news 13 juillet 2012
Cogeo news 13 juillet 2012
 
Cogeo news 29 juin 2012
Cogeo news 29 juin 2012Cogeo news 29 juin 2012
Cogeo news 29 juin 2012
 
Green economy unep report final dec2011
Green economy unep report final dec2011Green economy unep report final dec2011
Green economy unep report final dec2011
 
The business case for the green economy
The business case for the green economyThe business case for the green economy
The business case for the green economy
 
Measuring progress of the green economy
Measuring progress of the green economyMeasuring progress of the green economy
Measuring progress of the green economy
 
Insee economie verte en france
Insee   economie verte en franceInsee   economie verte en france
Insee economie verte en france
 
La fonction rh fiche de lecture du cnam
La fonction rh   fiche de lecture du cnamLa fonction rh   fiche de lecture du cnam
La fonction rh fiche de lecture du cnam
 
State of green business report 2012
State of green business report 2012State of green business report 2012
State of green business report 2012
 
Guide meilleuresinnovations2011
Guide meilleuresinnovations2011Guide meilleuresinnovations2011
Guide meilleuresinnovations2011
 
Flexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travail
Flexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travailFlexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travail
Flexibilite responsable depasser_dualisme_du_marche_du_travail
 
Economie verte numérique innovation 2011
Economie verte numérique innovation 2011Economie verte numérique innovation 2011
Economie verte numérique innovation 2011
 
Deloitte zero impact_monitor_2012
Deloitte zero impact_monitor_2012Deloitte zero impact_monitor_2012
Deloitte zero impact_monitor_2012
 
Documentation française le numérique au service de l'économie verte
Documentation française   le numérique au service de l'économie verteDocumentation française   le numérique au service de l'économie verte
Documentation française le numérique au service de l'économie verte
 
Présence de la chine au kz
Présence de la chine au kzPrésence de la chine au kz
Présence de la chine au kz
 
Guide étude sectorielle
Guide étude sectorielleGuide étude sectorielle
Guide étude sectorielle
 
Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01
Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01
Conferencesolvabilit2ia2011 13106513506574-phpapp01-110714085354-phpapp01
 

Code deonto-firps

  • 1. CODE DE DEONTOLOGIE DE LA FIRPS Code de déontologie approuvé par le Conseil d’Administration du 13 avril 2011. Le présent document constitue le Code de déontologie de la Fédération des Intervenants en Risques PsychoSociaux. Seul le Conseil d’Administration de la FIRPS a le pouvoir de modifier son Code de déontologie selon les règles régissant son fonctionnement. A cet effet, un point sur son application sera effectué dans le cadre du Conseil d’Administration au moins une fois par an. 1. PREAMBULE Ce Code de déontologie régit un mode d'exercice des adhérents et des membres de la FIRPS en vue du respect d’une éthique commune. Il cherche à répondre à un ensemble de droits et devoirs qui régissent les actes des Intervenants en prévention des risques psychosociaux, la conduite de ceux qui l'exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public. Le respect de la personne humaine dans sa dimension psychique est un droit inaliénable Le présent Code de déontologie est destiné à servir de règles professionnelles aux hommes et aux femmes intervenant en prévention des risques psychosociaux, quels que soient leur mode d’exercice et leur cadre professionnel, y compris leurs activités d'enseignement et de recherche. Les signataires du présent Code s’emploient à le faire connaître et respecter et implique leur engagement à respecter les dispositions de celui-ci. Ils s’engagent à faire adhérer leurs salariés et sous-traitants avec qui ils mèneront des missions afférentes aux RPS. FIRPS Code de déontologie
  • 2. 2. CADRE JURIDIQUE Le Code de déontologie est subordonné à d'autres textes plus importants, la Constitution et les lois. En particulier pour la France, le Code de la santé publique, le Code du travail, les accords nationaux interprofessionnels, les directives européennes et plus généralement le strict respect des législations en vigueur dans les pays concernés. L’intervenant ne peut se prévaloir de sa fonction pour cautionner un acte illégal. Dans le cas particulier où ce sont des informations à caractère confidentiel qui lui indiquent des situations susceptibles de porter atteinte à l'intégrité psychique ou physique de quiconque, l’intervenant évalue en conscience la conduite à tenir, en tenant compte des prescriptions légales en matière de secret professionnel et d'assistance à personne en danger. L’intervenant peut éclairer sa décision en prenant conseil auprès de collègues expérimentés. 3. PRINCIPE GENERAUX La complexité des situations et des types d’intervention s'oppose à la simple application systématique de règles pratiques. Le respect des règles du présent Code de déontologie repose sur une réflexion éthique et une capacité de discernement, dans l'observance des grands principes suivants : Art 1. Respect des droits à la personne Tout membre adhérent de la FIRPS réfère son exercice aux principes édictés par les législations nationale, européenne et internationale sur le respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur protection. Art 2. Compétence L’intervenant ou le cabinet les employant tient ses compétences de connaissances théoriques régulièrement mises à jour, d'une formation continue, de la recherche et des publications scientifiques. Chaque intervenant est garant de ses qualifications particulières et définit ses limites propres, compte tenu de sa formation et de son expérience. Il refuse toute intervention lorsqu'il sait ne pas avoir les compétences requises. Art 3. Responsabilité Outre les responsabilités définies par la loi commune, chaque intervenant a une responsabilité professionnelle. Il s'attache à ce que ses interventions se conforment aux règles du présent Code. Dans le cadre de ses compétences professionnelles, l’intervenant décide du choix et de l'application des méthodes et techniques qu'il conçoit et met en oeuvre. Il répond donc personnellement de ses choix et des conséquences directes de ses actions et avis professionnels. FIRPS Code de déontologie page 2/6
  • 3. Art 4. Probité Chaque intervenant a un devoir de probité dans toutes ses relations professionnelles. Ce devoir fonde l'observance des règles déontologiques et son effort continu pour affiner ses interventions, préciser ses méthodes et définir ses buts. Art 5. Rigueur méthodologique Les modes d'intervention choisis par les intervenants doivent pouvoir faire l'objet d'une explicitation raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction. Toute évaluation ou tout résultat doit pouvoir faire l'objet d'un débat contradictoire des professionnels entre eux. Art 6. Respect du but assigné Les dispositifs méthodologiques mis en place par les intervenants répondent aux motifs de ses interventions, et à eux seulement. Art 7. Clause de conscience Dans toutes les circonstances où l’intervenant estime ne pas pouvoir respecter ces principes, il est en droit de faire jouer la clause de conscience. 4. MODALITE D’EXERCICE DE LA PROFESSION AVEC SES CLIENTS OU MANDANTS Art 8. Les intervenants font leur les règles déontologiques du consultant proposé par l’INRS : Le travail du consultant ne peut se réaliser que dans le respect de valeurs éthiques fortes. Anonymat : ses analyses portent sur les fonctionnements observés au sein de l’entreprise, leurs liens avec le travail et leurs répercussions générales, notamment sur la santé physique et mentale des salariés. La restitution est anonyme et exclut toute recherche de responsabilité individuelle. Confidentialité : tout ce qui aura pu être dit ou compris de la sphère privée ou subjective des personnes est couvert par le secret professionnel du consultant. Ces informations ne pourront faire l’objet de divulgation ou de restitution sous quelque forme que ce soit. La confidentialité s’applique également aux informations fournies au consultant par l’entreprise dans le cadre de sa mission ainsi qu’au contenu de son intervention. Intégrité : le consultant doit agir indépendamment de tout intérêt particulier ou commercial de nature à influer sur son intervention. Dans le cas contraire, il doit s’en ouvrir à son client. Professionnalisme : le consultant ne doit accepter que les missions relevant de son champ de compétences. FIRPS Code de déontologie page 3/6
  • 4. Art 9. Discrétion L’intervenant doit faire preuve de la plus grande discrétion dans l'exercice de ses missions et s'attacher, dans sa vie privée et professionnelle, à éviter tout agissement susceptible d'altérer la dignité et l'honneur de la profession. Il doit, notamment, accomplir sa mission avec rigueur et sérénité. Art 10. Indépendance Les rapports des intervenants avec leurs clients ou leurs mandants sont basés sur la loyauté, l'indépendance et l'obligation d'accomplir leurs missions avec impartialité, sincérité, éthique et objectivité. Nous entendons ici par éthique le respect de la vie privée mais aussi la clarification dans le cadre de la mission, de la manière dont l’entreprise cliente, dans toutes ses composantes sera tenu informée et l’utilisation qui pourra être faite des informations recueillies. Sauf acceptation explicite des intéressés, la confidentialité concernant les cas particuliers reste la règle. Les intervenants doivent conserver à tout moment leur position d’indépendance vis-à-vis des différents acteurs de l’entreprise. Art 11. Abus de pouvoir L’intervenant n’use pas de sa position à des fins personnelles, de prosélytisme ou d’aliénation d’autrui Art 12. Transparence Les intervenants explicitent les objectifs poursuivis, les méthodes utilisés, les résultats attendus et les compétences mobilisées. Les intervenants sont très attentifs à la communication de ces éléments à toutes les parties concernées. L’intervenant doit faire connaître à son client ou mandant les liens qu’il entretient avec des partenaires, fournisseurs et autres clients qui seraient susceptibles de générer des conflits d’intérêts dans le cadre de l’exécution de ses missions. Art 13. Observation du secret professionnel et ou au devoir de discrétion Les intervenants sont tenus d'observer le secret professionnel et ou au devoir de discrétion dans l'exercice de leur profession. Ils veilleront également à faire observer par leur personnel et leurs stagiaires l'obligation du secret professionnel et ou au devoir de discrétion le respect des engagements de confidentialité. Art 14. Contractualisation de la mission La convention ou lettre de mission, doit préciser notamment : − Le contexte de l’intervention − Les méthodes d’intervention − Les modalités de suivi de mission − Le montant des honoraires ; Art 15. Devoir de conseil L’intervenant s’inscrit de manière systématique dans le cadre d’un devoir de conseil auprès du client et en particulier dans un but de prévention des atteintes à la santé. FIRPS Code de déontologie page 4/6
  • 5. Art 16. Interruption de la mission Dans le cas où l’intervenant constaterait que les conditions de réussite de sa mission ne sont plus réunies, celui-ci s’autorise, en concertation avec l’entreprise, à interrompre la mission. Art 17. Rémunération des prestations, honoraires Les cabinets ou intervenants perçoivent des honoraires à l'occasion de l'exécution de leurs missions. Ces honoraires ne peuvent être réglés sous forme d'avantages en nature, ristournes, commissions ou participations, ni directement ni indirectement. L'insuffisance des honoraires par rapport à la mission acceptée ne peut justifier, en aucune manière, le non respect des diligences professionnelles. Art 18. Sous traitance Les intervenants assurent pleinement la responsabilité de la prestation de leurs sous traitants et en informent explicitement leur client s’il le demande. Art 19. Pratique professionnelle La pratique de l’intervenant ne se réduit pas aux méthodes et aux techniques qu'il met en oeuvre. Elle est indissociable d'une appréciation critique et d’une mise en perspective théorique de ces techniques. Art 20. Cadre scientifique Tout intervenant qui fait référence au cadre scientifique doit pouvoir justifier, en référence à la bibliographie, en quoi les méthodes utilisées répondent aux normes internationales scientifiques reconnues. La plus grande rigueur sera la règle dans l’usage du traitement des données et des conclusions que l’on peut en tirer. Art 21. Devoir d’information des clients L’intervenant doit être transparent sur les outils utilisés, leurs intérêts et leurs limites. Il a un devoir de pédagogie et d’information auprès du client. Art 22. Interprétation des résultats dans le cadre d’audit L’intervenant ne tire pas de conclusions réductrices ou définitives compte tenu de la complexité des situations et des types d’intervention. Les modes d'intervention choisis doivent pouvoir faire l'objet d'une explicitation raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction. Et plus particulièrement, lors d’audit quantitatif, les méthodes de psychométrie seront appliquées avec la rigueur requise par les règles qui la régissent et à aucun moment confondues avec celles des sondages. FIRPS Code de déontologie page 5/6
  • 6. 5. RELATIONS ENTRE LES MEMBRES Art 23. Confraternité Le comportement des intervenants entre eux doit traduire un esprit de confraternité. Les membres de la Fédération se doivent respect et courtoisie réciproques. Ils doivent s'abstenir de tous propos malveillants et, d'une manière générale, de toute action susceptible de dénigrer un confrère ou de nuire à la profession. Art 24. Pratique et critique L’existence et l’utilisation de la pluralité des cadres théoriques, des méthodes et des pratiques, est indispensable dans un souci de mise en perspective et de confrontation critique à l’opposé de l’endoctrinement et du sectarisme. L’intervenant respecte les conceptions et les pratiques de ses pairs pour autant qu'elles ne contreviennent pas aux principes généraux du présent Code ; ceci n’exclut pas la critique méthodologique fondée et la controverse constructive. Toute évaluation ou tout résultat doit pouvoir faire l'objet d'un débat contradictoire des professionnels entre eux. Art 25. Désaccord Lorsqu'un désaccord, d'ordre professionnel, surgit entre eux, les membres de la fédération doivent : 1/ tenter de le résoudre entre eux à l'amiable, 2/ le soumettre au Conseil d’administration si la voie amiable n’a pas aboutie. FIRPS Code de déontologie page 6/6