SlideShare une entreprise Scribd logo
  	
  
Reflets	
  	
  de	
  la	
  rencontre	
  eco.villages	
  2013	
  
Le	
  29	
  août	
  dernier,	
  une	
  centaine	
  de	
  personnes	
  ont	
  participé	
  à	
  la	
  2e
	
  édition	
  d’eco.villages,	
  un	
  congrès	
  
baptisé	
  «Shift	
  to	
  green»	
  de	
  manière	
  informelle	
  lors	
  de	
  sa	
  première	
  édition	
  en	
  2012.	
  La	
  journée,	
  qui	
  
s’articulait	
  autour	
  des	
  innovations	
  pour	
  un	
  futur	
  durable	
  des	
  villages,	
  et	
  de	
  ceux	
  de	
  montagne	
  en	
  
particulier,	
  proposait	
  quatre	
  débats	
  à	
  thème	
  et	
  des	
  présentations	
  courtes.	
  Les	
  participants,	
  -­‐	
  parmi	
  
lesquels	
  des	
  politiciens,	
  des	
  décideurs,	
  des	
  investisseurs,	
  des	
  techniciens	
  et	
  une	
  belle	
  représentation	
  
locale	
  –	
  ont	
  apprécié	
  la	
  diversité	
  des	
  débats	
  ainsi	
  que	
  les	
  six	
  firestarters,	
  présentant	
  des	
  innovations	
  
technologiques	
  déjà	
  en	
  application.	
  	
  
Père	
  du	
  concept	
  de	
  l’empreinte	
  écologique,	
  -­‐	
  qui	
  permet	
  de	
  
quantifier	
  l’impact	
  de	
  l’activité	
  humaine	
  sur	
  la	
  Terre	
  -­‐	
  Mathis	
  
Wackernagel	
  a	
  dialogué	
  en	
  ouverture	
  avec	
  Michael	
  Liebreich,	
  
co-­‐fondateur	
  du	
  forum	
  eco.villages.	
  Une	
  semaine	
  après	
  que	
  
diverses	
  associations	
  écologistes	
  avaient	
  annoncé	
  le	
  «jour	
  du	
  
dépassement»,	
  soit	
  que	
  l’homme	
  a	
  consommé	
  toutes	
  les	
  
ressources	
  naturelles	
  que	
  la	
  Terre	
  produit	
  en	
  un	
  an,	
  
provoquant	
  un	
  équilibre	
  délicat,	
  l’ingénieur	
  d’origine	
  suisse	
  a	
  
apporté	
  explications	
  et	
  pistes	
  de	
  changements.	
  «Le	
  seul	
  
indicateur	
  qui	
  dit	
  que	
  l’on	
  peut	
  se	
  développer	
  encore,	
  c’est	
  la	
  proportion	
  de	
  ressource	
  naturelle	
  par	
  
personne.	
  Or	
  celle-­‐ci	
  ne	
  cesse	
  de	
  diminuer	
  alors	
  que	
  la	
  population	
  est	
  en	
  pleine	
  croissance.	
  Cela	
  ne	
  peut	
  pas	
  
fonctionner,	
  on	
  ne	
  peut	
  pas	
  maintenir	
  à	
  long	
  terme	
  le	
  niveau	
  de	
  consommation	
  actuel.	
  Je	
  ne	
  suis	
  pas	
  
opposé	
  au	
  système	
  économique,	
  ni	
  à	
  la	
  croissance.	
  Mais	
  il	
  faut	
  que	
  les	
  acteurs	
  des	
  milieux	
  industriels	
  et	
  
financiers	
  comprennent	
  qu’ils	
  n’ont	
  aucun	
  intérêt	
  à	
  dilapider	
  les	
  ressources	
  naturelles.»	
  A	
  l’échelle	
  
régionale	
  ou	
  locale	
  d’un	
  village,	
  le	
  calcul	
  de	
  l’empreinte	
  écologique	
  est	
  tout	
  à	
  fait	
  possible.	
  «Cela	
  revient	
  à	
  
réfléchir	
  à	
  notre	
  propre	
  consommation,	
  et	
  à	
  se	
  demander	
  très	
  concrètement	
  quelle	
  empreinte	
  nous	
  laissons	
  
sur	
  la	
  planète.	
  Nous	
  pouvons	
  tous	
  agir	
  à	
  notre	
  niveau.»,	
  conclut	
  Mathis	
  Wackernagel.	
  Calculateur	
  sous	
  :	
  
www.footprintnetwork.org/calculator.	
  
Lors	
  du	
  deuxième	
  débat	
  modéré	
  par	
  Brindusa	
  Fidanza,	
  
„Comment	
  réconcilier	
  les	
  besoins	
  des	
  villages	
  avec	
  ceux	
  des	
  
centres“,	
  le	
  panel	
  était	
  composé	
  de	
  Daniel	
  Wiener,	
  CEO	
  
d’ecos	
  à	
  Bâle,	
  d’OIga	
  Vázquez	
  Ruano,	
  urbanise,	
  de	
  Jérôme	
  
Christen,	
  directeur	
  romand	
  de	
  l’Agence	
  des	
  énergies	
  
renouvelables	
  et	
  de	
  l’efficacité	
  énergétique	
  et	
  de	
  Jean-­‐Marc	
  
Udriot,	
  syndic	
  de	
  Leysin	
  et	
  président	
  de	
  la	
  Communauté	
  des	
  
intérêts	
  touristiques	
  des	
  Alpes	
  vaudoises.	
  La	
  table-­‐ronde	
  a	
  
notamment	
  clairement	
  mis	
  en	
  évidence	
  les	
  divergences	
  de	
  
vue	
  entre	
  les	
  citadins	
  –	
  qui	
  refusent	
  que	
  campagne	
  et	
  montagne	
  se	
  transforment	
  -­‐	
  et	
  les	
  gens	
  des	
  villages,	
  
qui	
  veulent	
  une	
  vie	
  économiquement	
  vialbes	
  dans	
  leur	
  région.	
  	
  Les	
  décisions	
  prises	
  lors	
  des	
  dernières	
  
votations	
  ont	
  imposé	
  de	
  nouvelles	
  contraintes	
  légales,	
  ainsi	
  que	
  l’a	
  montré	
  Daniel	
  Wiener	
  en	
  introduction.	
  
Des	
  contraintes	
  auxquelles	
  s’ajoutent	
  celles	
  induites	
  par	
  le	
  changement	
  climatique.	
  Malgré	
  cela,	
  des	
  
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
opportunités	
  existent.	
  «Il	
  y	
  a	
  du	
  potentiel	
  touristique	
  sur	
  l’été	
  et	
  l’automne»,	
  a	
  relevé	
  Jean-­‐Marc	
  Udriot,	
  
soulignant	
  que	
  le	
  changement	
  climatique,	
  et	
  l’élévation	
  des	
  températures	
  prolonge	
  la	
  saison	
  estivale	
  en	
  
montagne.	
  Il	
  est	
  également	
  ressorti	
  que	
  du	
  point	
  de	
  vue	
  tant	
  de	
  l’aménagement	
  du	
  territoire	
  que	
  du	
  
développement	
  durable,	
  on	
  ne	
  peut	
  plus	
  laisser	
  faire	
  le	
  marché	
  et	
  que	
  les	
  collectivités	
  publiques	
  doivent	
  
être	
  aidées.	
  Le	
  besoin	
  de	
  renouer	
  le	
  dialogue	
  entre	
  villes	
  et	
  campagnes	
  a	
  aussi	
  été	
  mis	
  en	
  exergue.	
  «Il	
  faut	
  
reconquérir	
  les	
  citadins,	
  qui	
  ne	
  se	
  rendent	
  pas	
  compte	
  que	
  les	
  villages	
  doivent	
  vivre»,	
  estime	
  Jérôme	
  
Christen.	
  La	
  volonté	
  du	
  Conseil	
  fédéral	
  d’atteindre	
  à	
  moyen	
  terme	
  une	
  société	
  à	
  2000	
  watts,	
  et	
  donc	
  la	
  
nécessité	
  de	
  diminuer	
  de	
  deux	
  tiers	
  la	
  consommation	
  d’énergies	
  non	
  renouvelables	
  ,	
  a	
  également	
  été	
  
relevée	
  comme	
  une	
  opportunité	
  pour	
  les	
  villages.	
  Dans	
  ce	
  cadre,	
  des	
  techniques	
  comme	
  les	
  petites	
  
centrales	
  hydrauliques,	
  la	
  biomasse	
  ou	
  l’éolien,	
  joueront	
  en	
  effet	
  des	
  rôles	
  clés.	
  
	
  	
  
Invité	
  en	
  tant	
  que	
  président	
  de	
  Solar	
  Impulse,	
  Bertrand	
  Piccard	
  
a	
  apporté	
  sa	
  vision	
  du	
  développement	
  durable.	
  „Nous	
  disons	
  
toujours	
  que	
  Solar	
  Impulse	
  ce	
  n’est	
  pas	
  un	
  projet	
  „green“	
  car	
  
pour	
  moi	
  cette	
  notion	
  est	
  toujours	
  basée	
  sur	
  cette	
  imitation	
  de	
  
la	
  qualtié	
  de	
  vie	
  par	
  obstruction,	
  par	
  interdiction	
  ou	
  par	
  
limitation	
  telle	
  qu’en	
  vogue	
  jusqu’à	
  la	
  fin	
  des	
  années	
  90	
  mais	
  
c’est	
  un	
  projet	
  „clean“,	
  c’est	
  à	
  dire	
  propre,	
  qui	
  permet	
  de	
  
concilier	
  les	
  besoins	
  humains	
  de	
  vie,	
  de	
  confort	
  et	
  de	
  mobilité	
  
avec	
  une	
  diminution	
  draconienne	
  de	
  l’impact	
  environnemental.	
  
Si	
  toutes	
  les	
  technologies	
  que	
  nous	
  avons	
  sur	
  Solar	
  Impulse	
  en	
  termes	
  de	
  moteur	
  électrique	
  de	
  très	
  haut	
  
rendement,	
  de	
  batteries,	
  de	
  panneaux	
  solaires,	
  de	
  systèmes	
  d’éclairage,	
  de	
  panneaux	
  ultra-­‐légers,	
  
d’isolation	
  thermiques,	
  si	
  toutes	
  ces	
  technologies	
  là	
  étaient	
  utilisées	
  massivement	
  dans	
  	
  le	
  monde,	
  
aujourd’hui,	
  on	
  pourrait	
  déjà	
  diviser	
  par	
  deux	
  la	
  consommation	
  énergétique	
  de	
  l’humanité	
  et	
  produire	
  la	
  
moitié	
  du	
  reste	
  avec	
  du	
  renouvelable.	
  Pourquoi	
  est-­‐ce	
  que	
  cela	
  ne	
  se	
  fait	
  pas?	
  Parce	
  que	
  chacun	
  attend	
  que	
  
l’autre	
  fasse	
  le	
  premier	
  pas.	
  Parce	
  que	
  les	
  gouvernements	
  pensent	
  que	
  c’est	
  aux	
  industriels	
  d’investir	
  dans	
  les	
  
nouvelles	
  technologies,	
  les	
  industriels	
  pensent	
  que	
  c’est	
  au	
  gouvernement	
  de	
  légiférer.	
  Le	
  public	
  est	
  prêt	
  à	
  
rouler	
  en	
  voiture	
  électrique,	
  à	
  isoler	
  sa	
  maison	
  mais	
  attend	
  désespérément	
  que	
  tous	
  ces	
  produits	
  arrivent	
  au	
  
consommateur	
  final.	
  Et	
  c’est	
  ce	
  manque	
  d’esprit	
  de	
  pionnier,	
  d’initiative,	
  qui	
  explique	
  que	
  l’on	
  se	
  trouve	
  
toujours	
  aujourd’hui	
  avec	
  des	
  technologies	
  qui	
  ont	
  cent	
  ans	
  alors	
  que	
  les	
  technologies	
  de	
  demain	
  sont	
  déjà	
  
accessibles“.	
  	
  
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Il	
  a	
  également	
  évoqué	
  quelques	
  pistes	
  tout	
  à	
  fait	
  personnelles	
  pour	
  la	
  station	
  des	
  Diablerets,	
  qu’il	
  connaît	
  et	
  
apprécie	
  de	
  très	
  longue	
  date.	
  	
  „Le	
  village	
  des	
  Diablerets	
  aimerait	
  se	
  positionner	
  comme	
  un	
  ecovillages,	
  
utilisant	
  beaucoup	
  de	
  ces	
  technologies	
  propres.	
  Mais	
  pour	
  que	
  ce	
  soit	
  viable,	
  il	
  faut	
  également	
  attirer	
  des	
  
touristes,	
  il	
  faut	
  également	
  que	
  l’économie	
  locale	
  puisse	
  y	
  trouver	
  son	
  compte	
  et	
  là,	
  il	
  y	
  a	
  un	
  développement	
  
à	
  faire	
  au	
  niveau	
  des	
  pistes	
  qui	
  descendent	
  du	
  massif	
  des	
  Diablerets,	
  notamment	
  des	
  pistes	
  qui	
  descendent	
  
du	
  Scex	
  Rouge	
  sur	
  le	
  Pillon,	
  qui	
  peuvent	
  représenter	
  l’un	
  des	
  plus	
  beaux	
  domaines	
  de	
  freeride	
  de	
  Suisse.	
  
Evidemment,	
  il	
  faut	
  trouver	
  le	
  bon	
  équilibre	
  entre	
  l’écologie	
  et	
  le	
  développement	
  touristique“.	
  
Un	
  rapide	
  état	
  de	
  l’avancement	
  des	
  projets	
  Les	
  Diablerets	
  vert	
  –	
  développement	
  durable	
  pour	
  la	
  commune	
  
d’Ormont-­‐Desus	
  –	
  a	
  été	
  présenté	
  par	
  Jean-­‐Marie	
  Schlaubitz,	
  municipal	
  et	
  responsabe	
  du	
  projet.	
  Avec	
  
notamment	
  pour	
  ambition	
  de	
  de	
  venir	
  éergétiquement	
  neutre,	
  remontées	
  mécaniquest	
  et	
  trains	
  inclus.	
  Il	
  
s’agit	
  pour	
  l’heure	
  de	
  d’évelopper	
  l’efficience	
  énergétique	
  notamment	
  à	
  travers	
  la	
  biomasse	
  (projet	
  réalisé)	
  
du	
  photovoltaïque	
  (un	
  projet	
  sur	
  une	
  toiture	
  privée	
  a	
  été	
  réalisé	
  cette	
  année),	
  de	
  l’hydroélectrique	
  (travaux	
  
préparatoires).	
  Sur	
  le	
  plan	
  touristique,	
  l’idée	
  est	
  de	
  devenir	
  une	
  station	
  interantionalement	
  reconnue	
  pour	
  
sa	
  politique	
  de	
  développement	
  alpin	
  authentique	
  et	
  durable.	
  	
  
	
  
Lors	
  du	
  troisième	
  débat,	
  modéré	
  par	
  François	
  Vuille	
  
d’E4tech,	
  le	
  panel	
  était	
  composé	
  de	
  Konstantin	
  Tselenis,	
  
directeur	
  des	
  investissements	
  chez	
  Quadia	
  SA,	
  de	
  Greg	
  
Kats,	
  présient	
  de	
  Capital-­‐E,	
  de	
  Laurent	
  Balsiger,	
  direceur	
  de	
  
l’énergie	
  pour	
  le	
  Canton	
  de	
  Vaud,	
  d’Olivier	
  Augé,	
  directeur	
  
du	
  projet	
  TOSA	
  chez	
  ABB	
  et	
  de	
  Philippe	
  Durr,	
  directeur	
  
commercial	
  de	
  Romande	
  Energie.	
  Quid	
  du	
  futur	
  de	
  l’énergie	
  
et	
  des	
  villages,	
  thème	
  de	
  cette	
  table-­‐ronde?	
  Il	
  en	
  ressort	
  
qu’à	
  l’échelle	
  d’un	
  village,	
  on	
  peut	
  trouver	
  des	
  
investissements	
  qui	
  aient	
  des	
  retours	
  sur	
  investissements	
  
intéressants	
  et	
  ce	
  malgré	
  des	
  échelles	
  relativement	
  petites.	
  	
  „Les	
  nouvelles	
  technologies	
  sont	
  à	
  disposition.	
  
Il	
  faut	
  trouver	
  des	
  projets	
  pilotes	
  et	
  les	
  villages	
  sont	
  tout	
  à	
  fait	
  adaptés“,	
  a	
  estimé	
  Olivier	
  Augé,	
  directeur	
  du	
  
projet	
  de	
  bus	
  électrique	
  TOSA	
  chez	
  ABB.	
  Directeur	
  de	
  l’énergie	
  pour	
  le	
  Canton	
  de	
  Vaud,	
  Laurent	
  Balsiger	
  a	
  
insisté	
  sur	
  la	
  nécessité	
  d’une	
  planification,	
  notamment	
  à	
  l’aide	
  de	
  l’outil	
  proposé	
  par	
  le	
  Canton	
  appelé	
  „Outil	
  
de	
  concept	
  énergétique	
  pour	
  les	
  communes“.	
  Celui-­‐ci	
  permet	
  de	
  faire	
  un	
  inventaire	
  de	
  ce	
  qui	
  existe	
  dans	
  les	
  
communes,	
  d’estimer	
  les	
  potentiels	
  et	
  de	
  dégager	
  des	
  pistes.	
  La	
  table-­‐ronde	
  a	
  également	
  permis	
  de	
  dresser	
  
quelques	
  pistes	
  pour	
  réduire	
  l’empreinte	
  carbone	
  des	
  villages	
  en	
  gérant	
  mieux	
  les	
  transports.	
  „La	
  voiture	
  
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
électrique	
  ou	
  hybride	
  est	
  une	
  possibilité.	
  Elle	
  a	
  l’avantage,	
  dans	
  des	
  profils	
  escarpés,	
  d’avoir	
  une	
  efficacité	
  
énergétique	
  démultipliée“,	
  a	
  évoqué	
  Olivier	
  Augé.	
  „Au	
  niveau	
  des	
  transports	
  publics,	
  c’est	
  un	
  challenge	
  car	
  
environ	
  40	
  à	
  50%	
  du	
  coût	
  d’exploitation,	
  c’est	
  le	
  salaire	
  du	
  chauffeur.	
  La	
  différence	
  de	
  technologie	
  va	
  elle	
  
représenter	
  10	
  à	
  15%	
  de	
  la	
  facture	
  globale.	
  Mais	
  on	
  va	
  souvent	
  regarder	
  que	
  cet	
  aspect	
  là	
  car	
  c’est	
  un	
  
investissement“.	
  
	
  
Le	
  quatrième	
  débat,	
  „Les	
  nouveaux	
  secteurs	
  économiques	
  
pour	
  une	
  croissance	
  durable“	
  avec	
  Patrick	
  Jermann,	
  
directeur	
  exécutif	
  du	
  Center	
  for	
  digital	
  education	
  (CEDE)	
  à	
  
l’EPFL,	
  Laurent	
  Matile,	
  avocat	
  et	
  enseignent	
  en	
  
management	
  durable	
  à	
  la	
  HEC-­‐HEG	
  Genève,	
  	
  était	
  modéré	
  
par	
  Mark	
  Halle,	
  directeur	
  de	
  l’Iisd	
  (International	
  institut	
  for	
  
sustainable	
  development).	
  Lors	
  de	
  son	
  introduction,	
  
Patrick	
  Jermanna	
  mis	
  en	
  lumière	
  les	
  formidables	
  
opportunités	
  qu’offrent	
  les	
  MOOCS	
  (Massive	
  open	
  online	
  
courses).	
  „Alors	
  qu’un	
  professeur	
  aura	
  10'000	
  élèves	
  
durant	
  toute	
  son	
  existence	
  académique,	
  un	
  de	
  nos	
  courts,	
  donné	
  par	
  quatre	
  professeurs,	
  a	
  touché	
  150'000	
  
étudiants	
  en	
  une	
  année“.	
  Les	
  élèves	
  suivent	
  les	
  cours	
  du	
  lieu	
  qui	
  leur	
  convient,	
  donnant	
  des	
  perspectives	
  
économiques	
  pour	
  les	
  villages	
  également.	
  
	
  
Le	
  5e	
  débat	
  „Un	
  tourisme	
  durable“,	
  modéré	
  par	
  Daniel	
  
Wiener,	
  et	
  qui	
  accueillait	
  Marie-­‐Gabrielle	
  Ineichen-­‐
Fleisch,	
  directrice	
  du	
  secrétariat	
  d’Etat	
  à	
  l’économie,	
  
Frédéric	
  Borloz,	
  syndic	
  d’Aigle	
  et	
  Sébastien	
  Angelini,	
  
hôtelier	
  à	
  Villars,	
  co-­‐fondateur	
  de	
  la	
  Table	
  Verte	
  de	
  Villars	
  
et	
  manger	
  en	
  développement	
  durable,	
  a	
  permis	
  de	
  
confronter	
  le	
  cadre	
  et	
  les	
  moyens	
  mis	
  en	
  place	
  au	
  niveau	
  
national	
  avec	
  les	
  besoins	
  et	
  les	
  opportunités	
  au	
  niveau	
  
local	
  et	
  régional.	
  Sébastien	
  Angelini	
  a	
  notamment	
  
présentée	
  l’initiative	
  Table	
  verte	
  à	
  Villars,	
  qui	
  a	
  débouché	
  
sur	
  un	
  label	
  autoproclamé	
  „eco-­‐partenaire“.	
  A	
  ce	
  jour,	
  13	
  membres	
  de	
  la	
  station	
  villardoue	
  sont	
  partenaires	
  
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
(dont	
  l’OT,	
  la	
  commune,	
  quatre	
  écoles,	
  des	
  entreprises	
  et	
  une	
  crèche).	
  Chacun	
  des	
  membres	
  s’engage	
  à	
  
développer	
  chaque	
  année	
  son	
  catalogue	
  de	
  prestations	
  avec	
  des	
  mesures	
  environnementales	
  et	
  sociales.	
  
	
  
Enfin,	
  faute	
  d’avoir	
  pu	
  l’accueillir	
  aux	
  Diablerets	
  en	
  raison	
  du	
  
début	
  de	
  l’année	
  académique,	
  l’architecte	
  Toshiko	
  Mori	
  était	
  
en	
  vidéoconférence	
  (photo:	
  son	
  collaborateur	
  Landon	
  Brown)	
  
depuis	
  l’université	
  d’Harvard.	
  Elle	
  nous	
  a	
  présenté	
  un	
  aperçu	
  
de	
  sa	
  vision	
  d’un	
  développement	
  durable	
  pour	
  les	
  villages	
  de	
  
montagne	
  qui	
  tiennent	
  compte	
  d’une	
  intérgration	
  des	
  
facteurs	
  paysages,	
  infrastructures,	
  écologies,	
  mais	
  aussi	
  de	
  la	
  
population	
  locale,	
  des	
  tradition	
  et	
  du	
  savoir-­‐faire.	
  Sa	
  vision	
  
devrait	
  faire	
  l’objet	
  d’un	
  sémnaire	
  futur	
  aux	
  Diablerets	
  avec	
  
des	
  étudiants	
  de	
  la	
  Harward	
  University	
  Graduate	
  School	
  of	
  Design.	
  
Vous	
  trouverez	
  une	
  galerie	
  d’images	
  ainsi	
  qu’une	
  revue	
  de	
  presse	
  sur	
  notre	
  site	
  www.eco-­‐villages.ch.	
  Nous	
  
remercions	
  encore	
  chaleureusement	
  le	
  public,	
  les	
  sponsors,	
  les	
  participants	
  aux	
  débats	
  et	
  conférenciers,	
  les	
  
firestarters,	
  les	
  modérateurs	
  ainsi	
  que	
  le	
  staff	
  de	
  Diablerets	
  tourisme	
  et	
  les	
  bénévoles	
  qui	
  ont	
  contribué	
  au	
  
succès	
  de	
  cette	
  deuxième	
  édition.	
  
La	
  3e	
  édition	
  d’eco.villages	
  se	
  déroulera	
  le	
  jeudi	
  28	
  août	
  2014	
  aux	
  Diablerets.	
  Nous	
  nous	
  réjouissons	
  d’ores	
  
et	
  déjà	
  de	
  vous	
  y	
  accueillir.	
  Nous	
  articulerons	
  la	
  journée	
  principalement	
  autour	
  des	
  deux	
  axes	
  suivants:	
  
- Le	
  tourisme	
  et	
  notamment	
  quelles	
  perspectives	
  pour	
  l’après-­‐ski	
  et	
  après	
  le	
  ski	
  	
  
- L’esprit	
  d’entreprise:	
  comment	
  faire	
  des	
  choses	
  innovantes	
  lorsqu’on	
  est	
  entrepreneur	
  dans	
  les	
  
Alpes	
  ou	
  un	
  village	
  	
  
Un	
  projet	
  d’atelier	
  est	
  également	
  en	
  cours	
  d’élaboration.	
  Vous	
  faites	
  partie	
  de	
  notre	
  mailing	
  liste	
  et	
  recevrez	
  
donc	
  régulièrement	
  des	
  informations	
  de	
  notre	
  part.	
  Au	
  plaisir	
  de	
  vous	
  retrouver	
  en	
  2014!	
  
Pour	
  eco.villages,	
  	
  
Corinne	
  Feuz	
  
	
  

Contenu connexe

Tendances

20210907 ccm horizeo
20210907 ccm horizeo20210907 ccm horizeo
20210907 ccm horizeo
IsabelleBRUNEAU
 
20210910 débat lancé
20210910 débat lancé20210910 débat lancé
20210910 débat lancé
IsabelleBRUNEAU
 
20211116 debat horizeo
20211116 debat horizeo20211116 debat horizeo
20211116 debat horizeo
IsabelleBRUNEAU
 
20210927 ccm horizeo
20210927 ccm horizeo20210927 ccm horizeo
20210927 ccm horizeo
IsabelleBRUNEAU
 
Construire l'économie circulaire ici et maintenant !
Construire l'économie circulaire ici et maintenant !Construire l'économie circulaire ici et maintenant !
Construire l'économie circulaire ici et maintenant !
Leonard
 
Ville durable - mythe et réalité
Ville durable - mythe et réalitéVille durable - mythe et réalité
Ville durable - mythe et réalité
CITIZEN ACT
 
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 11 mars
Pce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 11 marsPce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 11 mars
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 11 mars
Association Villes Internet
 
Approche écosystémique
Approche écosystémiqueApproche écosystémique
Approche écosystémique
YASMINEARCHI2015
 
Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)
Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)
Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)
Leonard
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Build Green
 
Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...
Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...
Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...
Novabuild
 
Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009
Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009
Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009
idealconnaissances
 
Masterclass design circulaire
Masterclass design circulaireMasterclass design circulaire
Masterclass design circulaire
annabel-hary
 
Habitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4pHabitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4p
Nathalie Montes Gonzalez
 
Les opportunités de l'Économie Circulaire
Les opportunités de l'Économie CirculaireLes opportunités de l'Économie Circulaire
Les opportunités de l'Économie Circulaire
Wiithaa
 
Loic sarton managenvi question rev
Loic sarton   managenvi question revLoic sarton   managenvi question rev
Loic sarton managenvi question rev
Loic Sarton
 
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 18 février
Pce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 18 févrierPce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 18 février
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 18 février
Association Villes Internet
 
Newdeal21 pages
Newdeal21 pagesNewdeal21 pages
Newdeal21 pages
gourhan
 
Systematic Innovation and Sustainable Development
Systematic Innovation and Sustainable DevelopmentSystematic Innovation and Sustainable Development
Systematic Innovation and Sustainable Development
prevost
 
Mardis de l'AIGx - Frédéric CHOME
Mardis de l'AIGx - Frédéric CHOMEMardis de l'AIGx - Frédéric CHOME
Mardis de l'AIGx - Frédéric CHOME
Damien Vincke
 

Tendances (20)

20210907 ccm horizeo
20210907 ccm horizeo20210907 ccm horizeo
20210907 ccm horizeo
 
20210910 débat lancé
20210910 débat lancé20210910 débat lancé
20210910 débat lancé
 
20211116 debat horizeo
20211116 debat horizeo20211116 debat horizeo
20211116 debat horizeo
 
20210927 ccm horizeo
20210927 ccm horizeo20210927 ccm horizeo
20210927 ccm horizeo
 
Construire l'économie circulaire ici et maintenant !
Construire l'économie circulaire ici et maintenant !Construire l'économie circulaire ici et maintenant !
Construire l'économie circulaire ici et maintenant !
 
Ville durable - mythe et réalité
Ville durable - mythe et réalitéVille durable - mythe et réalité
Ville durable - mythe et réalité
 
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 11 mars
Pce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 11 marsPce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 11 mars
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 11 mars
 
Approche écosystémique
Approche écosystémiqueApproche écosystémique
Approche écosystémique
 
Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)
Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)
Yearbook Leonard 2021-2022 (FR)
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
 
Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...
Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...
Intervention de NOVABUILD devant le CINA-Club de l'Immobilier de Nantes Atlan...
 
Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009
Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009
Club Ecoquartiers, enseignements de l'appel à projets 2009
 
Masterclass design circulaire
Masterclass design circulaireMasterclass design circulaire
Masterclass design circulaire
 
Habitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4pHabitat durable ne14_4p
Habitat durable ne14_4p
 
Les opportunités de l'Économie Circulaire
Les opportunités de l'Économie CirculaireLes opportunités de l'Économie Circulaire
Les opportunités de l'Économie Circulaire
 
Loic sarton managenvi question rev
Loic sarton   managenvi question revLoic sarton   managenvi question rev
Loic sarton managenvi question rev
 
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 18 février
Pce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 18 févrierPce ivry   synthèse atelier bâtiments durables 18 février
Pce ivry synthèse atelier bâtiments durables 18 février
 
Newdeal21 pages
Newdeal21 pagesNewdeal21 pages
Newdeal21 pages
 
Systematic Innovation and Sustainable Development
Systematic Innovation and Sustainable DevelopmentSystematic Innovation and Sustainable Development
Systematic Innovation and Sustainable Development
 
Mardis de l'AIGx - Frédéric CHOME
Mardis de l'AIGx - Frédéric CHOMEMardis de l'AIGx - Frédéric CHOME
Mardis de l'AIGx - Frédéric CHOME
 

En vedette

December 17 2004 OLAB Wrap Up Report Template
December 17 2004 OLAB Wrap Up Report TemplateDecember 17 2004 OLAB Wrap Up Report Template
December 17 2004 OLAB Wrap Up Report Template
Dr. Yolanda J. Butler
 
Adsenzia Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...
Adsenzia  Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...Adsenzia  Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...
Adsenzia Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...
rauladsenzia
 
Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...
Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...
Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...
Rafa Sirvent
 
Mk 2,0
Mk  2,0Mk  2,0
Geoportal of the Swiss Confederation METRICS OF GEO.ADMIN.CH
Geoportal of the Swiss Confederation  METRICS OF GEO.ADMIN.CHGeoportal of the Swiss Confederation  METRICS OF GEO.ADMIN.CH
Geoportal of the Swiss Confederation METRICS OF GEO.ADMIN.CH
geoportal of the federal authorities of the Swiss Confederation
 
Press clipping report 3 months 2013
Press clipping report 3 months 2013Press clipping report 3 months 2013
Press clipping report 3 months 2013
gianluca poerio
 
Ficha de inscripcion
Ficha de inscripcionFicha de inscripcion
Ficha de inscripcion
Cleber Araujo Cardenas
 
Presentacion de zarandaja[1]
Presentacion de zarandaja[1]Presentacion de zarandaja[1]
Presentacion de zarandaja[1]
jorge miguel castro chavez
 
Jóvenes y prevención del uso problemático de drogas
Jóvenes y prevención del uso problemático de drogasJóvenes y prevención del uso problemático de drogas
Jóvenes y prevención del uso problemático de drogas
Claudio Vidal Giné
 
El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)
El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)
El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)
juguetealexander
 
Cómo funcionan las acl en cisco
Cómo funcionan las acl en ciscoCómo funcionan las acl en cisco
Cómo funcionan las acl en cisco
fitopia
 
Cbs competitive strategies - 4 p's
Cbs   competitive strategies - 4 p'sCbs   competitive strategies - 4 p's
Cbs competitive strategies - 4 p's
Jacob Holm
 
Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...
Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...
Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...
IQMPacheco
 
Aerospace Opportunities In Germany
Aerospace Opportunities In GermanyAerospace Opportunities In Germany
Aerospace Opportunities In Germany
Stephen Myatt
 
AGUA, ¿DÓNDE VAS?
AGUA, ¿DÓNDE VAS?AGUA, ¿DÓNDE VAS?
AGUA, ¿DÓNDE VAS?
Lourdes Giraldo Vargas
 
4. avance 09 07-15 marleni (1)
4. avance 09 07-15 marleni (1)4. avance 09 07-15 marleni (1)
4. avance 09 07-15 marleni (1)
Miguel Vargas
 
Sistemas neuronales
Sistemas neuronalesSistemas neuronales
Sistemas neuronales
cenation993
 
Arrecifes de coral
Arrecifes de coralArrecifes de coral
Arrecifes de coral
esmeralda23
 
Una Propuesta de Fidelizacion Diferente
Una Propuesta de Fidelizacion DiferenteUna Propuesta de Fidelizacion Diferente
Una Propuesta de Fidelizacion Diferente
guest7bb2bac
 
Reservoir mapping
Reservoir mappingReservoir mapping

En vedette (20)

December 17 2004 OLAB Wrap Up Report Template
December 17 2004 OLAB Wrap Up Report TemplateDecember 17 2004 OLAB Wrap Up Report Template
December 17 2004 OLAB Wrap Up Report Template
 
Adsenzia Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...
Adsenzia  Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...Adsenzia  Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...
Adsenzia Marketing Services - Monetización de bases de datos - Email Marketi...
 
Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...
Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...
Fuentes de información electrónica para la docencia y la investigación en his...
 
Mk 2,0
Mk  2,0Mk  2,0
Mk 2,0
 
Geoportal of the Swiss Confederation METRICS OF GEO.ADMIN.CH
Geoportal of the Swiss Confederation  METRICS OF GEO.ADMIN.CHGeoportal of the Swiss Confederation  METRICS OF GEO.ADMIN.CH
Geoportal of the Swiss Confederation METRICS OF GEO.ADMIN.CH
 
Press clipping report 3 months 2013
Press clipping report 3 months 2013Press clipping report 3 months 2013
Press clipping report 3 months 2013
 
Ficha de inscripcion
Ficha de inscripcionFicha de inscripcion
Ficha de inscripcion
 
Presentacion de zarandaja[1]
Presentacion de zarandaja[1]Presentacion de zarandaja[1]
Presentacion de zarandaja[1]
 
Jóvenes y prevención del uso problemático de drogas
Jóvenes y prevención del uso problemático de drogasJóvenes y prevención del uso problemático de drogas
Jóvenes y prevención del uso problemático de drogas
 
El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)
El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)
El barroco en hispanoamérica surge en el siglo (2)
 
Cómo funcionan las acl en cisco
Cómo funcionan las acl en ciscoCómo funcionan las acl en cisco
Cómo funcionan las acl en cisco
 
Cbs competitive strategies - 4 p's
Cbs   competitive strategies - 4 p'sCbs   competitive strategies - 4 p's
Cbs competitive strategies - 4 p's
 
Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...
Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...
Transferencia de Masa y Reacción Química Simultaneas. Difusión y Reacción Quí...
 
Aerospace Opportunities In Germany
Aerospace Opportunities In GermanyAerospace Opportunities In Germany
Aerospace Opportunities In Germany
 
AGUA, ¿DÓNDE VAS?
AGUA, ¿DÓNDE VAS?AGUA, ¿DÓNDE VAS?
AGUA, ¿DÓNDE VAS?
 
4. avance 09 07-15 marleni (1)
4. avance 09 07-15 marleni (1)4. avance 09 07-15 marleni (1)
4. avance 09 07-15 marleni (1)
 
Sistemas neuronales
Sistemas neuronalesSistemas neuronales
Sistemas neuronales
 
Arrecifes de coral
Arrecifes de coralArrecifes de coral
Arrecifes de coral
 
Una Propuesta de Fidelizacion Diferente
Una Propuesta de Fidelizacion DiferenteUna Propuesta de Fidelizacion Diferente
Una Propuesta de Fidelizacion Diferente
 
Reservoir mapping
Reservoir mappingReservoir mapping
Reservoir mapping
 

Similaire à Compte rendu eco.villages2013v3sml

Synthèse du débat 130718 modif-v5
Synthèse du débat 130718 modif-v5Synthèse du débat 130718 modif-v5
Synthèse du débat 130718 modif-v5
am_kopanski
 
World Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembre
World Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembreWorld Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembre
World Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembre
Reporter du monde RDM-ROW Reporter Of World
 
Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...
Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...
Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...
Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...
Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...
Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...
Monimmeuble.com
 
Dossier-de-presse-Environord-2016
Dossier-de-presse-Environord-2016Dossier-de-presse-Environord-2016
Dossier-de-presse-Environord-2016
Pierre-jean Cherret
 
Livret Parlement climat citoyen Lembron Val d'Allier
Livret Parlement climat citoyen Lembron Val d'AllierLivret Parlement climat citoyen Lembron Val d'Allier
Livret Parlement climat citoyen Lembron Val d'Allier
Europe Rurener
 
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
LEYTON
 
Appel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos BnAppel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos Bn
webmestre lesvertsbn
 
efficycle effinews bâtiment n°100
 efficycle effinews bâtiment n°100 efficycle effinews bâtiment n°100
efficycle effinews bâtiment n°100
david zentao
 
La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...
La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...
La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...
butagaz3
 
051022_Lancement_SlideShare.pdf
051022_Lancement_SlideShare.pdf051022_Lancement_SlideShare.pdf
051022_Lancement_SlideShare.pdf
LIEGE CREATIVE
 
Table Ronde 5 Enerpresse
Table Ronde 5 EnerpresseTable Ronde 5 Enerpresse
Table Ronde 5 Enerpresse
Paul Quilès
 
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçuesEnergies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
RAC-F
 
153 infose mai2020
153 infose mai2020153 infose mai2020
153 infose mai2020
Saul VILLAMIZAR
 
Telegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignesTelegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignes
MARIE Project
 
Telegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignesTelegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignes
Aniela2
 
Un nouveau modèle énergétique français
Un nouveau modèle énergétique françaisUn nouveau modèle énergétique français
Un nouveau modèle énergétique français
Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetiqueProjet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
FactaMedia
 
150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation
150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation
150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation
Olivier CATEURA, PhD
 
Mon projet
Mon projetMon projet
Mon projet
Daniel Ali
 

Similaire à Compte rendu eco.villages2013v3sml (20)

Synthèse du débat 130718 modif-v5
Synthèse du débat 130718 modif-v5Synthèse du débat 130718 modif-v5
Synthèse du débat 130718 modif-v5
 
World Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembre
World Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembreWorld Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembre
World Forum on Economy RSE lille 14 15 16 novembre
 
Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...
Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...
Synthese des travaux du debat national sur la transition energetique de la Fr...
 
Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...
Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...
Mode d’emploi de la loi transition énergétique pour la croissance verte et de...
 
Dossier-de-presse-Environord-2016
Dossier-de-presse-Environord-2016Dossier-de-presse-Environord-2016
Dossier-de-presse-Environord-2016
 
Livret Parlement climat citoyen Lembron Val d'Allier
Livret Parlement climat citoyen Lembron Val d'AllierLivret Parlement climat citoyen Lembron Val d'Allier
Livret Parlement climat citoyen Lembron Val d'Allier
 
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
 
Appel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos BnAppel Des Ecolos Bn
Appel Des Ecolos Bn
 
efficycle effinews bâtiment n°100
 efficycle effinews bâtiment n°100 efficycle effinews bâtiment n°100
efficycle effinews bâtiment n°100
 
La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...
La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...
La commune de Saint-Nicolas de la Grave accueille le programme Renovillages d...
 
051022_Lancement_SlideShare.pdf
051022_Lancement_SlideShare.pdf051022_Lancement_SlideShare.pdf
051022_Lancement_SlideShare.pdf
 
Table Ronde 5 Enerpresse
Table Ronde 5 EnerpresseTable Ronde 5 Enerpresse
Table Ronde 5 Enerpresse
 
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçuesEnergies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
 
153 infose mai2020
153 infose mai2020153 infose mai2020
153 infose mai2020
 
Telegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignesTelegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignes
 
Telegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignesTelegramme #2 flash dignes
Telegramme #2 flash dignes
 
Un nouveau modèle énergétique français
Un nouveau modèle énergétique françaisUn nouveau modèle énergétique français
Un nouveau modèle énergétique français
 
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetiqueProjet de loi_sur_la_transition_energetique
Projet de loi_sur_la_transition_energetique
 
150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation
150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation
150528 oca tenerrdis hydro en fr ra savoie ecosystème innovation
 
Mon projet
Mon projetMon projet
Mon projet
 

Plus de Global Infrastructure Basel Foundation

GIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD Panel
GIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD PanelGIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD Panel
GIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD Panel
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_Roos
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_RoosGIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_Roos
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_Roos
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Ruijie
GIB2015_Solid Standards and Ratings_RuijieGIB2015_Solid Standards and Ratings_Ruijie
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Ruijie
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB20115_Solid Standards and Ratings-Kornmann
GIB20115_Solid Standards and Ratings-KornmannGIB20115_Solid Standards and Ratings-Kornmann
GIB20115_Solid Standards and Ratings-Kornmann
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Georgoulias
GIB2015_Solid Standards and Ratings_GeorgouliasGIB2015_Solid Standards and Ratings_Georgoulias
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Georgoulias
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Baillon
GIB2015_Solid Standards and Ratings_BaillonGIB2015_Solid Standards and Ratings_Baillon
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Baillon
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Hughes
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_HughesGIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Hughes
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Hughes
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Grant
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_GrantGIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Grant
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Grant
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Public and Private sector Transit Development_Gonzalez
GIB2015_Public and Private sector Transit Development_GonzalezGIB2015_Public and Private sector Transit Development_Gonzalez
GIB2015_Public and Private sector Transit Development_Gonzalez
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Bustinduy
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_BustinduyGIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Bustinduy
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Bustinduy
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Valahu
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_ValahuGIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Valahu
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Valahu
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Barben
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_BarbenGIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Barben
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Barben
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Zhang
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_ZhangGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Zhang
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Zhang
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von Gunten
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von GuntenGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von Gunten
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von Gunten
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Fischer
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_FischerGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Fischer
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Fischer
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Alexander
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_AlexanderGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Alexander
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Alexander
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_Changsheng
GIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_ChangshengGIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_Changsheng
GIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_Changsheng
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_Jianzhong
GIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_JianzhongGIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_Jianzhong
GIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_Jianzhong
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Pretel
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_PretelGIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Pretel
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Pretel
Global Infrastructure Basel Foundation
 
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Bresch
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_BreschGIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Bresch
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Bresch
Global Infrastructure Basel Foundation
 

Plus de Global Infrastructure Basel Foundation (20)

GIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD Panel
GIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD PanelGIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD Panel
GIB2015_Structuring Sustainable Infrastructure Projects_IISD Panel
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_Roos
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_RoosGIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_Roos
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Schneider_Roos
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Ruijie
GIB2015_Solid Standards and Ratings_RuijieGIB2015_Solid Standards and Ratings_Ruijie
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Ruijie
 
GIB20115_Solid Standards and Ratings-Kornmann
GIB20115_Solid Standards and Ratings-KornmannGIB20115_Solid Standards and Ratings-Kornmann
GIB20115_Solid Standards and Ratings-Kornmann
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Georgoulias
GIB2015_Solid Standards and Ratings_GeorgouliasGIB2015_Solid Standards and Ratings_Georgoulias
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Georgoulias
 
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Baillon
GIB2015_Solid Standards and Ratings_BaillonGIB2015_Solid Standards and Ratings_Baillon
GIB2015_Solid Standards and Ratings_Baillon
 
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Hughes
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_HughesGIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Hughes
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Hughes
 
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Grant
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_GrantGIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Grant
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Grant
 
GIB2015_Public and Private sector Transit Development_Gonzalez
GIB2015_Public and Private sector Transit Development_GonzalezGIB2015_Public and Private sector Transit Development_Gonzalez
GIB2015_Public and Private sector Transit Development_Gonzalez
 
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Bustinduy
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_BustinduyGIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Bustinduy
GIB2015_Public and Private Sector Transit Development_Bustinduy
 
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Valahu
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_ValahuGIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Valahu
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Valahu
 
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Barben
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_BarbenGIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Barben
GIB2015_Investors Approach to Sustainable Infrastructure_Barben
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Zhang
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_ZhangGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Zhang
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Zhang
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von Gunten
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von GuntenGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von Gunten
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_von Gunten
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Fischer
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_FischerGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Fischer
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Fischer
 
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Alexander
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_AlexanderGIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Alexander
GIB2015_Instruments for Increasing Capital Flows_Alexander
 
GIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_Changsheng
GIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_ChangshengGIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_Changsheng
GIB2015_Increasing Efficiency of Sustainable Infrastructure_Changsheng
 
GIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_Jianzhong
GIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_JianzhongGIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_Jianzhong
GIB2015_Increase Investment in Sustainable Infrasructure_Jianzhong
 
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Pretel
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_PretelGIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Pretel
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Pretel
 
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Bresch
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_BreschGIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Bresch
GIB2015_Closing Financing Gap in Resilient Infrastructure_Bresch
 

Compte rendu eco.villages2013v3sml

  • 1.     Reflets    de  la  rencontre  eco.villages  2013   Le  29  août  dernier,  une  centaine  de  personnes  ont  participé  à  la  2e  édition  d’eco.villages,  un  congrès   baptisé  «Shift  to  green»  de  manière  informelle  lors  de  sa  première  édition  en  2012.  La  journée,  qui   s’articulait  autour  des  innovations  pour  un  futur  durable  des  villages,  et  de  ceux  de  montagne  en   particulier,  proposait  quatre  débats  à  thème  et  des  présentations  courtes.  Les  participants,  -­‐  parmi   lesquels  des  politiciens,  des  décideurs,  des  investisseurs,  des  techniciens  et  une  belle  représentation   locale  –  ont  apprécié  la  diversité  des  débats  ainsi  que  les  six  firestarters,  présentant  des  innovations   technologiques  déjà  en  application.     Père  du  concept  de  l’empreinte  écologique,  -­‐  qui  permet  de   quantifier  l’impact  de  l’activité  humaine  sur  la  Terre  -­‐  Mathis   Wackernagel  a  dialogué  en  ouverture  avec  Michael  Liebreich,   co-­‐fondateur  du  forum  eco.villages.  Une  semaine  après  que   diverses  associations  écologistes  avaient  annoncé  le  «jour  du   dépassement»,  soit  que  l’homme  a  consommé  toutes  les   ressources  naturelles  que  la  Terre  produit  en  un  an,   provoquant  un  équilibre  délicat,  l’ingénieur  d’origine  suisse  a   apporté  explications  et  pistes  de  changements.  «Le  seul   indicateur  qui  dit  que  l’on  peut  se  développer  encore,  c’est  la  proportion  de  ressource  naturelle  par   personne.  Or  celle-­‐ci  ne  cesse  de  diminuer  alors  que  la  population  est  en  pleine  croissance.  Cela  ne  peut  pas   fonctionner,  on  ne  peut  pas  maintenir  à  long  terme  le  niveau  de  consommation  actuel.  Je  ne  suis  pas   opposé  au  système  économique,  ni  à  la  croissance.  Mais  il  faut  que  les  acteurs  des  milieux  industriels  et   financiers  comprennent  qu’ils  n’ont  aucun  intérêt  à  dilapider  les  ressources  naturelles.»  A  l’échelle   régionale  ou  locale  d’un  village,  le  calcul  de  l’empreinte  écologique  est  tout  à  fait  possible.  «Cela  revient  à   réfléchir  à  notre  propre  consommation,  et  à  se  demander  très  concrètement  quelle  empreinte  nous  laissons   sur  la  planète.  Nous  pouvons  tous  agir  à  notre  niveau.»,  conclut  Mathis  Wackernagel.  Calculateur  sous  :   www.footprintnetwork.org/calculator.   Lors  du  deuxième  débat  modéré  par  Brindusa  Fidanza,   „Comment  réconcilier  les  besoins  des  villages  avec  ceux  des   centres“,  le  panel  était  composé  de  Daniel  Wiener,  CEO   d’ecos  à  Bâle,  d’OIga  Vázquez  Ruano,  urbanise,  de  Jérôme   Christen,  directeur  romand  de  l’Agence  des  énergies   renouvelables  et  de  l’efficacité  énergétique  et  de  Jean-­‐Marc   Udriot,  syndic  de  Leysin  et  président  de  la  Communauté  des   intérêts  touristiques  des  Alpes  vaudoises.  La  table-­‐ronde  a   notamment  clairement  mis  en  évidence  les  divergences  de   vue  entre  les  citadins  –  qui  refusent  que  campagne  et  montagne  se  transforment  -­‐  et  les  gens  des  villages,   qui  veulent  une  vie  économiquement  vialbes  dans  leur  région.    Les  décisions  prises  lors  des  dernières   votations  ont  imposé  de  nouvelles  contraintes  légales,  ainsi  que  l’a  montré  Daniel  Wiener  en  introduction.   Des  contraintes  auxquelles  s’ajoutent  celles  induites  par  le  changement  climatique.  Malgré  cela,  des  
  • 2.             opportunités  existent.  «Il  y  a  du  potentiel  touristique  sur  l’été  et  l’automne»,  a  relevé  Jean-­‐Marc  Udriot,   soulignant  que  le  changement  climatique,  et  l’élévation  des  températures  prolonge  la  saison  estivale  en   montagne.  Il  est  également  ressorti  que  du  point  de  vue  tant  de  l’aménagement  du  territoire  que  du   développement  durable,  on  ne  peut  plus  laisser  faire  le  marché  et  que  les  collectivités  publiques  doivent   être  aidées.  Le  besoin  de  renouer  le  dialogue  entre  villes  et  campagnes  a  aussi  été  mis  en  exergue.  «Il  faut   reconquérir  les  citadins,  qui  ne  se  rendent  pas  compte  que  les  villages  doivent  vivre»,  estime  Jérôme   Christen.  La  volonté  du  Conseil  fédéral  d’atteindre  à  moyen  terme  une  société  à  2000  watts,  et  donc  la   nécessité  de  diminuer  de  deux  tiers  la  consommation  d’énergies  non  renouvelables  ,  a  également  été   relevée  comme  une  opportunité  pour  les  villages.  Dans  ce  cadre,  des  techniques  comme  les  petites   centrales  hydrauliques,  la  biomasse  ou  l’éolien,  joueront  en  effet  des  rôles  clés.       Invité  en  tant  que  président  de  Solar  Impulse,  Bertrand  Piccard   a  apporté  sa  vision  du  développement  durable.  „Nous  disons   toujours  que  Solar  Impulse  ce  n’est  pas  un  projet  „green“  car   pour  moi  cette  notion  est  toujours  basée  sur  cette  imitation  de   la  qualtié  de  vie  par  obstruction,  par  interdiction  ou  par   limitation  telle  qu’en  vogue  jusqu’à  la  fin  des  années  90  mais   c’est  un  projet  „clean“,  c’est  à  dire  propre,  qui  permet  de   concilier  les  besoins  humains  de  vie,  de  confort  et  de  mobilité   avec  une  diminution  draconienne  de  l’impact  environnemental.   Si  toutes  les  technologies  que  nous  avons  sur  Solar  Impulse  en  termes  de  moteur  électrique  de  très  haut   rendement,  de  batteries,  de  panneaux  solaires,  de  systèmes  d’éclairage,  de  panneaux  ultra-­‐légers,   d’isolation  thermiques,  si  toutes  ces  technologies  là  étaient  utilisées  massivement  dans    le  monde,   aujourd’hui,  on  pourrait  déjà  diviser  par  deux  la  consommation  énergétique  de  l’humanité  et  produire  la   moitié  du  reste  avec  du  renouvelable.  Pourquoi  est-­‐ce  que  cela  ne  se  fait  pas?  Parce  que  chacun  attend  que   l’autre  fasse  le  premier  pas.  Parce  que  les  gouvernements  pensent  que  c’est  aux  industriels  d’investir  dans  les   nouvelles  technologies,  les  industriels  pensent  que  c’est  au  gouvernement  de  légiférer.  Le  public  est  prêt  à   rouler  en  voiture  électrique,  à  isoler  sa  maison  mais  attend  désespérément  que  tous  ces  produits  arrivent  au   consommateur  final.  Et  c’est  ce  manque  d’esprit  de  pionnier,  d’initiative,  qui  explique  que  l’on  se  trouve   toujours  aujourd’hui  avec  des  technologies  qui  ont  cent  ans  alors  que  les  technologies  de  demain  sont  déjà   accessibles“.    
  • 3.             Il  a  également  évoqué  quelques  pistes  tout  à  fait  personnelles  pour  la  station  des  Diablerets,  qu’il  connaît  et   apprécie  de  très  longue  date.    „Le  village  des  Diablerets  aimerait  se  positionner  comme  un  ecovillages,   utilisant  beaucoup  de  ces  technologies  propres.  Mais  pour  que  ce  soit  viable,  il  faut  également  attirer  des   touristes,  il  faut  également  que  l’économie  locale  puisse  y  trouver  son  compte  et  là,  il  y  a  un  développement   à  faire  au  niveau  des  pistes  qui  descendent  du  massif  des  Diablerets,  notamment  des  pistes  qui  descendent   du  Scex  Rouge  sur  le  Pillon,  qui  peuvent  représenter  l’un  des  plus  beaux  domaines  de  freeride  de  Suisse.   Evidemment,  il  faut  trouver  le  bon  équilibre  entre  l’écologie  et  le  développement  touristique“.   Un  rapide  état  de  l’avancement  des  projets  Les  Diablerets  vert  –  développement  durable  pour  la  commune   d’Ormont-­‐Desus  –  a  été  présenté  par  Jean-­‐Marie  Schlaubitz,  municipal  et  responsabe  du  projet.  Avec   notamment  pour  ambition  de  de  venir  éergétiquement  neutre,  remontées  mécaniquest  et  trains  inclus.  Il   s’agit  pour  l’heure  de  d’évelopper  l’efficience  énergétique  notamment  à  travers  la  biomasse  (projet  réalisé)   du  photovoltaïque  (un  projet  sur  une  toiture  privée  a  été  réalisé  cette  année),  de  l’hydroélectrique  (travaux   préparatoires).  Sur  le  plan  touristique,  l’idée  est  de  devenir  une  station  interantionalement  reconnue  pour   sa  politique  de  développement  alpin  authentique  et  durable.       Lors  du  troisième  débat,  modéré  par  François  Vuille   d’E4tech,  le  panel  était  composé  de  Konstantin  Tselenis,   directeur  des  investissements  chez  Quadia  SA,  de  Greg   Kats,  présient  de  Capital-­‐E,  de  Laurent  Balsiger,  direceur  de   l’énergie  pour  le  Canton  de  Vaud,  d’Olivier  Augé,  directeur   du  projet  TOSA  chez  ABB  et  de  Philippe  Durr,  directeur   commercial  de  Romande  Energie.  Quid  du  futur  de  l’énergie   et  des  villages,  thème  de  cette  table-­‐ronde?  Il  en  ressort   qu’à  l’échelle  d’un  village,  on  peut  trouver  des   investissements  qui  aient  des  retours  sur  investissements   intéressants  et  ce  malgré  des  échelles  relativement  petites.    „Les  nouvelles  technologies  sont  à  disposition.   Il  faut  trouver  des  projets  pilotes  et  les  villages  sont  tout  à  fait  adaptés“,  a  estimé  Olivier  Augé,  directeur  du   projet  de  bus  électrique  TOSA  chez  ABB.  Directeur  de  l’énergie  pour  le  Canton  de  Vaud,  Laurent  Balsiger  a   insisté  sur  la  nécessité  d’une  planification,  notamment  à  l’aide  de  l’outil  proposé  par  le  Canton  appelé  „Outil   de  concept  énergétique  pour  les  communes“.  Celui-­‐ci  permet  de  faire  un  inventaire  de  ce  qui  existe  dans  les   communes,  d’estimer  les  potentiels  et  de  dégager  des  pistes.  La  table-­‐ronde  a  également  permis  de  dresser   quelques  pistes  pour  réduire  l’empreinte  carbone  des  villages  en  gérant  mieux  les  transports.  „La  voiture  
  • 4.             électrique  ou  hybride  est  une  possibilité.  Elle  a  l’avantage,  dans  des  profils  escarpés,  d’avoir  une  efficacité   énergétique  démultipliée“,  a  évoqué  Olivier  Augé.  „Au  niveau  des  transports  publics,  c’est  un  challenge  car   environ  40  à  50%  du  coût  d’exploitation,  c’est  le  salaire  du  chauffeur.  La  différence  de  technologie  va  elle   représenter  10  à  15%  de  la  facture  globale.  Mais  on  va  souvent  regarder  que  cet  aspect  là  car  c’est  un   investissement“.     Le  quatrième  débat,  „Les  nouveaux  secteurs  économiques   pour  une  croissance  durable“  avec  Patrick  Jermann,   directeur  exécutif  du  Center  for  digital  education  (CEDE)  à   l’EPFL,  Laurent  Matile,  avocat  et  enseignent  en   management  durable  à  la  HEC-­‐HEG  Genève,    était  modéré   par  Mark  Halle,  directeur  de  l’Iisd  (International  institut  for   sustainable  development).  Lors  de  son  introduction,   Patrick  Jermanna  mis  en  lumière  les  formidables   opportunités  qu’offrent  les  MOOCS  (Massive  open  online   courses).  „Alors  qu’un  professeur  aura  10'000  élèves   durant  toute  son  existence  académique,  un  de  nos  courts,  donné  par  quatre  professeurs,  a  touché  150'000   étudiants  en  une  année“.  Les  élèves  suivent  les  cours  du  lieu  qui  leur  convient,  donnant  des  perspectives   économiques  pour  les  villages  également.     Le  5e  débat  „Un  tourisme  durable“,  modéré  par  Daniel   Wiener,  et  qui  accueillait  Marie-­‐Gabrielle  Ineichen-­‐ Fleisch,  directrice  du  secrétariat  d’Etat  à  l’économie,   Frédéric  Borloz,  syndic  d’Aigle  et  Sébastien  Angelini,   hôtelier  à  Villars,  co-­‐fondateur  de  la  Table  Verte  de  Villars   et  manger  en  développement  durable,  a  permis  de   confronter  le  cadre  et  les  moyens  mis  en  place  au  niveau   national  avec  les  besoins  et  les  opportunités  au  niveau   local  et  régional.  Sébastien  Angelini  a  notamment   présentée  l’initiative  Table  verte  à  Villars,  qui  a  débouché   sur  un  label  autoproclamé  „eco-­‐partenaire“.  A  ce  jour,  13  membres  de  la  station  villardoue  sont  partenaires  
  • 5.             (dont  l’OT,  la  commune,  quatre  écoles,  des  entreprises  et  une  crèche).  Chacun  des  membres  s’engage  à   développer  chaque  année  son  catalogue  de  prestations  avec  des  mesures  environnementales  et  sociales.     Enfin,  faute  d’avoir  pu  l’accueillir  aux  Diablerets  en  raison  du   début  de  l’année  académique,  l’architecte  Toshiko  Mori  était   en  vidéoconférence  (photo:  son  collaborateur  Landon  Brown)   depuis  l’université  d’Harvard.  Elle  nous  a  présenté  un  aperçu   de  sa  vision  d’un  développement  durable  pour  les  villages  de   montagne  qui  tiennent  compte  d’une  intérgration  des   facteurs  paysages,  infrastructures,  écologies,  mais  aussi  de  la   population  locale,  des  tradition  et  du  savoir-­‐faire.  Sa  vision   devrait  faire  l’objet  d’un  sémnaire  futur  aux  Diablerets  avec   des  étudiants  de  la  Harward  University  Graduate  School  of  Design.   Vous  trouverez  une  galerie  d’images  ainsi  qu’une  revue  de  presse  sur  notre  site  www.eco-­‐villages.ch.  Nous   remercions  encore  chaleureusement  le  public,  les  sponsors,  les  participants  aux  débats  et  conférenciers,  les   firestarters,  les  modérateurs  ainsi  que  le  staff  de  Diablerets  tourisme  et  les  bénévoles  qui  ont  contribué  au   succès  de  cette  deuxième  édition.   La  3e  édition  d’eco.villages  se  déroulera  le  jeudi  28  août  2014  aux  Diablerets.  Nous  nous  réjouissons  d’ores   et  déjà  de  vous  y  accueillir.  Nous  articulerons  la  journée  principalement  autour  des  deux  axes  suivants:   - Le  tourisme  et  notamment  quelles  perspectives  pour  l’après-­‐ski  et  après  le  ski     - L’esprit  d’entreprise:  comment  faire  des  choses  innovantes  lorsqu’on  est  entrepreneur  dans  les   Alpes  ou  un  village     Un  projet  d’atelier  est  également  en  cours  d’élaboration.  Vous  faites  partie  de  notre  mailing  liste  et  recevrez   donc  régulièrement  des  informations  de  notre  part.  Au  plaisir  de  vous  retrouver  en  2014!   Pour  eco.villages,     Corinne  Feuz