SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  13
Télécharger pour lire hors ligne
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Protocole OSPF à zone unique
Histoire du protocole OSPF
Introduction
Le protocole OSPF (Open Shortest Path First) est un protocole de routage à état de liens qui a été
développé pour remplacer le protocole de routage à vecteur de distance RIP. Le protocole RIP était
un protocole de routage acceptable au tout début des réseaux et d'Internet. Cependant, le fait que
protocole RIP se basait uniquement sur le nombre de sauts comme seule métrique pour déterminer
la meilleure route est rapidement devenu problématique. L'utilisation du nombre de sauts n'est pas
adaptée aux réseaux de grande taille avec plusieurs chemins de vitesses variables.
Le protocole OSPF présente des avantages considérables par rapport au protocole RIP car il offre
une convergence plus rapide et s'adapte mieux aux réseaux de plus grande taille.
Evolution du protocole OSPF
Le développement initial du protocole OSPF a débuté en 1987, mené par le groupe de travail OSPF
de l'IETF (Internet Engineering Task Force). À cette époque, Internet était un réseau dédié à
l'enseignement et à la recherche fondé par le gouvernement des États-Unis.
En 1989, la spécification du protocole OSPFv1 fut publiée dans le document RFC 1131. Deux
mises en œuvre furent rédigées. L'une fut développée pour s'exécuter sur des routeurs, l'autre sur
des stations de travail UNIX. Cette dernière devint par la suite un processus UNIX très répandu
connu sous le nom de GATED. OSPFv1 était un protocole de routage expérimental qui ne fut
jamais déployé.
En 1991, OSPFv2 fut présenté dans le document RFC 1247 par John Moy. Ce protocole offrait des
améliorations techniques significatives par rapport à OSPFv1. Il est sans classe par conception ; par
conséquent, il prend en charge VLSM et CIDR.
Au même moment, alors que le protocole OSPF faisait son apparition, ISO travaillait sur un
protocole de routage à état de liens de leur cru, le protocole IS-IS (Intermediate System-to-
Intermediate System). IETF choisit OSPF comme protocole IGP (Interior Gateway Protocol)
recommandé.
En 1998, la spécification OSPFv2 fut mise à jour dans le document RFC 2328, qui est toujours le
document RFC d'actualité pour le protocole OSPF.
En 1999, OSPFv3 pour IPv6 a été publié dans le document RFC 2740. Le protocole OSPF pour
IPv6, créé par John Moy, Rob Coltun et Dennis Ferguson, n'est pas seulement une nouvelle
implémentation de protocole pour IPv6, mais également une réécriture importante du
fonctionnement du protocole.
En 2008, OSPFv3 a été mis à jour dans le document RFC 5340 comme protocole OSPF pour IPv6.
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 1
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Caractéristiques du protocole OSPF
Présentation des caractéristiques
Les caractéristiques du protocole OSPF sont :
• Sans classe : Il est sans classe par conception ; par conséquent, il prend en charge VLSM
et CIDR.
• Efficace :Les changements de routage déclenchent des mises à jour de routage (pas de
mises à jour régulières). Il utilise l'algorithme SPF pour déterminer le meilleur chemin.
• Convergence rapide : Il diffuse rapidement les modifications apportées au réseau.
• Évolutif : Il fonctionne bien sur les petits et grands réseaux. Les routeurs peuvent être
regroupés en zones pour prendre en charge un système hiérarchique.
• Sécurisé : Il prend en charge l'authentification MD5 (Message Digest 5). Une fois activés,
les routeurs OSPF acceptent uniquement les mises à jour de routage chiffrées des
homologues avec le même mot de passe pré-partagé
Composants du protocole OSPF
Les trois composants principaux du protocole de routage OSPF incluent :
• Structures des données ( les bases de données)
• Messages des protocoles de routage
• Les Algorithmes
- La structure des données
On peut résumer les structure des données qui représentent à la fois des base de donées dans ce
tableau :
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 2
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Messages des protocoles de routage
Le protocole OSPF échange des messages permettant de transmettre des informations de routage au
moyen de cinq types de paquets. Ces paquets, comme illustré dans la Figure 2, sont les suivants :
• Paquet Hello
• Paquet DBD de description de base de données
• Paquet LSR de demande d'état de liens
• Paquet LSU de mise à jour d'état de liens
• Paquet LSAck d'accusé de réception d'état de liens
Ces paquets servent à détecter les routeurs voisins et à échanger des informations de routage pour
garantir l'exactitude des informations relatives au réseau.
- Algorithme
Le processeur traite les tables de voisinage et de topologie à l'aide de l'algorithme SPF de Dijkstra.
L'algorithme SPF est basé sur le coût cumulé permettant d'atteindre une destination.
L'algorithme SPF crée une arborescence SPF en plaçant chaque routeur à la racine de l'arborescence
et en calculant le plus court chemin vers chaque nœud. L'arborescence SPF est ensuite utilisée pour
calculer les meilleures routes. Le protocole OSPF insère les meilleures routes dans la base de
données de réacheminement, qui est utilisée pour créer la table de routage.
Protocole OSPF à zone unique et à zones multiples
La téléphonie OSPF peut être mise en œuvre de deux manières différentes :
•OSPF à zone unique :
tous les routeurs sont
situés dans une zone
appelée zone fédératrice
(zone 0).
•OSPF multizone :le
protocole OSPF est mis
en œuvre à l'aide de
plusieurs zones, de façon
hiérarchique. Toutes les
zones doivent se
connecter à la zone de
réseau fédérateur
(zone 0). Les routeurs
reliant les zones sont appelés routeurs ABR (Area Border Router).
Avec le protocole OSPF multizone, OSPF peut diviser un grand système autonome (AS) en zones
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 3
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
plus petites, pour prendre en charge le routage hiérarchique.
A ce stade, le protocole OSPF multizone présentent les avantages suivants :
•Réduction de la taille des tables de routage : Moins d'entrées dans la table de routage
parce que les adresses réseau peuvent être récapitulées entre les zones. La récapitulation de
route n'est pas activée par défaut.
•Réduction de la surcharge liée aux mises à jour d'état de liens : Réduit les exigences de
traitement et de mémoire.
•Réduction de la fréquence des calculs SPF :Recherche l'impact d'une modification
topologique au sein d'une zone. Par exemple, l'impact des mises à jour de routage est limité
parce que l'inondation des paquets LSA s'arrête à la limite de zone.
Les Messages OSPF
Encapsultation des messages OSPF
Les messages OSPF transmis sur un lien Ethernet contiennent les informations suivantes :
•En-tête de trame Ethernet de liaison de données : Identifie les adresses MAC de
multidiffusion de destination 01-00-5E-00-00-05 ou 01-00-5E-00-00-06.
•En-tête de paquet IP : Identifie le champ 89 du protocole IPv4 qui indique qu'il s'agit d'un
paquet OSPF. Il identifie également l'une des deux adresses de multidiffusion OSPF :
224.0.0.5 ou 224.0.0.6 OSPF.
•En-tête de paquet OSPF : Identifie le type de paquet OSPF, l'ID du routeur et l'ID de
zone.
•Données spécifiques au type de paquet OSPF :Contient des informations sur le type de
paquet OSPF. Le contenu varie en fonction du type de paquet. Dans ce cas, il s'agit d'un en-
tête IPv4.
Les types de paquets OSPF
- Les paquets Hello
Le paquet de type 1 du protocole OSPF correspond au paquet Hello. Les paquets Hello sont utilisés
pour :
• Détecter les voisins OSPF et établir des contiguïtés
• Annoncer les paramètres sur lesquels les deux routeurs doivent s'accorder pour devenir
voisins
• Définir le routeur désigné (DR) et le routeur désigné de secours (BDR) sur les réseaux à
accès multiple, de type Ethernet et Frame Relay Les liens point-à-point ne nécessitent pas de
routeur DR ou BDR.
La figure affiche les champs contenus dans les paquets Hello de type 1. Les champs importants
indiqués dans le schéma incluent :
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 4
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
•Type : Identifie le type de paquet. Un
(1) indique un paquet Hello. La valeur 2
identifie un paquet DBD, 3 un
paquet LSR, 4 un paquet LSU et 5 un
paquet LSAck.
• ID du routeur : Valeur 32 bits
exprimée en notation décimale à point
(une adresse IPv4) utilisée pour
identifier le routeur d'origine de façon
unique.
• ID de zone : Zone d'où provient le
paquet.
• Masque réseau : Masque de sous-
réseau associé à l'interface émettrice.
• Intervalle Hello : Indique la fréquence en secondes à laquelle un routeur envoie des
paquets Hello. L'intervalle Hello par défaut sur des réseaux à accès multiple est de
10 secondes. Ce minuteur doit être identique sur les routeurs voisins. Dans le cas contraire,
aucune contiguïté n'est établie.
• Priorité du routeur : Utilisé dans une sélection DR/BDR. La priorité par défaut pour tous
les routeurs OSPF correspond à 1, mais elle peut être changée manuellement en une valeur
comprise entre 0 et 255. Plus la valeur est élevée, plus le routeur devient le routeur désigné
sur le lien.
• Intervalle Dead : Durée en secondes pendant laquelle le routeur attend des informations
d'un voisin avant de le déclarer hors service. Par défaut, l'intervalle Dead du routeur est
quatre fois plus long que l'intervalle Hello. Ce minuteur doit être identique sur les routeurs
voisins. Dans le cas contraire, aucune contiguïté n'est établie.
• Routeur désigné (DR) : ID du routeur désigné.
• Routeur désigné de secours (BDR) : ID du routeur désigné de secours.
•Liste des voisins : Liste qui identifie les ID de routeur de tous les routeurs adjacents.
Intervalles des paquets Hello
Par défaut, cisco utilise le quadruple de l'intervalle des paquets Hello :
• 40 secondes (valeur par défaut dans les réseaux à accès multiple et point à point).
•120 secondes (valeur par défaut sur les réseaux NBMA ; par exemple, à relais de trames).
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 5
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Fonctionnement d'OSPF
Lorsqu'un routeur OSPF est initialement connecté à un réseau, il
tente de :
•Créer des contiguïtés avec ses voisins
•Procéder à l'échange des informations de routage
•Calculer les meilleures routes
•Converger
OSPF passe par plusieurs états en tentant d'atteindre la
convergence :
•État Down
•État Init
•État Two-Way
•État ExStart
•État Exchange
•État Loading
•État Full
Établissement des contiguïtés de voisinage
Lorsque le protocole OSPF est activé sur une interface, le routeur doit déterminer s'il existe un autre
voisin OSPF sur le lien. Pour ce faire, le routeur transmet un paquet Hello qui contient son ID de
routeur à partir de toutes les interfaces compatibles OSPF. L'ID de routeur OSPF est utilisé par le
processus OSPF pour identifier de façon unique chaque routeur de la zone OSPF. Un ID de routeur
est une adresse IP qui permet d'identifier un routeur spécifique parmi ses homologues OSPF.
Lorsqu'un routeur voisin compatible OSPF reçoit un paquet Hello avec un ID de routeur qui ne
figure pas dans sa liste de voisins, le routeur destinataire tente d'établir une contiguïté avec le
routeur initiateur.
Configuration du protocole OSPFv2
Mode de configuration OSPF du routeur
Le protocole OSPFv2 est activé au moyen de la commande de mode de configuration
globale router ospf process-id. La valeur process-id est un nombre compris entre 1 et 65 535 choisi
par l'administrateur réseau. La valeur process-id s'applique localement, ce qui signifie qu'il ne doit
pas s'agir de la même valeur que sur les autres routeurs OSPF pour pouvoir établir des contiguïtés
avec ces voisins.
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 6
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
ID de routeur
Chaque routeur doit disposer d'un ID de routeur pour pouvoir participer à un domaine OSPF. L'ID
de routeur peut être défini par un administrateur ou attribué automatiquement par le routeur. L'ID de
routeur est utilisé par le routeur compatible OSPF pour :
• Identifier uniquement le routeur
• Participer à la sélection du routeur désigné
- La configuration d'ID routeur
Router(config)#router ospf ID
//Activez le protocole OSPF et, spécifiez le numéro ID
Router(config-router)#router-id A.B.C.D
// Donnez un ID pour le routeur, pour pouvoir participer à un domaine OSPF.
Utilisation d'une interface de bouclage comme ID de routeur
Un ID de routeur peut également être affecté au moyen d'une interface de bouclage.
L'adresse IPv4 de l'interface de bouclage doit être configurée avec un masque de sous-réseau 32 bits
(255.255.255.255). Cette méthode permet de créer une route d'hôte de façon efficace. Une route
d'hôte 32 bits n'est pas annoncée comme route aux autres routeurs OSPF.
- La configuration de l'interface de bouclage
Router(config)#interface loopback 0
// Commencez la configuration d'interface de bouglage
Router(config-if)#ip address A.B.C.D 255.255.255.255
// L'adresse A.B.C.D répresente l'adresse ID du routeur, que vous avez affectée lors de la
configuration avec le protocole OSPF.
- Le masque générique
Un masque générique est une chaîne de 32 chiffres binaires utilisés par le routeur pour déterminer
quels bits de l'adresse examiner afin d'établir une correspondance. Dans un masque de sous-réseau,
le chiffre binaire 1 équivaut à une correspondance et le chiffre binaire 0 n'est pas une
correspondance. Dans un masque générique, l'inverse est également vrai :
•Bit 0 de masque générique : permet de vérifier la valeur du bit correspondant dans
l'adresse.
•Bit 1 de masque générique : permet d'ignorer la valeur du bit correspondant dans l'adresse.
La méthode la plus simple pour calculer un masque générique consiste à soustraire le masque de
sous-réseau de 255.255.255.255.
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 7
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
- Exemple comment peut-on obtenir le masque générique
Dans cet exemple on va essayer d'obtenir le masque générique, en se basant sur la soustraction des
masques sous-réseaux :
- La commande Network
Il existe plusieurs façons d'identifier les interfaces qui participeront au processus de routage
OSPFv2.
La figure ci-dessous indique les commandes obligatoires pour déterminer quelles interfaces sur le
routeur participent au processus de routage OSPFv2 pour une zone. Notez l'utilisation de masques
génériques afin d'identifier les interfaces respectives en fonction de leur adresse réseau. Comme il
s'agit d'un réseau OSPF zone unique, tous les ID de zone sont définis sur 0.
Une autre solution consiste à activer OSPFv2 au moyen de la commande de mode de configuration
de routeur network intf-ip-address 0.0.0.0 area area-id.
- Exemple de la configuration OSPF
- Mieux expliquer l'objectif de la configuration
Router(config)#router ospf ID
//Activez le protocole OSPF et, spécifiez le numéro ID
Router(config-router)#network @_ip masque générique area 0
// Donnez l'adresse IP, le masque générique qui correpond à son masque, area(zone), 0 (par
défaut)
Interface passive
Par défaut, les messages OSPF sont acheminés à partir de toutes les interfaces compatibles OSPF.
Cependant, ces messages ne doivent réellement être envoyés qu'à partir des interfaces connectées
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 8
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
aux autres routeurs compatibles OSPF, dans ce cadre on peut déduire que l'envoi de messages
inutiles sur un réseau local a trois effets néfastes sur le réseau.
• Utilisation inefficace de la bande passante
• Utilisation inefficace des ressources
• Risques de sécurité accrus
- La configuration des interfaces passives
Router(config)#router ospf ID
//Activez le protocole OSPF et, spécifiez le numéro ID
Router(config-router)#passive-interface GigabitEthernet 0/0
// Désactivez les mises à jour sur cette interface
Métrique OSPF = coût
Rappelez-vous qu'un protocole de routage utilise une métrique pour déterminer le meilleur chemin
d'un paquet sur un réseau. Une métrique donne une indication de la surcharge nécessaire pour
envoyer des paquets via une interface particulière. Le protocole OSPF utilise le coût comme
métrique. Un coût plus faible indique un meilleur chemin qu'un coût plus élevé.
Le coût d'une interface est inversement proportionnel à la bande passante de l'interface. Par
conséquent, une bande passante plus élevée indique un coût plus faible. Une surcharge et des délais
supplémentaires correspondent à un coût supérieur. Ainsi, une ligne Ethernet 10 Mbit/s présente un
coût plus élevé qu'une ligne Ethernet 100 Mbit/s.
La formule utilisée pour calculer le coût OSPF est la suivante :
•Coût = bande passante de référence / bande passante de l'interface
La bande passante de référence par défaut
correspond à 10^8 (100 000 000) ; par
conséquent, la formule est la suivante :
•Coût = 100 000 000 bits/s /bande
passante de l'interface en bits/s
- Exemple
Le coût d'une route OSPF est la valeur cumulée
depuis un routeur jusqu'au réseau de destination.
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 9
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
La bande passante
Toutes les interfaces ont des valeurs de bande passante par défaut qui leur sont affectées. Comme
pour la bande passante de référence, les valeurs de bande passante des interfaces n'affectent pas
réellement la vitesse ou la capacité du lien. Au lieu de cela, elles sont utilisées par le
protocole OSPF pour calculer la métrique de routage. Par conséquent, il est important que la valeur
de bande passante reflète la vitesse réelle du lien, afin que la table de routage contienne des
informations de chemin précises.
- Réglage de la bande passante des interfaces
Pour modifier la bande passante des interfaces, utilisez la commande de configuration
d'interface bandwidthkilobits. Utilisez la commande no bandwidth pour restaurer la valeur par
défaut.
Router(config)# interface serial 0/0/0
// Accèdez à l'interface serial
Router(config-if)# bandwith X
// Configurez la bande passante avec une valeur X par kilobits
Routeur# show interfaces serial 0/0/0 | include BW
// Cette commande permet d'afficher la bande passande de l'interface serial 0/0/0
Routeur# show interfaces serial 0/0/0 | include cost
// Cette commande permet d'afficher la métrique ou le cost configurer sur l'interface serial 0/0/0
- Réglage manuel du cout ospf
Router(config)# interface serial 0/0/0
Router(config-if)# bandwith X
Router(config-if)# ip ospf cost 15625
// Attribuez la valeur 15625 à l'interface serial 0/0/0, pour configurer le cost
Vérification du protocole OSPFv2
- Vérifier les voisions OSPF
Routeur# show ip ospf neighbor
- Vérifier les paramètres de protocole OSPF
Routeur# show ip protocols
- Vérifier les informations de processus OSPF
Routeur# show ip ospf
- Vérifier les paramètres d'interface OSPF
Routeur# show ip ospf interface brief
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 10
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Configuration du protocole OSPFv3
OSPFv3
OSPFv3 est l'équivalent OSPFv2 pour l'échange de préfixes IPv6. Rappelez-vous que dans IPv6,
l'adresse réseau est considérée comme étant le préfixe et le masque de sous-réseau est appelé la
longueur de préfixe.
De la même façon que son homologue IPv4, OSPFv3 échange les informations de routage pour
insérer les préfixes distants dans la table de routage IPv6, comme illustré dans la figure.
Différence entre OSPFv2 et OSPFv3
Les images ci-dessous illustrent les différences OSPFv2 et OSPFv3 :
Adresses link-local
Les adresses link-local IPv6 sont idéales à cet égard. Une adresse link-local IPv6 permet à un
périphérique de communiquer avec d'autres périphériques IPv6 sur la même liaison et uniquement
sur cette liaison (sous-réseau). Les paquets associés à une adresse source ou de destination link-
local ne peuvent pas être acheminés au-delà de leur liaison d'origine.
Comme illustré dans la figure, les messages OSPFv3 sont envoyés au moyen de :
•Adresse IPv6 source : Il s'agit de l'adresse link-local IPv6 de l'interface de sortie.
•Adresse IPv6 de destination : Les paquets OSPFv3 peuvent être envoyés à une adresse de
monodiffusion en utilisant l'adresse link-local IPv6 du voisin. Ils peuvent également être
envoyés au moyen d'une adresse de multidiffusion.
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 11
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Exemple de la configuration Ipv6
Configuration des adresses link-local sur les interfaces
Configurer manuellement l'adresse link-local permet de créer une adresse qui est reconnaissable et
plus facile à mémoriser. Ainsi, un routeur avec plusieurs interfaces peut attribuer la même adresse
link-local à chaque interface IPv6. La raison en est que l'adresse link-local est uniquement requise
pour les communications locales.
Les adresses link-local peuvent être configurées manuellement au moyen de la même commande
d'interface que celle utilisée pour créer des adresses de monodiffusion globale IPv6, mais en
ajoutant le mot clé link-local à la commande ipv6 address.
Une adresse link-local possède un préfixe dans la plage FE80 à FEBF.
- Exemple de configuration
Router(config)# interface g0/0
Router(config-if)# ipv6 address fe80::X link-local
// n'oubliez jamais link-local à la fin de la commande
Configuration de l'ID de routeur avec OSPFv3
Utilisez la commande de mode de configuration globale ipv6 router ospfprocess-id pour passer en
mode de configuration du routeur. L'invite du mode de configuration du routeur IPv6 est différente
de l'invite du mode de configuration du routeur IPv4. Utilisez le mode de confirmation du routeur
IPv6 pour configurer les paramètres globaux OSPFv3, tels que l'attribution d'un ID de routeur
OSPF et d'une bande passante de référence de 32 bits.
OSPFv3 nécessite l'affectation d'un ID de routeur 32 bits pour que le protocole OSPF puisse
être activé sur une interface.
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 12
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM
Activation du protocole OSPFv3 sur des interfaces
OSPFv3 utilise une autre méthode pour activer une interface pour OSPF. Au lieu d'utiliser la
commande du mode de configuration de routeur network pour spécifier les adresses d'interface
correspondantes, OSPFv3 est configuré directement sur l'interface.
Pour activer OSPFv3 sur une interface, utilisez la commande du mode de configuration
d'interface ipv6 ospfprocess-id area area-id.
La valeur process-id identifie le processus de routage spécifique et doit être identique à l'ID de
processus utilisé pour créer le processus de routage dans la commande ipv6 router ospfprocess-id.
Vérification du protocole OSPFv3
- Vérifier les voisions OSPF
Routeur# show ipv6 ospf neighbor
- Vérifier les paramètres de protocole OSPF
Routeur# show ipv6 protocols
- Vérifier les informations de processus OSPF
Routeur# show ipv6 ospf
- Vérifier les paramètres d'interface OSPF
Routeur# show ipv6 ospf interface brief
- Vérifier la table de routage OSPFv3
Routeur# show ipv6 route ospf
El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 13

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

Cours3 ospf-eigrp
Cours3 ospf-eigrpCours3 ospf-eigrp
Cours3 ospf-eigrp
 
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
 
Le protocole stp
Le protocole stpLe protocole stp
Le protocole stp
 
Protocole rip
Protocole ripProtocole rip
Protocole rip
 
Cours eigrp i pv4 et ipv6
Cours eigrp i pv4 et ipv6Cours eigrp i pv4 et ipv6
Cours eigrp i pv4 et ipv6
 
Vpn
VpnVpn
Vpn
 
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Présentation
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - PrésentationImplémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Présentation
Implémentation de la QoS au sein d'un IP/MPLS - Présentation
 
MPLS VPN
MPLS VPNMPLS VPN
MPLS VPN
 
vpn-site-a-site-avec-des-routeurs-cisco
 vpn-site-a-site-avec-des-routeurs-cisco vpn-site-a-site-avec-des-routeurs-cisco
vpn-site-a-site-avec-des-routeurs-cisco
 
Les commandes CISCO (routeur)
Les commandes CISCO (routeur)Les commandes CISCO (routeur)
Les commandes CISCO (routeur)
 
Soutenance Finale
Soutenance FinaleSoutenance Finale
Soutenance Finale
 
mémoire de projet de fin d'études
mémoire de projet de fin d'études mémoire de projet de fin d'études
mémoire de projet de fin d'études
 
Protocole EIGRP
Protocole EIGRPProtocole EIGRP
Protocole EIGRP
 
Etude et mise en place d’un VPN
Etude et mise en place d’un VPNEtude et mise en place d’un VPN
Etude et mise en place d’un VPN
 
Présentation etherchannel
Présentation etherchannelPrésentation etherchannel
Présentation etherchannel
 
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
1 - Généralités - Réseaux Informatiques.pdf
 
Rapport mise en place d'un sevrer VPN .
   Rapport mise en place d'un sevrer VPN .   Rapport mise en place d'un sevrer VPN .
Rapport mise en place d'un sevrer VPN .
 
Les Vpn
Les VpnLes Vpn
Les Vpn
 
CCNP Route - OSPF
CCNP Route - OSPFCCNP Route - OSPF
CCNP Route - OSPF
 
Routage
RoutageRoutage
Routage
 

En vedette (10)

Cours frame relay
Cours frame relayCours frame relay
Cours frame relay
 
Reseauxdentrepriseparlapratique
ReseauxdentrepriseparlapratiqueReseauxdentrepriseparlapratique
Reseauxdentrepriseparlapratique
 
cours NAT (traduction d'adresse réseau)
cours NAT (traduction d'adresse réseau)cours NAT (traduction d'adresse réseau)
cours NAT (traduction d'adresse réseau)
 
Cours etherchannel
Cours etherchannelCours etherchannel
Cours etherchannel
 
Cours SNMP
Cours SNMPCours SNMP
Cours SNMP
 
Cours ACL IPv4 et IPv6
Cours ACL IPv4 et IPv6Cours ACL IPv4 et IPv6
Cours ACL IPv4 et IPv6
 
Cours VTP
Cours VTPCours VTP
Cours VTP
 
Réseaux locaux sans fil wlan
Réseaux locaux sans fil  wlanRéseaux locaux sans fil  wlan
Réseaux locaux sans fil wlan
 
CCNA 1 Routing and Switching v5.0 Chapter 2
CCNA 1 Routing and Switching v5.0 Chapter 2CCNA 1 Routing and Switching v5.0 Chapter 2
CCNA 1 Routing and Switching v5.0 Chapter 2
 
Résumé ccna 1chapitre 1 v5.0
Résumé ccna 1chapitre 1 v5.0Résumé ccna 1chapitre 1 v5.0
Résumé ccna 1chapitre 1 v5.0
 

Similaire à cours ospf

Multicast en IPv6
Multicast en IPv6Multicast en IPv6
Multicast en IPv6
Mounia EL
 
Priorité des flux
Priorité des fluxPriorité des flux
Priorité des flux
buffy14
 
00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx
00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx
00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx
AchrafAmireche
 
Reseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdf
Reseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdfReseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdf
Reseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdf
SergeAKUE
 

Similaire à cours ospf (20)

ENSA_Module_1.pptx
ENSA_Module_1.pptxENSA_Module_1.pptx
ENSA_Module_1.pptx
 
1301000.ppt
1301000.ppt1301000.ppt
1301000.ppt
 
Configuration ospf
Configuration ospfConfiguration ospf
Configuration ospf
 
OSPF Presentation
OSPF PresentationOSPF Presentation
OSPF Presentation
 
vpn
vpnvpn
vpn
 
Multicast en IPv6
Multicast en IPv6Multicast en IPv6
Multicast en IPv6
 
Lisp 2
Lisp 2 Lisp 2
Lisp 2
 
Reseau Ad hoc - Bachar Haydar
Reseau Ad hoc - Bachar HaydarReseau Ad hoc - Bachar Haydar
Reseau Ad hoc - Bachar Haydar
 
Cours routage dynamique (ri pv1,ripv2,ripng)
Cours routage dynamique (ri pv1,ripv2,ripng) Cours routage dynamique (ri pv1,ripv2,ripng)
Cours routage dynamique (ri pv1,ripv2,ripng)
 
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLSCours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
Cours-Sur-l'-IP-Multiprotocol-Label-SwitchingMPLS
 
Internet Procedure vesion 6 - IPV6 V4 - Computerland
Internet Procedure vesion 6 - IPV6 V4 - ComputerlandInternet Procedure vesion 6 - IPV6 V4 - Computerland
Internet Procedure vesion 6 - IPV6 V4 - Computerland
 
Présentation Packet Radio et APRS par F4BHQ et F1IJP
Présentation Packet Radio et APRS par F4BHQ et F1IJPPrésentation Packet Radio et APRS par F4BHQ et F1IJP
Présentation Packet Radio et APRS par F4BHQ et F1IJP
 
Exonet adressagei pv6
Exonet adressagei pv6Exonet adressagei pv6
Exonet adressagei pv6
 
Couche Réseau.pptx
 Couche Réseau.pptx Couche Réseau.pptx
Couche Réseau.pptx
 
Priorité des flux
Priorité des fluxPriorité des flux
Priorité des flux
 
Routing in 6lowpan (in French)
Routing in 6lowpan (in French) Routing in 6lowpan (in French)
Routing in 6lowpan (in French)
 
Tableau dakir.pptx
Tableau dakir.pptxTableau dakir.pptx
Tableau dakir.pptx
 
00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx
00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx
00 Rappels, Motivations et Contenu.pptx
 
Reseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdf
Reseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdfReseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdf
Reseaux Avancés Tunnel_Niveaux347.pdf
 
Rapport fin de cours toip
Rapport fin de cours toip Rapport fin de cours toip
Rapport fin de cours toip
 

Plus de EL AMRI El Hassan (11)

Cours Vlan
Cours VlanCours Vlan
Cours Vlan
 
Cours les technologies WAN
Cours les technologies WANCours les technologies WAN
Cours les technologies WAN
 
Cours syslog
Cours syslogCours syslog
Cours syslog
 
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
cours le routage statique (ipv4 et ipv6)
 
Cours routage inter-vlan
Cours routage inter-vlanCours routage inter-vlan
Cours routage inter-vlan
 
cours DHCP IPv4 et IPv6
cours DHCP IPv4 et IPv6cours DHCP IPv4 et IPv6
cours DHCP IPv4 et IPv6
 
Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)Connexion point à point (ppp, hdlc)
Connexion point à point (ppp, hdlc)
 
Concepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutationConcepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutation
 
lettre commercial
lettre commercial lettre commercial
lettre commercial
 
Fonction commercial d’entreprise
Fonction commercial d’entrepriseFonction commercial d’entreprise
Fonction commercial d’entreprise
 
Maintenance du système Linux
Maintenance du système LinuxMaintenance du système Linux
Maintenance du système Linux
 

cours ospf

  • 1. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Protocole OSPF à zone unique Histoire du protocole OSPF Introduction Le protocole OSPF (Open Shortest Path First) est un protocole de routage à état de liens qui a été développé pour remplacer le protocole de routage à vecteur de distance RIP. Le protocole RIP était un protocole de routage acceptable au tout début des réseaux et d'Internet. Cependant, le fait que protocole RIP se basait uniquement sur le nombre de sauts comme seule métrique pour déterminer la meilleure route est rapidement devenu problématique. L'utilisation du nombre de sauts n'est pas adaptée aux réseaux de grande taille avec plusieurs chemins de vitesses variables. Le protocole OSPF présente des avantages considérables par rapport au protocole RIP car il offre une convergence plus rapide et s'adapte mieux aux réseaux de plus grande taille. Evolution du protocole OSPF Le développement initial du protocole OSPF a débuté en 1987, mené par le groupe de travail OSPF de l'IETF (Internet Engineering Task Force). À cette époque, Internet était un réseau dédié à l'enseignement et à la recherche fondé par le gouvernement des États-Unis. En 1989, la spécification du protocole OSPFv1 fut publiée dans le document RFC 1131. Deux mises en œuvre furent rédigées. L'une fut développée pour s'exécuter sur des routeurs, l'autre sur des stations de travail UNIX. Cette dernière devint par la suite un processus UNIX très répandu connu sous le nom de GATED. OSPFv1 était un protocole de routage expérimental qui ne fut jamais déployé. En 1991, OSPFv2 fut présenté dans le document RFC 1247 par John Moy. Ce protocole offrait des améliorations techniques significatives par rapport à OSPFv1. Il est sans classe par conception ; par conséquent, il prend en charge VLSM et CIDR. Au même moment, alors que le protocole OSPF faisait son apparition, ISO travaillait sur un protocole de routage à état de liens de leur cru, le protocole IS-IS (Intermediate System-to- Intermediate System). IETF choisit OSPF comme protocole IGP (Interior Gateway Protocol) recommandé. En 1998, la spécification OSPFv2 fut mise à jour dans le document RFC 2328, qui est toujours le document RFC d'actualité pour le protocole OSPF. En 1999, OSPFv3 pour IPv6 a été publié dans le document RFC 2740. Le protocole OSPF pour IPv6, créé par John Moy, Rob Coltun et Dennis Ferguson, n'est pas seulement une nouvelle implémentation de protocole pour IPv6, mais également une réécriture importante du fonctionnement du protocole. En 2008, OSPFv3 a été mis à jour dans le document RFC 5340 comme protocole OSPF pour IPv6. El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 1
  • 2. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Caractéristiques du protocole OSPF Présentation des caractéristiques Les caractéristiques du protocole OSPF sont : • Sans classe : Il est sans classe par conception ; par conséquent, il prend en charge VLSM et CIDR. • Efficace :Les changements de routage déclenchent des mises à jour de routage (pas de mises à jour régulières). Il utilise l'algorithme SPF pour déterminer le meilleur chemin. • Convergence rapide : Il diffuse rapidement les modifications apportées au réseau. • Évolutif : Il fonctionne bien sur les petits et grands réseaux. Les routeurs peuvent être regroupés en zones pour prendre en charge un système hiérarchique. • Sécurisé : Il prend en charge l'authentification MD5 (Message Digest 5). Une fois activés, les routeurs OSPF acceptent uniquement les mises à jour de routage chiffrées des homologues avec le même mot de passe pré-partagé Composants du protocole OSPF Les trois composants principaux du protocole de routage OSPF incluent : • Structures des données ( les bases de données) • Messages des protocoles de routage • Les Algorithmes - La structure des données On peut résumer les structure des données qui représentent à la fois des base de donées dans ce tableau : El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 2
  • 3. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Messages des protocoles de routage Le protocole OSPF échange des messages permettant de transmettre des informations de routage au moyen de cinq types de paquets. Ces paquets, comme illustré dans la Figure 2, sont les suivants : • Paquet Hello • Paquet DBD de description de base de données • Paquet LSR de demande d'état de liens • Paquet LSU de mise à jour d'état de liens • Paquet LSAck d'accusé de réception d'état de liens Ces paquets servent à détecter les routeurs voisins et à échanger des informations de routage pour garantir l'exactitude des informations relatives au réseau. - Algorithme Le processeur traite les tables de voisinage et de topologie à l'aide de l'algorithme SPF de Dijkstra. L'algorithme SPF est basé sur le coût cumulé permettant d'atteindre une destination. L'algorithme SPF crée une arborescence SPF en plaçant chaque routeur à la racine de l'arborescence et en calculant le plus court chemin vers chaque nœud. L'arborescence SPF est ensuite utilisée pour calculer les meilleures routes. Le protocole OSPF insère les meilleures routes dans la base de données de réacheminement, qui est utilisée pour créer la table de routage. Protocole OSPF à zone unique et à zones multiples La téléphonie OSPF peut être mise en œuvre de deux manières différentes : •OSPF à zone unique : tous les routeurs sont situés dans une zone appelée zone fédératrice (zone 0). •OSPF multizone :le protocole OSPF est mis en œuvre à l'aide de plusieurs zones, de façon hiérarchique. Toutes les zones doivent se connecter à la zone de réseau fédérateur (zone 0). Les routeurs reliant les zones sont appelés routeurs ABR (Area Border Router). Avec le protocole OSPF multizone, OSPF peut diviser un grand système autonome (AS) en zones El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 3
  • 4. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM plus petites, pour prendre en charge le routage hiérarchique. A ce stade, le protocole OSPF multizone présentent les avantages suivants : •Réduction de la taille des tables de routage : Moins d'entrées dans la table de routage parce que les adresses réseau peuvent être récapitulées entre les zones. La récapitulation de route n'est pas activée par défaut. •Réduction de la surcharge liée aux mises à jour d'état de liens : Réduit les exigences de traitement et de mémoire. •Réduction de la fréquence des calculs SPF :Recherche l'impact d'une modification topologique au sein d'une zone. Par exemple, l'impact des mises à jour de routage est limité parce que l'inondation des paquets LSA s'arrête à la limite de zone. Les Messages OSPF Encapsultation des messages OSPF Les messages OSPF transmis sur un lien Ethernet contiennent les informations suivantes : •En-tête de trame Ethernet de liaison de données : Identifie les adresses MAC de multidiffusion de destination 01-00-5E-00-00-05 ou 01-00-5E-00-00-06. •En-tête de paquet IP : Identifie le champ 89 du protocole IPv4 qui indique qu'il s'agit d'un paquet OSPF. Il identifie également l'une des deux adresses de multidiffusion OSPF : 224.0.0.5 ou 224.0.0.6 OSPF. •En-tête de paquet OSPF : Identifie le type de paquet OSPF, l'ID du routeur et l'ID de zone. •Données spécifiques au type de paquet OSPF :Contient des informations sur le type de paquet OSPF. Le contenu varie en fonction du type de paquet. Dans ce cas, il s'agit d'un en- tête IPv4. Les types de paquets OSPF - Les paquets Hello Le paquet de type 1 du protocole OSPF correspond au paquet Hello. Les paquets Hello sont utilisés pour : • Détecter les voisins OSPF et établir des contiguïtés • Annoncer les paramètres sur lesquels les deux routeurs doivent s'accorder pour devenir voisins • Définir le routeur désigné (DR) et le routeur désigné de secours (BDR) sur les réseaux à accès multiple, de type Ethernet et Frame Relay Les liens point-à-point ne nécessitent pas de routeur DR ou BDR. La figure affiche les champs contenus dans les paquets Hello de type 1. Les champs importants indiqués dans le schéma incluent : El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 4
  • 5. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM •Type : Identifie le type de paquet. Un (1) indique un paquet Hello. La valeur 2 identifie un paquet DBD, 3 un paquet LSR, 4 un paquet LSU et 5 un paquet LSAck. • ID du routeur : Valeur 32 bits exprimée en notation décimale à point (une adresse IPv4) utilisée pour identifier le routeur d'origine de façon unique. • ID de zone : Zone d'où provient le paquet. • Masque réseau : Masque de sous- réseau associé à l'interface émettrice. • Intervalle Hello : Indique la fréquence en secondes à laquelle un routeur envoie des paquets Hello. L'intervalle Hello par défaut sur des réseaux à accès multiple est de 10 secondes. Ce minuteur doit être identique sur les routeurs voisins. Dans le cas contraire, aucune contiguïté n'est établie. • Priorité du routeur : Utilisé dans une sélection DR/BDR. La priorité par défaut pour tous les routeurs OSPF correspond à 1, mais elle peut être changée manuellement en une valeur comprise entre 0 et 255. Plus la valeur est élevée, plus le routeur devient le routeur désigné sur le lien. • Intervalle Dead : Durée en secondes pendant laquelle le routeur attend des informations d'un voisin avant de le déclarer hors service. Par défaut, l'intervalle Dead du routeur est quatre fois plus long que l'intervalle Hello. Ce minuteur doit être identique sur les routeurs voisins. Dans le cas contraire, aucune contiguïté n'est établie. • Routeur désigné (DR) : ID du routeur désigné. • Routeur désigné de secours (BDR) : ID du routeur désigné de secours. •Liste des voisins : Liste qui identifie les ID de routeur de tous les routeurs adjacents. Intervalles des paquets Hello Par défaut, cisco utilise le quadruple de l'intervalle des paquets Hello : • 40 secondes (valeur par défaut dans les réseaux à accès multiple et point à point). •120 secondes (valeur par défaut sur les réseaux NBMA ; par exemple, à relais de trames). El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 5
  • 6. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Fonctionnement d'OSPF Lorsqu'un routeur OSPF est initialement connecté à un réseau, il tente de : •Créer des contiguïtés avec ses voisins •Procéder à l'échange des informations de routage •Calculer les meilleures routes •Converger OSPF passe par plusieurs états en tentant d'atteindre la convergence : •État Down •État Init •État Two-Way •État ExStart •État Exchange •État Loading •État Full Établissement des contiguïtés de voisinage Lorsque le protocole OSPF est activé sur une interface, le routeur doit déterminer s'il existe un autre voisin OSPF sur le lien. Pour ce faire, le routeur transmet un paquet Hello qui contient son ID de routeur à partir de toutes les interfaces compatibles OSPF. L'ID de routeur OSPF est utilisé par le processus OSPF pour identifier de façon unique chaque routeur de la zone OSPF. Un ID de routeur est une adresse IP qui permet d'identifier un routeur spécifique parmi ses homologues OSPF. Lorsqu'un routeur voisin compatible OSPF reçoit un paquet Hello avec un ID de routeur qui ne figure pas dans sa liste de voisins, le routeur destinataire tente d'établir une contiguïté avec le routeur initiateur. Configuration du protocole OSPFv2 Mode de configuration OSPF du routeur Le protocole OSPFv2 est activé au moyen de la commande de mode de configuration globale router ospf process-id. La valeur process-id est un nombre compris entre 1 et 65 535 choisi par l'administrateur réseau. La valeur process-id s'applique localement, ce qui signifie qu'il ne doit pas s'agir de la même valeur que sur les autres routeurs OSPF pour pouvoir établir des contiguïtés avec ces voisins. El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 6
  • 7. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM ID de routeur Chaque routeur doit disposer d'un ID de routeur pour pouvoir participer à un domaine OSPF. L'ID de routeur peut être défini par un administrateur ou attribué automatiquement par le routeur. L'ID de routeur est utilisé par le routeur compatible OSPF pour : • Identifier uniquement le routeur • Participer à la sélection du routeur désigné - La configuration d'ID routeur Router(config)#router ospf ID //Activez le protocole OSPF et, spécifiez le numéro ID Router(config-router)#router-id A.B.C.D // Donnez un ID pour le routeur, pour pouvoir participer à un domaine OSPF. Utilisation d'une interface de bouclage comme ID de routeur Un ID de routeur peut également être affecté au moyen d'une interface de bouclage. L'adresse IPv4 de l'interface de bouclage doit être configurée avec un masque de sous-réseau 32 bits (255.255.255.255). Cette méthode permet de créer une route d'hôte de façon efficace. Une route d'hôte 32 bits n'est pas annoncée comme route aux autres routeurs OSPF. - La configuration de l'interface de bouclage Router(config)#interface loopback 0 // Commencez la configuration d'interface de bouglage Router(config-if)#ip address A.B.C.D 255.255.255.255 // L'adresse A.B.C.D répresente l'adresse ID du routeur, que vous avez affectée lors de la configuration avec le protocole OSPF. - Le masque générique Un masque générique est une chaîne de 32 chiffres binaires utilisés par le routeur pour déterminer quels bits de l'adresse examiner afin d'établir une correspondance. Dans un masque de sous-réseau, le chiffre binaire 1 équivaut à une correspondance et le chiffre binaire 0 n'est pas une correspondance. Dans un masque générique, l'inverse est également vrai : •Bit 0 de masque générique : permet de vérifier la valeur du bit correspondant dans l'adresse. •Bit 1 de masque générique : permet d'ignorer la valeur du bit correspondant dans l'adresse. La méthode la plus simple pour calculer un masque générique consiste à soustraire le masque de sous-réseau de 255.255.255.255. El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 7
  • 8. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM - Exemple comment peut-on obtenir le masque générique Dans cet exemple on va essayer d'obtenir le masque générique, en se basant sur la soustraction des masques sous-réseaux : - La commande Network Il existe plusieurs façons d'identifier les interfaces qui participeront au processus de routage OSPFv2. La figure ci-dessous indique les commandes obligatoires pour déterminer quelles interfaces sur le routeur participent au processus de routage OSPFv2 pour une zone. Notez l'utilisation de masques génériques afin d'identifier les interfaces respectives en fonction de leur adresse réseau. Comme il s'agit d'un réseau OSPF zone unique, tous les ID de zone sont définis sur 0. Une autre solution consiste à activer OSPFv2 au moyen de la commande de mode de configuration de routeur network intf-ip-address 0.0.0.0 area area-id. - Exemple de la configuration OSPF - Mieux expliquer l'objectif de la configuration Router(config)#router ospf ID //Activez le protocole OSPF et, spécifiez le numéro ID Router(config-router)#network @_ip masque générique area 0 // Donnez l'adresse IP, le masque générique qui correpond à son masque, area(zone), 0 (par défaut) Interface passive Par défaut, les messages OSPF sont acheminés à partir de toutes les interfaces compatibles OSPF. Cependant, ces messages ne doivent réellement être envoyés qu'à partir des interfaces connectées El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 8
  • 9. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM aux autres routeurs compatibles OSPF, dans ce cadre on peut déduire que l'envoi de messages inutiles sur un réseau local a trois effets néfastes sur le réseau. • Utilisation inefficace de la bande passante • Utilisation inefficace des ressources • Risques de sécurité accrus - La configuration des interfaces passives Router(config)#router ospf ID //Activez le protocole OSPF et, spécifiez le numéro ID Router(config-router)#passive-interface GigabitEthernet 0/0 // Désactivez les mises à jour sur cette interface Métrique OSPF = coût Rappelez-vous qu'un protocole de routage utilise une métrique pour déterminer le meilleur chemin d'un paquet sur un réseau. Une métrique donne une indication de la surcharge nécessaire pour envoyer des paquets via une interface particulière. Le protocole OSPF utilise le coût comme métrique. Un coût plus faible indique un meilleur chemin qu'un coût plus élevé. Le coût d'une interface est inversement proportionnel à la bande passante de l'interface. Par conséquent, une bande passante plus élevée indique un coût plus faible. Une surcharge et des délais supplémentaires correspondent à un coût supérieur. Ainsi, une ligne Ethernet 10 Mbit/s présente un coût plus élevé qu'une ligne Ethernet 100 Mbit/s. La formule utilisée pour calculer le coût OSPF est la suivante : •Coût = bande passante de référence / bande passante de l'interface La bande passante de référence par défaut correspond à 10^8 (100 000 000) ; par conséquent, la formule est la suivante : •Coût = 100 000 000 bits/s /bande passante de l'interface en bits/s - Exemple Le coût d'une route OSPF est la valeur cumulée depuis un routeur jusqu'au réseau de destination. El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 9
  • 10. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM La bande passante Toutes les interfaces ont des valeurs de bande passante par défaut qui leur sont affectées. Comme pour la bande passante de référence, les valeurs de bande passante des interfaces n'affectent pas réellement la vitesse ou la capacité du lien. Au lieu de cela, elles sont utilisées par le protocole OSPF pour calculer la métrique de routage. Par conséquent, il est important que la valeur de bande passante reflète la vitesse réelle du lien, afin que la table de routage contienne des informations de chemin précises. - Réglage de la bande passante des interfaces Pour modifier la bande passante des interfaces, utilisez la commande de configuration d'interface bandwidthkilobits. Utilisez la commande no bandwidth pour restaurer la valeur par défaut. Router(config)# interface serial 0/0/0 // Accèdez à l'interface serial Router(config-if)# bandwith X // Configurez la bande passante avec une valeur X par kilobits Routeur# show interfaces serial 0/0/0 | include BW // Cette commande permet d'afficher la bande passande de l'interface serial 0/0/0 Routeur# show interfaces serial 0/0/0 | include cost // Cette commande permet d'afficher la métrique ou le cost configurer sur l'interface serial 0/0/0 - Réglage manuel du cout ospf Router(config)# interface serial 0/0/0 Router(config-if)# bandwith X Router(config-if)# ip ospf cost 15625 // Attribuez la valeur 15625 à l'interface serial 0/0/0, pour configurer le cost Vérification du protocole OSPFv2 - Vérifier les voisions OSPF Routeur# show ip ospf neighbor - Vérifier les paramètres de protocole OSPF Routeur# show ip protocols - Vérifier les informations de processus OSPF Routeur# show ip ospf - Vérifier les paramètres d'interface OSPF Routeur# show ip ospf interface brief El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 10
  • 11. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Configuration du protocole OSPFv3 OSPFv3 OSPFv3 est l'équivalent OSPFv2 pour l'échange de préfixes IPv6. Rappelez-vous que dans IPv6, l'adresse réseau est considérée comme étant le préfixe et le masque de sous-réseau est appelé la longueur de préfixe. De la même façon que son homologue IPv4, OSPFv3 échange les informations de routage pour insérer les préfixes distants dans la table de routage IPv6, comme illustré dans la figure. Différence entre OSPFv2 et OSPFv3 Les images ci-dessous illustrent les différences OSPFv2 et OSPFv3 : Adresses link-local Les adresses link-local IPv6 sont idéales à cet égard. Une adresse link-local IPv6 permet à un périphérique de communiquer avec d'autres périphériques IPv6 sur la même liaison et uniquement sur cette liaison (sous-réseau). Les paquets associés à une adresse source ou de destination link- local ne peuvent pas être acheminés au-delà de leur liaison d'origine. Comme illustré dans la figure, les messages OSPFv3 sont envoyés au moyen de : •Adresse IPv6 source : Il s'agit de l'adresse link-local IPv6 de l'interface de sortie. •Adresse IPv6 de destination : Les paquets OSPFv3 peuvent être envoyés à une adresse de monodiffusion en utilisant l'adresse link-local IPv6 du voisin. Ils peuvent également être envoyés au moyen d'une adresse de multidiffusion. El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 11
  • 12. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Exemple de la configuration Ipv6 Configuration des adresses link-local sur les interfaces Configurer manuellement l'adresse link-local permet de créer une adresse qui est reconnaissable et plus facile à mémoriser. Ainsi, un routeur avec plusieurs interfaces peut attribuer la même adresse link-local à chaque interface IPv6. La raison en est que l'adresse link-local est uniquement requise pour les communications locales. Les adresses link-local peuvent être configurées manuellement au moyen de la même commande d'interface que celle utilisée pour créer des adresses de monodiffusion globale IPv6, mais en ajoutant le mot clé link-local à la commande ipv6 address. Une adresse link-local possède un préfixe dans la plage FE80 à FEBF. - Exemple de configuration Router(config)# interface g0/0 Router(config-if)# ipv6 address fe80::X link-local // n'oubliez jamais link-local à la fin de la commande Configuration de l'ID de routeur avec OSPFv3 Utilisez la commande de mode de configuration globale ipv6 router ospfprocess-id pour passer en mode de configuration du routeur. L'invite du mode de configuration du routeur IPv6 est différente de l'invite du mode de configuration du routeur IPv4. Utilisez le mode de confirmation du routeur IPv6 pour configurer les paramètres globaux OSPFv3, tels que l'attribution d'un ID de routeur OSPF et d'une bande passante de référence de 32 bits. OSPFv3 nécessite l'affectation d'un ID de routeur 32 bits pour que le protocole OSPF puisse être activé sur une interface. El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 12
  • 13. Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/RESEAUX2INFORMATIQUES2TELECOM Activation du protocole OSPFv3 sur des interfaces OSPFv3 utilise une autre méthode pour activer une interface pour OSPF. Au lieu d'utiliser la commande du mode de configuration de routeur network pour spécifier les adresses d'interface correspondantes, OSPFv3 est configuré directement sur l'interface. Pour activer OSPFv3 sur une interface, utilisez la commande du mode de configuration d'interface ipv6 ospfprocess-id area area-id. La valeur process-id identifie le processus de routage spécifique et doit être identique à l'ID de processus utilisé pour créer le processus de routage dans la commande ipv6 router ospfprocess-id. Vérification du protocole OSPFv3 - Vérifier les voisions OSPF Routeur# show ipv6 ospf neighbor - Vérifier les paramètres de protocole OSPF Routeur# show ipv6 protocols - Vérifier les informations de processus OSPF Routeur# show ipv6 ospf - Vérifier les paramètres d'interface OSPF Routeur# show ipv6 ospf interface brief - Vérifier la table de routage OSPFv3 Routeur# show ipv6 route ospf El Hassan EL AMRI – Campus des Réseaux Informatiques et Télécommunication 13