SlideShare une entreprise Scribd logo
www.idele.fr 1
Journée Technique
Mardi 11 Avril 2017
« Cultivons l’herbe, la prairie et la vache »
Patrice PIERRE
Institut de l’Elevage – Angers
patrice.pierre@idele.fr
www.idele.fr 2
Diversifier vos prairies
Pour renforcer leurs potentiels productifs
(MS, UFL, MAT…)
www.idele.fr 3
Prairies Multi-Espèces…
Innovation ou Evolution… ?
Avant 1960
Une forme de prairies qui a toujours existé avec un changement de regard
selon les époques :
1960-1980 1980-2000
Des assemblages
d’espèces avec des
espèces indigènes
Après 2000
La révolution
fourragère : « l’herbe
cela se cultive »
«Trèfle blanc,
pâturage gagnant »
De la prairie
d’association à la
PME
www.idele.fr 4
En France, un type de prairies aux dénominations multiples : Prairie Multi-espèces,
Prairie à flore variée, Prairie Multiflore, Prairie à flore complexe, Prairie à 10 plantes, les
Mélanges…
Des attentes exprimées par les éleveurs dans des systèmes fourragers en évolution :
Productivité, robustesse et recherche d’autonomie
Un développement récent des mélanges pour prairies : en 2013/14, mélanges = 23 % des
ventes de semences fourragères (49 000 q)
Un label pour les mélanges de semences
fourragères(sous l’égide de l’AFPF)
0%
50%
100%
Evolution des ventes de
fourragères en France
(Source GNIS – 2015)
Ventes en pure Ventes en mélange
Prairies Multi-Espèces…
Innovation ou Evolution… ?
www.idele.fr 5
Définition des PME
5
Source Conférence Jouffray Drillaud Avril 2015 (P. Pelletier – Arvalis)
www.idele.fr 6
Que demande-t-on à une prairie temporaire ?
6
Productivité : élevée (étalée ou instantanée)
Qualité : appétence
Implantation : facile et rapide
Aptitude : pâture, enrubannage, foin
Animaux : VL, VA…
Résistance : surpâturage, piétinement, maladies
Adaptation sol/climat : froid sec, excès eau
Pérennité
www.idele.fr 77
Composer ses prairies multi-espèces…
CHOISIR DES ESPECES PRAIRIALES ADAPTEES
Se poser 5 questions :
 A quelle période j’ai besoin d’herbe ?
tôt ou tard au printemps, en été, en automne…
 Comment la prairie va être exploitée ?
pâturage, fauche, mixte…
 Pour combien de temps l’implantation est prévue ?
rotation annuelle, pour 5 ans…
 Dans quel type de sol ?
sol frais ou séchant, humide ou sain,…
 Sous quel climat ?
chaleur, sécheresse, gel…
Humide Séchant Acide Fortes Basses Fauche Pâturage Agressivité Mélange
Dactyle
Fétuque élevée
Fétuque des prés
Fléole des prés
Pâturin des prés
RGA
RGH
RGI
Lotier
Luzerne
Trèfle blanc
Trèfle hybride
Trèfle violet
Sainfoin
COMPORTEMENT
ADAPTATION Pérennité
SOL CLIMAT (T°) CONDUITE
Il n’existe pas d’espèces
ou de variétés idéales
pour semer une prairie.
Le meilleur choix sera
celui qui répondra le
mieux au contexte du
système fourrager et de
son environnement !
www.idele.fr 8
Les conditions du milieu,
Le mode d’utilisation dominant : pâturage, fauche, mixte,
Les performances zootechniques recherchées, conditionnant l’équilibre entre
rusticité et valeur nutritive,
La capacité à vivre en « société »
La recherche d’une complémentarité dans l’espace et dans le temps des
espèces présentes dans le mélange
La durée de vie de la prairie (2-3 ans, 4-5 ans, longue durée).
Une démarche de composition reposant
sur plusieurs facteurs
www.idele.fr 9
PME : Un assemblage d’espèces aux
fonctions complémentaires
PPTB
Fonction production
Fonction d’engazonnement
Fonction qualité
Des « grandes » graminées
ou légumineuses
Agressivité
Dactyle
F. Elevée
Fléole
F. des prés
TV
Luzerne
TH
Des espèces pour l’aptitude au pâturage
Une diversité de légumineuses
TH => TB => Luzerne
TV Lotier
+
-
Agressivité
RGA
TB
Pâturin des prés
Dactyle
F. Elevée Fléol
e
TV
TH
RGA
TB
F. prés
TH TV
lotier
Luz
Luz
TH
+
-
Agressivité
+
-
www.idele.fr 1010
Le choix des variétés : une réflexion essentielle
Une variété performante devra être en totale adéquation avec les contraintes de production de l’exploitation.
Certains critères sont à prendre en compte pour choisir la bonne variété :
brome cathartique demi-tardif
brome sitchensis demi-tardif
dactyle tardif
fétuque des prés tardive
fétuque élevée tardive _
fléole des prés demi précoce
RGA précoce
intermédiaire
demi-tardif
tardif
très tardif
RGI demi précoce
RGH intermédiaire
JuinEspèce - précocité Avril MaiMars
 L’alternativité :
Aptitude des plantes à monter en épis l’année du
semis (pas de besoin en froid).
 La remontaison :
Aptitude des plantes à refaire un cycle de
reproduction suite à une exploitation.
 La ploïdie :
Le patrimoine génétique des cellules est doublé chez
les tétraploïdes. Ces plantes plus riches en eau sont
plus adaptées au pâturage.
 La précocité :
(Centre – Ouest)
départ en végétation
épiaison
 La souplesse
d’exploitation :
Nombre de jours séparant le
départ en végétation et le
début épiaison
(pâturage possible)  La résistance aux maladies :
C’est un critère essentiel pour avoir des prairies saines
Les progrès de la sélection sur ce point sont très
importants avec les nouvelles variétés.
 Les types botaniques :
Pour certaines espèces comme les ray-grass hybride ou
les trèfles blancs, il existe différents types à choisir en
fonction de l’utilisation.
Investir dans les variétés récentes permet de
sécuriser son système, de le rendre plus
performant
Le choix des variétés :
une réflexion essentielle…
Source : Groupe Prairies CRA Pays de la Loire
www.idele.fr 11
Un outil pour faire son choix variétal
Herbe book
11
www.idele.fr 12
Les critères variétaux
12
www.idele.fr 1313
Quelques exemples de composition…
Source : Groupe Prairies CRA Pays de la Loire
www.idele.fr 1414
1,9
2,1
1,5 1,6
1,2
0,0
0,5
1,0
1,5
2,0
2,5
Thorigné 1 Thorigné 2 Thorigné 3 Derval Jaillière
2001 - 2004 2005 - 2007 2005 - 2007 2000 - 2003 2003 - 2006
Ecartderendement(TMS/ha)
Les prairies multi-espèces produisent plus…
Ecart entre la prairie multi-espèces la plus
productive et le témoin : RGA - TB à Thorigné
d ’Anjou et à La Jaillière, RGA - Fétuque élevée -
TB à Derval
Comportement des PME
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
www.idele.fr 1515
4,2
8,4
3,8
5,7
10,1
5,2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
Essai 1
2001 - 2004
peu profond
Essai 2
2005 - 2007
profond
Essai 3
2005 - 2007
superficiel
Rendementannuel(TMS/ha)
RGA - TB Multi - espèces
Une productivité améliorée
y compris dans les bonnes terres…
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 1616
Une réduction de la variabilité entre années
62
32 34
46
16
23
0
10
20
30
40
50
60
70
Essai 1
2001 - 2004
peu profond
Essai 2
2005 - 2007
profond
Essai 3
2005 - 2007
superficiel
coefficientdevariation(%)
RGA - TB Multi - espèces
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 1717
Un équilibre entre rusticité et valeur…
Modalités comparées MI M3 M5 M7
Mélanges semés
RGA 20 8 5 8
Fétuque élevée 10 13
Fétuque des prés 7
Fléole des prés 3
Trèfle blanc 4 2 2 2
Trèfle hybride 3 3 3
lotier corniculé 3 3 3
Total en kg /ha 24 26 26 26
Rendement
Moyenne en T MS/ha 8,31 10,02 9,94 9,19
Coefficient de variation en % 21,7 11,4 10,8 20,9
Valeur nutritive
UFL / kg MS 0,96 0,88 0,87 0,93
Essai Thorigné, 2005-2008, situation favorable
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 1818
EVOLUTION DE LA COMPOSITION BOTANIQUE
(en % de la biomasse)
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
SEMIS C101 C301 C102 C202 C302 C103 C203 C303 C104
DIVERSES
LOTIER
TH
TB
PATURIN
FETUQUE
RGA 1/2 T
Multi-espèces : RGA demi-tardif, fétuque élevée, trèfle blanc, trèfle hybride, lotier corniculé
Une vision évolutive de la prairie
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 1919
Une contribution variable selon le type de sol
0
5
10
15
20
25
30
2005 2006 2007
Contributiondeslégumineuses(%)
Trèfle blanc sol superficiel trèfle hybride sol superficiel
Lotier corniculé sol superficiel Trèfle blanc sol profond
trèfle hybride sol profond Lotier corniculé sol profond
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 20
Evolution de la composition des prairies
• Accepter des fluctuations de
l’équilibre entre espèces
• Les espèces semées restent
présentes
• Si la composition est cohérente
• Dactyle et trèfle violet
• Très agressifs
• Le RGA est incontournable
• Bon démarrage et couvert dense
• Mortalité lors des récentes
sécheresses de longue durée
20
Socia Evolution
bilité P PP et S %
Fétuque élevée 
RGA 
Fléole
Fétuque des prés
Dactyle 
Pâturin des prés
Trèfle blanc
Trèfle Hybride
Lotier corniculé
Trèfle violet 
P : profond, PP et S : peu profond et superficiel
Sol
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 2121
Trèfle violet et dactyle :
deux espèces peu sociables
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
SEMIS C101 C301 C102 C302 C103 C203 C303 C104 C204
Effondrement au
3ème cycle 2003
Prairie multi-espèces semée avec 3 kg de trèfle violet
sur 29 kg de semences
Source : Ferme
expérimentale de
Thorigné
d’Anjou
Comportement des PME
www.idele.fr 22
Valeur nutritive des fourrages verts
• Digestibilité au premier cycle
• Prédite à partir de la dCs
• Résultats de 2006
Epiaison : pâturin 03/05, fétuque élevée 09/05 , RGA fin mai
• Le trèfle hybride, le lotier corniculé et
le RGA ont une digestibilité élevée,
• Ils permettent une grande souplesse
dans les rythmes d’utilisation
 Valeur UFL/kg MS
M : moyenne pondérée par la MS produite
Fv2 : Fétuque élevée, RGA demi tardif, Trèfle blanc, Trèfle hybride, Lotier
• Une valeur moyenne satisfaisante
• Inférieure de 5% et 8% / RGA -TB
• Une chute au 2ème cycle
• repousses partiellement épiées
• des risques de refus
• + 1200 et + 800 UFL/ha
 Valeur azotée
• Elevée (> ou = à 90 g PDIN par UFL )
Des prairies à flore variée pour l’autonomie alimentaire des élevages de ruminants 22
60
65
70
75
80
85
90
21/04 02/05 12/05 22/05
dMo(%)
trèfle
hybride
lotier
corniculé
RGA
pâturin des
prés
fétuque
élevée
1 2 3 4 M
Essai RGA - TB 1,08 0,93 0,99 0,97 1,01
1 Fv2 1,04 0,85 0,96 0,93 0,96
Essai RGA - TB 1,05 0,92 0,92 0,90 0,96
2 Fv2 0,98 0,79 0,86 0,88 0,88
Cycle
Source : Coutard
et al. , Journées
3R 2014.
www.idele.fr 23
Valeur nutritive des ensilages et des foins
• Valeur nutritive / kg MS
Ens : ensilage, Préf : Préfané, Préc : Précoce, Tard : tardif,
Dép : après déprimage
• Des stocks de qualité
• Une valeur supérieure à celle des
foins de prairies naturelles
(à l’exception premiers cycles tardifs)
 Ingestibilité des foins
• Entre + 23 et + 11% sur flore variée
• Confirme les faibles valeurs
d’encombrement prédites à l’analyse
Des prairies à flore variée pour l’autonomie alimentaire des élevages de ruminants 23
0
0,5
1
1,5
2
2002/2003 2003/2004 2004/2005
kgMS/100kgPV
Prairie naturelle Flore variée
Cycle
Mode Ens
Catégorie Préf Préc Tard Dép 8 s
Date moyenne 25/05 02/06 15/06 07/06
Jours Repousse 47 54
Légumineuses % 34 23 23 22 61
UFL / kg MS 0,76 0,73 0,66 0,72 0,71
PDIN / kg MS 72 58 48 70 74
PDIE / kg MS 61 76 69 80 79
UEB / kg MS 1,16 1,15 1,22 1,13 1,09
Foin Foin
Premier Repousses
Source : Coutard
et al. , Journées
3R 2014.
www.idele.fr 2424
Des prairies faciles à conduire
au pâturage
Une robustesse en conditions difficiles.
Un meilleur étalement de la production.
Une facilité pour débrayer les parcelles.
Une souplesse dans les rythmes d’utilisation
Un comportement animal satisfaisant.
www.idele.fr 2525
Nb. espèces
Nb. genotypes
05 / 12 / 2014
 Plus-value du mélange d’espèces sur la biomasse
annuelle quelle que soit la diversité
génotypique des espèces du mélange
Source : INRA Lusignan, Isabelle Litrico
MONO
SPECIFIQUE
PLURI
SPECIFIQUE
PLURI-
SPECIFIQUE
Diversité variétale et rendement annuel
Nb. génotypes
www.idele.fr 2626
.026
Coefficientdevariation
 Plus-value de la diversité (i) spécifique du mélange et (ii) génotypique des espèces
dans le mélange sur la stabilité de la production de biomasse sur l’année
MONO
SPECIFIQUE
PLURI
SPECIFIQUE
PLURI-SPECIFIQUE
a b
Nb. espèces Nb. genotypes
Diversité variétale et stabilité du rendement annuel
Source : INRA Lusignan, Isabelle Litrico
www.idele.fr 2727
.027
05 / 12 / 2014
MONO
SPECIFIQU
E
PLURI
SPECIFIQU
E
PLURI-
SPECIFIQUE
1 5
Nb. espèces
1 5 10 Nb. genotypes
 Plus- value de la diversité (i) spécifique du mélange et (i)
génotypique des espèces dans le mélange sur la production
de biomasse sous stress hydrique
Source : INRA Lusignan, Isabelle Litrico
Diversité variétale et stress hydrique
www.idele.fr 2828
.028
05 / 12 / 2014
M3 plurivariétal
M2 plurivariétal
M1 - monovariétal
M5 - monovariétal
M4 - plurivariétal
Indice d'équitabilité de pielou (mesure de juin 2014)
Diversité variétale permet un
plus meilleur équilibre entre
les espèces
La diversité variétale
permet un bon
équilibre des espèces et
un meilleur maintien
de la luzerne
0.00
2.00
4.00
6.00
8.00
10.00
12.00
14.00
16.00
2012 2013 2014 cumul années
BiomassesèchedeLuzerne(g.0.25m²)
La coexistence des espèces
un élément clé dans la valeur alimentaire
des fourrages ?
0.4
0.5
0.6
0.7
0.8
Diversité variétale et Equilibre entre les espèces
www.idele.fr 31
Réussir l’implantation des
prairies temporaires
www.idele.fr 3232
L’implantation des prairies
Une phase délicate aux multiples facteurs de variation
www.idele.fr 33
Des petites graines qui méritent une
implantation soignée…
33
Tauxdelevée(%)
Fléole
Dactyle
Fétuque élevée
Ray-grass
anglais
Profondeur
idéale
Levée retardée
ou
compromise
dans les sols
battants
En surface : Germination
aléatoire
Risque de ravinement ou
de prédation des graines
Semer sur un sol propre
Préparation d'un lit de semences fin, émietté en
surface et appuyer en profondeur
Semer peu profond (1 cm maximum)
Appuyer énergiquement après semis
www.idele.fr 3434
Quand semer ?
Semis de fin d'été Semis de printemps
Intérêts • Production d'herbe dès
le printemps suivant
• Couverture hivernale
• Adapté en terres
difficiles à exploiter en
sortie d'hiver
• Développement rapide de
la prairie (et des
adventices)
• Favorable aux
légumineuses
Limites • Travail du sol difficile en
conditions sèches
• Risque de manque d'eau
après le semis
• Développement lent
des légumineuses
• Risque de gel précoce
• Réduction de moitié de la
production l'année du
semis
• Fenêtre de semi réduite
• Risque de sécheresse
précoce…
• … et de salissement plus
élevé
Quand Dès le retour des pluies,
de mi-août à début
septembre
De mars à avril en sol
ressuyé
Espèces
Semis
-
Levée
Levée
-
1 talle
RGI
RGH
RGA
Brome
Fétuque élevée
Fétuque des prés
Dactyle
Fléole
5 - 9
10 - 12
12 - 15
10 - 12
15 - 25
15 - 25
15 - 25
15 - 25
21 - 28
21 - 28
28 - 35
25 - 30
28 - 40
28 - 42
28 - 42
56 - 70
Pour sécuriser l'installation : les plantes doivent être bien
installées avant les périodes de sécheresse (semis de
printemps) ou de gelées (semis de fin d'été)
4 à 5 feuilles pour les graminées, 2 à 3 feuilles trifoliolées
pour les légumineuses
La durée de la période semis-
1 talle varie selon les espèces.
Exemple des graminées (en j)
Source : GNIS
www.idele.fr 3535
A quelle dose ?
Dose de semis (kg/ha) Nombre de graines/g
Fléole des prés 5 à 7 2500
Dactyle 15 à 20 800 à 1000
Fétuque élevée/ des prés 20 à 25 400 à 500
RGA ou RGI diploïde (2n) 20 450 à 550
RGA ou RGI tétraploïde (4n) 25 300 à 350
Brome sitchensis 40 à 45 50 à 125
Brome cathartique 50 à 60 50 à 125
Trèfle blanc (en association) 2 à 4 1500 à 1600
Lotier corniculé 10 à 15 700 à 1000
Luzerne 15 à 20 400 à 600
Trèfle violet diploïde (2n) / trèfle violet
(tétraploïde) (4n)
15 à 20 /
20 à 25
500 à 600 /
300 à 400
Sainfoin (en cosses)
Sainfoin (décortiqué en grains)
80 à 100
50 à 60
40 à 50
60 à 70
Un objectif de 500 plantes levées/m²
Avec des pertes à la levée : 50 % en petites graines, 25 % sur bromes
Rechercher une distribution aléatoire des graines à la surface du sol pour une couverture rapide
permettant de limiter le salissement
au semoir à céréales (avec un écartement resserré)
à la volée (semoir centrifuge ou semoir en lignes bottes relevées)
Doses de semis conseillées en pur (kg/ha) et nbre de graines par g
15 kg/ha de dactyle avec un
nombre de graines/g de 1000,
c'est l'équivalent de 1500
graines/m² semées.
©P.Pierre,CA53/CA49
www.idele.fr 3636
Implanter des prairies sous couvert
Quelques éléments de contexte…
Un programme régional d’essais et d’observations
IMPLANPRAIRIES
deux essais (2011/2013 – 2013/2015) avec 11 modalités x 4 blocs
des observations en vraie grandeur
Semis sous couvert d’une association d’hiver : suppression de
l’interculture
Méthode après céréale ou sous couvert (avoine)
association précédé interculture
Période Fin d'été Printemps début d'automne (a) Fin d'hiver
Les risques Fin d'été secs Fin d'hiver humide tassement du sol Fin d'hiver humide
fréquence (b) 5 à 6 années sur 10 3 à 4 années sur 10 3 à 4 années sur 10
Les conséquences levée tardive semis tardif peuplement semis tardif
couvert médiocre stade de la prairie en passages de roues
forte présence début sécheresse
d'adventices (A1) (3 feuilles)
(a) 10 - 15 octobre, (b) au cours des 15 dernières campagnes à Thorigné
sous couvert d'une association
céréale - protéagineux d'hiver
incidence sur la productivité de l'association
et sur l'implantation de la prairie à évaluer
www.idele.fr 3737
Implanter des prairies sous couvert
Le principe…
Fin août Début octobre Début mars Mi-mars
Implantation
de fin d’été
Implantation de printemps sous couvert
d’une céréale de printemps
Implantation d’automne sous
couvert d’une céréale d’hiver
Sursemis au printemps
dans une céréale d’hiver2 itinéraires testés
Itinéraires « classiques »
www.idele.fr 38
Implanter des prairies sous couvert
Les facteurs testés
• Les facteurs testés à Thorigné d’Anjou
l’association utilisée
• triticale-pois fourrager vs blé- pois protéagineux
le stade de récolte de l’association
• en fourrage au stade laiteux pâteux de la céréale vs en grain
l’agressivité des espèces fourragères
• prairie à flore variée vs RGH –trèfle violet
Avec étude des conséquences sur :
la productivité et la composition de l’association,
la qualité d’implantation de la prairie et sa productivité (en A0 et A1)
38
www.idele.fr 39
Implanter des prairies sous couvert
Semer à la bonne profondeur les deux couverts
Association céréales - protéagineux : 2 à 3 cm
Prairies (30 kg/ha)
• 1 à 2 cm (faible réserve des espèces fourragères)
• recouvrir de terre (mauvaise germination sur le sol)
• bien répartir les graines
– lignes à faible écartement, ou bottes levées
• bien rappuyer le sol après semis (rouleau denté)
avec :
• 2 passages (risque de tassement sur les passages de roues)
• 1 passage avec un double caisson
39
www.idele.fr 40
Implanter des prairies sous couvert
Exemple du dispositif suivi en 2011
40
www.idele.fr 41
Implanter des prairies sous couvert
Au terme du dispositif…
Sous couvert de triticale - pois :
prairies à flore variée implantées à l’automne
• bonne qualité d’implantation des prairies
• une production d’herbe dès l’automne
• un rendement élevé de l’association récoltée en fourrages
• mais un rendement de l’association pénalisé en grain
Prairies à flore variée implantées en fin d’hiver
• une moins bonne implantation de la prairie en A0
• des résultats plus aléatoires,
Sous couvert de Blé - pois protéagineux
• trop forte concurrence de la prairie,
• très faible rendement de l’association
41
www.idele.fr 4242
Fin août Début octobre Début mars Mi-mars
Implantation
de fin d’été
Implantation de printemps sous
couvert d’une céréale de printemps
Implantation d’automne sous
couvert d’une céréale d’hiver
Sursemis au printemps
dans une céréale d’hiver2 itinéraires testés
Itinéraires « classiques »
• Diminution du risque sécheresse de fin d'été
• Une 1è exploitation possible 6 à 8 mois plus tôt
• Plus favorable aux légumineuses
• La production de la céréale est moins affectée
• La prairie est installée aussitôt la moisson (gain de 4
à 6 mois)
Meilleure gestion du salissement de la prairie
• Implantation tardive  pénalisante pour
certaines espèces ?
• Production céréalière affectée = faire une
valorisation fourragère
• Le tallage de la céréale peut pénaliser le sur-semis
Gestion du désherbage chimique de la céréale
+
-
Implanter des prairies sous couvert
Au terme du dispositif…
www.idele.fr 44
Bien faire vieillir ses prairies
temporaires
www.idele.fr 4545
Pratiques Milieu
Evolution de la flore
x
Rendement
potentiel
H°, Croissance
estivale, T°
hivernale
Temps
Semis de
la prairie
1 2
Salissement
par des
espèces
annuelles
 espèces semées
 espèces spontanées
GRA 
LEG 
Diverses 
Vers un équilibre de la flore
Gériatrie appliquée…
aux prairies temporaires…
Pâturin commun
Agrostis stolonifère
www.idele.fr 46
LES PRATIQUES
- La reproduction des espèces :
Date fauche ou de pâturage
- La compétition entre les espèces :
Effet de la fertilisation azotée
- La destruction ou l’apport d’espèces :
Sur-exploitation ou sous-exploitation
LE MILIEU
- Le niveau de contrainte imposé par le milieu :
Acidité, fertilité, humidité
- L’Hétérogénéité du milieu
Végétation en mosaïque, gradient, tâches
- La mémoire de la parcelle, le stock grainier
Apparition d’espèces nouvelles
DES INTERACTIONS MULTIPLES ENTRE FACTEURS
C’est le plus souvent la combinaison de plusieurs facteurs qui détermine le niveau de
diversité du fonds prairial et son évolution :
- la pratique d'un surpâturage estival combiné à une sécheresse marquée,
- la mise en œuvre d'un pâturage de début printemps sur des sols argileux
humides,
- un changement dans le mode d'exploitation : enrubannage précoce
substitué par des foins tardifs sélectionnant ainsi les espèces précoces à
épiaison comme le pâturin commun,
L’interaction Pratiques X Milieu
www.idele.fr 47
L’amélioration le couvert par les pratiques
Un ensemble d’interventions sur la prairie qui ont pour objectifs :
-> Maintenir ou renforcer le potentiel fourrager du couvert
-> Maintenir un bon équilibre entre espèces (Gra., Leg., Div.),
-> Maintenir un couvert dense
Un entretien
à deux niveaux
Améliorer le couvert
par une bonne
exploitation
Intervenir
mécaniquement
www.idele.fr 48
Améliorer le couvert par les pratiques…
Gérer de la fertilité
- N, P, K, Ca0 : les outils
de raisonnement
- Valoriser les matières
organiques sur prairies
Gérer « le salissement »
- Dicotylédones annuelles,
- Chardons, rumex, orties
Bien exploiter le
couvert…
- Avoir des repères
de conduite du
pâturage (VL, VA),
- Alterner la Fauche
et le pâture,
- Valoriser l’herbe
d’automne
Attention aux
facteurs de
vieillissement
- Surpâturage,
sous-pâturage
- « Mattraquage »
- Période de fauche
www.idele.fr 49
Phosphore et Potasse : avec modération…
Répartion des IP
Intervalle iP<60 60<iP<80 80<iP<100 100<iP<120 iP<120 Total
Nombre prairies 5 24 165 245 93 532
% 0,9 4,5 31,0 46,1 17,5 100,0
49
Répartition des indices du phosphore des analyses de 1999 à 2007
0,00
0,10
0,20
0,30
0,40
0,50
0,60
0,00 1,00 2,00 3,00 4,00 5,00
Teneur de l'herbe en azote (N%MS)
Teneur de l'herbe en
phosphore (P%MS)
Indices de nutrition réalisés sur 532 prairies temporaires de 1999 à 2007
100 %
80 %
www.idele.fr 5050
Répartition des indices de la potasse des analyses de 1999 à 2007
0,00
0,50
1,00
1,50
2,00
2,50
3,00
3,50
4,00
4,50
5,00
0,00 0,50 1,00 1,50 2,00 2,50 3,00 3,50 4,00 4,50 5,00
Teneur de l'herbe en azote (N%MS)
Teneur de l'herbe en
potasse (K%MS)
Répartion des IK
Intervalle iP<60 60<iP<80 80<iP<100 100<iP<120 iP<120 Total
Nombre prairies 7 63 145 235 82 532
% 1,3 11,8 27,3 44,2 15,4 100
Phosphore et Potasse : avec modération…
Indices de nutrition réalisés sur 532 prairies temporaires de 1999 à 2007
100 %
80 %
www.idele.fr 51
Effet d'une impasse ou d'une forte
diminution de fertilisation sur les indices de
nutrition des prairies
51
Source : Lydie HUCHE, INRA
(Valeurs calculées à partir du comportement de 54 parcelles).
iP
iK
n n+1 n+2 n+3 n+4 n+5
année
60
70
80
90
100
110
120
indicedenutritioniPouiK
www.idele.fr 52
Effet de l'apport de fumier sur les indices
(Meuse)
52
FumierFumier
60
80
100
120
94 95 96 97 98
Satisfaisant
IK
IP
Source : Lydie HUCHE, INRA
www.idele.fr 5353
Pour en savoir plus…
www.idele.fr 5454
Et toutes vos questions ?
En vous remerciant…

Contenu connexe

Tendances

GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementéeGAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
Institut de l'Elevage - Idele
 
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiersGAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
Institut de l'Elevage - Idele
 
Focus sur le persillé
Focus sur le persilléFocus sur le persillé
Focus sur le persillé
Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défis
GAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défisGAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défis
GAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défis
Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdfSPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Où va le jeune bovin ?
Où va le jeune bovin ?Où va le jeune bovin ?
Où va le jeune bovin ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019: Bilan du programm...
AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019:  Bilan du programm...AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019:  Bilan du programm...
AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019: Bilan du programm...
EuFMD
 
Establecimiento sistemas silvopatoriles
Establecimiento sistemas silvopatorilesEstablecimiento sistemas silvopatoriles
Establecimiento sistemas silvopatoriles
Fedegan
 
Ovejas cabras
Ovejas cabrasOvejas cabras
Ovejas cabras
Sandra Paniagua
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettesSPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vacheLes leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Institut de l'Elevage - Idele
 
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
Institut de l'Elevage - Idele
 
MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...
MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...
MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...
Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenirGAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
Institut de l'Elevage - Idele
 
Aforo de potreros
Aforo de potrerosAforo de potreros
Aforo de potreros
unsuenoganadero2012
 

Tendances (20)

GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementéeGAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
GAV2023 - Entre inflation et décapitalisation, une conjoncture mouvementée
 
L’élevage des chevrettes
L’élevage des chevrettesL’élevage des chevrettes
L’élevage des chevrettes
 
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
3. L'engraissement de jeunes bovins avec de l'ensilage d'herbe
 
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiersGAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
 
Focus sur le persillé
Focus sur le persilléFocus sur le persillé
Focus sur le persillé
 
SPACE 22 CAP2ER
SPACE 22 CAP2ERSPACE 22 CAP2ER
SPACE 22 CAP2ER
 
GAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défis
GAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défisGAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défis
GAL2022 - Valorisation des veaux laitiers : enjeux et défis
 
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdfSPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
SPACE 2022 Produire de jeunes génisses viande.pdf
 
Où va le jeune bovin ?
Où va le jeune bovin ?Où va le jeune bovin ?
Où va le jeune bovin ?
 
AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019: Bilan du programm...
AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019:  Bilan du programm...AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019:  Bilan du programm...
AUSVET-REMESA Workshop - Fièvre Aphteuse au Maroc en 2019: Bilan du programm...
 
Establecimiento sistemas silvopatoriles
Establecimiento sistemas silvopatorilesEstablecimiento sistemas silvopatoriles
Establecimiento sistemas silvopatoriles
 
Ovejas cabras
Ovejas cabrasOvejas cabras
Ovejas cabras
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Guide alim bv ...
 
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettesSPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
 
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vacheLes leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
Les leviers d'amélioration de la matière grasse du lait de vache
 
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
GAV2023 - Quel cheptel et quels leviers de décarbonation la filière met en pl...
 
MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...
MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...
MMX2023 Lait - Marchés des ingrédients laitiers : nouvelle source de valeur p...
 
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenirGAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
GAL2023 - France laitière 2030 : enjeux, défis et chantiers pour l'avenir
 
Aforo de potreros
Aforo de potrerosAforo de potreros
Aforo de potreros
 

Similaire à Cultivons l'herbe, la prairie et la vache

webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdfwebinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Produire et valoriser la luzerne.pptx
Produire et valoriser la luzerne.pptxProduire et valoriser la luzerne.pptx
Produire et valoriser la luzerne.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Prairies multiespèces
Prairies multiespècesPrairies multiespèces
Prairies multiespèces
Institut de l'Elevage - Idele
 
Des solutions fourragères plus autonomes
Des solutions fourragères plus autonomesDes solutions fourragères plus autonomes
Des solutions fourragères plus autonomes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?
Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?
Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Cet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptx
Cet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptxCet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptx
Cet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Institut de l'Elevage - Idele
 
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdfwebinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...
Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...
Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...
JrmieJost1
 
Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5Fermoscopie bio n°5
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
AIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc Lateur
AIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc LateurAIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc Lateur
AIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc Lateur
Damien Vincke
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Entretien et récolte
Entretien et récolteEntretien et récolte
Entretien et récolte
jérémie jost
 
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Institut de l'Elevage - Idele
 
REDCap - présentation des résultats PME3
REDCap - présentation des résultats PME3REDCap - présentation des résultats PME3
REDCap - présentation des résultats PME3
Institut de l'Elevage - Idele
 
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
JrmieJost1
 
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdfwebinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Itinéraires techniques en méteil grain
Itinéraires techniques en méteil grain Itinéraires techniques en méteil grain
Itinéraires techniques en méteil grain
jérémie jost
 
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèseLes prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Cultivons l'herbe, la prairie et la vache (20)

webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdfwebinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf
 
Produire et valoriser la luzerne.pptx
Produire et valoriser la luzerne.pptxProduire et valoriser la luzerne.pptx
Produire et valoriser la luzerne.pptx
 
Prairies multiespèces
Prairies multiespècesPrairies multiespèces
Prairies multiespèces
 
Des solutions fourragères plus autonomes
Des solutions fourragères plus autonomesDes solutions fourragères plus autonomes
Des solutions fourragères plus autonomes
 
Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?
Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?
Atelier La prairie multi-espèce: Une opportunité pour l'éleveur de chèvres ?
 
Cet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptx
Cet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptxCet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptx
Cet hiver, les brebis parturent des surfaces complémentaires.pptx
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
 
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdfwebinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
 
Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...
Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...
Les légumineuses annuelles méditérannéennes : trèfle, séradelle, ...
 
Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5
 
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
 
AIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc Lateur
AIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc LateurAIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc Lateur
AIGx la biodiversité dans tous ses états - Marc Lateur
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
 
Entretien et récolte
Entretien et récolteEntretien et récolte
Entretien et récolte
 
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
Quels leviers fourragers de sécurisation alimentaire face aux aléas climatiqu...
 
REDCap - présentation des résultats PME3
REDCap - présentation des résultats PME3REDCap - présentation des résultats PME3
REDCap - présentation des résultats PME3
 
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
Identification de ressources fourragères utilisables en élevage caprin face a...
 
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdfwebinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
 
Itinéraires techniques en méteil grain
Itinéraires techniques en méteil grain Itinéraires techniques en méteil grain
Itinéraires techniques en méteil grain
 
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèseLes prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
Institut de l'Elevage - Idele
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
Institut de l'Elevage - Idele
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
Institut de l'Elevage - Idele
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Institut de l'Elevage - Idele
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Institut de l'Elevage - Idele
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
 

Cultivons l'herbe, la prairie et la vache

  • 1. www.idele.fr 1 Journée Technique Mardi 11 Avril 2017 « Cultivons l’herbe, la prairie et la vache » Patrice PIERRE Institut de l’Elevage – Angers patrice.pierre@idele.fr
  • 2. www.idele.fr 2 Diversifier vos prairies Pour renforcer leurs potentiels productifs (MS, UFL, MAT…)
  • 3. www.idele.fr 3 Prairies Multi-Espèces… Innovation ou Evolution… ? Avant 1960 Une forme de prairies qui a toujours existé avec un changement de regard selon les époques : 1960-1980 1980-2000 Des assemblages d’espèces avec des espèces indigènes Après 2000 La révolution fourragère : « l’herbe cela se cultive » «Trèfle blanc, pâturage gagnant » De la prairie d’association à la PME
  • 4. www.idele.fr 4 En France, un type de prairies aux dénominations multiples : Prairie Multi-espèces, Prairie à flore variée, Prairie Multiflore, Prairie à flore complexe, Prairie à 10 plantes, les Mélanges… Des attentes exprimées par les éleveurs dans des systèmes fourragers en évolution : Productivité, robustesse et recherche d’autonomie Un développement récent des mélanges pour prairies : en 2013/14, mélanges = 23 % des ventes de semences fourragères (49 000 q) Un label pour les mélanges de semences fourragères(sous l’égide de l’AFPF) 0% 50% 100% Evolution des ventes de fourragères en France (Source GNIS – 2015) Ventes en pure Ventes en mélange Prairies Multi-Espèces… Innovation ou Evolution… ?
  • 5. www.idele.fr 5 Définition des PME 5 Source Conférence Jouffray Drillaud Avril 2015 (P. Pelletier – Arvalis)
  • 6. www.idele.fr 6 Que demande-t-on à une prairie temporaire ? 6 Productivité : élevée (étalée ou instantanée) Qualité : appétence Implantation : facile et rapide Aptitude : pâture, enrubannage, foin Animaux : VL, VA… Résistance : surpâturage, piétinement, maladies Adaptation sol/climat : froid sec, excès eau Pérennité
  • 7. www.idele.fr 77 Composer ses prairies multi-espèces… CHOISIR DES ESPECES PRAIRIALES ADAPTEES Se poser 5 questions :  A quelle période j’ai besoin d’herbe ? tôt ou tard au printemps, en été, en automne…  Comment la prairie va être exploitée ? pâturage, fauche, mixte…  Pour combien de temps l’implantation est prévue ? rotation annuelle, pour 5 ans…  Dans quel type de sol ? sol frais ou séchant, humide ou sain,…  Sous quel climat ? chaleur, sécheresse, gel… Humide Séchant Acide Fortes Basses Fauche Pâturage Agressivité Mélange Dactyle Fétuque élevée Fétuque des prés Fléole des prés Pâturin des prés RGA RGH RGI Lotier Luzerne Trèfle blanc Trèfle hybride Trèfle violet Sainfoin COMPORTEMENT ADAPTATION Pérennité SOL CLIMAT (T°) CONDUITE Il n’existe pas d’espèces ou de variétés idéales pour semer une prairie. Le meilleur choix sera celui qui répondra le mieux au contexte du système fourrager et de son environnement !
  • 8. www.idele.fr 8 Les conditions du milieu, Le mode d’utilisation dominant : pâturage, fauche, mixte, Les performances zootechniques recherchées, conditionnant l’équilibre entre rusticité et valeur nutritive, La capacité à vivre en « société » La recherche d’une complémentarité dans l’espace et dans le temps des espèces présentes dans le mélange La durée de vie de la prairie (2-3 ans, 4-5 ans, longue durée). Une démarche de composition reposant sur plusieurs facteurs
  • 9. www.idele.fr 9 PME : Un assemblage d’espèces aux fonctions complémentaires PPTB Fonction production Fonction d’engazonnement Fonction qualité Des « grandes » graminées ou légumineuses Agressivité Dactyle F. Elevée Fléole F. des prés TV Luzerne TH Des espèces pour l’aptitude au pâturage Une diversité de légumineuses TH => TB => Luzerne TV Lotier + - Agressivité RGA TB Pâturin des prés Dactyle F. Elevée Fléol e TV TH RGA TB F. prés TH TV lotier Luz Luz TH + - Agressivité + -
  • 10. www.idele.fr 1010 Le choix des variétés : une réflexion essentielle Une variété performante devra être en totale adéquation avec les contraintes de production de l’exploitation. Certains critères sont à prendre en compte pour choisir la bonne variété : brome cathartique demi-tardif brome sitchensis demi-tardif dactyle tardif fétuque des prés tardive fétuque élevée tardive _ fléole des prés demi précoce RGA précoce intermédiaire demi-tardif tardif très tardif RGI demi précoce RGH intermédiaire JuinEspèce - précocité Avril MaiMars  L’alternativité : Aptitude des plantes à monter en épis l’année du semis (pas de besoin en froid).  La remontaison : Aptitude des plantes à refaire un cycle de reproduction suite à une exploitation.  La ploïdie : Le patrimoine génétique des cellules est doublé chez les tétraploïdes. Ces plantes plus riches en eau sont plus adaptées au pâturage.  La précocité : (Centre – Ouest) départ en végétation épiaison  La souplesse d’exploitation : Nombre de jours séparant le départ en végétation et le début épiaison (pâturage possible)  La résistance aux maladies : C’est un critère essentiel pour avoir des prairies saines Les progrès de la sélection sur ce point sont très importants avec les nouvelles variétés.  Les types botaniques : Pour certaines espèces comme les ray-grass hybride ou les trèfles blancs, il existe différents types à choisir en fonction de l’utilisation. Investir dans les variétés récentes permet de sécuriser son système, de le rendre plus performant Le choix des variétés : une réflexion essentielle… Source : Groupe Prairies CRA Pays de la Loire
  • 11. www.idele.fr 11 Un outil pour faire son choix variétal Herbe book 11
  • 13. www.idele.fr 1313 Quelques exemples de composition… Source : Groupe Prairies CRA Pays de la Loire
  • 14. www.idele.fr 1414 1,9 2,1 1,5 1,6 1,2 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 Thorigné 1 Thorigné 2 Thorigné 3 Derval Jaillière 2001 - 2004 2005 - 2007 2005 - 2007 2000 - 2003 2003 - 2006 Ecartderendement(TMS/ha) Les prairies multi-espèces produisent plus… Ecart entre la prairie multi-espèces la plus productive et le témoin : RGA - TB à Thorigné d ’Anjou et à La Jaillière, RGA - Fétuque élevée - TB à Derval Comportement des PME Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou
  • 15. www.idele.fr 1515 4,2 8,4 3,8 5,7 10,1 5,2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Essai 1 2001 - 2004 peu profond Essai 2 2005 - 2007 profond Essai 3 2005 - 2007 superficiel Rendementannuel(TMS/ha) RGA - TB Multi - espèces Une productivité améliorée y compris dans les bonnes terres… Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 16. www.idele.fr 1616 Une réduction de la variabilité entre années 62 32 34 46 16 23 0 10 20 30 40 50 60 70 Essai 1 2001 - 2004 peu profond Essai 2 2005 - 2007 profond Essai 3 2005 - 2007 superficiel coefficientdevariation(%) RGA - TB Multi - espèces Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 17. www.idele.fr 1717 Un équilibre entre rusticité et valeur… Modalités comparées MI M3 M5 M7 Mélanges semés RGA 20 8 5 8 Fétuque élevée 10 13 Fétuque des prés 7 Fléole des prés 3 Trèfle blanc 4 2 2 2 Trèfle hybride 3 3 3 lotier corniculé 3 3 3 Total en kg /ha 24 26 26 26 Rendement Moyenne en T MS/ha 8,31 10,02 9,94 9,19 Coefficient de variation en % 21,7 11,4 10,8 20,9 Valeur nutritive UFL / kg MS 0,96 0,88 0,87 0,93 Essai Thorigné, 2005-2008, situation favorable Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 18. www.idele.fr 1818 EVOLUTION DE LA COMPOSITION BOTANIQUE (en % de la biomasse) 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 SEMIS C101 C301 C102 C202 C302 C103 C203 C303 C104 DIVERSES LOTIER TH TB PATURIN FETUQUE RGA 1/2 T Multi-espèces : RGA demi-tardif, fétuque élevée, trèfle blanc, trèfle hybride, lotier corniculé Une vision évolutive de la prairie Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 19. www.idele.fr 1919 Une contribution variable selon le type de sol 0 5 10 15 20 25 30 2005 2006 2007 Contributiondeslégumineuses(%) Trèfle blanc sol superficiel trèfle hybride sol superficiel Lotier corniculé sol superficiel Trèfle blanc sol profond trèfle hybride sol profond Lotier corniculé sol profond Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 20. www.idele.fr 20 Evolution de la composition des prairies • Accepter des fluctuations de l’équilibre entre espèces • Les espèces semées restent présentes • Si la composition est cohérente • Dactyle et trèfle violet • Très agressifs • Le RGA est incontournable • Bon démarrage et couvert dense • Mortalité lors des récentes sécheresses de longue durée 20 Socia Evolution bilité P PP et S % Fétuque élevée  RGA  Fléole Fétuque des prés Dactyle  Pâturin des prés Trèfle blanc Trèfle Hybride Lotier corniculé Trèfle violet  P : profond, PP et S : peu profond et superficiel Sol Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 21. www.idele.fr 2121 Trèfle violet et dactyle : deux espèces peu sociables 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 SEMIS C101 C301 C102 C302 C103 C203 C303 C104 C204 Effondrement au 3ème cycle 2003 Prairie multi-espèces semée avec 3 kg de trèfle violet sur 29 kg de semences Source : Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Comportement des PME
  • 22. www.idele.fr 22 Valeur nutritive des fourrages verts • Digestibilité au premier cycle • Prédite à partir de la dCs • Résultats de 2006 Epiaison : pâturin 03/05, fétuque élevée 09/05 , RGA fin mai • Le trèfle hybride, le lotier corniculé et le RGA ont une digestibilité élevée, • Ils permettent une grande souplesse dans les rythmes d’utilisation  Valeur UFL/kg MS M : moyenne pondérée par la MS produite Fv2 : Fétuque élevée, RGA demi tardif, Trèfle blanc, Trèfle hybride, Lotier • Une valeur moyenne satisfaisante • Inférieure de 5% et 8% / RGA -TB • Une chute au 2ème cycle • repousses partiellement épiées • des risques de refus • + 1200 et + 800 UFL/ha  Valeur azotée • Elevée (> ou = à 90 g PDIN par UFL ) Des prairies à flore variée pour l’autonomie alimentaire des élevages de ruminants 22 60 65 70 75 80 85 90 21/04 02/05 12/05 22/05 dMo(%) trèfle hybride lotier corniculé RGA pâturin des prés fétuque élevée 1 2 3 4 M Essai RGA - TB 1,08 0,93 0,99 0,97 1,01 1 Fv2 1,04 0,85 0,96 0,93 0,96 Essai RGA - TB 1,05 0,92 0,92 0,90 0,96 2 Fv2 0,98 0,79 0,86 0,88 0,88 Cycle Source : Coutard et al. , Journées 3R 2014.
  • 23. www.idele.fr 23 Valeur nutritive des ensilages et des foins • Valeur nutritive / kg MS Ens : ensilage, Préf : Préfané, Préc : Précoce, Tard : tardif, Dép : après déprimage • Des stocks de qualité • Une valeur supérieure à celle des foins de prairies naturelles (à l’exception premiers cycles tardifs)  Ingestibilité des foins • Entre + 23 et + 11% sur flore variée • Confirme les faibles valeurs d’encombrement prédites à l’analyse Des prairies à flore variée pour l’autonomie alimentaire des élevages de ruminants 23 0 0,5 1 1,5 2 2002/2003 2003/2004 2004/2005 kgMS/100kgPV Prairie naturelle Flore variée Cycle Mode Ens Catégorie Préf Préc Tard Dép 8 s Date moyenne 25/05 02/06 15/06 07/06 Jours Repousse 47 54 Légumineuses % 34 23 23 22 61 UFL / kg MS 0,76 0,73 0,66 0,72 0,71 PDIN / kg MS 72 58 48 70 74 PDIE / kg MS 61 76 69 80 79 UEB / kg MS 1,16 1,15 1,22 1,13 1,09 Foin Foin Premier Repousses Source : Coutard et al. , Journées 3R 2014.
  • 24. www.idele.fr 2424 Des prairies faciles à conduire au pâturage Une robustesse en conditions difficiles. Un meilleur étalement de la production. Une facilité pour débrayer les parcelles. Une souplesse dans les rythmes d’utilisation Un comportement animal satisfaisant.
  • 25. www.idele.fr 2525 Nb. espèces Nb. genotypes 05 / 12 / 2014  Plus-value du mélange d’espèces sur la biomasse annuelle quelle que soit la diversité génotypique des espèces du mélange Source : INRA Lusignan, Isabelle Litrico MONO SPECIFIQUE PLURI SPECIFIQUE PLURI- SPECIFIQUE Diversité variétale et rendement annuel Nb. génotypes
  • 26. www.idele.fr 2626 .026 Coefficientdevariation  Plus-value de la diversité (i) spécifique du mélange et (ii) génotypique des espèces dans le mélange sur la stabilité de la production de biomasse sur l’année MONO SPECIFIQUE PLURI SPECIFIQUE PLURI-SPECIFIQUE a b Nb. espèces Nb. genotypes Diversité variétale et stabilité du rendement annuel Source : INRA Lusignan, Isabelle Litrico
  • 27. www.idele.fr 2727 .027 05 / 12 / 2014 MONO SPECIFIQU E PLURI SPECIFIQU E PLURI- SPECIFIQUE 1 5 Nb. espèces 1 5 10 Nb. genotypes  Plus- value de la diversité (i) spécifique du mélange et (i) génotypique des espèces dans le mélange sur la production de biomasse sous stress hydrique Source : INRA Lusignan, Isabelle Litrico Diversité variétale et stress hydrique
  • 28. www.idele.fr 2828 .028 05 / 12 / 2014 M3 plurivariétal M2 plurivariétal M1 - monovariétal M5 - monovariétal M4 - plurivariétal Indice d'équitabilité de pielou (mesure de juin 2014) Diversité variétale permet un plus meilleur équilibre entre les espèces La diversité variétale permet un bon équilibre des espèces et un meilleur maintien de la luzerne 0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 2012 2013 2014 cumul années BiomassesèchedeLuzerne(g.0.25m²) La coexistence des espèces un élément clé dans la valeur alimentaire des fourrages ? 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 Diversité variétale et Equilibre entre les espèces
  • 29. www.idele.fr 31 Réussir l’implantation des prairies temporaires
  • 30. www.idele.fr 3232 L’implantation des prairies Une phase délicate aux multiples facteurs de variation
  • 31. www.idele.fr 33 Des petites graines qui méritent une implantation soignée… 33 Tauxdelevée(%) Fléole Dactyle Fétuque élevée Ray-grass anglais Profondeur idéale Levée retardée ou compromise dans les sols battants En surface : Germination aléatoire Risque de ravinement ou de prédation des graines Semer sur un sol propre Préparation d'un lit de semences fin, émietté en surface et appuyer en profondeur Semer peu profond (1 cm maximum) Appuyer énergiquement après semis
  • 32. www.idele.fr 3434 Quand semer ? Semis de fin d'été Semis de printemps Intérêts • Production d'herbe dès le printemps suivant • Couverture hivernale • Adapté en terres difficiles à exploiter en sortie d'hiver • Développement rapide de la prairie (et des adventices) • Favorable aux légumineuses Limites • Travail du sol difficile en conditions sèches • Risque de manque d'eau après le semis • Développement lent des légumineuses • Risque de gel précoce • Réduction de moitié de la production l'année du semis • Fenêtre de semi réduite • Risque de sécheresse précoce… • … et de salissement plus élevé Quand Dès le retour des pluies, de mi-août à début septembre De mars à avril en sol ressuyé Espèces Semis - Levée Levée - 1 talle RGI RGH RGA Brome Fétuque élevée Fétuque des prés Dactyle Fléole 5 - 9 10 - 12 12 - 15 10 - 12 15 - 25 15 - 25 15 - 25 15 - 25 21 - 28 21 - 28 28 - 35 25 - 30 28 - 40 28 - 42 28 - 42 56 - 70 Pour sécuriser l'installation : les plantes doivent être bien installées avant les périodes de sécheresse (semis de printemps) ou de gelées (semis de fin d'été) 4 à 5 feuilles pour les graminées, 2 à 3 feuilles trifoliolées pour les légumineuses La durée de la période semis- 1 talle varie selon les espèces. Exemple des graminées (en j) Source : GNIS
  • 33. www.idele.fr 3535 A quelle dose ? Dose de semis (kg/ha) Nombre de graines/g Fléole des prés 5 à 7 2500 Dactyle 15 à 20 800 à 1000 Fétuque élevée/ des prés 20 à 25 400 à 500 RGA ou RGI diploïde (2n) 20 450 à 550 RGA ou RGI tétraploïde (4n) 25 300 à 350 Brome sitchensis 40 à 45 50 à 125 Brome cathartique 50 à 60 50 à 125 Trèfle blanc (en association) 2 à 4 1500 à 1600 Lotier corniculé 10 à 15 700 à 1000 Luzerne 15 à 20 400 à 600 Trèfle violet diploïde (2n) / trèfle violet (tétraploïde) (4n) 15 à 20 / 20 à 25 500 à 600 / 300 à 400 Sainfoin (en cosses) Sainfoin (décortiqué en grains) 80 à 100 50 à 60 40 à 50 60 à 70 Un objectif de 500 plantes levées/m² Avec des pertes à la levée : 50 % en petites graines, 25 % sur bromes Rechercher une distribution aléatoire des graines à la surface du sol pour une couverture rapide permettant de limiter le salissement au semoir à céréales (avec un écartement resserré) à la volée (semoir centrifuge ou semoir en lignes bottes relevées) Doses de semis conseillées en pur (kg/ha) et nbre de graines par g 15 kg/ha de dactyle avec un nombre de graines/g de 1000, c'est l'équivalent de 1500 graines/m² semées. ©P.Pierre,CA53/CA49
  • 34. www.idele.fr 3636 Implanter des prairies sous couvert Quelques éléments de contexte… Un programme régional d’essais et d’observations IMPLANPRAIRIES deux essais (2011/2013 – 2013/2015) avec 11 modalités x 4 blocs des observations en vraie grandeur Semis sous couvert d’une association d’hiver : suppression de l’interculture Méthode après céréale ou sous couvert (avoine) association précédé interculture Période Fin d'été Printemps début d'automne (a) Fin d'hiver Les risques Fin d'été secs Fin d'hiver humide tassement du sol Fin d'hiver humide fréquence (b) 5 à 6 années sur 10 3 à 4 années sur 10 3 à 4 années sur 10 Les conséquences levée tardive semis tardif peuplement semis tardif couvert médiocre stade de la prairie en passages de roues forte présence début sécheresse d'adventices (A1) (3 feuilles) (a) 10 - 15 octobre, (b) au cours des 15 dernières campagnes à Thorigné sous couvert d'une association céréale - protéagineux d'hiver incidence sur la productivité de l'association et sur l'implantation de la prairie à évaluer
  • 35. www.idele.fr 3737 Implanter des prairies sous couvert Le principe… Fin août Début octobre Début mars Mi-mars Implantation de fin d’été Implantation de printemps sous couvert d’une céréale de printemps Implantation d’automne sous couvert d’une céréale d’hiver Sursemis au printemps dans une céréale d’hiver2 itinéraires testés Itinéraires « classiques »
  • 36. www.idele.fr 38 Implanter des prairies sous couvert Les facteurs testés • Les facteurs testés à Thorigné d’Anjou l’association utilisée • triticale-pois fourrager vs blé- pois protéagineux le stade de récolte de l’association • en fourrage au stade laiteux pâteux de la céréale vs en grain l’agressivité des espèces fourragères • prairie à flore variée vs RGH –trèfle violet Avec étude des conséquences sur : la productivité et la composition de l’association, la qualité d’implantation de la prairie et sa productivité (en A0 et A1) 38
  • 37. www.idele.fr 39 Implanter des prairies sous couvert Semer à la bonne profondeur les deux couverts Association céréales - protéagineux : 2 à 3 cm Prairies (30 kg/ha) • 1 à 2 cm (faible réserve des espèces fourragères) • recouvrir de terre (mauvaise germination sur le sol) • bien répartir les graines – lignes à faible écartement, ou bottes levées • bien rappuyer le sol après semis (rouleau denté) avec : • 2 passages (risque de tassement sur les passages de roues) • 1 passage avec un double caisson 39
  • 38. www.idele.fr 40 Implanter des prairies sous couvert Exemple du dispositif suivi en 2011 40
  • 39. www.idele.fr 41 Implanter des prairies sous couvert Au terme du dispositif… Sous couvert de triticale - pois : prairies à flore variée implantées à l’automne • bonne qualité d’implantation des prairies • une production d’herbe dès l’automne • un rendement élevé de l’association récoltée en fourrages • mais un rendement de l’association pénalisé en grain Prairies à flore variée implantées en fin d’hiver • une moins bonne implantation de la prairie en A0 • des résultats plus aléatoires, Sous couvert de Blé - pois protéagineux • trop forte concurrence de la prairie, • très faible rendement de l’association 41
  • 40. www.idele.fr 4242 Fin août Début octobre Début mars Mi-mars Implantation de fin d’été Implantation de printemps sous couvert d’une céréale de printemps Implantation d’automne sous couvert d’une céréale d’hiver Sursemis au printemps dans une céréale d’hiver2 itinéraires testés Itinéraires « classiques » • Diminution du risque sécheresse de fin d'été • Une 1è exploitation possible 6 à 8 mois plus tôt • Plus favorable aux légumineuses • La production de la céréale est moins affectée • La prairie est installée aussitôt la moisson (gain de 4 à 6 mois) Meilleure gestion du salissement de la prairie • Implantation tardive  pénalisante pour certaines espèces ? • Production céréalière affectée = faire une valorisation fourragère • Le tallage de la céréale peut pénaliser le sur-semis Gestion du désherbage chimique de la céréale + - Implanter des prairies sous couvert Au terme du dispositif…
  • 41. www.idele.fr 44 Bien faire vieillir ses prairies temporaires
  • 42. www.idele.fr 4545 Pratiques Milieu Evolution de la flore x Rendement potentiel H°, Croissance estivale, T° hivernale Temps Semis de la prairie 1 2 Salissement par des espèces annuelles  espèces semées  espèces spontanées GRA  LEG  Diverses  Vers un équilibre de la flore Gériatrie appliquée… aux prairies temporaires… Pâturin commun Agrostis stolonifère
  • 43. www.idele.fr 46 LES PRATIQUES - La reproduction des espèces : Date fauche ou de pâturage - La compétition entre les espèces : Effet de la fertilisation azotée - La destruction ou l’apport d’espèces : Sur-exploitation ou sous-exploitation LE MILIEU - Le niveau de contrainte imposé par le milieu : Acidité, fertilité, humidité - L’Hétérogénéité du milieu Végétation en mosaïque, gradient, tâches - La mémoire de la parcelle, le stock grainier Apparition d’espèces nouvelles DES INTERACTIONS MULTIPLES ENTRE FACTEURS C’est le plus souvent la combinaison de plusieurs facteurs qui détermine le niveau de diversité du fonds prairial et son évolution : - la pratique d'un surpâturage estival combiné à une sécheresse marquée, - la mise en œuvre d'un pâturage de début printemps sur des sols argileux humides, - un changement dans le mode d'exploitation : enrubannage précoce substitué par des foins tardifs sélectionnant ainsi les espèces précoces à épiaison comme le pâturin commun, L’interaction Pratiques X Milieu
  • 44. www.idele.fr 47 L’amélioration le couvert par les pratiques Un ensemble d’interventions sur la prairie qui ont pour objectifs : -> Maintenir ou renforcer le potentiel fourrager du couvert -> Maintenir un bon équilibre entre espèces (Gra., Leg., Div.), -> Maintenir un couvert dense Un entretien à deux niveaux Améliorer le couvert par une bonne exploitation Intervenir mécaniquement
  • 45. www.idele.fr 48 Améliorer le couvert par les pratiques… Gérer de la fertilité - N, P, K, Ca0 : les outils de raisonnement - Valoriser les matières organiques sur prairies Gérer « le salissement » - Dicotylédones annuelles, - Chardons, rumex, orties Bien exploiter le couvert… - Avoir des repères de conduite du pâturage (VL, VA), - Alterner la Fauche et le pâture, - Valoriser l’herbe d’automne Attention aux facteurs de vieillissement - Surpâturage, sous-pâturage - « Mattraquage » - Période de fauche
  • 46. www.idele.fr 49 Phosphore et Potasse : avec modération… Répartion des IP Intervalle iP<60 60<iP<80 80<iP<100 100<iP<120 iP<120 Total Nombre prairies 5 24 165 245 93 532 % 0,9 4,5 31,0 46,1 17,5 100,0 49 Répartition des indices du phosphore des analyses de 1999 à 2007 0,00 0,10 0,20 0,30 0,40 0,50 0,60 0,00 1,00 2,00 3,00 4,00 5,00 Teneur de l'herbe en azote (N%MS) Teneur de l'herbe en phosphore (P%MS) Indices de nutrition réalisés sur 532 prairies temporaires de 1999 à 2007 100 % 80 %
  • 47. www.idele.fr 5050 Répartition des indices de la potasse des analyses de 1999 à 2007 0,00 0,50 1,00 1,50 2,00 2,50 3,00 3,50 4,00 4,50 5,00 0,00 0,50 1,00 1,50 2,00 2,50 3,00 3,50 4,00 4,50 5,00 Teneur de l'herbe en azote (N%MS) Teneur de l'herbe en potasse (K%MS) Répartion des IK Intervalle iP<60 60<iP<80 80<iP<100 100<iP<120 iP<120 Total Nombre prairies 7 63 145 235 82 532 % 1,3 11,8 27,3 44,2 15,4 100 Phosphore et Potasse : avec modération… Indices de nutrition réalisés sur 532 prairies temporaires de 1999 à 2007 100 % 80 %
  • 48. www.idele.fr 51 Effet d'une impasse ou d'une forte diminution de fertilisation sur les indices de nutrition des prairies 51 Source : Lydie HUCHE, INRA (Valeurs calculées à partir du comportement de 54 parcelles). iP iK n n+1 n+2 n+3 n+4 n+5 année 60 70 80 90 100 110 120 indicedenutritioniPouiK
  • 49. www.idele.fr 52 Effet de l'apport de fumier sur les indices (Meuse) 52 FumierFumier 60 80 100 120 94 95 96 97 98 Satisfaisant IK IP Source : Lydie HUCHE, INRA
  • 50. www.idele.fr 5353 Pour en savoir plus…
  • 51. www.idele.fr 5454 Et toutes vos questions ? En vous remerciant…