SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
Télécharger pour lire hors ligne
VACHES LAITIÈRES : MOINS
D’ANTIBIOTIQUES ET UNE MEILLEURE
SANTÉ GRÂCE À UN BÂTIMENT ADAPTÉ
Président de séance : Daniel PERRIN (FNPL)
Marylise LE GUENIC (CRA Bretagne), Philippe LE PAGE (SNGTV), Daniel LE CLAINCHE (GDS
Bretagne), François GERVAIS, Philippe ROUSSEL, Jean-Luc MENARD (IDELE)
Mesure 14 du plan EcoAntibio
Volet Bâtiment et Santé des ruminants
2013 « Des veaux laitiers
en bonne santé : moins
d’antibiotiques avec de
bonnes pratiques d’élevage
et des nurseries
performantes »,
2014 « Des agneaux en
bonne santé : bonnes
pratiques d’élevage et
bergerie adaptée »,
2016 « Des veaux allaitants
en bonne santé : conduite
d’élevage adaptée et
bâtiments bien conçus »,
2017 :
Une 4ème
synthèse
EcoAntibio
Sur le
logement
des bovins
laitiers
Un plan pour réduire
• les traitements
antibiotiques en
élevage laitier et les
risques
d’antibiorésistance
des bactéries
• les résidus
d’antibiotiques dans
les produits
• L’utilisation
d’antibiotiques
d’importance critique
Space – 13 Septembre 2017
Contexte
• La santé des animaux, une préoccupation quotidienne des éleveurs
• Bien-être des animaux
• Temps et conditions de travail des éleveurs
• Performance technico-économique des exploitations
• Baisse de la productivité
• Réformes anticipées
• Lait écarté pendant les traitements, délais d’attente
• Un manque à gagner sur le prix du lait
Un recueil sur les bovins laitiers adultes (en complément de celui sur les veaux)
1. sur le lien entre santé et logement des animaux
2. de recommandations sur le logement des vaches laitières
• bâtiment et pâturage
• à tous les stades physiologiques (production, taries, génisses gestantes),
• hors traite,
• en lien avec la gestion de leur santé
Space – 13 Septembre 2017
Plan
1. Les maladies d’élevage en lien avec le bâtiment
2. Quels objectifs assignés au logement en termes de bien-être des
animaux et de biosécurité ?
3. La maitrise pendant la période de pâturage
4. Les locaux d’isolement
5. Conception, entretien et utilisation du logement des vaches en
production et des vaches taries (et génisses gestantes)
6. Conclusion
Space – 13 Septembre 2017
Les maladies liées au bâtiment et au
pâturage : fréquence, facteurs de risque
1ére maladie
1ère cause d’utilisation des AB
2ème maladie
2ème cause d’utilisation des AB
Les mammites Les boiteries Les métrites
Space – 13 Septembre 2017
• Les principales
maladies d’élevage
des bovins laitiers
adultes
• En plus des maladies des veaux (diarrhées, nombril, respiratoires)
Des maladies d’élevage
multifactorielles : les mammites
6
…
Réservoirs de
l'environnement
(litières)
- Colibacille
- Streptocoque uberis
- Entérobactéries
-…
Space – 13 Septembre 2017
Des maladies d’élevage
multifactorielles : les boiteries
Mortellaro
Fourchet
Fourbure
Panaris
Aliments
solides et eau :
Equilibre
Qualité
Gestion
des
boiteries Génétique
Aménagement
Conception
Utilisation
Hygiène
Space – 13 Septembre 2017
Photo : M. Delacroix
Les maladies d’élevage, leur fréquence, leurs
facteurs de risque liés au bâtiment et au
pâturage.
Les mammites
Les boiteries
Les métrites
Les dimensions des aires de couchage
Qualité générale de l’ambiance thermique (ventilation, courants d’air)
Hygiène des surfaces
© A.
Charette
© T. Aubineau
Conception/ aménagement du bâtiment
Space – 13 Septembre 2017
Logement et BIEN ÊTRE
• Garantir le Bien Être
5 libertés :
• L’absence de :
• maladies, lésion ou douleur,
• faim, de soif ou de malnutrition,
• de peur ou de détresse,
• Maintien du confort
• La possibilité d’exprimer les comportements de
l’espèce
Des fondamentaux :
• Protéger l’exploitation et les animaux des
pathogènes : la biosécurité
• Respecter les besoins spécifiques des bovins
• Permettre la circulation, la synchronisation des
activités, l’expression des comportements de
chaleur
Space – 13 Septembre 2017
La biosécurité
- Entrée dans la laiterie indépendante
et sécurisée… pour le collecteur
- Entrée intervenants vers les animaux
(locaux d’isolement et bâtiments) pour
vétérinaire, inséminateur, pareur…
Space – 13 Septembre 2017
• Eviter l’introduction des pathogènes et leur propagation
Des circuits identifiés et
différenciés
- Limiter les introductions et les
sécuriser
- Isoler les malades et les soigner en
dernier
- Et de bonnes pratiques de
nettoyage désinfection pour
tout et tous….Source : GIE Elevage Bretagne-CRAB
Se reposer
 Impact sur la production laitière
 La santé notamment du pied
 De façon synchrone la nuit
= > une place par vache* permettant un couchage
et un relevé facile
Observations :
- Vaches perchées…
- Blessure
(*) Code OIE, 2015
Space – 13 Septembre 2017
• 12 à 14 h par jour
Préserver les défenses de
l’animal
Moyens mécaniques :
• Barrières à la pénétration des microbes
• Peau
• Sabot
• Muqueuses
• Sphincter du trayon
• Escalator des bronches
Système immunitaire
3
41
2
1
2
4
5
3
Space – 13 Septembre 2017
5
Evacuer l’excès de chaleur,
d’humidité
Jusqu’à 14 litres d’eau évacués
par jour surtout par respiration
 En hiver : pour éviter la condensation
 Assurer la ventilation :
 Mais sans mouvements d’air
Space – 13 Septembre 2017
• Evacuer l’excès de chaleur sans refroidissement brutal
 En été
 Assurer l’abreuvement
 Augmenter la ventilation
Logement et BIEN ÊTRE
• Des fondamentaux qui n’ont pas changés
• Qui sont mieux connus
• Dont le respect est de plus en plus indispensable face à de
nouveaux enjeux et des évolutions des risques :
 Agrandissement des troupeaux
 Réduction du temps de pâturage
 Développement du logement en logettes
 Robotisation de la traite
 Contraintes socio-économiques.
Indispensable car facteur clé
de réussite ou de déstabilisation de l’élevage
Space – 13 Septembre 2017
Le pâturage des bovins
laitiers
• Le pâturage : globalement favorable à la santé et au confort des bovins
• Mais, il présente des risques qu’il faut maîtriser pour tous les animaux
: blessures, boiteries, propreté (pied, jarret…), inconfort (période chaude ou
froide), parasitisme, toxicité de plantes...
• Un parcellaire et une accessibilité
bien organisés en lien avec le bâtiment VL
• Rappels des aménagements nécessaires
• Les chemins d’accès : nature et longueur
(fonction de la part de pâturage)
• Les zones d’abreuvement et d’alimentation
• Les abris naturels
Space – 13 Septembre 2017
Accès au pâturage : Un réseau
de chemins bien conçus
+ Un écoulement de l’eau efficace (CA Bretagne, 2001)
Space – 13 Septembre 2017
Aménagements des parcelles
et abris
• Deux accès de 4 m par parcelle, interchangeables.
Stabilisation possible du sol (photo).
• Une clôture entretenue et efficace (électrique = 1 J
par km, mini 3000 V)
• Abris :
• Obligatoires (code rural), intérêt pour la protection des
animaux (ombre en été ; vent, froid en période
hivernale…)
• Attention à l’effet « arbre isolé » où tous les animaux se
regroupent dans de mauvaises conditions d’hygiène avec
mouches l’été… = intérêt des haies ou série d’arbres
(photo)
Space – 13 Septembre 2017
Abreuvement et affouragement
• Abreuvement :
• un débit adapté pour éviter aussi les attroupements
• ou bac(s) en particulier en période de forts besoins
• Une bonne qualité + entretien des abreuvoirs
• Positionnement
• Éloignés des abris mais 200 m maxi
• Nombre selon la grandeur des parcelles
• Attention aux culs-de-sac (photo)
• Sols stabilisés drainants par empierrement ou
matériaux du commerce ou déplacement de ces
zones…
Photo : Philippe LE PAGE, SNGTV
Photo : Thierry BARIDON, SNGTV
Space – 13 Septembre 2017
LES COURANTS ELECTRIQUES PARASITES
(OU VAGABONDS)
 Courants électriques non maîtrisés circulant dans la structure du bâtiment et/ou les équipements,
 Les origines
Dysfonctionnement de l’installation électrique et/ou des équipements et/ou associé à un défaut de mise à la terre
 Des équipements électriques de plus en plus importants : salle de traite, robots de traite, raclages…
 Les effets sur les vaches laitières
 très sensibles à ces phénomènes : milieu humide et une faible résistance (500 à 1 000 Ohms).
 Des comportements modifiés : nervosité, mauvaise fréquentation (aire de vie, robot de traite, abreuvement…),
 La prévention des courants parasites
 Mise à la terre de toutes les masses métalliques du bâtiment et des équipements
 Prise de terre unique avec une résistance faible (<18 Ohms)
 Un poste de clôture électrique installé en dehors du bâtiment d’élevage
 Un dispositif différentiel de sécurité adapté (30 mA)
Space – 13 Septembre 2017
La ventilation des bâtiments
principes
 Les principes de la ventilation naturelle
 L’effet cheminée : mouvement ascensionnel de l’air chaud
vers le faîtage
 L’effet vent: un flux d’air qui traverse le bâtiment
 Références pertinentes pour les petits bâtiment : (<20 m de
large et volume < 35 m3/VL)
 La ventilation des grands bâtiments laitiers
 L’effet cheminée n’est pas très opérationnelle
Le vent est le meilleur allié d’une bonne ventilation naturelle
Space – 13 Septembre 2017
La ventilation des bâtiments :
les solutions – 1 bardages fixes•
 Les clés de la réussite de la ventilation naturelle
 L’orientation : longs-pans perpendiculaires aux vents dominants
 L’implantation : pas d’obstacle à moins de 15 mètre
 Les solutions d’ouvertures ventilantes
 Modulables selon les saisons et les conditions météorologiques :
• Hiver : protéger des risques de courants d’air
• Eté : permettre une circulation rapide de l’air = baisser la température ressentie
 Les bardages fixes : efficaces pour une protection hivernale
 Bois ajouré
 Tôles d’acier perforées
 Filets brise-vent fixe
 Bandeau décalé
Space – 13 Septembre 2017
La ventilation des bâtiments :
2 - les bardages amovibles
 Les bardages amovibles : surfaces ventilantes
modulables selon les besoins
 Rideaux de type « bâche » enroulables du haut vers
le bas: risque de courants d’air par l’espace libre
 Rideaux enroulables associant bâche et filet brise-
vent : assure une ventilation de sécurité même
complètement fermé en hiver
 Bardages bois mobiles par coulissement : permet
d’avoir 50% de la surface libre
Space – 13 Septembre 2017
La ventilation des bâtiments :
3 – Entrées d’air relais ; 4 – Sortie d’air
 Les entrées d’air relais: « booster » la ventilation
naturelle
 Ecailles en toiture
 Décalages de toiture: risque de retombées d’air froid
 Toitures à fentes: peut poser problème en cas précipitations fortes
 Pignons poreux : contribuent à la ventilation à chaque fois que
l’orientation du vent n’est pas idéale
 La sortie d’air en toiture: élément clé de la
ventilation
 Paramètre technique à respecter au montage de la faîtière
Space – 13 Septembre 2017
 Eviter l’ensoleillement direct sur les aires de vie des vaches
Peu ou pas de translucides en toiture : éviter l’effet de serre
• moins de 6 à 7% de la surface couverte
• dôme éclairant possible, ventilé avec une largeur faible (<2m)
• pas de plaques transparentes sur les côtés exposés
 Réduire le rayonnement de la toiture et des parois
 Toiture isolée très fortement conseillée
 Grandes surfaces de béton banché, agglomérés de ciment sur murs exposés à proscrire
 Favoriser une circulation naturelle de l’air à vitesse élevée
 Limiter la largeur du bâtiment (pas facile dans les grands troupeaux)
 Mettre les vaches à l’ombre sans obstacle à la circulation (bâtiment=parasol)
 Abaisser la température perçue par les vaches
 Ventilateurs à flux horizontal, brasseurs de grand diamètre
 Brumisateurs (mais risque ↗ taux d’humidité du bâtiment)
 Douchage combiné à la ventilation dynamique
La ventilation des bâtiments
vaches laitières en période estivale
Space – 13 Septembre 2017
La contention des vaches laitières
 La contention : pour la conduite du troupeau laitier
 Indispensable pour les Interventions nombreuses et fréquentes sur les vaches
 Sécurité et facilité des interventions avec une contention adaptée (éleveur et intervenants)
 A prévoir dès la conception du bâtiment (= partie intégrante du fonctionnement du bâtiment)
 Le box d’intervention : pour les vêlages, IA, interventions sanitaires
 Nombre suffisant : 50 à 100 VL: 2 à 3 box
 Implantation : à proximité du bloc traite et accessible de l’extérieur
 Surface : de 20 à 25 m² (sol en terre battue, paillée)
 Equipements : point d’eau, point d’alimentation, contention fixe, prise électrique
 Le quai d’embarquement : pour la vente des animaux
 Implantation : en dehors des zones de vie, proche des voies de circulation
 Surface : 16 à 20 m² pour 6 bovins
 Equipements : bétonné, parois pleines, 2,5 m de large, éclairé
 Le box d’isolement : pour isoler les vaches malades contagieuses
 Implantation : pas de contact physique avec le troupeau
 Equipements: sol bétonné, murs enduits, point d’eau, point d’alimentation
 Le box de quarantaine : pour loger les animaux achetés
 Implantation : à l’écart du troupeau, une pâture isolée peu convenir
Space – 13 Septembre 2017
Logement :
gestion des aires paillées
• Objectifs : maîtriser le microbisme de la surface de l’aire paillée
et la propreté des animaux = très grande vigilance
• Paillage :
• 1 à 1,2 kg/m2/jour avec une densité normale
• Fréquence : journalière, voire biquotidienne si problème
• Apport après curage : sans excès (apport quotidien X 2)
• Accès condamné après la traite (1/2 heure maxi)
• Curage : le moins fréquemment possible (perturbations : animaux,
microbisme…) mais dès que nécessaire (température, état de la surface…)
• Indicateur : température de la litière à 10 cm de profondeur
• Curage selon la température moyenne
• Effets : répartition des animaux, homogénéité du paillage…
Space – 13 Septembre 2017
Photo : L. Dubreuil, EFFITERR (61)
Bâtiment : le confort des
logettes lié à leur conception
• Objectifs : Temps de couchage, position des vaches = pas
de blessures et bonne hygiène du couchage
• Compromis : réglage selon les + gros gabarits (1/4 sup. du troupeau)
• Deux points importants
• Arrêtoir au sol : non agressif, distance seuil = L + 7 cm,
• Barre de cou (garrot) : à l’avant de arrêtoir + 5 à 15 cm, hauteur = fn de H
• Autres éléments
• Type de séparation : compensation latérale, pas de barre avant, pas
de point de blocage (pattes…), garder l’animal dans sa stalle…
• Longueur face à un mur (du bâtiment ou de paille !) : > 2,7 m
• Largeur : ni trop large (position), ni trop étroit (contact) = 1,2 à 1,25m
• Pente : 2 à 4 % maximum (compromis : efficacité du relevé,
écoulements, maintien du matériau de litière dans la logette)
Space – 13 Septembre 2017
Hauteuraugarrot
Bâtiment : Sol et entretien
des logettes
• Objectif : confort de couchage, prévention tarsites et mammites,
mamelles propres (traite)
• Nature des sols et des litières
• Entretien biquotidien
• L’entretien mécanisé (balayage, apport de litière) (grands troupeaux)
• gain de temps et efficacité de l’entretien, plutôt conduite lisier
• Réglage des logettes selon gabarit plus acceptable…
Space – 13 Septembre 2017
Type de
déjections
Type de sol (temps
bâtiment longs)
Matériaux de litière
Asséchants
du commerce
Fumier
Tapis simples
recommandés
Paille longue (> 3kg/VL/J) Si la situation
sanitaire les
justifieLisier Matelas
Minimum 0,5 kg/VL/jour,
fins et absorbants
Bâtiment : Des sols de circulation
adaptés aux besoins des animaux
• Objectifs : hygiène et santé des onglons et comportements
normaux des animaux,
• Moyens = sols non glissants, suffisamment abrasifs (sans
excès), pas de zone accidentogène ou sources de blessures
(trous, arrêtes vives…), propres et non humides
• Des marges de progrès :
• Pentes des sols pleins : longitudinales, voire transversales vers canal
• Bétons antidérapant à la confection pour retarder le rainurage
• Des solutions de réfection à envisager : tapis, asphalte (≠ enrobés)…
• Des caillebotis de nouvelle génération antidérapant
• Pas de sols parfaits : vers des solutions mixtes (sols différents selon
les couloirs) ou nouveaux matériaux synthétiques
• Le raclage…
2-3 % 2-3 %
1 -1,5 %
Hygiène des aires de vie
• Objectifs : propreté des animaux, ambiance saine,
bon fonctionnement du bâtiment…
• Raclages des couloirs
• Efficacité des raclages :
• Qualité des sols (planéité) = absence de flaques
• Amélioration des racleurs : pièces d’usure, brosse
• Fréquence de raclage : vers 12 f/j en conduite lisier
• Nettoyage général, dépoussiérage, désinfection, vide
sanitaire
• Annuel : pourquoi pas le confier à des professionnels ?
Bâtiment : Améliorer les
passages entre les couloirs
• Objectifs : Propreté, circulation des animaux et
position des abreuvoirs (et des brosses)
• Les marges de progrès
• Passages en bout de couloir : Pas de culs-de-sac
• Largeur des passages (CIGR, 2015)
• avec abreuvoirs : 4,8 m… à entretenir souvent manuellement…
• sans abreuvoirs : 2,15 m… plus facile à entretenir
• Localisation et orientation des abreuvoirs en lien avec les
couloirs raclés (idem pour les brosses)
• Les marches :
• De plus en plus nombreuses avec les grands troupeaux
• Réduire leur hauteur et mettre des pentes (hygiène)
Space – 13 Septembre 2017
Photo : P. Briand, CA Bretagne
Conclusion
• La synthèse EcoAntibio bâtiment & santé vaches
laitières
• « Des vaches laitières en bonne santé : moins
d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et des
bâtiments adaptés » -
• A paraitre en octobre 2017
• La gestion sanitaire d’un troupeau laitier, c’est aussi
celle des veaux (voir recueil de 2014)
• Pour information : Un document disponible au fond
de la salle avec des liens
• Pour commander la synthèse
• Documents de référence
• Des partenaires
+ logos des partenaires
Merci de votre attention
Retrouvez les
diaporamas de nos
conférences sur
idele.fr
Venez échanger avec nos
ingénieurs sur le
stand A39 (Hall 4)
Space – 13 Septembre 2017

Contenu connexe

Tendances

Tendances (20)

SPACE 2023 Les chiffres clés de l'Environnement en élevage de ruminants
SPACE 2023 Les chiffres clés de l'Environnement en élevage de ruminantsSPACE 2023 Les chiffres clés de l'Environnement en élevage de ruminants
SPACE 2023 Les chiffres clés de l'Environnement en élevage de ruminants
 
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
Du nouveau pour l’alimentation des agneaux !
 
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
Des solutions pour optimiser les performances de reproduction des bovins lait...
 
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiersGAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
GAL2022 - BoviWell, pour l'évaluation du bien-être des troupeaux laitiers
 
Nettoyage des machines à traire et qualité du lait cru : des changements en p...
Nettoyage des machines à traire et qualité du lait cru : des changements en p...Nettoyage des machines à traire et qualité du lait cru : des changements en p...
Nettoyage des machines à traire et qualité du lait cru : des changements en p...
 
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettesSPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
SPACE 2023 De nouvelles recommandations pour le confort des logettes
 
Caprinov chevrettes
Caprinov chevrettesCaprinov chevrettes
Caprinov chevrettes
 
Projet Valcabri - Reconquête de l'engraissement du chevreau à la ferme
Projet Valcabri - Reconquête de l'engraissement du chevreau à la fermeProjet Valcabri - Reconquête de l'engraissement du chevreau à la ferme
Projet Valcabri - Reconquête de l'engraissement du chevreau à la ferme
 
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
GAL2022 - PAC 2023 : Contenu et impacts de la réforme sur les élevages laitie...
 
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
Les acquis de Cap protéines, un programme d'anticipation technique pour les é...
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Des conseils p...
 
GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...
GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...
GAL2023 - Situation laitière 2022-2023 : la production laitière dans le tourb...
 
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de productionGAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
GAL2023 - Qualités et authentification du lait selon les modes de production
 
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
GAL2023 - Un nouvel outil à disposition des éleveurs et de leurs conseillers ...
 
Guide maraichage bd
Guide maraichage bdGuide maraichage bd
Guide maraichage bd
 
1 alimentation chevres
1 alimentation chevres1 alimentation chevres
1 alimentation chevres
 
L'élevage ovin en symbiose avec l'environnement
L'élevage ovin en symbiose avec l'environnementL'élevage ovin en symbiose avec l'environnement
L'élevage ovin en symbiose avec l'environnement
 
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommationTechniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
Techniques d'elevage de poules pondeuses d'oeufs de consommation
 
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
Guide de l’alimentation pratique du troupeau bovin allaitant - Une approche p...
 
JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...
JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...
JPO Pradel 2022 - Atelier 3 - Parasitisme : on est (un peu) dans la m... et c...
 

Similaire à Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâtiment adapté

11 fiches taurillons
11 fiches taurillons11 fiches taurillons
11 fiches taurillons
cditemp
 

Similaire à Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâtiment adapté (20)

La santé au centre des bâtiments d'élevages pour les chèvres et chevrettes
La santé au centre des bâtiments d'élevages pour les chèvres et chevrettesLa santé au centre des bâtiments d'élevages pour les chèvres et chevrettes
La santé au centre des bâtiments d'élevages pour les chèvres et chevrettes
 
Comment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitants
Comment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitantsComment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitants
Comment adapter son batiment pour garantir la bonne santé des veaux allaitants
 
SPACE 22 Enjeux RMT BATICE.pdf
SPACE 22 Enjeux RMT BATICE.pdfSPACE 22 Enjeux RMT BATICE.pdf
SPACE 22 Enjeux RMT BATICE.pdf
 
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
L'agroécologie pour la triple performance des élevages herbivores - Produire ...
 
Colloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_frColloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_fr
 
Colloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_frColloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires-compostées-france_menard_fr
 
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_frColloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
Colloque lille2017 sequence7b3-aires_compostées_france_menard_fr
 
Journée portes ouvertes pradel 2017 - diaporama atelier technique séchage en ...
Journée portes ouvertes pradel 2017 - diaporama atelier technique séchage en ...Journée portes ouvertes pradel 2017 - diaporama atelier technique séchage en ...
Journée portes ouvertes pradel 2017 - diaporama atelier technique séchage en ...
 
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairiesAtouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
Atouts des systèmes caprins laitiers basés sur la valorisation des prairies
 
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
 
SPACE 2023 Agrivoltaïsme, comment garantir le maintien de l’activité d’élevage
SPACE 2023 Agrivoltaïsme, comment garantir le maintien de l’activité d’élevage SPACE 2023 Agrivoltaïsme, comment garantir le maintien de l’activité d’élevage
SPACE 2023 Agrivoltaïsme, comment garantir le maintien de l’activité d’élevage
 
PATURALE webinaire décembre 22.pdf
PATURALE webinaire décembre 22.pdfPATURALE webinaire décembre 22.pdf
PATURALE webinaire décembre 22.pdf
 
Gestion du parasitisme gastro intestinal en élevage caprin : impact des strat...
Gestion du parasitisme gastro intestinalen élevage caprin : impact des strat...Gestion du parasitisme gastro intestinalen élevage caprin : impact des strat...
Gestion du parasitisme gastro intestinal en élevage caprin : impact des strat...
 
[#GALait] Des systèmes fourragers équilibrés, durables et résilients: Maïs fo...
[#GALait] Des systèmes fourragers équilibrés, durables et résilients: Maïs fo...[#GALait] Des systèmes fourragers équilibrés, durables et résilients: Maïs fo...
[#GALait] Des systèmes fourragers équilibrés, durables et résilients: Maïs fo...
 
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
 
L'éco-pâturage – Cesson-Sévigné – 16 mai 2017
L'éco-pâturage – Cesson-Sévigné – 16 mai 2017L'éco-pâturage – Cesson-Sévigné – 16 mai 2017
L'éco-pâturage – Cesson-Sévigné – 16 mai 2017
 
Eco-pâturage – Fabrice JAN
Eco-pâturage – Fabrice JANEco-pâturage – Fabrice JAN
Eco-pâturage – Fabrice JAN
 
Témoignages à propos des diagnostics d’accompagnement et de suivi - CONSTANT,...
Témoignages à propos des diagnostics d’accompagnement et de suivi - CONSTANT,...Témoignages à propos des diagnostics d’accompagnement et de suivi - CONSTANT,...
Témoignages à propos des diagnostics d’accompagnement et de suivi - CONSTANT,...
 
11 fiches taurillons
11 fiches taurillons11 fiches taurillons
11 fiches taurillons
 
Caprinov2023 Quand l’eau ne coule plus de source. Une démarche pour sécuriser...
Caprinov2023 Quand l’eau ne coule plus de source. Une démarche pour sécuriser...Caprinov2023 Quand l’eau ne coule plus de source. Une démarche pour sécuriser...
Caprinov2023 Quand l’eau ne coule plus de source. Une démarche pour sécuriser...
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
 
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdfJTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
 
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 

Vaches laitières moins d’antibiotiques et une meilleure santé grâce à un bâtiment adapté

  • 1. VACHES LAITIÈRES : MOINS D’ANTIBIOTIQUES ET UNE MEILLEURE SANTÉ GRÂCE À UN BÂTIMENT ADAPTÉ Président de séance : Daniel PERRIN (FNPL) Marylise LE GUENIC (CRA Bretagne), Philippe LE PAGE (SNGTV), Daniel LE CLAINCHE (GDS Bretagne), François GERVAIS, Philippe ROUSSEL, Jean-Luc MENARD (IDELE)
  • 2. Mesure 14 du plan EcoAntibio Volet Bâtiment et Santé des ruminants 2013 « Des veaux laitiers en bonne santé : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et des nurseries performantes », 2014 « Des agneaux en bonne santé : bonnes pratiques d’élevage et bergerie adaptée », 2016 « Des veaux allaitants en bonne santé : conduite d’élevage adaptée et bâtiments bien conçus », 2017 : Une 4ème synthèse EcoAntibio Sur le logement des bovins laitiers Un plan pour réduire • les traitements antibiotiques en élevage laitier et les risques d’antibiorésistance des bactéries • les résidus d’antibiotiques dans les produits • L’utilisation d’antibiotiques d’importance critique Space – 13 Septembre 2017
  • 3. Contexte • La santé des animaux, une préoccupation quotidienne des éleveurs • Bien-être des animaux • Temps et conditions de travail des éleveurs • Performance technico-économique des exploitations • Baisse de la productivité • Réformes anticipées • Lait écarté pendant les traitements, délais d’attente • Un manque à gagner sur le prix du lait Un recueil sur les bovins laitiers adultes (en complément de celui sur les veaux) 1. sur le lien entre santé et logement des animaux 2. de recommandations sur le logement des vaches laitières • bâtiment et pâturage • à tous les stades physiologiques (production, taries, génisses gestantes), • hors traite, • en lien avec la gestion de leur santé Space – 13 Septembre 2017
  • 4. Plan 1. Les maladies d’élevage en lien avec le bâtiment 2. Quels objectifs assignés au logement en termes de bien-être des animaux et de biosécurité ? 3. La maitrise pendant la période de pâturage 4. Les locaux d’isolement 5. Conception, entretien et utilisation du logement des vaches en production et des vaches taries (et génisses gestantes) 6. Conclusion Space – 13 Septembre 2017
  • 5. Les maladies liées au bâtiment et au pâturage : fréquence, facteurs de risque 1ére maladie 1ère cause d’utilisation des AB 2ème maladie 2ème cause d’utilisation des AB Les mammites Les boiteries Les métrites Space – 13 Septembre 2017 • Les principales maladies d’élevage des bovins laitiers adultes • En plus des maladies des veaux (diarrhées, nombril, respiratoires)
  • 6. Des maladies d’élevage multifactorielles : les mammites 6 … Réservoirs de l'environnement (litières) - Colibacille - Streptocoque uberis - Entérobactéries -… Space – 13 Septembre 2017
  • 7. Des maladies d’élevage multifactorielles : les boiteries Mortellaro Fourchet Fourbure Panaris Aliments solides et eau : Equilibre Qualité Gestion des boiteries Génétique Aménagement Conception Utilisation Hygiène Space – 13 Septembre 2017 Photo : M. Delacroix
  • 8. Les maladies d’élevage, leur fréquence, leurs facteurs de risque liés au bâtiment et au pâturage. Les mammites Les boiteries Les métrites Les dimensions des aires de couchage Qualité générale de l’ambiance thermique (ventilation, courants d’air) Hygiène des surfaces © A. Charette © T. Aubineau Conception/ aménagement du bâtiment Space – 13 Septembre 2017
  • 9. Logement et BIEN ÊTRE • Garantir le Bien Être 5 libertés : • L’absence de : • maladies, lésion ou douleur, • faim, de soif ou de malnutrition, • de peur ou de détresse, • Maintien du confort • La possibilité d’exprimer les comportements de l’espèce Des fondamentaux : • Protéger l’exploitation et les animaux des pathogènes : la biosécurité • Respecter les besoins spécifiques des bovins • Permettre la circulation, la synchronisation des activités, l’expression des comportements de chaleur Space – 13 Septembre 2017
  • 10. La biosécurité - Entrée dans la laiterie indépendante et sécurisée… pour le collecteur - Entrée intervenants vers les animaux (locaux d’isolement et bâtiments) pour vétérinaire, inséminateur, pareur… Space – 13 Septembre 2017 • Eviter l’introduction des pathogènes et leur propagation Des circuits identifiés et différenciés - Limiter les introductions et les sécuriser - Isoler les malades et les soigner en dernier - Et de bonnes pratiques de nettoyage désinfection pour tout et tous….Source : GIE Elevage Bretagne-CRAB
  • 11. Se reposer  Impact sur la production laitière  La santé notamment du pied  De façon synchrone la nuit = > une place par vache* permettant un couchage et un relevé facile Observations : - Vaches perchées… - Blessure (*) Code OIE, 2015 Space – 13 Septembre 2017 • 12 à 14 h par jour
  • 12. Préserver les défenses de l’animal Moyens mécaniques : • Barrières à la pénétration des microbes • Peau • Sabot • Muqueuses • Sphincter du trayon • Escalator des bronches Système immunitaire 3 41 2 1 2 4 5 3 Space – 13 Septembre 2017 5
  • 13. Evacuer l’excès de chaleur, d’humidité Jusqu’à 14 litres d’eau évacués par jour surtout par respiration  En hiver : pour éviter la condensation  Assurer la ventilation :  Mais sans mouvements d’air Space – 13 Septembre 2017 • Evacuer l’excès de chaleur sans refroidissement brutal  En été  Assurer l’abreuvement  Augmenter la ventilation
  • 14. Logement et BIEN ÊTRE • Des fondamentaux qui n’ont pas changés • Qui sont mieux connus • Dont le respect est de plus en plus indispensable face à de nouveaux enjeux et des évolutions des risques :  Agrandissement des troupeaux  Réduction du temps de pâturage  Développement du logement en logettes  Robotisation de la traite  Contraintes socio-économiques. Indispensable car facteur clé de réussite ou de déstabilisation de l’élevage Space – 13 Septembre 2017
  • 15. Le pâturage des bovins laitiers • Le pâturage : globalement favorable à la santé et au confort des bovins • Mais, il présente des risques qu’il faut maîtriser pour tous les animaux : blessures, boiteries, propreté (pied, jarret…), inconfort (période chaude ou froide), parasitisme, toxicité de plantes... • Un parcellaire et une accessibilité bien organisés en lien avec le bâtiment VL • Rappels des aménagements nécessaires • Les chemins d’accès : nature et longueur (fonction de la part de pâturage) • Les zones d’abreuvement et d’alimentation • Les abris naturels Space – 13 Septembre 2017
  • 16. Accès au pâturage : Un réseau de chemins bien conçus + Un écoulement de l’eau efficace (CA Bretagne, 2001) Space – 13 Septembre 2017
  • 17. Aménagements des parcelles et abris • Deux accès de 4 m par parcelle, interchangeables. Stabilisation possible du sol (photo). • Une clôture entretenue et efficace (électrique = 1 J par km, mini 3000 V) • Abris : • Obligatoires (code rural), intérêt pour la protection des animaux (ombre en été ; vent, froid en période hivernale…) • Attention à l’effet « arbre isolé » où tous les animaux se regroupent dans de mauvaises conditions d’hygiène avec mouches l’été… = intérêt des haies ou série d’arbres (photo) Space – 13 Septembre 2017
  • 18. Abreuvement et affouragement • Abreuvement : • un débit adapté pour éviter aussi les attroupements • ou bac(s) en particulier en période de forts besoins • Une bonne qualité + entretien des abreuvoirs • Positionnement • Éloignés des abris mais 200 m maxi • Nombre selon la grandeur des parcelles • Attention aux culs-de-sac (photo) • Sols stabilisés drainants par empierrement ou matériaux du commerce ou déplacement de ces zones… Photo : Philippe LE PAGE, SNGTV Photo : Thierry BARIDON, SNGTV Space – 13 Septembre 2017
  • 19. LES COURANTS ELECTRIQUES PARASITES (OU VAGABONDS)  Courants électriques non maîtrisés circulant dans la structure du bâtiment et/ou les équipements,  Les origines Dysfonctionnement de l’installation électrique et/ou des équipements et/ou associé à un défaut de mise à la terre  Des équipements électriques de plus en plus importants : salle de traite, robots de traite, raclages…  Les effets sur les vaches laitières  très sensibles à ces phénomènes : milieu humide et une faible résistance (500 à 1 000 Ohms).  Des comportements modifiés : nervosité, mauvaise fréquentation (aire de vie, robot de traite, abreuvement…),  La prévention des courants parasites  Mise à la terre de toutes les masses métalliques du bâtiment et des équipements  Prise de terre unique avec une résistance faible (<18 Ohms)  Un poste de clôture électrique installé en dehors du bâtiment d’élevage  Un dispositif différentiel de sécurité adapté (30 mA) Space – 13 Septembre 2017
  • 20. La ventilation des bâtiments principes  Les principes de la ventilation naturelle  L’effet cheminée : mouvement ascensionnel de l’air chaud vers le faîtage  L’effet vent: un flux d’air qui traverse le bâtiment  Références pertinentes pour les petits bâtiment : (<20 m de large et volume < 35 m3/VL)  La ventilation des grands bâtiments laitiers  L’effet cheminée n’est pas très opérationnelle Le vent est le meilleur allié d’une bonne ventilation naturelle Space – 13 Septembre 2017
  • 21. La ventilation des bâtiments : les solutions – 1 bardages fixes•  Les clés de la réussite de la ventilation naturelle  L’orientation : longs-pans perpendiculaires aux vents dominants  L’implantation : pas d’obstacle à moins de 15 mètre  Les solutions d’ouvertures ventilantes  Modulables selon les saisons et les conditions météorologiques : • Hiver : protéger des risques de courants d’air • Eté : permettre une circulation rapide de l’air = baisser la température ressentie  Les bardages fixes : efficaces pour une protection hivernale  Bois ajouré  Tôles d’acier perforées  Filets brise-vent fixe  Bandeau décalé Space – 13 Septembre 2017
  • 22. La ventilation des bâtiments : 2 - les bardages amovibles  Les bardages amovibles : surfaces ventilantes modulables selon les besoins  Rideaux de type « bâche » enroulables du haut vers le bas: risque de courants d’air par l’espace libre  Rideaux enroulables associant bâche et filet brise- vent : assure une ventilation de sécurité même complètement fermé en hiver  Bardages bois mobiles par coulissement : permet d’avoir 50% de la surface libre Space – 13 Septembre 2017
  • 23. La ventilation des bâtiments : 3 – Entrées d’air relais ; 4 – Sortie d’air  Les entrées d’air relais: « booster » la ventilation naturelle  Ecailles en toiture  Décalages de toiture: risque de retombées d’air froid  Toitures à fentes: peut poser problème en cas précipitations fortes  Pignons poreux : contribuent à la ventilation à chaque fois que l’orientation du vent n’est pas idéale  La sortie d’air en toiture: élément clé de la ventilation  Paramètre technique à respecter au montage de la faîtière Space – 13 Septembre 2017
  • 24.  Eviter l’ensoleillement direct sur les aires de vie des vaches Peu ou pas de translucides en toiture : éviter l’effet de serre • moins de 6 à 7% de la surface couverte • dôme éclairant possible, ventilé avec une largeur faible (<2m) • pas de plaques transparentes sur les côtés exposés  Réduire le rayonnement de la toiture et des parois  Toiture isolée très fortement conseillée  Grandes surfaces de béton banché, agglomérés de ciment sur murs exposés à proscrire  Favoriser une circulation naturelle de l’air à vitesse élevée  Limiter la largeur du bâtiment (pas facile dans les grands troupeaux)  Mettre les vaches à l’ombre sans obstacle à la circulation (bâtiment=parasol)  Abaisser la température perçue par les vaches  Ventilateurs à flux horizontal, brasseurs de grand diamètre  Brumisateurs (mais risque ↗ taux d’humidité du bâtiment)  Douchage combiné à la ventilation dynamique La ventilation des bâtiments vaches laitières en période estivale Space – 13 Septembre 2017
  • 25. La contention des vaches laitières  La contention : pour la conduite du troupeau laitier  Indispensable pour les Interventions nombreuses et fréquentes sur les vaches  Sécurité et facilité des interventions avec une contention adaptée (éleveur et intervenants)  A prévoir dès la conception du bâtiment (= partie intégrante du fonctionnement du bâtiment)  Le box d’intervention : pour les vêlages, IA, interventions sanitaires  Nombre suffisant : 50 à 100 VL: 2 à 3 box  Implantation : à proximité du bloc traite et accessible de l’extérieur  Surface : de 20 à 25 m² (sol en terre battue, paillée)  Equipements : point d’eau, point d’alimentation, contention fixe, prise électrique  Le quai d’embarquement : pour la vente des animaux  Implantation : en dehors des zones de vie, proche des voies de circulation  Surface : 16 à 20 m² pour 6 bovins  Equipements : bétonné, parois pleines, 2,5 m de large, éclairé  Le box d’isolement : pour isoler les vaches malades contagieuses  Implantation : pas de contact physique avec le troupeau  Equipements: sol bétonné, murs enduits, point d’eau, point d’alimentation  Le box de quarantaine : pour loger les animaux achetés  Implantation : à l’écart du troupeau, une pâture isolée peu convenir Space – 13 Septembre 2017
  • 26. Logement : gestion des aires paillées • Objectifs : maîtriser le microbisme de la surface de l’aire paillée et la propreté des animaux = très grande vigilance • Paillage : • 1 à 1,2 kg/m2/jour avec une densité normale • Fréquence : journalière, voire biquotidienne si problème • Apport après curage : sans excès (apport quotidien X 2) • Accès condamné après la traite (1/2 heure maxi) • Curage : le moins fréquemment possible (perturbations : animaux, microbisme…) mais dès que nécessaire (température, état de la surface…) • Indicateur : température de la litière à 10 cm de profondeur • Curage selon la température moyenne • Effets : répartition des animaux, homogénéité du paillage… Space – 13 Septembre 2017 Photo : L. Dubreuil, EFFITERR (61)
  • 27. Bâtiment : le confort des logettes lié à leur conception • Objectifs : Temps de couchage, position des vaches = pas de blessures et bonne hygiène du couchage • Compromis : réglage selon les + gros gabarits (1/4 sup. du troupeau) • Deux points importants • Arrêtoir au sol : non agressif, distance seuil = L + 7 cm, • Barre de cou (garrot) : à l’avant de arrêtoir + 5 à 15 cm, hauteur = fn de H • Autres éléments • Type de séparation : compensation latérale, pas de barre avant, pas de point de blocage (pattes…), garder l’animal dans sa stalle… • Longueur face à un mur (du bâtiment ou de paille !) : > 2,7 m • Largeur : ni trop large (position), ni trop étroit (contact) = 1,2 à 1,25m • Pente : 2 à 4 % maximum (compromis : efficacité du relevé, écoulements, maintien du matériau de litière dans la logette) Space – 13 Septembre 2017 Hauteuraugarrot
  • 28. Bâtiment : Sol et entretien des logettes • Objectif : confort de couchage, prévention tarsites et mammites, mamelles propres (traite) • Nature des sols et des litières • Entretien biquotidien • L’entretien mécanisé (balayage, apport de litière) (grands troupeaux) • gain de temps et efficacité de l’entretien, plutôt conduite lisier • Réglage des logettes selon gabarit plus acceptable… Space – 13 Septembre 2017 Type de déjections Type de sol (temps bâtiment longs) Matériaux de litière Asséchants du commerce Fumier Tapis simples recommandés Paille longue (> 3kg/VL/J) Si la situation sanitaire les justifieLisier Matelas Minimum 0,5 kg/VL/jour, fins et absorbants
  • 29. Bâtiment : Des sols de circulation adaptés aux besoins des animaux • Objectifs : hygiène et santé des onglons et comportements normaux des animaux, • Moyens = sols non glissants, suffisamment abrasifs (sans excès), pas de zone accidentogène ou sources de blessures (trous, arrêtes vives…), propres et non humides • Des marges de progrès : • Pentes des sols pleins : longitudinales, voire transversales vers canal • Bétons antidérapant à la confection pour retarder le rainurage • Des solutions de réfection à envisager : tapis, asphalte (≠ enrobés)… • Des caillebotis de nouvelle génération antidérapant • Pas de sols parfaits : vers des solutions mixtes (sols différents selon les couloirs) ou nouveaux matériaux synthétiques • Le raclage… 2-3 % 2-3 % 1 -1,5 %
  • 30. Hygiène des aires de vie • Objectifs : propreté des animaux, ambiance saine, bon fonctionnement du bâtiment… • Raclages des couloirs • Efficacité des raclages : • Qualité des sols (planéité) = absence de flaques • Amélioration des racleurs : pièces d’usure, brosse • Fréquence de raclage : vers 12 f/j en conduite lisier • Nettoyage général, dépoussiérage, désinfection, vide sanitaire • Annuel : pourquoi pas le confier à des professionnels ?
  • 31. Bâtiment : Améliorer les passages entre les couloirs • Objectifs : Propreté, circulation des animaux et position des abreuvoirs (et des brosses) • Les marges de progrès • Passages en bout de couloir : Pas de culs-de-sac • Largeur des passages (CIGR, 2015) • avec abreuvoirs : 4,8 m… à entretenir souvent manuellement… • sans abreuvoirs : 2,15 m… plus facile à entretenir • Localisation et orientation des abreuvoirs en lien avec les couloirs raclés (idem pour les brosses) • Les marches : • De plus en plus nombreuses avec les grands troupeaux • Réduire leur hauteur et mettre des pentes (hygiène) Space – 13 Septembre 2017 Photo : P. Briand, CA Bretagne
  • 32. Conclusion • La synthèse EcoAntibio bâtiment & santé vaches laitières • « Des vaches laitières en bonne santé : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et des bâtiments adaptés » - • A paraitre en octobre 2017 • La gestion sanitaire d’un troupeau laitier, c’est aussi celle des veaux (voir recueil de 2014) • Pour information : Un document disponible au fond de la salle avec des liens • Pour commander la synthèse • Documents de référence • Des partenaires + logos des partenaires
  • 33. Merci de votre attention Retrouvez les diaporamas de nos conférences sur idele.fr Venez échanger avec nos ingénieurs sur le stand A39 (Hall 4) Space – 13 Septembre 2017