SlideShare une entreprise Scribd logo
RÉUNIONS
PUBLIQUES
Présentation du
programme
11 mars / 20h
Base de Loisirs
13 mars / 20h
Salle du Conseil
Municipal
PROGRAMME
Nos partenaires
institutionnels
pour le mener à
bien
POUR TOUTES
QUESTIONS
Tel : 07 89 32 15 00
Le PROGRAMME
Venez en débattre
BIEN-ÊTRE
FAMILIAL
Le fondement de
notre projet
ÉCHOS DE
CAMPAGNE
Notre sentiment
sur l’ambiance
générale
URBANISME
Nos dernières
précisions pour
répondre à la
désinformation
Journal de campagne de Jérôme Guyard
NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE - IMPRESSION : Théva La Fabrique - VU, LE CANDIDAT - CREDIT PHOTO : Sabrina Godemert - Le Pti Bourdon
Mars 2020
N
°4
PROGRAMME
Nos caractéris-
tiques, nos
différences
RÉUNIONS PUBLIQUES
Présentation du programme
Mercredi 11 mars - 20h
Base de loisirs
Vendredi 13 mars - 20h
Salle du Conseil Municipal
	 Renouvelons
				 l ‘engagement !
Tout au long de notre pre-
mier mandat, nous avons
développé des projets
partagés et concertés avec
la population. Le dispositif
« Voisins Vigilants et So-
lidaires », la rénovation de
la chapelle de Jonville, le
projet « Cœur de Mouli-
gnon», les réalisations me-
nées aux Verdennes sont
quelques exemples de cette
volonté politique. Je regrette
que nous n’ayons peut-être
pas assez communiqué
autour de ces projets
importants. Au coeur du
programme proposé pour les
6 années à venir, nous avons
décidé d’un certain nombre
de projets qui impliqueront di-
rectement les Féréopontains.
Par exemple, la place du
général Leclerc nécessite
un profond réaménage-
ment, je pense que nous
sommes tous d’accord pour
dire que notre cœur de ville
doit être plus attractif et plus
accueillant, c’est pourquoi
nous laisserons aux
Féréopontains l’initiative
de proposer leurs projets,
d’exprimer leurs envies et
nous travaillerons ensuite
ensemble à la réalisation
de ce qui aura été conve-
nu. Nous procéderons de la
même manière pour l’aména-
gement des berges de Seine
et du chemin de halage.
Afin de
renforcer la
démocratie
locale, un ti-
rage au sort
annuel de 50
citoyens aura
lieu. Ils auront
la possibilité
d’assister à
la présen-
tation du compte-rendu
financier mené par le
Trésorier Public qui est un
fonctionnaire indépendant
mandaté par le Ministère
de l’Action et des Comptes
Publics. Lorsque nous avons
publié son rapport sur le site
de notre ville, il y a de cela
quelques mois, nous avons
été accusés par certains
d’avoir produit un faux
document. Ce rapport mettait
en valeur notre action, sa
conclusion était limpide : « la
situation financière de la ville
s’est nettement améliorée
depuis 2014 ». Avec ce sys-
tème de tirage au sort nous
reviendrons aux bases de
la démocratie locale et sur-
tout nous éviterons ainsi les
campagnes de désin-
formation menées par
quelques individus mal-
veillants. Ce dispositif
de tirage au sort pourra
s’étendre à d’autres
sujets de premier plan
dans notre vie publique
locale. En parallèle,
nous continuerons
bien-sûr de soutenir les
initiatives citoyennes comme
nous le faisons depuis main-
tenant six ans.
PROGRAMME
Claire Trescartes
J’habite Saint-Far-
geau-Ponthierry
depuis ma petite
enfance et ma
famille y est ins-
tallée depuis trois
générations.
J’aime particulièrement cette ville
pour y avoir passé plus de 25 années
de bonheur. Mon grand père, Pierre
Trescartes, était très impliqué dans
la vie de Saint-Fargeau. En tant que
président de l’association syndicale
du hameau de Villers il a eu à cœur
de se mobiliser pour entretenir nos
rues et défendre nos intérêts. Pour-
suivre son oeuvre et me mobiliser
pour mes concitoyens me motive tout
particulièrement.
Détentrice d’une licence de Science
Politique et d’un master en Innova-
tion Technologie et Management, je
souhaite participer au grand projet de
Jérôme Guyard afin de rendre notre
commune plus sure, plus juste et plus
écologique. J’espère pouvoir lui ap-
porter mes compétences notamment
dans les domaines de la mobilité
verte et des nouvelles technologies.
Je suis convaincue de la motivation
sans faille de son équipe qui n’aura
de cesse de créer de beaux projets
comme celui du COSEC.
Je n’ai aucune couleur politique, les
clivages n’ayant plus de réel sens
pour moi. Néanmoins, je soutiens
l’idée de développer une démocratie
locale et citoyenne où chacun puisse
s’exprimer et défendre ses droits à
égalité.
Ils nous rejoignent...
Tout à fait, sans parler spéci-
fiquement de notre ville, les
programmes des différents
candidats aux municipales
ont tendance à tous se
ressembler.
Il s’agit le plus souvent de
catalogues de mesures faites
pour plaire au plus grand
nombre. Vous retrouvez
toutes ces mesures dans
l’immense majorité des pro-
grammes politiques. Il s’agit
d’un ensemble de mots-clés
déconnectés de la réalité du
terrain. Ce type de pro-
gramme « passe-partout »
ne me correspond pas et ne
convient pas à notre ville.
Je suis un élu mais aus-
si un citoyen Féréopon-
tain, un père de famille et
même un grand-père depuis
peu. Mes amis et leurs fa-
milles sont également Féréo-
pontains. Dans notre ville, je
suis à la fois père et maire si
vous me passez l’expression.
Je ne pouvais décem-
ment pas porter un
programme désincarné
et démagogique.
J’ai souhaité replacer
l’humain au cœur de notre
programme. Il est pensé pour
améliorer le quotidien des
citoyennes, des citoyens et
de leurs familles. Surtout,
notre programme est
non seulement chif-
fré mais aussi inscrit
dans le temps et dans
l’espace, il correspond
aux réalités locales que
peuvent rencontrer cha-
cun des Féréopontains.
Nous avons tenté de penser
à tous les citoyens : les
personnes seules, les jeunes
couples avec ou sans enfant,
les personnes en situation de
handicap, les familles mono-
parentales ou recomposées,
les personnes âgées...
Nous nous engageons au
service de tous les Fé-
réopontains, sans aucune
exception, et surtout nous
inscrivons nos futures actions
dans la réalité de leur cadre
de vie. Il ne s’agit pas
de vagues promesses
mais d’engagements
concrets qui bénéficie-
ront réellement à tous
les citoyens.
Votre programme de candidat vient de paraître,
il se démarque des programmes politiques tradi-
tionnels. C’est une volonté particulière ?
« Avec
ce sys-
tème de
tirage au
sort nous re-
viendrons aux
bases de la
démocratie
locale »
On ressent chez vous l’envie d’impliquer le plus
grand nombre de Féréopontains à la vie pu-
blique. Est-ce une réalité ?
Ma première mission a été
de redresser notre foyer
féréopontain. Les premières
années de mon mandat ont
été celles d’une gestion « en
bon père de famille ». Vous
connaissez maintenant le
contexte de ma prise de fonc-
tion en 2014. La ville était
surendettée, le service public
n’était pas à la hauteur des
attentes des Féréopontains,
de nombreux dysfonction-
nements existaient dans la
gestion globale des affaires
municipales. Nous avons
dû faire un travail de fond,
parfois mal perçu mais
nécessaire, pour assainir
les finances, moderniser
le service rendu au public
et répondre aux exigences
légales, ce qui a fait défaut
à l’ancienne municipalité. Il
va des finances
municipales
comme de
celles de
n’importe
quelle famille.
D’abord il faut
rembourser son
emprunt, payer
les factures, as-
surer la sécurité
financière de ses proches et
mettre un peu d’argent de
côté pour aider les enfants,
les emmener au restaurant
ou au cinéma. C’est ce que
j’ai fait pour notre famille
féréopontaine : assurer nos
arrières pour pouvoir envisa-
ger l’avenir avec sérénité.
Par exemple, chaque année,
la Préfecture pénalisait
la ville d’une amende de
plusieurs dizaines de milliers
d’euros car le quota de
logements sociaux n’était
pas atteint. Ce travail ingrat
nous l’avons réalisé et
aujourd’hui de nouvelles
perspectives s’ouvrent
enfin à nous.
Maintenant que le ménage
financier a été fait dans notre
foyer, nous pouvons nous
projeter vers un futur plus
attrayant. Notre famille est
à l’abri des difficultés, il est
temps de penser à l’amélio-
ration de notre cadre de vie
et au bien-être de toutes les
catégories de population. De
la petite enfance aux seniors,
pour nos jeunes et
pour nos familles,
nous proposons
un programme
global et cohé-
rent qui s’articule
autour des besoins
de chacun. Les
familles bénéficie-
ront d’un centre
d’accueil de loisirs
rénové et modernisé, les
jeunes de Saint-Fargeau
auront à leur disposition un
nouveau gymnase en lieu et
place de l’ancien terrain de
rugby, chaque senior du foyer
des Heures-Claires aura à
sa disposition le dispositif
de télé-assistance médicale.
Voici quelques exemples qui
démontrent notre volonté
de replacer le citoyen et sa
famille au
cœur des
préoccupa-
tions muni-
cipales.
Dans la
continuité
de ces deux
dernières
années, notre
nouvelle
mission est
de refaire de
Saint-Fargeau-Ponthierry
un havre de paix et de
bien-être. Je souhaite placer
la famille, notre famille, au
centre de nos politiques com-
munales. Ainsi, le programme
que je propose s’articule
autour de quatre piliers.
D’abord nous poursuivrons
la baisse de l’imposition
foncière déjà engagée afin
de soulager les ménages
et leur permettre de
concrétiser leurs envies. Je
souhaite également renforcer
la sécurité en luttant contre
les délits et les incivilités
afin de permettre à tous
d’évoluer paisiblement sur
tout le territoire de notre ville.
Troisièmement, nous appor-
terons un soin particulière-
ment important à la question
environnementale. Nous
créerons deux nouveaux
espaces verts dont un en
centre-ville, notre ville
fait partie intégrante du
Parc Naturel Régional du
Gâtinais Français,
nos espaces verts
représentent 55 %
de notre territoire et
je souhaite que les
Féréopontains se
les réapproprient.
Enfin, je m’engage
à garantir un cadre
de vie plus moderne
et plus attrayant.
Nous faciliterons les
modalités douces,
les moyens de transport
non-polluant et redéfinirons
le plan de circulation et de
stationnement afin de faciliter
les déplacements de chacun.
Notre programme a été
pensé ainsi : aider tous les
membres de chaque famille a
vivre sereinement et paisible-
ment dans notre ville.
PROGRAMME
Ils nous rejoignent...Au cœur de votre programme se trouve la no-
tion de « bien-être familial », qu’entendez-vous
par là ?
« Nous
avons dû
faire un
travail de
fond, par-
fois mal perçu
mais nécessaire,
pour assainir les
finances. »
Cyrille Herbez
Marié et père de
deux enfants de
18 et 14 ans, nous
sommes arrivés
à Saint-Far-
geau-Ponthierry
en février 2006,
dans le lotisse-
ment « Les Mouillères ». Depuis juin
2011, nous nous sommes rapprochés
du centre-ville afin que notre famille
jouisse des services de proximité et
que nos enfants puissent se déplacer
sur le territoire, en toute quiétude,
grâce aux transports en commun.
Engagé dans la vie politique en 2014,
j’ai préféré quitter une formation
politique qui était trop éloignée de ma
vision de gestion de ville.
Depuis, impliqué dans différentes
associations et dernièrement au sein
de l’association « Patrimoine et Re-
ligion », j’ai pu durant ces dernières
années échanger avec le personnel
communal et les élus en charge de
l’urbanisme, du patrimoine et de la
culture.
Ma décision de rejoindre l’équipe
de Jérôme est totalement motivée
par l’excellente gestion des finances
de notre ville qui, par des mesures
nécessaires, est sortie d’une situation
d’urgence ! Aujourd’hui, Saint-Far-
geau-Ponthierry dégage une capacité
d’autofinancement de plusieurs mil-
lions d’euros !!
Soucieux du bien-être de tous et
étant très sensible au développement
durable, je suis convaincu pour en
avoir débattu longuement avec Jé-
rôme, que nous avons cette même vi-
sion et les mêmes qualités humaines
qui permettront aux Féréopontains
et leurs familles de s’approprier un
programme réaliste et chiffré.
« Dans la
continuité
de ces deux
dernières
années,
notre nou-
velle mission
est de refaire
de Saint-Far-
geau-Ponthierry
un havre de paix
et de bien-être. »
Effectivement, ces axes
prioritaires sont l’environ-
nement, la sécurité et la
fiscalité. Notre méthode
reste la même : répondre
aux besoins des familles
Féréopontaines. En ce qui
concerne la fiscalité, nous
avons engagé un plan de
réduction de l’imposition
foncière de 10% sur 8 ans.
Ce plan sera poursuivi et
mené à bien dans un seul
objectif : redonner du pou-
voir d’achat aux Féréopon-
tains. Les taux d’imposition
décidés par l’Etat sont en
augmentation constante ces
dernières années, il est de
notre devoir de baisser la
pression fiscale qui pèse sur
les ménages. Nous l’avons
fait ces deux dernières
années et je constate que
nous sommes la seule liste,
à ce jour, à proposer cette
mesure.
La sécurité des personnes
et des biens est également
un droit pour tous les Fé-
réopontains. Ici encore je
remarque que le contexte
national est particulière-
ment tendu et que les dif-
férentes listes ne prennent
pas en considération la
réalité du terrain. Lorsque
je lis leur programme, je
constate à quel point ils
peuvent être déconnectés de
la réalité. Ils proposent par
exemple le doublement des
effectifs de la Police Munici-
pale, c’est tout simplement
irréaliste et démagogique.
J’ai personnellement reçu, il
y a de cela quelques mois,
un brigadier chef pour le
recruter au
sein de notre
service. La
ville lui plaisait
énormément
et il souhaitait s’y
installer. Lorsque
la question de la
rémunération s’est
posée, il m’a demandé un sa-
laire net de 4000 € par mois,
un appartement et une voi-
ture de fonction. Evidemment
je n’ai pas pu et pas voulu
satisfaire ses prétentions. A
la fin de notre entretien il m’a
confié qu’une ville cossue
des Hauts-de-Seine avait
déjà accepté ses demandes
et qu’à regret il partirait s’y
installer. Ce que je veux dire
par là c’est que les per-
sonnes qui annoncent vouloir
recruter 10 nouveaux agents
de police ne comprennent
absolument pas la réalité du
terrain. Cela couterait à la
municipalité plus d’1,5 million
d’euros par an en salaires,
10 appartements et 10
véhicules. Il faut être sérieux,
ceux qui font ces promesses
sont des irresponsables.
Notre travail de fond nous a
toutefois permis de recruter
une nouvelle cheffe de ser-
vice et deux brigadiers. Nous
avons étoffé les effectifs,
armé notre Police Municipale
et étendu ses horaires de
service. Nous poursuivrons
ce travail. Pour la sécurité
des Féréopontains nous
avons également mis en
place les dispositifs « Voisins
Vigilants et Solidaires » et
« Tranquillité Vacances ».
De même nous
avons créé un
service Surveil-
lance, Tranquillité
et Médiation et de
la Voie Publique
dont nous sou-
haitons étoffer
les effectifs mais
aussi redéfinir les missions.
Nous nous engageons
aussi à créer une « brigade
verte » chargée de lutter
contre les incivilités en
matière de propreté. Nous
travaillons également à
la création d’une brigade
équestre qui sera chargée
de la surveillance des es-
paces naturels notamment
dans les hameaux de notre
ville. Enfin, nous souhaitons
étendre le réseau de caméra
de vidéo-protection que nous
avons installé en 2015 afin
de couvrir l’ensemble du
territoire.
En matière
d’environne-
ment et d’éco-
logie notre po-
litique se veut
dynamique et
durable. Dès le
début de mon
mandat j’ai sou-
haité impliquer les Féréopon-
tains dans la préservation de
notre environnement naturel.
En 2014, nous invitions les
enfants de la ville à participer
à notre Agenda 21 au travers
de journées de mobilisation
environnementale. En 2019,
nos jeunes Féréopontains
inauguraient le verger péda-
gogique du Parc Raymond
Sachot. Entre-temps, les
opérations de sensibilisa-
tion ont été nombreuses et
nous avons su développer
une vraie politique de ville
«éco-responsable». Les sept
sites naturels de notre ville
ont tous bénéficié d’amé-
nagements spécifiques. Le
Parc Raymond Sachot est un
Espace Naturel Sensible que
nous avons constamment
cherché à mettre en valeur.
Son réaménagement bientôt
terminé a eu pour objectif de
renaturaliser le site. Cette
action s’est effectuée en
collaboration étroite avec
des autorités compétentes
comme l’ONF et le Parc
Naturel Régional du Gâtinais
Français. Nous y avons donc
créé ce verger pédagogique,
un espace de pâturage, réin-
troduit des espèces animales
mais aussi restauré les por-
tails et les clôtures.
Les 37 hectares de
cet écrin de verdure
sont désormais
entièrement dédiés
aux Féréopontains.
Au Bois de Cham-
pagne, nous amé-
nageons un sentier
récréatif connecté
ouvert aux personnes en
situation de handicap. Le
Parc Leroy a été le premier
espace vert à bénéficier de
nos opérations citoyennes et
pédagogiques de nettoyage
public. Le Bois des Bordes a
été sécurisé et interdit à tous
les véhicules motorisés par
arrêté municipal. L’ensemble
de nos sites naturels bénéfi-
cie d’actions pédagogiques
et citoyennes.
De plus, je suis convain-
cu que les espaces verts
doivent retrouver leur place
dans notre centre-ville,
c’est pourquoi deux nou-
veaux espaces verts seront
créés dans les prochains
mois. Sur l’ancien site de
la gendarmerie, un espace
naturel d’une superficie de
4 500m2
, autour du ru de
Moulignon, en plein cœur
de ville, sera ouvert à tous.
A Moulignon, le projet que
nous avons partagé avec
les habitants aboutira
lui-aussi à la renaturalisa-
tion du site et à la création
d’un nouvel espace vert.
Avec l’aide du Parc Naturel
Régional, nous mettrons en
place une « trame noire »
dans notre commune. Cette
démarche permettra de
créer, toujours en concerta-
tion avec les habitants, une
carte d’éclairage adaptatif
au sein des hameaux ; ainsi
nous lutterons contre la
pollution lumineuse et
notre éclairage public sera
moins énergivore. D’une
manière générale, nous
proposons un plan global
afin de faire de notre com-
mune un territoire toujours
plus éco-responsable.
Vous développez également plusieurs axes
prioritaires dans votre programme. Quels
sont-ils exactement ?
« Notre mé-
thode reste
la même :
répondre
aux besoins
des familles Fé-
réopontaines. »
« En
matière
d’environ-
nement
et d’éco-
logie notre
politique se veut
dynamique et
durable. »
PROGRAMME
Marjorie Choubrac
J’ai eu la chance
d’arriver dans la
ville de Saint-Far-
geau-Ponthierry
en 2018 grâce à
l’obtention d’un
logement au sein
de la commune.
J’ai découvert son dynamisme et ses
infrastructures fort développées.
De par mon activité professionnelle,
je suis sensible aux difficultés que
peuvent rencontrer les citoyens de
tous horizons ou les personnes en
situation de handicap ou aux besoins
spécifiques.
J’ai à cœur de contribuer au dévelop-
pement économique de ma ville en
me rendant dans les commerces de
proximité, et ai pu, ainsi, rencontrer
des personnes formidables et échan-
ger. Créer du lien social est, pour
moi, indispensable à notre époque et
permet d’améliorer le vivre-ensemble.
J’apprécie également les échanges
avec les familles qui, comme moi, ont
fait le choix d’intégrer leurs enfants
à la vie citoyenne : sports, activités
culturelles, école, espace jeunesse…
Etant une jeune résidente, je me suis
investie, dès que possible, au sein
de la commune. Travaillant avec des
adultes handicapés, je me suis re-
mise dans les études afin de préparer
un diplôme d’éducatrice spécialisée.
J’espère que mon expérience et
divers échanges avec mes interlo-
cuteurs permettront d’accompagner
les efforts de développement de la
commune.
La vision d’avenir de notre ville est
axée sur la sécurité, le lien intergéné-
rationnel, l’engagement écologique
et le développement durable. Une
société qui intègre aussi bien ses
jeunes, ses travailleurs, ses Seniors,
que ses nouveaux arrivants ou toutes
personnes en difficulté, ne peut
qu’évoluer favorablement.
Aujourd’hui, pour toutes ces raisons,
je m’engage aux côtés de Jérôme
Guyard, maire actuel, afin de pour-
suivre et accentuer les efforts entre-
pris depuis plusieurs années lors de
la prochaine mandature
Ils nous rejoignent...
PROGRAMME
Ces 6 dernières années,
nous nous sommes efforcés
de mobiliser autour de nous
un réseau d’acteurs institu-
tionnels compétents et de
premier plan. Chambre de
Commerces et d’Industrie,
Conseil d’Architecture,
d’Urbanisme et d’Environ-
nement, Agence Régionale
de Santé, restauration d’un
partenariat qualitatif avec la
Fondation Ellen Poidatz, etc.
Contrairement à ce qui se fai-
sait par le passé, nous avons
su agréger autour de nos
projets
des par-
tenaires
qualifiés
éga-
lement
porteurs de
financements.
Lorsque je
suis entré en
fonction, nous
avons dû assu-
mer presque intégralement le
financement de la réhabilita-
tion et de l’agrandissement
de l’école Moulin-Clair. Ce
n’est pas normal, cela ne
doit plus se reproduire,
de nombreux organismes
auraient pu subventionner
cette action, je ne comprends
pas pourquoi ils n’ont pas
été sollicités, ni pourquoi
l’ancienne municipalité s’est
entêtée à demeurer dans
un isolement aussi mar-
qué et qui a pesé sur les
finances communales. Notre
méthode est différente et
nous mobilisons toutes les
compétences disponibles
sur notre territoire.
En ce qui concerne notre
politique écologique et envi-
ronnementale, deux acteurs
majeurs sont venus apporter
leurs compétences à notre
service : le C.A.U.E
et le Parc Naturel
Régional du Gâtinais
Français. Une des
grandes réussites de
notre mandat a été
le réaménagement
du Parc Raymond
Sachot. Ce projet a
été mené à bien en
réunissant de nom-
breux acteurs autour
de nous, notamment le Parc
Naturel Régional du Gâtinais
Français. A l’heure actuelle,
nous travaillons main dans
la main avec le PNR sur de
nombreux projets : creu-
sement de mares et mise en
place d’un sentier pédago-
gique connecté au Bois de
Champagne, réaménage-
ment du cœur de hameau et
création d’un espace vert à
Moulignon, prévention des
inondations ou encore sur
la mise en place de pièges
photographiques pour lutter
contre les dépôts sauvages.
Notre collaboration avec le
Parc Naturel du Gâtinais
Français est très étroite, ils
sont capables
de mettre
à notre
disposition
leur expertise
incontestable
ainsi que des
financements
départementaux
et régionaux. Le
renforcement de
ce partenariat ces dernières
années a été extrêmement
bénéfique pour les Féréo-
pontains.
La Charte qui nous lie au
PNR arrive à expiration en
2023 mais je vous assure de
ma détermination à renouve-
ler cette charte et à renforcer
les liens qui existent entre
nous. L’amélioration du
cadre de vie des Féréo-
pontains et la mise en
valeur de notre patrimoine
naturel sont deux priori-
tés politiques clairement
identifiées et qui sont au
cœur de notre programme
pour les années à venir.
Notre volonté est d’agir pour
la préservation durable des
richesses de notre territoire,
de replacer la question en-
vironnementale au cœur de
notre développement et de
mobiliser les forces vives de
notre commune, notamment
les jeunes, afin
d’être en mesure
d’innover et de
partager avec tous,
les valeurs qui sont
les nôtres.
Dans cette pers-
pective, le PNR
est un partenaire
de confiance
avec lequel nous
souhaitons à la fois renou-
veler la Charte qui nous unit
mais également tisser des
liens encore plus étroits.
Nous travaillons d’ailleurs de
concert à de futurs projets
de régénération des zones
forestières sur notre territoire.
Notre avenir commun est
déjà une réalité.
« Contrai-
rement
à ce qui
se faisait
par le passé,
nous avons su
agréger autour
de nos projets
des partenaires
qualifiés »
Ils nous rejoignent...Vous avez réuni des partenaires institutionnels
autour de vos projets et réalisations. C’est une
nouveauté dans la manière de gérer les affaires
publiques. Pourriez-vous nous expliquer votre
méthode ?
« le PNR
est un par-
tenaire de
confiance
avec lequel
nous souhai-
tons renouveler
la Charte qui
nous unit »
Patrick Beau
Depuis 65 ans
dans la com-
mune, j’ai habité
plusieurs endroits
dans Ponthierry,
ainsi qu’au
hameau d’Auxon-
nettes. Portant
fièrement le maillot du club de foot de
l’USPP pendant plus de 15 ans, j’ai
du arrêter sur blessure.
Après, je me suis investi dans l’as-
sociation Europa Roumanie et nous
avons mené des actions humani-
taires, puis de la coopération, dans
divers domaines, en Transylvanie,
pendant 15 ans. J’ai fait la première
partie de ma carrière chez Rank Xe-
rox comme technicien, puis comme
artisan à mon compte.
En retraite, je suis parti vivre 2 ans
au Vietnam où je me suis remarié. A
mon retour, j’ai décidé de rejoindre
l’équipe de Jérôme Guyard, qui par
sa bonne gestion, a redressé les
finances de la commune. Il a maitrisé
du mieux possible l’urbanisation,
avec le peu de marges de manœuvre
que l’État lui a laissé, tout en res-
pectant les obligations qui lui ont été
imposées.
URBANISME
Pour en finir avec la désinformation, avez-vous
quelque chose à ajouter ?
Courriers officiels de la Préfecture de Seine-et-Marne
5674
LOGEMENTS
6062
LOGEMENTS
STOP à la désinformation
STOP à la démagogie électora-
liste
Nos opposants ont certaines choses
en commun. Agiter de faux-chiffres
ou des arguments incomplets en est
une. Depuis quelques temps, des
tracts avec de fausses informations
ont commencé à circuler au sein
de notre commune. Souvent liées
à l’urbanisation. Avec des chiffres
soit inventés de toutes pièces, soit
en allant créer des projets déjà «
actés mais cachés ». Nous avons
montré dans le journal précédent,
les chiffres officiels de la Préfec-
ture. Des chiffres qui sont validés
par l’Etat. Y a-t-il des informations
plus officielles que celles validées
par l’Etat lui-même? Nous vous
remettons les courriers officiels
ci-dessous avec le graphique qui
démontre la baisse de logement
initiée durant notre mandat, afin
que nos équipements puissent
justement absorber sans modifier
le confort de chacun. De plus, de
nombreux projets annoncés par
nos opposants comme non calibrés
pour nos écoles sont en réalité, des
maisons Seniors, comme dit depuis
maintenant des années ( avenue
Beaufils ou ancienne gendarmerie).
Des programmes créés pour rem-
placer les friches et stopper la dette
générée par ces dents creuses.
Aujourd’hui nous sommes les seuls
à proposer des chiffres concrets
quand d’autres surfent sur les
suppositions et les estimations sans
rien proposer. La même technique
utilisée depuis plus de 30 ans par
certains, qui quand ils étaient en
gestion de la ville ont consuit à la
situation que nous connaissons.
Mais à force de crier au loup, notre
commune va véritablement se trans-
former en ville dortoir et les investis-
seurs s’en désintéresseront.
Donc le 15 mars prochain, choisis-
sez le candidat de la précision et
non celui de la peur.
2014
Chiffres 1er
janvier
2019
Chiffres 1er
janvier
Ils nous rejoignent...
Marie Durris
Pacsée, mère
de 3 enfants de
21,19 et 7 ans,
je suis assistante
d’inspection
commerciale dans
l’assurance.
C’est en cherchant à nous installer que
nous avons découvert la commune
de Saint-Fargeau-Ponthierry où nous
nous sommes installés avec nos 3
enfants en 2016. La situation géogra-
phique de la commune ainsi que son
cadre de vie nous ont immédiatement
conquis.
Depuis 2016, nous avons constaté
les résultats d’une gestion prudente et
mesurée de la commune par Jérôme
Guyard. Ce constat ainsi que ses
valeurs éthiques et humaines m’ont
poussé naturellement à rejoindre son
équipe cette année.
J’espère pouvoir l’accompagner pour
une commune toujours plus agréable à
vivre tout en restant à l’écoute de vos
doléances.
ECHOS DE CAMPAGNE
Ils nous rejoignent...
L’engagement en politique
est quelque chose de fort.
J’entends le mot politique au
sens noble du terme, à savoir
la gestion même de la cité.
Cet engagement donc se doit
d’être fort et je ne critique-
rai jamais quelqu’un qui
décide de s’engager pour
le bien commun et l’intérêt
général. Cependant, il
faut faire cela de manière
honnête, franche et valeu-
reuse. Sans faire le jeu de
la démagogie. Malheureuse-
ment, c’est ce qu’il se passe
en ce moment sur notre
commune dans les deux
autres listes candidates. Le
jeu de la démagogie, de la
désinformation. Sans aucun
engagement. Comme si la
campagne pour des élections
municipales, destinée à élire
une équipe pour gérer la
commune pour les 6 pro-
chaines années, devait se
résumer en un bal masqué,
où personne n’assume ses
positions, pour autant qu’ils
en aient.
Aucune étiquette politique
L’engagement pour l’intérêt
général doit
reposer sur
un socle de
valeurs. Être
structuré
selon une
colonne vertébrale
d’opinion. Des
opinions que tout
un chacun viendra
défendre ou contrer
pour créer un débat
d’idées. C’est ce
qui a fait la démo-
cratie depuis des
siècles et c’est ce
qui continuera de le
faire pendant des
années. Il faut être fier de
ses valeurs, de ses opinions.
Alors évidemment que dans
la démocratie locale il ne faut
pas s’attacher à la politique
des partis. Ce qui compte
c’est le projet commun et les
personnes qui viennent s’y
agglomérer. Je suis d’ailleurs
le premier à le défendre en
prônant des listes d’ouverture
pour que toutes les per-
sonnes puissent contribuer
à ce projet selon leur vécu et
leurs et leurs idées propres.
Cependant,
jamais vous
ne me verrez à
juste titre renier
mes valeurs
personnelles et
mon engagement
politique. Je n’ai au-
cune gêne à dire aujourd’hui
que mon opinion d’entre-
preneur suit le courant de la
droite humaniste française.
Qu’aujourd’hui ma liste est
soutenue officiellement par
les MODEM, AGIR, l’UDI,
LIBRES et LR. Que tous ces
courants sont représentés
au sein de la liste. Vous ne
m’avez pas vu l’annoncer en
«grande pompe» mais je ne
le cache pas non plus. Car
le propre de l’engagement
politique c’est l’honnêteté
intellectuelle.
Je n’en dirais pas autant de
mes adversaires, qui comme
je le disais plus
haut, ont l’im-
pression d’être
au bal masqué.
D’un côté,
nous avons
l’animateur du
comité local
d’En Marche,
Monsieur
Bruiant, qui fait
un communiqué
de presse pour
dire que jamais
il n’a été LREM,
qu’il est sans
étiquette. Mais
pourquoi ne pas assumer?
Parce que ce parti n’a pas
le vent en poupe en ce
moment ? pourquoi ne pas
dire que plusieurs personnes
de son équipe sont LREM
et membres du comité local
? Si nous rajoutons à cela
le traitement accordé à l’an-
cienne tête de liste madame
Beaudonnet, cela est révéla-
teur de la place des valeurs
morales au sein de de cette
liste. Encore une fois, honnê-
teté intellectuelle.
De l’autre la
liste du binôme
Félix-Boron /
Walker, qui au
début se pré-
sente sans au-
cune étiquette
politique. En-
suite, les étendards socialiste
et écologiste sont de sorties.
Au moins, ils ne le cachent
pas mais dans ce cas-là
pourquoi ce manège au
début sur le côté apolitique?
De plus, ce qui me gêne
ce sont les convenances
de certains pour coller à
la liste, travestissant leurs
idées d’origine. Tout d’abord,
un des colistiers venus se
vendre sur notre liste avec
une étiquette UDI se retrouve
sur la leur, avec une étiquette
UDE, qui fait plus social. En-
suite, leur 16ème de liste, qui
était délégué pour la France
Insoumise lors des dernières
législatives est maintenant
Europe Ecologie les Verts.
Cela doit sûrement être plus
vendeur et paraître plus lisse.
Demandez le programme
Un autre pilier de l’engage-
ment local est le projet. La
volonté de faire évoluer sa
commune, de l’annoncer et
partager avec les électeurs
afin de débattre de ce projet.
De notre côté, nous avons
mis noir sur blanc un projet
ambitieux, précis et chiffré.
Encore une fois chez nos
concurrents, le flou artistique.
Ils sont donc coutumiers du
fait du « Pour vivre heureux,
vivons cachés. ». Pour la
liste de Monsieur Bruiand,
pas l’ombre d’une action.
Seulement des constats, des
rumeurs et de la désinfor-
mation. Des chiffres montés
de toutes pièces, pour faire
peur et aucune proposition
d’actions mise à part « ce
qui a été fait avant n’est
pas bon ». Je suis quand
même surpris que 4 anciens
membres de notre équipe,
désormais partis, qui n’ont
jamais voté contre une déli-
bération viennent aujourd’hui
tout critiquer, même à propos
de leurs propres délégations.
Soyons sérieux, et arrêtons
la démagogie.
Ensuite, pour la liste du
binôme Félix-Boron / Walker,
idem. Aucun programme, à
part surfer sur les rumeurs
qu’ils ont lancées depuis 6
ans avec des chiffres ma-
nipulés. Aucun programme
concret à part demander de
voter pour des personnes.
Mais enfin : l’engagement lo-
cal et le projet à proposer aux
électeurs ne peuvent pas se
résumer à « voter pour nous
car nous avons des jeunes
et que je suis une femme ».
Dans tous les cas ce n’est
pas l’idée que je me fais de
la démocratie locale et du
bien-être d’une commune et
de ses habitants.
De notre côté nous gardons
le cap. Nous proposons un
projet de 200 mesures, pour
un budget de 41 millions
d’euros sans aucune aug-
mentation d’impôts. Tout cela
a été calculé avec précision.
Un projet dont l’essence sera
l’habitant et son bien-être.
Stoppons la démagogie et
que chacun s’assume.
Monsieur le Maire, pouvez-vous nous donner
votre sentiment sur l’ambiance de la campagne
qui se déroule depuis plusieurs semaines ?
« Comme si
la campagne
pour des
élections
municipales, des-
tinée à élire une
équipe pour gérer
la commune pour
les 6 prochaines
années, devait
se résumer en un
bal masqué, où
personne n’as-
sume ses posi-
tions, pour autant
qu’ils en aient. »
« Encore
une fois
chez nos
concur-
rents, le flou
artistique »
Xavier Garrabos
Je suis arrivé sur
Ponthierry en
2005 sur conseils
d’amis.
Je me suis impli-
qué de suite dans
la vie de mon
lotissement en étant trésorier : Ges-
tion des espaces verts, de l’entretien
de l’antenne collective, des appels de
fonds et organisation des assemblées
générales avec les propriétaires
particuliers et professionnels.
J’ai pratiqué le rugby au RCT et mes
3 enfants profitent des associations
sportives et culturelles.
Suite à l’élection de ma femme en
2014 sur la liste de M. GUYARD j’ai
appris à connaître l’équipe municipale
et le maire. J’ai découvert une équipe
motivée et bienveillante qui m’a don-
née envie de m’impliquer encore plus
pour ma commune. C’est pourquoi je
rejoins l’équipe de Jérôme Guyard.
Catherine Matignon
Je suis arrivée
dans la région
en 1986, à
Orgenoy d’abord
puis à Saint-Far-
geau-Ponthierry
en 2003, il
y a 17 ans.
Je me suis rapidement investie dans
la vie locale. Mes filles faisaient de
la gymnastique à l’Avenir et je suis
devenue bénévole dans l’association,
j’ai aussi passé plusieurs examens
pour être juge en compétition dépar-
tementale et nationale.
Après 33 ans de travail dans les
transports en commun de Paris et de
la région, je suis aujourd’hui en
retraite mais je continue de m’investir
pour notre ville. Je suis actuellement
bénévole dans l’association Mer et
Montagne qui propose des vacances
et des séjours pour les enfants et les
familles de la ville. Les réalisations et
le dynamisme de l’équipe municipale
actuelle sont remarquables. Le sou-
tien apporté aux associations favorise
l’épanouissement de nos jeunes
comme de nos moins jeunes, il
crée un lien social fort entre les
habitants. Naturellement, je souhaite
apporter une aide supplémentaire et
je suis complétement dévouée à la
nouvelle équipe que j’intègre. Je suis
sûre que nous continuerons de la
meilleure des manières le travail déjà
commencé.
Je tiens d’abord à leur transmettre
mes remerciements. J’ai rencontré et
découvert un grand nombre de citoyens
motivés et investis pour mener à bien le
renouveau dont notre ville avait besoin.
L’équipe que je propose
pour un nouveau mandat
est d’ailleurs pour moitié
renouvelée et constituée
de ces Féréopontains
avec qui nous avons
mené divers projets par-
tagés dans les différents
secteurs de la ville. Nous avons tra-
vaillé conjointement et je suis ravi de les
avoir à mes côtés pour mener à bien les
nombreux défis qu’il nous reste à relever.
En 2014, la situation financière de la ville
était devenue intenable. Le méconten-
tement était général envers l’ancienne
municipalité, notamment parce qu’elle
a manqué à ses devoirs et n’était pas
capable de doter notre ville en équipe-
ments structurants néces-
saires à son développement.
Les premières années de
notre mandat ont été parti-
culièrement délicates car il
a d’abord fallu palier dans
l’urgence à tous les dysfonc-
tionnements qui existaient
dans la gestion de notre ville. Le manque
d’anticipation de l’ancienne municipalité
nous a placé dans une situation extrême.
Nous avons réellement dû remettre à flot
les finances, réorganiser nos services
municipaux, moderniser le service public
offert aux Féréopontains et répondre aux
exigences légales imposées
par la loi notamment en
termes de logements.
Ce premier mandat de
Maire, de 2014 à 2020, a
été dédié au redressement
de notre foyer féréopon-
tain. Cette mission était
nécessaire et se devait
d’être menée pour envisa-
ger l’avenir avec sérénité. Avec notre
nouveau programme nous espérons
pérenniser notre action. Un retour en
arrière serait une catastrophe pour notre
ville. Redonner les rênes de la municipa-
lité à la liste Félix-Boron/Walker est une
perspective qui m’effraie grandement, ce
serait le retour des mauvaises pratiques
qui ont conduit notre ville à la
situation que nous connaissions
en 2014.
Nous avons su redresser la
barre, nous avons travaillé dans
l’ombre pour le renouveau de
notre ville. Ce travail ingrat
mais indispensable a été fait.
Aujourd’hui, nous nous sommes
donné une nouvelle mission :
Refaire de Saint-Fargeau-Ponthierry un
havre de bien-être, en plaçant la famille,
votre famille, notre famille au centre de
nos politiques publiques.
« Nous avons
su redresser
la barre, nous
avons tra-
vaillé dans l’ombre
pour le renouveau
de notre ville.»
Notre série d’entretiens touche à sa fin, avez-vous un dernier
message à transmettre aux Féréopontains ?
« Refaire de
Saint-Far-
geau-Pon-
thierry un
havre de bien-être,
en plaçant la fa-
mille, votre famille,
notre famille au
centre de nos poli-
tiques publiques. »
pourunprogrammedéjàchiffré,établipourlapériode2020-2026,
avecunensembledeprèsde200mesures.
Sécurité & Tranquillité
• AugmenterleshorairesdelaPoliceMunicipale
• Développerunebrigade équestre
Fiscalité & Finances
• Garantir un investissement de 41M d’€
• Organiserles1ères
conférencesdesfinances
publiquescommunales
Écologie & Développement Durable
• Luttercontrelapollutionlumineuse(avec le PNR)
• Rénover le parc d’éclairage public
• Rénovation énergétique des équipements
Cadre de vie
• CréerlesAssisesdelaPropretéetinstallerunebrigade
verte
• Redéfinir le plan de stationnement et de circulation
Équipements & Aménagements
• Implanterun gymnase sur Saint-Fargeau
• Création de nouvelles places en crèche
• Continuerdemaîtriserlerythmedes
logements
• Restructurerla place Leclerc
Enfance & Éducation
• Créer unpôlede restauration scolaire pourl’école
Saint-Exupéry
•Agrandirl’écoleAlbertCamusetréhabiliterl’accueilde
loisirs
Jeunesse
• Créer un Point d’Information Jeunesse
• MettreenplaceunServiceCiviqueSolidaire
Sport
• Continuer de développer les infrastructures
• Créer un Office Municipal des Sports
Santé & Seniors
• Créer un centre médical d’urgence surdeshoraires
nocturnesetledimanche
• Installerun système de télé-assistance pourtoutnou-
veaurésidentduFRPA
•Continuerlemaintiendespraticienssurnotrebassindevie
• Animerpour rompre l’isolement des Seniors
Solidarité & Associations
• Soutenirlalutte contre les violences faites aux
femmes
• Bâtirune école numérique
•Créeruneinstanceregroupantlesassociations
Festivités & Culture
• Rénover la bibliothèque municipale
• Réhabiliter la chapelle de Jonville
Vie économique & Interco’
• TravailleraveclePNRà la poursuite de notre adhésion
• Imposer des commerces surlesprojets
d’aménagement
• Développer des lignes de transport
• Installerun centre de coworking
41 Millions d’€
Poursuitedesprojetsinitiéssousle1er
mandat,nouveauxprojetsetprojetspartagés
avecleshabitantspourlebien-êtredetous...Retrouvezci-dessousunesélection*desactionsquinous
permettrontdemeneràbienceprojet.Jecomptesurvouspournousaccorderànouveauvotreconfiance.
*programmecompletdistribuédansvosboitesauxlettres.
Renouvelonsl‘engagement!

Contenu connexe

Tendances

ACTS 18 / Journal campagne
ACTS 18 / Journal campagneACTS 18 / Journal campagne
ACTS 18 / Journal campagne
TonySinivassin
 
Programme UPC mars 2014
Programme UPC mars 2014Programme UPC mars 2014
Programme UPC mars 2014
UPC Châtillon
 
Vos 11 priorités pour Arras
Vos 11 priorités pour ArrasVos 11 priorités pour Arras
Vos 11 priorités pour Arras
Les Citoyens s'engagent
 
Tract MoDem Issy
Tract MoDem IssyTract MoDem Issy
Tract MoDem Issy
Thomas Puijalon
 
Liste Union Pour Châtillon, mars 2014
Liste Union Pour Châtillon, mars 2014Liste Union Pour Châtillon, mars 2014
Liste Union Pour Châtillon, mars 2014
UPC Châtillon
 
Tract de campagne - janvier 2014
Tract de campagne - janvier 2014Tract de campagne - janvier 2014
Tract de campagne - janvier 2014
UPC Châtillon
 
Châtillon, ville d'animation
Châtillon, ville d'animationChâtillon, ville d'animation
Châtillon, ville d'animation
UPC Châtillon
 
En toute verite janvier -
En toute verite   janvier - En toute verite   janvier -
Le guide des associations 2015 est paru
Le  guide des associations 2015 est paruLe  guide des associations 2015 est paru
Le guide des associations 2015 est paru
Frédéric GASNIER
 
Projet issy c'est possible
Projet issy c'est possibleProjet issy c'est possible
Projet issy c'est possible
Thomas Puijalon
 
le sport & la politique de la ville en france
le sport & la politique de la ville en france le sport & la politique de la ville en france
le sport & la politique de la ville en france
askeur Islam
 
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine VercorsCantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales2015FontaineVercors
 
Nieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour Jette
Nieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour JetteNieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour Jette
Nieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour Jette
Sven Gatz
 
Clermont (oise) 18. sur la breche - fevrier 2015 - web
Clermont (oise)   18. sur la breche - fevrier 2015 - webClermont (oise)   18. sur la breche - fevrier 2015 - web
Clermont (oise) 18. sur la breche - fevrier 2015 - web
Communication Clermont
 
Programme web2
Programme web2Programme web2
Programme web2
webmasterPes
 
Début liste Saurel Haute-Garonne
Début liste Saurel Haute-GaronneDébut liste Saurel Haute-Garonne
Début liste Saurel Haute-Garonne
Fabrice Valéry
 
Pour châtillon, l'enjeu est important !
Pour châtillon, l'enjeu est important !Pour châtillon, l'enjeu est important !
Pour châtillon, l'enjeu est important !
UPC Châtillon
 

Tendances (20)

Dernier tract
Dernier tract Dernier tract
Dernier tract
 
ACTS 18 / Journal campagne
ACTS 18 / Journal campagneACTS 18 / Journal campagne
ACTS 18 / Journal campagne
 
Programme UPC mars 2014
Programme UPC mars 2014Programme UPC mars 2014
Programme UPC mars 2014
 
Vos 11 priorités pour Arras
Vos 11 priorités pour ArrasVos 11 priorités pour Arras
Vos 11 priorités pour Arras
 
Tract MoDem Issy
Tract MoDem IssyTract MoDem Issy
Tract MoDem Issy
 
Liste Union Pour Châtillon, mars 2014
Liste Union Pour Châtillon, mars 2014Liste Union Pour Châtillon, mars 2014
Liste Union Pour Châtillon, mars 2014
 
Tract de campagne - janvier 2014
Tract de campagne - janvier 2014Tract de campagne - janvier 2014
Tract de campagne - janvier 2014
 
Châtillon, ville d'animation
Châtillon, ville d'animationChâtillon, ville d'animation
Châtillon, ville d'animation
 
En toute verite janvier -
En toute verite   janvier - En toute verite   janvier -
En toute verite janvier -
 
Le guide des associations 2015 est paru
Le  guide des associations 2015 est paruLe  guide des associations 2015 est paru
Le guide des associations 2015 est paru
 
Projet issy c'est possible
Projet issy c'est possibleProjet issy c'est possible
Projet issy c'est possible
 
le sport & la politique de la ville en france
le sport & la politique de la ville en france le sport & la politique de la ville en france
le sport & la politique de la ville en france
 
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine VercorsCantonales 2015 Fontaine Vercors
Cantonales 2015 Fontaine Vercors
 
Programme web
Programme webProgramme web
Programme web
 
Nieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour Jette
Nieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour JetteNieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour Jette
Nieuwe ideeën voor Jette - De nouvelles idées pour Jette
 
Programme Vanessa Miranville
Programme Vanessa MiranvilleProgramme Vanessa Miranville
Programme Vanessa Miranville
 
Clermont (oise) 18. sur la breche - fevrier 2015 - web
Clermont (oise)   18. sur la breche - fevrier 2015 - webClermont (oise)   18. sur la breche - fevrier 2015 - web
Clermont (oise) 18. sur la breche - fevrier 2015 - web
 
Programme web2
Programme web2Programme web2
Programme web2
 
Début liste Saurel Haute-Garonne
Début liste Saurel Haute-GaronneDébut liste Saurel Haute-Garonne
Début liste Saurel Haute-Garonne
 
Pour châtillon, l'enjeu est important !
Pour châtillon, l'enjeu est important !Pour châtillon, l'enjeu est important !
Pour châtillon, l'enjeu est important !
 

Similaire à En toute vérité - mars

En toute verite fevrier
En toute verite   fevrier En toute verite   fevrier
Lettre de Candidature
Lettre de CandidatureLettre de Candidature
Lettre de Candidature
Lettre de CandidatureLettre de Candidature
Lettre de Candidature
lettredecandidature
 
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLa lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
LeSoir.be
 
Lettre d'Emmanuel Macron
Lettre d'Emmanuel MacronLettre d'Emmanuel Macron
Lettre d'Emmanuel Macron
LaLibre
 
Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016
Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016
Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016
Sandrine Bochet
 
Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012
Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012
Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012
Damien ARNAUD
 
Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission
Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission
Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission
Orgerus Mairie
 
President Macrons brev till medborgarna
President Macrons brev till medborgarnaPresident Macrons brev till medborgarna
President Macrons brev till medborgarna
Johan Westerholm
 
tract des démocrates isséens
tract des démocrates isséenstract des démocrates isséens
tract des démocrates isséens
Thomas Puijalon
 
Gazette n°14 bat
Gazette n°14 batGazette n°14 bat
Gazette n°14 bat
Mairie de Garancieres (78)
 
Taupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour Taupont
Taupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour TaupontTaupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour Taupont
Taupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour Taupont
Guyon Jacky
 
COHESION N°8 JANVIER 2016
COHESION N°8 JANVIER 2016COHESION N°8 JANVIER 2016
COHESION N°8 JANVIER 2016
Frédéric GASNIER
 
Programme "Agir pour notre ville !"
Programme "Agir pour notre ville !"Programme "Agir pour notre ville !"
Programme "Agir pour notre ville !"
Agir pour notre ville avec Jérôme Guyard 2020
 
Notre bilan 2008-2014
Notre bilan 2008-2014Notre bilan 2008-2014
Notre bilan 2008-2014pmuni2014
 
MR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor Jette
MR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor JetteMR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor Jette
MR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor Jette
Sven Gatz
 
Pv ag ordinaire 10 01 2014
Pv ag ordinaire 10 01 2014Pv ag ordinaire 10 01 2014
Pv ag ordinaire 10 01 2014robertmanceau
 
P'tit chapellin numéro4 site
P'tit chapellin numéro4 siteP'tit chapellin numéro4 site
P'tit chapellin numéro4 site
Anne-Sophie Mairie de La Chapelle-Rambaud
 

Similaire à En toute vérité - mars (20)

En toute verite fevrier
En toute verite   fevrier En toute verite   fevrier
En toute verite fevrier
 
Lettre de Candidature
Lettre de CandidatureLettre de Candidature
Lettre de Candidature
 
Lettre de Candidature
Lettre de CandidatureLettre de Candidature
Lettre de Candidature
 
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux FrançaisLa lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
La lettre ouverte d'Emmanuel Macron aux Français
 
Lettre d'Emmanuel Macron
Lettre d'Emmanuel MacronLettre d'Emmanuel Macron
Lettre d'Emmanuel Macron
 
Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016
Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016
Bulletin municipal de Menthonnex-en-Bornes - Avril 2016
 
Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012
Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012
Magazine interne de la ville de Niort, 1er Prix Cap'com en 2012
 
Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission
Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission
Bulletin Municipal Orgerus 2016 partie conseil commission
 
Zapping 22 août -
Zapping 22   août -Zapping 22   août -
Zapping 22 août -
 
President Macrons brev till medborgarna
President Macrons brev till medborgarnaPresident Macrons brev till medborgarna
President Macrons brev till medborgarna
 
tract des démocrates isséens
tract des démocrates isséenstract des démocrates isséens
tract des démocrates isséens
 
Gazette n°14 bat
Gazette n°14 batGazette n°14 bat
Gazette n°14 bat
 
Taupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour Taupont
Taupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour TaupontTaupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour Taupont
Taupont. Elections municipales : la liste Ensemble pour Taupont
 
COHESION N°8 JANVIER 2016
COHESION N°8 JANVIER 2016COHESION N°8 JANVIER 2016
COHESION N°8 JANVIER 2016
 
Programme "Agir pour notre ville !"
Programme "Agir pour notre ville !"Programme "Agir pour notre ville !"
Programme "Agir pour notre ville !"
 
Notre bilan 2008-2014
Notre bilan 2008-2014Notre bilan 2008-2014
Notre bilan 2008-2014
 
Saintines.pdf
Saintines.pdfSaintines.pdf
Saintines.pdf
 
MR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor Jette
MR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor JetteMR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor Jette
MR powered by Open Vld Jette: Onze ambitie voor Jette
 
Pv ag ordinaire 10 01 2014
Pv ag ordinaire 10 01 2014Pv ag ordinaire 10 01 2014
Pv ag ordinaire 10 01 2014
 
P'tit chapellin numéro4 site
P'tit chapellin numéro4 siteP'tit chapellin numéro4 site
P'tit chapellin numéro4 site
 

En toute vérité - mars

  • 1. RÉUNIONS PUBLIQUES Présentation du programme 11 mars / 20h Base de Loisirs 13 mars / 20h Salle du Conseil Municipal PROGRAMME Nos partenaires institutionnels pour le mener à bien POUR TOUTES QUESTIONS Tel : 07 89 32 15 00 Le PROGRAMME Venez en débattre BIEN-ÊTRE FAMILIAL Le fondement de notre projet ÉCHOS DE CAMPAGNE Notre sentiment sur l’ambiance générale URBANISME Nos dernières précisions pour répondre à la désinformation Journal de campagne de Jérôme Guyard NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE - IMPRESSION : Théva La Fabrique - VU, LE CANDIDAT - CREDIT PHOTO : Sabrina Godemert - Le Pti Bourdon Mars 2020 N °4 PROGRAMME Nos caractéris- tiques, nos différences RÉUNIONS PUBLIQUES Présentation du programme Mercredi 11 mars - 20h Base de loisirs Vendredi 13 mars - 20h Salle du Conseil Municipal Renouvelons l ‘engagement !
  • 2. Tout au long de notre pre- mier mandat, nous avons développé des projets partagés et concertés avec la population. Le dispositif « Voisins Vigilants et So- lidaires », la rénovation de la chapelle de Jonville, le projet « Cœur de Mouli- gnon», les réalisations me- nées aux Verdennes sont quelques exemples de cette volonté politique. Je regrette que nous n’ayons peut-être pas assez communiqué autour de ces projets importants. Au coeur du programme proposé pour les 6 années à venir, nous avons décidé d’un certain nombre de projets qui impliqueront di- rectement les Féréopontains. Par exemple, la place du général Leclerc nécessite un profond réaménage- ment, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que notre cœur de ville doit être plus attractif et plus accueillant, c’est pourquoi nous laisserons aux Féréopontains l’initiative de proposer leurs projets, d’exprimer leurs envies et nous travaillerons ensuite ensemble à la réalisation de ce qui aura été conve- nu. Nous procéderons de la même manière pour l’aména- gement des berges de Seine et du chemin de halage. Afin de renforcer la démocratie locale, un ti- rage au sort annuel de 50 citoyens aura lieu. Ils auront la possibilité d’assister à la présen- tation du compte-rendu financier mené par le Trésorier Public qui est un fonctionnaire indépendant mandaté par le Ministère de l’Action et des Comptes Publics. Lorsque nous avons publié son rapport sur le site de notre ville, il y a de cela quelques mois, nous avons été accusés par certains d’avoir produit un faux document. Ce rapport mettait en valeur notre action, sa conclusion était limpide : « la situation financière de la ville s’est nettement améliorée depuis 2014 ». Avec ce sys- tème de tirage au sort nous reviendrons aux bases de la démocratie locale et sur- tout nous éviterons ainsi les campagnes de désin- formation menées par quelques individus mal- veillants. Ce dispositif de tirage au sort pourra s’étendre à d’autres sujets de premier plan dans notre vie publique locale. En parallèle, nous continuerons bien-sûr de soutenir les initiatives citoyennes comme nous le faisons depuis main- tenant six ans. PROGRAMME Claire Trescartes J’habite Saint-Far- geau-Ponthierry depuis ma petite enfance et ma famille y est ins- tallée depuis trois générations. J’aime particulièrement cette ville pour y avoir passé plus de 25 années de bonheur. Mon grand père, Pierre Trescartes, était très impliqué dans la vie de Saint-Fargeau. En tant que président de l’association syndicale du hameau de Villers il a eu à cœur de se mobiliser pour entretenir nos rues et défendre nos intérêts. Pour- suivre son oeuvre et me mobiliser pour mes concitoyens me motive tout particulièrement. Détentrice d’une licence de Science Politique et d’un master en Innova- tion Technologie et Management, je souhaite participer au grand projet de Jérôme Guyard afin de rendre notre commune plus sure, plus juste et plus écologique. J’espère pouvoir lui ap- porter mes compétences notamment dans les domaines de la mobilité verte et des nouvelles technologies. Je suis convaincue de la motivation sans faille de son équipe qui n’aura de cesse de créer de beaux projets comme celui du COSEC. Je n’ai aucune couleur politique, les clivages n’ayant plus de réel sens pour moi. Néanmoins, je soutiens l’idée de développer une démocratie locale et citoyenne où chacun puisse s’exprimer et défendre ses droits à égalité. Ils nous rejoignent... Tout à fait, sans parler spéci- fiquement de notre ville, les programmes des différents candidats aux municipales ont tendance à tous se ressembler. Il s’agit le plus souvent de catalogues de mesures faites pour plaire au plus grand nombre. Vous retrouvez toutes ces mesures dans l’immense majorité des pro- grammes politiques. Il s’agit d’un ensemble de mots-clés déconnectés de la réalité du terrain. Ce type de pro- gramme « passe-partout » ne me correspond pas et ne convient pas à notre ville. Je suis un élu mais aus- si un citoyen Féréopon- tain, un père de famille et même un grand-père depuis peu. Mes amis et leurs fa- milles sont également Féréo- pontains. Dans notre ville, je suis à la fois père et maire si vous me passez l’expression. Je ne pouvais décem- ment pas porter un programme désincarné et démagogique. J’ai souhaité replacer l’humain au cœur de notre programme. Il est pensé pour améliorer le quotidien des citoyennes, des citoyens et de leurs familles. Surtout, notre programme est non seulement chif- fré mais aussi inscrit dans le temps et dans l’espace, il correspond aux réalités locales que peuvent rencontrer cha- cun des Féréopontains. Nous avons tenté de penser à tous les citoyens : les personnes seules, les jeunes couples avec ou sans enfant, les personnes en situation de handicap, les familles mono- parentales ou recomposées, les personnes âgées... Nous nous engageons au service de tous les Fé- réopontains, sans aucune exception, et surtout nous inscrivons nos futures actions dans la réalité de leur cadre de vie. Il ne s’agit pas de vagues promesses mais d’engagements concrets qui bénéficie- ront réellement à tous les citoyens. Votre programme de candidat vient de paraître, il se démarque des programmes politiques tradi- tionnels. C’est une volonté particulière ? « Avec ce sys- tème de tirage au sort nous re- viendrons aux bases de la démocratie locale » On ressent chez vous l’envie d’impliquer le plus grand nombre de Féréopontains à la vie pu- blique. Est-ce une réalité ?
  • 3. Ma première mission a été de redresser notre foyer féréopontain. Les premières années de mon mandat ont été celles d’une gestion « en bon père de famille ». Vous connaissez maintenant le contexte de ma prise de fonc- tion en 2014. La ville était surendettée, le service public n’était pas à la hauteur des attentes des Féréopontains, de nombreux dysfonction- nements existaient dans la gestion globale des affaires municipales. Nous avons dû faire un travail de fond, parfois mal perçu mais nécessaire, pour assainir les finances, moderniser le service rendu au public et répondre aux exigences légales, ce qui a fait défaut à l’ancienne municipalité. Il va des finances municipales comme de celles de n’importe quelle famille. D’abord il faut rembourser son emprunt, payer les factures, as- surer la sécurité financière de ses proches et mettre un peu d’argent de côté pour aider les enfants, les emmener au restaurant ou au cinéma. C’est ce que j’ai fait pour notre famille féréopontaine : assurer nos arrières pour pouvoir envisa- ger l’avenir avec sérénité. Par exemple, chaque année, la Préfecture pénalisait la ville d’une amende de plusieurs dizaines de milliers d’euros car le quota de logements sociaux n’était pas atteint. Ce travail ingrat nous l’avons réalisé et aujourd’hui de nouvelles perspectives s’ouvrent enfin à nous. Maintenant que le ménage financier a été fait dans notre foyer, nous pouvons nous projeter vers un futur plus attrayant. Notre famille est à l’abri des difficultés, il est temps de penser à l’amélio- ration de notre cadre de vie et au bien-être de toutes les catégories de population. De la petite enfance aux seniors, pour nos jeunes et pour nos familles, nous proposons un programme global et cohé- rent qui s’articule autour des besoins de chacun. Les familles bénéficie- ront d’un centre d’accueil de loisirs rénové et modernisé, les jeunes de Saint-Fargeau auront à leur disposition un nouveau gymnase en lieu et place de l’ancien terrain de rugby, chaque senior du foyer des Heures-Claires aura à sa disposition le dispositif de télé-assistance médicale. Voici quelques exemples qui démontrent notre volonté de replacer le citoyen et sa famille au cœur des préoccupa- tions muni- cipales. Dans la continuité de ces deux dernières années, notre nouvelle mission est de refaire de Saint-Fargeau-Ponthierry un havre de paix et de bien-être. Je souhaite placer la famille, notre famille, au centre de nos politiques com- munales. Ainsi, le programme que je propose s’articule autour de quatre piliers. D’abord nous poursuivrons la baisse de l’imposition foncière déjà engagée afin de soulager les ménages et leur permettre de concrétiser leurs envies. Je souhaite également renforcer la sécurité en luttant contre les délits et les incivilités afin de permettre à tous d’évoluer paisiblement sur tout le territoire de notre ville. Troisièmement, nous appor- terons un soin particulière- ment important à la question environnementale. Nous créerons deux nouveaux espaces verts dont un en centre-ville, notre ville fait partie intégrante du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français, nos espaces verts représentent 55 % de notre territoire et je souhaite que les Féréopontains se les réapproprient. Enfin, je m’engage à garantir un cadre de vie plus moderne et plus attrayant. Nous faciliterons les modalités douces, les moyens de transport non-polluant et redéfinirons le plan de circulation et de stationnement afin de faciliter les déplacements de chacun. Notre programme a été pensé ainsi : aider tous les membres de chaque famille a vivre sereinement et paisible- ment dans notre ville. PROGRAMME Ils nous rejoignent...Au cœur de votre programme se trouve la no- tion de « bien-être familial », qu’entendez-vous par là ? « Nous avons dû faire un travail de fond, par- fois mal perçu mais nécessaire, pour assainir les finances. » Cyrille Herbez Marié et père de deux enfants de 18 et 14 ans, nous sommes arrivés à Saint-Far- geau-Ponthierry en février 2006, dans le lotisse- ment « Les Mouillères ». Depuis juin 2011, nous nous sommes rapprochés du centre-ville afin que notre famille jouisse des services de proximité et que nos enfants puissent se déplacer sur le territoire, en toute quiétude, grâce aux transports en commun. Engagé dans la vie politique en 2014, j’ai préféré quitter une formation politique qui était trop éloignée de ma vision de gestion de ville. Depuis, impliqué dans différentes associations et dernièrement au sein de l’association « Patrimoine et Re- ligion », j’ai pu durant ces dernières années échanger avec le personnel communal et les élus en charge de l’urbanisme, du patrimoine et de la culture. Ma décision de rejoindre l’équipe de Jérôme est totalement motivée par l’excellente gestion des finances de notre ville qui, par des mesures nécessaires, est sortie d’une situation d’urgence ! Aujourd’hui, Saint-Far- geau-Ponthierry dégage une capacité d’autofinancement de plusieurs mil- lions d’euros !! Soucieux du bien-être de tous et étant très sensible au développement durable, je suis convaincu pour en avoir débattu longuement avec Jé- rôme, que nous avons cette même vi- sion et les mêmes qualités humaines qui permettront aux Féréopontains et leurs familles de s’approprier un programme réaliste et chiffré. « Dans la continuité de ces deux dernières années, notre nou- velle mission est de refaire de Saint-Far- geau-Ponthierry un havre de paix et de bien-être. »
  • 4. Effectivement, ces axes prioritaires sont l’environ- nement, la sécurité et la fiscalité. Notre méthode reste la même : répondre aux besoins des familles Féréopontaines. En ce qui concerne la fiscalité, nous avons engagé un plan de réduction de l’imposition foncière de 10% sur 8 ans. Ce plan sera poursuivi et mené à bien dans un seul objectif : redonner du pou- voir d’achat aux Féréopon- tains. Les taux d’imposition décidés par l’Etat sont en augmentation constante ces dernières années, il est de notre devoir de baisser la pression fiscale qui pèse sur les ménages. Nous l’avons fait ces deux dernières années et je constate que nous sommes la seule liste, à ce jour, à proposer cette mesure. La sécurité des personnes et des biens est également un droit pour tous les Fé- réopontains. Ici encore je remarque que le contexte national est particulière- ment tendu et que les dif- férentes listes ne prennent pas en considération la réalité du terrain. Lorsque je lis leur programme, je constate à quel point ils peuvent être déconnectés de la réalité. Ils proposent par exemple le doublement des effectifs de la Police Munici- pale, c’est tout simplement irréaliste et démagogique. J’ai personnellement reçu, il y a de cela quelques mois, un brigadier chef pour le recruter au sein de notre service. La ville lui plaisait énormément et il souhaitait s’y installer. Lorsque la question de la rémunération s’est posée, il m’a demandé un sa- laire net de 4000 € par mois, un appartement et une voi- ture de fonction. Evidemment je n’ai pas pu et pas voulu satisfaire ses prétentions. A la fin de notre entretien il m’a confié qu’une ville cossue des Hauts-de-Seine avait déjà accepté ses demandes et qu’à regret il partirait s’y installer. Ce que je veux dire par là c’est que les per- sonnes qui annoncent vouloir recruter 10 nouveaux agents de police ne comprennent absolument pas la réalité du terrain. Cela couterait à la municipalité plus d’1,5 million d’euros par an en salaires, 10 appartements et 10 véhicules. Il faut être sérieux, ceux qui font ces promesses sont des irresponsables. Notre travail de fond nous a toutefois permis de recruter une nouvelle cheffe de ser- vice et deux brigadiers. Nous avons étoffé les effectifs, armé notre Police Municipale et étendu ses horaires de service. Nous poursuivrons ce travail. Pour la sécurité des Féréopontains nous avons également mis en place les dispositifs « Voisins Vigilants et Solidaires » et « Tranquillité Vacances ». De même nous avons créé un service Surveil- lance, Tranquillité et Médiation et de la Voie Publique dont nous sou- haitons étoffer les effectifs mais aussi redéfinir les missions. Nous nous engageons aussi à créer une « brigade verte » chargée de lutter contre les incivilités en matière de propreté. Nous travaillons également à la création d’une brigade équestre qui sera chargée de la surveillance des es- paces naturels notamment dans les hameaux de notre ville. Enfin, nous souhaitons étendre le réseau de caméra de vidéo-protection que nous avons installé en 2015 afin de couvrir l’ensemble du territoire. En matière d’environne- ment et d’éco- logie notre po- litique se veut dynamique et durable. Dès le début de mon mandat j’ai sou- haité impliquer les Féréopon- tains dans la préservation de notre environnement naturel. En 2014, nous invitions les enfants de la ville à participer à notre Agenda 21 au travers de journées de mobilisation environnementale. En 2019, nos jeunes Féréopontains inauguraient le verger péda- gogique du Parc Raymond Sachot. Entre-temps, les opérations de sensibilisa- tion ont été nombreuses et nous avons su développer une vraie politique de ville «éco-responsable». Les sept sites naturels de notre ville ont tous bénéficié d’amé- nagements spécifiques. Le Parc Raymond Sachot est un Espace Naturel Sensible que nous avons constamment cherché à mettre en valeur. Son réaménagement bientôt terminé a eu pour objectif de renaturaliser le site. Cette action s’est effectuée en collaboration étroite avec des autorités compétentes comme l’ONF et le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français. Nous y avons donc créé ce verger pédagogique, un espace de pâturage, réin- troduit des espèces animales mais aussi restauré les por- tails et les clôtures. Les 37 hectares de cet écrin de verdure sont désormais entièrement dédiés aux Féréopontains. Au Bois de Cham- pagne, nous amé- nageons un sentier récréatif connecté ouvert aux personnes en situation de handicap. Le Parc Leroy a été le premier espace vert à bénéficier de nos opérations citoyennes et pédagogiques de nettoyage public. Le Bois des Bordes a été sécurisé et interdit à tous les véhicules motorisés par arrêté municipal. L’ensemble de nos sites naturels bénéfi- cie d’actions pédagogiques et citoyennes. De plus, je suis convain- cu que les espaces verts doivent retrouver leur place dans notre centre-ville, c’est pourquoi deux nou- veaux espaces verts seront créés dans les prochains mois. Sur l’ancien site de la gendarmerie, un espace naturel d’une superficie de 4 500m2 , autour du ru de Moulignon, en plein cœur de ville, sera ouvert à tous. A Moulignon, le projet que nous avons partagé avec les habitants aboutira lui-aussi à la renaturalisa- tion du site et à la création d’un nouvel espace vert. Avec l’aide du Parc Naturel Régional, nous mettrons en place une « trame noire » dans notre commune. Cette démarche permettra de créer, toujours en concerta- tion avec les habitants, une carte d’éclairage adaptatif au sein des hameaux ; ainsi nous lutterons contre la pollution lumineuse et notre éclairage public sera moins énergivore. D’une manière générale, nous proposons un plan global afin de faire de notre com- mune un territoire toujours plus éco-responsable. Vous développez également plusieurs axes prioritaires dans votre programme. Quels sont-ils exactement ? « Notre mé- thode reste la même : répondre aux besoins des familles Fé- réopontaines. » « En matière d’environ- nement et d’éco- logie notre politique se veut dynamique et durable. » PROGRAMME Marjorie Choubrac J’ai eu la chance d’arriver dans la ville de Saint-Far- geau-Ponthierry en 2018 grâce à l’obtention d’un logement au sein de la commune. J’ai découvert son dynamisme et ses infrastructures fort développées. De par mon activité professionnelle, je suis sensible aux difficultés que peuvent rencontrer les citoyens de tous horizons ou les personnes en situation de handicap ou aux besoins spécifiques. J’ai à cœur de contribuer au dévelop- pement économique de ma ville en me rendant dans les commerces de proximité, et ai pu, ainsi, rencontrer des personnes formidables et échan- ger. Créer du lien social est, pour moi, indispensable à notre époque et permet d’améliorer le vivre-ensemble. J’apprécie également les échanges avec les familles qui, comme moi, ont fait le choix d’intégrer leurs enfants à la vie citoyenne : sports, activités culturelles, école, espace jeunesse… Etant une jeune résidente, je me suis investie, dès que possible, au sein de la commune. Travaillant avec des adultes handicapés, je me suis re- mise dans les études afin de préparer un diplôme d’éducatrice spécialisée. J’espère que mon expérience et divers échanges avec mes interlo- cuteurs permettront d’accompagner les efforts de développement de la commune. La vision d’avenir de notre ville est axée sur la sécurité, le lien intergéné- rationnel, l’engagement écologique et le développement durable. Une société qui intègre aussi bien ses jeunes, ses travailleurs, ses Seniors, que ses nouveaux arrivants ou toutes personnes en difficulté, ne peut qu’évoluer favorablement. Aujourd’hui, pour toutes ces raisons, je m’engage aux côtés de Jérôme Guyard, maire actuel, afin de pour- suivre et accentuer les efforts entre- pris depuis plusieurs années lors de la prochaine mandature Ils nous rejoignent...
  • 5. PROGRAMME Ces 6 dernières années, nous nous sommes efforcés de mobiliser autour de nous un réseau d’acteurs institu- tionnels compétents et de premier plan. Chambre de Commerces et d’Industrie, Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environ- nement, Agence Régionale de Santé, restauration d’un partenariat qualitatif avec la Fondation Ellen Poidatz, etc. Contrairement à ce qui se fai- sait par le passé, nous avons su agréger autour de nos projets des par- tenaires qualifiés éga- lement porteurs de financements. Lorsque je suis entré en fonction, nous avons dû assu- mer presque intégralement le financement de la réhabilita- tion et de l’agrandissement de l’école Moulin-Clair. Ce n’est pas normal, cela ne doit plus se reproduire, de nombreux organismes auraient pu subventionner cette action, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas été sollicités, ni pourquoi l’ancienne municipalité s’est entêtée à demeurer dans un isolement aussi mar- qué et qui a pesé sur les finances communales. Notre méthode est différente et nous mobilisons toutes les compétences disponibles sur notre territoire. En ce qui concerne notre politique écologique et envi- ronnementale, deux acteurs majeurs sont venus apporter leurs compétences à notre service : le C.A.U.E et le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français. Une des grandes réussites de notre mandat a été le réaménagement du Parc Raymond Sachot. Ce projet a été mené à bien en réunissant de nom- breux acteurs autour de nous, notamment le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français. A l’heure actuelle, nous travaillons main dans la main avec le PNR sur de nombreux projets : creu- sement de mares et mise en place d’un sentier pédago- gique connecté au Bois de Champagne, réaménage- ment du cœur de hameau et création d’un espace vert à Moulignon, prévention des inondations ou encore sur la mise en place de pièges photographiques pour lutter contre les dépôts sauvages. Notre collaboration avec le Parc Naturel du Gâtinais Français est très étroite, ils sont capables de mettre à notre disposition leur expertise incontestable ainsi que des financements départementaux et régionaux. Le renforcement de ce partenariat ces dernières années a été extrêmement bénéfique pour les Féréo- pontains. La Charte qui nous lie au PNR arrive à expiration en 2023 mais je vous assure de ma détermination à renouve- ler cette charte et à renforcer les liens qui existent entre nous. L’amélioration du cadre de vie des Féréo- pontains et la mise en valeur de notre patrimoine naturel sont deux priori- tés politiques clairement identifiées et qui sont au cœur de notre programme pour les années à venir. Notre volonté est d’agir pour la préservation durable des richesses de notre territoire, de replacer la question en- vironnementale au cœur de notre développement et de mobiliser les forces vives de notre commune, notamment les jeunes, afin d’être en mesure d’innover et de partager avec tous, les valeurs qui sont les nôtres. Dans cette pers- pective, le PNR est un partenaire de confiance avec lequel nous souhaitons à la fois renou- veler la Charte qui nous unit mais également tisser des liens encore plus étroits. Nous travaillons d’ailleurs de concert à de futurs projets de régénération des zones forestières sur notre territoire. Notre avenir commun est déjà une réalité. « Contrai- rement à ce qui se faisait par le passé, nous avons su agréger autour de nos projets des partenaires qualifiés » Ils nous rejoignent...Vous avez réuni des partenaires institutionnels autour de vos projets et réalisations. C’est une nouveauté dans la manière de gérer les affaires publiques. Pourriez-vous nous expliquer votre méthode ? « le PNR est un par- tenaire de confiance avec lequel nous souhai- tons renouveler la Charte qui nous unit » Patrick Beau Depuis 65 ans dans la com- mune, j’ai habité plusieurs endroits dans Ponthierry, ainsi qu’au hameau d’Auxon- nettes. Portant fièrement le maillot du club de foot de l’USPP pendant plus de 15 ans, j’ai du arrêter sur blessure. Après, je me suis investi dans l’as- sociation Europa Roumanie et nous avons mené des actions humani- taires, puis de la coopération, dans divers domaines, en Transylvanie, pendant 15 ans. J’ai fait la première partie de ma carrière chez Rank Xe- rox comme technicien, puis comme artisan à mon compte. En retraite, je suis parti vivre 2 ans au Vietnam où je me suis remarié. A mon retour, j’ai décidé de rejoindre l’équipe de Jérôme Guyard, qui par sa bonne gestion, a redressé les finances de la commune. Il a maitrisé du mieux possible l’urbanisation, avec le peu de marges de manœuvre que l’État lui a laissé, tout en res- pectant les obligations qui lui ont été imposées.
  • 6. URBANISME Pour en finir avec la désinformation, avez-vous quelque chose à ajouter ? Courriers officiels de la Préfecture de Seine-et-Marne 5674 LOGEMENTS 6062 LOGEMENTS STOP à la désinformation STOP à la démagogie électora- liste Nos opposants ont certaines choses en commun. Agiter de faux-chiffres ou des arguments incomplets en est une. Depuis quelques temps, des tracts avec de fausses informations ont commencé à circuler au sein de notre commune. Souvent liées à l’urbanisation. Avec des chiffres soit inventés de toutes pièces, soit en allant créer des projets déjà « actés mais cachés ». Nous avons montré dans le journal précédent, les chiffres officiels de la Préfec- ture. Des chiffres qui sont validés par l’Etat. Y a-t-il des informations plus officielles que celles validées par l’Etat lui-même? Nous vous remettons les courriers officiels ci-dessous avec le graphique qui démontre la baisse de logement initiée durant notre mandat, afin que nos équipements puissent justement absorber sans modifier le confort de chacun. De plus, de nombreux projets annoncés par nos opposants comme non calibrés pour nos écoles sont en réalité, des maisons Seniors, comme dit depuis maintenant des années ( avenue Beaufils ou ancienne gendarmerie). Des programmes créés pour rem- placer les friches et stopper la dette générée par ces dents creuses. Aujourd’hui nous sommes les seuls à proposer des chiffres concrets quand d’autres surfent sur les suppositions et les estimations sans rien proposer. La même technique utilisée depuis plus de 30 ans par certains, qui quand ils étaient en gestion de la ville ont consuit à la situation que nous connaissons. Mais à force de crier au loup, notre commune va véritablement se trans- former en ville dortoir et les investis- seurs s’en désintéresseront. Donc le 15 mars prochain, choisis- sez le candidat de la précision et non celui de la peur. 2014 Chiffres 1er janvier 2019 Chiffres 1er janvier Ils nous rejoignent... Marie Durris Pacsée, mère de 3 enfants de 21,19 et 7 ans, je suis assistante d’inspection commerciale dans l’assurance. C’est en cherchant à nous installer que nous avons découvert la commune de Saint-Fargeau-Ponthierry où nous nous sommes installés avec nos 3 enfants en 2016. La situation géogra- phique de la commune ainsi que son cadre de vie nous ont immédiatement conquis. Depuis 2016, nous avons constaté les résultats d’une gestion prudente et mesurée de la commune par Jérôme Guyard. Ce constat ainsi que ses valeurs éthiques et humaines m’ont poussé naturellement à rejoindre son équipe cette année. J’espère pouvoir l’accompagner pour une commune toujours plus agréable à vivre tout en restant à l’écoute de vos doléances.
  • 7. ECHOS DE CAMPAGNE Ils nous rejoignent... L’engagement en politique est quelque chose de fort. J’entends le mot politique au sens noble du terme, à savoir la gestion même de la cité. Cet engagement donc se doit d’être fort et je ne critique- rai jamais quelqu’un qui décide de s’engager pour le bien commun et l’intérêt général. Cependant, il faut faire cela de manière honnête, franche et valeu- reuse. Sans faire le jeu de la démagogie. Malheureuse- ment, c’est ce qu’il se passe en ce moment sur notre commune dans les deux autres listes candidates. Le jeu de la démagogie, de la désinformation. Sans aucun engagement. Comme si la campagne pour des élections municipales, destinée à élire une équipe pour gérer la commune pour les 6 pro- chaines années, devait se résumer en un bal masqué, où personne n’assume ses positions, pour autant qu’ils en aient. Aucune étiquette politique L’engagement pour l’intérêt général doit reposer sur un socle de valeurs. Être structuré selon une colonne vertébrale d’opinion. Des opinions que tout un chacun viendra défendre ou contrer pour créer un débat d’idées. C’est ce qui a fait la démo- cratie depuis des siècles et c’est ce qui continuera de le faire pendant des années. Il faut être fier de ses valeurs, de ses opinions. Alors évidemment que dans la démocratie locale il ne faut pas s’attacher à la politique des partis. Ce qui compte c’est le projet commun et les personnes qui viennent s’y agglomérer. Je suis d’ailleurs le premier à le défendre en prônant des listes d’ouverture pour que toutes les per- sonnes puissent contribuer à ce projet selon leur vécu et leurs et leurs idées propres. Cependant, jamais vous ne me verrez à juste titre renier mes valeurs personnelles et mon engagement politique. Je n’ai au- cune gêne à dire aujourd’hui que mon opinion d’entre- preneur suit le courant de la droite humaniste française. Qu’aujourd’hui ma liste est soutenue officiellement par les MODEM, AGIR, l’UDI, LIBRES et LR. Que tous ces courants sont représentés au sein de la liste. Vous ne m’avez pas vu l’annoncer en «grande pompe» mais je ne le cache pas non plus. Car le propre de l’engagement politique c’est l’honnêteté intellectuelle. Je n’en dirais pas autant de mes adversaires, qui comme je le disais plus haut, ont l’im- pression d’être au bal masqué. D’un côté, nous avons l’animateur du comité local d’En Marche, Monsieur Bruiant, qui fait un communiqué de presse pour dire que jamais il n’a été LREM, qu’il est sans étiquette. Mais pourquoi ne pas assumer? Parce que ce parti n’a pas le vent en poupe en ce moment ? pourquoi ne pas dire que plusieurs personnes de son équipe sont LREM et membres du comité local ? Si nous rajoutons à cela le traitement accordé à l’an- cienne tête de liste madame Beaudonnet, cela est révéla- teur de la place des valeurs morales au sein de de cette liste. Encore une fois, honnê- teté intellectuelle. De l’autre la liste du binôme Félix-Boron / Walker, qui au début se pré- sente sans au- cune étiquette politique. En- suite, les étendards socialiste et écologiste sont de sorties. Au moins, ils ne le cachent pas mais dans ce cas-là pourquoi ce manège au début sur le côté apolitique? De plus, ce qui me gêne ce sont les convenances de certains pour coller à la liste, travestissant leurs idées d’origine. Tout d’abord, un des colistiers venus se vendre sur notre liste avec une étiquette UDI se retrouve sur la leur, avec une étiquette UDE, qui fait plus social. En- suite, leur 16ème de liste, qui était délégué pour la France Insoumise lors des dernières législatives est maintenant Europe Ecologie les Verts. Cela doit sûrement être plus vendeur et paraître plus lisse. Demandez le programme Un autre pilier de l’engage- ment local est le projet. La volonté de faire évoluer sa commune, de l’annoncer et partager avec les électeurs afin de débattre de ce projet. De notre côté, nous avons mis noir sur blanc un projet ambitieux, précis et chiffré. Encore une fois chez nos concurrents, le flou artistique. Ils sont donc coutumiers du fait du « Pour vivre heureux, vivons cachés. ». Pour la liste de Monsieur Bruiand, pas l’ombre d’une action. Seulement des constats, des rumeurs et de la désinfor- mation. Des chiffres montés de toutes pièces, pour faire peur et aucune proposition d’actions mise à part « ce qui a été fait avant n’est pas bon ». Je suis quand même surpris que 4 anciens membres de notre équipe, désormais partis, qui n’ont jamais voté contre une déli- bération viennent aujourd’hui tout critiquer, même à propos de leurs propres délégations. Soyons sérieux, et arrêtons la démagogie. Ensuite, pour la liste du binôme Félix-Boron / Walker, idem. Aucun programme, à part surfer sur les rumeurs qu’ils ont lancées depuis 6 ans avec des chiffres ma- nipulés. Aucun programme concret à part demander de voter pour des personnes. Mais enfin : l’engagement lo- cal et le projet à proposer aux électeurs ne peuvent pas se résumer à « voter pour nous car nous avons des jeunes et que je suis une femme ». Dans tous les cas ce n’est pas l’idée que je me fais de la démocratie locale et du bien-être d’une commune et de ses habitants. De notre côté nous gardons le cap. Nous proposons un projet de 200 mesures, pour un budget de 41 millions d’euros sans aucune aug- mentation d’impôts. Tout cela a été calculé avec précision. Un projet dont l’essence sera l’habitant et son bien-être. Stoppons la démagogie et que chacun s’assume. Monsieur le Maire, pouvez-vous nous donner votre sentiment sur l’ambiance de la campagne qui se déroule depuis plusieurs semaines ? « Comme si la campagne pour des élections municipales, des- tinée à élire une équipe pour gérer la commune pour les 6 prochaines années, devait se résumer en un bal masqué, où personne n’as- sume ses posi- tions, pour autant qu’ils en aient. » « Encore une fois chez nos concur- rents, le flou artistique » Xavier Garrabos Je suis arrivé sur Ponthierry en 2005 sur conseils d’amis. Je me suis impli- qué de suite dans la vie de mon lotissement en étant trésorier : Ges- tion des espaces verts, de l’entretien de l’antenne collective, des appels de fonds et organisation des assemblées générales avec les propriétaires particuliers et professionnels. J’ai pratiqué le rugby au RCT et mes 3 enfants profitent des associations sportives et culturelles. Suite à l’élection de ma femme en 2014 sur la liste de M. GUYARD j’ai appris à connaître l’équipe municipale et le maire. J’ai découvert une équipe motivée et bienveillante qui m’a don- née envie de m’impliquer encore plus pour ma commune. C’est pourquoi je rejoins l’équipe de Jérôme Guyard. Catherine Matignon Je suis arrivée dans la région en 1986, à Orgenoy d’abord puis à Saint-Far- geau-Ponthierry en 2003, il y a 17 ans. Je me suis rapidement investie dans la vie locale. Mes filles faisaient de la gymnastique à l’Avenir et je suis devenue bénévole dans l’association, j’ai aussi passé plusieurs examens pour être juge en compétition dépar- tementale et nationale. Après 33 ans de travail dans les transports en commun de Paris et de la région, je suis aujourd’hui en retraite mais je continue de m’investir pour notre ville. Je suis actuellement bénévole dans l’association Mer et Montagne qui propose des vacances et des séjours pour les enfants et les familles de la ville. Les réalisations et le dynamisme de l’équipe municipale actuelle sont remarquables. Le sou- tien apporté aux associations favorise l’épanouissement de nos jeunes comme de nos moins jeunes, il crée un lien social fort entre les habitants. Naturellement, je souhaite apporter une aide supplémentaire et je suis complétement dévouée à la nouvelle équipe que j’intègre. Je suis sûre que nous continuerons de la meilleure des manières le travail déjà commencé.
  • 8. Je tiens d’abord à leur transmettre mes remerciements. J’ai rencontré et découvert un grand nombre de citoyens motivés et investis pour mener à bien le renouveau dont notre ville avait besoin. L’équipe que je propose pour un nouveau mandat est d’ailleurs pour moitié renouvelée et constituée de ces Féréopontains avec qui nous avons mené divers projets par- tagés dans les différents secteurs de la ville. Nous avons tra- vaillé conjointement et je suis ravi de les avoir à mes côtés pour mener à bien les nombreux défis qu’il nous reste à relever. En 2014, la situation financière de la ville était devenue intenable. Le méconten- tement était général envers l’ancienne municipalité, notamment parce qu’elle a manqué à ses devoirs et n’était pas capable de doter notre ville en équipe- ments structurants néces- saires à son développement. Les premières années de notre mandat ont été parti- culièrement délicates car il a d’abord fallu palier dans l’urgence à tous les dysfonc- tionnements qui existaient dans la gestion de notre ville. Le manque d’anticipation de l’ancienne municipalité nous a placé dans une situation extrême. Nous avons réellement dû remettre à flot les finances, réorganiser nos services municipaux, moderniser le service public offert aux Féréopontains et répondre aux exigences légales imposées par la loi notamment en termes de logements. Ce premier mandat de Maire, de 2014 à 2020, a été dédié au redressement de notre foyer féréopon- tain. Cette mission était nécessaire et se devait d’être menée pour envisa- ger l’avenir avec sérénité. Avec notre nouveau programme nous espérons pérenniser notre action. Un retour en arrière serait une catastrophe pour notre ville. Redonner les rênes de la municipa- lité à la liste Félix-Boron/Walker est une perspective qui m’effraie grandement, ce serait le retour des mauvaises pratiques qui ont conduit notre ville à la situation que nous connaissions en 2014. Nous avons su redresser la barre, nous avons travaillé dans l’ombre pour le renouveau de notre ville. Ce travail ingrat mais indispensable a été fait. Aujourd’hui, nous nous sommes donné une nouvelle mission : Refaire de Saint-Fargeau-Ponthierry un havre de bien-être, en plaçant la famille, votre famille, notre famille au centre de nos politiques publiques. « Nous avons su redresser la barre, nous avons tra- vaillé dans l’ombre pour le renouveau de notre ville.» Notre série d’entretiens touche à sa fin, avez-vous un dernier message à transmettre aux Féréopontains ? « Refaire de Saint-Far- geau-Pon- thierry un havre de bien-être, en plaçant la fa- mille, votre famille, notre famille au centre de nos poli- tiques publiques. » pourunprogrammedéjàchiffré,établipourlapériode2020-2026, avecunensembledeprèsde200mesures. Sécurité & Tranquillité • AugmenterleshorairesdelaPoliceMunicipale • Développerunebrigade équestre Fiscalité & Finances • Garantir un investissement de 41M d’€ • Organiserles1ères conférencesdesfinances publiquescommunales Écologie & Développement Durable • Luttercontrelapollutionlumineuse(avec le PNR) • Rénover le parc d’éclairage public • Rénovation énergétique des équipements Cadre de vie • CréerlesAssisesdelaPropretéetinstallerunebrigade verte • Redéfinir le plan de stationnement et de circulation Équipements & Aménagements • Implanterun gymnase sur Saint-Fargeau • Création de nouvelles places en crèche • Continuerdemaîtriserlerythmedes logements • Restructurerla place Leclerc Enfance & Éducation • Créer unpôlede restauration scolaire pourl’école Saint-Exupéry •Agrandirl’écoleAlbertCamusetréhabiliterl’accueilde loisirs Jeunesse • Créer un Point d’Information Jeunesse • MettreenplaceunServiceCiviqueSolidaire Sport • Continuer de développer les infrastructures • Créer un Office Municipal des Sports Santé & Seniors • Créer un centre médical d’urgence surdeshoraires nocturnesetledimanche • Installerun système de télé-assistance pourtoutnou- veaurésidentduFRPA •Continuerlemaintiendespraticienssurnotrebassindevie • Animerpour rompre l’isolement des Seniors Solidarité & Associations • Soutenirlalutte contre les violences faites aux femmes • Bâtirune école numérique •Créeruneinstanceregroupantlesassociations Festivités & Culture • Rénover la bibliothèque municipale • Réhabiliter la chapelle de Jonville Vie économique & Interco’ • TravailleraveclePNRà la poursuite de notre adhésion • Imposer des commerces surlesprojets d’aménagement • Développer des lignes de transport • Installerun centre de coworking 41 Millions d’€ Poursuitedesprojetsinitiéssousle1er mandat,nouveauxprojetsetprojetspartagés avecleshabitantspourlebien-êtredetous...Retrouvezci-dessousunesélection*desactionsquinous permettrontdemeneràbienceprojet.Jecomptesurvouspournousaccorderànouveauvotreconfiance. *programmecompletdistribuédansvosboitesauxlettres. Renouvelonsl‘engagement!