SlideShare une entreprise Scribd logo
Cours ISP
1ère année
Forme galénique= forme pharmaceutique
 Forme sous lequel sont associés principes actifs et
excipients pour constituer un médicament.
 Claude Galien, médecin grec qui s’intéressait à la
formulation et la préparation des médicaments.
 La pharmacie galénique est la science et l’art de
préparer, conserver et préparer les médicaments
 Médicament= PA(s)+ excipient(s)+conditionnement
(récipient).
 AMM= étude de composition, de forme et de
présentation pour garantir la précision du
dosage, une stabilité satisfaisante et une
administration la plus facile possible.
 Principe Actif: substance douée de propriétés
pharmacologique et à la base de l’effet
thérapeutique recherché.
 Excipient: sans action pharmacologique mais
nécessaire à la fabrication, administration ou
conservation d’un médicament ( ex: solvant
pour préparation injectable)
 Conditionnement: destiné à contenir le
médicament et à le protéger de l’environnement
Extérieur( flacon, pilulier ou un blister,….)
Le conditionnement est un élément de
protection mais aussi de présentation et
d’identification du médicament.
Conditionnement primaire: récipient ou toute
autre forme de conditionnement avec lequel le
médicament est en contact direct.
Conditionnement secondaire: est celui qui le
protège ou figurent les renseignements obligatoires,
notamment le nom de spécialité, DCI, dosage, numéro
de lot et la date de péremption.
Choix de la forme pharmaceutique
le choix de la forme pharmaceutique au moment
de la prescription d'un médicament dépend de
plusieurs critères.
Il dépend de:
-L'action recherché qu'elles soient locales ou
systémiques (général)
-De la rapidité d'action immédiate ou pas
-De la durée d'action qu'elles soient courtes ou
prolongée
Choix de la forme pharmaceutique
-De la nature du principe actif qu'il soit soluble/
compressible/ sensible aux UV…)
-Du patient(enfant /adulte/inconscient/
pathologie)
-De la stratégie thérapeutique dose unique/
traitement chronique (à long cours)
Les formes orales
Avantages
 Facilité d'administration.
 Traitement Ambulatoire c'est-à-dire à domicile.
 Production industrielle facile.
Inconvénients
 passage par le système digestif: absorption
variabilité chez un même individu
 Réservé aux patients conscients.
 Délai d’action variable
Les formes orales (solides)
Comprimés
-Nu (écrasables) (SNG)
-Enrobés recouvert de plusieurs
couche de
substances diverses.
 Prise, action ou conservation
améliorée(s).
 Ne pas écraser.
-Sécables fente pour fractionner
 Adaptation de la posologie
pour chaque patient.
Les formes orales (solides)
Comprimés
-À croquer.
-À sucer.
 Action locale, garder le plus longtemps possible
dans la bouche
Les formes orales (solides)
Les gélules
Capsules à enveloppe dure
contient une poudre ou des granulés
Parfois, possibilité d’ouvrir pour les mélanger aux
aliments, SNG…)
Capsules molles
Produit liquide ou pâteux
Modification de la vitesse de libération du PA
1. Forme à libération accélérée
absorption plus rapide et plus intense du principe
actif.
Comprimé effervescent: se désagrège dans d'eau en
dégageant du gaz carbonique.
 les comprimés « lyoc » lyophilisation orale ou
comprimé dispersible obtenu par lyophilisation.
 voie orale après dissolution dans l’eau
 voie sublinguale ex: spasfon lyoc
 Orodispersible: solupred
Modification de la vitesse de libération du PA
2.Forme À Libération Ralentie
Durée d'absorption est plus longue=> durée d'action
Prolongée=> réduction du nombre de prises par jour
à libération répétées: comprimés à double
noyau pour lesquels
à libération prolongée comme le skénan LP
Forme à libération retardée (forme « retard »)
absorption du principe actif retardée
comprimé gastro-résistant
Exemple: mopral.
Les formes orales (liquides)
-Sachets
Poudre/granulés (absorption rapide
mais variable)
-Suspensions buvables
PA dispersé en fine particules
insoluble( faut agiter avant
administration pour remettre
les particules en suspension
-Solution buvable/gouttes buvables
PA dissout ou dilué dans un solvant
aqueux.
Les formes orales (liquides)
Émulsions
Mélange stable de deux liquides non miscible (qui
habituellement ne se mélangent pas l'huile et l'eau
Deux types d’émulsion:
 Huile /eau d'huile sont dispersés dans
 Eau/huile.
les sirops
 forte quantité de sucre
(minimum 45%) et le PA
 Attention aux patients diabétiques
 pédiatrie
La voie parentérale
(liquides)
Préparations stérile
destinées à être injectées,
perfusées ou implantées par
Voie intraveineuse(IV),
Intramusculaire (IM) ou
Sous cutanée (S/C).
La voie parentérale
Avantage
 Rapidité d’action
 PA directement dans la circulation sanguine
 Biodisponibilité à 100%
 Patient Inconscient ou récalcitrant.
 Volume important possible.
inconvénient
 Geste médical( certaines voies)
 Risque infectieux et de lésions vasculaires
 Douleur
 Fabrication plus couteuse.
Autre voie systémique
Voie sublinguale
permet une absorption
importante et rapide pour certains principes actifs
présentés sous forme de comprimés granules ou
solutions par exemple les patients souffrant
d'angine de poitrine peuvent s'administrer lors d'une
crise de la trinitrine sous forme de spray par voie
sublinguale
Autre voie systémique
Voie rectale
Suppositoires fondent à 37 degrés pour une action
locale ou générale.
Autre forme à usage rectal: usage local surtout
Lavement, mousse rectale, pommade rectale,
solution à usage rectal.
Autre voie systémique
Voie transdermique
Dispositifs transdermique
(patchs)
Petit réservoir fixé sur la peau.
Membrane en contact avec la
surface cutanée.
Libère progressivement le PA
dans la circulation générale.
Les voies locales
Voie oculaire
 Collyre multidoses/unidoses.
 Inserts ophtalmique.
 Pommades, gels ophtalmiques.
Voie vaginale
 Ovules.
 Crèmes et gels vaginaux.
Les voies locales
Voie aériennes supérieures et
ORL
Bain de bouche.
Collutoire: forme liquide
à appliquer sur la cavité buccale.
Gargarisme.
Gouttes auriculaire.
Goutte/pommade nasales.
Les voies locales
Voie pulmonaire=aérosol ou
Poudre
Fines particules solides ou
liquides dispersés dans un gaz.
Le diamètre des particules
conditionne le degré de
Pénétration dans l’appareil
respiratoire.
Générateur d’aérosol
réutilisable ou bombe aérosol.
Administration par le nez ou la
bouche.
Les voies locales
Voie cutanée
-Crème dermique:
 Molle, peu graisseuse et peu épaisse.
 Emulsion H/E ou E/H
 Favorise la pénétration dans les
tissus cutanés.
-Pommade
Molle, onctueuse et épaisse.
Application sur la peau ou certains
muqueuses.
Les voies locales
Voie cutanée
-Gel
-Solution et lotion à usage externe.

Contenu connexe

Plus de SidahmedZerroukisba

Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdfAnatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
SidahmedZerroukisba
 
semiologie.pptx
semiologie.pptxsemiologie.pptx
semiologie.pptx
SidahmedZerroukisba
 
1er cours génétique.pdf
1er cours génétique.pdf1er cours génétique.pdf
1er cours génétique.pdf
SidahmedZerroukisba
 
la myologie.pdf
la myologie.pdfla myologie.pdf
la myologie.pdf
SidahmedZerroukisba
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
SidahmedZerroukisba
 
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
SidahmedZerroukisba
 

Plus de SidahmedZerroukisba (6)

Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdfAnatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
 
semiologie.pptx
semiologie.pptxsemiologie.pptx
semiologie.pptx
 
1er cours génétique.pdf
1er cours génétique.pdf1er cours génétique.pdf
1er cours génétique.pdf
 
la myologie.pdf
la myologie.pdfla myologie.pdf
la myologie.pdf
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
 
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
 

Dernier

Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacieConseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Ipsos France
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
OuattaraBamory3
 
La refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé MarocLa refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé Maroc
Adil NADAM
 
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
islambouchiba9
 
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniquesAnalyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
YousriMokaddem1
 
6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx
abdelhabibadamou
 

Dernier (7)

Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
 
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacieConseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
 
La refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé MarocLa refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé Maroc
 
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
 
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniquesAnalyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
 
6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx
 

les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et excipients pour constituer un médicament. Claude Galien, médecin grec qui s’intéressait à la formulation et la préparation des médicaments.

  • 2. Forme galénique= forme pharmaceutique  Forme sous lequel sont associés principes actifs et excipients pour constituer un médicament.  Claude Galien, médecin grec qui s’intéressait à la formulation et la préparation des médicaments.  La pharmacie galénique est la science et l’art de préparer, conserver et préparer les médicaments  Médicament= PA(s)+ excipient(s)+conditionnement (récipient).
  • 3.  AMM= étude de composition, de forme et de présentation pour garantir la précision du dosage, une stabilité satisfaisante et une administration la plus facile possible.  Principe Actif: substance douée de propriétés pharmacologique et à la base de l’effet thérapeutique recherché.  Excipient: sans action pharmacologique mais nécessaire à la fabrication, administration ou conservation d’un médicament ( ex: solvant pour préparation injectable)
  • 4.  Conditionnement: destiné à contenir le médicament et à le protéger de l’environnement Extérieur( flacon, pilulier ou un blister,….) Le conditionnement est un élément de protection mais aussi de présentation et d’identification du médicament. Conditionnement primaire: récipient ou toute autre forme de conditionnement avec lequel le médicament est en contact direct. Conditionnement secondaire: est celui qui le protège ou figurent les renseignements obligatoires, notamment le nom de spécialité, DCI, dosage, numéro de lot et la date de péremption.
  • 5. Choix de la forme pharmaceutique le choix de la forme pharmaceutique au moment de la prescription d'un médicament dépend de plusieurs critères. Il dépend de: -L'action recherché qu'elles soient locales ou systémiques (général) -De la rapidité d'action immédiate ou pas -De la durée d'action qu'elles soient courtes ou prolongée
  • 6. Choix de la forme pharmaceutique -De la nature du principe actif qu'il soit soluble/ compressible/ sensible aux UV…) -Du patient(enfant /adulte/inconscient/ pathologie) -De la stratégie thérapeutique dose unique/ traitement chronique (à long cours)
  • 7. Les formes orales Avantages  Facilité d'administration.  Traitement Ambulatoire c'est-à-dire à domicile.  Production industrielle facile. Inconvénients  passage par le système digestif: absorption variabilité chez un même individu  Réservé aux patients conscients.  Délai d’action variable
  • 8. Les formes orales (solides) Comprimés -Nu (écrasables) (SNG) -Enrobés recouvert de plusieurs couche de substances diverses.  Prise, action ou conservation améliorée(s).  Ne pas écraser. -Sécables fente pour fractionner  Adaptation de la posologie pour chaque patient.
  • 9. Les formes orales (solides) Comprimés -À croquer. -À sucer.  Action locale, garder le plus longtemps possible dans la bouche
  • 10. Les formes orales (solides) Les gélules Capsules à enveloppe dure contient une poudre ou des granulés Parfois, possibilité d’ouvrir pour les mélanger aux aliments, SNG…) Capsules molles Produit liquide ou pâteux
  • 11. Modification de la vitesse de libération du PA 1. Forme à libération accélérée absorption plus rapide et plus intense du principe actif. Comprimé effervescent: se désagrège dans d'eau en dégageant du gaz carbonique.  les comprimés « lyoc » lyophilisation orale ou comprimé dispersible obtenu par lyophilisation.  voie orale après dissolution dans l’eau  voie sublinguale ex: spasfon lyoc  Orodispersible: solupred
  • 12. Modification de la vitesse de libération du PA 2.Forme À Libération Ralentie Durée d'absorption est plus longue=> durée d'action Prolongée=> réduction du nombre de prises par jour à libération répétées: comprimés à double noyau pour lesquels à libération prolongée comme le skénan LP Forme à libération retardée (forme « retard ») absorption du principe actif retardée comprimé gastro-résistant Exemple: mopral.
  • 13. Les formes orales (liquides) -Sachets Poudre/granulés (absorption rapide mais variable) -Suspensions buvables PA dispersé en fine particules insoluble( faut agiter avant administration pour remettre les particules en suspension -Solution buvable/gouttes buvables PA dissout ou dilué dans un solvant aqueux.
  • 14. Les formes orales (liquides) Émulsions Mélange stable de deux liquides non miscible (qui habituellement ne se mélangent pas l'huile et l'eau Deux types d’émulsion:  Huile /eau d'huile sont dispersés dans  Eau/huile. les sirops  forte quantité de sucre (minimum 45%) et le PA  Attention aux patients diabétiques  pédiatrie
  • 15. La voie parentérale (liquides) Préparations stérile destinées à être injectées, perfusées ou implantées par Voie intraveineuse(IV), Intramusculaire (IM) ou Sous cutanée (S/C).
  • 16. La voie parentérale Avantage  Rapidité d’action  PA directement dans la circulation sanguine  Biodisponibilité à 100%  Patient Inconscient ou récalcitrant.  Volume important possible. inconvénient  Geste médical( certaines voies)  Risque infectieux et de lésions vasculaires  Douleur  Fabrication plus couteuse.
  • 17. Autre voie systémique Voie sublinguale permet une absorption importante et rapide pour certains principes actifs présentés sous forme de comprimés granules ou solutions par exemple les patients souffrant d'angine de poitrine peuvent s'administrer lors d'une crise de la trinitrine sous forme de spray par voie sublinguale
  • 18. Autre voie systémique Voie rectale Suppositoires fondent à 37 degrés pour une action locale ou générale. Autre forme à usage rectal: usage local surtout Lavement, mousse rectale, pommade rectale, solution à usage rectal.
  • 19. Autre voie systémique Voie transdermique Dispositifs transdermique (patchs) Petit réservoir fixé sur la peau. Membrane en contact avec la surface cutanée. Libère progressivement le PA dans la circulation générale.
  • 20. Les voies locales Voie oculaire  Collyre multidoses/unidoses.  Inserts ophtalmique.  Pommades, gels ophtalmiques. Voie vaginale  Ovules.  Crèmes et gels vaginaux.
  • 21. Les voies locales Voie aériennes supérieures et ORL Bain de bouche. Collutoire: forme liquide à appliquer sur la cavité buccale. Gargarisme. Gouttes auriculaire. Goutte/pommade nasales.
  • 22. Les voies locales Voie pulmonaire=aérosol ou Poudre Fines particules solides ou liquides dispersés dans un gaz. Le diamètre des particules conditionne le degré de Pénétration dans l’appareil respiratoire. Générateur d’aérosol réutilisable ou bombe aérosol. Administration par le nez ou la bouche.
  • 23. Les voies locales Voie cutanée -Crème dermique:  Molle, peu graisseuse et peu épaisse.  Emulsion H/E ou E/H  Favorise la pénétration dans les tissus cutanés. -Pommade Molle, onctueuse et épaisse. Application sur la peau ou certains muqueuses.
  • 24. Les voies locales Voie cutanée -Gel -Solution et lotion à usage externe.