SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  22
Les infections et les moyens
de défense de l’organisme
Dr. CHIHEB
Introduction:
 Exposition de tout individu aux bactéries est inévitable
 Association constante de bactéries avec la surface du corps: Flore
bactérienne normale ( Installation dès naissance )
 Au cours de l’évolution, développement de moyens de défense
contre les bactéries.
Définition de l'infection:
L’infection est la prolifération d’un micro-organisme pathogène au sein
d’un organisme hôte donnant des réactions cellulaires, tissulaires ou
générales dont la traduction habituelle est un syndrome inflammatoire.
Elle dépend de la virulence du germe, de son mode de transmission et
des modes de défense de l’hôte.
 Le pouvoir pathogène
Le pouvoir pathogène est la faculté des microorganismes à se
multiplier et créer des troubles morbides et ou produire des toxines.
 Les trois types d’infections
Infection locale : le germe est localisé à son point de pénétration.
Infection loco-régionale : extension de l’infection au système
lymphatique et aux ganglions.
Infection générale : infection lymphatico-sanguine.
.
Signes cliniques :
- Signe d'inflammation avec plus ou moins de la présence
de pus ,
- hyperthermie ,
- Sudation et sensation de malaise " chaud/froid ",
- Sensation de soif , sécheresse de la bouche,
- Altération de l'état général avec asthénie , inappétence ,
- Douleurs diffusent de types courbatures,
- Signes accompagnateurs ( toux , expectorations ,
diarrhée...).
.
La chaîne infectante :
La chaîne infectante :
 réservoir humain:
Les individus, y compris le professionnel de santé (sphère
ORL, peau et muqueuses).
Malade évident ou malade inapparent ou porteur sain
 l’animal: (rongeur)
 l’environnement :
-Eau (légionellose), air (bacille de Koch)
- Les déchets, les dispositifs médicaux, le linge
- Les surfaces/ locaux, objets
- Les végétaux (plantes, légumes, fruits)
- Les aliments.
Les transmissions :
Une infection peut être générée par :
● des micro-organismes provenant d'un environnement
contaminé : l'infection est dite EXOGENE
● des germes hébergés par le patient : l'infection est dite
ENDOGENE
Les infections exogènes ou infections croisées
Fait intervenir des sources de contamination ou réservoir
de germes. Ces réservoirs de germes sont représentés :
● par des éléments contaminés : objet, air, surface,
aliments, etc....
● par des êtres humains : le personnel, les visiteurs et les
malades eux-mêmes.
Il existe quatre modes de transmission exogène :
 voie aérienne
 voie orale
 transmission parentérale
 contact direct
les infections endogènes ou auto-infection
- les micro-organismes accèdent à des endroits qu'ils ne
colonisent généralement pas.
- les défenses naturelles de la personne sont affaiblies.
Les défenses de l'organisme contre l'infection
 Notre organisme est sans arrêt exposé à l'agression de
micro-organismes pathogènes, il possède des
mécanismes de défense naturels qui se mettent en
action face à cette agression microbienne. C'est ce
qu'on appelle le système immunitaire ou immunité.
 L'immunité est donc l'état de résistance naturelle ou
acquise d'un organisme sain vis à vis d'un agent
étranger agressif interne ou externe.
Les défenses de l'organisme contre l'infection
Il existe 4 types d'immunité
 L'immunité naturelle : assurée par la peau, les muqueuses et le
processus inflammatoire
 L'immunité acquise active naturelle : par contact avec des
antigènes, l'organisme va spontanément fabriquer des anticorps
spécifiques de défense.
Le système immunitaire du corps humain comporte des moyens de
défense naturels non spécifiques et des moyens de défenses naturels
Spécifiques
 L'immunité acquise active artificielle : c'est la vaccination, elle
provoque une protection retardée, mais durable dans le temps.
 L'immunité acquise passive : c'est la sérothérapie. Elle provoque
une protection immédiate, mais limitée dans le temps égale à la
durée de vie des anticorps injectés.
Les résistances naturelles ou Immunité naturelle :
Moyens de défense naturels non spécifiques
La peau, le sébum :
La couche cornée de l'épiderme est formée de cellules serrées, elle ne
permet pas dans des conditions normales le passage des germes.
Rôle antibactérien des acides gras à la surface de la peau.
Les muqueuses
Elles sont plus perméables aux germes. Elles possèdent des cils et des
poils pouvant ralentir la pénétration des microbes.
Elles sécrètent un mucus visqueux, substance chimique active et
bactéricide assurant une défense biochimique
Peau et muqueuses représentent la barrière cutanéo-muqueuse
Les résistances naturelles ou Immunité naturelle :
Moyens de défense naturels non spécifiques
Le processus inflammatoire : L’inflammation est un processus de
défense de l’organisme dont le but est de neutraliser, de combattre
ou d’éliminer l’agent pathogène ou « l’agent traumatique » en cause
et de préparer la réparation des tissus. C’est une réaction locale.
Les 4 signes de l'inflammation sont douleur, chaleur, rougeur et
œdème (gonflement).
Immunité naturelle
Première ligne de défense contre les agents
infectieux
Rôle fondamental dans l’initiation des
réponses adaptatives
Réponses peu ciblées, stéréotypées
 Inflammation
L’inflammation est souvent le reflet d’une
activation de l’immunité naturelle
Les résistances acquises ou L'immunité acquise
 Les résistances acquises entrent en jeu une fois que le
microorganisme a pénétré dans l’organisme.
 Elles font intervenir deux sortes de cellules :
- Lymphocytes T responsables de l’immunité
cellulaire.
- Lymphocytes B qui secrètent les anticorps ou les
immunoglobulines
Anticorps :
 substance produite par un organisme dans lequel a été
introduit un agent étranger et qui a pour rôle de
reconnaître et de détruire l'intrus ce sont des protéines
capables de neutraliser les effets pathogènes des
microorganismes. Ig M, Ig A, Ig G.Ig E
 Les anticorps sont fabriqués tout au long de notre vie.
Ils circulent dans le plasma humain, leur production est
assurée par les plasmocytes (famille des globules blancs),
ils n'apparaissent dans le sang qu'après un premier contact
avec l'antigène.
 Chaque anticorps correspond à un antigène spécifique,
il le reconnaît et le supprime.
Les anticorps s'appellent aussi immunoglobulines.
Antigène
 substance étrangère qui introduite dans
l'organisme, va provoquer la formation
d'anticorps spécifiques de reconnaissance.
 La réaction antigène/anticorps sera rapide si
l'organisme a eu un contact antérieur avec
l'antigène car il existe alors des anticorps
spécifiques déjà circulants dans l'organisme. La
réaction sera retardée (temps de fabrication des
anticorps) s'il s'agit du premier contact de
l'organisme avec cet antigène.
Les résistances acquises naturelles = Moyens de défenses naturels
spécifiques
Immunité conférée par certaines maladie : certaines maladies vont
conférer une immunité (maladies infantiles)...
 Tout individu est protégé de façon naturelle contre des germes
spécifiques entraînant certaines maladies.
 Dans les dernières semaines de la grossesse, la mère transmet à
son enfant des anticorps qui permettent au nourrisson de se
défendre contre les agressions microbiennes de l'environnement
tant que son propre système immunitaire n'est pas mature. A 6
mois, l'enfant a fabriqué ses propres anticorps. Cette propriété de
fabrication de ses propres anticorps est appelée immunité naturelle
spécifique.
 Un petit nombre d'individus naissent sans système immunitaire
Les défenses de l'organisme contre l'infection
L'immunité acquise active ou passive artificielle
Elle renforce l'immunité naturelle. Ce sont des moyens artificiels qui
vont aider l'individu à se défendre.
immunité acquise par les vaccins ou vaccinothérapie
immunité acquise par les sérum ou sérothérapie
Vaccinothérapie : injection ou ingestion chez un individu sain
d'antigène issu d'une maladie déterminée et permettant à
l'organisme de fabriquer des anticorps pour se défendre contre cette
maladie.
Au bout de quelques jours ou de quelques semaines, l'organisme
fabrique des anticorps ; c’est une action durable, à visée
préventive.
Sérothérapie : Action d'injecter à un individu ayant pour une raison ou
pour une autre, été en contact avec le germe responsable d'une
maladie infectieuse, les anticorps correspondants. C’est une action
non durable, à visée curative qui doit être complétée par une
vaccinothérapie.
Les différents vaccins
 Les vaccins atténués sont
fabriqués à partir de bactéries ou
de virus vivants que l’on a fait
muter pour qu’ils perdent leur
caractère infectieux. Mais pas leur
caractère antigénique, c’est-à-dire
leur rôle de déclencheur de la
production de cellules “mémoires”..
 Les vaccins inactivés, appelés
aussi tués, fonctionnent sur le
même principe.
Différentes phases de
l’infection
Incubation : de la contamination aux premiers symptômes.
Invasion : multiplication du germe, premières
manifestations cliniques.
Phase d’état : sérologie positive.
Phase de terminaison : guérison

Contenu connexe

Similaire à 03Infection.ppt

Programme national d'immunisation
Programme national d'immunisationProgramme national d'immunisation
Programme national d'immunisationMehdi Razzok
 
Courspni 160321150924
Courspni 160321150924Courspni 160321150924
Courspni 160321150924Jalal Chafiq
 
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blancLes vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blancSociété Tripalio
 
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfDiapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfJeanLucKonan4
 
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et viralesLe manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et viralesdrmouheb
 
Journée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système Immunitaire
Journée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système ImmunitaireJournée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système Immunitaire
Journée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système ImmunitaireMohammed Khassassi
 
_JourneeInternFR (1).ppt
_JourneeInternFR (1).ppt_JourneeInternFR (1).ppt
_JourneeInternFR (1).pptRajaeKhafife
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptPizongoRamdhino
 
Système Immunitaire
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Système ImmunitaireMehdi Razzok
 
La femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunesLa femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunesKhadija Moussayer
 
Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis Patou Conrath
 
physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...
physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...
physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...moha750516
 
Relation hote – bactérie
Relation hote – bactérieRelation hote – bactérie
Relation hote – bactérieS/Abdessemed
 

Similaire à 03Infection.ppt (20)

Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Programme national d'immunisation
Programme national d'immunisationProgramme national d'immunisation
Programme national d'immunisation
 
Courspni 160321150924
Courspni 160321150924Courspni 160321150924
Courspni 160321150924
 
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blancLes vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
 
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdfDiapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
Diapos Cours IMMUNO 2022-2023.pdf
 
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et viralesLe manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
 
Toxoplasmose
ToxoplasmoseToxoplasmose
Toxoplasmose
 
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIREINTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
 
Journée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système Immunitaire
Journée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système ImmunitaireJournée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système Immunitaire
Journée Internationale de l'Immunologie. Infection. Système Immunitaire
 
_JourneeInternFR (1).ppt
_JourneeInternFR (1).ppt_JourneeInternFR (1).ppt
_JourneeInternFR (1).ppt
 
Microorganismes
MicroorganismesMicroorganismes
Microorganismes
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
 
Système Immunitaire
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Système Immunitaire
 
Ts t3 tp2.ppt
Ts t3 tp2.pptTs t3 tp2.ppt
Ts t3 tp2.ppt
 
La femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunesLa femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunes
 
Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis
 
physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...
physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...
physiopathologie_des_infections_bactriennes_mcanismes_de_pathognicit__des_bac...
 
Lecture Immune Therapy PharmD 2017
Lecture Immune Therapy PharmD 2017Lecture Immune Therapy PharmD 2017
Lecture Immune Therapy PharmD 2017
 
Approches vaccinologiques
Approches vaccinologiquesApproches vaccinologiques
Approches vaccinologiques
 
Relation hote – bactérie
Relation hote – bactérieRelation hote – bactérie
Relation hote – bactérie
 

Plus de SidahmedZerroukisba

les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...
les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...
les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...SidahmedZerroukisba
 
Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...
Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...
Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...SidahmedZerroukisba
 
Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...
Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...
Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...SidahmedZerroukisba
 
Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdfAnatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdfSidahmedZerroukisba
 
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docxSidahmedZerroukisba
 

Plus de SidahmedZerroukisba (9)

les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...
les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...
les formes galéniques.pptxForme sous lequel sont associés principes actifs et...
 
Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...
Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...
Lever de l'opéré . Nous avons constaté que le risque infectieux est omniprése...
 
Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...
Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...
Soins de bouche.pptxSoins de bouche.La prise en charge des extrêmes urgences ...
 
Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdfAnatomie de l'appareil urinaire.pdf
Anatomie de l'appareil urinaire.pdf
 
semiologie.pptx
semiologie.pptxsemiologie.pptx
semiologie.pptx
 
1er cours génétique.pdf
1er cours génétique.pdf1er cours génétique.pdf
1er cours génétique.pdf
 
la myologie.pdf
la myologie.pdfla myologie.pdf
la myologie.pdf
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
 
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
 

03Infection.ppt

  • 1. Les infections et les moyens de défense de l’organisme Dr. CHIHEB
  • 2. Introduction:  Exposition de tout individu aux bactéries est inévitable  Association constante de bactéries avec la surface du corps: Flore bactérienne normale ( Installation dès naissance )  Au cours de l’évolution, développement de moyens de défense contre les bactéries.
  • 3. Définition de l'infection: L’infection est la prolifération d’un micro-organisme pathogène au sein d’un organisme hôte donnant des réactions cellulaires, tissulaires ou générales dont la traduction habituelle est un syndrome inflammatoire. Elle dépend de la virulence du germe, de son mode de transmission et des modes de défense de l’hôte.  Le pouvoir pathogène Le pouvoir pathogène est la faculté des microorganismes à se multiplier et créer des troubles morbides et ou produire des toxines.  Les trois types d’infections Infection locale : le germe est localisé à son point de pénétration. Infection loco-régionale : extension de l’infection au système lymphatique et aux ganglions. Infection générale : infection lymphatico-sanguine. .
  • 4. Signes cliniques : - Signe d'inflammation avec plus ou moins de la présence de pus , - hyperthermie , - Sudation et sensation de malaise " chaud/froid ", - Sensation de soif , sécheresse de la bouche, - Altération de l'état général avec asthénie , inappétence , - Douleurs diffusent de types courbatures, - Signes accompagnateurs ( toux , expectorations , diarrhée...). .
  • 6. La chaîne infectante :  réservoir humain: Les individus, y compris le professionnel de santé (sphère ORL, peau et muqueuses). Malade évident ou malade inapparent ou porteur sain  l’animal: (rongeur)  l’environnement : -Eau (légionellose), air (bacille de Koch) - Les déchets, les dispositifs médicaux, le linge - Les surfaces/ locaux, objets - Les végétaux (plantes, légumes, fruits) - Les aliments.
  • 7. Les transmissions : Une infection peut être générée par : ● des micro-organismes provenant d'un environnement contaminé : l'infection est dite EXOGENE ● des germes hébergés par le patient : l'infection est dite ENDOGENE
  • 8. Les infections exogènes ou infections croisées Fait intervenir des sources de contamination ou réservoir de germes. Ces réservoirs de germes sont représentés : ● par des éléments contaminés : objet, air, surface, aliments, etc.... ● par des êtres humains : le personnel, les visiteurs et les malades eux-mêmes. Il existe quatre modes de transmission exogène :  voie aérienne  voie orale  transmission parentérale  contact direct
  • 9. les infections endogènes ou auto-infection - les micro-organismes accèdent à des endroits qu'ils ne colonisent généralement pas. - les défenses naturelles de la personne sont affaiblies.
  • 10. Les défenses de l'organisme contre l'infection  Notre organisme est sans arrêt exposé à l'agression de micro-organismes pathogènes, il possède des mécanismes de défense naturels qui se mettent en action face à cette agression microbienne. C'est ce qu'on appelle le système immunitaire ou immunité.  L'immunité est donc l'état de résistance naturelle ou acquise d'un organisme sain vis à vis d'un agent étranger agressif interne ou externe.
  • 11. Les défenses de l'organisme contre l'infection Il existe 4 types d'immunité  L'immunité naturelle : assurée par la peau, les muqueuses et le processus inflammatoire  L'immunité acquise active naturelle : par contact avec des antigènes, l'organisme va spontanément fabriquer des anticorps spécifiques de défense. Le système immunitaire du corps humain comporte des moyens de défense naturels non spécifiques et des moyens de défenses naturels Spécifiques  L'immunité acquise active artificielle : c'est la vaccination, elle provoque une protection retardée, mais durable dans le temps.  L'immunité acquise passive : c'est la sérothérapie. Elle provoque une protection immédiate, mais limitée dans le temps égale à la durée de vie des anticorps injectés.
  • 12. Les résistances naturelles ou Immunité naturelle : Moyens de défense naturels non spécifiques La peau, le sébum : La couche cornée de l'épiderme est formée de cellules serrées, elle ne permet pas dans des conditions normales le passage des germes. Rôle antibactérien des acides gras à la surface de la peau. Les muqueuses Elles sont plus perméables aux germes. Elles possèdent des cils et des poils pouvant ralentir la pénétration des microbes. Elles sécrètent un mucus visqueux, substance chimique active et bactéricide assurant une défense biochimique Peau et muqueuses représentent la barrière cutanéo-muqueuse
  • 13. Les résistances naturelles ou Immunité naturelle : Moyens de défense naturels non spécifiques Le processus inflammatoire : L’inflammation est un processus de défense de l’organisme dont le but est de neutraliser, de combattre ou d’éliminer l’agent pathogène ou « l’agent traumatique » en cause et de préparer la réparation des tissus. C’est une réaction locale. Les 4 signes de l'inflammation sont douleur, chaleur, rougeur et œdème (gonflement).
  • 14. Immunité naturelle Première ligne de défense contre les agents infectieux Rôle fondamental dans l’initiation des réponses adaptatives Réponses peu ciblées, stéréotypées  Inflammation L’inflammation est souvent le reflet d’une activation de l’immunité naturelle
  • 15. Les résistances acquises ou L'immunité acquise  Les résistances acquises entrent en jeu une fois que le microorganisme a pénétré dans l’organisme.  Elles font intervenir deux sortes de cellules : - Lymphocytes T responsables de l’immunité cellulaire. - Lymphocytes B qui secrètent les anticorps ou les immunoglobulines
  • 16. Anticorps :  substance produite par un organisme dans lequel a été introduit un agent étranger et qui a pour rôle de reconnaître et de détruire l'intrus ce sont des protéines capables de neutraliser les effets pathogènes des microorganismes. Ig M, Ig A, Ig G.Ig E  Les anticorps sont fabriqués tout au long de notre vie. Ils circulent dans le plasma humain, leur production est assurée par les plasmocytes (famille des globules blancs), ils n'apparaissent dans le sang qu'après un premier contact avec l'antigène.  Chaque anticorps correspond à un antigène spécifique, il le reconnaît et le supprime. Les anticorps s'appellent aussi immunoglobulines.
  • 17. Antigène  substance étrangère qui introduite dans l'organisme, va provoquer la formation d'anticorps spécifiques de reconnaissance.  La réaction antigène/anticorps sera rapide si l'organisme a eu un contact antérieur avec l'antigène car il existe alors des anticorps spécifiques déjà circulants dans l'organisme. La réaction sera retardée (temps de fabrication des anticorps) s'il s'agit du premier contact de l'organisme avec cet antigène.
  • 18. Les résistances acquises naturelles = Moyens de défenses naturels spécifiques Immunité conférée par certaines maladie : certaines maladies vont conférer une immunité (maladies infantiles)...  Tout individu est protégé de façon naturelle contre des germes spécifiques entraînant certaines maladies.  Dans les dernières semaines de la grossesse, la mère transmet à son enfant des anticorps qui permettent au nourrisson de se défendre contre les agressions microbiennes de l'environnement tant que son propre système immunitaire n'est pas mature. A 6 mois, l'enfant a fabriqué ses propres anticorps. Cette propriété de fabrication de ses propres anticorps est appelée immunité naturelle spécifique.  Un petit nombre d'individus naissent sans système immunitaire
  • 19. Les défenses de l'organisme contre l'infection L'immunité acquise active ou passive artificielle Elle renforce l'immunité naturelle. Ce sont des moyens artificiels qui vont aider l'individu à se défendre. immunité acquise par les vaccins ou vaccinothérapie immunité acquise par les sérum ou sérothérapie Vaccinothérapie : injection ou ingestion chez un individu sain d'antigène issu d'une maladie déterminée et permettant à l'organisme de fabriquer des anticorps pour se défendre contre cette maladie. Au bout de quelques jours ou de quelques semaines, l'organisme fabrique des anticorps ; c’est une action durable, à visée préventive. Sérothérapie : Action d'injecter à un individu ayant pour une raison ou pour une autre, été en contact avec le germe responsable d'une maladie infectieuse, les anticorps correspondants. C’est une action non durable, à visée curative qui doit être complétée par une vaccinothérapie.
  • 20. Les différents vaccins  Les vaccins atténués sont fabriqués à partir de bactéries ou de virus vivants que l’on a fait muter pour qu’ils perdent leur caractère infectieux. Mais pas leur caractère antigénique, c’est-à-dire leur rôle de déclencheur de la production de cellules “mémoires”..  Les vaccins inactivés, appelés aussi tués, fonctionnent sur le même principe.
  • 21.
  • 22. Différentes phases de l’infection Incubation : de la contamination aux premiers symptômes. Invasion : multiplication du germe, premières manifestations cliniques. Phase d’état : sérologie positive. Phase de terminaison : guérison