SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
N° 01
01/2021
La facture énergétique des ménages
En 2017, la facture énergétique des ménages s’élevait en moyenne à environ 4020 EUR par an (soit 335 EUR par mois) se répartissant
à part égale entre l’énergie du logement et les carburants pour le transport individuel. Ce montant est quasi équivalent à celui payé en
2007 (4050 EUR). Le coût moyen des produits énergétiques correspondait à 1600 environ EUR par an (soit 133 EUR par mois) pour les
ménages qui ne consommaient pas de carburant (37%).
Les dépenses énergétiques des ménages sont tributaires de la fluctuation des prix, mais le type de chauffage (gaz naturel, mazout
ou 100% électrique), le type de logement (maison ou appartement), son emplacement (zone urbaine ou rurale) et la composition du
ménage (personne seule, en couple, avec enfants) jouent également un rôle important dans l’établissement de la facture énergétique.
Pour les autres Ménages :
RÉPARTITION À PART ÉGALE ENTRE L’ÉNERGIE
DU LOGEMENT ET LES CARBURANTS POUR LE
TRANSPORT INDIVIDUEL
SELON LE MODE DE CHAUFFAGE CHOISI
LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE, HORS CARBURANT,
S’ÉLEVAIT EN MOYENNE À :
2017en
La facture énergétique
des ménages
37%
DES MÉNAGES
NE CONSOMMAIENT
PAS DE CARBURANT
~30%DES DÉPENSES
TOTALES
CORRESPONDENT AU
MONTANT PAYÉ
POUR LA FACTURE
ÉLECTRIQUE
1693€ POUR LES
MÉNAGES SE
CHAUFFANT AU
GAZ NATUREL
2448€ POUR
LES MÉNAGES
SE CHAUFFANT
AU MAZOUT
1129€ POUR
LES MÉNAGES SE
CHAUFFANT DE
MANIÈRE 100%
ÉLECTRIQUE
4.020€/an
335€
/moisCOÛT MOYEN
~ 1600€/an
133€
/mois
2
Les dépenses énergétiques des ménages
victimes des fluctuations des prix
En observant l’évolution des dépenses liées au logement sur la
période de 2007 à 2017, l’année 2007 étant le point de référence,
on constate que les dépenses énergétiques ont enregistré deux
pics (en 2008 et 2013) suivis de deux périodes à la baisse (2009
et 2014-2016). La première baisse était une réponse immédiate
à la crise économique, alors que la deuxième résultait plutôt
d’une tendance de fond sur les prix des produits énergétiques.
Graphique 1 : Des dépenses énergétiques déconnectées
des volumes consommés
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Indice(base100)
Consommation Logement Dépenses énergétiques
logement
60
70
80
90
100
110
120
130
140
150
160
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
Cette évolution caractérisée par un double summum n’est pas
observée auprès de la consommation énergétique moyenne
par ménage. Celle-ci montre plutôt une tendance à la baisse
sur la période de 2007 à 2014. Une explication possible est
l’amélioration continue de l’efficacité énergétique des bâtiments.
En effet, il semble que la consommation moyenne des produits
énergétiques des ménages est de moins en moins importante
par rapport à 2007, malgré la hausse annuelle du nombre des
ménages qui résident au Luxembourg.
Ce résultat nous amène à conclure que les dépenses
énergétiques des ménages sont influencées davantage par la
composante « prix des produits énergétiques » que par celle
des « volumes consommés ».
Graphique 2 : Des fluctuations de prix qui conditionnent
les dépenses en mazout
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Indice(base100)
Dépenses énergétiques Mazout Prix Mazout
60
70
80
90
100
110
120
130
140
150
160
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
Les ménages se chauffant au mazout sont d’ailleurs plus
impactés par les fluctuations de prix que les ménages se
chauffant au gaz naturel.
Graphique 3 : Fortes fluctuations des dépenses en mazout
60
70
80
90
100
110
120
130
140
150
160
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Indice(base100)
Electricité Mazout Gaz naturel
Dépenses énergétiques
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
La fluctuation importante des prix du mazout et son coût
supérieur par chaleur récupérée expliquent probablement le
déclin de ce système de chauffage : en 2007, 50% de ménages se
chauffaient au mazout, en 2017, ils ne sont plus que 27%.
Les spécificités du logement jouent un rôle
important dans les dépenses énergétiques
Le coût d’entretien d’une maison est généralement plus élevé
que celui d’un appartement et ceci est aussi vrai du point de
vue énergétique. En 2017, les ménages vivant dans une maison
ont dépensé en moyenne 2356 EUR/an pour l’énergie de leur
logement contre 1310 EUR/an pour les ménages habitant un
appartement/studio. Se loger dans une maison, où la surface
est en moyenne plus grande que celle d’un appartement,
implique une augmentation des dépenses pour toutes les
formes de chauffage.
En moyenne, les dépenses énergétiques du logement ont diminué
dans les maisons individuelles et dans les appartements entre
2007 et 2017. Mais tous les ménages n’ont pas bénéficié de cette
réduction : les factures énergétiques des logements chauffés au
mazout ont augmenté entre ces deux années.
3
Tableau 1 : Dépenses énergétiques moyennes en EUR/an par typologie
de logement en 2017 et leur évolution par rapport à 2007	
Maison individuelle Appartement/studio
Du logement (sans
carburant)
2356
(-4%)
1310
(-3%)
 
	
Chauffage électrique :
Électricité
1421
(-13%)
794
(-14%)
 
	
Chauffage au gaz :
Électricité
816
(-10%)
471
(-15%)
Gaz naturel
1396
(+12%)
810
(+12%)
 
	
Chauffage au mazout :
Électricité
924
(+4%)
615
(+4%)
Mazout
1790
(+4%)
991
(+13%)
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
En ce qui concerne l’efficacité des bâtiments (isolation et
système de chauffage confondus), les maisons semblent
bénéficier de plus d’améliorations. En regardant les dépenses
énergétiques moyennes par surface du logement et par
années de construction, on constate une forte réduction des
dépenses énergétiques dans les bâtiments les plus récents
(2011 et après) par rapport aux logements bâtis entre 1919-
1945. Bien qu’un tel résultat s’applique tant aux maisons
qu’aux appartements, on note également que les dépenses
d’énergie (par m²) associées aux appartements sont toujours
plus élevées que celles liées aux maisons, indépendamment de
l’ancienneté du logement.
Graphique 4 : Des constructions récentes moins énergivores
5
10
0
15
20
25
30
1919-
1945
1946-
1960
1961-
1980
1981-
1995
1996-
2010
2011 et
après
Dépensesénergétiquesmoy.
dulogementparm²
Maison individuelle Appartement, studio
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
Ce constat peut s’expliquer pour deux raisons :
	∫ la surface moyenne des appartements est inférieure à
celle des maisons ; et
	∫ les ménages vivant dans des maisons sont principalement
des propriétaires qui ont un plein contrôle sur la
rénovation/transformation énergétique de leur logement.
Les dépenses énergétiques des ménages sont
plus élevées en zone rurale
La zone de résidence révèle aussi une disparité énergétique entre
les ménages urbains et ruraux. Une explication plausible à cette
disparité est que ces derniers ont des logements plus grands,
en moyenne, et qu’ils représentent la majorité des maisons au
Luxembourg: 80% des logements en zone rurale sont des maisons,
contre 40% en zone urbaine. Ceci dit, peu importe la zone habitée,
tous les ménages ont vu en moyenne leurs dépenses énergétiques
pour le logement diminuer entre 2007 et 2017.
Tableau 2 : Dépenses énergétiques moyenne en EUR/an par zone de résidence en 2017 et leur évolution par rapport à 2007
Zone Urbaine Zone Intermédiaire Zone Rurale
	Carburant moyenne en EUR
 1831
(2%)
 2102
(1%)
 2269
(20%)
	 Logement moyenne en EUR
1539
(-5%)
2003
(-11%)
2334
(-5%)
Surface moyenne en m² 106 146 160
Chauffage : dont  en %
électrique 6.0 8.3 16.2
Gaz naturel 86.7 58.4 13.3
Mazout 7.3 33.3 70.5
Type de logement : dont  en %
Maison individuelle 36.2 59.4 80.3
Appartement, studio 60.0 40.4 19.1
Autre 3.8 0.2 0.5
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
4
Les logements en zone rurale sont plus grands que ceux en zone
urbaine, et ce d’environ 60 m² (cf. tableau 2). La différence de
facture énergétique entre un ménage urbain et un ménage rural
est essentiellement due au type de produits énergétiques utilisés
pour le chauffage du logement. En zone rurale, la majorité des
ménages (70%) utilisent le mazout de chauffage dont le prix
s’élevait, en 2017, à 5,4 cents €/kWh, alors que les ménages
urbains s’orientent préférentiellement vers le chauffage au gaz
naturel dont le prix était moindre (4,1 cents €/kWh).
Les dépenses énergétiques des ménages des zones rurales sont
plus élevées en termes de transport individuel, car ils doivent
utiliser plus souvent leurs véhicules dans leur vie quotidienne
(travail, école, courses, …). De plus, les ménages ruraux sont les
principaux impactés par l’augmentation des prix des carburants
observée entre 2007 et 2017. Les dépenses en énergie pour le
transport individuel étaient en moyenne de 1831 €/an pour un
ménage urbain alors qu’elles s’élevaient à 2269 €/an pour les
ménages en zone rurale.
Les personnes seules sont les plus touchées par
les dépenses énergétiques élevées
La taille du ménage influence particulièrement les dépenses
d’énergie et notamment la facture électrique. Si une personne
seule dépensait en moyenne 500 EUR/an pour l’électricité, ce
montant était multiplié par 1,5 pour un couple et par 2,2 pour un
ménage de grande taille (trois adultes ou plus). Pour ce qui est des
logements au gaz naturel, deux adultes dépensaient en moyenne
344 EUR/an de plus qu’une personne seule, et ce montant allait
jusqu’à 508 EUR/an pour un ménage de grande taille.
Tableau 3 : Dépenses
énergétiques moyennes par
typologie de ménage, 2017
Logement
Électricité
Chauffage
Gaz Mazout
Un adulte 511 813 1511
Un adulte avec enfant(s) 704 1116 1415
Deux adultes 781 1157 1565
Deux adultes avec enfant(s) 840 1192 1509
Trois adultes ou plus 1099 1321 1813
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
La taille du ménage est sans surprise corrélée à la surface du
logement : une personne seule a tendance à habiter dans une
résidence plus petite (98 m² en moyenne) par rapport aux autres
ménages (158 m² pour deux adultes avec enfant). Ceci dit, les
besoins énergétiques minimum font qu’un ménage d’une seule
personne a des dépenses énergétiques moyennes par m² plus
élevées que les autres types de ménages.
Graphique 5 : Les personnes seules payent plus au m²
Dépensesénergétiqueseuros/m2
Surfacemoyenneenm2
0
20
40
60
80
100
120
140
160
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
20
un adulte un adulte avec
enfant(s)
deux adultes deux adultes avec
enfant(s)
Dépenses énergétiques moyennes du logement Surface moyenne
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
En regardant les dépenses d’énergie totales (logement et
transport)partypologiedeménage,onconstatequelespersonnes
seules sont également les plus impactées : les dépenses totales
doublent si on y ajoute les dépenses en carburant.
Graphique 6 : La moitié des dépenses énergétiques vont à l’achat
de carburants
0
1000
2000
3000
4000
5000
un
adulte
un adulte
avec
enfant(s)
deux
adultes
deux
adultes avec
enfant(s)
trois
adultes
ou plus
trois adultes
ou plus avec
enfant(s)
Montantmoyen(enEUR)
Dépenses énergétiques Logement Dépenses énergétiques Transport
Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
En conclusion, les dépenses énergétiques des ménages sont
tributaires de la fluctuation des prix, mais le type de chauffage
(gaz naturel, mazout ou 100% électrique), le type de logement
(maison ou appartement), son emplacement (zone urbaine
ou rurale) et la composition du ménage (personne seule, en
couple, avec enfants) jouent également un rôle important dans
l’établissement de la facture énergétique.
Emanuela DI FALCO et Olivier THUNUS
Cette publication n’engage que le STATEC.
emanuela.difalco@statec.etat.lu | olivier.thunus@statec.etat.lu
(+352) 247-74-285 | (+352) 247-84-258
www.statistiques.lu
ISSN 2304-7135
info@statec.etat.lu
Contact:

Contenu connexe

Similaire à Statec

Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...Pôle Réseaux de Chaleur - Cerema
 
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse CoénoveImpact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse CoénoveCoenove
 
Idées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétiqueIdées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétiqueRAC-F
 
Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Nicolas Gauthy
 
Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...
Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...
Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...AREC Occitanie
 
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile foyerbio-encastrable9
 
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile foyerbio-encastrable9
 
Idees recues web
Idees recues webIdees recues web
Idees recues webRAC-F
 
Présidentielles infographie habitat_vf3
Présidentielles infographie habitat_vf3Présidentielles infographie habitat_vf3
Présidentielles infographie habitat_vf3Philo Prt
 
Bioenergies en Allemagne/Germany
Bioenergies en Allemagne/GermanyBioenergies en Allemagne/Germany
Bioenergies en Allemagne/GermanyJulie Rochefort
 
La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...
La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...
La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...equilibre_des_energies
 
Gestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs Trebaul
Gestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs TrebaulGestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs Trebaul
Gestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs TrebaulAnnika Beckers
 
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017SOREA
 
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçuesEnergies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçuesRAC-F
 
S22 revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018
S22   revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018S22   revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018
S22 revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018KYLIA France
 

Similaire à Statec (20)

Chiffres clés de l’énergie – édition 2013
Chiffres clés de l’énergie – édition 2013Chiffres clés de l’énergie – édition 2013
Chiffres clés de l’énergie – édition 2013
 
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
Enquête Performance de l'Habitat, Équipements, Besoins et USages de l’énergie...
 
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse CoénoveImpact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
 
Idées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétiqueIdées reçues - Transition énergétique
Idées reçues - Transition énergétique
 
Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050Transition energetique: le scénario Terra 2050
Transition energetique: le scénario Terra 2050
 
Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...
Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...
Bénédicte RIEY, animatrice de l'Oremip a présenté l'étude nouvellement produi...
 
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
 
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
Une cheminee ethanol dans votre domicile
 
Idees recues web
Idees recues webIdees recues web
Idees recues web
 
Présidentielles infographie habitat_vf3
Présidentielles infographie habitat_vf3Présidentielles infographie habitat_vf3
Présidentielles infographie habitat_vf3
 
Bioenergies en Allemagne/Germany
Bioenergies en Allemagne/GermanyBioenergies en Allemagne/Germany
Bioenergies en Allemagne/Germany
 
Soréa mag juin 2017
Soréa mag juin 2017Soréa mag juin 2017
Soréa mag juin 2017
 
Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014
Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014
Chiffres clés des énergies renouvelables - Édition 2014
 
La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...
La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...
La contribution de l'Association Equilibre des Energies au Plan rénovation én...
 
Gestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs Trebaul
Gestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs TrebaulGestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs Trebaul
Gestion - Electricité : comment limiter la hausse des coûts par Anaïs Trebaul
 
Sowatt'mag mai 2017
Sowatt'mag mai 2017Sowatt'mag mai 2017
Sowatt'mag mai 2017
 
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
Sowatt Mag' n°3 - Mai 2017
 
Performance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufsPerformance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufs
 
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçuesEnergies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
Energies Renouvelables : En finir avec les idées reçues
 
S22 revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018
S22   revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018S22   revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018
S22 revue de presse kylia - semaine du 21 au 27 mai 2018
 

Plus de Paperjam_redaction

rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfrapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfPaperjam_redaction
 
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfLere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfPaperjam_redaction
 
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfBank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfPaperjam_redaction
 
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfBank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfPaperjam_redaction
 
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPatents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPaperjam_redaction
 
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfRapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfPaperjam_redaction
 
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfEuropean innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfPaperjam_redaction
 
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Paperjam_redaction
 
IMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfIMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfPaperjam_redaction
 
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdfConférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdfPaperjam_redaction
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023Paperjam_redaction
 

Plus de Paperjam_redaction (20)

rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdfrapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
rapport-compte-gnral-2022-vf.pdf
 
ADC2023.pdf
ADC2023.pdfADC2023.pdf
ADC2023.pdf
 
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdfLere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
Lere-de-lIA_Opportunites-et-defis_Fondation-IDEA-asbl_VD.pdf
 
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdfBank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts FinTechs_October 2023_v5.pdf
 
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdfBank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
Bank account in Luxembourg - Contacts AIFs_October 2023_final_v2.pdf
 
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdfPatents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
Patents-trade-marks-and-startup-finance-study.pdf
 
Bulletin du Statec
Bulletin du StatecBulletin du Statec
Bulletin du Statec
 
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdfRapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
Rapport d'analyse 8 - subvention de loyer.pdf
 
Note 34.pdf
Note 34.pdfNote 34.pdf
Note 34.pdf
 
Note 35.pdf
Note 35.pdfNote 35.pdf
Note 35.pdf
 
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdfEuropean innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
European innovation scoreboard 2022-KI0922386ENN (1).pdf
 
Lettre d'intention LU-BE.pdf
Lettre d'intention LU-BE.pdfLettre d'intention LU-BE.pdf
Lettre d'intention LU-BE.pdf
 
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
Affiche Mouvement Social L01B Metz Thionville Luxembourg du mardi 26 septembr...
 
IMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdfIMD World Talent Report 2023.pdf
IMD World Talent Report 2023.pdf
 
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdfConférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
Conférence Luxembourg Stratégie - Programme - 26.09.23[19].pdf
 
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
RÈGLEMENT (UE) 2023/1115 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 31 mai 2023
 
Asti.pdf
Asti.pdfAsti.pdf
Asti.pdf
 
2023-26-inf-fr.docx.pdf
2023-26-inf-fr.docx.pdf2023-26-inf-fr.docx.pdf
2023-26-inf-fr.docx.pdf
 
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdfCGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
CGFP-WAHLPRÜFSTEINE.pdf
 
OGBL.pdf
OGBL.pdfOGBL.pdf
OGBL.pdf
 

Dernier

analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptxanalyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptxHadJer61
 
To_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentationTo_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentationbahija babzine
 
Bidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from TransformersBidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from Transformersbahija babzine
 
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel AttalELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attalcontact Elabe
 
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023France Travail
 
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...France Travail
 

Dernier (6)

analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptxanalyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
analyse husseindey AMIROUCHE Abdeslem.pptx
 
To_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentationTo_understand_transformers_together presentation
To_understand_transformers_together presentation
 
Bidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from TransformersBidirectional Encoder Representations from Transformers
Bidirectional Encoder Representations from Transformers
 
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel AttalELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
ELABE BFMTV L'Opinion en direct - Les Français et les 100 jours de Gabriel Attal
 
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
Le contrôle de la recherche d'emploi en 2023
 
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
Montant moyen du droit d'allocation chômage versé aux demandeurs d'emploi ind...
 

Statec

  • 1. N° 01 01/2021 La facture énergétique des ménages En 2017, la facture énergétique des ménages s’élevait en moyenne à environ 4020 EUR par an (soit 335 EUR par mois) se répartissant à part égale entre l’énergie du logement et les carburants pour le transport individuel. Ce montant est quasi équivalent à celui payé en 2007 (4050 EUR). Le coût moyen des produits énergétiques correspondait à 1600 environ EUR par an (soit 133 EUR par mois) pour les ménages qui ne consommaient pas de carburant (37%). Les dépenses énergétiques des ménages sont tributaires de la fluctuation des prix, mais le type de chauffage (gaz naturel, mazout ou 100% électrique), le type de logement (maison ou appartement), son emplacement (zone urbaine ou rurale) et la composition du ménage (personne seule, en couple, avec enfants) jouent également un rôle important dans l’établissement de la facture énergétique. Pour les autres Ménages : RÉPARTITION À PART ÉGALE ENTRE L’ÉNERGIE DU LOGEMENT ET LES CARBURANTS POUR LE TRANSPORT INDIVIDUEL SELON LE MODE DE CHAUFFAGE CHOISI LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE, HORS CARBURANT, S’ÉLEVAIT EN MOYENNE À : 2017en La facture énergétique des ménages 37% DES MÉNAGES NE CONSOMMAIENT PAS DE CARBURANT ~30%DES DÉPENSES TOTALES CORRESPONDENT AU MONTANT PAYÉ POUR LA FACTURE ÉLECTRIQUE 1693€ POUR LES MÉNAGES SE CHAUFFANT AU GAZ NATUREL 2448€ POUR LES MÉNAGES SE CHAUFFANT AU MAZOUT 1129€ POUR LES MÉNAGES SE CHAUFFANT DE MANIÈRE 100% ÉLECTRIQUE 4.020€/an 335€ /moisCOÛT MOYEN ~ 1600€/an 133€ /mois
  • 2. 2 Les dépenses énergétiques des ménages victimes des fluctuations des prix En observant l’évolution des dépenses liées au logement sur la période de 2007 à 2017, l’année 2007 étant le point de référence, on constate que les dépenses énergétiques ont enregistré deux pics (en 2008 et 2013) suivis de deux périodes à la baisse (2009 et 2014-2016). La première baisse était une réponse immédiate à la crise économique, alors que la deuxième résultait plutôt d’une tendance de fond sur les prix des produits énergétiques. Graphique 1 : Des dépenses énergétiques déconnectées des volumes consommés 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Indice(base100) Consommation Logement Dépenses énergétiques logement 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs Cette évolution caractérisée par un double summum n’est pas observée auprès de la consommation énergétique moyenne par ménage. Celle-ci montre plutôt une tendance à la baisse sur la période de 2007 à 2014. Une explication possible est l’amélioration continue de l’efficacité énergétique des bâtiments. En effet, il semble que la consommation moyenne des produits énergétiques des ménages est de moins en moins importante par rapport à 2007, malgré la hausse annuelle du nombre des ménages qui résident au Luxembourg. Ce résultat nous amène à conclure que les dépenses énergétiques des ménages sont influencées davantage par la composante « prix des produits énergétiques » que par celle des « volumes consommés ». Graphique 2 : Des fluctuations de prix qui conditionnent les dépenses en mazout 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Indice(base100) Dépenses énergétiques Mazout Prix Mazout 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs Les ménages se chauffant au mazout sont d’ailleurs plus impactés par les fluctuations de prix que les ménages se chauffant au gaz naturel. Graphique 3 : Fortes fluctuations des dépenses en mazout 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Indice(base100) Electricité Mazout Gaz naturel Dépenses énergétiques Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs La fluctuation importante des prix du mazout et son coût supérieur par chaleur récupérée expliquent probablement le déclin de ce système de chauffage : en 2007, 50% de ménages se chauffaient au mazout, en 2017, ils ne sont plus que 27%. Les spécificités du logement jouent un rôle important dans les dépenses énergétiques Le coût d’entretien d’une maison est généralement plus élevé que celui d’un appartement et ceci est aussi vrai du point de vue énergétique. En 2017, les ménages vivant dans une maison ont dépensé en moyenne 2356 EUR/an pour l’énergie de leur logement contre 1310 EUR/an pour les ménages habitant un appartement/studio. Se loger dans une maison, où la surface est en moyenne plus grande que celle d’un appartement, implique une augmentation des dépenses pour toutes les formes de chauffage. En moyenne, les dépenses énergétiques du logement ont diminué dans les maisons individuelles et dans les appartements entre 2007 et 2017. Mais tous les ménages n’ont pas bénéficié de cette réduction : les factures énergétiques des logements chauffés au mazout ont augmenté entre ces deux années.
  • 3. 3 Tableau 1 : Dépenses énergétiques moyennes en EUR/an par typologie de logement en 2017 et leur évolution par rapport à 2007 Maison individuelle Appartement/studio Du logement (sans carburant) 2356 (-4%) 1310 (-3%)   Chauffage électrique : Électricité 1421 (-13%) 794 (-14%)   Chauffage au gaz : Électricité 816 (-10%) 471 (-15%) Gaz naturel 1396 (+12%) 810 (+12%)   Chauffage au mazout : Électricité 924 (+4%) 615 (+4%) Mazout 1790 (+4%) 991 (+13%) Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs En ce qui concerne l’efficacité des bâtiments (isolation et système de chauffage confondus), les maisons semblent bénéficier de plus d’améliorations. En regardant les dépenses énergétiques moyennes par surface du logement et par années de construction, on constate une forte réduction des dépenses énergétiques dans les bâtiments les plus récents (2011 et après) par rapport aux logements bâtis entre 1919- 1945. Bien qu’un tel résultat s’applique tant aux maisons qu’aux appartements, on note également que les dépenses d’énergie (par m²) associées aux appartements sont toujours plus élevées que celles liées aux maisons, indépendamment de l’ancienneté du logement. Graphique 4 : Des constructions récentes moins énergivores 5 10 0 15 20 25 30 1919- 1945 1946- 1960 1961- 1980 1981- 1995 1996- 2010 2011 et après Dépensesénergétiquesmoy. dulogementparm² Maison individuelle Appartement, studio Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs Ce constat peut s’expliquer pour deux raisons : ∫ la surface moyenne des appartements est inférieure à celle des maisons ; et ∫ les ménages vivant dans des maisons sont principalement des propriétaires qui ont un plein contrôle sur la rénovation/transformation énergétique de leur logement. Les dépenses énergétiques des ménages sont plus élevées en zone rurale La zone de résidence révèle aussi une disparité énergétique entre les ménages urbains et ruraux. Une explication plausible à cette disparité est que ces derniers ont des logements plus grands, en moyenne, et qu’ils représentent la majorité des maisons au Luxembourg: 80% des logements en zone rurale sont des maisons, contre 40% en zone urbaine. Ceci dit, peu importe la zone habitée, tous les ménages ont vu en moyenne leurs dépenses énergétiques pour le logement diminuer entre 2007 et 2017. Tableau 2 : Dépenses énergétiques moyenne en EUR/an par zone de résidence en 2017 et leur évolution par rapport à 2007 Zone Urbaine Zone Intermédiaire Zone Rurale Carburant moyenne en EUR  1831 (2%)  2102 (1%)  2269 (20%) Logement moyenne en EUR 1539 (-5%) 2003 (-11%) 2334 (-5%) Surface moyenne en m² 106 146 160 Chauffage : dont  en % électrique 6.0 8.3 16.2 Gaz naturel 86.7 58.4 13.3 Mazout 7.3 33.3 70.5 Type de logement : dont  en % Maison individuelle 36.2 59.4 80.3 Appartement, studio 60.0 40.4 19.1 Autre 3.8 0.2 0.5 Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs
  • 4. 4 Les logements en zone rurale sont plus grands que ceux en zone urbaine, et ce d’environ 60 m² (cf. tableau 2). La différence de facture énergétique entre un ménage urbain et un ménage rural est essentiellement due au type de produits énergétiques utilisés pour le chauffage du logement. En zone rurale, la majorité des ménages (70%) utilisent le mazout de chauffage dont le prix s’élevait, en 2017, à 5,4 cents €/kWh, alors que les ménages urbains s’orientent préférentiellement vers le chauffage au gaz naturel dont le prix était moindre (4,1 cents €/kWh). Les dépenses énergétiques des ménages des zones rurales sont plus élevées en termes de transport individuel, car ils doivent utiliser plus souvent leurs véhicules dans leur vie quotidienne (travail, école, courses, …). De plus, les ménages ruraux sont les principaux impactés par l’augmentation des prix des carburants observée entre 2007 et 2017. Les dépenses en énergie pour le transport individuel étaient en moyenne de 1831 €/an pour un ménage urbain alors qu’elles s’élevaient à 2269 €/an pour les ménages en zone rurale. Les personnes seules sont les plus touchées par les dépenses énergétiques élevées La taille du ménage influence particulièrement les dépenses d’énergie et notamment la facture électrique. Si une personne seule dépensait en moyenne 500 EUR/an pour l’électricité, ce montant était multiplié par 1,5 pour un couple et par 2,2 pour un ménage de grande taille (trois adultes ou plus). Pour ce qui est des logements au gaz naturel, deux adultes dépensaient en moyenne 344 EUR/an de plus qu’une personne seule, et ce montant allait jusqu’à 508 EUR/an pour un ménage de grande taille. Tableau 3 : Dépenses énergétiques moyennes par typologie de ménage, 2017 Logement Électricité Chauffage Gaz Mazout Un adulte 511 813 1511 Un adulte avec enfant(s) 704 1116 1415 Deux adultes 781 1157 1565 Deux adultes avec enfant(s) 840 1192 1509 Trois adultes ou plus 1099 1321 1813 Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs La taille du ménage est sans surprise corrélée à la surface du logement : une personne seule a tendance à habiter dans une résidence plus petite (98 m² en moyenne) par rapport aux autres ménages (158 m² pour deux adultes avec enfant). Ceci dit, les besoins énergétiques minimum font qu’un ménage d’une seule personne a des dépenses énergétiques moyennes par m² plus élevées que les autres types de ménages. Graphique 5 : Les personnes seules payent plus au m² Dépensesénergétiqueseuros/m2 Surfacemoyenneenm2 0 20 40 60 80 100 120 140 160 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 un adulte un adulte avec enfant(s) deux adultes deux adultes avec enfant(s) Dépenses énergétiques moyennes du logement Surface moyenne Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs En regardant les dépenses d’énergie totales (logement et transport)partypologiedeménage,onconstatequelespersonnes seules sont également les plus impactées : les dépenses totales doublent si on y ajoute les dépenses en carburant. Graphique 6 : La moitié des dépenses énergétiques vont à l’achat de carburants 0 1000 2000 3000 4000 5000 un adulte un adulte avec enfant(s) deux adultes deux adultes avec enfant(s) trois adultes ou plus trois adultes ou plus avec enfant(s) Montantmoyen(enEUR) Dépenses énergétiques Logement Dépenses énergétiques Transport Source : enquête sur le budget des ménages, calcul des auteurs En conclusion, les dépenses énergétiques des ménages sont tributaires de la fluctuation des prix, mais le type de chauffage (gaz naturel, mazout ou 100% électrique), le type de logement (maison ou appartement), son emplacement (zone urbaine ou rurale) et la composition du ménage (personne seule, en couple, avec enfants) jouent également un rôle important dans l’établissement de la facture énergétique. Emanuela DI FALCO et Olivier THUNUS Cette publication n’engage que le STATEC. emanuela.difalco@statec.etat.lu | olivier.thunus@statec.etat.lu (+352) 247-74-285 | (+352) 247-84-258 www.statistiques.lu ISSN 2304-7135 info@statec.etat.lu Contact: