OI?  Journal de Quartier                                                                QU                                ...
L’AGENDA                           DU QUARTIERAfin d’animer le quartierde ST Marc, le collectif“Saint-Marc en fête” pro-po...
H I S T O I R E D E S A I N T- M A R CAu début du XIX siècle, Saint-Marc dénommé                                       Ce ...
V I V R E S A I N T- M A R CCompte-Rendu de la réunion de la cellule de veille du 25 janvier.Madame Cibaud, adjointe à la ...
"Brève de trottoirs"C I TO Y E N N E S                Exposées à tous ventsC I TO Y E N N E S QUESTIONSQUESTIONS          ...
CONSEIL CONSULTATIF DE QUARTIER (CCQ)                                                                Groupe thématique :  ...
RENCONTRES                                                        mor ! Pari réussi avec le départ d’un car de            ...
LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI?  Maquereaux à la crème      avec l’aimable autorisation de Françoise Buisson auteur d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Numero 12 saint marc 10

938 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
938
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Numero 12 saint marc 10

  1. 1. OI? Journal de Quartier QU mars ARC avril T-M mai 2010 AIN LE S numéro 12 Page 2 Le Saint-Marc quoi ? AGENDA Infos pratiques Après que l’hiver nous eut recouverts de son blanc manteau voici que la nature reverdit et bourgeonne à nouveau. SOMMAIRE Enfin nous repasserons sur le pont du Forestou, qui durant encore Page 3EDITORIAL quelques mois sera sans risque de verglas, afin de nous rendre aux Histoire de Saint- différents ports (plaisance et commerce), sans cesse en renouvel- Marc lement avec les nouveaux espaces du Moulin-Blanc. Pour cela retrouvons le chemin de grève. Mais avant prenons soin la place Vinet de ranger nos poubelles pour laisser un peu de place aux piétons. Nous prendrons connaissance des avancements et des propositions Page 4 du Conseil de Quartier quant à la rue Simon au bourg de Saint- VIVRE SAINT-MARC Marc. Nous rencontrerons l’associationAmicale d’Entraide pour une La cellule de Meilleure Vie. veille du port Pour finir nous pourrons déguster un bonne recette de maquereau à la crème voire même de la partager avec ses amis ou par exem- Page 5 ple lors de la fête des voisins fin mai. QUESTIONS CITOYENNES Que la chaleur de l’été nous réchauffe et nous hale à souhait. les déchets. Kenavo. chemin de grève Page 6 CONSEIL CONSULTA- TIF La commission urbanisme Page7 RENCONTRE l’association AEMV Page 8 LA BONNE RECETTE DU ST MARC-QUOI. PARLONS BRETON
  2. 2. L’AGENDA DU QUARTIERAfin d’animer le quartierde ST Marc, le collectif“Saint-Marc en fête” pro-pose tout au long de l’an-née diverses animations. MARSCe comité est ouvert àtoutes les personnes inté- Aressées, pour participer àla réflexion et à la mise en Rappel la date limite de dépôt du questionnaire concernant les déchets Toeuvre des projets. verts est repoussée jusque fin avril. p pContact : 02 98 00 85 78 2-27 : exposition Artitude “Passage” de Mich Mao, sculptures. l 13 : Café Mémoire, avec le collectif “Mémoire de Saint-Marc, MPT du n Guelmeur. l INFOS 20 : concert à 21h, Ya du monde au balcon, au PLPR c PRATIQUES 21 Ciné Café Dimanche : projection du film “La môme”à la MPT du Guel- é v meur. A 21 à 17H à l’église de Saint-Marc concert de l’Ensemble “Les 4 Vents”or- r la Mairie ganisé par l’école de Kerisbian. gServices ouverts 27 à 16H : Conte pour enfants, à partir de 3 ans, dans le cadre du festi- d au public val Petite Marée à la MPT du Guelmeur. B du lundi au ven- 27 journée d’échange et de réflexion pour les associations d’éducation c dredi de 8h30 à populaire FLSM AVRIL c12h00 et de 13h30 q à 17h30 31/03 au 10 : exposition La joie de peindre “Effets de lumière”salle d’ex- c s position à la mairie de Saint-Marc. p samedi de 4 : Loto de la MPT du Guelmeur au gymnase de Quilbignon, pour finan- 9h00 à 12h00 cer un W.E à Eurodisney avec des familles du quartier. D d 9-14 : en collaboration avec le CS et la MPT de Pen Ar Etat civil Creach et le PLPR, les Rendez Vous du Printemps 2010 (gratuit), avec : L domaine Public m Expo, "la boîte à souvenirs" du 8 au 30 avril vernissage le 8 au PLPR) d Cimetière 10-11 : fête de la poterie “Autour du pot” à la MPT du Guelmeur (concession) 9 à 18h18 "moyen plume" de la compagnie Tango Sumo avec le Four- E Inscription aux neau, école du Pilier Rouge-Pen Ar Creach L écoles. 10 à 9h : petit déjeuner impro au Pont Neuf avec la tCartes de trans- t Libido et les Sonneurs de Siam eports - tarifs spé- 11 à 16h30 à léglise Saint Jean, concert de lorchestre de lUBO. v ciaux. 14 à 10h30 au Patro, spectacle des clakbitumes, Recensement. « lattirail dune boite détoiles » pour les 3 à 6 ans, sur réservation EListe électorale... 19-23 : séjour multisport et découverte pour les enfants de 7 à 14 ans, à m n Plouneour-trez organisé par le Foyer laïque Saint-Marc. c MAI MARCHÉ s d Saint-Marc : 6 : concerts des fanfares mardi matin. 26 : fête de l’enfance au FLSM ouverte à tous les enfants sur le thème L du droit à l’expression. s JUIN v j Pilier-Rouge : 3 et 4 à 20h30, Ar Vro Bagan, avec son nouveau spectacle 1mardi et vendredi "Divroa, Bretagne terre dexil"...au PLPR G matin. 12 : fête de l’été à la MPT du Guelmeur. r c 26 Concert et exposition à la chapelle Notre Dame du Bon Port. m Petit Paris : L Votre journal, est édité sur papier recyclé, mercredi matin “le Saint-Marc Quoi ?” est en dépôt chez les commerçants du quartier que nous remercions s c pour leur soutien e Le comité de rédaction lance un appel aux bonnes volontés pour la participation au journal. PAGE 2 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 12
  3. 3. H I S T O I R E D E S A I N T- M A R CAu début du XIX siècle, Saint-Marc dénommé Ce n’est qu’en juillet 1862 que le conseil muni-Tréninez jusqu’en 1769, est un paisible port de cipal se prononce définitivement pour la trans-pêcheurs au pied de la falaise, tenu longtemps plantation du bourg vers le champ Vinet. “Onpour un “pays perdu” ou comme un paradis, si sait que le tracé du chemin de fer est définitif, L’histoirel’on croit Cambry dans son “voyage dans le Fi- que les travaux vont commencer bientôt”. Denistère”. “Allez à Saint-Marc, vous qui aimez plus la Compagnie des Chemins de Fer offreles émotions calmes et pures ; sa solitude vousconvient, vous y serez heureux, vous qui de la 17000 francs pour la compensation du terrain qui va être pris sur le cimetière.éprouvez des jouissances indicibles qui ne Place Vinet.vous laisseront ni troubles ni remords”. Initialement, la gare des chemins de fer devaitAncienne trêve de Lambezellec, devenue pa- s’élever dans les quartiers de Keruscun. Or, leroisse en 1823, le bourg de Saint-Marc, est or- nouveau port de commerce devant se situer àganisé aux abords de son église (Notre Dame Porstrein entraîne la modification du tracé desdu Bon Port) en bord de rade. voies qui sont de ce fait prolongées jusqu’aux portes de Brest.Bien que restaurée sous l’égide de l’abbé Co-caign, cette dernière est vétuste et ne peut Monsieur Bourdais, architecte à Brest, est encontenir que 350 personnes. On se pose la charge de la réalisation définitive des plansquestion de savoir s’il faut la restaurer ou en des bâtiments, public et église, et détablir leconstruire une nouvelle. Quelques propositions plan régulateur du nouveau bourg.sont faites mais en 1845 aucune décision n’estprise. Le comité de La ligne de chemins de fer Rennes-Brest est rédaction inaugurée officiellement le 25 avril 1865 enD’autre part, le conseil municipal est déjà en- Jeannine Arzur présence du Ministre des Travaux Publics, re-detté par la construction de l’école communale. présentant lempereur Napoléon III. Brest estLe 7 décembre 1848 “ il refuse même de se M.Hélène Bosseur reliée à la capitale en moins de 17 heures.mettre en dépense pour acheter un drapeau et J.Yves Guéguéniat En juin 1865, la mairie et l’école des garçonsdes écharpes tricolores ”. Patrick Calvez (110 élèves) sont terminées, l’église et le pres- bytère sont livrés. Le transfert a eu lieu aupara-En 1852, la population est de 1402 habitants. François Grosjean vant.Les travaux préparatoires induits par la créa- Leduc Romariction du port de commerce attirent une popula- M et Mme Martin A la fin de l’année, il ne reste au vieux bourgtion croissante. L’église devient, de plus, petite que 4 maisons et une maison de campagneet délabrée. Tout ceci perturbe grandement la Joël Ménec voisine dont l’école des filles (fin de lavie à Saint-Marc. Jeannine Simon construction en juillet 1866) Mme Vinet est donc à l’origine, comme princi-En 1856, les édiles étudient toujours les pal donatrice, de l’établissement du nouveaumoyens de rajeunir le bourg et d’y élever une bourg de Saint-Marc sur les hauteurs.nouvelle église. Ils apprennent alors que lechemin de fer projeté entre Paris et Brest pas- Depuis la place de l’église porte son nom.sera probablement près de l’église, en tout cas Trois mairesdans le cimetière. successifs (M Keraudry 1841-Les projets sommeillent toujours en 1858. En 1853, M Labatseptembre, de cette année là, Mme Vinet, 1853-1863, Mveuve depuis mars d’un riche propriétaire (ad- Jouveau-Du-joint au maire puis conseiller municipal 1830- breuil 1853-1846) donne à la commune un champs appelé 1884 et unGoarem-Poubriquen, situé sur le bord de la recteur l’Abbéroute du Moulin-Blanc, du côté nord, pour y Cocaign ontconstruire l’église et tous les bâtiments com- contribué àmunaux. cette réalisa- tion.Le maire accepte cette donation et des planssont établis, mais bien des polémiques(lechamp a failli être vendu puis a été loué) vontencore retarder les décisions. PAGE 3 LE SAINT-MARC QUOI ? N°12
  4. 4. V I V R E S A I N T- M A R CCompte-Rendu de la réunion de la cellule de veille du 25 janvier.Madame Cibaud, adjointe à la sécurité et la tranquillité ur-baine ouvre la réunion à 18hDans un premier temps, les nombreuses personnes se pré-sentent mais très rapidement certains représentants insis-tent sur leur rôle et rappellent leur fonction :La région est représentée et d’après la loi du 13/8/2004c’est elle qui a la responsabilité des ports et aéroports (di-rection des transports) et a une antenne à Brest. Elle a re-nouvelé en 2008 à la CCI la gestion du port par contrat.La CCI représentée par Monsieur Nicolas Guevel, 02 98 4687 16 a notamment la responsabilité de la qualité de l’air, de l’eau et de la consommation d’énergie. La CCI fait faire les me-sures et l’Etat contrôle les différents établissements.Le problème d’un déchargement de ciment est soulevé car la CCI n’a pas reçu le message directement, les personnes tou-chées n’ayant pas fait suivre. Désormais si un problème se pose, il faut téléphoner à Nicolas Guevel.Une longue discussion s’engage sur les conditions de déchargement, sur la taille des particules qui doivent être retenues.La région a débloqué 6 millions d’euros, venant des bénéfices de l’exploitation du port, pour améliorer les équipements. Deuxappareils de mesure des poussières en continu ont été achetés et réglés pour pm10 (diamètre des particules inférieures à 10microns, norme imposée) et peuvent être réglés pour pm2,5 (norme future en 2015). Il existe sur Brest 3 points fixes de me-sures dont les résultats sont sur la toile : Airbreizh.Une visite ponctuelle des installations du port est acceptée et sera programmée rapidement.Une étude sur les dangers a été demandée pour mai 2010 à la CCI par l’Etat, la dernière enquête date de 2003 (après l’ex-plosion de Toulouse).Des regroupements ont été faits par l’Etat, la DRIRE disparaît par morceaux, la DREAL a été créée (antenne à Brest) quis’occupe de l’environnement et de la sécurité des véhicules.Dans un deuxième temps, les résultats de Cargill de 2009 ont été présentés (voir fascicule joint) et paraissent satisfaisants.En France le soja et le colza sont moins demandés car produits localement mais Brest garde le même niveau global, le colzaest en progression, le soja en régression. La quantité d’eau est donc en hausse. Les DBO et DCO sont envoyés dans la Step(station d’épuration) et lui sont d’ailleurs nécessaires. Les MES (matières en suspension) sont surveillés par IDHESA maissont en hausse. Le CO2 augmente et c’est dû à la différence d’équilibre entre soja et colza. Les COV (composés organiques volatils) sont dus au dégraissage et restent stables. Les mesures d’émission de poussières sont en passe de dé- pouillement. Il faudrait reculer la date de cette réunion pour avoir tous les résultats. 3 autres ventilateurs seront installés en juin et le bruit devrait encore diminuer. Enfin Madame Urien revient à la charge pour avoir une ré- ponse à sa demande d’élargir la cellule de veille à tous les industriels du port. Madame Cibaud accepte et se chargera de la réalisation. PAGE 4 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 12
  5. 5. "Brève de trottoirs"C I TO Y E N N E S Exposées à tous ventsC I TO Y E N N E S QUESTIONSQUESTIONS Vertes ou jaunes Nous souffrons trop souvent Pauvres poubelles que nous sommes. Plutôt que le trottoir nous aimerions Un abri sec et décoré, Chers maîtres et maîtresses. Ayez donc cette pensée Dans un coin de votre entrée. Rappel : “les bacs doivent être sortis peu de temps avant la collecte : la veille au soir pour une collecte matinale ou à partir de 18 heures pour une collecte en soirée. Les bacs doivent être rentrés le jour même du passage de la benne ( le lendemain matin pour la collecte en soirée). Ils ne doivent en aucun cas rester sur la voie publique” Art 3-02 du règlement conso- lidé de la collecte des déchets ménagers et assimilés. le chemin de Les rues de Saint Marc grève sant, comme souvent, un nom d’origine descriptive, cette liaison avait été appelée du nom de “Chemin LE MOULIN BLANC de Grève”. C’est aussi à cette époque que le bourg Le Chemin de Grève de Saint Marc, - je devrais presque dire le petit port -, fut transféré pour cause “d’arrivée de chemin de fer” sur les hauteurs. Ce chemin devint donc dans La topographie du littoral brestois a bien l’acception populaire la “route du vieux Saint Marc”, changé en un siècle et demi. Dès 1866, il est gagné nom qu’elle porte encore. A son extrémité, nous sur la mer 41 hectares pour la construction du Port avons de nos jours et dénommées depuis 1973 la de Commerce à Porstrein. Peu après, en 1903, ce rue des Celtes et la rue de Kérangall. Seule la voie sera la création de la grande forme de radoub puis maintenant en impasse et ne menant plus qu’à Ty dans les années 30 celle du môle la jouxtant. Dans Yann, porte encore le nom de “Chemin de Grève”. l’immédiat après-guerre on continuera de gagner Mais cette grève est aujourd’hui bien loin. Qui ima- toujours plus de terrain mais c’est à partir du début ginerait que la mer épousait autrefois le tracé des années 60 que la plus importante opération de qu’emprunte aujourd’hui la rue Alain Colas ? Ty conquête de l’espace maritime commencera en li- Yann avait les pieds dans l’eau et les habitants du sière de ce qui avait été la commune de Saint Marc. manoir de Kerbriant avaient leur bateau devant leur C’est la création d’immenses polders qui au fil du grille. temps, seront aménagés, lotis et construits. Déjà les criques de Porstrein et du Moulin Grivart avaient disparu à la fin du 19ème siècle. Seul restait au bas de la vallée descendant du Douric, de Poul ar Bachet et du Forestou, le petit port de Poul- lic al Lor. Plus loin, dans l’anse de Saint Marc avec sa grève populaire que limitait au sud à marée basse le banc de sable, les Brestois, le dimanche, traquaient la crevette. Tout au long de cette côte, serpentait une route construite par les Ponts et Chaussées. Elle avait été livrée à la commune de Saint Marc en 1866 pour relier le nouveau port de commerce à Ké- rangall en passant par le carrefour du gaz. Choisis- PAGE 5 LE SAINT-MARC QUOI ? N°12
  6. 6. CONSEIL CONSULTATIF DE QUARTIER (CCQ) Groupe thématique : “ Urbanisme “. LA COMMISSION DÉPLACEMENT. Abalain Bernard Arzur Jeannine Réflexion et la pâtisserie et la place Simon. La suppression Beziau Marie Claude propositions de du stationnement sur cette portion de la rue de Bocandé Stéphane la commission Verdun permettrait d’agrandir les trottoirs de la Bonderf Marc « déplacements largeur d’une demi-voiture de chaque côté, sans Bonneau Christian »du Conseil gêner la circulation à double sens. Bosseur Marie Hélène Consultatif de Le parking actuel de la rue de Tunisie serait Caudan Sébastien Quartier de mieux fléché et aménagé : revêtement, matéria- Clech Suzanne Coadou Gilbert Saint-Marc lisation des places au sol, éclairage et embellis- Créach Marie Aline concernant le sement, permettant le stationnement gratuit de Cunit Ravet Marie Thérèsestationnement dans le bourg de moyenne et longue durée. De Penanros RolandSaint-Marc. Des places de parking en zone bleue pourraient Floury Gisèle être matérialisées le long de l’église dans sa Gauthier YannLe bourg de Saint-Marc, cœur du quartier, est partie plus étroite, laissant libre laccès à Gélébart Janigapprécié par ses habitants et ses usagers. Il a bé- l’église, par une porte d’un côté, par la rampe Gerault Alainnéficié de l’implantation récente de plusieurs pour handicapés de l’autre. Deux places (une de Gouez Pascalimmeubles. Les commerces, les services, le chaque côté des marches) pourraient être réser- Grosjean François Grosjean Mariemarché y sont présents, à la satisfaction de tous. vées aux familles lors de mariages ou d’enterre- Haage ChristianMais cette attractivité pour le quartier ne va pas ments. Ces propositions amélioreraient la Hascoët Laëtitiasans poser des problèmes de stationnement et de rotation des véhicules et la sécurité des pié- Hû Sarahcirculation qu’il est urgent de résoudre, en dis- tons,pour une nouvelle vitalité du bourg. Jaffré Claudeciplinant le stationnement (voitures ventouses) Ces aménagements,finalement assez simples, Jestin Pierrepour faciliter laccès au bourg. devraient pouvoir se réaliser rapidement sans Jouis AllainLa commission « déplacements » du Conseil trop de frais (si ce n’est sans doute l’élargisse- Laot GermaineConsultatif de Quartier de Saint-Marc a retenu ment des trottoirs). Mais il faut déjà réfléchir à Larquet Thierryla proposition d’une zone bleue, comme cela l’avenir pour le cas probable où le parking de la Larsonneur Mauricette Le Guern Annevient de se faire récemment à Plougastel, se fai- rue de Tunisie se révèlerait trop petit. Léon Jestin Ivanesait déjà à Landerneau, Plabennec…comme à Une solution pourrait consister à mettre égale- Malgorn IrèneGuingamp, Paimpol ou Lorient… ment en parking la partie actuellement réservée Mandon CélineLa France a adopté en 2007 le nouveau disque à un terrain de sport. Ce dernier pourrait se re- Martin Marie Thérèsede stationnement européen, déjà utilisé en Italie, trouver par une utilisation partagée, par conven- Mazalto Vivianeen Allemagne ou en Belgique. Ce disque ne fait tion entre la ville et l’école, en dehors des Menec Joëlmention que de l’heure d’arrivée, la collectivité heures de classe, du terrain de sport de l’école Menez Françoismentionnant par des panneaux le temps imparti privée Saint-Marc, les services de la collectivité Menguy Anniepour le stationnement sur la zone bleue, fonc- se chargeant de sécuriser ce terrain pour la clô- Mévellec Albert Moal Dominiquetionnant, par exemple,de 9h à 12h et de 14h à ture, le revêtement, la séparation avec la cour de Montfort Hélène18h, du lundi au vendredi et le samedi de 9h à l’école, etc… Panaget Christine12h. Ce parking, étant alors agrandi, il serait judi- Pau ValérieNous nous proposons de détailler ci-après les cieux de soumettre aux services du cadastre la Pernot Michelgrandes lignes d’un projet pouvant inspirer une question d’un possible chemin piétonnier de- Péron Jacquesaction rapide de la collectivité. Zone bleue avec puis le fond du parking, rue de Tunisie, et dé- Person Josephdisque pour une heure de stationnement gratuite bouchant sur la rue de Verdun ou même sur le Picart Robertaux endroits suivants : parking devant l’école. Pierron ClaudeParking devant l’école privée Saint-Marc Rue Cette réflexion a fait l’objet de plusieurs réu- Pilven Michelde Verdun, face à la mairie, nions de la commission « Déplacements ». Ponsin Ericsur la place Simon Autour de l’église Saint- Nous espérons qu’elle suscitera l’action de la Rameau ClaudeMarc collectivité pour une mise en œuvre au bénéfice Raoul chantal Reungoat Marie Joséle début de la rue La Bruyère, de tous les habitants et usagers. Rolland Murielledevant la poste, D’autres sujets feront, par la suite, l’objet de Sagot Marie Fernandaune portion rue de Verdun, avant la rue de Ké- nos réunions : la circulation rue du Bot, le sta- Salaun Yvetterampéré tionnement au Pilier Rouge, les liaisons avec Le Sinquin Jean-Michelle parking, rue Jules Collière. Guelmeur, la circulation rue Duchesse Anne, Thinon FrançoiseCette zone bleue étant réalisée, le stationnement faut-il étendre la zone bleue (?) à titre d’exem- Tranvouez Jopeut être supprimé le long de la rue de Verdun ples. D’autres membres de la commission se Wawrzyniak Sylvineentre le parking de l’école privée Saint-Marc et penchent plus spécifiquement sur les déplace-la pâtisserie, deux à trois places pouvant être ments à vélo.conservées en zone bleue, face à la mairie, entre PAGE 6 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 12
  7. 7. RENCONTRES mor ! Pari réussi avec le départ d’un car de Brest le 30 août avec 39 bénévoles ! Les béné- fices de cette manifestation avec un lâcher de Un don de « l’A.E.M.V. », association Saint- ballons étant, en grande partie, reversés à Marcoise l’AEMV.au profit des Enfants malades de « TY-YANN » Les bénéfices récupérés des actions ont permis de remettre en 2007, une somme de 1200 euros pour l’achat d’un siège auto adapté à un enfant atteint de leucodystrophie. En 2008, c’est en-Peu connue sur le quartier de ST-MARC où core 1200 euros qui permettent de boucler leelle a pourtant son siège social, l’association paiement d’une facture d’intervention chirurgi-AEMV Enfants malades (Amicale d’En- cale pour une jeune fille atteinte d’une maladietraide pour une Meilleure Vie) a été créée en rare appelée « Ostéogénèse imparfaite » plus2004 et comprend, à ce jour, un listing gran- connue sous le nom de « Maladie des os dedissant de plus de 110 adhérents et sympa- verre ». En 2009, l’AEMV vient d’offrir le ma-thisants qui interviennent dès que possible tériel spécifique et nécessaire, d’une valeur desur différentes manifestations pour récolter 2400 euros, à la création d’un Espace de sti-des fonds afin d’améliorer la vie quotidienne mulation des sens (SNOEZELEN) destiné auxdes enfants malades. enfants poly-handicapés de la Maison d’en- fants Ty-Yann de Saint-Marc.Cette association a vu le jour suite à une idée L’inauguration de cet Espace s’est déroulé aude son président qui avait été amené à com- mois d’octobre dernier en présence de M. LEbler, en 2000, un manque de bénévoles lors BOURDONNEC Président de Ty-Yann, de M.de l’organisation d’une importante manifes- Pierre LE PECHEUR Directeur de Ty-Yann,tation sportive. Cet appel à l’environnement de Eric CANN Président de l’AEMV , deamical, associatif et professionnel étant Mme GUENNEGUES Responsable de la Pas-réussi, un club de retraités de la presqu’île de serelle, des Membres de l’AEMV et de l’asso-Crozon demandait également la même année ciation Pilidoux.à ce groupe d’amis de les aider par un béné-volat lors du Festival du Bout du Monde. La Contact A.E.M.V. Eric CANN :motivation du groupe prendra son envol… 06.88.96.50.50En 2004, une réflexion est menée entre Siège social: 4 rue Primauguet, Lequelques amis pour améliorer son action tout Guelmeur, BRESTen passant à la vitesse supérieure et ce, pourles enfants malades. C’est ainsi qu’est néel’AEMV. L’association présentera, dès lors,35 bénévoles aux fêtes nautiques de Brest2004 et 2008 ainsi qu’une cinquantaine debénévoles à chaque Festival. En 2009, outrele Festival du Bout du Monde, le président asouhaité diversifier l’action de l’associationpar une participation à l’organisation d’unStock-Cars à Caulnes dans les Côtes d’Ar- PAGE 7 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 12
  8. 8. LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI? Maquereaux à la crème avec l’aimable autorisation de Françoise Buisson auteur de “cuisines des iles” Hacher menu les citrons.6 petits maquereaux Vider les poissons et les farcir avec les citrons.50 g de beurre Les mettre dans un plat beurré allant au four.150 g de crème fraîche : Mélanger la crème fraîche, la moutarde, le sel et150 g de moutarde le poivre.2 citrons Verser cette sauce sur les maquereaux.sel Faire cuire à four chaud 20 minutes.poivre Servir avec des pommes vapeur. KOMZOMP BREZHONEG YAC’H ! PARLONS BRETON !Pa vez erc’h war an douar, Quand il y a de la neige par terre,Ne vez na tomm na klouar, Il ne fait ni chaud ni tiède,Mis Feroù didan an erc’h, Février sous la neige,Hañv divalaw àr-lerc’h. Annonce un vilain été.Hon tad a zo en neñv, Notre Père qui êtes au cieux,Un tamm bara troc’het tew, Un bout de pain coupé épais,Amanenn douzh an daou du, Du beurre des deux côtés,Sort-se zo un dra a zo. Ca c’est quelque chose de gras. PAGE 8 LE SAINT-MARC QUOI ? N°12

×