La maternelle 
en Europe 
● La meilleure maternelle du monde ? 
● Une conviction partagée 
● Les différents modèles 
● Les...
“En France nous avons la 
meilleure école maternelle 
du monde !” 
Fantasme ou réalité ?
Conviction partagée dans tous les pays de 
l’OCDE : nécessité d’accueillir et d’éduquer 
les très jeunes enfants 
● pour f...
Deux grands modèles 
● L’accueil de la petite enfance organisé de 
manière intégrée 
● L’accueil de la petite enfance orga...
● Modèle intégré uniquement : Lettonie, 
Slovénie, Finlande, Suède, Islande et Norvège 
● Tendance pour le modèle intégré ...
Deux conceptions concernant 
l’éducation 
● Une approche holistique inscrite dans 
la tradition de la pédagogie sociale qu...
●Approche holistique : 
dans les pays nordiques et 
d’Europe centrale 
●Approche scolaire : en 
France, au Royaume-Uni et ...
Quels sont les critères de qualité 
de l'accueil préscolaire ? 
L’OCDE (2010) en distingue plusieurs : 
● La qualité des p...
Quels sont les effets des années de 
préscolarisation sur la réussite scolaire ? 
● Les élèves issus de classe avec un rat...
Comment se situe la France ? 
Tout le monde reconnaît que la France : 
● a une politique généreuse pour la petite enfance ...
mais nos collègues européens remarquent que : 
● le taux A/E (accueil/éducation) à l'école maternelle est élevé 
● l'enfan...
Comparaison avec les pays 
nordiques (Dan, Sue, Nor, Fin) 
● Système intégré très décentralisé 
● Entre 5 et 6-7 ans, les ...
Les dérives possibles sont soulevées par les 
nordiques eux-mêmes : 
● Le laisser faire, l'aspect garderie et le hiatus av...
L'exemple du Danemark 
● Pas de programme car l'éducation préscolaire est 
décentralisée 
● Les plans d'activité s'élabore...
L'exemple du Danemark 
● Pas de programme car l'éducation préscolaire est 
décentralisée 
● Les plans d'activité s'élabore...
L'exemple de l'Italie 
● Politique d'ensemble dans un cadre souple qui a permis 
l'élaboration de pratiques innovantes 
● ...
● La documentation est à la fois un contenu (tous les observables de 
l'activité des enfants) et un processus (utilisation...
Des pistes pour progresser ? 
● Connaitre et re-connaitre ce qui se fait chez les 
autres, pour dépasser le stade de la ri...
Références 
● Le Monde – L'éducation déchiffrée - 
Les 5 statistiques positives de l'école française - le 22/07/2013 
● Do...
Maternelle en europe
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Maternelle en europe

738 vues

Publié le

La maternelle en Europe

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
738
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • .
  • Maternelle en europe

    1. 1. La maternelle en Europe ● La meilleure maternelle du monde ? ● Une conviction partagée ● Les différents modèles ● Les différentes conceptions ● Les critères de qualité ● Les effets du préscolaire ● Comment se situe la France ? ● Comparaison avec les pays nordiques ● L'exemple du Danemark ● L'exemple de l'Italie ● Des pistes pour progresser ?
    2. 2. “En France nous avons la meilleure école maternelle du monde !” Fantasme ou réalité ?
    3. 3. Conviction partagée dans tous les pays de l’OCDE : nécessité d’accueillir et d’éduquer les très jeunes enfants ● pour favoriser la natalité ● pour permettre aux femmes de concilier vie familiale et professionnelle ● pour agir contre les désavantages éducatifs qui touchent les enfants des familles pauvres ● pour l’acquisition de bases solides qui contribuent à une meilleure scolarité, ● pour réduire la charge portée par la société (investir dans la qualité de l’éducation et de l’accueil dans la petite enfance est rentable)
    4. 4. Deux grands modèles ● L’accueil de la petite enfance organisé de manière intégrée ● L’accueil de la petite enfance organisé de manière juxtaposée
    5. 5. ● Modèle intégré uniquement : Lettonie, Slovénie, Finlande, Suède, Islande et Norvège ● Tendance pour le modèle intégré : Royaume-uni ● Choix entre les 2 modèles : Danemark, Grèce, Chypre et Lituanie ● Modèle juxtaposé : tous les autres pays d'Europe Seules la Belgique (communauté française) et la France ouvrent la possibilité d’une fréquentation du système scolaire avant 3 ans.
    6. 6. Deux conceptions concernant l’éducation ● Une approche holistique inscrite dans la tradition de la pédagogie sociale qui vise au développement global de l’enfant ● Une approche scolaire où la question est traitée du point de vue de l’école : l’éducation préscolaire doit servir les objectifs de l’enseignement
    7. 7. ●Approche holistique : dans les pays nordiques et d’Europe centrale ●Approche scolaire : en France, au Royaume-Uni et en Irlande
    8. 8. Quels sont les critères de qualité de l'accueil préscolaire ? L’OCDE (2010) en distingue plusieurs : ● La qualité des procédés d’apprentissage ● La qualité au niveau structurel ● La qualité des ef fets sur l’enfant
    9. 9. Quels sont les effets des années de préscolarisation sur la réussite scolaire ? ● Les élèves issus de classe avec un ratio faible ont plus de chances d’aller à l’université ● Les élèves qui ont bénéficié d’un enseignant expérimenté lors des années préscolaires ont de plus hauts revenus ● Les élèves qui ont bénéficié de programme de qualité ont des revenus plus élevés et une plus forte probabilité d’aller à l’université
    10. 10. Comment se situe la France ? Tout le monde reconnaît que la France : ● a une politique généreuse pour la petite enfance ● qu'elle a une offre extensive de places d'accueil avec un accès universel, généralisé et gratuit à partir de 3 ans dans le système éducatif ; elle a une offre diversifiée et relativement généreuse pour les moins de 3 ans (en particulier grâce à la scolarisation des enfants de 2 ans) ● elle donne une formation et un statut élevés aux enseignants de l'école maternelle (pas de problème de recrutement)
    11. 11. mais nos collègues européens remarquent que : ● le taux A/E (accueil/éducation) à l'école maternelle est élevé ● l'enfant tend à s'y effacer devant l'écolier ● la place des parents y est relativement modeste (dans le fonctionnement quotidien, dans la gestion) ● un regard insuffisant est porté sur les children with spécial needs que ce soit les enfants porteurs de handicaps ou les enfants défavorisés socialement ● ils soulignent les clivages qui traversent notre système : entre accueil des 0 - 3 ans et 2 - 6 ans entre le ministère des Affaires sociales et le ministère de l'Éducation nationale) ; Commune, département et État ; entre l'éducation formelle et l'éducation plus informelle
    12. 12. Comparaison avec les pays nordiques (Dan, Sue, Nor, Fin) ● Système intégré très décentralisé ● Entre 5 et 6-7 ans, les enfants sont reçus dans une classe pré-scolaire qui prépare au primaire ● Droit à une place le système mais l'accueil est payant ● Double socialisation famille/lieu d'accueil, revendiquée comme une expérience positive ● Concept d"educare", qui unit l'éducation et les soins ● Le bien-être de l'enfant est recherché dans le ici et maintenant, car c'est la condition préalable à l'acquisition de connaissances ● La centration est sur l'enfant, l'éducateur laisse l'enfant développer ses activités propres ● Le jeu, le jeu libre, le jeu symbolique, est central ● Des relations fortes, de coéducation, avec les parents
    13. 13. Les dérives possibles sont soulevées par les nordiques eux-mêmes : ● Le laisser faire, l'aspect garderie et le hiatus avec l'école primaire ● Les scores peu élevés obtenus par exemple par les enfants danois en lecture Cela induit un grand débat sur ce qu'est apprendre...
    14. 14. L'exemple du Danemark ● Pas de programme car l'éducation préscolaire est décentralisée ● Les plans d'activité s'élaborent au niveau des communes avec les parents et aussi les enfants dès que possible ● Importance accordée à l'autonomie, à l'estime de soi et à la personne dans son individualité ● En second lieu vient le développement des compétences sociales ● La combinaison explicite des deux apparaît dans les projets nombreux incluant les objectifs d'autogestion et de démocratie ● On trouve le jeu, les activités artistiques, une grande sensibilité à l'environnement, à l'écologie et aux activités de plein air.
    15. 15. L'exemple du Danemark ● Pas de programme car l'éducation préscolaire est décentralisée ● Les plans d'activité s'élaborent au niveau des communes avec les parents et aussi les enfants dès que possible ● Importance accordée à l'autonomie, à l'estime de soi et à la personne dans son individualité ● En second lieu vient le développement des compétences sociales ● La combinaison explicite des deux apparaît dans les projets nombreux incluant les objectifs d'autogestion et de démocratie ● On trouve le jeu, les activités artistiques, une grande sensibilité à l'environnement, à l'écologie et aux activités de plein air.
    16. 16. L'exemple de l'Italie ● Politique d'ensemble dans un cadre souple qui a permis l'élaboration de pratiques innovantes ● Des chercheurs en psychologie et éducation se sont impliqués et ont accompagné ces réalisations dans la durée ● Mise en avant de l'activité d'expérimentation, d'invention et de créativité des enfants ● Pas de programmations préétablies mais une confiance de l'adulte dans les ressources des enfants ● Une forme organisationnelle dégageant du temps pour les adultes qui fonctionnent en général à deux pour une classe ● Une partie de ce temps est investie dans la "documentation", qui est une "mémoire organisée, alimentée, valorisée"
    17. 17. ● La documentation est à la fois un contenu (tous les observables de l'activité des enfants) et un processus (utilisation de ce matériel pour réfléchir sur le travail pédagogique et servir de jalon à l'histoire de la classe). ● La documentation contribue à renforcer l'identité de chaque enfant et sa place dans sa classe, son école. ● La documentation est support de la communication avec les parents mais aussi avec les collègues et toutes les autres instances (coordinateurs, personnes ressources…). ● Ce temps de documentation est un temps d'auto-évaluation collective des pratiques par rapport aux objectifs fixés, de réflexion, de recherche, on peut le caractériser comme un volet de la formation continue (auto-formation collective continue). ● C'est donc une évaluation des pratiques plus que des personnes ou des enfants qui repose sur la confrontation des idées. ● Ces communes ont créé des personnels de coordination, qui ont une fonction d'accompagnement et de soutien des établissements plutôt que d'inspection.
    18. 18. Des pistes pour progresser ? ● Connaitre et re-connaitre ce qui se fait chez les autres, pour dépasser le stade de la rivalité ● Il y a encore beaucoup à faire sur le plan de la reconnaissance mutuelle des partenaires de la petite enfance ● On peut observer parfois une tendance à l'oubli de l'enfant derrière l'écolier en devenir ● Créer avec les parents un espace commun, une culture partagée qui est intégrative
    19. 19. Références ● Le Monde – L'éducation déchiffrée - Les 5 statistiques positives de l'école française - le 22/07/2013 ● Dossier de veille de l'IFÉ n°92 - Petite enfance de l'éducation à la scolarisation - Avril 2014 ● Accueil et éducation des jeunes enfants en Europe - 2002 par Olga Baudelot, Cresas/INRP sur EDUSCOL ● Rapport IGEN “La maternelle” - octobre 2011 ● Crédit photo : European Commission

    ×