DEFFYS MARKETING
RDV 3
Anaïs DARENES
Charlotte MAISONNEUVE
Agathe MARIOTTI
Aurélie VILLARD
Mélanie VINSON
Projet :
Restaurant Bio pour
chiens et leurs maîtres
SOMMAIRE
 Introduction
I. Profil des interviewés
II. Trames des guides d’entretiens
III. Synthèses des entretiens
 Concl...
Introduction
Problématiques marketing : Le service de restaurant pour
chiens est-il commercialisable en France ? Si oui, à...
I. Profil des interviewés
 Quatre consommateurs :
- Madame Paulin : 42 ans, mariée, cadre commercial chez Bouygues,
de na...
 Deux professionnelles :
- Madame Lesieur : 29 ans, gérante de la boutique
d’accessoires « Chats comme Chiens » à Paris, ...
II. Trame de guide d’entretien (consommateur)
 Etude pour le lancement d’un restaurant Bio pour chiens et leurs maîtres
:...
II. Trame de guide d’entretien (professionnel)
Introduction Présentation de l’étude, consignes de réponses (pas de bonne o...
III. Synthèse des entretiens des
consommateurs
 Les consommateurs interrogés ont tous été sensibles à notre projet.
 Tou...
III. Synthèse des entretiens des
consommateurs
 En ce qui concerne le lieu, les consommateurs imagineraient un
restaurant...
III. Synthèse des professionnels
• Les deux professionnels pensent que le projet pourrait marcher et qu’il y a
une réelle ...
Conclusion
 Pour conclure, notre projet semble plaire autant aux consommateurs
qu'aux professionnels, ce qui signifie qu’...
 Les plats proposés ressembleraient à ceux d'une buvette tels que
steak haché et frites, club sandwich, saucisse, riz, vo...
Merci de votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Deffy marketing rdv3 final de chez final

650 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Deffy marketing rdv3 final de chez final

  1. 1. DEFFYS MARKETING RDV 3 Anaïs DARENES Charlotte MAISONNEUVE Agathe MARIOTTI Aurélie VILLARD Mélanie VINSON
  2. 2. Projet : Restaurant Bio pour chiens et leurs maîtres
  3. 3. SOMMAIRE  Introduction I. Profil des interviewés II. Trames des guides d’entretiens III. Synthèses des entretiens  Conclusion
  4. 4. Introduction Problématiques marketing : Le service de restaurant pour chiens est-il commercialisable en France ? Si oui, à quelles conditions ? Problématiques de l’étude : En quoi certains maîtres seraient intéressés par notre service et d’autres non ? Selon les professionnels du secteur animalier, existe-t-il une demande ?
  5. 5. I. Profil des interviewés  Quatre consommateurs : - Madame Paulin : 42 ans, mariée, cadre commercial chez Bouygues, de nationalité néerlandaise et résidant à Meudon. Un chien, race beagle. - Madame Chauvin : 32 ans, mariée, administration d’entreprises, de nationalité française et résidant à Boulogne-Billancourt. Deux chiens, races petit basset griphon et labrador. - Madame Pérignon : 47 ans, en concubinage, femme au foyer, de nationalité française et résidant à Paris. Un chien, race bulldog français. - Madame Bianchie : 63 ans, à la retraite, de nationalité française et résidant à Chartres. Deux chiens, races bouvier bernois et border collier.
  6. 6.  Deux professionnelles : - Madame Lesieur : 29 ans, gérante de la boutique d’accessoires « Chats comme Chiens » à Paris, spécialisée dans l’alimentation et associée à un cabinet vétérinaire. Propose également un service de toilettage. - Madame Perrin : 52 ans, célibataire, éducatrice canin/promeneuse à St-Cloud. Elle promène les chiens de ses voisins et en garde exceptionnellement chez elle (jusqu’à 8 chiens).
  7. 7. II. Trame de guide d’entretien (consommateur)  Etude pour le lancement d’un restaurant Bio pour chiens et leurs maîtres : Introduction Présentation du but de l’étude (vague), consignes de réponses (pas de bonne ou mauvaise réponse, etc.), déroulement de l’entretien, présentation de l’interviewé. Thème I La relation du maître avec son chien (caractéristiques principales, importance, relation, sentiments et éducation). Thème II Alimentation du chien (habitudes, dépenses, rôle dans leur relation, importance, sensibilité au Bio). Thème III Présentation du projet (jugement de la personne, évaluation du service proposé, opinions personnelles, critiques, freins et motivations). Conclusion Comment améliorer notre service ? (conseils, suggestion de nom pour le restaurant, proposition de services supplémentaires).
  8. 8. II. Trame de guide d’entretien (professionnel) Introduction Présentation de l’étude, consignes de réponses (pas de bonne ou mauvaise réponse, etc.), déroulement de l’entretien, présentation du professionnel. Thème I Perception de la relation maître-chien selon le professionnel (rapport avec l’activité du professionnel, attente des clients et contribution à cette relation) . Thème II Alimentation (vision de l’alimentation en tant que professionnel, type et demande de produits, habitudes de consommation des clients, importance alimentation saine). Thème III Présentation du projet (évaluation du potentiel du restaurant, avis personnel et professionnel, nécessité du Bio, critiques). Conclusion Le service parait-il commercialisable ? (cohérence, demande potentielle, rentabilité, conseils).
  9. 9. III. Synthèse des entretiens des consommateurs  Les consommateurs interrogés ont tous été sensibles à notre projet.  Tous sont intéressés par le coté convivial du restaurant, la moitié des consommateurs sont pour l’idée de partager un repas avec leur chien, un moment de détente avec l’animal. D’autres sont plus intéressés par le fait d’aller au restaurant sans laisser leur chien chez eux. On nous a alors suggéré une prise en charge partielle ou complète de l’animal par un employé du restaurant.  Le coté Bio n’a pas touché les consommateurs qui ne le voient pas comme une valeur ajoutée à la qualité du restaurant, des aliments frais et sains sont cependant nécessaires selon eux. Les consommateurs y seraient sensibles en fonction du prix.  Aucun des consommateurs ne voient un problème dans le fait que leur chien puisse manger des aliments similaires aux leurs (riz, légumes…).
  10. 10. III. Synthèse des entretiens des consommateurs  En ce qui concerne le lieu, les consommateurs imagineraient un restaurant très spacieux, la majorité le verraient implanté dans un parc, un espace vert rattaché à la structure du restaurant.  Certains consommateurs seraient intéressés par quelques services supplémentaires comme le toilettage, la vente d’accessoires ,une épicerie, mais le service de vétérinaire n’intéresse pas.  Si ce service existait, deux consommateurs sur quatre s’y rendraient une à deux fois par mois. Les autres y viendraient moins régulièrement, tel que deux fois par an.  Les habitudes alimentaires, les comportements des chiens les uns envers les autres, les bruits causés par les aboiements et l’hygiène sont des problèmes majeurs qui ont été remarqué par les consommateurs interrogés. Ce seraient alors des freins au développement de notre projet.
  11. 11. III. Synthèse des professionnels • Les deux professionnels pensent que le projet pourrait marcher et qu’il y a une réelle demande. • Cependant, il serait essentiel d’avoir beaucoup de personnel tels que des éducateurs ou des promeneurs. Les chiens seraient alors pris en charge dans le but que les maitres partagent un repas tranquillement. • En ce qui concerne le lieu, les professionnels interrogés conseillent un restaurant très spacieux et dans un espace vert comme le parc de Saint- Cloud ou le Bois de Boulogne par exemple. Mais un espace également très facile a nettoyer pour l’hygiène du restaurant. L’éducatrice imagine le restaurant au milieu d’ un parc avec un grand terrain de jeux pour les chiens tandis que la gérante du magasin voit plutôt le restaurant en centre ville mais avec une pièce séparée pour les chiens. • La gérante du magasin n’est pas intéressée par le Bio, elle estime que ca limiterait trop le marché, alors que l’éducatrice pense que justement les consommateurs viendraient pour le Bio. Les deux professionnels pensent qu’il faudrait faire comme une guinguette (buvette) pour les maitres et pour les chiens des repas à base de riz, de volaille et de légumes (les prix vont de 30 à 50€ pour le service, le repas du chien et du maitre).
  12. 12. Conclusion  Pour conclure, notre projet semble plaire autant aux consommateurs qu'aux professionnels, ce qui signifie qu’il existe une certaine demande.  Le restaurant serait un lieu de détente, mais pas forcément de partage avec son animal comme nous le voulions au départ. Les motivations de consommation seraient que les maîtres puissent faire des rencontres, déjeuner à des prix abordables et sans avoir à s'occuper des contraintes que peuvent engendrer plusieurs chiens ensemble, qui serait alors considéré comme un frein à leur consommation. Pour remédier à cela, des promeneurs et éducateurs canins prendraient en charge les animaux pour un temps donné (cela engendrerait la création de nouveaux emplois dans le secteur animalier), les occupant dans un parc. A ce restaurant, nous pourrons y ajouter une boutique souvenir, des accessoires, ainsi qu'une épicerie proposant des croquettes vétérinaires et des plats à emporter.
  13. 13.  Les plats proposés ressembleraient à ceux d'une buvette tels que steak haché et frites, club sandwich, saucisse, riz, volaille. Les chiens mangeraient exactement les mêmes plats que leurs maîtres. Les plats seraient réalisés à base d’aliments sains, naturels et Bios. Pour environ 40€, notre maître et son chien partiraient rassasiés, reposés et détendus.
  14. 14. Merci de votre attention

×