Albert le Grand comme ornithologue:
le De falconibus et ses traductions en
moyen français et dans les autres
langues verna...
Table des matières
le De falconibus d’Albert le Grand:
1. le contenu
2. la place dans l’œuvre d’Albert le
Grand
3. les tém...
1. le contenu du De falconibus
exemplier 1-3
1. le contenu du De falconibus
24 chapitres  4 parties
- chap. I – IV: différences oiseaux de proie –
autres oiseaux
- ch...
2. la place du De falconibus dans
l’œuvre d’Albert le Grand
J. Van Gent, Urbino, Palazzo ducale (XVe s.)
Albert le Grand:
 né ca. 1200 (Lauingen?)
 décédé en 1280 (Cologne)
 domin...
 2.1. De animalibus
 2.2. De falconibus
2. la place du De falconibus dans l’œuvre d’Albert le Grand
2.1. De animalibus
plan final: division en 26 livres
 livres I à XIX: commentaire au travail zoologique
d’Aristote
 livr...
2.2. De falconibus
 chapitre 40 du livre XXIII du De animalibus
 à l’origine: traité indépendant
 rédaction sans doute ...
3. les témoins manuscrits
3.1 le texte latin
3.2 les traductions françaises
3.3 les autres traductions vernaculaires
3.1 le texte latin
De animalibus
Siena, Convento dell’Osservanza, ms. 3
3.1 le texte latin
De animalibus, Vatican, BAV, Urb. Lat. 189
3.1 le texte latin
De animalibus
 autographe: Cologne, Historisches Archiv, W 258a
 édition de base: Stadler (1916-1920)...
3.1 le texte latin
De animalibus
2 mss du XIIIe s. (Ko et PN3)
3 mss du tournant XIIIe – XIVe s.
(Mi, OBC, PN7)
autres ...
3.1 le texte latin
longueur moyenne du texte du De falconibus:
ca. 10 folios
MAIS Ba: seulement 5 folios
OO: 24 folios
PN7...
3.1 le texte latin
4 mss contiennent seulement le De falconibus:
 Mi (7/13; recueil de textes philosophiques et
scientifi...
3.1 le texte latin
quelques autres manuscrits à mentionner:
 Be: passages sur le chien, le cheval et le
faucon
 PN7: “De...
3.2 Les traductions françaises
 3.2.1 Des faucons I (DF I)
 3.2.2 Des faucons II (DF II)
 3.2.3 Des medecines des fauco...
3.2.1 Des faucons I
 ms. Paris, BNF, naf. 18800
 fin XIVe siècle
 Picardie (nord-est)
 traduction complète
 version b...
3.2.2 Des faucons II
 ms. Paris, BNF, f. fr. 2003
 milieu du XVe siècle
 Normandie (Basse-Normandie)
 plutôt un résumé...
3.2.3 Des medecines des faucons
 ms. Paris, BNF, f. fr. 25342
fol. 39v - 52v
 2e moitié XVe siècle
 seulement les chapi...
3.2.4 Des faucons III
 ms. Paris, BNF, f. fr. 1304
 début du XVIe siècle
 traduction complète
 version basée sur la pr...
3.2 Quelques observations générales
- DF I / DMDF: traités pratiques
- DF III: traduction plutôt livresque
- DF II: traduc...
3.3 les autres traductions vernaculaires
 3.3.1 les traductions italiennes
 3.3.2 les traductions allemandes
 3.3.3 la ...
3.3.1 les traductions italiennes
1) ms. Dresde, Sächsische LB, Ob 21, fol. 107v
- 153v (avec table plus tardive)
traductio...
3.3.2 les traductions allemandes
1) la traduction de Werner Ernesti
ms. Heidelberg, UB, Cpg 206, daté 1404
seulement les c...
3.3.3 la traduction anglaise
1) Kerdeston Hunting Book (BL, Add. 82948)
ca 1420, seulement 5 folios
f. 3-4v: traduction (t...
Kerdeston Hawking Book, fol. 31v
3.3.3 la traduction anglaise
3.3.3 Le Prince Edward’s Boke (PEB)
 traité de fauconnerie anglais / compilation
 probablement 2e
moitié du XVe siècle
...
3.3.4 La traduction catalane
 Barcelone, Biblioteca Universitaria, 68
 folios 123 – 138v
 XVe siècle
 chap. XXV d’un L...
Vue d’ensemble sur les traités vernaculaires
 11 traductions indépendantes en 5 langues
+ reprise de certains passages da...
4. les sources du De falconibus
4. les sources du De falconibus
 la littérature scientifique antique
(grecque et latine)
 la littérature scientifique mé...
4. La littérature cynégétique
médiévale en latin
 premier texte : l’Anonyme de Vercelli (Xe siècle)
 littérature plus dé...
4. les sources du De falconibus
Thomas de Cantimpré comme modèle
-certainement pour d’autres descriptions dans
les dernier...
4. les sources du De falconibus
sources citées:
 Frédéric II (titres chap. XIX-XX)
 Guillelmus falconarius
 oui par. X....
4. les sources du De falconibus
quelques sources non citées:
chap. XVII (1–2, 7–10) et XVIII: Dancus rex
chap. XIX: Gera...
5. la valeur scientifique du De
falconibus
5. la valeur scientifique du De
falconibus
 Albert le Grand: le premier à décrire certains
animaux ou certaines plantes, ...
5. la valeur scientifique du De
falconibus
importance de la partie ornithologique
basée sur des sources
descriptions trè...
5. la valeur scientifique du De
falconibus
 falco albus : faucon pèlerin, sous-espèce scandinave
(Falco peregrinus peregr...
5. la valeur scientifique du De
falconibus
les recettes magiques du chap. XIX
 suivies du commentaire haec tamen ultima
(...
6. Conclusions
6. Conclusion
DF: traité assez court, mais important
-descriptions très détaillées des différents
faucons
-tradition manus...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Albert le Grand comme ornithologue: le "De falconibus" et ses traductions

367 vues

Publié le

Albert le Grand (décédé en 1280) fut l'auteur d'un traité de fauconnerie, qui, déjà à l'époque médiévale, fut traduit en différentes langues. Le texte témoigne du don d'observation d'Albert le Grand et insiste sur l'importance de l'expérience.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
367
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • - né ca 1200 en Souabe (Lauingen?), prob. en 1223 entrée chez les Dominicains en Italie, études à Cologne et à Paris (docteur en théologie dans les années 1240), retour en All. en 1248, de nombreux voyages, décès le 15/11/1280
    premiers traités ans 1230, surtout ans 1240, ouvrages pseudo-albertiens
    surnom “magnus” à l’époque médiévale
    introduction de la pensée aristotélicienne en Occident
    importance de l’observation et de l’expérience
  • - Historia animalium (I–X), De partibus animalium (XI–XIV) et De generatione animalium (XV–XIX)
    paraphrase principalement basée sur la traduction latine de Michel Scot (e.a. Kitchell - Resnick 1999: 40).
    - l’homme et les quadrupèdes, les oiseaux, les animaux aquatiques, les serpents et les insectes
    - Historia animalium (I–X), De partibus animalium (XI–XIV) et De generatione animalium (XV–XIX))[1]. Cette paraphrase est principalement basée sur la traduction latine qu’en avait faite Michel Scot vers 1220
  • DFitD: version nordique fortement toscanisée traduction complète, a appartenu à la bibliothèque de Ferdinand Gonzague, général de l’empereur Charles V ; DFitL: origine toscane; DFitR: origine nordique, édition par G. Holmér
  • Ernesti: commanditaire: le comte palatin Ludwig III, version basée sur la première branche latine (Va2)
    Münsinger: commanditaire: le comte palatin Ludwig III
  • Kerdeston Hunting Book : edited by B. Danielson (1971)
  • D’ailleurs, Albert le Grand semble nous renseigner lui-même sur ses sources, comme il ressort des titres des chapitres XVIII à XXI, ainsi que du chapitre XXIII (cf. supra). Toutefois, ces identifications ne sont pas toujours fiables: ainsi, les chapitres XVIII et XXI ne sont pas basés sur Guillelmus falconarius, et Frédéric II et ses fauconniers ne fournissent pas non plus les matériaux des chapitres XIX et XX. On ne peut cependant pas totalement exclure que les manuscrits employés par Albert le Grand portaient une attribution incorrecte : dans ce cas l’erreur ne serait pas à imputer au Dominicain. De tels manuscrits n’ont cependant pas été signalés jusqu’à présent. À d’autres endroits Guillelmus falconarius constitue effectivement la base du texte d’Albert, comme dans les paragraphes X.2 (basé sur le chapitre 31 de Guillelmus) et XIV.2 (basé sur le chapitre 37), bien qu’Albert le Grand exprime dans le dernier cas ses doutes sur la valeur de sa source. De même, trois renvois à Aquila, Symmachus et Theodotion se révèlent corrects, parce que la Lettre à Ptolémée contient le nom de britannicus (par. V.2 chez Albert le Grand; 5, 50 dans l’Epistola – version de Thomas de Cantimpré) et fournit les matériaux du paragraphe XV.1 et du chapitre XXIII. D’autres renvois aux soi-disant auteurs de l’Epistola sont cependant erronés: c’est le cas des paragraphes VII.2 et XVII.1, qui ont plus de rapports avec Dancus rex (chap. 31 et 16), et du paragraphe XXIV.5, basé sur le De natura rerum de Thomas de Cantimpré (5, 50). H. Altner (1980: 68) dit, en citant E. Kantorowicz (19271: 335), qu’Albert le Grand suivait attentivement Frédéric II et connaissait le traité cynégétique de l’empereur. Toutefois, E. Kantorowicz n’avance pas de preuves pour cette affirmation. Si elle est basée sur les renvois à Frédéric II dans le De falconibus, elle part des données incorrectes (même si ces renvois indiquent qu’Albert le Grand savait au moins que Frédéric II s’occupait de la fauconnerie). K. Lindner (éd. 1962: I, 29-31) a d’ailleurs également rejeté tout rapport direct entre le texte de l’empereur et celui d’Albert le Grand.
    Tilander (éd. 1963: 158-159). Toutefois, Frédéric II n’a pas repris ce passage, contrairement à ce que prétend Albert le Grand.
    Ibid.: 168-169.
    Stadler (éd. 1916-1920: 1457) et Boese (éd. 1973: 199).
    Boese (éd. 1973: 198-199 et 199-201).
    Tilander (éd. 1963: 112-117 et 80-83).
    Boese (éd. 1973: 199). Pour les renvois explicites à l’Epistola, voir également Lindner (éd. 1962: I, 36-37).
  • Albert le Grand comme ornithologue: le "De falconibus" et ses traductions

    1. 1. Albert le Grand comme ornithologue: le De falconibus et ses traductions en moyen français et dans les autres langues vernaculaires An Smets (KU Leuven) cours « Questions approfondies d'histoire religieuse et culturelle du Moyen Age » (UCL) le 24 mars 2014
    2. 2. Table des matières le De falconibus d’Albert le Grand: 1. le contenu 2. la place dans l’œuvre d’Albert le Grand 3. les témoins manuscrits 4. les sources 5. la valeur scientifique 6. conclusions
    3. 3. 1. le contenu du De falconibus exemplier 1-3
    4. 4. 1. le contenu du De falconibus 24 chapitres  4 parties - chap. I – IV: différences oiseaux de proie – autres oiseaux - chap. V – XVI: différentes espèces des faucons - chap. XVII: affaitage - chap. XVIII – XXIII: partie thérapeutique - chap. XXIV: 2 autres espèces des faucons
    5. 5. 2. la place du De falconibus dans l’œuvre d’Albert le Grand
    6. 6. J. Van Gent, Urbino, Palazzo ducale (XVe s.) Albert le Grand:  né ca. 1200 (Lauingen?)  décédé en 1280 (Cologne)  dominicain  plus de 100 ouvrages dans les domaines de la philosophie, de la théologie et des sciences naturelles 2. la place du De falconibus dans l’œuvre d’Albert le Grand
    7. 7.  2.1. De animalibus  2.2. De falconibus 2. la place du De falconibus dans l’œuvre d’Albert le Grand
    8. 8. 2.1. De animalibus plan final: division en 26 livres  livres I à XIX: commentaire au travail zoologique d’Aristote  livres XX (De natura corporum animalium) et XXI (De perfectis et imperfectis animalibus et causa perfectionis et imperfectionis): chapitres originaux d’Albert le Grand  livres XXII à XXVI: catalogues plus ou moins alphabétiques consacrés chacun à un groupe spécifique d’animaux
    9. 9. 2.2. De falconibus  chapitre 40 du livre XXIII du De animalibus  à l’origine: traité indépendant  rédaction sans doute dans les années 1240  57 copies manuscrites (2 branches)
    10. 10. 3. les témoins manuscrits 3.1 le texte latin 3.2 les traductions françaises 3.3 les autres traductions vernaculaires
    11. 11. 3.1 le texte latin De animalibus Siena, Convento dell’Osservanza, ms. 3
    12. 12. 3.1 le texte latin De animalibus, Vatican, BAV, Urb. Lat. 189
    13. 13. 3.1 le texte latin De animalibus  autographe: Cologne, Historisches Archiv, W 258a  édition de base: Stadler (1916-1920)  106 mss latins, dont 42 copies complètes (cf. Fauser 1982-1985)  traduction intégrale en anglais (Kitchell et Resnick 1999)
    14. 14. 3.1 le texte latin De animalibus 2 mss du XIIIe s. (Ko et PN3) 3 mss du tournant XIIIe – XIVe s. (Mi, OBC, PN7) autres mss: répartition égale XIVe – XVe s.
    15. 15. 3.1 le texte latin longueur moyenne du texte du De falconibus: ca. 10 folios MAIS Ba: seulement 5 folios OO: 24 folios PN7: 43 folios OBL: 47 folios
    16. 16. 3.1 le texte latin 4 mss contiennent seulement le De falconibus:  Mi (7/13; recueil de textes philosophiques et scientifiques)  OBL (1/2; suivi d’un court traité de fauconnerie italien)  OO (2/5; traités d’Albert le Grand)  Wn (25/25; autres traités scientifiques dont des textes (pseudo-)albertiens)
    17. 17. 3.1 le texte latin quelques autres manuscrits à mentionner:  Be: passages sur le chien, le cheval et le faucon  PN7: “De avibus” (livre XXIII)  Va2: passages sur le chien, le cheval et le faucon devant le reste (livres IX-XXVI)
    18. 18. 3.2 Les traductions françaises  3.2.1 Des faucons I (DF I)  3.2.2 Des faucons II (DF II)  3.2.3 Des medecines des faucons (DMDF)  3.2.4 Des faucons III (DF III)
    19. 19. 3.2.1 Des faucons I  ms. Paris, BNF, naf. 18800  fin XIVe siècle  Picardie (nord-est)  traduction complète  version basée sur la première branche latine
    20. 20. 3.2.2 Des faucons II  ms. Paris, BNF, f. fr. 2003  milieu du XVe siècle  Normandie (Basse-Normandie)  plutôt un résumé qu’une traduction complète  seule traduction éditée (Martin-Dairvault éd. 1883)  version basée sur la première branche latine
    21. 21. 3.2.3 Des medecines des faucons  ms. Paris, BNF, f. fr. 25342 fol. 39v - 52v  2e moitié XVe siècle  seulement les chapitres XVIII et XIX (partie thérapeutique)  version basée sur la première branche latine
    22. 22. 3.2.4 Des faucons III  ms. Paris, BNF, f. fr. 1304  début du XVIe siècle  traduction complète  version basée sur la première branche latine (Sa?)
    23. 23. 3.2 Quelques observations générales - DF I / DMDF: traités pratiques - DF III: traduction plutôt livresque - DF II: traduction plutôt théorique contenu plutôt pratique exemplier 4
    24. 24. 3.3 les autres traductions vernaculaires  3.3.1 les traductions italiennes  3.3.2 les traductions allemandes  3.3.3 la traduction anglaise  3.3.4 la traduction catalane exemplier 5
    25. 25. 3.3.1 les traductions italiennes 1) ms. Dresde, Sächsische LB, Ob 21, fol. 107v - 153v (avec table plus tardive) traduction complète du XVe siècle 2) ms. Londres, Wellcome Historical Medical Library, 307 , fol. 6-11v; fin XIVe s. seulement les chap. XX, XXI et XXIII 3) ms. Rome, Biblioteca Nazionale Centrale, Vittorio Emanuele 506, fol. 74-75; XVe s. seulement les chap. XXI et XXII avec la première partie du chapitre XXIII
    26. 26. 3.3.2 les traductions allemandes 1) la traduction de Werner Ernesti ms. Heidelberg, UB, Cpg 206, daté 1404 seulement les chapitres XVIII à XXIII 2) la traduction de Heinrich Münsinger traduction du milieu du XVe s., conservée dans 10 manuscrits traduction complète, tournée vers la pratique cf. l’édition de Kurt Lindner (1962) et l’étude de Jan-Dirk Müller (1994)
    27. 27. 3.3.3 la traduction anglaise 1) Kerdeston Hunting Book (BL, Add. 82948) ca 1420, seulement 5 folios f. 3-4v: traduction (très) partielle du De falconibus (XVII.1 and XXIII.25-26) 2) Kerdeston Hawking Book (BL, Add. 82949) années 1430s, Suffolk 79 folios contenant 6 traités de chasse f. 59v-79v: traduction partielle du De falconibus (chap. XVII-XXIII)
    28. 28. Kerdeston Hawking Book, fol. 31v 3.3.3 la traduction anglaise
    29. 29. 3.3.3 Le Prince Edward’s Boke (PEB)  traité de fauconnerie anglais / compilation  probablement 2e moitié du XVe siècle  contenu: affaitage et surtout matière thérapeutique  édition Swaen 1943
    30. 30. 3.3.4 La traduction catalane  Barcelone, Biblioteca Universitaria, 68  folios 123 – 138v  XVe siècle  chap. XXV d’un Llibre dels ocells de caça  chap. V – XVI et le début du chapitre XVII (fin abrupte)
    31. 31. Vue d’ensemble sur les traités vernaculaires  11 traductions indépendantes en 5 langues + reprise de certains passages dans le PEB  diffusion géographique large  toutes les traductions: basées sur la première branche latine  la partie thérapeutique = matière la plus populaire (exception: la traduction catalane)  pas de renvois au texte latin sauf dans DF III
    32. 32. 4. les sources du De falconibus
    33. 33. 4. les sources du De falconibus  la littérature scientifique antique (grecque et latine)  la littérature scientifique médiévale  les encyclopédies du XIIIe s.  la littérature cynégétique
    34. 34. 4. La littérature cynégétique médiévale en latin  premier texte : l’Anonyme de Vercelli (Xe siècle)  littérature plus développée dès le XIIe siècle (réceptaires)  sommet incontesté : le De arte venandi cum avibus de l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen (1220- 1245)  entrée dans la littérature encyclopédique : Albert le Grand  total : 29 textes et 66 manuscrits
    35. 35. 4. les sources du De falconibus Thomas de Cantimpré comme modèle -certainement pour d’autres descriptions dans les derniers livres du De animalibus -aussi pour le De falconibus exemplier 6
    36. 36. 4. les sources du De falconibus sources citées:  Frédéric II (titres chap. XIX-XX)  Guillelmus falconarius  oui par. X.2 et XIV.2  non titres chap. XVIII et XXI  Epistola ad Ptolomeum  oui par. V.2, XV.1, titre chap. XXIII  non par. VII.2, XVII.1, XXIV.5 exemplier 7
    37. 37. 4. les sources du De falconibus quelques sources non citées: chap. XVII (1–2, 7–10) et XVIII: Dancus rex chap. XIX: Gerardus falconarius chap. XX et XXII: Liber de naturis accipitrum et medicaminibus chap. XXI: Tractatus de austuribus exemplier 8-9
    38. 38. 5. la valeur scientifique du De falconibus
    39. 39. 5. la valeur scientifique du De falconibus  Albert le Grand: le premier à décrire certains animaux ou certaines plantes, p.ex. l’épinard  insistance sur l’expérimentation (XIX.30) « experientia enim optima est in omnibus talibus magistra » exemplier 10
    40. 40. 5. la valeur scientifique du De falconibus importance de la partie ornithologique basée sur des sources descriptions très détaillées il est possible d’identifier les oiseaux décrits
    41. 41. 5. la valeur scientifique du De falconibus  falco albus : faucon pèlerin, sous-espèce scandinave (Falco peregrinus peregrinus Tunst.) ou gerfaut de Groënland (Falco rusticolus candicans Gm.)  falco qui vocatur arborealis : faucon hobereau (Falco subbuteo L.)  gibosus falco : faucon pèlerin (probablement pèlerin de type méditerranéen, Falco peregrinus brookei Sharp)  gyrofalco / girofalco : gerfaut (Falco rusticolus L.)  falco montanarius : faucon pèlerin (probablement un jeune pèlerin niais) (Falco peregrinus Tunst.)
    42. 42. 5. la valeur scientifique du De falconibus les recettes magiques du chap. XIX  suivies du commentaire haec tamen ultima (= les recettes magiques) non ita rationabilia sunt sicut prima (= les recettes médicales) cf. l’opposition entre les remedia rationabilia et les remedia physica, laquelle remonte à la médecine antique exemplier 10-11
    43. 43. 6. Conclusions
    44. 44. 6. Conclusion DF: traité assez court, mais important -descriptions très détaillées des différents faucons -tradition manuscrite autonome -large diffusion dans les langues vernaculaires

    ×