Le carnaval des pirates    Maurice-Rondeau parmi les meilleurs   Le festival de BD et ses acteurs   Bussy Gyms organise et...
4 Vie de la cité8 Dossier12 Vie municipale19 Magazine20 Sport24 Pratique                                       Sommaire - ...
4                                                               Vie de la cité    Les animateurs de la Ligue de l’Enseigne...
Vie de la cité                                                                                                5           ...
6                                                                                Vie de la cité                           ...
Vie de la cité                                                                                                      7Le Ro...
8                                                                                  Vie de la cité    Véronique Lévy expose...
Dossier                                                                                  9BUDGET PRIMITIF 2009Un budget po...
10                                                                                   Dossier     Fonctionnement:     un ni...
Dossier                                          11                                                                       ...
12                                                                            Vie municipale                              ...
Vie municipale                                                                                             13Des petits se...
14                                                                      Vie municipale                                    ...
Vie municipale                                                                                         15O            NAPR...
16                                                                  Vie municipale                L’entreprise japonaise d...
Vie municipale                                                                                                 17TÉLÉPHONI...
Le magazine                                                                                                            19 ...
20                                                              Activités sportives                           Quoi de mieu...
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Journal de bussy numéro 110
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 110

1 719 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 719
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 110

  1. 1. Le carnaval des pirates Maurice-Rondeau parmi les meilleurs Le festival de BD et ses acteurs Bussy Gyms organise et gagne ! pages 4 & 5 lycées de France page 7 pages 14 & 15 pages 20 & 21Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - AVRIL 2009 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS VRIL n°110 Saint-Georges Un bon budget,malgré la crise…
  2. 2. 4 Vie de la cité8 Dossier12 Vie municipale19 Magazine20 Sport24 Pratique Sommaire - Edito 3 Inquiétudes ans différents éditoriaux, j’ai déjà D 4 & 5. Les pirates ont envahi les rues ! 6. Les centres de loisirs initiés au théâtre évoqué les dangers que représente à 7. L’établissement Maurice-Rondeau plébis- Bussy Saint-Georges la crise mon- cité par la presse diale actuelle. Je ne peux m’empêcher – ainsi 8. Véronique Lévy expose à la médiathèque 8. Les 10 ans de Notre-Dame du Val que je l’ai fait dans différents articles sur mon blog – de revenir sur deux décisions gouvernemen- tales récentes qui me semblent pour nous périlleuses. La première tient à la réforme de la taxe professionnelle. Nicolas Sar- kozy s’est engagé dès 2010 à suppri- mer cette imposition « imbécile », pour reprendre une expression de 9 à 11. François Mitterrand. Un bon budget malgré la crise… Si je comprends bien l’hostilité présidentielle envers un impôt qui est injuste parce qu’il n’est pas lié strictement aux résultats de l’Etat, j’in- siste sur le rapport étroit que la taxe professionnelle noue entre les col- lectivités et leurs territoires. Quel intérêt pour nous demain à développer des zones d’activités ? Quel dialogue engagerons-nous avec des chefs d’Etat qui n’auront 12. Les séjours du mois d’août qu’un lien ténu avec nos administrations? 13. Une jeune Buxangeorgienne primée 14 & 15. Découvrez les acteurs du festival de BD D’autre part, notre économie devenant totalement dépendante des 16. Bienvenue à Makita ! subventions de l’Etat, nous ne voulons pas de compensation mais bien 17. La téléphonie mobile s’expose garder la main sur l’outil fiscal. Ai-je besoin d’ajouter que, pour Bussy Saint-Georges en particulier, il est difficile de croire que l’Etat contrebalancera à l’euro près notre perte de recettes, tant il est évident, exactement comme en 1999 pour la réforme de la part salariale de la TP, que la croissance exception- nelle que nous connaissons ne sera pas prise en compte? Il y a fort à parier que c’est sur les bases de 2009 que nous recevrons nos dotations. Encore une fois, les villes nouvelles seront les grandes perdantes. Je m’inquiète tout autant des déclarations de Michèle Alliot-Marie sur une accélération du processus d’intercommunalité. L’ensemble des 19. Une association pour les parents communes est forcé d’y avoir adhéré d’ici 2011. d’enfants multiples Or, il est clair que notre statut de « support unique agglomération nouvelle » s’avère pour l’heure antinomique de notre entrée dans une communauté de communes ou d’agglomération. Il n’est pas question de confier à d’autres instances que le conseil muni- cipal de Bussy Saint-Georges le rythme et la nature de notre urbani- sation. J’y verrais un déni des promesses qui nous furent faites par les 20 & 21. Bussy Gyms frôle la perfection pouvoirs publics en 1985. 22. Stages de golf : c’est reparti Je tiens à assurer les Buxangeorgiens de ma vigilance sur ces deux dos- 23. Le Prodal Boran organise ses premiers siers stratégiques et notamment mon intention d’agir auprès de notre combats députée et des sénateurs de Seine-et-Marne pour qu’ils relaient de manière législative notre légitime appréhension. Ce budget 2009 n’est donc pas celui de Bussy. Il est immanquablement une invitation forte à ce que chacun nous aide à terminer la ville nouvelle.n Hugues RONDEAU Votre Maire 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Nouvelles installations 27. Professions médicales Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  3. 3. 4 Vie de la cité Les animateurs de la Ligue de l’Enseignement ont eux aussi mis une sacrée ambiance dans le joyeux défilé. Bicorne, sabre, tête de mort : ce petit Un carnaval garçon avait tout l’atti- rail pour parader dans les rues de la ville. sous le signe des pirates amedi 21 mars, on en a vu de toutes les couleurs dans S les rues de Bussy pour le traditionnel carnaval, dont le thème était cette année les pirates. Les enfants ont donc été nombreux à se déguiser en moussaillons pour défi- ler jusqu’à la place de Verdun, où l’embrasement du Bon- homme Carnaval, réalisé par les centres de loisirs, clôturait comme de coutume cette belle fête. Auparavant, tout ce petit monde avait eu droit à de nombreuses animations autour de la Grand Place, en compagnie des groupes folk- loriques Los Piratos, Piratissimo Brass Band. Les Polyné- siens d’Aloha Tahiti ont quant à eux entraîné les Buxangeorgiens dans leurs rythmes chaloupés, alors que l’as- sociation Ka Fraternité a fait résonner ses célèbres tambours. Une joyeuse sarabande qui a bien profité d’un soleil printa- nier bienvenu pour faire la fête. Retour sur les images les Avant de défiler, les enfants n’ont pas manqué de profiter du stand de maquillage plus marquantes de ce carnaval des pirates. n mis en place dès 12h sur la Grand Place. Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  4. 4. Vie de la cité 5 ç é è å Le ballet polynésien d’Aloha Tahiti a transporté le public au cœur de l’océan Pacifique. Il ne manquait plus que la mer et les cocotiers pour s’y sentir réellement ! ç Après une lance à incendie l’année dernière, c’est dans un joli bateau qu’avait pris place le lanceur de confettis, qui a arrosé du beau monde…å é Crêpes, gâteaux basques, far : le club des aînés proposait aux familles un large choix pour le goûter. è Derniers préparatifs avant l’embrasement du Bonhomme Carnaval sur la place de Verdun. L’écologie s’invite au carnavaldes écoles Giroust et des Violennes endredi 3 avril, les écoles Antoine- V Giroust et des Violennes se sont réunies pour défiler dans les rues de Bussy et faire, elles aussi, carnaval. Le rendez- vous avait été fixé peu après 14h au groupe sco- laire les Violennes, d’où tout ce petit monde s’est ensuite dirigé vers le Square Vitlina dans une joyeuse sarabande, emmené par le profes- seur « RECYCLORE » ! Les déguisements préparés par les enfants les jours précédents représentaient bien le thème de ce carnaval : « Réduisons nos déchets et protégeons l’eau ». Les ATSEMS Dans le cadre du projet européen Comenius, de Louis-Braille ont elles ces deux écoles travaillent en effet sur ces deux aussi fait carnaval thèmes en compagnie de leurs camarades espa- gnols et roumains. Autant dire que les maté- riaux de récupération étaient de sortie pour ce carnaval : chapeaux confectionnés avec bou- teilles en plastique, pots de yaourt et autres accessoires, tambours en forme de boîtes de conserve, colliers fabriqués avec des bouchons de lait… Les enfants avaient vraiment fait preuve de beaucoup d’imagination pour confectionner leurs accoutrements. Et les mes- sages qu’ils véhiculaient étaient explicites en faveur du tri sélectif et de la réduction des déchets. Au rythme d’une guitare et des tam- A l’école maternelle Louis-Braille, le sari était bours d’occasion, les élèves ont donc mis une de sortie pour les agents de la ville, qui s’en sont donné à cœur joie pour animer la fête. joyeuse ambiance dans les rues de Bussy…I Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  5. 5. 6 Vie de la cité Initiation au théâtre Les centres de loisirs brûlent les planches! undi 6 avril, les enfants fré- L quentant les centres de loisirs ont interprété devant leurs camarades de l’école Jules-Verne une pièce de théâtre sur laquelle ils ont travaillé en compagnie d’un comé- dien professionnel, Jean-Philippe Pertuit. Celui-ci propose en effet depuis le mois de septembre des thématiques (récit, mise en minis-stages de théâtre baptisés scène…), au travers d’une pièce « sagesse et conte de fée », tous les racontant les aventures de Tistou, un soirs de la semaine dans chaque petit garçon sans histoire, qui a tout structure (Bleu-du-Ciel, Louis- de même une particularité: il a les Braille, Jules-Verne, Louis-Guibert pouces verts. Comme par magie, il et l’Espace Jeunes). Les enfants ont arrive à faire pousser des fleurs où il ainsi suivi entre 15 et 30 séances le veut. Ce don n’ira pas sans lui d’1h30, qui ont donc donné lieu en poser quelques soucis… C’est donc fin de cycle à plusieurs représenta- sur cette histoire que les enfants ont trigue et ont choisi eux-mêmes les étaient eux aussi invités à participer. tions. L’objectif de ces séances était travaillé autour de jeux ludiques personnages qu’ils voulaient inter- A la fin de la pièce, un mini-débat a de sensibiliser les enfants à la pra- directement axés sur la fiction. Ils se préter. Il s’agissait d’une forme de même été organisé pour revenir sur tique théâtrale en abordant plusieurs sont essayés à tous les rôles de l’in- théâtre vivant, car les spectateurs les différents thèmes abordés. n L’Institut du Fleuve se mobilise pour venir en aide aux plus démunis Quant aux Ateliers gourmands organi- sés régulièrement par l’Institut du Fleuve, ils permettent de faire découvrir la cuisine Des œuvres littéraires L vietnamiennes magistralement a délégation de Marne-la-Vallée vietnamienne à un large public. Le der- de l’Institut du Fleuve ne nier en date, qui s’est déroulé le manque pas d’initiatives afin de récolter des fonds pour ses œuvres cari- dimanche 29 mars, avait pour thème les mises en musique pâtés impériaux. Après avoir préparé les a sortie des oeuvres musicales du compositeur QUACH VINH L tatives en Asie du Sud-Est. La soirée dan- différents plats proposés, les apprentis THIEN organisée par lassociation BUSSY SAIGON, le dimanche sante organisée le samedi 4 avril a ainsi cuisiniers ont pu se mettre à table pour 12 avril, a réuni plus dune centaine dauditeurs, parmi lesquels on connu un grand succès. De nombreux déguster de succulents mets, avec au comptait de nombreux professeurs de lettres, écrivains et artistes vietnamiens. artistes d’origine vietnamienne étaient menu « bo bun cha gio ». Un vrai Christophe Nguyen, président de lassociation, animateur de cette mani- sur scène pour faire danser le plus grand régal… Les membres de l’association nombre: Bao Duc, Helena, Kim Thu, festation culturelle avec Mme Thanh Vân, ex-journaliste de télévision au Viet- assurent également des cours de vietna- Kim My, Ngoc Chau, To Lien, Maximi- nam, a été très touché par le beau geste de Dominique Daucet, le directeur mien pour les enfants tous les dimanches lien, Anh Thang et le groupe Quinte du Conservatoire de musique Jean-Sébastien-Bach, qui a prêté la grande salle matin. Au mois de juin, ils organiseront Flush. L’association Skydance Show de l’établissement culturel à cette occasion. une collecte de vêtements et de fourni- était également présente pour une Notons que, pour mettre en musique un poème de 3254 vers du célèbre tures scolaires afin de les redistribuer dans démonstration de ses multiples talents. auteur classique vietnamien NGUYEN DU, le compositeur QUACH des villages vietnamiens. n Une soirée véritablement renversante, VINH THIEN a mis 5 ans pour réaliser ses 77 chansons. Des efforts loin qui a permis de récolter 2616 euros. Renseignements au 0977680973 d’être vains quand on écoute le résultat magnifique de cette belle œuvre. n Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  6. 6. Vie de la cité 7Le Rotary Club se penchesur la maladie d’Alzheimer… e mercredi 1er avril, la conférence organisée par le ROTARY CLUB DEL VAL-DE-BUSSY autour de la maladie d’Alzheimer a rassemblé une cen- taine de personnes en salle du Conseil de la mairie. Animée par le profes-seur Joël Belmin, chef du service hospitalo-universitaire de gériatrie à lHôpitalCharles-Foix d Ivry-sur-Seine, et la docteure Sylvie Pariel, praticienne hospita-lière universitaire dans ce même établissement, cette conférence a permis aupublic présent de mieux comprendre cette terrible maladie qui touche aujour- Jacques Chanlon, président du Rotary Club, et Michèle Bui Khac, Maire-Adjointe aux Affaires sociales, ont accueilli les deux conférenciers, Joël Belmin et Sylvie Pariel.d’hui près d’un million de personnes en France. Dépistage, diagnostic, symp-tômes et thérapie ont dans un premier temps été abordés par les deux Auteurs de nombreux ouvrages, Joël Belmin et Sylvie Pariel travaillent depuisscientifiques, avant qu’ils n’évoquent plus spécifiquement les aidants, à savoir l’en- plusieurs années à la mise au point dun test de dépistage appelé « Codex »,vironnement proche des malades. Car si lorigine de la maladie reste mysté- afin de mieux détecter la maladie d’Alzheimer et ainsi intervenir en amontrieuse, il est un point qui ne souffre daucun doute: son retentissement sur pour y remédier plus efficacement. Leurs explications et commentaires ontlentourage (conjoints, enfants, compagnons, proches…). Cest sur eux que également contribué à éclairer le nombreux public sur l’attitude à adopterrepose la lourde charge humaine, affective et financière, indissociable de lac- face aux patients atteints d’Alzheimer. Par cette action, le Rotary Clubcompagnement du malade. confirme quant à lui son action sociale en faveur de tous. n…Le Lions Club de Lagny/Val-de-Bussy aussi! amedi 7 mars, la Ferme de la d’accueil pour malades d’Alzheimer ». compter parfois quelques années et S Jonchère, habillée de rouge et de vert accueillait de nombreux amis de clubs service, amis, famille pour Pour le Lions Club, cet engagement est primordial. Aujourd’hui, les membres du club sont fiers d’être à l’initiative de réunir les fonds nécessaires. Force est de constater que le public, nombreux et très généreux, s’est grandement senti fêter ensemble la sixième soirée 150 centres de jour, car c’est une initia- concerné par celle noble cause. Une « AMITIÉ FRANCO PORTU- tive citoyenne. Ces centres permettent fois encore, les Lions ont donc appli- GAISE ». Sous la houlette de la Prési- aux aidants naturels de souffler, car les qué leur devise: « On ne peut aller bien dente, Christa MALLET, cette patients y sont accueillis par du person- loin dans la vie si on ne commence pas manifestation était dédiée à l’action nel qualifié. Pour ouvrir un CAJ d’abord à faire quelque chose pour quel- nationale «Favoriser la création de centres (Centre d’accueil de jour), il faut qu’un d’autre ». nPortes ouvertes de l’établissement Maurice-Rondeau UN LYCÉE PLÉBISCITÉ L e quotidien Le Figaro a publié seure de l’établissement. Mais nous dans son édition du 8 avril son ne travaillons pas pour être en tête palmarès des 20 meilleurs d’un palmarès. » Toute l’équipe de lycées d’enseignement général direction veille à mettre les élèves français, dans lequel le lycée Mau- dans les meilleures conditions pos- rice-Rondeau figure en cinquième sibles et à entretenir notamment leur position. Une bien belle performance sentiment d’appartenance au lycée. pour l’établissement buxangeorgien, Elle a ainsi mis en place divers ate- ensemble scolaire Maurice-Rondeau a organisé sa journée portes selon un classement établi par des liers (percussion, théâtre…) pourL’ ouvertes le samedi 28 mars. L’occasion pour nombre de futurs élèves potentiels de découvrir de visu l’établissement qui compte plusieurscycles de formation, puisque collège, lycée général, lycée professionnel, lycée paramètres propres au Figaro à partir de chiffres fournis par le Ministère de l’Education nationale. Si l’on prend uniquement les critères définis par accompagner la scolarité des élèves, alors qu’une psychologue tient des permanences deux fois par mois. Des méthodes qui onttechnologique et centre de formation UFA cohabitent dans ses locaux. Le l’Education nationale, Maurice-Ron- donc fait leurs preuves et qui expli-choix des filières est donc très vaste à Maurice-Rondeau, ce qui rend cette jour- deau occupe une tout aussi enviable quent ce très bon classement pournée portes ouvertes très utile pour choisir au mieux son orientation. Ensei- troisième place départementale, et la l’établissement buxangeorgien.gnants et acteurs éducatifs étaient mobilisés pour répondre aux questions et première en ce qui concerne l’accom- A noter que le lycée Martin-Luther-demandes diverses des visiteurs. A noter également lors de cette journée la pré- pagnement des élèves, nous appre- King est également présent dans cesence de la judokate Anne-Sophie Mondière, sélectionnée lors des derniers nait Le Parisien. « Nous nous sentons classement, puisqu’il figure à la dix-Jeux Olympiques de Pékin. Elle était venue faire une petite démonstration de fiers de ces résultats, qui sont une neuvième place départementale.nses talents, démontrant ainsi la vitalité de la section sportive judo de l’établis- reconnaissance du travail accompli,sement Maurice-Rondeau, qui bénéficie de remarquables installations. n déclarait Jocelyne Vergun, la provi- Sources: Le Figaro et Le Parisien Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  7. 7. 8 Vie de la cité Véronique Lévy expose à la Médiathèque de l’Europe l vous reste quelques semaines pour découvrir I l’univers si chaleureux de l’artiste buxangeor- gienne Véronique Lévy, qui expose quelques- unes de ses toiles jusqu’au 30 mai à la Médiathèque. Entièrement autodidacte, c’est une mobilité réduite qui a amené Véronique à trouver une occupation permettant de voyager, de séva- der et de communiquer tout en restant chez elle, dans sa cuisine si lumineuse… Lumière qu’elle nous transmet, tableau après tableau, comme un message de joie! « Jai toujours aimé la couleur et le mélange de matières onctueuses, et ressenti très tôt lappel de la couleur et de lharmonie des formes, confie Véronique Lévy. Cet appel est devenu beau- coup plus insistant depuis quelques années. Peindre m’est devenu indispensable, un mélange de plaisir intense et dexpression. Quand je peins, je suis à fond dans mon univers: la couleur, lonctuosité, la dou- ceur, le rêve, lévasion, la communication, le par- Claude Louis et Véronique Lévy, lors du vernissage de l’exposition, le vendredi 3 avril. tage… Lorsque je commence un tableau, je ne sais jamais comment il sera au final. A un moment critiques positives mont amenée à participer à procure également un sentiment de plaisir et de plé- donné, un titre mapparaît soudainement, comme diverses expositions à côté de chez moi, Paris ou New nitude : qui fait la démarche dacquérir une de un déclic: je sais que mon tableau est alors achevé! York. A chaque fois que je vends un de mes tableaux, mesœuvres, apprécie et partage mon univers et je sais Mes couleurs de prédilection sont les teintes chaudes je ressens un pincement au cœur car cest comme si que mon émotion est passée. » n et je travaille à la peinture acrylique. » La peinture une partie de moi sen allait, poursuit l’artiste. Mes est ainsi devenue pour Véronique une véritable peintures sont un peu mes "bébés", car jy mets tou- Exposition à découvrir jusqu’au samedi 30mai à la passion et une activité à part entière qui lui permet jours toute mon âme, mon énergie, ma joie de vivre, Médiathèque de l’Europe de s’épanouir et d’extérioriser toutes ses émotions. mon intimité, ma personnalité. Cest une éternelle Renseignements auprès du Service culturel au « Je peins avant tout pour moi, à l’instinct; différentes mise à nu!!! Paradoxalement, chaque "départ" me 0164662424 La paroisse catholique a célébré les dix ans de Notre-Dame du Val Hauts les chœurs à Notre-Dame du Val! 120 choristes et 75 musiciens avaient pris place dans l’Eglise D ix ans déjà que l’édifice religieux s’élève dans le ciel de Bussy. A l’époque, Notre-Dame du Val le vendredi 27 mars pour un sa construction avait mobilisé pas moins de 23000 donateurs. Grâce concert exceptionnel regroupant les chorales « En plain- à tous ces soutiens, cette église est née au cœur d’une ville et de villages Chant » du Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, dirigée par Corinne Forestier, la en pleine évolution, et elle rayonne aujourd’hui au cœur du secteur pastoral du Canopée de Chelles dirigée par Cécile Rigazio, la Cantoria, sous la houlette Val-de-Bussy. L’église Notre-Dame du Val est en effet le centre pastoral d’un secteur d’Hélène Wèbre, l’ensemble vocal de Vaires-sur-Marne, dirigé par Didier Ker- regroupant dix communes et environ 40000 personnes. Pour fêter comme il se khof et l’Orchestre symphonique du Val-Maubuée, placé sous la direction de Jean- doit ce dixième anniversaire, la communauté catholique s’est retrouvée lors du Michel Henry. Les Buxangeorgiens ne s’y sont pas trompés en venant nombreux week-end des 21 et 22 mars. A l’intérieur de l’église, une exposition de photos écouter ce magnifique concert. L’Eglise n’était en effet pas trop grande pour accueillir retraçait la construction de l’édifice et les moments marquants de ces dix ans. La tout le public lors de cette soirée musicale divisée en deux parties. La première a Grande Harmonie et les chorales du Conservatoire se sont produites dans la soirée vu une magistrale interprétation de la Symphonie n° 7 en si mineur, dite inache- du 21. Le lendemain, une messe solennelle a été célébrée par Monseigneur Albert- vée, de Franz Schubert. La seconde partie a elle aussi réservé son lot d’émotions Marie de Monléon, évêque de Meaux, avant que les fidèles se retrouvent sur le au public avec la célèbre œuvre de Giacomo Puccini, « Messa di Gloria ». parvis de l’église pour partager un moment convivial autour du verre de l’amitié. n Une soirée qui restera sans doute dans les mémoires de beaucoup. n Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  8. 8. Dossier 9BUDGET PRIMITIF 2009Un budget pour garder lamême qualité de services C’est dans un contexte très consensuel qu’a été adopté le Budget Primitif 2009, lors de la séance du Conseil municipal du 31 mars. L’important travail réalisé en commission des Finances a permis de mieux expliquer à l’opposition muni- cipale les contraintes de la Ville et également à la majorité de mieux prendre en compte leurs sug- gestions. Résultat: même si elle s’est abstenue, une partie de l’opposition n’a pas voté contre, pour la première fois depuis 12 ans. Preuve qu’en ces temps de crise, ce budget est un bon budget pour la ville, lui permettant, en maintenant de façon limitée l’augmentation de la pression fiscale, de rendre toujours plus de services aux Buxangeor- giens et de préparer l’avenir. est un budget primitif de plus de 56 millions d’euros qui a C’ été adopté par le Conseil municipal du 31 mars dernier. Celui-ci est l’addition de deux budgets complémentaires. Le premier, d’un montant de 37352000 euros, est le budget de fonction- nement. Il intègre toutes les opérations de dépenses et de recettes néces- saires à la gestion courante des services de la collectivité: paiement des agents municipaux (fonctionnaires, gardes d’enfant, policiers munici- paux…), entretien des bâtiments ou des espaces verts, nettoyage de la ville… Le second, d’un montant de 18650000 euros est le budget d’in- vestissement: il correspond aux dépenses et recettes pour la construction de nouveaux équipements (crèches, gymnases, voirie…). Dans les deux cas, les budgets doivent être équilibrés. Seule la section d’investissement permet de recourir à l’emprunt. Suite en p.10 Ë Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  9. 9. 10 Dossier Fonctionnement: un niveau de prestations toujours élevé TAUX D’IMPOSITION 2009 Le choix de la majorité municipale a été clairement défini: garder le même niveau de prestations pour les Buxangeorgiens et même, dans certains cas, ËTAXE D’HABITATION: 19,35 % les augmenter. «Nous avons notamment regardé du côté des plus démunis, en aug- mentant sensiblement le budget du Centre communal d’action sociale », ËTAXE SUR LE FONCIER BÂTI: 34,40 % a par exemple expliqué le Maire, Hugues Rondeau. ËTAXE SUR LE FONCIER NON BÂTI: 109,84 % À partir de ces paramètres, et compte tenu des désengagements progressifs de l’État, qui plus est aggravés par les réformes portant sur la fiscalité locale, ËTAXE PROFESSIONNELLE: 22,80 % et notamment la taxe professionnelle, dont les modifications du calcul, ces der- nières années, n’ont pas épargné les collectivités territoriales, il a fallu compen- ser en augmentant les impôts. C’est ce qui a été fait dans de nombreuses villes, Des investissements pour préparer l’avenir en Seine-et-Marne comme dans toute la France. Avec un taux d’augmentation de 5,5 %, Bussy Saint-Georges se situe juste sous la moyenne nationale qui est Le budget d’investissement recense les « gros » travaux à réaliser dans la de 6 %: une hausse limitée, donc, mais malheureusement nécessaire. ville. Certes, Bussy Saint-Georges n’est plus dans une phase aussi active de développement qu’il y a une dizaine d’années, et son taux d’équipements communaux est élevé. Cependant, il reste toujours des investissements à réaliser pour que la ville continue de se développer harmonieusement et pour offrir des équipements complémentaires et de qualité à la popula- tion. On peut déjà retenir les 1,3 millions d’euros consacrés à la voirie ou le million d’euros prévu pour améliorer la sécurité des bâtiments commu- naux. Mais les autres domaines d’intervention de la Ville n’ont pas été oubliés. Alors que vient d’ouvrir en ce mois d’avril une nouvelle crèche de 60 places, les différentes structures d’accueil de la Petite Enfance bénéfi- cient de travaux d’amélioration, et le lancement d’une nouvelle crèche de 100 berceaux a été programmé d’ici la fin de l’année; les espaces verts, les sports (intervention dans les gymnases, par exemple), l’éclairage urbain ou encore la culture, avec la budgétisation des études pour la future salle de spectacle de 500 places (agrémentée notamment d’un auditorium de 100 places), bénéficient aussi d’investissements conséquents cette année. Des banques qui ne jouent plus leur rôle Si le budget de fonctionnement est financé par différentes dotations et les impôts, le budget d’investissement repose pour une large part, comme dans toute ville, sur des emprunts. Avec sa particularité de ville nouvelle, le taux d’endettement de Bussy Saint-Georges par habitant est logiquement élevé, mais en moyenne plus faible que dans la plupart des autres villes nouvelles. Pour autant, dans cette période de crise financière internationale, il n’est pas toujours facile de contracter les emprunts nécessaires. Depuis le second semestre 2008, de nombreuses banques, à cause de leurs propres difficultés à se financer elles-mêmes, sont ainsi revenues sur les engagements négociés, juste avant signature. Pire, même avec tous les engagements signés, certains établissements mettent du temps à dégager les fonds prévus, comme c’est par exemple le cas actuellement de la Caisse des Dépôts qui doit verser 2,5 millions d’euros, au titre de l’année 2008, à la Ville. Une partie des inves- tissements de l’an dernier ont donc dû être financés sur les fonds propres de la Ville. Dans ce contexte morose, il en ressort des difficultés passagères de trésorerie, qui devraient se résoudre avec les déblocages attendus des fonds de la Caisse des Dépôts et les négociations engagées auprès de nouveaux partenaires financiers. « J’en profite pour saluer, toutefois, notre partenariat avec la Caisse d’Epargne pour son soutien constant (1,5M e en 2008) », souligne Jean-Claude Lamagnère, Premier Adjoint au Maire. Face à ces imprévus, le budget primitif 2009 est donc un budget raison- nable, qui préserve les services aux Buxangeorgiens, lance les grands équi- pements de demain, le tout sans trop augmenter la pression fiscale. n Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  10. 10. Dossier 11 JEAN-CLAUDE LAMAGNÈRE adjoint au Maire délégué aux Finances : « Nous avons voté un bon budget » budget permet de ne rien sacrifier sur la qualité des services rendus aux Buxangeorgiens, ce qui était pour nous le premier objectif. Pour l’investissement, nos efforts prouvent que nous sommes bien résolus à pour- suivre le développement de notre belle ville, en enga- geant notamment la réalisation des équipements¢ Comment s’est passé publics qui nous font encore tant défaut, tels la salle de spectacle et le troisième gymnase. Les services à le vote de ce budget ? la petite enfance ne sont pas non plus oubliés, puisque‚ J.-C. Lamagnère Dans une période de nous venons de livrer 60 berceaux, et que nous enga- contraintes que tout le monde connaît, nous gerons d’ici la fin de l’année le lancement d’un pro- avons voté un bon budget. D’ailleurs, une partie gramme de 100 berceaux. de l’opposition s’est simplement abstenue, au lieu de voter contre, comme elle en avait l’habi- ¢ Pour parvenir à cela, les tude. Il s’agit donc d’une attitude responsable, impôts vont être augmentés. que je souhaite saluer, dans une période si dif- ficile. L’important travail de concertation fait cette Etait-ce inéluctable ? année dans la préparation de ce budget, et sur- ‚ J.-C. Lamagnère J’avais annoncé l’an der- tout les explications nombreuses sur les spécifi- nier que, compte tenu du désengagement de l’Etat, cités et les contraintes d’une ville nouvelle que l’augmentation des impôts des collectivités locales nous avons clairement expliquées en commis- s’avérait effectivement inéluctable. Nous avons sion, ont permis d’arriver à ce résultat. donc, en effet, pour ne rien sacrifier à la qualité des services, fait le choix d’augmenter les impôts de¢ Quelles sont les grandes 5,5 %, en veillant bien, dans la mesure du pos- orientations de ce budget ? sible, à limiter au maximum cette pression fiscale afin de ne pas peser trop lourdement sur le budget des‚ J.-C. Lamagnère Vous savez qu’un budget ménages buxangeorgiens. Quand on comparese divise en deux parties: le fonctionnement et l’inves- avec les hausses dans certaines villes, on s’aperçoittissement. En ce qui concerne le fonctionnement, notre que nous sommes restés tout à fait raisonnables. n Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  11. 11. 12 Vie municipale Séjours d’août Du sport, du sport et encore du sport ! Le mois d’août sera placé sous le signe du sport pour les jeunes estivants buxangeorgiens. Voile, canoë-kayak, sports collectifs, natation, char à voile… Quant aux 13-17 ans, ils auront en outre la chance de perfectionner leurs langues étrangères en Espagne. Présentation de ces 3 séjours, dont les inscriptions débutent le mercredi 13 mai. « VOILE ET DÉCOUVERTE DE LA FERME » (6 À 12 ANS) « A L’ABORDAGE » (8 À 13 ANS) SÉJOUR DU 14 AU 27 AOÛT 2009 SÉJOUR DU 12 AU 26 AOÛT 2009 La ferme pédagogique de Daudé, à Omps, vous accueille Le centre « la maison fleurie » se situe à 10 minutes à pied de la dans le Cantal, en plein cœur de la Châtaigneraie. Située à ville d’Erquy, capitale de la coquille Saint-Jacques et à 30 km 15km au sud-ouest d’Aurillac, c’est une commune rurale de Saint-Brieuc et la baignade. avec une activité principale qui est l’agriculture. ACTIVITÉS: Séjour sur le thème de la mer et de la découverte ACTIVITÉS: A la ferme, soin au sens large du terme, des de la plage à travers différentes activités manuelles et sportives: animaux. Transformation alimentaire (pain, confiture,…). Approche des Optimist, goélette, catamaran. Pour les non-nageurs: initiation au char à voile et différentes cultures et récoltes. Découverte de l’art culinaire cantalien, de ses une séance d’accro-branche. Pour tous: découverte du phare et du port usages et coutumes, de sa langue, de son folklore et de ses légendes, de la d’ERQUY. Visite du cap FREHEL et de FORT-la-LATTE. Participation à des faune, de la flore et de la châtaigneraie. Sensibilisation à l’éco-citoyenneté. tournois de sports collectifs, pêche à pied, randonnées pédestres, bivouacs, grands A la voile : stage en camping de 6 séances de voile de 2h chacune sur déri- jeux, veillées, sortie à la plage, en ville et bien sûr baignade à volonté… Les enfants veur ou catamaran. Baignade, grands jeux et veillées. seront sensibilisés aux problèmes de l’environnement par notre équipe pédagogique. ORGANISME: L’équipe d’animation « les PEP 15 ». ORGANISME: L’équipe d’animation de « ADAV ». PLACES DISPONIBLES: 25 PLACES DISPONIBLES: 25 TRANSPORT: Car grand tourisme et train TRANSPORT: Car grand tourisme et train TA R I F I C AT I O N PA R T RA N C H E ( E N EU R O S ) TARIFICAT ION PAR T RAN CHE ( EN EUROS) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS A 200 190 181 171 163 A 324 308 292 278 264 B 225 214 203 193 183 B 365 346 329 313 297 C 250 238 226 214 204 C 405 385 366 347 330 D 275 261 248 236 224 D 446 423 402 382 363 E 300 285 271 257 244 E 486 462 439 417 396 F 325 309 293 279 265 F 527 500 475 451 429 G 350 333 316 300 285 G 567 539 512 486 462 H 375 356 338 322 305 H 608 577 548 521 495 Hors Bussy 500 475 451 429 407 Hors Bussy 810 770 731 694 660 « SÉJOUR LINGUISTIQUE MULTISPORTS » EN ESPAGNE (13 À 17 ANS) SÉJOUR DU 2 AU 16 AOÛT 2009 Le centre se situe dans le delta de l’Ebre, un lieu exceptionnel TA R I F I C AT I O N PA R T R A N C H E ( E N E U R O S ) dans une zone protégée à quelques kilomètres de la plage, et de la ville de Tarragone. Il est principalement fréquenté par des Espa- 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS gnols qui souhaitent se perfectionner en sport pendant l’année. A 560 532 505 480 456 ACTIVITÉS: des cours danglais et d’espagnol (3h le matin, B 630 599 569 540 513 5 jours par semaine) sont consacrés à lapprentissage de ces C 700 665 632 600 570 langues , à raison dune heure et demie par langue. Les cours D 770 732 695 660 627 sont animés par nos professeurs de chaque langue. E 840 798 758 720 684 Activités chaque après-midi: natation, jeux, canoë-kayak dans le lagon du F 910 865 821 780 741 parc du delta del Ebre, voile, tir à larc, escalade, vélo. G 980 931 884 840 798 Excursions: Parc dattraction aquatique de Port Aventura, les grottes de H 1050 998 948 900 855 Benifallet. Soirée disco, barbecue, chasse au trésor. Hors Bussy 1400 1330 1264 1200 1140 ORGANISME: L’équipe d’animation de « C.C.L. » PLACES DISPONIBLES: 25 INSCRIPTIONS POUR CES SÉJOURS DU MERCREDI 13 MAI AU VENDREDI 5 JUIN TRANSPORT: Car grand tourisme AUPRÈS DU SERVICE JEUNESSE, QUI SERA EXCEPTIONNELLEMENT OUVERT LE MERCREDI 13 MAI DE 8H À 18H. RENSEIGNEMENTS AU 0164662424 Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  12. 12. Vie municipale 13Des petits secrets gourmands très bien gardés… e Trophée culinaire intergénérationnel 2009 L « PETITS SECRETS GOURMANDS », organisé par Avenance, avait cette année pour thème les desserts au chocolat. Cela fait maintenant six ans que la société Avenance propose aux per- sonnes âgées et aux enfants de cours moyens de se retrouver autour d’un concours de cuisine leur per- mettant de vivre ensemble un bon moment dans un contexte original. Dès le mois de novembre dernier, les résidents des maisons de retraite participantes ont sélectionné une recette de leur choix qu’ils ont remiseà leur chef cuisinier Avenance. En parallèle, Avenance Enseignement a mis Thierry Delage, Adjoint au Maire délégué aux Affaires périscolaires, et lesen place un concours de dessin pour les élèves des écoles dont elle assure la agents municipaux présents lors de cette remise des prix, ont chaleureuse-restauration. Les enfants ont ainsi été encouragés à réaliser un dessin sur le ment félicité Célinethème « La fabrique de chocolat ». Ils ont ainsi dû faire appel à leur imagi- deux ont confectionné, avec l’aide du Chef Avenance, le dessert sélectionné.nation afin de dessiner une machine à fabriquer des gâteaux au chocolat. A Présent lors de cette finale pour féliciter Céline, Thierry Delage, Maire-ce petit jeu-là, une jeune Buxangeorgienne de l’école Louis-Braille s’est dis- Adjoint délégué aux Affaires périscolaires et à la Jeunesse, en a profité pourtinguée en étant retenue par le jury régional. Céline Chareunsouk était donc lui remettre un chèque-cadeau d’une valeur de 240 € offert par la munici-présente à la finale régionale, qui a eu lieu le mercredi 8 avril au centre d’af- palité pour saluer cette belle performance. Nul doute que Céline se souvien-faires Paris Victoire. Elle a formé un tandem avec une personne âgée et toutes dra longtemps de cette belle après-midi. nDes travaux bienvenus sur le diffuseur de l’autoroute A4E n attendant la réalisation de l’échangeur du bretelle de sortie de l’autoroute. Génitoy, à plus long terme, des travaux d’élar- ËL’élargissement à 2 voies de l’entrée sud du gira- gissement de différentes voies vont être entre- toire sud du diffuseur, par la RD 35pris, vraisemblablement dans la période estivale, afinde sécuriser le diffuseur de la sortie n° 12 de l’auto-route. L’objectif est de limiter les remontées de file sur Sous maîtrise d’ouvragela RD 35 (au nord comme au sud de l’A4) et sur la bre- EPAMARNE:telle de sortie de l’autoroute en provenance de Paris,et d’augmenter sa capacité. A COURT TERME: Ë mise à 2x2 voies de la RD 35 entre le giratoire LaL’aménagement retenu par les services de l’Etat et du nord du diffuseur et le giratoire RD 406/RD 35 surDépartement comporte ces différents points: environ 150 mètres. Des travaux liés à l’extension de la ZAC Léonard-de-Vinci.Sous maîtrise d’ouvrage A PLUS LONG TERME:départementale ËL’élargissement à 2 voies des entrées non réaliséesËL’élargissement à 8 m des chaussées annu- du giratoire RD 406/RD 35 vant sur le giratoire nord en provenance des ZAC laires des giratoires nord et sud du diffuseur, ËL’élargissement à 8 m de la chaussée annulaire du situées au nord-est de l’A4 afin d’optimiser l’utilisation des voies de giratoire RD 406/RD 35 Ë création d’un by-pass au niveau du giratoire La gauche et répondre à l’élargissement de la ËL’élargissement de la chaussée à 2 voies en arri- nord de Bussy vers l’A4 en direction de Paris. n Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  13. 13. 14 Vie municipale « Bussy Dingue de BD » Les acteurs qui feront le festival Organisé par la Médiathèque de l’Europe du 8 au 13 juin, le festival « Bussy Dingue de BD » n’aurait pas pu voir le jour sans différents partenaires qui se sont impliqués activement dans ce tout nouveau projet. Découvrez ci-dessous les associations et autres acteurs qui vous rendront littéralement, si ce n’est déjà fait, dingues de bande dessinée! PâquesMan piration, la sonorité Pacman ajoute la touche ludique propre à lassociation, dont les membres sont issus de la culture du jeu vidéo. Le moteur de lassociation réside dans la faculté de ses membres à mettre en relation des personnes, les inviter à partager leurs connais- L’ sances, talents et intelligence, association NEKOMIX, créée en 1998, regroupe des pas- avec les outils nécessaires à une sionnés de bande dessinée. Son but initial est d’auto-pro- P ÂQUESMAN, association production de qualité et à sa pro- duire le fanzine éponyme et de promouvoir les jeunes fondée en lan 2000 à motion. La volonté de pallier les auteurs. Bussy, apporte son sou- soucis de tous ordres, tant juri- Au cours de son évolution, l’association s’est diversifiée. Elle parti- tien aux créatifs désireux de se diques que matériels, liée à un cipe à de nombreux festivals de bandes dessinées où elle propose décharger des contraintes informa- profond intérêt pour tout ce qui aux visiteurs de découvrir ses fanzines, mais aussi de s’essayer à des tiques (blog, hébergement, site, touche à linteraction entre les activités ludiques fondées sur le dessin par le biais des ateliers 9D. conseils…). Si lîle de Pâques peut artistes (issus principalement de la Occasionnellement, elle organise des expositions, réalise des évoquer en chacun de nous le bande dessinée et de lillustration) fresques, etc. côté insulaire de lartiste qui sisole fait de PâquesMan un pôle créa- Son activité restant principalement liée à la production de bandes des autres en ermite pour mieux tif qui sinscrit dans une démarche dessinées, le fanzine Nekomix a vu naître de nombreux petits frères : écrire, dessiner ou chercher lins- résolument philanthrope. n Soubock, la publication underground, Soupir, le fanzine aux his- toires plus coquines et Soumo, d’influence manga. n PâquesMan est lassociation marraine de Bussy Dingue de BD » Site internet: http://www.paquesman.com Site internet: http://blogneko.chriscb.org/index.php Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  14. 14. Vie municipale 15O NAPRATUT est une association créée en 2002. D errière ce nom emprunté à un Son but est de mettre en lumière de jeunes talents petit mammifère de l’extrême et de leur donner un terrain dexpression et dexpé- Arctique se cache une joyeuserimentation. Elle publie une revue thématique et collective de équipe de scénaristes et de dessinateursbande dessinée (8 numéros à ce jour), mais aussi depuis peu animés par l’envie de partager leur pas-des albums (Le Blog de Martin Vidberg et Nemo7, Kitty fun- sion du neuvième art. Leur siège socialnies de S. Lougarre). Elle participe à de nombreux festivals et se trouve à Pessac, près de Bordeaux,anime au quotidien un site Internet (http://onapratut.free.fr) mais LES LEMMINGS sont partout ! Et ilsParmi les nombreux participants à cette revue, on peut citer se déplacent très vite dès quon faitMartin Vidberg, Baril, Gally, Nemo7, Unter, tibo Soulcié, appel à eux.Samos, Laurel, RaphaëlB, Aurélien Bédéneau, Alejandro Milà, Pour le Festival Bussy dingue de Bd, leElric, Wayne, LoOg, Filak, Radi… samedi 13 juin après-midi, les LemmingsEn préparation : « Qu’est-ce qu’on mange ? », 160 pages de vous proposeront un Pictionnary géant ! nbandes dessinées culinaires. Sortie prévue en avril 2009. n Site internet: http://www.asso-lemmings.com/dotclear/index.php Site internet: http://onapratut.free.fr « Bussy Dingue de BD », le programme BussydinguedeBd! Expositions : du 8 au 13 juin offrira la possibilité de décou- vrir le vaste univers de la Bande ‚ Comment naît une bande dessinée Dessinéeetdendonnerlesclésdefabri- ‚ Les héros de la bande dessinée cation à travers des expositions, confé- ‚ Le Manga rences, ateliers pratiques… et ‚ Création d’une BD rencontresavecdesprofessionnelsdu ‚ Exposition des travaux des élèves de l’atelier BD de l’association Résonances et de planches originales des auteurs et éditeurs participants, milieu (dessinateurs, coloristes, ‚ Exposition « Timbres et BD » réalisée par l’association Timbres et Bussy scénaristes, éditeurs). Programme du samedi 13 juin: ‚ DÉCOUVERTES D’AUTEURS: Séances de dédicaces, découverte de l’univers de plusieurs auteurs et éditeurs (Anne-Sophie Servantie, Loïc Sécheresse, Stéphane Melchior, Bloop, Grelin, Sandrine Missoum, le collectif Onapratut, les Lemmings…), avec vente d’albums. Les portes du Festival restent grandes ouvertes à tous: auteurs, professionnels ou amateurs, ne figurant pas sur la liste des invités. ‚ PROJECTION DE DEUX FILMS DOCUMENTAIRES ‚ TABLE RONDE ET ATELIER: Point d’orgue de ce festival, la journée du samedi 13 juin verra la tenue d’une table ronde à partir de 16h avec des édi- teurs, des scénaristes et des dessinateurs (Loïc Sécheresse, Stéphane Melchior, éditions Cà et là, Actes Sud BD) et dun atelier BD (de 10h30 à 12h30 et de 14h à 16h), dans lequel les enfants travailleront à la création d’un héros, puis le mettront en scène pour réaliser un « Yonkoma » (enchaînement de quatre cases dans le genre manga). Par ailleurs, un grand concours ayant pour thème « Ma ville en BD » est organisé (le règlement est d’ores et déjà disponible à la médiathèque et sur le site www.mediathequebussy.net. Les participants seront classés en 2 catégories (7-12 ans et plus de 13 ans) et les épreuves sont à remettre à la médiathèque avant le 5 juin. Vernissage et résultats du concours le vendredi 12 juin à partir de 19h30. Le Festival aura lieu aux horaires douverture de la médiathèque : mardi de 14h à 19h, mercredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h, vendredi de 14h à 18h et samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  15. 15. 16 Vie municipale L’entreprise japonaise d’outillage s’est installée à Bussy Bienvenue à MAKITA France ! ctuellement en plein développement, la ZAC Léonard-de-Vinci A a accueilli au mois de mars ses premiers occupants, parmi les- quels on compte le siège social de MAKITA France, qui a ouvert ses portes le lundi 16 mars. Installé auparavant à Noisy-le-Grand, le groupe MAKITA recherchait un vaste terrain pour augmenter la super- ficie de ses locaux et une situation géographique privilégiée, deux atouts qu’elle a donc trouvés à Bussy Saint-Georges. Idéalement située en bor- dure de l’autoroute A4, l’entreprise japonaise, spécialisée dans l’outillage professionnel électroportatif (n° 1 mondial), électrique, thermique et pneumatique, est désormais installée sur un site de 30 000 m2. Cadres dirigeants, commerciaux, personnel administratif, service après-vente et manutentionnaires cohabitent donc dans ces nouveaux locaux de deux étages comprenant notamment 4500 m2 de bureaux, 5 salles de réunion, 1 salle VIP, 300 m2 d’atelier et 8000 m2 de surface de stockage assurant une gestion optimale des stocks et une grande capacité d’entreposage. A l’extérieur, 7 quais de chargement opérationnels (2 arrivants, 5 sortants) permettent de répartir au mieux les flux de marchandises. L’implantation de MAKITA France à Bussy s’inscrit ainsi dans la dynamique de croissance de la société, comme en témoigne l’augmentation de son chiffre d’affaires et de ses effectifs. MAKITA France compte également 6 succursales à tra- vers la France, et emploie au total 184 salariés, dont une centaine à Bussy. Créée en 1971, MAKITA France s’est rapidement développée pour devenir aujourd’hui la deuxième filiale mondiale du groupe japonais, derrière le pays d’origine de la société. A travers sa filiale française, MAKITA perpétue ses valeurs fondamentales et met à la disposition du marché national un ensemble de produits et ser- vices adaptés à la demande. En 1991, afin de compléter son offre bricolage de matériel électroportatif pour les professionnels, incarnée par les marques MAKITA et MAKTEC, le groupe a racheté DOLMAR, le plus ancien constructeur de tronçonneuses à essence (1927), devenu l’un des leaders mondiaux dans le secteur du jardinage grâce à son offre variée et de qualité (tronçonneuses, tondeuses autoportées, ton- deuses, débroussailleuses, taille-haies…). L’offre de produits en France concerne une gamme de 429 outils électroportatifs thermiques, électriques, sans fil et pneumatiques destinés au jardinage et au bricolage. Dernière nouveauté liée directement au déménagement à Bussy, la création d’un centre de formation dans l’enceinte même de l’entreprise, destiné à ses collaborateurs, mais aussi à ses clients. Pour ces derniers, les diri- geants espèrent bien que ce centre sera le tremplin vers de nouvelles ventes, suivant l’adage bien connu: « On vend bien ce que l’on connaît bien. » On le voit, rien n’est laissé au hasard pour poursuivre la croissance de cette entre- prise désormais buxangeorgienne, qui fait déjà partie du paysage local… n MAKITA France SAS 37 avenue Graham-Bell - ZAC Léonard-de-Vinci Bussy Saint-Georges - 77607 Marne-la-Vallée Cedex 3 Tél : 01 60 94 64 00 / Fax : 01 60 94 63 80 Site web : www.makita.fr Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  16. 16. Vie municipale 17TÉLÉPHONIE MOBILE :la Ville de Bussy choisit la transparence nisme, mais ces dispositions illégales ont été dénoncées aussitôt par le juge admi- nistratif » précise Hugues Rondeau. Pour répondre à toutes ces interrogations et convenir d’un cadre réglemen- taire acceptable par tous, Chantal JOUANNO, la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie, a annoncé la tenue d’un Grenelle des Antennes le 23 avril 2009. « Attendons que les préconisations qui émergeront dans le cadre de ce Grenelle soient rapidement traduites en loi afin de permettre aux élus d’avoir un cadre réglementaire qui faciliterait leur rôle de médiation sur ces sujets », poursuit le maire de Bussy. Dans cette attente, la commune souhaite utiliser les dispositifs de média- tion qui s’offrent aujourd’hui à elle. Aussi, une charte est actuellement en cours d’élaboration avec les opérateurs, dans le cadre de l’application du Guide des relations entre opérateurs et communes, réactualisé en 2007. Ce Guide vise à des installations dantennes-relais transparentes et concer- tées et à un déploiement durable des réseaux de téléphonie mobile, cest- à-dire un déploiement conciliant les enjeux suivants : le bon fonctionnement de la téléphonie mobile, l’information du maire et de ses concitoyens, la préservation des paysages, la prise en compte des préoc- cupations sanitaires. Afin de marquer leur volonté commune d’assurer le déploiement durable et concerté des réseaux de téléphonie mobile sur la commune de Bussy, le Maire et les trois opérateurs de réseaux s’engageront à appliquer ce Guide des Relations entre Opérateurs et Communes, en y inscrivant de nombreux points. « Chaque année, je pourrai ainsi convoquer une commis- sion de concertation qui sera chargée de veiller à la stricte application du Guide et d’examiner les questions relatives au déploiement des antennes-relais, sou- ligne ainsi le maire de Bussy. J’aurai également la possibilité de demander aux opérateurs de faire mesurer, à leurs frais, par un bureau de contrôle indé- e nombreux Buxangeorgiens se plaignent, à juste titre, des pro-D pendant, lexposition aux ondes radio en tout lieu de la commune, sans qu’ils blèmes de couverture téléphonique sur certaines parties du ter- ne connaissent ni le jour, ni l’heure, ni le lieu. » ritoire de la commune. En effet, l’urbanisation rapide de la ville Pour accompagner la signature de cet accord avec les trois opérateurs deet la forte demande existant à l’échelle départementale expliquent la dif- téléphonie mobile (Bouygues Telecom, Orange France et SFR), la muni-ficulté des opérateurs à installer des antennes relais pour permettre une cipalité a décidé de mettre en place une exposition en salle du conseil, dumeilleure couverture du territoire. 20 au 27 mai, afin de permettre aux opérateurs de venir informer lesParallèlement à ces demandes, il y a une requête tout à fait légitime des Buxangeorgiens sur les enjeux et les risques de la téléphonie mobile. Desadministrés riverains des antennes-relais qui s’opposent, quant à eux, à panneaux et des fiches pratiques seront ainsi disposés pour comprendrel’implantation de ces antennes à proximité de leurs habitations, en faisant le rôle et le fonctionnement des antennes relais. Etudes préalables, adap-état de risques sanitaires. Là encore, la commune doit intervenir pour tation aux contraintes, négociations avec les propriétaires, concertation,tenter de trouver une médiation entre ces opérateurs de téléphonie mobile respect du cadre de vie, du code des télécommunications et du code deet les riverains. Aujourd’hui, la municipalité doit donc répondre à ces l’urbanisme forment les différentes étapes d’un projet d’installation d’unedeux logiques souvent antinomiques avec la difficulté d’avoir à faire face antenne, qui seront déclinées dans cette exposition pratique à découvrirà des opérateurs qui sont bien au courant de la réglementation existante aux horaires d’ouverture de la mairie. net des besoins que nous avons. « De nombreux collègues Maires se sont enga-gés vers une voie contentieuse en interdisant par arrêté l’implantation de toute Exposition du 20 au 27 mai, en salle du Conseil de la Mairie. Le mercredi 27 mai, des représentants des trois opérateurs tien-antenne relais à moins de 150 mètres des habitations, ou en refusant d’auto- dront une permanence de 17h à 19h pour répondre aux questionsriser l’implantation de ces dispositifs en s’appuyant sur leur document d’urba- des Buxangeorgiens. Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  17. 17. Le magazine 19 Jumeaux et Plus Une association à l’écoute des parents et futurs parents d’enfants multiples réée en 1989, l’association Jumeaux et Plus de Seine-et-MarneC regroupe des parents de multiples. Ses rôles principaux sont l’en- traide morale et matérielle des adhérents ainsi que la représenta-tion des familles de jumeaux, triplés et plus, auprès des pouvoirs publics.Jeunes parents ou futurs parents de multiples, faites-vous connaître etdevenez adhérents à l’association du 77. Vous profiterez ainsi des nom-breux services proposés par l’association: aides matérielles (mise à dispo-sition de matériel de puériculture, achats en gros de couches, denourriture, de produits d’hygiène etc…), conseils divers (écoute et sou-tien auprès des familles avant et après la naissance), informations précisessur les aides des services publics, ainsi que de nombreuses manifestationsorganisées par Jumeaux et Plus, telles que bourses aux vêtements, arbrede noël, sorties…En outre, si vos jumeaux sont en âge d’aller à l’école ou sont déjà scola-risés, vous pouvez contacter l’association, dont les membres recherchentdes témoignages sur le thème de la séparation à l’école.Votre expérience les intéresse ainsi tout particulièrement afin de mieux Site: http://www.jumeauxetplus77.orgfaire entendre les souhaits et les arguments des parents auprès de l’Edu- Tél.: 06 47 45 63 11 - Accueil téléphonique du lundi au mercredi decation nationale. 9 h 30 à 18 h 30, le samedi de 10h à 13h.Toute adhésion à l’association du 77 permet de bénéficier de réductions La FÉDÉRATION JUMEAUX ET PLUS est reconnue d’utilité publiquesur des grandes marques de magasins, sur des loisirs, des sorties… (décret du 23 juillet 2003). Vous pouvez bénéficier d’une réductionEtre adhérent à Jumeaux et Plus, c’est éviter de voir en double les obs- d’impôts de 60 % des sommes versées sous forme de dons, dans latacles et multiplier les moments de bonheur! n limite de 20 % du revenu imposable. http://www.jumeaux-et-plus.frEt si vous découvriez les bienfaits d’AMBRE BEAUTÉ?5 ans déjà que le salon d’esthétique Ambre Beauté a ouvert ses portes à Bussy. Dominique, Nadège et Julie vous attendent dans leurs locaux pourdécouvrir leurs tout nouveaux soins, dont elles nous livrent ici les principales caractéristiques : Le soin essentiel Un soin aux huiles essentielles 100 % naturelles, pures et concentrées, qui représente un programme beauté sur mesure pour répondre aux principaux besoins de la peau (hydratation, purification, revita- lisation et nutrition). Le soin intensif aux AHA Ce soin aux acides de fruits lisse rides et ridules. L’épilation longue durée Le massage hawaïen lomi-lomi un massage profond et rythmé Le Tuina Minceur: Un soin minceur qui réduit la cellulite, raffermit les tissus, élimine les toxines et stimule la circulation. L’institut Ambre Beauté offre aux lectrices du Journal de Bussy 15 % de remise lors de leur première visite sur présentation de cet article. N’hé- sitez donc plus à essayer les différentes formules proposées par l’insti- AMBRE BEAUTÉ tut Ambre Beauté, qui vous accueille du mardi au samedi de 10h à 19h 14 avenue du Général-de-Gaulle - Tél.: 0164772046 (nocturne le vendredi soir jusqu’à 21h sur rendez-vous). Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009
  18. 18. 20 Activités sportives Quoi de mieux qu’un sacre à domicile pour Francesca Mortini, Tiffany Lupi, Alexia et Camille Renard ? Championnats régionaux de gymnastique BUSSY GYMS, un club qui sait recevoir ! eek-end extrêmement chargé pour W le club Bussy Gyms les 14 et 15 mars avec l’organisation des championnats régionaux ensembles d’Ile-de- France/Marne. Gymnastique Rythmique et Sportive était au programme de cette compéti- tion relevée qui a accueilli pas moins de 600 gymnastes de 27 clubs issus de quatre départe- ments (75, 77, 93 et 94). Parmi eux, une forte délégation buxangeorgienne, qui, devant de très nombreux supporters, n’a pas manqué de briller. Les résultats ont en effet été excellents pour Bussy Gyms, puisque sur les quatre ensembles présentés lors de ce week-end, trois sont montés sur un podium. Après s’être illustrées lors des départementaux à Roissy-en-Brie le 8 février dans la catégorie Division Critérium 3 Sénior, Tiffany Lupi, Fran- cesca Mortini, Alexia et Camille Renard ont réci- divé au niveau supérieur, en ayant la joie d’être sacrées championnes régionales à domicile. Dans la Division Fédérale 1, catégorie minimes, les prestations de Léa Laury, Justine Legros, Hugues Rondeau s’est fait un plaisir de remettre aux jeunes Buxangeorgiennes la médaille d’or Auriane Renard, Delphine Savage et Claire symbolisant leur victoire dans la catégorie Division Fédérale 1 minimes. Zeng ont également fait mouche auprès du jury, lie Tran Phat sont quant à elles montées sur la Douat, Rebecca Leonil, Tiffany Lupi, Marine qui les a classé premières. troisième marche du podium. Peron, Camille et Alexia Renard, termine à la En Division Critérium 3 Cadettes, Juliette Le quatrième ensemble, composé de Ludivine huitième place. Benezit, Elodie Chaunard, Alice Nerot et Auré- Baudouin, Margot Beroud, Sonia Chaieb, Anaïs Ce championnat régional s’est donc déroulé dans Bussy Saint-Georges N° 110 - Avril 2009

×