BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page1           Bussy       PARI TENU POUR LE MONDE EN FÊTE      2011,...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page2
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page3                                                        Sommaire ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page4       4                                                         ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page5                                                                 ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page6       6                                                    Vie d...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page7                                                                 ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page8       8                                                         ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page9                                                                 ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page10      10                                                        ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page11                                                                ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page12      12                                                        ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page13                                                                ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page14      14                                                       D...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page15                                                 Débat et horizo...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page16      16                                                        ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page17                                                                ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page18
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page19                                                                ...
BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page20      20                                                        ...
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Journal de bussy numéro 131
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 131

1 404 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 404
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 131

  1. 1. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page1 Bussy PARI TENU POUR LE MONDE EN FÊTE 2011, ANNÉE DU CHAT LA MÉDIATION CULTURELLE ÉTEND DEUX ÉQUIPES DU TENNIS CLUB PAGES 4 & 5 PAGE 7 SA TOILE PAGE 12 EN NATIONALE PAGE 20 LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - MARS 2011 n°131 Saint-Georges Restauration scolaire: 2800 repas servis chaque jour
  2. 2. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page2
  3. 3. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page3 Sommaire - Edito 3 4 Vie de la cité Savoir se remettre en question. A insi que j’ai pu le démontrer, dans la droite ligne de ce que je dénonce depuis presque une décennie, la crise actuelle que nous traversons 4 & 5. Succès total pour le Monde en Fête et son corollaire insupportable de l’augmentation des 6. A la découverte de l’Inde à la médiathèque 50 % d’impôts, décidé par arrêté préfectoral au mois de 7. L’année du Chat démarre bien avec l’AVB décembre 2010, trouve ses origines dans le désengagement 8 Dossier de l’Etat. Il n’est plus besoin de démontrer, le dernier journal municipal l’illustrant à grand renfort de chiffres puisés à l’EPAMARNE même, que l’Etat a tourné le dos aux villes nouvelles et n’entrevoit plus notre développement que comme une source de revenus pour son 8 à 11. 2800 repas servis quotidiennement bras armé qu’est l’aménageur public. à la cantine Tout le dispositif d’aide a peu à peu disparu, à commencer par, en 1999, la Dota- tion Globale d’Equipement (D.G.E.) qui nous était propre jusqu’à la subven- tion d’équilibre biffée d’un trait autoritaire par le président Sarkozy en 2008. 12 Vie municipale Ce contexte particulier qui provoque notre malheur m’exempte-t-il pour autant d’un examen de conscience? Plus je rencontre mes concitoyens, moins il m’appa- raît possible de se contenter de ce discours, certes vrai, sur la responsabilité de l’Etat sans pour autant reconsidérer complètement le fonctionnement de la col- lectivité territoriale. 12. Et si on démocratisait la culture ? S’il n’est pas évident de trouver en interne l’équivalent d’une dizaine de millions 13. De nouvelles permanences pour économiser d’euros qui nous manqueront encore en 2011, j’estime pour autant indispensable l’énergie de changer radicalement notre mode de fonctionnement. Il n’est pas possible en 14 & 15. Bussy est-elle surendettée ? période de crise de ne pas se remettre en question. Les nations européennes confron- 16 & 17. Séjours d’été : du Canada à la tées à des lendemains économiques qui déchantent - de l’Irlande à la Grèce en 19 Le magazine Bulgarie passant par le Portugal - révisent drastiquement leurs politiques publiques. Bussy Saint-Georges, à son petit niveau, pourrait-il échapper à cet aggiornamento? Ma réponse est d’autant plus simple qu’elle a déjà trouvé ses applications immé- diates. Je viens de nommer à la tête de l’administration de Bussy comme direc- teur général des services celui qui fut en poste longtemps à Sens, dans l’Yonne. Notre responsable des services techniques a été pour sa part licencié. Il sera rem- placé par l’un des collaborateurs de Serge Dassault à Corbeil-Essonnes. Nous 19. Can’t Stop : au paradis du skate avons en outre nommé à la place des techniciens, notamment pour ce qui concerne le suivi de nos bâtiments, des ingénieurs issus du secteur privé. En fait, c’est tout l’encadrement de la mairie qui est renouvelé. Nous tentons aussi d’ap- 20 Sport pliquer un contrôle de gestion des plus sévères. Semaine après semaine, nous remettons à plat nos procédures pour optimiser nos dépenses et nos recettes. Dans un souci de transparence, j’ai communiqué, lors des différentes commissions des finances, à la majorité comme à l’opposition, ce bouleversement complet de nos habitudes de travail ainsi que des hommes qui conduisaient jusqu’alors l’admi- nistration de Bussy Saint-Georges. 20. Tennis : garçons et filles en Nationale 4 Alors que l’Etat maintient sa position de geler les dotations et subventions pen- 21. Adeline Noiseau triomphe au tir à l’arc dant trois exercices jusqu’en 2013, il nous est nécessaire de reconsidérer sous un 22. Retour sur les stages multisports de février angle différent - celui d’une paupérisation évidente de la collectivité - chacune 23. Les boxeurs du Prodal Boran montrent de nos actions. l’exemple Je n’ai jamais prétendu que ma gestion n’était pas perfectible; tant j’ai conscience 24 Pratique que c’est le cas de tout ce que nous entreprenons ici-bas. Il est de mon devoir de veiller à ce que chacun des travers possibles soit corrigé. Depuis cette augmenta- tion d’impôt de 50 % qui a entraîné la colère d’une grande majorité d’entre vous, je prends les critiques tels des conseils. Refusant d’être enfermé dans une tour d’ivoire, je porte avec une certaine souffrance morale la recherche de solutions pour une collectivité cherchant à donner le meilleur d’elle-même. Sans perdre pour 24 Courrier des lecteurs autant le souci premier de notre identité résidentielle, douce à vivre entre parcs et jardins, que j’ai conduite avec détermination sur près de quatorze années.  25. Tribunes 26. Etat civil Hugues Rondeau 27. Professions médicales Votre Maire Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  4. 4. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page4 4 Vie de la cité Plus de 600 personnes ont répondu présent Le Monde en Fête? Pari tenu! Répondant à linvitation de lEglise Catholique du Val-de-Bussy, plus de 600 personnes de tous pays ont partagé danses, chants et repas, le samedi 26 février, pour la cinquième édition du Monde en Fête. Cette rencontre fraternelle et conviviale entre les habitants des différentes communes de notre secteur pastoral a parfaitement rempli ses objectifs. T oute l’équipe d’organisation du Monde en Fête adresse un immense Maghreb et les pays musulmans, le Portugal, l’Inde, l’Amérique Latine, le merci à tous les visiteurs, à tous les bénévoles, à toutes celles et ceux Laos, le Cambodge, le Viêt-Nam et la France. Les jeunes sont chargés d’en- qui se sont engagés, ont offert de leur temps, de leurs idées, de leur quête, ils interrogent les gens dans tous les stands sur leurs produits, leur his- énergie et de leur enthousiasme au service de cette édition 2011, qui s’est toire et leur motivation pour participer au Monde en Fête; nous sommes déroulée le 26 février dernier au gymnase Maurice-Herzog. Cette nouvelle dans une joyeuse ruche bourdonnante de rires, de rencontres, de dégusta- édition d’une fête qui compte désormais dans le paysage buxangeorgien a ras- tions diverses, et les enfants de se précipiter sur la barbe à papa! semblé, au-delà, de notre commune des habitants de toutes origines géogra- Et puis le spectacle commence, et si l’on voit des artistes de tous âges chan- phiques et religieuses qui sont heureux d’œuvrer à la collaboration des ter, danser, on a le plaisir de retrouver sur scène beaucoup de jeunes et d’en- cultures, de permettre que notre mondialisation locale se vive dans le plaisir fants qui portent avec naturel et fierté des tenues traditionnelles, qui chantent de la rencontre mutuelle, plutôt que dans le « choc des civilisations ». La fête ou jouent de la musique avec talent et enthousiasme. Il a fallu répéter, s’ap- a commencé à 16h par la visite des stands où chacun avait eu à cœur de pré- prêter pour présenter le meilleur de soi-même et de son pays d’origine! Et il senter les joyaux de son pays d’origine, ou de celui de ses parents d’ailleurs… a fallu aussi s’accorder tous ensemble, toutes « origines » confondues pour se La mondialisation à visage humain, nous l’avions à portée de main: 11 stands prêter les tenues choisies pour le défilé de mode et pour répéter ensemble cette représentant les pays d’Afrique, les Antilles-Guyane-Réunion, l’Italie, le chorégraphie avec son final si émouvant: « We are the world ». C’est vrai, Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  5. 5. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page5 Vie de la cité 5   « Nous sommes le monde », Nous sommes des femmes, des tions précédentes, à la satisfaction des invités comme des hommes du monde entier, réunis sur ce petit bout de planète bénévoles au service. Et cette année, un buffet particulière-  Voilà un stand qui qu’est notre secteur de Bussy et nous sommes heureux de vivre ment abondant, puisque tous les gourmands ont pu se res- a vu défiler nombre de en paix « malgré » et « grâce à » toutes nos différences. Nous servir! Merci à tous ceux qui ont nous ont fait profiter de leur jeunes gourmands… avons été heureux de collaborer, de travailler ensemble à ce talent culinaire. Un petit moment moment, où peut se vivre une expérience de convivialité, Après la farandole finale, voilà que grâce à de nombreux volon- de répit pour les d’amitié, de rencontres nouvelles entre habitants d’un même taires, la salle des fêtes redevient gymnase, l’enchantement Scouts et Guides de secteur qui viennent de tous les coins de France et de tous les prend fin. Mais dans tous les cœurs, il reste un air de bonheur, France, qui n’ont pas ménagé leur peine, coins du monde. comme un petit bout d’éternité. aux côtés des organi- Enfin, le Monde en Fête, c’est aussi la fête de la gourmandise, Nous avons été heureux de contribuer à notre façon, avec vous sateurs et de tous les des plats de toutes les couleurs et de toutes les saveurs, les tous, à poser ce « petit geste pour une grande ambition » qu’est bénévoles, pour faire épices et les douceurs. Le buffet version 2011 (4 buffets pour le Monde en Fête, l’ambition de vivre fraternellement sur de cette journée 600 convives) s’est déroulé de façon plus sereine que les édi- notre secteur… et ailleurs!  une réussite.  Au son des tambours, les danseuses de l’associa-   tion Ka Fraternité proposent une belle chorégraphie.  Narany An, conseillère municipale, était pré- sente aux côtés des ses compatriotes cambodgiens afin de faire découvrir la culture de son pays d’origine.  Les Antilles étaient dignement représentées avec des tenues toujours aussi colorées.  La chorale de la communauté asiatique a présenté au public quelques chansons traditionnelles.   Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  6. 6. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page6 6 Vie de la cité L’ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE A la découverte de l’Inde D ans la continuité du thème de la saison culturelle, « Les uns, les autres », et afin de mieux se découvrir, se comprendre, s’appré- cier, se connaître, le Service culturel et la médiathèque de l’Europe vous invitent à découvrir l’Inde, un pays mythique et captivant. Pays aux mille couleurs, aux senteurs enivrantes, aux saris chatoyants, à la nature luxuriante, mais aussi l’Inde avec son trafic routier dense, ses bruits de klaxons… LInde nest pas UNE, mais multiple; autrefois on disait d’ailleurs, à juste titre, « les Indes ». Tous vos sens seront donc en émoi durant les semaines à venir. La médiathèque vous convie à découvrir ce merveilleux pays au travers d’une exposition de photographies réalisées par Anil Abhimanyu Sharma et Clé- mence Danon Boileau entre le 16 avril et 28 mai. L’un a grandi dans la ville cosmopolite de Bombay et l’autre y a fait de nombreux voyages. Il en résulte des clichés originaux, principalement des portraits. A noter que l’atelier de peinture du collège Maurice-Rondeau, sous la houlette de son professeur, Stéphanie Lefebvre, a travaillé cette année sur la thématique indienne à travers une série de toiles abstraites, qui seront également présentées. Le tout sera agrémenté de saris multicolores et d’objets du quotidien. Pour débuter ce voyage initiatique, rien de plus enrichissant que de venir découvrir la littérature indienne lors du thé littéraire du samedi 30 avril à 16h. Connaissez-vous Abha Dawesar, Anita Desai, Rabindranath Tagore…? Alors, n’hésitez pas à vous inscrire. Le plaisir des yeux et des oreilles continuera les 13 et 14 mai avec la création des compagnies Flac Floc, B’India et Cre’artive. Aux sons des mélodies si typiques, les chorégraphies indiennes ne manqueront pas de vous séduire par leur élégance et leur harmo- nie. Un parcours qui vous conduira de la danse classique indienne à Bollywood: tout un programme! Nous ferons ensuite appel à votre odorat. La cuisine indienne (ou plu- tôt’les cuisines indiennes’) est extrêmement diversifiée selon les régions, les communautés, les religions ou les familles. Les épices occupent une grande place dans les plats quotidiens. L’indian Thali, composé de plusieurs mets aux couleurs et aux saveurs variées, est le plat national indien. L’Associa- tion India Calling vous proposera une conférence-dégustation sur le thème des épices le samedi 14 mai à 16h. Et pour finir, un détour dans le monde cinématographique était incontournable. L’Inde est en effet très prolifique et son fleuron est constitué par la production de Bollywood (nom dérivé de Bombay, ancienne dénomination de Mumbai). Le cinéma est un art et une distraction particulièrement populaire en Inde. Une projection de film vous sera donc proposée le samedi 21 mai à 16h.  POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, VOUS POUVEZ CONTACTER: - Le service culturel au 0164666001 pour réserver pour le spectacle de danse des vendredi 13 et samedi 14 mai à 20h30 (spectacle payant). - La médiathèque de l’Europe au 0164663085 pour réserver pour le thé littéraire du samedi 30 avril à 16h, la conférence-dégustation du samedi 14 mai à 16h et la projection du film du samedi 21 mai à 16h (animations gratuites sur inscription) Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  7. 7. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page7 Vie de la cité 7 L’année du Chat démarre sous les meilleurs auspices avec l’AVB L e dimanche 20 février, l’association AVB (Amicale des Vietnamiens de Bussy) a célébré le Nouvel An vietnamien, placé sous le signe du Chat. C’est même l’année du Chat de Métal, qui se caractérise généralement par la tran- quillité qu’elle offre. Il est en effet bien peu pro- bable, si l’on en croit la tradition vietnamienne, que lon puisse assister, en une année du Chat, à de grands bouleversements. Quoi qu’il en soit, les membres de l’AVB n’ont pas manqué de célébrer cette nouvelle année dans un gymnase Maurice- Herzog qui en a vu de toutes les couleurs tout au long de cette journée découpée en deux temps. De 11h à 14h, c’était la traditionnelle kermesse (Gian Hang), avec ses stands de jeux tradition- nels du Têt, de vente de cuisine traditionnelle et de produits artisanaux. A partir de 14h, place aux spectacles (Van Nghê) avec la fameuse danse de la Licorne et autres chants et danses traditionnels, suivis d’une grande tombola. Cette fête a réuni comme chaque année un nombreux public venu célébrer cette nouvelle année.      Les élèves de la classe vietnamienne de lAVB ont interprété cette jolie saynète représentant un mariage à la campagne. Hugues Rondeau a souhaité à la communauté vietnamienne une excellente année du chat.  Le spectacle sest terminé par la chorale formée par les membres de lAVB. Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  8. 8. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page8 8 Dossier LA RESTAURATION SCOLAIRE À BUSSY bien manger pour bien grandir! Que de souvenirs de la cantine d’antan, associée bien souvent à la dégustation du menu « saucisson- rôti-purée-flan » du Petit Nicolas lors de sa première expérience de demi-pensionnaire, aux joyeuses parties de billes entre garçons, aux petites disputes entre filles dans la cour de récré… A ujourd’hui, ce moment de pause dans la journée d’école de l’en- fant est de plus en plus appréhendé comme un temps à privilé- gier pour l’aider à bien grandir. Bonne santé, découverte, détente, mais aussi convivialité et art de bien vivre ensemble, sont au menu! À Bussy, sous l’égide de Thierry Delage, maire-adjoint délégué aux Affaires périscolaires, et de Valérie Boissard, responsable du service Jeu- nesse, cette pause méridienne mobilise les compétences et l’énergie de toute une équipe d’intervenants (mairie, FOCEL, Avenance) dans un même objectif: le bien-être de l’enfant. Elle s’exprime avec une volonté commune : tirer parti au mieux de ces deux heures, entre 11 h 20 et 13h20, dédiées à la restauration et aux activités pour les enfants des mater- nelles et des classes élémentaires. 2800 enfants le midi Au sein du service Jeunesse, Florence Grégorio est assistante pédagogique de la gestion de la pause de midi depuis septembre 2010. Ce fut sa pre- mière rentrée, mais pas en terre inconnue, car elle a été ATSEM, puis ani- Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  9. 9. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page9 Dossier 9 matrice, et est toujours affectueusement surnommée « Flo » par les parents. Veiller au bon déroulement de ce temps de midi concernant 2800 enfants dans 9 centres de restauration, c’est s’occuper d’une grande famille! Flo- rence Grégorio assure la cohérence des actions des différents intervenants, s’emploie quotidiennement à créer une dynamique autour d’objectifs par- tagés et « ça roule bien! », comme elle l’exprime avec chaleur et enthou- siasme. «Nous travaillons en parfaite osmose avec les services d’Avenance et de la FOCEL, nos deux prestataires, et ce pour le bien-être des enfants. » Plusieurs équipes fonctionnent ainsi sur chaque groupe scolaire. Tout d’abord, le personnel d’Avenance, prestataire de service de la Ville de Bussy pour la fabrication (à la cuisine centrale de Chelles) et la livraison des repas, assure la mise en place des salles de restauration et la distribution des repas commandés, sous la coordination de chaque responsable de res- taurant scolaire et de Virginie Vidal, directrice du service clients d’Ave- nance pour l’ensemble de la ville. Ensuite, les ATSEM, mises à disposition par le service scolaire pendant ces deux heures pour les classes maternelles, et les référentes mairie pour les classes élémentaires, accompagnent les enfants. Enfin, les animateurs de la FOCEL, prestataire pour les accueils de loisirs, leur proposent des activités éducatives et ludiques, sous la res- ponsabilité de la directrice de la pause méridienne du site. Entre 1,05 et 7,4€ par repas Pour favoriser les échanges avec les parents et simplifier leurs démarches, le site bussy. cantines. com, en lien avec l’Espace Famille sur le site inter- net de Bussy, permet l’inscription de l’enfant selon un planning prévi- sionnel à l’année, la facturation, la consultation des menus et donne toutes sortes d’informations utiles et pratiques. Le repas est acheté 9,51 euros par la Ville à Avenance et refacturé aux familles entre 1,05 et 7,40 euros, selon le quotient familial (lire l’encadré). Deux salles de restauration sont ouvertes sur chaque groupe scolaire, dans une ambiance joyeuse, chaleureuse et calme, offrant, avec le joli mobilier aux formes douces et colorées mis en place par la mairie, Suite en p.10 ‡ La restauration scolaire, un service qui pèse dans le budget communal Thierry Delage, adjoint au maire, est venu constater le 3 février les animations proposées aux enfants dans le cadre du Nouvel An chinois. les fontaines à eau, les couverts, la verrerie, les machines à laver… Le différen- tiel entre ce que la commune paie à son prestataire et ce qu’elle perçoit en recettes des familles s’élève ainsi quasiment à 2,5 millions d’euros. Les recettes des foyers buxangeorgiens atteignent au total 1 million d’euros, alors même que le coût total de ce que la collectivité paie à Avenance se chiffre à 3,4 mil- lions d’euros. La sociologie de Bussy Saint-Georges, constituée de classes moyennes relativement jeunes, avec souvent des petits enfants, génère, de sur- croît, une consommation importante en matière de services, dont la restaura- tion scolaire occupe une place loin d’être négligeable. « A titre de comparaison, résume Thierry Delage, dans la ville de Coulommiers, qui compte 13000 habitants, seuls 300 élèves fréquentent quotidiennement la cantine. Si l’on se réfère à ce chiffre, Bussy Saint-Georges (24000 habitants) devrait donc en L a Ville de Bussy subventionne de manière importante la restauration sco- compter environ 500. Or, nous servons quotidiennement 2800 repas! Ce laire. Chaque repas est ainsi acheté 9,51 euros par la municipalité à son service a donc un coût très important, mais hors de question de remettre en prestataire, Avenance, et refacturé aux familles entre 1,05 et 7,40 euros cause notre politique de restauration scolaire », rassure l’adjoint au maire, qui selon le quotient familial. Ce prix comprend les denrées alimentaires, mais aussi tient à souligner que la municipalité a toujours fait face à ses responsabilités, tous les coûts fixes: les frais de personnel, le matériel pour réchauffer les plats, dans ce domaine comme dans d’autres…  Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  10. 10. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page10 10 Dossier Quotient familial, mode d’emploi L e quotient familial est un système qui permet de moduler les tarifs des prestations communales en fonction de la situation des usagers (famille ou personne seule) et de leurs ressources. Pour en bénéficier, les administrés doivent le faire calculer chaque année, car le quotient fami- lial est valable pour une année civile (1er janvier-31 décembre). Voici la liste des documents (originaux + photocopies) à fournir pour faire calculer votre quotient familial : ‡ Avis d’imposition ou de non-imposition 2010 (revenus 2009) ‡ Les 2 derniers bulletins de salaire des 2 conjoints du foyer ou noti- fication de cessation de travail ASSEDIC ou K bis ‡ Livret de famille ou extrait d’acte de naissance pour jeunes enfants ‡ Justificatif de domicile sur Bussy de moins de 3 mois ‡ Numéro d’allocataire à la CAF de Seine-et-Marne ‡ Certificat de scolarité pour les enfants à charge de plus de 18 ans Pour plus de renseignements sur le quotient familial, composez le 01 64 66 60 01 un espace-temps privilégié : le restaurant des tout-petits pour les enfants de maternelle (en début de repas, les enfants sont invités par petits groupes à la « table des curieux », pour découvrir un fruit ou un légume, voir comment il pousse, comment on le mange…), et le self qui fait gran- dir pour les enfants des classes élémentaires. En général, deux services sont proposés et, lors du repas, les maître-mots sont autonomie et convivia- lité. Les petits de maternelle sont aidés par les ATSEM, s’ils en ont besoin, pour venir s’installer à table, bien mettre leur serviette, se servir de l’eau sans éclabousser leurs voisins… Mais l’objectif est vraiment de manger tout seul comme un grand et au moins de goûter à tout parce que, à partir du CP, le self qui fait grandir propose une formule buffet où l’on va se servir avec ses amis à l’îlot des entrées, au coin chaud puis à l’îlot « Manger-bouger ! » ou « 5 fruits et légumes par jour » et, pour le second, des desserts, sous l’attention bienveillante des référentes mairie. On en indiquant les objectifs prioritaires à atteindre pour améliorer la qualité mange, on papote, on rencontre les élèves des autres classes… nutritionnelle des repas servis par les collectivités. Nos diététiciennes les À la fin du repas, chez les petits, on range les couverts dans le trèfle intègrent dans les propositions de menus en veillant à la « fréquence d’ap- ramasse-couverts au milieu de la table, on empile les verres par trois, parition des plats », selon les termes d’usage, avec, en particulier, une hausse sans chercher à faire une pyramide spectaculaire, on rassemble les pour les fruits et les légumes, et une modification des grammages, en colla- assiettes et les plateaux sur la table et c’est le moment de la détente ! Les boration avec les chefs de cuisine. J’ai un travail pédagogique de commu- ATSEM et les animateurs prennent le relais et viennent chercher les nication important à faire pour bien faire comprendre la nécessité de enfants pour les emmener jouer, mais tous veillent au bon respect de la modifier les comportements alimentaires et mettre de côté la crainte que propreté de la salle. Au self qui fait grandir, on ramène bien sûr son pla- l’enfant ait encore faim après son repas. ». La commission des menus, teau au point de ramassage. Plus tard, les petits ne seront pas perdus, associant les parents désignés par leurs associations représentatives, car une période d’adaptation leur est proposée en fin d’année pour aborde ce sujet et demeure une vraie force de proposition : c’est à son découvrir ce self avant la grande rentrée au CP ! initiative que la soupe a par exemple fait son apparition dans les menus, de novembre à avril ! Qualité nutritionnelle Les menus sont consultables sur le site bussy. cantines. La question de Le petit-déjeuner aussi! la qualité nutritionnelle et de l’équilibre alimentaire est une préoccu- Un autre point très important est pris en compte: le petit-déjeuner, pour pation de santé publique essentielle tant elle a de conséquence sur l’état bien commencer la journée. Alors qu’il devrait représenter le quart de l’ali- général de l’enfant, sur les plans aussi bien physique que psycholo- mentation quotidienne, beaucoup d’enfants ne mangent pas, ou peu, ou gique. Virginie Vidal, directrice clients chez Avenance, explique ainsi mal, au petit-déjeuner. Alors, dans les classes élémentaires, avec l’encadre- son engagement : « Le Programme National Nutrition Santé, dit PNNS, ment du professeur, on joint la théorie à la pratique, rien de mieux pour et le Groupement d’Études des Marchés, Restauration Collective et Nutri- prendre de bonnes habitudes! Le personnel d’Avenance présente les produits tion, dit GEMRCN, font campagne, pour le premier, en faveur de la pré- qui contribuent à un petit-déjeuner bien équilibré et, ensuite, chacun va se vention du surpoids et de l’obésité, avec les slogans bien connus servir et un petit coup d’œil pour voir si le plateau est bien équilibré… Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  11. 11. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page11 Dossier 11 De nombreuses activités tout au long de l’année S ur le temps de pause méridienne, le lité de ce moment est donc dans les esprits de déjeuner a toute son importance, mais tous : Florence Grégorio organise régulièrement les enfants peuvent profiter de moments des réunions sur chaque site pour que chacun tranquilles pour se détendre et apprendre en puisse mieux se connaître, mieux comprendre le s’amusant. Les animateurs de la FOCEL propo- rôle des autres intervenants, faire part de ses sent dix malles d’activité qui tournent sur les 9 remarques pour des actions correctives. Ainsi, la groupes scolaires, les enfants découvrent les vigilance des référentes mairie a-t-elle été attirée sciences, les jeux de société, le cirque, la par la consommation excessive de sel par les musique, les arts plastiques…, et, à la fin de l’an- enfants qui l’utilisent avant même d’avoir goûté née, il y aura une grande élection pour désigner le plat ! Ce sont elles qui interviennent mainte- la malle préférée ! Et puis, la poursuite des nant à la demande pour que les enfants appren- apprentissages avec des actions de santé nent à ne pas manger trop salé. publique est animée également par la FOCEL, en ce moment sur le thème de l’hygiène : les Enfin, pour améliorer le tout, une grande enquête enfants ont déjà fait la connaissance de Bubble- de satisfaction va être prochainement lancée man, super-héros qui bataille sans relâche contre auprès des enfants et de leurs parents afin de les bactéries et les microbes, et les entraîne dans recueillir leurs avis sur la qualité, la diversité des la chasse aux Beurks ! Deux temps forts existent repas servis et la prise en charge des écoliers, également sur l’hygiène des mains et sur l’hy- avec des questionnaires remis aux enfants par giène bucco-dentaire. L’amélioration de la qua- les animateurs et adressés aux parents avec la facturation. La participation de tous est très atten- Avant de passer à table, les enfants sont désormais sensibilisés à l’importance du lavage des mains. Séance pratique, suivie de la lecture d’une histoire sur cet acte d’hygiène indispensable. due pour que santé rime avec gourmet !  Au moins 20 % de bio d’ici 2012 Et n’oublions pas le bio ! Le Grenelle 2 de l’environnement préconise 20 % minimum de produits biologiques dans la restauration collective d’ici 2 012. Avenance a déjà innové avec des yaourts, des kiwis ou des pommes issus de l’agriculture biologique. Pour ceux qui souffrent de problèmes d’allergie ou d’intolérance alimentaire, en accord avec le médecin scolaire, un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) est mis en place, avec des plateaux repas spécifiques couvrant la quasi-totalité des allergies alimentaires connues. Bien manger pour bien grandir, c’est manger ce que l’on aime, mais c’est aussi goûter à tout, car une nourri- ture variée est synonyme de bonne santé… Cette curiosité est éveillée et stimulée par la semaine à 4 composantes, une fois par mois : elle pro- pose aux petits gourmets buxangeorgiens des recettes plus élaborées, telles un pavé de saumon sauce à l’oseille à la place du colin, une poire au chocolat vermicelle à la place de la pêche au sirop… Périodique- ment, les enfants partent également en voyage gastronomique de par le monde, en compagnie de Lulu Grand Reporter, qui leur a fait décou- vrir la cuisine des DOM-TOM en octobre, et tout récemment la cui- sine japonaise. Et, bien sûr, des moments festifs toute l’année rythmée par les animations selon le calendrier : après le cocktail de la rentrée, la semaine du goût, Noël, la galette des Rois, la chandeleur et bientôt Pâques… Le 3 février dernier, les animateurs de la FOCEL avaient éga- lement mis en place de nombreuses animations à l’occasion du Nouvel An chinois, en proposant quantité d’activités manuelles. Bref, à Bussy, tout est fait pour que l’enfant s’épanouisse pleinement le temps de la pause méridienne, un travail d’équipe de longue haleine très prisé par les jeunes Buxangeorgiens.  CONTACTS: Service jeunesse, vacances, animations et loisirs, 2 passage Carter 0164666001 , Avenance, 3bis Grand Place, 0164666866 FOCEL, 3bis Grand Place, 0160947000 Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  12. 12. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page12 12 Vie municipale les actions de médiation culturelle se multiplient cette saison Et si on démocratisait la culture ? A côté d’une programmation de plus en plus riche, le Service culturel de la ville développe depuis quelques mois différentes actions à destination de publics divers, qui méritaient bien quelques éclair- cissements en compagnie des membres de ce service… « Les actions culturelles se partagent actuellement entre les visites d’expo- sitions, les interventions des artistes du spectacle vivant et des ateliers spé- cifiques », précise Marina Cavaillès, directrice des Affaires culturelles de la ville. Cette mise en place d’actions de médiation culturelle ont notamment pour objectif une plus grande démocra- tisation, afin de favoriser l’accès de tous aux œuvres artistiques comme aux pratiques culturelles, nourrir le débat collectif et la vie sociale d’une présence forte de la création artistique, en reconnais- sant aux artistes la liberté la plus totale dans leur travail de création et de diffusion et de garantir la plus grande liberté de chaque citoyen dans le choix de ses pra- tiques culturelles. Le principe de médiation cultu- Le service culturel a ainsi pris en Maud VIALLET, en charge de la médiation culturelle, fait visiter aux classes de relle repose sur des actions où l’art charge 38 visites pour les exposi- Bussy les différentes expositions à la médiathèque de l’Europe, initiant ainsi et les artistes sont au centre du tions présentées entre janvier et les élèves à différentes formes d’art. projet. Parmi les objectifs poursui- juin 2010. Tenant compte que vis, on peut également citer le lien certaines classes sont venues plu- social, l’accessibilité à la culture et sieurs fois sur cette période, on l’élargissement des publics. Des retient ainsi la participation de 8 visites d’exposition sont ainsi pro- classes d’écoles maternelles et 12 posées aux écoles maternelles et classes d’écoles primaires. primaires dans le but de les sensi- Pour la saison culturelle biliser aux différents arts. Il s’agit 2 010/2011, une quarantaine de de découvrir des parcours et des visites d’expositions ont été pro- techniques artistiques différentes grammées, avec des temps forts, (photographies, matières, vidéos, comme l’exposition « le Mois de la peinture…). photographie », le festival « Bussy Le service culturel s’est associé à la Dingue de BD », en passant par médiathèque de l’Europe pour pro- l’astronomie et l’illustration. poser aux écoles un programme Le service culturel propose égale- commun comprenant visites d’ex- ment des interventions artistiques positions d’une part, mais aussi auprès du public scolaire, de la Buxangeorgiens ont pu, entre Act, à la Rome antique avec le visite-découverte de cette structure, maternelle au lycée. Les actions de autres, être initiés au théâtre comité de jumelage italien, ou recherche documentaire et mallettes médiation contribuent alors à masqué avec la comédienne Kha- encore au théâtre de rue avec la pédagogiques. créer des espaces et des moments dija El Mahdi, de la compagnie compagnie Flac Floc.  Cette formule simplifiée et adaptée de dialogues et de rencontres, entre Barraca Suivre, à la danse avec Renseignements auprès de Maud au planning scolaire a permis d’enre- l’art, les artistes et le jeune public. Peggy Mousseau de la compagnie Viallet, en charge de la médiation gistrer un fort taux de participation Ainsi, en lien avec la saison cultu- Théâtre du Petit Pont, au théâtre culturelle au sein du service, au aux visites d’expositions 2009/2010. relle 2 010/2011, les jeunes anglais avec la compagnie The 01 64 66 60 01 Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  13. 13. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page13 Vie municipale 13 De nouvelles permanences Révision du PLU pour des économies d’énergie L’enquête publique aura lieu du 19 avril au 23 mai L a municipalité vous propose de venir - les énergies renouvelables (solaire thermique rencontrer une conseillère de la Maison et photovoltaïque, géothermie…). de l’Environnement de Seine-et- Par délibération en date du 8 janvier 2011, la com- Marne, pour des conseils neutres, gratuits et mune a notifié le lancement de la révision simpli- Vous pourrez également lui poser toutes vos indépendants sur la maîtrise de lénergie dans fiée n° 1 sur la Ferme du Génitoy. questions sur les aides financières (crédits lhabitat. Une enquête publique conjointe aura lieu du mardi d’impôts, subventions, prêts à taux « zéro ») Elle vous apportera ainsi informations et aides 19 avril 2011 au lundi 23 mai 2011, en mairie, et sur la mobilité: (modes alternatifs de dépla- techniques sur l’habitat: pour la procédure de révision simplifiée n° 1 ainsi cements domicile-travail, aides techniques que pour la procédure de modification n° 4 sur les - l’isolation et le choix des matériaux, pour conduire et consommer moins…)  lots cultuels. Les dossiers de modification n° 4 et de - le choix des énergies liées au chauffage des Les prochaines permanences sont program- révision simplifiée n° 1 du Plan Local d’Urbanisme, locaux et de l’eau sanitaire et la régulation mées les samedis 2 avril 2011, 28 mai et ainsi que deux registres d’enquête, pourront être 18 juin, en mairie. Pour plus de renseigne- associée, ments, vous pouvez contacter la Maison de consultés au service de l’urbanisme. - les économies réalisables sur la consomma- l’Environnement de Seine-et-Marne au Les permanences du Commissaire Enquêteur tion d’électricité: éclairages, appareils domes- 01 64 31 11 18. auront lieu en mairie aux dates suivantes: Maison de lEnvironnement de Seine-et-Marne • Le samedi 30 avril de 9h à 12h tiques, 26 route de Montarlot - Etang de Moret 77250 Ecuelles • Le vendredi 6 mai de 14h à 17h - les modes de transports et la consommation Site internet : • Le lundi 23 mai de 15h à 18h des véhicules, http://www.maisondelenvironnement.org L’association Familles-de-France/Pays-de-Lagny élargit ses services L a Prévention des problèmes financiers et du surendettement est lun - des retards dans le paiement des impôts des nouveaux services que propose Familles-de-France/Pays-de-Lagny - un disponible mensuel de plus en plus restreint pour la nourriture et la vie cou- aux familles de chaque commune du secteur, à côté de la défense des rante de la famille. consommateurs, écrivain public, bourses aux vêtements, vestiaire qui lui sont Vous ne savez pas comment vous y prendre ou vous pensez être en situation traditionnels. de surendettement. Cette fatalité peut encore être évitée et une solution Vous avez des difficultés avec la gestion courante de vos finances : trouvée. - un budget difficile à équilibrer Nattendez pas. Venez rencontrer les conseillers de l’association Familles de - des factures qui ne sont plus honorées ou avec retard France, qui sont à vos cotés pour vous aider à résoudre ces difficultés. Une - des crédits souscrits pour pallier les remboursements des échéances à venir (dautres conseillère peut également apporter un accompagnement psychologique.  emprunts), Permanences sur rendez-vous en téléphonant au 01 64 30 21 47 à la Maison - des incidents avec votre banque, tels que la facturation dincidents de paiement, des Associations de Lagny-sur-Marne, les lundis, jeudis et vendredis de 14h à 16h, des impayés davis de prélèvements ou de chèques et le samedi de 9h30 à 11h30 (sauf pendant les vacances scolaires). - des retards dans le paiement des loyers Site web : http://paysdelagny.familles-de-france.org La Mission Locale développe un réseau de parrainage L a Mission Locale pour l’Em- vous souhaitez agir au niveau local: ploi de Marne-la-Vallée/Val- n’hésitez plus à rejoindre le réseau de Maubuée, association soutenue bénévoles de la Mission Locale. Agir par les pouvoirs publics et les collecti- au sein de ce réseau de parrainage, vités locales, accompagne chaque c’est trouver un cadre et la souplesse année plus de 2500 jeunes sortis du nécessaires vous permettant de mettre système scolaire. Cet accompagne- Aux côtés de la Mission Locale, Femmes et hommes d’expérience de en œuvre vos convictions.  ment global apporte des réponses depuis 1995, des bénévoles contri- la région de Marne-la-Vallée et de Mission Locale pour l’Emploi de Marne- dans les domaines de l’emploi, de buent à renforcer des liens entre l’Est francilien, retraités ou salariés en la-Vallée/Val-Maubuée l’orientation, de la formation, du jeunes et adultes, à recréer des solida- activité, la question de l’insertion pro- 5, passage de lArche Guédon, 77200 Torcy - Tél.: 0160066047 logement et de la vie quotidienne. rités entre générations. fessionnelle des jeunes vous concerne, Site web: www.mle-marnelavallee.fr Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  14. 14. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page14 14 Débat et horizon budgétaire Bussy Saint-Georges est-elle surendettée ? Alors que le Conseil municipal a pu récemment débattre des orientations budgétaires pour 2011 et avant le vote du budget primitif de la commune, la municipalité entend associer l’ensemble des Buxangeorgiens à la réflexion en cours. Comprendre, expliquer, partager sont les maîtres mots face à la désinformation. Vous pourrez donc retrouver dans le Journal de Bussy des informations et docu- ments spécifiques pour mieux appréhender le statut spécifique et les contraintes lourdes impactant le budget de notre ville. Premier thème faisant souvent débat, Bussy Saint-Georges est-elle surendettée? L a dette de Bussy Saint-Georges s’élève aujourd’hui à 71 millions d’euros. tion d’Intérêt National. A ce titre, sa gestion ne peut être appréciée selon Loin des 250millions d’euros de Saint-Maur-des-Fossés, des 497millions les mêmes critères que n’importe quelle commune. Rappelons que la d’euros de Levallois-Perret ou encore de Châtenay-Malabry et ses 186mil- population de Bussy Saint-Georges est passée de 16000 habitants en 2006 lions d’euros d’endettement. Ni 100 millions d’euros comme évoqué parfois, à près de 25000 actuellement. ni dans la fourchette entre 75 et 100 millions, avancée par certains. Bussy est donc loin d’être la ville la plus endettée de la région Ile-de-France. D’autant plus Son développement démographique, la progression de ses bases fiscales, si l’on s’attarde sur la composition de la dette de la commune. de ses besoins en équipements et en services sont donc exceptionnels. Chacun comprendra, dans ce cas-là, que si nous n’empruntons pas et que La dette ordinaire (ce que la ville doit aux banques) se monte en effet notre population augmente, notre dette baisse mécaniquement. Elle était à 42120775€, soit une année de recettes réelles de fonctionnement, ce de 3500 euros par habitants en 2008; elle sera de 3200 euros par habi- qui la situe précisément dans la moyenne des communes de plus de 10000 tants en 2010. habitants. Le montant des différés d’amortissement est de 29021010, 30€. Les différés damortissement sont des avances sans intérêts accor- Mieux, si l’on se réfère à notre population réelle et non aux données cal- dées par lEtat et la Région parce que notre commune est classée Opéra- culées à la baisse par l’Insee, à savoir 25000 habitants, et à notre seul endet- Dette globale par habitant Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  15. 15. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page15 Débat et horizon budgétaire 15 Composition de la dette Emprunts bancaires tement bancaire, à savoir 42 millions d’euros, notre dette par habitant se limite à 1600 euros par habitant. Aussi insupportable soit-il, il est quand même nécessaire de préciser que notre déficit vient avant tout du fait que nous avons maintenu une poli- valent d’une ville comme Nîmes. tique d’investissement à la hauteur des besoins qui sont les nôtres et des engagements que nous avons pris et, d’autre part, à la structuration En réalité, le budget de Bussy Saint-Georges n’a rien d’anormal à partir du sociologique de notre population, impactant fortement sur nos dépenses moment où nous comptons près de 400 places de crèches, où nous avons de fonctionnement. Effectivement, nos dépenses de fonctionnement 65000 enfants/jour pour les centres de loisirs et 3311 dans les écoles enca- sont deux fois supérieures à la moyenne des villes de 20 000 habi- drés par 47 ATSEMS. C’est bien la jeunesse extrême de notre ville, et tants. La sociologie de Bussy Saint-Georges, constituée de classes c’est une chance, qui structure le budget communal. Nous pouvons aussi moyennes relativement jeunes, avec souvent de petits enfants, génère évoquer les crèches qui, à raison de 10000 euros d’effort financier par ber- une consommation importante en matière de services. La restauration ceau, représentent à elles seules, pour le plan que nous avons lancé il y a une scolaire est ainsi un exemple majeur, avec 2 800 repas par jour, l’équi- décennie et qui s’exécute peu à peu, un effort de près de 5 millions d’euros.  Une dette banques par habitant en baisse constante Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  16. 16. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page16 16 Vie municipale Séjours d’été Canada, Bulgarie et régions françaises pour des vacances inoubliables Destinations diverses et variées pour les jeunes Buxangeorgiens cet été, et de nombreuses activités au programme des séjours proposés par le service jeunesse, animations, vacances et loisirs. De la Bretagne à la Provence, du Canada à la Bulgarie, en passant par la Corse et la Haute-Loire, l’été pointe déjà son nez… Voyons plus en détail les sept séjours de cet été 2011. CHÂTEAU DE CRÉCY (VALENCE-EN-BRIE) - 4/7 ANS PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (CÔTES-D’ARMOR) - 6/12 ANS SÉJOUR DU 25 AU 29 JUILLET 2011 SÉJOUR DU 16 AU 29 JUILLET En pleine nature, un Le centre est situé sur la Côte cadre de vie campagnard d’Emeraude, à 3h30 de Paris et au sud du pays de Bray. surtout à 15 mn à pied de la ACTIVITÉS : Une plage. semaine de calme, de ACTIVITÉS:Elles sont prévues jeux et de découverte à proximité du centre, et acces- pour chacun des partici- sibles à pied ou en mini-bus. pants. Pataugeoire pour Voile (stage évolutif de l’optimiste les jours de grande cha- au catamaran), équitation au leur, trottinettes, balan- centre équestre de la Jeannette, çoires et toboggan. Une sorties en mer à bord d’un vieux journée au parc d’attrac- gréement et au parc «Indian tion récréatif du château de Nonville. Activités manuelles, sportives ou Forest», une demi-journée de parcours dans les arbres. Activités d’expression artistiques. Jeux d’intérieur et de plein air, découverte du milieu, de la manuelle avec des ateliers de confection d’objets familiers et décoratifs à partir de nature faune et flore. Tous les soirs, suivant la fatigue des enfants, une cordes, de galets, de sable, et de bois ramassés au gré des balades sur la plage. veillée calme ou plus active sera organisée. TRANSPORT: train et car TRANSPORT: Car GORGES DU VERDON (VAR) - 8/13 ANS CORSE ET BIGUGLIA (HAUTE-CORSE) - 13/17 ANS SÉJOUR DU 2 AU 16 JUILLET SÉJOUR DU 11 AU 24 JUILLET Le centre est implanté dans le Var, sur un terrain d’environ 2 hectares situé à 500 m du lac de Sainte- Croix. Ce qui permet une multitude d’activités à proximité. Un soleil méditerranéen la journée, une douce fraîcheur la nuit confèrent à cette région une réputa- tion de repos et de détente. ACTIVITÉS: Escalade et parcours aventure, équitation (2 séances d’ini- tiation avec le club équestre local, encadrées par des moniteurs diplômés du Brevet d’Etat), baignades et jeux nautiques dans la piscine du centre (initia- Un périple qui se déroule entre la haute montagne, la mer et les villes ou vil- tion à la natation avec le maître-nageur sur place) et au lac (plage surveillée avec poste de secours), randonnée pédestre dans les gorges du Verdon avec lages portuaires du Cap Corse et de la Balagne. un accompagnateur de moyenne montagne, canoë, voile, bateau à pédales, HÉBERGEMENT: Camp sous toiles. camping et veillées à thème chaque soir, selon le planning de l’équipe péda- ACTIVITÉS: Escalade, tyrotrekking, canyoning, randonnée pédestre avec gogique et les souhaits des jeunes. nuit en refuge, du Lido de la Marana au sud de Bastia. Animations de soirées quotidiennes. TRANSPORT: Car TRANSPORT: TGV Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  17. 17. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page17 Vie municipale 17 CANADA - 13/17 ANS SÉJOUR DU 10 AU 24 JUILLET Royal à pied en partant du centre-ville, vue panoramique imprenable sur la ville… Baignade à la piscine olympique. JOURS 4 À 7: TORONTO ET CHUTES DU NIAGARA Exploration de la ville et ascension de la Tour CN, l’un des édifices les plus hauts du monde. Journée complète au parc d’attractions Paramount Canada’s Wonderland, qui présente plus de 50 attractions et une section consacrée aux toboggans aquatiques. Excursion aux chutes du Niagara, un des sites les plus célèbres au monde et les plus photographiés. Petit tour en bateau en longeant les chutes. JOURS 8 ET 9: OTTAWA Visite de la ville : le Parlement, devenu le symbole par excellence du Canada, qui domine la rivière du même nom. Découverte du Musée des Civilisations. JOURS 11 À 13: QUÉBEC Visite de la ville de Québec qui domine le fleuve St Laurent : le vieux Destination rêvée pour les amateurs d’aventure grandeur nature! Québec et ses édifices historiques, le Château Frontenac, la rue des artistes, Découverte d’un pays où les vastes étendues sauvages se mêlent aux villes où il sera possible d’assister à différents shows. Randonnée à la découverte cosmopolites et modernes. Tous reviendront comblés avec des souvenirs des chutes Ste Anne, hautes de 74 mètres. plein la tête. Au programme, découverte de Montreal, Toronto, Ottawa, Traversée du pont Mc Nicoll. Rafting sur la rivière Jacques-Cartier avec Québec, sans oublier les fameuses Chutes du Niagara. un club local. JOURS 1 À 3: MONTREAL JOUR 14: MONTREAL Découverte de la deuxième ville francophone du monde après Paris. Visite Derniers achats ou dernières photos de Montreal avant le retour! de la ville souterraine, la rue Ste Catherine, le Parc Olympique, le Mont TRANSPORT: Car/avion RETOURNAC (HAUTE-LOIRE) - 6/12 ANS BULGARIE - 13/17 ANS SÉJOUR DU 7 AU 21 AOÛT SÉJOUR DU 16 AU 30 AOÛT Le centre de L’hôtel « Green Park » est Cros est situé situé dans le sud du lit- en lisière de toral bulgare, sur la mer forêt. Il bénéfi- Noire et surtout à 500 m cie d’un site de la plage « Atliman » et magnifique à 3 km de la ville de Pri- assurant morsko. calme, sécurité et un contact étroit avec la nature. ACTIVITÉS : parc ACTIVITÉS: Canoë-kayak (2 séances), escalade (2 aquatique « Aqua Park Sunny Beach », une jour- séances), VTT (1 séance), découverte de la nature et née à Sozopol, l’une des de la Loire, visite d’une ferme, randonnée, bivouac, plus vieilles villes bul- cirque, ping-pong, piscine, trampoline, travaux gares, créée il y a 2600 ans. Minigolf, beach volley, football, basket, far- manuels, grands jeux, sports collectifs.. niente sur la plage… TRANSPORT: Car TRANSPORT: Car/avion MODALITÉS D’NSCRIPTION Renseignements auprès du service jeunesse au 01 64 66 60 01  La fiche de demande d’inscription est à retourner auprès du service Jeunesse. Vous pouvez retrouver cette fiche sur les accueils de loisirs et au service concerné. L’inscription doit être faite uniquement par le responsable légal de l’enfant (parents ou tuteurs). Les demandes seront examinées en fonction des places disponibles. Les confirmations d’inscriptions seront envoyées par courrier à partir du lundi 11 avril, incluant le dossier séjour à remplir. La présence des parents ou tuteurs légaux des enfants est indispen- sable à la remise du dossier auprès du service Jeunesse. Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  18. 18. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page18
  19. 19. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page19 Le magazine 19 Romain LELLOUCHE (en sweat rouge) s’est déjà constitué une fidèle clientèle à laquelle il fait partager sa longue expérience du skate. ‘Can’t Stop!’ - Au paradis des skaters L es skaters, nombreuses marques, parmi lesquelles Cliché, Zero, Toy Machine, Girl Créa- autrement dit les ture, Independent, Spitfire, qui parleront aux spécialistes… Il a également pratiquants de skateboard, lancé il y a quelques années sa propre marque, «Is is Luck?», avec une gamme sont nombreux à Bussy. Depuis le 8 janvier dernier, de vêtements et de planches de skate fabriquées en France et pressées à la main ils disposent d’un tout nouveau magasin qui leur est entièrement dans la région. Notre homme a en effet l’âme d’un artisan à l’ancienne sou- dédié. Romain Lellouche, qui habite Bussy depuis de nombreuses cieux de faire fonctionner le commerce local, ce qui, à l’heure actuelle, années, a en effet ouvert cet espace, qu’il a baptisé « Can’t est très rassurant. Stop! », en référence au tube des Red Hot Chilli Peppers. Ins- Il ne manque pas non plus d’idées pour fédérer la jeunesse de tallé à Lagny de 2001 à 2008, Romain s’est bâti une solide répu- Bussy. Avant d’être un magasin, il compte ainsi faire de tation dans le milieu. Il faut dire qu’il en connaît un rayon niveau « Can’t Stop! » un lieu de rencontres et d’échanges qui permette skate, un sport qu’il pratique depuis l’âge de 8 ans. Attiré par le aux jeunes Buxangeorgiens de se retrouver. Pour cela, son maga- côté libertaire du skateboard, Romain a débuté dans les rues de sin est parfaitement agencé, avec notamment des écrans permet- Conches-sur-Gondoire, avant d’arpenter les rues de Bussy en tant de projeter de nombreuses vidéos. Romain compte bien skate. « J’ai vu grandir la ville, se souvient--il. A l’époque, on skatait également à l’avenir contribuer à monter une association pour énormément dans la région, et les jeunes de Bussy étaient bien repré- que les jeunes se prennent en main et se responsabilisent. Ils sentés. Il y a eu une très bonne scène skate pendant longtemps ici, avant commencent déjà à se donner rendez-vous au magasin, qui que ça ne s’estompe. Aujourd’hui, on sent un frémissement. » Son pre- pourrait devenir le siège de cette association naissante. mier magasin, Romain voulait déjà l’ouvrir à Bussy, mais il n’a pas Quant aux réfractaires du skate, ils peuvent quand même trouver leur bon- trouvé l’opportunité, et il s’est donc exilé à Lagny, sous le nom : heur dans cette boutique, avec une large gamme de vêtements et de chaus- Is it luck? Il a finalement atteint son but en s’installant cette année rue Jean- sures (DC Shoes, Supra, Emerica…). « Des produits fabriqués en série limitée, Monnet, juste à côté de la Poste, à la place d’un pressing. Dans cet espace beaucoup copiés, mais jamais égalés», promet Romain Lellouche, qui a retrouvé encore en aménagement, qui devrait à terme offrir une soixantaine de mètres à Bussy une bonne partie de sa fidèle clientèle de Lagny, car sa réputation carrés de surface de vente, les skaters auront le choix entre quantité de planches dans le milieu n’est plus à faire!  pour pratiquer leur sport, et trouveront auprès de Romain un conseiller hors- CAN’T STOP 9, rue Jean-Monnet pair. « Au fil des ans, je me suis forgé de nombreuses relations dans ce milieu, ce qui Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19h30, le dimanche de 10h30 à 12h30 facilite les choses, affirme-t-il. Je sais de quoi je parle, et selon la morphologie du Courriel: isitluckskateboards@gmail.com client, je saurai lui dénicher le matériel adéquat. » Romain commercialise de Tél.: 0164668175 Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011
  20. 20. BUSSYMAG131_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 31/03/11 10:39 Page20 20 Activités sportives tennis Le TCVB, une équipe dynamique et efficace ! L e Tennis Club du Val-de-Bussy, qui compte actuellement 4 équipes masculines et 4 équipes féminines, ne cesse de réaliser des exploits. Les deux équipes n° 1 se sont en effet hissées cette saison au niveau Nationale 4, tirant vers le haut tous les licenciés du club. Ces performances sont d’autant plus à saluer que les conditions d’entraînement sont quelque peu compliquées, car pour des raisons de manque de terrain, le club est obligé de louer des courts à la ligue pour permettre à ses meilleures équipes de s’entraîner. Le TCVB ne se contente pas de promouvoir l’esprit de compétition, il pro- pose aussi beaucoup d’activités de loisirs et facilite les rencontres entre les membres en organisant des matinées de recherches de partenaires, des entraî- nements physiques ou des tournois en interne. L’équipe première féminine est composée d’Alexia BERNARD, Diane PROTEAU, Ingrid MAUBACQ, Annie RIQUET, Alicia DAUBY et de Juliette LEGENDRE. Le tennis féminin n’est pas en reste, puisqu’une cellule spéciale a été créée pour animer des activités tennistiques entre femmes. Ce sport s’adresse à toutes les tranches d’âges. Les plus jeunes commencent avec le mini-tennis (4 à 7 ans), puis poursuivent avec l’école de tennis (8 à 16 ans). Ensuite il y a les cours juniors (16 à 18 ans), puis les cours adultes. Pour les joueurs attirés par la compétition, il existe la pré-compétition puis le centre d’entraînement. Quant à l’équipe masculine, qui évolue elle aussi en Nationale 4, elle est formée Le club TCVB compte environ 600 adhérents. Les inscriptions se font essen- par Antonio RAMIREZ, Sandy RAKOTONDRAMANGA, Antso RAKOTONDRA- tiellement en septembre, mais aussi tout au long de l’année pour tous ceux qui MANGA, Jean-Philippe LABORDERIE, Clément DORSEMAINE, Vatsy RAKOTON- veulent profiter des terrains sans prendre de cours. DRAMANGA et Johan MAUBACQ. Son infrastructure est composée de 3 terrains intérieurs et 4 en extérieur.  championnats départementaux de gymnastique Des podiums et un invité surprise pour Bussy Gyms ! L e 23 janvier dernier, Bussy Gyms organisait les championnats Cette compétition fut également marquée par un grand moment d’émo- départementaux individuels et par équipes en gymnastique artis- tion, avec la démonstration de Paul Degouy, qui a fait ses premiers pas tique masculine, journée au sein de Bussy Gyms en Kids ponctuée de joie et d’émotion. En avant de rejoindre en 2009 le Pôle effet, les gymnastes buxangeorgiens Avenir de Noisy-le-Grand, et sur- n’ont pas failli et sont montés cinq tout lors de la remise des médailles fois sur le podium. Félicitations à aux jeunes gymnastes. tous les gymnastes et à leurs entraî- La présidente et tous les membres neurs! du club tiennent à remercier Paul et Dans la catégorie Critérium 13 ans, son entraîneur Fred pour leur gen- Axel Alberici monte sur la tillesse lors de leur venue, tous les deuxième marche du podium et bénévoles qui ont permis de faire de Robin Cassola se classe 5e. Dans la cette journée auprès des gymnastes catégorie Critérium 14ans, carton une journée riche en bons moments plein pour Bussy Gyms, avec Yanis et les partenaires pour leur soutien Pisi qui monte sur la première tout au long de l’année (la Fédéra- marche du podium, Nathan Rivière tion Française de Gymnastique, la sur la deuxième, Alexander Vichier- Ville de Bussy Saint-Georges, le Guerre sur la troisième et Romain Crédit Mutuel de Bussy, le Conseil Bernardes qui se classe quatrième. Général de Seine-et-Marne, Fleurs Enfin, en National B -21 ans, de rêve à Ferrières-en-Brie et Laixial Victor Valentin monte sur la pre- Paul DEGOUY, revenu pour un après-midi sur les terres de ses premiers à Noisiel).  mière marche du podium. exploits, a pu constater que la relève est assurée à Bussy Gyms ! Bussy Saint-Georges N° 131 - Mars 2011

×