RAPPORT
D’ACTIVITÉS
Transférer l’expertise aéronautique
Composante aéronautique de DCI, AIRCO
a pour vocation première de transmettre le
savoi...
DÉMARRAGE
D’UN NOUVEAU
PROJET
D’ENTREPRISE
/ 06Le mot du président
/ 082013 en chiffres
/ 09Gouvernance et organisation
/ ...
2013
Mon arrivée à DCI :
des hommes
et des femmes
engagés
dans une ETI
performante.
2014 
Une vocation
réaffirmée
pour don...
EFFECTIF MOYEN
CARNET DE COMMANDES
(en M€ hors Hélidax)
ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ *
(en M€)
755
192 339
ZO...
Des collaborateurs de haut niveau
D
CI offre des prestations centrées sur le savoir-faire de défense et de sécurité qui
né...
DÉTACHÉS
CDI
CDD
ALTERNANCE
CONTRATS DE CHANTIER
AUTRES (RECRUTÉS LOCAUX)
Turn-over sur effectif permanent : 3,06%
22
299
...
ABAK SYSTEMS (1989)
Cette petite société de conseil, créée en 1988, est spécialisée
dans les services informatiques, les s...
DES ACTIVITÉS
EN PLEINE
CROISSANCE
/ 18Une ambition renforcée
/ 202013, une année riche en événements
/ 26Nos activités
UNE AMBITION RENFORCÉE
Le projet d’entreprise est le fruit d’un travail collectif interne, étalonné au regard des bonnes p...
2013 ÉVÉNEMENTS
UNE ANNÉE RICHE EN
JANVIER MARS
FÉVRIER AVRIL
OUVERTURE DU BUREAU
DE SINGAPOUR
Après les pays du Moyen-Ori...
MAI JUILLET
JUIN AOÛT
LA FLOTTE D’HÉLIDAX
DÉPASSE LE CAP
DES 50 000 HEURES DE VOL
Après moins de 3 ans d’exploitation,
Hél...
SEPTEMBRE NOVEMBRE
OCTOBRE DÉCEMBRE
ACCORD-CADRE
AVEC NEXTER
N EXTE R et DCI
signent un protocole
d’accord cadre relatif à...
NOS ACTIVITÉS
DCI a mis au point une nouvelle
segmentation fondée sur l’approche
capacitaire selon une logique
de milieux ...
»» DCI se positionne en Afrique
DCI a développé ses activités en Afrique, en particulier au travers de ses offres en aérom...
Des équipements disponibles et maîtrisés
En complément des activités de formation, le maintien des équipements constitue u...
»» Réalisation du projet Al Hamra aux EAU
DCI accompagne depuis 3 ans les Émirats Arabes Unis pour concevoir et construire...
DE NOUVEAUX
DÉFIS À RELEVER
/ 36De nouveaux défis à relever dans le cadre
du projet d’entreprise
/ 37Les axes de développe...
DE NOUVEAUX DÉFIS À RELEVER
DANS LE CADRE DU PROJET D’ENTREPRISE
Le contexte économique et politique, perturbé et différen...
Cherbourg
Brest
Concarneau
Cazaux
Dax
Bordeaux
Cognac
Tours
Marignane
Toulon
Salon-
de-Provence
Le Luc
Draguignan
Nancy
PA...
CONTACT
Anthony Maréchal
2, place Rio de Janeiro - 75008 Paris
+33 1 44 95 26 08
www.groupedci.com
Création :imagedialogue...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité DCI - 2013

1 349 vues

Publié le

Rapport d'activité 2013 du groupe Défense Coneil International

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 349
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité DCI - 2013

  1. 1. RAPPORT D’ACTIVITÉS
  2. 2. Transférer l’expertise aéronautique Composante aéronautique de DCI, AIRCO a pour vocation première de transmettre le savoir-faire de l’armée de l’air française aux forces aériennes étrangères. Ses experts, avec l’appui de l’armée de l’air et/ou en coopération avec les grands industriels de l’aéronautique, fournissent l’assistance, le conseil et la formation adaptés au besoin exprimé. Renforcer vos capacités de sécurité et de défense terrestres et aéroterrestres Composante terrestre, gendarmerie et santé des armées de DCI, COFRAS apporte son expertise opérationnelle, en proposant aux forces armées amies, tant en France que sur leur territoire, des formations, des entraînements et une assistance technique dans ces domaines. Partager notre expertise navale Composante navale de DCI, NAVFCO transfère le savoir-faire de la Marine natio- nale, en matière de formation, d’entraînement et d’assistance technico-opérationnelle. Ses experts adaptent en permanence ses prestations aux exigences et spécificités des forces navales des pays amis. Sécuriser vos programmes de défense et de sécurité Composante armement de DCI, DESCO intervient sur l’ensemble des systèmes de défense et de sécurité. Ses experts exercent une fonction de conseil et de contrôle en matière d’exécution des programmes d’armement et de sécurité, dans le respect des standards défi nis par la Direction Générale de l’Armement (DGA). AIRCO COFRAS NAVFCO DESCO PRÉSENTATION DES DIRECTIONS OPÉRATIONNELLESQUI SOMMES-NOUS ? C réée en 1972, DCI est une entreprise de taille intermédiaire (ETI) de services, dont l’État est actionnaire de référence. Opérateur du transfert de savoir-faire du ministère de la Défense, DCI propose, au profit de pays étrangers, des prestations de services fondées sur l’approche capacitaire. Cette approche consiste à fournir une capacité opérationnelle et non simplement à accompagner une vente d’équipement. À ce titre, le cœur de son activité concerne l’ingénierie de formation dans les domaines académique, opérationnel et technique, mais DCI propose également des prestations dans les domaines de l’expression de besoin, de la maintenance et du soutien. DCI se positionne, avec ses filiales, comme le partenaire depuis dix ans des forces armées françaises dans le cadre de contrats de prestations de service et cherche à ouvrir ses activités aux pays de l’Union européenne. / 04 DÉMARRAGE D’UN NOUVEAU PROJET D’ENTREPRISE / 6 Le mot du président / 7 2013 en chiffres / 9 Gouvernance et organisation / 10 Un groupe à taille humaine / 13 Conseil d’administration / 14 Les participations de DCI / 14 DES ACTIVITÉS EN PLEINE CROISSANCE / 17 Une ambition renforcée / 21 2013, une année riche en événements / 27 Nos activités / 34 DE NOUVEAUX DÉFIS À RELEVER / 36 Les axes de développement pour 2014 / 38 Les sites dans le monde 5ANTENNES permanentes à l’étranger : Arabie Saoudite, EAU, Koweït, Qatar, Singapour. 6PAYS AMIS ont signé des prises de commandes supérieures à 3 millions d’Euros en 2013. 12PAYS dans lesquels nos salariés sont présents. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 03
  3. 3. DÉMARRAGE D’UN NOUVEAU PROJET D’ENTREPRISE / 06Le mot du président / 082013 en chiffres / 09Gouvernance et organisation / 10Un groupe à taille humaine / 13Conseil d’administration / 14Les participations de DCI
  4. 4. 2013 Mon arrivée à DCI : des hommes et des femmes engagés dans une ETI performante. 2014  Une vocation réaffirmée pour donner du sens à la croissance de DCI. JEAN-MICHEL PALAGOS Président-Directeur-Général DCI Vous avez été élu président-directeur général le 9 décembre 2013. Quelle impression avez-vous eu de DCI ? Tout d’abord, je suis fier d’avoir été élu à la tête de DCI, et j’en remercie les actionnaires. Mes premières impressions sont très positives. Je vais à la rencontre des équipes, que ce soit en France ou dans les pays où nous sommes présents, et je suis frappé par la qualité, le professionnalisme et la disponibilité des personnes que je rencontre. Les 750 salariés de DCI ont des valeurs dans lesquelles je me reconnais : sens du service et de la mission ; goût du travail bien fait ; attachement aux valeurs des armées, dont la plupart sont issus. J’ai aussi été impressionné par le dynamisme de DCI. Je note ainsi que le chiffre d’affaires de DCI est en forte croissance, comme sa performance. DCI est une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) d’avenir. 2013 est-elle une bonne année ? C’est encore une très belle année, tant en terme de prises de commandes, avec 192 M€, qu’en matière de carnet de commandes, ce dernier atteignant 339 M€, ou en performance, avec un résultat net de 24 M€. Cela démontre, s’il en était besoin, que DCI répond à de fortes attentes des pays amis de la France, en matière de transfert de savoir-faire des armées fran- çaises. Le label « formation armées françaises » est recherché par nos pays amis, et nous le portons avec le souci constant de la qualité que nous devons aux armées. Quels sont les faits marquants de 2013 ? J’en retiendrai quatre : • La première année du projet d’entreprise 2013-2017, adopté avant mon arrivée ; • La promotion de nouvelles pos- tures de développement, dont la volonté d’apporter des réponses intégrées aux attentes exprimées en matière de formation ou l’étude de solution à coûts plus contraints ; • La réussite nominale du projet Almak, ce bâtiment de formation maritime livré le 27 septembre 2013. Destiné aux élèves étran- gers de l’école navale, ce bateau a déjà réalisé sur 2013 douze semaines de formation et son plan de charge est complet sur les années qui viennent ; • La recherche de relations par- tenariales avec les industriels de la défense, DCI complétant l’exportation française par son approche capacitaire demandée par les pays amis. Comment se présente 2014 ? Comme l’année 2013, 2014 conjugue des incertitudes et des risques, mais également des opportunités. L’activité cible retenue pour DCI est bien orientée avec un chiffre d’affaires de près de 230 M€, en hausse de 12% à configuration constante, et une performance maintenue. Cela étant, j’ai d’ores et déjà engagé une revue stratégique. Son objectif est de faire évoluer le projet d’entreprise 2013-2017 pour conforter la trajectoire de croissance de DCI. Cette trajec- toire ambitionne près de 280 M€ de chiffre d’affaires en 2018, en recherchant de nouvelles pistes de croissance, en nous ouvrant à de nouveaux marchés et en proposant de nouvelles offres. Pour l’avenir, je compte réaffirmer avec force la vocation de DCI : le transfert du savoir-faire des armées françaises. Jean-Michel Palagos Président-Directeur-Général DCI RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 0706
  5. 5. EFFECTIF MOYEN CARNET DE COMMANDES (en M€ hors Hélidax) ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ * (en M€) 755 192 339 ZONES GÉOGRAPHIQUES (en % du CA consolidé) * Hélidax inclus ASIE AFRIQUE MOYEN- ORIENT 26EUROPE 60 9 5 PRISES DE COMMANDES CARNETS DE COMMANDES EN FIN D’ANNÉE 40% des équipements disponibles et maîtrisés 11% des hommes et des activités soutenus 3% des forces organisées et des éléments de doctrine définis 1% autres (loyers) 45% des personnels formés et entraînés DOMAINES D’ACTIVITÉ (en % du CA consolidé) 112 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 129 140 146 166 183 221 GOUVERNANCE ET ORGANISATION : MAINTENIR UN HAUT NIVEAU D’EXIGENCE Sous l’autorité du Président-Directeur-Général, le pilotage de DCI est réalisé par le Comex. Ce dernier regroupe autour du PDG : - le Directeur Général Adjoint, qui s’assure de l’alignement stratégique des activités et de la performance des directions fonctionnelles, - les directeurs des directions opérationnelles, que sont AIRCO, COFRAS, DESCO et NAVFCO, qui représentent les trois milieux, air, terre, mer et celui de le l’armement et permettent de disposer d’un éclairage intégré sur les perspectives de DCI. 2013 en chiffres Jean-Michel Palagos Président-Directeur-Général DCI Jean-Marc Denuel Directeur de DCI-AIRCO Philippe Juliot Directeur de DCI-DESCO Jean-Baptiste Pinton Directeur Général Adjoint Patrick Tanguy Directeur de DCI-COFRAS Bruno Nielly Directeur de DCI-NAVFCO RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 09 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 08
  6. 6. Des collaborateurs de haut niveau D CI offre des prestations centrées sur le savoir-faire de défense et de sécurité qui nécessitent la recherche de nouveaux collaborateurs aux profils variés. La majorité des collaborateurs de DCI ont mené une première carrière au sein des armées françaises. Chefs de projet, ingénieurs ou techniciens, ces collaborateurs apportent une expertise de haut niveau, aussi bien dans la conduite de contrats destinés à la grande exportation qu’aux formations déployées en direct auprès des armées étrangères amies. En cohérence avec son développement, DCI procède à des recrutements importants pour faire face aux fluctuations d’activité. Pour cela, elle a développé sa marque employeur avec la mise en place du portail RH sur son site internet, une présence sur les réseaux sociaux Viadeo et LinkedIn et la participation aux salons professionnels, en particulier ceux organisés par Défense Mobilité. Partenaire de la défense, elle poursuit sa stratégie de coopération avec le ministère de la Défense et les DRH des armées. La sécurité et la santé au travail La sécurité des salariés est une préoccupation permanente de DCI, eu égard aux métiers et aux pays dans lesquels s’exercent les activités du groupe. DCI poursuit en 2013 une démarche de prévention en matière de sécurité au travail. Un dialogue social constant et constructif Développant depuis de nombreuses années un dialogue social constructif, DCI a conclu en 2013 six accords collectifs avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives, notamment sur la prime de partage des profits et le contrat de génération. UN GROUPE À TAILLE HUMAINE Chefs de projet, ingénieurs ou techniciens, ces collaborateurs apportent une expertise de haut niveau. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 11 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 10
  7. 7. DÉTACHÉS CDI CDD ALTERNANCE CONTRATS DE CHANTIER AUTRES (RECRUTÉS LOCAUX) Turn-over sur effectif permanent : 3,06% 22 299 29 11 96 - 72 7 131 - - 88 755COLLABORATEURS 457SALARIÉS EN FRANCE 298SALARIÉS À L’ÉTRANGER CONSEIL D’ADMINISTRATION AU 31 DÉCEMBRE 2013 PRÉSIDENT DU CONSEIL Jean-Michel Palagos Président-Directeur Général DCI ADMINISTRATEURS REPRÉSENTANT L’ÉTAT Jean-Séverin Deckers Chef du bureau Aéronautique et Défense Agence des participations de l’État Ministère de l’Économie et des Finances Elisabeth Kahn Chef de mission de contrôle général économique et financier, honoraire Denis Le Fers Chef du bureau Affaires aéronautiques, militaires et navales Direction Générale du Trésor Ministère de l’Économie et des Finances Gratien Maire Sous-chef d’état-major des Armées Relations Internationales État-major des Armées Ministère de la Défense Thierry Perard Chef du service des affaires industrielles et de l’intelligence économique Direction Générale de l’Armement Ministère de la Défense Stéphane Reb Directeur du Développement International, Direction Générale de l’Armement Ministère de la Défense AUTRES ADMINISTRATEURS Patrick Bonnet Directeur Général Adjoint SOFEMA EUROTRADIA INTERNATIONAL représentée par Philippe Esper Président-Directeur Général Laurent Giovachini Directeur Exécutif SOPRA GROUP SOFEMA représentée par Guillaume Giscard d’Estaing Président-Directeur Général SOFRESA représentée par Daniel Thuillier Directeur Général Adjoint / Technique COMMISSAIRES DU GOUVERNEMENT Jean-Paul Labarthe Contrôleur général en mission extraordinaire Contrôle général des armées Groupe de contrôle des services et industries d’armement Ministère de la Défense Jacques Paultre de Lamotte Chef de mission de Contrôle général - Responsable de la mission « espace, armement et industries diverses liées aux activités régaliennes de l’État » Ministère de l’Économie et des Finances COMMISSAIRES AUX COMPTES Société Ernst Young Société PricewaterhouseCoopers Audit Ressources humaines RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 13 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 12
  8. 8. ABAK SYSTEMS (1989) Cette petite société de conseil, créée en 1988, est spécialisée dans les services informatiques, les simulations, l’infographie et les études de systèmes. Elle a noué très rapidement un partenariat avec DCI-AIRCO, notamment dans le domaine de la guerre électronique (réalisation d’un logiciel de simulation, préparation de cours). DCI y détient actuellement une participation de 19 %. CIVI.POL Conseil (2001) Cette société a été créée en 2001. Elle a pour objet la promotion à l’étranger de la compétence et du savoir-faire du ministère de l’Intérieur, dans les métiers d’audit, de conseil, d’assistance technique et de formation. DCI a accru sa participation en 2005 à hauteur de 13,8 %, pour développer un partenariat dans le domaine de la sécurité. HELISIM (2001) Cette société par actions simplifiée a été créée en 1999 en partenariat avec Eurocopter (45 %) et Thales (45 %). DCI a choisi en 2001 de participer à hauteur de 10 % sous forme de certificats de dépôts. HELISIM a pour objet la réalisation et la commercialisation de prestations de formation sur simulateurs de vol d’hélicoptères de la gamme Eurocopter dans un centre de formation certifié FTO (Flight Training Organisation), implanté dans la zone aéroportuaire de Marignane , à proximité de l’usine d’Eurocopter. PENTASTAR (2001) Pentastar est une société holding créée en 1989 pour constituer, en partenariat avec une société britannique du groupe COBHAM, une société (AVDEF) de prestations d’opérateur aérien au profit des services étatiques en matière de remorquage de cibles, calibration, formation à la guerre électronique et vols commerciaux. Pentastar détient 55 % d’AVDEF. En 2001, DCI et EADS acquièrent Pentastar à hauteur de res- pectivement 20 % et 80 % dans la perspective de développer les services aux armées et prendre pied sur le marché des externalisations. NAVOCEAN (2012) navOcéan est une société créée le 14 août 2012, détenue à 70 % par DCI et 30 % par PIRIOU. Cette filiale est chargée de répondre à l’accroissement des demandes de formations maritimes de DCI. Pour ce faire, elle met à disposition de DCI un bâtiment moderne et polyvalent : l’Almak. Construit à Concarneau par le groupe PIRIOU, qui en assure également la maintenance, l’Almak a été livré à l’automne 2013 et est exploité par navOcéan. VIGIE AVIATION (2013) Le 24 juin 2013, DCI a pris, paritairement avec Chalair Aviation, une participation à hauteur de 47,8 % dans Vigie Aviation, société de surveillance et d’observation aérienne composée de pilotes et d’opérateurs issus de l’aviation de patrouille maritime de l’aéronautique navale. Cette prise de participation a pour objectif de positionner Vigie Aviation comme un acteur reconnu des missions de surveillance aérienne en France et à l’international. LES PARTICIPATIONS DU GROUPE DCI DCI DISPOSE D’UN PORTEFEUILLE DE PARTICIPATIONS : • Directement par la société Défense Conseil International, dans le prolongement de son activité opérationnelle ; • Par l’intermédiaire de sa filiale détenue à 100%, Brienne Conseil et Finance (BCF), pour des investissements en capital-risque, dont le désengagement est aujourd’hui programmé. Participations relevant de l’activité opérationnelle L’objectif de ces participations est de développer des synergies avec les activités opérationnelles de DCI. Ainsi, le groupe a connu une première vague d’investissements avant 2001 où DCI avait fait le choix de rester minoritaire dans ses prises de participations. Depuis, dans le cadre du développement de son activité, DCI a choisi d’exercer un rôle prépondérant dans la gouvernance des sociétés dans lesquelles elle investit (Hélidax en 2008, navOcéan en 2012 et Vigie Aviation en 2013). Participations à caractère financier Détenue en totalité par DCI, BCF a été dédiée, à partir de 1993, au portage des investissements financiers de DCI, avec notamment : - Des participations de l’ordre de 5 % dans SOFEMA et SOFRESA, sociétés elles-mêmes actionnaires de DCI depuis la reconfiguration du capital de DCI et l’entrée de l’Etat au capital de cette dernière en 1991. Il convient de souligner qu’en 2008, elle a également participé à la création d’ODAS à hauteur de 3 % ; - Une participation dans les deux fonds communs de placement Financière de Brienne afin de participer au soutien des petites entreprises du secteur de la Défense. Pour se concentrer sur le développement de son activité opérationnelle, DCI finira, sur la durée du projet d’entreprise 2013-2017, de se désengager de ses investissements financiers. HELIDAX et CATHY LEASE (2008) DCI a participé à la création de ces deux sociétés à la suite de l’obtention du contrat de partenariat portant sur la fourniture d’heures de vol au profit de l’EALAT de Dax pour une durée de 22 ans avec une flotte de 36 aéronefs. HELIDAX est la société qui porte le projet commun de DCI et de INAER Hélicoptères France, actionnaires chacune à 50 %. Cathy-Lease est la société destinée à financer la flotte d’hélicoptères au travers d’un crédit-bail. DCI et INAER Hélicoptères France détiennent chacune 5 % de cette société. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 15 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 14
  9. 9. DES ACTIVITÉS EN PLEINE CROISSANCE / 18Une ambition renforcée / 202013, une année riche en événements / 26Nos activités
  10. 10. UNE AMBITION RENFORCÉE Le projet d’entreprise est le fruit d’un travail collectif interne, étalonné au regard des bonnes pratiques, au service du développement de l’entreprise. Ce projet est structuré autour de 7 objectifs et de 21 engagements. Parmi les 7 objectifs, trois structurent l’activité, les quatre autres sont relatifs aux ambitions portées par les quatre segments d’activité retenus. Les trois objectifs structurants sont : • Entretenir la croissance et garantir la performance de l’entreprise ; • Demeurer garant de l’indépendance du label « formation armées françaises » ; • Poursuivre l’intégration des activités de l’entreprise. Le résultat d’exploitation tangente 23 M€. Cela représente un résultat qui s’élève à plus de 10 % du chiffre d’affaires, ce qui confirme la performance de l’entreprise. Les frais généraux sont stables en valeur absolue et baissent en valeur relative, en cohérence avec l’augmentation du chiffre d’affaires. La notoriété de DCI se renforce dans le domaine de la défense. Les consultations mensuelles de notre site internet ont atteint près de 6 000 consultations, contre 3 500 à fin 2012, soit une hausse de plus de 70 %. 2010 2011 2012 2013 2443 6704 3396 Visites mensuelles du site de DCI Le chiffre d’affaires atteint 221 M€ en 2013, contre 183 M€ en 2012. Cela représente une hausse de plus de 20 %. L’activité consolidée du groupe atteint ainsi un nouveau record et le carnet de commandes du pôle opérationnel (hors Helidax) avoisine deux ans d’activité, ce qui donne à l’entreprise une résilience certaine. Cette résilience est confortée par l’obtention de commandes en dehors des pays amis traditionnels, notamment en Afrique et en Asie. 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Évolution du carnet de commandes (en M€) 140 185 311 334 2013  le démarrage du nouveau projet d’entreprise 2013-2017 Proposer une offre globale de services fondée sur l’approche capacitaire 2013  Un nouveau palier d’activité au-delà de 220 M€ atteint Un nouveau projet d’entreprise et un nouveau palier atteint en 2013 L’approche capacitaire (“to provide capabilities”) : DCI a retenu une segmentation de son activité fondée sur l’approche capacitaire selon une logique de milieux et de métiers. Par capacité, on entend « un système cohérent d’hommes et d’équipement organisé et employé selon une doctrine, en vue de délivrer un effet sur le terrain ». Cette segmentation, inspirée de l’approche militaire, répond aux attentes des pays amis qui souhaitent acquérir une capacité de défense, non un simple système d’équipement. Les partenariats avec les industriels de la défense : pour renforcer la cohérence de la maison France à l’exportation, DCI a engagé des discussions avec les industriels de la défense. L’idée est d’utiliser l’approche capacitaire en valorisant l’aptitude de DCI à combiner des savoir-faire opérationnels. Cette approche nous distingue des prestations des indus- triels et complète donc leur vente d’équipements. Sur l’année 2013, de nombreux chantiers relatifs à la mise en œuvre du projet d’entreprise ont été menés. Les chantiers principaux ont eu pour objectif d’ancrer le projet d’entreprise dans la réalité quotidienne. Ils concernent notamment : • La mise en œuvre de la nouvelle segmentation des savoir-faire de l’entreprise et sa déclinaison dans les projets et prospects de l’entreprise ; • La professionnalisation de l’avant-vente, grâce au déploiement de la nouvelle organisation interne du développement et l’amorce d’une déclinaison d’une stratégie commerciale et marketing ; • La généralisation des bonnes pratiques en matière d’ingénierie de la formation et d’e-learning ; • L’amorce de partenariats avec les industriels de la défense fondés sur la complémentarité de l’approche capacitaire portée par DCI et de la vente d’équipement des industriels. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 19 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 18
  11. 11. 2013 ÉVÉNEMENTS UNE ANNÉE RICHE EN JANVIER MARS FÉVRIER AVRIL OUVERTURE DU BUREAU DE SINGAPOUR Après les pays du Moyen-Orient (Arabie saoudite, EAU, Koweït, Qatar), DCI étend son réseau d’antennes à l’étranger, avec l’ouverture d’un bureau de représentation à Singapour. PARTICIPATION AU SALON IDEX Présent sur le plus grand salon de la défense au Moyen-Orient, DCI renforce son activité aux EAU en recevant une dizaine de délégations étrangères sur son stand ainsi que des journalistes du monde entier. SINGAPOUR IDEX DCI REMPORTE LE PROJET CRIMSON DCI remporte un nouvel appel d’offres de la Commission européenne concernant la sécurité maritime. Il s’agit du projet CRIMSON (Critical Maritime Routes Programme Monitoring Support and Evaluation Mechanism) qui se déroulera sur 2 ans. CRIMSON PROJET LA LIBYE CONFIE À DCI SA FORMATION ACADÉMIQUE DANS LE DOMAINE AÉRONAUTIQUE 20 jeunes libyens sont accueillis au sein de l’École de l’air de Salon de Provence ; ils consti- tuent, pour DCI, la première promotion de cadets étrangers en formation académique. Ils en sortiront diplômés et titulaires d’un Bachelor de l’Université d’Aix Marseille. MACARONNAGE DES PILOTES DE CHASSE QATARIS Formés par DCI depuis 2010, 3 officiers qataris reçoivent leur brevet de pilote de chasse lors d’une cérémonie organisée à l’École de l’aviation de Chasse de Tours. L’OUVERTURE VERS L’AFRIQUE 3 questions au Général Patrick Tanguy, Directeur de DCI-COFRAS • Quelles sont les activités de DCI en Afrique Centrale ? Le projet hélicoptère au Niger est, pour le moment, le plus important puisqu’il se traduit par la formation de 9 pilotes et 12 mécaniciens par DCI-COFRAS, d’abord en France, puis à Niamey. Cette formation est conduite en partenariat avec la DCSD (Direction de la Coopération de Sécurité et de Défense) du ministère des Affaires Étrangères dans le cadre d’une coopération incluant la cession de 3 Gazelle françaises. Dans le même esprit, une action de soutien à l’Aviation Légère des Armées du Gabon est actuellement en cours de réalisation. Elle concerne la formation de mécaniciens hélicoptères gabonais en France et pourrait s’étendre dès l’été prochain. DCI-AIRCO a également effectué en 2013 une prestation au Sénégal pour l’avion présidentiel. Enfin, en sous-traitance de la société ASI innovation, notre filiale Vigie Aviation forme du personnel chargé de conduire des missions de surveillance aérienne dans le cadre d’un contrat au Mali. • Avez-vous ciblé d’autres pays d’Afrique subsaharienne pour les années à venir ? Nous prospectons au Nigéria et au Tchad. Nous pensons également au Mali et à la Côte d’Ivoire à moyen terme, toujours dans le cadre de formations hélicoptères. Nous travaillons aussi sur un projet de création d’une école de pilotes d’hélicoptères au Gabon qui pourrait acquérir une dimension régionale. L’Afrique se transforme en termes de capacité économique et nous avons la volonté de participer à leur montée en compétence, notamment dans le domaine aéroterrestre. • Travaillez-vous également avec l’Union européenne sur le continent africain ? Après avoir remporté une étude financée par l’Union euro- péenne dans le Golfe de Guinée en 2010, la Commission européenne a choisi DCI l’an dernier pour mener à bien le projet CRIMSON. Ce projet a pour objet de soutenir et d’évaluer plusieurs projets européens visant à améliorer la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée, le Golfe d’Aden et le détroit de Malacca. AFRIQUE PILOTES QATARISLIBYE RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 21 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 20
  12. 12. MAI JUILLET JUIN AOÛT LA FLOTTE D’HÉLIDAX DÉPASSE LE CAP DES 50 000 HEURES DE VOL Après moins de 3 ans d’exploitation, Hélidax dépasse les 50 000 heures d’exploitation avec des appareils EC 120 Colibri, dans leur configuration Calliopé. CONTRAT AÉRONAUTIQUE RECONDUIT AUX EAU L’assistance technique de DCI aux EAU, liée à la mise en œuvre du Mirage 2000-9, est reconduite pour une année supplémentaire. REMISE DES DIPLÔMES AUX CADETS DU KOWEÏT ET DE LA LIBYE Une nouvelle promotion CENOE (Cours de l’École Navale pour Officiers Étrangers) de cadets des forces navales du Koweït et de la Libye reçoit ses premier galons d’officier de marine lors d’une cérémonie à Brest.. VIGIE AVIATION : LE SAVOIR-FAIRE DANS LA SURVEILLANCE AÉRIENNE DCI et Chalair Aviation, compagnie aérienne française, ont pris, au début de l’été, une participation majoritaire dans Vigie Aviation. Fondée en 2010, Vigie Aviation est une société de surveillance et d’observation aérienne. Cette opération a pour objectif de positionner Vigie Aviation comme un acteur reconnu des missions de surveillance aérienne en France et à l’international. ARABIE SAOUDITE : POURSUITE DE LA FORMATION DES ÉQUIPAGES DE LA MARINE SAOUDIENNE Les Royal Saudi Naval Forces (RSNF) renouvellent leur confiance à DCI en prolongeant, jusqu’à fin juin 2014, le contrat de formation de leurs équipages de PANTHER SAR (Search and Rescue), à Jeddah. SALON DU BOURGET : DES CONTACTS FRUCTUEUX POUR DCI Présent sur le salon du Bourget avec un stand situé à côté du ministère de la Défense, DCI a reçu la visite de plus d’une quarantaine de délégations, dont un nombre important en prove- nance d’Afrique et du Moyen-Orient. LE PARTENARIAT E-HOTS AU PROFIT DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES DCI signe un accord novateur avec quatre entreprises du secteur aéronautique : Eurocopter, DAHER, Eurotradia et Vector Aerospace. Ce partenariat porte sur une nouvelle solution complète d’assistance technique destinée aux hélicoptères Eurocopter en service. Regroupant l’expertise et les ressources des cinq partenaires, cette solution, baptisée E-HOTS (Eurocopter Helicopter On Theatre Services), propose un ensemble clé en main englobant une large gamme de services d’assistance dans le cadre de missions d’aide humanitaire et de gestion de crise, dans des zones de conflit, ou dans le secteur Oil Gas. Le programme E-HOTS présente divers avantages : une assistance complète et polyvalente permettant d’améliorer les capacités de mission, une disponibilité à court terme et la prestation de services dans des conditions difficiles avec le soutien d’opérateurs expérimentés. 50 000 BOURGET VIGIE AVIATION PROJET TLSP AU KOWEÏT : FIN DES TRAVAUX DU CONTRAT PRINCIPAL Après 5 ans d’efforts, DCI termine les prestations relatives au projet TLSP (Technical and Logisti- cal Support Program) concernant la remise en condition opérationnelle de 8 patrouilleurs de classe Garoh appartenant à la force navale koweïtienne. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 23 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 22
  13. 13. SEPTEMBRE NOVEMBRE OCTOBRE DÉCEMBRE ACCORD-CADRE AVEC NEXTER N EXTE R et DCI signent un protocole d’accord cadre relatif à la promotion conjointe d’offres capacitaires, en France et à l’inter- national. Fruit d’un pre- mier accord élaboré en 2010, cette démarche favorise des projets communs. ALMAK : PREMIÈRE SORTIE EN MER AVEC DES CADETS Le Bâtiment de Forma- tion Maritime effectue sa première semaine en mer avec des cadets libyens. Cette navigation permet aux jeunes officiers étrangers d’apprécier la qualité des équipements mis à leur disposition pour leur formation. CHINE : TESTS DE RÉSISTANCE EN COORDINATION AVEC LA DGA Le constructeur aéronau- tique chinois AVIC et China Aviation Powerplant Institut (CAPI) confient à DCI la réalisation des essais de givrage du moteur WZ16. Ces essais auront lieu au centre d’essais des propul- seurs de la DGA à Saclay. LIVRAISON DE L’ALMAK L’Almak, Bâtiment de Formation Maritime (BFM) de 44 mètres, a été livré le 27 septembre 2013 par le groupe Piriou lors d’une cérémonie de lancement qui s’est déroulée à Concarneau. L’Amiral Bruno Nielly, directeur de DCI-NAVFCO, présente les fonctionnalités du navire. • Amiral, quelle va être la mission centrale de l’Almak ? Elle est de former au métier d’officier de marine les cadets que nous confient les pays amis et partenaires de la France. A bord de l’Almak, dans le domaine de la navigation, ces jeunes cadets mettent en pratique à la mer ce qu’ils apprennent en théorie au sein du cours de l’École Navale pour officiers étrangers (CENOE). Cela concerne la navigation en sécurité, mais aussi la manœuvre d’un bâtiment à la mer, dans les conditions parfois difficiles qui sont celles des côtes bretonnes. • Les premières formations en mer ont démarré à l’automne 2013. Quelles ont été les premières impressions des jeunes cadets sur le BFM ? Ils ont d’abord été un peu déroutés car le bateau est différent des bâtiments école de la marine : il est plus vaste, plus moderne et son équipage est civil. Dans un second temps, ils ont été surpris de voir comme le bateau est maniable et confortable pour la vie quotidienne à la mer. D’une manière générale, nos stagiaires sont satisfaits de constater que l’équipage est dédié à leur formation. Ils ont le sentiment, à bord, de bénéficier d’un accom- pagnement personnalisé dans leur apprentissage de la vie maritime. • L’Almak peut-il servir pour d’autres pres- tations ? Dans son planning d’activités pour 2014, l’Almak ne devrait exercer que des missions de formation à la mer. Naturellement, le BFM peut servir à d’autres missions. C’est une plate-forme confortable, apte à naviguer au large, économe en carburant et qui dispose d’un équipage de marins expérimentés. C’est un bateau pouvant accueillir 16 passagers, ainsi que du matériel scientifique ou de plongée. Nous pouvons donc diversifier les activités de l’Almak pour d’autres missions maritimes que la seule formation. MISSION REMPLIE POUR LE CONTRAT GOLFEAU DCI est en charge du contrat « GOLFEAU », destiné à assurer le soutien des militaires français affectés aux EAU et celui de leurs familles. Il prévoit la mise à disposition de logements et d’autres services annexes sur une durée pouvant aller jusqu’à trente ans. Après un accident dans une autre partie du complexe immobilier ayant empêché son déploiement en 2012, le contrat a pu être activé en 2013 et achevé à l’automne, à la satisfaction du ministère français de la Défense. Les 237 familles des militaires français en poste à Abu Dhabi occupent désormais les appartements dans un complexe de standing, moderne et fonctionnel. Toute l’équipe de DCI reste mobilisée pour que les meilleures conditions de logement perdurent au sein du complexe immobilier, ce projet se poursuivant jusqu’en 2042. «» NEXTER LA PRÉSENCE DE DCI SUR LES SALONS INTERNATIONAUX Le salon professionnel est l’occasion de dynamiser l’activité de DCI, associant l’opportunité de prises de contact avec de nouveaux prospects et le développement de l’image de l’entreprise. En 2013, DCI a participé à plus d’une douzaine de salons à travers le monde (Europe, Moyen-Orient, Asie, Amérique Latine). Le salon du Bourget a été le plus important, avec un grand stand accueillant un hélicoptère EC120 d’Hélidax. En 2014, DCI continue à investir en étant présent lors de salons liés au monde de la défense et de la sécurité. Les salons d’Eurosatory et d’Euronaval en France seront les moments forts de sa communication. SALONSINTERNATIONAUX MILIPOL DCI PRÉSENT AU SALON MILIPOL PARIS DCI démontre son savoir-faire dans le domaine de la sécurité intérieure et de la gen- darmerie nationale lors du salon Milipol à Paris. Son stand reçoit de nom- breuses délégations de pays étrangers, ainsi que des médias nationaux. JEAN-MICHEL PALAGOS DEVIENT PRÉSIDENT DE DCI Le conseil d’administration de Défense Conseil International annonce le 9 Décembre la nomination unanime de Jean-Michel Palagos en tant que Président-Directeur-Général de DCI. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 25 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 24
  14. 14. NOS ACTIVITÉS DCI a mis au point une nouvelle segmentation fondée sur l’approche capacitaire selon une logique de milieux et de métiers. Cette segmentation identifie des savoir-faire, qui peuvent être combinés, relatifs à la formation, aux équipements, au soutien et à l’organisation des forces. L’activité de l’entreprise est ainsi répartie dans les quatre segments suivants : DES PERSONNELS FORMÉS ET ENTRAÎNÉS DES ÉQUIPEMENTS DISPONIBLES ET MAÎTRISÉS DES HOMMES ET DES ACTIVITÉS SOUTENUS DES FORCES ORGANISÉES ET DES ÉLÉMENTS DE DOCTRINE DÉFINIS »» L’école de l’air accueille les premiers officiers libyens DCI a accueilli en France, dans le cadre du développement capacitaire des armées libyennes, une promotion de 20 cadets de l’armée de l’air et des forces de défense aérienne de Libye pour un cursus de formation d’environ 5 ans. Après 2 années de remise à niveau en langue française et scientifique, ils intégreront l’École de l’air en 2015. Ils en sortiront diplômés et titulaires d’un Bachelor de l’Université d’Aix Marseille. C’est la première fois que l’École de l’air accueille en son sein des cadets étrangers. »» Des cadets saoudiens et koweitiens à l’ESM de Saint Cyr À la suite de la première promotion de cadets saoudiens en 2012, DCI a renforcé son positionnement dans le domaine de la formation des élèves officiers étrangers avec l’accueil en 2013 de 21 cadets en provenance du Koweït. Ces élèves suivront un cursus de 5 ou 7 ans à l’École Spéciale Militaire de St-Cyr Coëtquidan avec, à l’issue, la délivrance d’un Bachelor ou d’un Master. »» Session internationale de « Management des programmes d’armement » Des stagiaires de nombreux pays ont participé à Paris à une formation au management des programmes d’acquisition de matériel d’armement. Organisée par DCI-DESCO, cette formation a pour objectif d’apporter aux auditeurs la capacité de mettre en œuvre les processus éprouvés par la DGA dans le choix et l’acquisition de leurs systèmes de défense. L’ÉCOLE DE L’AIR accueille les premiers officiers libyens Des personnels formés et entraînés DCI propose aux pays amis des formations de défense et de sécurité. Cela concerne des formations académiques, mais aussi techniques et opérationnelles. La formation et l’entraînement des hommes constituent le cœur de notre activité, dans sa double dimension de savoir-faire et de savoir-être. Formation académique »» Des formations labellisées « Marine nationale » Dans le domaine naval, 40 nouveaux officiers étrangers ont rejoint les bancs des écoles militaires françaises : –– la marine saoudienne a confié à DCI une promotion de 12 élèves ingénieurs dans le cadre du programme SAGEMA (Saudi Grandes Écoles Marines). Ces futurs officiers suivent un cursus de 7 ans en France. –– les marines koweïtienne et qatarie ont confié à DCI la formation respective de 20 et 8 jeunes aspirants pour un cursus de 4 années au sein du CENOE (Cours École Navale pour Officiers Étrangers). RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 27 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 26
  15. 15. »» DCI se positionne en Afrique DCI a développé ses activités en Afrique, en particulier au travers de ses offres en aéromobilité. Après un premier contrat au Niger pour des formations ab-initio de pilotes d’hélicoptères, des formations de mécaniciens ont également été mises en place au Niger et au profit de l’Aviation Légère des Armées du Gabon. »» Des formations spécialisées pour l’Arabie Saoudite Dans le domaine terrestre, DCI est présent dans le cadre de formations spécialisées. Cette année encore, la qualité des prestations, mais aussi la confiance nouée année après année a permis de confirmer la volonté saoudienne de confier à DCI ces formations. Dans le domaine de la formation artillerie, le contrat avec l’Arabie saoudite est maintenant bien établi avec un flux régulier d’officier dans le centre de Draguignan pour des formations sur des systèmes d’appui sol-air et sol-sol. Dans le domaine aéronautique, l’Arabie saoudite a demandé pour la première fois à DCI de former deux pilotes de chasse. Ces jeunes officiers ont débuté leur formation dans les Écoles de l’armée de l’air et devraient recevoir leurs insignes de pilotes au printemps 2014. Dans le domaine naval, DCI poursuit la formation des équipages à l’emploi des hélicoptères PANTHER N3 dans les missions maritimes SAR (Search And Rescue). »» Brésil : préparation à la formation des sous-mariniers DCI, sous-traitant de DCNS, est chargée de rédiger la documentation de conduite et de former le premier équipage brésilien du sous-marin Scorpène à terre, à quai et en mer. En 2013, le premier noyau de rédacteurs et d’instructeurs a été mis en place au sein de la base des sous-marins de Niteroi, dans la baie de Rio de Janeiro. »» Emirats Arabes Unis : des formations de mécaniciens pour l’armée de l’air Dans le cadre du contrat sur la formation initiale de mécaniciens du Joint Aviation Command, 100 sous-officiers ont commencé une formation en langue anglaise et de mise à niveau technique aux Emirats. À l’issue, ils rejoindront le FDAI (French Defence Aeronautical Institute), structure commune créée par DCI avec Dassault Aviation, au sein de l’école de formation interar- mées aux métiers de la maintenance aéronautique de Rochefort. »» Libye : formation de plongeurs démineurs Au sein de son école de plongée à Toulon, DCI poursuit la formation au déminage maritime, aux travaux sous-marins et à la médecine hyperbare de 80 plongeurs libyens. Ce contrat a démarré au printemps 2012 et a déjà permis de former 55 stagiaires. »» Formations pour les sous-mariniers malaisiens En collaboration avec la Marine Royale Malaisienne (RMN), DCI participe à la création et à la mise en œuvre d’une école de formation pour les sous-mariniers. Cette école est implantée au sein même de la base des sous-marins de Kota Kinabalu sur l’île de Bornéo. En 2013, l’équipe des formateurs a été constituée et les formations ont débuté. En parallèle, DCI forme les sous-mariniers malaisiens et leurs instructeurs à l’utilisation du simulateur tactique de sous-marin de type Scorpène. »» Une relation étroite avec le Qatar DCI est un partenaire stratégique du Qatar dans le cadre du projet Air Academy. Ce projet concerne la conception et le fonctionnement d’une école de formation ab initio de pilotes d’hélicoptères à Doha. En 2013, DCI a organisé un accompagnement personnalisé pour la première promotion d’élèves pilotes hélicoptères. Ces élèves ont obtenu un Bachelor de l’université d’Aix Marseille, remis lors de la cérémonie de délivrance de leur brevet de pilotes, en présence de l’Émir et du Chef d’état-major de l’armée de l’air qatarie. Toujours au Qatar, 2 moniteurs sur Alphajet ont été mis en place dans le cadre de la formation des pilotes de la QEAF (Qatar Emiri Air Force). Ils rejoignent une première escadre qui met également en œuvre des formations sur Mirage 2000-5. La formation de pilotes de chasse de l’armée de l’air du Qatar se poursuit au sein des écoles de l’armée de l’air française. En 2013, 3 officiers qataris ont été brevetés pilotes de chasse à Tours, après 4 années de formation. Ils ont obtenu les diplômes universitaires qui leur permettront d’acquérir le Bachelor pendant leur séjour de transformation opérationnelle à Cazaux. »» Des pôles d’expertise dans le domaine aéronautique Opérations aériennes, guerre électronique, imagerie spatiale, renseignement, sécurité aérienne : DCI assure des prestations de haut niveau, qui ont permis de former plus de 450 stagiaires de 100 pays en 2013. Autres activités de formation et d’entraînement RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 29 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 28
  16. 16. Des équipements disponibles et maîtrisés En complément des activités de formation, le maintien des équipements constitue une autre demande de nos clients. DCI met son expérience et son savoir-faire au service d’activités de maintien en condition opérationnelle, d’assistance à maîtrise d’ouvrage et de conseil lié à la gestion du cycle de vie d’un équipement. À L’ÉTRANGER »» Une relation de longue date avec le Koweït Pour la 22ème année consécutive, DCI coopère avec le Koweït dans le domaine aéromobile avec l’activité de maintenance opérationnelle. La société est présente dans le cadre du maintien en condition opérationnelle de 27 appareils (Gazelle, Puma et Super Puma) mais aussi en réalisant les Grandes Visites Gazelle. Dans le domaine naval, le chantier de rénovation des patrouilleurs P37 au Koweït (contrat TLSP) a été marqué par la fin des travaux du contrat principal. L’activité se poursuivra encore pour des travaux complémentaires et la période de garantie jusqu’à juillet 2014. »» Arabie saoudite : assistance technique sur systèmes d’armes DCI assure l’assistance technique des systèmes d’armes Caesar et Mistral, permettant ainsi à l’Arabie saoudite de développer leur capacité opérationnelle. »» Les EAU renouvellent leur confiance Dans le domaine des forces terrestres, DCI continue à assurer le maintien en condition opérationnelle du char Leclerc, des enfouisseurs de mines Matenin et des engins de franchissement de l’Avant (EFA). »» Conseil et maintenance en Asie et Moyen-Orient DCI-DESCO intervient pour l’assistance à maitrise d’ouvrage dans les domaines des sous-marins (en Asie) et pour la maintenance de navires de surfaces militaires (en Asie et au Moyen-Orient). »» Qatar : support technique et logistique Dans le cadre du contrat sur le maintien en condition opérationnelle des Gazelle de l’armée de l’air du Qatar, DCI participe à des activités de support technique et logistique. EN FRANCE »» Hélidax, un exemple de partenariat public-privé réussi Hélidax, créée à parts égales entre DCI et INAER France, est le premier partenariat public-privé (PPP) lancé par le ministère de la Défense en 2008. L’objectif de cette sous-traitance partenariale est la fourniture d’heures de vol d’hélicoptères, pendant 22 ans, au profit de l’École de l’Aviation Légère de l’Armée de terre à Dax (EALAT). Le contrat concerne la fourniture d’heures de vol, la mise à disposition d’appareils modernes et les services de maintenance qui y sont associés. Hélidax a dépassé la barrière des 60 000 heures de vol depuis septembre 2013 et satisfait à 100 % les moyens demandés par l’École de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre à Dax (EALAT). Tous les matins, 32 appareils sont disponibles, simultanément, pour les élèves de l’EALAT. 445 pilotes ont été formés sur CALLIOPE depuis mai 2010. Hélidax a également étendu ses activités à l’entraînement des forces armées, puisque 400 heures de vols d’entraînement se sont déroulées à bord des appareils EC120 d’Hélidax. »» DCI en support de la gendarmerie nationale DCI est associée avec INAER, depuis 2010, dans le cadre d’un contrat sur le maintien en condition opérationnelle des hélicoptères EC145. En 2013, les activités de DCI ont concerné le support technique et logistique des 51 hélicoptères de la sécurité civile et de la gendarmerie nationale, stationnés sur tout le territoire français (métropole et outre-mer). »» Défi technique pour un sous-marin nucléaire DCI poursuit sa participation, en tant que sous-traitant de DCNS, dans le projet IAM 51 (IPER d’Adaptation au Missile « M51 ») avec la signature de la tranche n°2 du projet. Cette tranche porte sur l’adaptation technique du second sous-marin nucléaire lanceur d’engins LE TRIOMPHANT. DCI effectue des prestations de « Permanence de quart », de mise en route, d’essais et de maintien en condition opérationnelle des installations du sous-marin. Le chantier de rénovation des patrouilleurs P37 au Koweït Hélidax, un exemple de partenariat public-privé réussi Défi technique pour un sous-marin nucléaire Les EAU renouvellent leur confiance RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 31 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 30
  17. 17. »» Réalisation du projet Al Hamra aux EAU DCI accompagne depuis 3 ans les Émirats Arabes Unis pour concevoir et construire un centre d’entraînement et de combat en zone urbaine fondé sur le modèle de Sissone en France. Après avoir terminé la phase initiale, DCI a signé un contrat relatif à la deuxième tranche de conception de ce centre. DCI-COFRAS est en charge de la cohérence d’ensemble du centre, de la doctrine et des infrastructures, tandis que DCI-DESCO gère l’instrumentation-simulation. »» DCI poursuit son implication auprès de l’Union européenne Depuis plusieurs années, DCI s’implique avec détermination dans le développement d’initiatives européennes. En 2013, DCI a remporté deux appels d’offres lancé par l’Agence Européenne de Défense (AED) : –– l’étude avec la société britannique SCS, portant sur la formation à la navigation, à la guerre des mines et à la plongée ; –– une étude sur la formation ab initio des pilotes d’hélicoptères, dans la continuité des travaux conduit par DCI il y a 3 ans. Par ailleurs, DCI poursuit sa coopération avec la commission européenne et conduit actuellement un projet sur la sécurité maritime dans le Golfe du Guinée, le Golfe d’Aden et le détroit de Malacca. »» Conseil pour un C4I en Asie Les contrats de conseil, pour l’acquisition d’un centre C4I, se poursuivent au sein d’un pays d’Asie du Sud-Est. »» Emirats Arabes Unis : logement des familles des militaires français Le contrat dit « GOLFEAU », destiné à assurer le soutien des militaires français affectés aux EAU et celui de leurs familles, prévoit la mise à disposition de logements et d’autres services annexes sur une durée pouvant aller jusqu’à trente ans. Fin 2013, les familles se sont installées définitivement au sein du « French Corner » de la résidence « Al Rayyana », après une année de travaux consécutifs à un accident dans une autre partie de la résidence. »» Entretien des infrastructures pour l’armée de l’air de Singapour Afin de former l’armée de l’air de Singapour à l’entretien des infrastructures de leur escadron, DCI met à disposition, sur la base aérienne de Cazaux, un officier infrastructure et deux traductrices-interprètes. »» DCI soutient ses élèves stagiaires dans le cadre de leur formation académique La mission de DCI est d’encadrer et de donner toutes les chances de réussites aux élèves étrangers lors de leur scolarité en France. DCI propose son soutien permanent à chaque étape de la scolarité : –– Formalités administratives : inscriptions, visas ; –– Soutien dans les démarches du quotidien : hébergement, transport, nourriture, soutien logistique et médical ; –– Soutien familial ; –– Planification de cours de mise à niveau en langue et en sciences avant le début de l’année scolaire ; –– Encadrement pédagogique et suivi permanent de l’étudiant, tutorat adapté à l’élève ; –– Conseils pédagogiques. Des hommes et des activités soutenues DCI offre des prestations de soutien de vie aux stagiaires et aux personnels militaires, en complément des activités de formation. Des forces organisées et des éléments de doctrine définis En étroite liaison avec le ministère de la Défense, DCI a la capacité d’apporter des prestations de conseil sur l’organisation des armées et sur la préparation et l’emploi des forces. DCI participe également à des études de veille et d’analyse stratégique de l’environnement militaire. DCI soutient ses élèves stagiaires dans le cadre de leur formation académique Réalisation du projet Al Hamra aux EAU DCI poursuit son implication auprès de l’Union Européenne Emirats Arabes Unis : logement des militaires français et de leurs familles RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 33 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 32
  18. 18. DE NOUVEAUX DÉFIS À RELEVER / 36De nouveaux défis à relever dans le cadre du projet d’entreprise / 37Les axes de développement pour 2014 / 38Les sites dans le monde
  19. 19. DE NOUVEAUX DÉFIS À RELEVER DANS LE CADRE DU PROJET D’ENTREPRISE Le contexte économique et politique, perturbé et différencié selon les zones, offre peu de visibilité. L’atonie du marché de défense européen contraste avec l’évolution des marchés de défense asiatique et moyen-oriental. Dans ce contexte, DCI tire son épingle du jeu avec de bonnes perspectives pour 2014 et un business plan 2014-2018 bien orienté. La revue stratégique, menée début 2014, entend conforter ces perspectives de croissance. Des perspectives 2014 de bon aloi L’entreprise retient un chiffre d’affaires de 227 M€ pour 2014, en hausse de 12 % à configuration constante. Les prises de commandes devraient rester à un niveau élevé. Le résultat d’exploitation augmentera, toutes choses égales par ailleurs. Un business plan bien orienté Le business plan 2014-2018 conjugue croissance de l’activité et amélioration de la performance. Il est caractérisé par : –– une concentration encore marquée de l’activité sur le Moyen-Orient, mais également par l’amorce d’une diversification géographique (Asie, Afrique et, dans une moindre mesure, Amérique latine) ; –– l’entrée sur de nouveaux marchés, comme celui des organisations internationales, de la surveillance des territoires ou de la cyberdéfense ; –– un taux de croissance annuel moyen de l’ordre de 5 % ; –– une augmentation de la performance, alimentée par la baisse du poids mort, en dépit d’un accroissement de la concurrence. LES AXES DE DÉVELOPPEMENT POUR 2014 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 20172007 2018 112 112 125 125 142 166 189 205 220 235 250 270 129 140 146 166 183 221 227 240 258 269 275Le développement de DCI - Les objectifs actuels du projet d’entreprise (en M€) CA réalisé Objectifs PE Prévision CA Une revue stratégique prévue début 2014 Le Président-Directeur-Général a initié une revue stratégique au début de 2014, pour évaluer les moyens mis en place, notamment marketing et commerciaux, au regard de l’ambition portée par le projet d’entreprise. Il s’agit de déterminer si certaines inflexions stratégiques ne seraient pas de nature à dynamiser plus avant la croissance de DCI. Les résultats de cette étude seront utilisés pour ajuster / compléter le projet d’entreprise. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 37 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 36
  20. 20. Cherbourg Brest Concarneau Cazaux Dax Bordeaux Cognac Tours Marignane Toulon Salon- de-Provence Le Luc Draguignan Nancy PARIS Singapour PRÉSENCE PERMANENTE EN FRANCE 5 ANTENNES À L’ÉTRANGER Arabie Saoudite Koweït Qatar Émirats Arabes Unis RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 39 RAPPORT D’ACTIVITÉS 2013 38
  21. 21. CONTACT Anthony Maréchal 2, place Rio de Janeiro - 75008 Paris +33 1 44 95 26 08 www.groupedci.com Création :imagedialogue-Mars2014-Photos :SirpaTerre,Mer,AiretGendarmerie-DCNS-DCI-ECPAD-SébastienDupont-REA,DR-navOcéan-Hélidax

×