Lyon, le 16 septembre 2013
Résultats semestriels 2013 : rentabilité opérationnelle à 9,3 %
du C.A. et renforcement de la s...
Une rentabilité maintenue malgré cette mutation
Le résultat d’exploitation se maintient à 9,3 % des ventes en baisse légèr...
SaaS selon l’AFDEL avec une croissance de plus de 25 % de ses solutions Cloud en 2013, représentant plus de 55% du chiffre...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

#Résultats S1 2013 :rentabilité opérationnelle à 9,3% du CA et renforcement de la structure financière

88 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
88
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

#Résultats S1 2013 :rentabilité opérationnelle à 9,3% du CA et renforcement de la structure financière

  1. 1. Lyon, le 16 septembre 2013 Résultats semestriels 2013 : rentabilité opérationnelle à 9,3 % du C.A. et renforcement de la structure financière Lors de sa réunion du 12 septembre 2013, le Conseil de Surveillance d’Esker a approuvé les comptes semestriels consolidés résumés ci-dessous. En milliers d’euros S1 2013* S1 2012 Variation en % Chiffre d’affaires 20 306 19 626 + 4 % Résultat d’exploitation 1 898 1 931 - 2 % Résultat courant 1 809 2 015 - 10 % Résultat net 1 301 1 377 - 6 % En milliers d’euros 30/06/2013 31/12/2012 Variation en K€ Situation nette 16 743 15 552 +1 191 Trésorerie 12 737 11 393 +1 344 *Comptes établis selon les normes comptables françaises (CRC 99-02) et non audités Mutation accélérée vers le « Cloud Computing » La mutation vers le Cloud des marchés informatiques mondiaux s’est encore accélérée au cours du premier semestre 2013. De plus en plus d’entreprises de toutes tailles apprécient les économies considérables que le « Cloud Computing » procure et l’adoptent de façon plus systématique en oubliant les freins au changement qui pouvaient encore exister il y a un an. Esker bénéficie largement de ce mouvement de fond en tant que pionnier des logiciels professionnels délivrés en mode Cloud. Ainsi, les activités du Groupe dans ce domaine progressent de 20 % pour le premier semestre 2013 en représentant plus de 61% de l’activité de l’entreprise. Cette mutation est encore plus rapide si l’on considère que ces chiffres n’incluent que les contrats en production sur le premier semestre et donc signés sur les périodes antérieures. Le bon niveau de signatures de nouveaux contrats en 2013 permet à ce titre d’anticiper la poursuite d’une croissance dynamique pour les trimestres à venir. Le corollaire de cette forte croissance du Cloud est évidemment un ralentissement des ventes de licences traditionnelles. Pour le premier semestre 2013, le chiffre d’affaires licences (tous produits confondus) de l’entreprise se monte à 1,77 M€, en baisse de plus de 28 % par rapport à l’exercice précédent. A l’inverse des contrats Cloud, les licences sont immédiatement comptabilisées dans le chiffre d’affaires de l’entreprise et leur diminution pénalise à court terme le niveau de ventes publié. La forte récurrence et la profitabilité des contrats Cloud permet néanmoins à Esker de compenser largement cet effet immédiat par une récurrence de chiffre d’affaires rentable. Cela constitue le cœur du modèle économique vertueux du Cloud Computing.
  2. 2. Une rentabilité maintenue malgré cette mutation Le résultat d’exploitation se maintient à 9,3 % des ventes en baisse légère de 1,7 % par rapport à 2012. La rentabilité de l’entreprise a été pénalisée sur la période par l’augmentation d’une série de cotisations sociales et de prélèvements fiscaux additionnels dont l’effet net est évalué à 150 K€. A taux de change constant, le résultat d’exploitation d’Esker s’inscrit néanmoins en progression de 0,8 % par rapport à 2012, du fait essentiellement de la baisse du Dollar Américain par rapport à l’Euro. Cette bonne performance démontre la capacité du Groupe à adapter ses investissements aux évolutions des marchés. Les variations monétaires impactent également sensiblement le résultat financier de l’entreprise qui enregistre une perte latente de change de 140 K€. Celle-ci est susceptible d’être modifiée dans l’éventualité d’une évolution favorable des devises sur le deuxième semestre 2013. Le résultat courant est donc en diminution de 10 % par rapport à 2012 et atteint 1,8 M€. Compte tenu d’une charge d’impôt sur les sociétés cohérente avec les résultats du Groupe, le résultat net s’inscrit donc à 1,3 M€, en baisse de 5,5 % par rapport au premier semestre 2012. Une structure financière encore renforcée Les bons résultats du premier semestre 2013 permettent aux fonds propres de l’entreprise de progresser de 1,18 M€ en absorbant un dividende versé de 0,55 M€. La trésorerie augmente également fortement de 1,3 M€ par rapport au 31 décembre 2012. Tendances pour l’exercice 2013 Au vu de la performance réalisée au premier semestre, et compte tenu des évolutions prévisibles des conditions de marché, Esker anticipe une atténuation progressive des effets négatifs de la transition vers le Cloud et donc une amélioration progressive de sa performance. Contacts Presse – AMALTHEA Claire FAUCON – Tel: 04 26 78 27 13 – Email : cfaucon@amalthea.fr Julie BARBARAS – Tel: 04 26 78 27 12 – Email : jbarbaras@amalthea.fr A propos d'Esker ■ www.esker.fr Esker est un des principaux éditeurs mondiaux de solutions d’automatisation des processus documentaires et de dématérialisation des documents de gestion. S’adressant à tous les acteurs de l’entreprise, ses solutions en nuage (Cloud Computing) permettent aux entreprises d’automatiser et de dématérialiser la réception, le traitement et l’envoi de leurs documents : factures fournisseurs, bons de commandes, factures clients, lettres de relances, bulletins de paie, courriers commerciaux et marketing, etc. Esker aide ainsi les entreprises à éliminer le papier et sa manipulation de leurs processus de gestion, tout en améliorant leur productivité, leurs cycles de gestion et leur impact environnemental. Les solutions d’Esker sont utilisées par plus de 80 000 entreprises dans le monde telles que Adecco, EDF, Entremont, Flammarion, Lafarge, Manpower, Thomson Reuters, Samsung ou encore Whirlpool, ainsi que par des ETI. Avec un chiffre d’affaires de 40,3 millions d’euros en 2012, Esker se positionne comme le 23 ème éditeur de logiciels français et 3 ème en région Rhône-Alpes selon le classement Truffle 100 France 2013. Esker se classe également au 5 ème rang des champions du Jean-Michel Bérard, Président du Directoire et Emmanuel Olivier, Directeur Général vous convient à une conférence téléphonique Mardi 17 septembre 2012 à 8h30 pour vous commenter les résultats semestriels et les perspectives du Groupe. Pour vous connecter : Numéro de téléphone : 04 26 84 72 75
  3. 3. SaaS selon l’AFDEL avec une croissance de plus de 25 % de ses solutions Cloud en 2013, représentant plus de 55% du chiffre d’affaires du Groupe (88% en France). Couvrant l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie/Pacifique, Esker est un des éditeurs de logiciels français le plus présent à l’international avec 68 % de son chiffre d'affaires réalisé hors de France, dont 41 % aux Etats-Unis. Esker est cotée sur NYSE Alternext à Paris (Code ISIN FR0000035818) et bénéficie du label d’entreprise innovante décerné par Oséo (N° A1209022V). ©2013 Esker S.A. Tous droits réservés. Esker, le logo Esker, Esker Fax, VSI-FAX, SmarTerm, Persona et Tun sont des marques commerciales ou déposées d’Esker S.A. Tous les autres noms de marque appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

×