1

TOUR DE TABLE DES ACTEURS
DE LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE
Définir des pistes d’amélioration et/ou
d’innovation pour la publi...
2
3

Afficheur (1/2)
• Vit mal la fascination pour d'autres médias (internet) qui ont moins d'impact
• L’affichage est le se...
4

Afficheur 2/2
• Mobilier urbain
• Le modèle économique a changé : surenchère pour prendre des parts de marché et les

c...
5

Colleur / Poseur
• Externalisation du métier
6

Collectivité locale
• souhaite plus de contreparties pour les concessions

de MU
• attente d'innovation et de design in...
7

Association environnementale
• Association puissante et ayant une écoute

auprès du législateur
8

Législateur
• Attaché à l'impact sociétal de la publicité
• A une vision négative du média
• Seul l’affichage dépend du...
9

Informatique
• Difficulté à toucher les petits indépendants
• Difficulté à partager les données et à fournir des

donné...
10

Agence / Régie publicitiaire
(1/2)
• La loi Sapin a changé les conditions de rémunérations. De fait, modification du
•...
11

Agence / Régie publicitiaire
• Chaque panneau doit avoir sa raison d'être.
• Le type de support est adaptée à l'enviro...
12

Annonceur / Agence Com / Créatif
• Affichage = Média impactant, média puissant
• Persistance du message
• Mixer l'affi...
13

Syndicat
• difficulté à récupérer les données pour fournir des

chiffres efficients
• Au Canada, le syndicat OOH a tra...
14

Fabricant Matériel
• Répond à des formats standards
• Ne peut pas faire du spécifique en gardant des conditions économ...
15

Imprimeur / Plieur
• Capacité à sortir des petites quantités pour des

campagnes locales ou des prototypes.
16

Pistes
• Cadencer et formaliser les prochaines réunions tous les deux mois par exemple.
• Inviter d'autres afficheurs ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Club SNPE - Projet transversalité : tour de table des acteurs du métier de la publicité extérieure

566 vues

Publié le

Le club SNPE a pour vocation au sein du SNPE à proposer des démarches innovantes dans le but de faire progresser le métier de la publicité extérieure.
En s'appuyant sur des démarches de performance globale, d'économie de la fonctionnalité et de conduite du changement, le club SNPE a décidé de rassembler tous les acteurs et d'évoquer différentes thématiques clés de ce métier.
Cette première réunion a pour objectif de lancer le projet et de détecter les pistes de réflexion.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
566
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Club SNPE - Projet transversalité : tour de table des acteurs du métier de la publicité extérieure

  1. 1. 1 TOUR DE TABLE DES ACTEURS DE LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE Définir des pistes d’amélioration et/ou d’innovation pour la publicité extérieure Réunion du 27/06/2013 - Paris
  2. 2. 2
  3. 3. 3 Afficheur (1/2) • Vit mal la fascination pour d'autres médias (internet) qui ont moins d'impact • L’affichage est le seul médium présent dans la « vraie vie » • LC = relation direct avec le client, pas sur les campagnes nationales • Trop de standardisation sur l'offre, alors que l'afficheur indépendant permet • • • • • • • d'optimiser une campagne nationale par un apport spécifique Changement de cible client du national vers local Pourquoi ne pas faire des prototypes avant la fabrication en masse des affiches? Car actuellement on a beaucoup d'affiches non adaptées au support. Relation avec Agence/Régie se limite souvent à une négociation tarifaire Certains acheteurs ont dû mal à sortir de leurs bureaux pour acheter des panneaux. Il faut que les acheteurs sortent et voient le produit. Le type de support doit être adapté à l'emplacement Pas de police de l'affichage pour contrôler et donc rationnaliser le métier. Contrôle / Répression Image de l’afficheur : pollueur, pas crédible, pas professionnel, … Cela donne un sentiment d’injustice.
  4. 4. 4 Afficheur 2/2 • Mobilier urbain • Le modèle économique a changé : surenchère pour prendre des parts de marché et les contreparties sont nombreuses et couteuses. Donc multiplication des faces pour pouvoir rentabiliser le marché • Le déroulant devient une contrainte économique obligatoire. • Affichage traditionnel • Il faut garder un équilibre dans l'offre entre l'AT et le Numérique • L'offre doit garder une cohérence • LC • La LC se dynamise avec notamment des poses temporaires pour les soldes ou promotions • Création de réseaux exclusifs d'affichage (longue conservation mais avec un rythme d'affichage papier). Permet de sectoriser,, de dynamiser. • Les + petits sont les plus créatifs et ceux qui prennent le plus de risques. • Papier • Numérique • Souplesse d'utilisation • Adaptation de la publicité au rythme de la journée (matin / midi / après midi / soir) • Rend le message plus furtif à la différence de l’affichage traditionnel qui le rend persistant • Affichage furtif • Cher en achat et en maintenance. Modèle économique ?
  5. 5. 5 Colleur / Poseur • Externalisation du métier
  6. 6. 6 Collectivité locale • souhaite plus de contreparties pour les concessions de MU • attente d'innovation et de design innovant sur le MU • Le matériel traditionnel est repoussé des centres-villes par la mise en place de MU. • On repousse les formats non adaptés à l'extérieur
  7. 7. 7 Association environnementale • Association puissante et ayant une écoute auprès du législateur
  8. 8. 8 Législateur • Attaché à l'impact sociétal de la publicité • A une vision négative du média • Seul l’affichage dépend du ministère de l’environnement. Les autres médias dépendent du ministère de la culture
  9. 9. 9 Informatique • Difficulté à toucher les petits indépendants • Difficulté à partager les données et à fournir des données fiables • Début de la mise en place d'outil de géomarketing • Pas toujours évident de garder des données à jour. • Pas ou peu conscience de l’importance d’avoir une donnée fiable et à jour.
  10. 10. 10 Agence / Régie publicitiaire (1/2) • La loi Sapin a changé les conditions de rémunérations. De fait, modification du • • • • • • • • • temps passé pour monter des campagnes La mesure de performance de l'affichage n'est pas parfaite et notamment par rapport aux autres médias Les annonceurs manquent de connaissance sur les types de médias. Juniorisation des services com/marketing des annonceurs Existe des simulateurs (Decaux, CBS) pour voir la campagne en situation sur différents supports. Tendance à privilégier des acteurs locaux et incontournables sur une zone géographique. Donc plus complexe car plus d'acteurs à intégrer dans le montage d'une campagne le partage du dispositif (déroulant/trivision) n'est pas à l'avantage de l'annonceur. Le développement du multiface a été trop important. L'affichage s'impose à vous dans la rue. La pose des affiches est de moins bonnes qualité car on fait appel à des artisans externes pour des questions de rentabilité Satisfait des acteurs locaux qui prennent des risques et qui offrent des produits intéressants. Ces acteurs sont incontournables sur une zone géographique abandonnée par les grands acteurs
  11. 11. 11 Agence / Régie publicitiaire • Chaque panneau doit avoir sa raison d'être. • Le type de support est adaptée à l'environnement • On ne peut pas se substituer à l'afficheur pour définir son offre. Il doit garder une • • • • • • • • cohérence dans son offre (LC, Papier, Numérique). Le métier va être sauvé par les acteurs locaux qui font le métier. Difficulté à obtenir des listes de panneaux géolocalisés Besoin de fiabilité, qualité, sécurité et homogénéité On accepte d'acheter du Decaux plus cher car c'est plus fiable et donc on n'audite pas et donc on gagne du temps. L'intéractivité de l'affichage n'est pas encore parfait (QRCode, USnap, ...) mais cela va venir c'est obligatoire. Le Weblocal doit permettre de passer du monde réel au monde web. L'affichage doit permettre de véhiculer le client. Les afficheurs locaux ne sont pas structurés et non professionnels. On peut citer des noms car ils sont professionnels. Il ne faut pas grand chose pour faire la différence. Une photo, une position GPS, une position stable, ...
  12. 12. 12 Annonceur / Agence Com / Créatif • Affichage = Média impactant, média puissant • Persistance du message • Mixer l'affichage avec d'autres supports, internet notamment • doute et flou sur les offres des régies et agences • Doit s'adapter à des formats standards qui ne sont pas adaptés au message, logique industrielle. • Faire de l'affichage nécessite de l'exigence (planning, organisation, ...) et donc moins souple qu'un média comme internet • Mettre en valeur la créativité du média par un concours • Essayer de rééduquer sur l'usage du média
  13. 13. 13 Syndicat • difficulté à récupérer les données pour fournir des chiffres efficients • Au Canada, le syndicat OOH a travaillé sur la mise en place d'outil de mesure • défiance entre les parties prenantes
  14. 14. 14 Fabricant Matériel • Répond à des formats standards • Ne peut pas faire du spécifique en gardant des conditions économiques • • • • • • • • avantageuses Problème de convergence entre des demandes spécifiques et une volonté d'un coût industriel Tout doit rester secret et confidentiel L'innovation a un prix et la mutualisation peut aider à innover. Il y a un décalage entre la vision locale et nationale. Il y a un rapport d'opposition qui n'a pas de fondement. Innover en standardisant des formats en se basant sur le travail des acteurs nationaux pour permettre d'avoir un coût raisonnable et permettre des implantations identiques entre les locaux et les nationaux. Les afficheurs ne communiquent pas assez pour mettre en avant la qualité et l'apport du matériel et notamment sur les MU. L'intérêt doit être commun car si l'afficheur fait moins de CA alors le fabricant fera moins de CA. La qualité du matériel met en valeur l'affiche et valorise l'intégration dans son contexte géographique
  15. 15. 15 Imprimeur / Plieur • Capacité à sortir des petites quantités pour des campagnes locales ou des prototypes.
  16. 16. 16 Pistes • Cadencer et formaliser les prochaines réunions tous les deux mois par exemple. • Inviter d'autres afficheurs et les inciter à venir. • Préparer les réunions avec notamment pour chacun la définition précise de ce qu'il attend de l'autre. • Garder aussi des temps de libre parole pour débattre et écouter les autres. Pistes de travail prioritaires : • Professionnalisation • Outil de mesure d’impact • Crédibiliser • Communiquer sur le métier de l'affichage • Changer l’image du support • La mise en valeur du support (design, créativité, intégration, label, ...)

×