BOCQUET Laura - FAHED Carlo - KAROUI Imen - LAPORTE Jonathan  - PANGRAZI Aurore - QUARONI Baptiste - RICHARD Amandine
Introduction          Fabrication de l’alcool                L’alcool et la Loi       Consommation et enjeux              ...
Introduction
L’usage nocif ou abus                                           L’abus est caractérisé par une                L’usage     ...
Fabrication de l’alcool
L’éthanolMatière     Extraction du                            Fermentation   Distillationpremière        Sucre
Matières         Extraction du                                           Fermentation          Distillation        Premièr...
Matière            Extraction du                                       Fermentation   Distillation    Première            ...
Matière           Extraction du                                              Fermentation    Distillation        première ...
•   Titre : 35°  35ml /100ml
L’alcool et la Loi
•     La production, la publicité, la vente et l’usage des boissons alcooliques          sont réglementés    •     Objecti...
Vente d’alcool- Stations services: Vente à emportée interdite entre 18h- 8h et vente de  boisson alcooliques réfrigérées i...
•   Alcool au volant La conduite sous l’emprise de  l’alcool est un délit depuis 1965 0.5 g/l de sang soit 0.25mg/l d’ai...
Consommationet enjeux
Consommation d’alcool au niveau de l’Europe
En France  42,5 millions de personnes  déclarent avoir consommé au  moins une fois de l’alcool dans  leur vie  39.3 mill...
•   Les jeunes et l’alcoolConsommation des jeunes différentesde ceux de leurs aînés :   o Fréquence :Consommation quotidie...
•   Consommation dalcool chez les 18-75 ans    En 2005, seuls 7 % des 18-75 ans déclarent navoir jamais bu de boissonalcoo...
• Les enjeux économiques de l’alcoolLe chiffre d’affaires de la filière alcool française représentait 15,8milliards d’euro...
• Typologie de la consommation                 dalcool•   Les alcoolites : 60 % des alcooliques    en France. La consommat...
Conséquences
Passage de l’alcool dans le corps :              Muqueuse buccale &               Œsophage              Estomac         ...
• Effets sur les organes    •    Cerveau et système nerveux        - Empêchement absorption vitamine D         Destructio...
• Pancréas                        •   Cœur    - Inflammation                    -   Hypertension artérielle      pancréati...
• Système d’élimination• Consommation normale Par le foie = -10mg/H• Consommation excessive (3-4 verres)                 ...
Mauvaises associations                Alcool au volant       Alcool et grossesse                                   - Baiss...
Conséquences  sociales
Sécurité et ordre                    Coûts pour la       public                            société                        ...
Troubles     Infractions àEndettement                                cognitifs        la loi  Troubles    Accidents de la ...
Prévention
En quelques mots    La prévention est lensemble de mesuresà prendre pour éviter quune situation ne sedégrade, ou quun acci...
http://www.boiretrop.fr/                           http://www.inpes.sante.fr/default.aspPlusieurs sites internet          ...
Évaluersa dépendance
- Obligatoire dans les voitures à    partir du 1er Juillet 2012- Il doit être certifié pour être             conforme - Le...
Un exemple de test de dépendance                           Test Cungi/Retz1. Est-ce que je consomme régulièrement un/des ...
Traitements
Les trois contraintes du traitement        Avec qui se soigner ?                                              - La sécurit...
Le sevrage                         Les médicaments- Pour évacuer le toxique du corps                                      ...
Les groupes d’entraides2 règles d’or :- La libre adhésion- L’entraide entre pairsObjectif  Assurer un retour àla conditio...
Conclusion
Il est nécessaires decontinuer à mettre en placedes actions de santépublique, de continuer àinvestir dans ce projet quiest...
Cependant, lesindustriels débordentd’imagination et cherchenttoujours à toucher unnouveau public.
Merci de votre attention
Séminaire d'addictologie - alcool
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Séminaire d'addictologie - alcool

1 455 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 455
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séminaire d'addictologie - alcool

  1. 1. BOCQUET Laura - FAHED Carlo - KAROUI Imen - LAPORTE Jonathan - PANGRAZI Aurore - QUARONI Baptiste - RICHARD Amandine
  2. 2. Introduction Fabrication de l’alcool L’alcool et la Loi Consommation et enjeux Conséquences Prévention Évaluer sa dépendance Traitements ConclusionPLAN
  3. 3. Introduction
  4. 4. L’usage nocif ou abus L’abus est caractérisé par une L’usage consommation répétée de L’usage est caractérisé par la boissons, susceptible d’induire consommation de boissons des dommages sanitaires et/ou n’entraînant ni complication, ni sociaux, immédiats ou à long dommage social ou sanitaire. terme. L’alcoologie Une science au carrefour de la La dépendancemédecine, la psychologie, lapsychiatrie et la sociologie. Cette La dépendance (pour l’alcool, onbranche de laddictologie traite à préfère parler d’alcoolodépendancela fois de la prévention, du plutôt que d’alcoolisme) se définittraitement clinique, et de la comme une entité psychopathologiquethérapeutique de la consommation et comportementale se traduisant parabusive déthanol, ainsi que ses l’impossibilité de s’abstenir deconséquences psychologiques et consommer de l’alcool, malgré lessociales. dommages sanitaires et sociaux subis.
  5. 5. Fabrication de l’alcool
  6. 6. L’éthanolMatière Extraction du Fermentation Distillationpremière Sucre
  7. 7. Matières Extraction du Fermentation Distillation Premières Sucre• Plantes saccharifères et fruits  Sucre directement fermentescible• Plantes amylacées   Glucose Amidon Hydrolyse • Plantes lignocellulosiques 
  8. 8. Matière Extraction du Fermentation Distillation Première SucreRéaction chimique naturelle :C6H12O6 2 C2H5OH + 2CO2 + chaleur Micro-organismes levures Alcools ne dépassants pas 16°
  9. 9. Matière Extraction du Fermentation Distillation première Sucre Opération de séparation de l’alcool de l’eau et des impuretés  Concentration jusqu’à 70°• Une boisson alcoolique distillée ne peut dépasser 45°Orge
  10. 10. • Titre : 35°  35ml /100ml
  11. 11. L’alcool et la Loi
  12. 12. • La production, la publicité, la vente et l’usage des boissons alcooliques sont réglementés • Objectif : réduire la consommation  Diminuer les dommages • Mesures : – Réduire l’offre – Réduire l’incitation à la consommation – Améliorer l’information• Alcool et publicité: (loi Evin) - Ne doit pas être destinée à la jeunesse, au sport ou à l’activité sportive - « Labus dalcool est dangereux pour la santé »
  13. 13. Vente d’alcool- Stations services: Vente à emportée interdite entre 18h- 8h et vente de boisson alcooliques réfrigérées interdite- Open bar interdit- Interdite aux mineurs- Interdite sur les périmètres protégés
  14. 14. • Alcool au volant La conduite sous l’emprise de l’alcool est un délit depuis 1965 0.5 g/l de sang soit 0.25mg/l d’air expiré En cas de blessures ou décès la peine peut atteindre 7 ans de prison et 100 000 euros • Ivresse publique - Interpellation, conduite à l’hôpital, chambre de dégrisement - Examen médical - Passage devant le juge de proximité 150 euros d’amende
  15. 15. Consommationet enjeux
  16. 16. Consommation d’alcool au niveau de l’Europe
  17. 17. En France  42,5 millions de personnes déclarent avoir consommé au moins une fois de l’alcool dans leur vie  39.3 millions déclarent en avoir consommé dans l’année  9,7 millions affirme avoir une consommation régulière: − Au moins 3 consommations dalcool dans la semaine pour les adultes − Au moins 10 par mois pour les adolescents
  18. 18. • Les jeunes et l’alcoolConsommation des jeunes différentesde ceux de leurs aînés : o Fréquence :Consommation quotidienne très rare o Quantité :Nombre moyen de verres bu  Environ 3chez les 15-25 ans (1,9 chez les 65-75 ans) La bière et les alcools forts sont plusconsommés par les jeunes 6 jeunes de 17 ans sur 10 (60 %) déclarentavoir déjà été ivres au cours de leur vie
  19. 19. • Consommation dalcool chez les 18-75 ans En 2005, seuls 7 % des 18-75 ans déclarent navoir jamais bu de boissonalcoolisée. Les hommes savèrent nettement plus consommateurs que les femmes :ils sont en effet trois fois plus nombreux à se déclarer des usagersquotidiens. En 2005, 15 % des adultes disent avoir connu au moins un épisodedivresse au cours des douze derniers mois. Évolution de la consommation
  20. 20. • Les enjeux économiques de l’alcoolLe chiffre d’affaires de la filière alcool française représentait 15,8milliards d’euros en 2007, dont :Quelques chiffres : La filière alcool = 500 000 emplois directs ou indirects en France en 2000  Plus d’1/3 du chiffre d’affaires de la filière est réalisé à l’étranger  La France est le premier producteur et exportateur mondial de vin  Par an , les taxes (hors TVA) rapportent environ 2,5 milliards d’euros.
  21. 21. • Typologie de la consommation dalcool• Les alcoolites : 60 % des alcooliques en France. La consommation dalcool a lieu en société, sans culpabilité. « alcoolisme d’entraînement »• Les névroses alcooliques ou alcooloses : 30 % surtout les femmes.But : Diminuer une angoisse ou unmalaise, et se fait dans la culpabilité• Les somalcooloses : 10 %But : Une impulsion brutale deconsommer une grande quantité d’alcoolentraînant une grande culpabilité avec undégoût profond de l’alcool
  22. 22. Conséquences
  23. 23. Passage de l’alcool dans le corps :  Muqueuse buccale & Œsophage  Estomac  Intestin (intestin grêle)  Sang
  24. 24. • Effets sur les organes • Cerveau et système nerveux - Empêchement absorption vitamine D  Destruction neurones - Troubles de la mémoire, de l’équilibre et démentiels (atteintes du cortex)• Foie - Hépatite : destruction cellules hépatiques (réversible) - Stéatose : dépôt de graisses (irréversible) - Cirrhose : dépôt de protéines (cancer, insuffisance hépatique)
  25. 25. • Pancréas • Cœur - Inflammation - Hypertension artérielle pancréatique - Douleurs veineuses - Destruction progressive - Problèmes hémorroïdaires  Cancer ou diabète• Estomac- Refus œsophagiens- Inflammation muqueuses • Vie sexuelle (malabsorption vitamines) - Homme : impuissance  Induit les troubles - Femme : disparition cycles neurologiques (1°) menstruels
  26. 26. • Système d’élimination• Consommation normale Par le foie = -10mg/H• Consommation excessive (3-4 verres) Consommation Non- Elimination Sensation Multiplication excessive pour élimination Coma éthylique rapide manque ressentir l’effet MEOS acétaldéhyde
  27. 27. Mauvaises associations Alcool au volant Alcool et grossesse - Baisse de la vigilance - Perturbation de la vision- Syndrome d’alcoolisation fœtale - Perturbation de l’audition- Allaitement : Passage de - Augmentation du temps de l’alcool dans le lait maternel réaction - Diminution de la coordination … Médicaments et alcool Effet antabuse- Interactions pharmacocinétiques et pharmacodynamiquesAlcool sur le médicament etmédicament sur l’alcool
  28. 28. Conséquences sociales
  29. 29. Sécurité et ordre Coûts pour la public société - Consommation d’alcool  3 % du PIB- Augmentation des national actes de violence - Luttes et gestions des conséquences- Augmentation des coûteuses accidents - Nombreuses- L’alcool comme cause dépenses publiques, de suicide judiciaires et réparation de dommages- Comportements déviants et/ou perturbateurs - Perte de productivité quand un travailleur meurt avant la retraite
  30. 30. Troubles Infractions àEndettement cognitifs la loi Troubles Accidents de la Expulsion anxieux route Désinsertion Perte ViolencesDépression d’emploi conjugales
  31. 31. Prévention
  32. 32. En quelques mots La prévention est lensemble de mesuresà prendre pour éviter quune situation ne sedégrade, ou quun accident ne survienne.Plusieurs organismes: - INPES : Institut national de prévention et déducation pour la santé (campagnes) - ANPAA: Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (depuis 2002) Objectifs• Faire réfléchir les jeunes aux risques liés à leur mode de consommation d’alcool• Limiter les accidents, les comportements violents et agressions, rapports sexuels non protégés, comas éthyliques• Limiter les situations d’ivresses mortelles
  33. 33. http://www.boiretrop.fr/ http://www.inpes.sante.fr/default.aspPlusieurs sites internet http://www.securite-routiere.gouv.fr/ http://www.ckisam.fr/ Dernière affiche 2012
  34. 34. Évaluersa dépendance
  35. 35. - Obligatoire dans les voitures à partir du 1er Juillet 2012- Il doit être certifié pour être conforme - Les véhicules professionnels intègrent de plus en plus un dispositif anti-démarrage par éthylotest électronique - 11 € d’amende à partir de novembre 2012 L’éthylotest ou alcootest
  36. 36. Un exemple de test de dépendance  Test Cungi/Retz1. Est-ce que je consomme régulièrement un/des produits, ou bien ai-jeun/des comportements réguliers dont il est difficile de me passer?2. Si je ne peux consommer ce produit, ou si je ne peux réaliser cecomportement, existe-t-il un état de manque?3. La consommation de produits, le comportement dont jai besoin mereviennent-ils cher?4. Suis-je prêt à dépenser beaucoup de temps et dénergie pour meprocurer ce produit, ou réaliser le comportement?5. Existe-t-il des conséquences sur ma santé?6.Existe-t-il des conséquences sur mon travail?7.Existe-t-il des conséquences sur ma vie familiale?8.Existe-t-il des conséquences sur ma vie relationnelle et mes loisirs? Un nombre de OUI supérieur ou égal à 2 indique une dépendance. Plus le nombre de OUI sélève, plus la dépendance est grande.
  37. 37. Traitements
  38. 38. Les trois contraintes du traitement Avec qui se soigner ? - La sécurité  éviter les - Votre médecin traitant accidents - Votre médecin du travail - Le confort  éviter la - Équipe d’alcoologie à l’hôpital pénibilité pour soi et - Centre de soins spécialisé en l’entourage alcoologie (CSAPA) - L’accomplissement  mettre - Groupes d’entraides en œuvre un vrai départ pour une action à long terme Réduire sa consommation (Guide du MILDT) Pour réduire la quantité :Pour être soutenu : Pour réduire le nombre de fois : - Choisissez à l’avance le- Informez votre - Ne buvez pas de boisson nombre de verres et famille et vos alcoolisée pour calmer la commencez sans alcool proches soif - Ajoutez de l’eau ou des- Préparez à - Commencez à consommer soda à l’alcool l’avance des le plus tard possible - Buvez lentement et réponses aux - Prévoyez des activités alternez les boissons incitations à consommer nouvelles - Ne participez pas aux tournées
  39. 39. Le sevrage Les médicaments- Pour évacuer le toxique du corps Des traitements pour soigner- Arrêt total de la consommation cette dépendance existe d’alcool  étape intermédiaire aujourd’hui sans être toutefois pour guérir l’alcoolodépendance très satisfaisant :- Il peut se faire par un séjour - Commercialisés en France : d’une durée variable à l’hôpital ou  Espéral (56 % de succès) dans un centre de soins  Aotal (27% de succès) Ou suivi par le médecin mais le  ReVia patient réside dans son milieu habituel - Des molécules étudiées :- Toute rechute n’est pas un échec  Naltrexone (Pas prévu en mais un tremplin pour la suite du France) traitement  Nalmefene (Pour les non- Ce sevrage peut être accompagné abstinents) par un traitement médicamenteux  Topiramate pour les effets du sevrage   Ondansetron (Pour les tremblements, insomnies … dépendances précoses)
  40. 40. Les groupes d’entraides2 règles d’or :- La libre adhésion- L’entraide entre pairsObjectif  Assurer un retour àla condition première oureconstruire la vie des personnesFonctionnement : - Réunions régulières - Partage d’expériences - Obtenir des conseils utiles - Créer des liens sociauxFréquentation : - Avant le sevrage - Pendant le sevrage - Après le sevrage
  41. 41. Conclusion
  42. 42. Il est nécessaires decontinuer à mettre en placedes actions de santépublique, de continuer àinvestir dans ce projet quiest la réduction de laconsommation d’alcool enFrance et d’améliorer lespréventions grand publics.
  43. 43. Cependant, lesindustriels débordentd’imagination et cherchenttoujours à toucher unnouveau public.
  44. 44. Merci de votre attention

×