|1DÉCOUVRIR   RAPPORT ANNUEL 2011-2012
2 | IRCM rapport annuel 2011-2012                   |3                                    L’IRCM :                        ...
4 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                         ...
6 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                           |7            ...
8 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                             |9          ...
10 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
12 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                      | 13     La recherche translationn...
14 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
16 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
18 | IRCM rapport annuel 2011-2012                      | 19                                         MESSAGE              ...
20 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
22 | IRCM rapport annuel 2011-2012                  | 23                                       MESSAGE                    ...
24 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
26 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                  | 27  ...
28 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                              | 29Relanc...
30 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
32 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
34 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
36 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
38 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
40 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
42 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
COMPRENDRE44 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                              ...
46 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
48 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
50 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
52 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
54 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
56 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
58 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
60 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
62 | IRCM rapport annuel 2011-2012                                                                                        ...
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Rapport annuel ircm_2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport annuel ircm_2012

1 769 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 769
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport annuel ircm_2012

  1. 1. |1DÉCOUVRIR RAPPORT ANNUEL 2011-2012
  2. 2. 2 | IRCM rapport annuel 2011-2012 |3 L’IRCM : un institut de recherche biomédicale situé au cœur de Montréal
  3. 3. 4 | IRCM rapport annuel 2011-2012 |5 DÉCOUVRIR TRAITER 36 chercheurs – professeurs de recherche IRCM 16 000 visites par année à la clinique 182 publications scientifiques 31 professionnels de la santé 22,9 M$ pour le fonds de recherche 21 médecins spécialisés : hypertension cholestérol obésité et diabète
  4. 4. 6 | IRCM rapport annuel 2011-2012 |7 INNOVER CONTRIBUER 8 plateaux technologiques 5 nouvelles déclarations d’invention 3 plateformes de recherche 7 nouvelles demandes de brevets déposées 5 services spécialisés
  5. 5. 8 | IRCM rapport annuel 2011-2012 |9 Cancer Cholestérol Diabète Hypertension Maladies cardiovasculaires Maladies dégénératives FORMER Maladies infectieuses Neuroéthique Recherche clinique 113 étudiants à la maîtrise et au doctorat Système nerveux 52 stagiaires postdoctoraux Biologie des systèmes 58 boursiers VIH/SIDA 467 heures d’enseignement Chimie médicinale Développement embryonnaire
  6. 6. 10 | IRCM rapport annuel 2011-2012 MISSION / L’IRCM EN BREF | 11 Comprendre les causes et les mécanismes des maladies / Découvrir des outils diagnostiques et des moyens de prévention et de traitement / Former une relève scientifique de haut niveau / Contribuer au développement socioéconomique du Québec en favorisant l’exploitation des découvertes MISSION / L’IRCM EN BREF Fondé en 1967 Appuyé par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) Institution autonome sans but lucratif Membre du Réseau universitaire intégré de santé Affilié à l’Université de Montréal (RUIS) de l’Université de Montréal Associé à l’Université McGill 425 chercheurs, étudiants et membres du personnel Clinique associée au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) Un budget de 42,3 millions de dollars Financé par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec (MDEIE)
  7. 7. 12 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 13 La recherche translationnelle à l’IRCM : précurseur du modèle au Québec Dès 1952, c’est de cette idée, réunir sous un même toit chercheurs fondamentalistes et chercheurs cliniciens, qu’a été créé l’IRCM. Ce sera alors sur l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, les désordres immunologiques et la maladie de Parkinson que la recherche translationnelle prendra forme. Après toutes ces années, ce modèle s’avère toujours très pertinent. Voici deux exemples de ce qui s’est accompli en recherche translationnelle à l’IRCM en 2011-2012.
  8. 8. 14 | IRCM rapport annuel 2011-2012 LA RECHERCHE TRANSLATIONNELLE À L’IRCM : PRÉCURSEUR DU MODÈLE AU QUÉBEC | 15Prendre le relais des statines « Nous avons découvert que l’enzyme PCSK9 AMÉLIORER LA GESTION CLINIQUE DE L’ÉPIDÉMIE DE « Même si l’obésité et le mode de vie sédentaire qui entraînait la dégradation de récepteurs, situés DIABÈTE DE TYPE 2 : UN PROJET AU CŒUR DE LA caractérisent notre société sont parmi les facteursDepuis 1994, les statines constituent le à la surface du foie, qui captent les particules de PERSONNALISATION DES SOINS DE SANTÉ de risque principaux du diabète de type 2, ils sont lointraitement par excellence pour abaisser les mauvais cholestérol (LDL) circulant dans le sang d’expliquer à eux seuls l’occurrence de la maladie etniveaux de cholestérol dans le sang. Trente et les internalisent dans le foie, où elles sont Deux équipes de l’IRCM mènent une étude du risque cardiométabolique global qui lui est associé.millions de personnes se voient prescrire ensuite désintégrées. Par voie de conséquence, qui pourrait avoir un impact sur la gestion La résistance à l’insuline, une hormone sécrétée paraujourd’hui des statines parce qu’elles souffrent la PCSK9 conduit à une accumulation de LDL de l’épidémie de diabète de type 2. Grâce à la le pancréas, affichée par les tissus périphériquesd’une forme héréditaire d’hypercholestérolémie dans le sang et contribue à la formation de plaque protéomique et la biologie computationnelle, comme les muscles, le foie et le tissu adipeux,ou qu’elles ont vécu un accident cardiovasculaire. qui finira par obstruer les artères. À la suite de on pourra utiliser des critères additionnels est un prérequis à l’établissement de la maladie.D’autres, parce qu’en plus d’avoir des niveaux nombreuses observations, la PCSK9 s’est avérée à la présence d’une obésité ou d’antécédents Cependant, les mécanismes moléculaires qui sous-élevés de cholestérol, elles présentent des une cible thérapeutique de choix pour développer familiaux comme moyens de prédire le risque de tendent la résistance à l’insuline sont encore malfacteurs de risque les prédisposant aux maladies une nouvelle génération de produits plus efficaces développer le diabète de type 2. Ainsi, on pourra connus. La connaissance plus approfondie de cescardiovasculaires, tels qu’une vie sédentaire, que les médicaments courants. Nous avons reçu un segmenter les cohortes de patients pour qu’ils mécanismes permettra non seulement de mieuxle tabagisme ou l’hypertension. Mais voilà que financement important de la société en commandite reçoivent des traitements appropriés selon le comprendre le déclenchement et la progression dude nombreuses personnes développent une AmorChem qui pourrait permettre le développement risque de développer des complications. diabète de type 2, mais également de définir desintolérance aux statines au point de devoir d’un médicament innovateur visant à contrôler les cibles thérapeutiques et de mettre au point desinterrompre leur traitement. niveaux de cholestérol. Ce médicament inhibera « Des études génomiques récentes ont mis en outils diagnostics et prédictifs. » la PCSK9 qui, lorsqu’on en bloquera l’activité, évidence une série de gènes de « susceptibilité » à« L’intolérance aux statines est une catastrophe pour diminuera significativement les taux de cholestérol la résistance à l’insuline. Nous avons développé une RÉMI RABASA-LHORET, M.D., Ph. D.les personnes atteintes d’hypercholestérolémie Directeur, unité de recherche sur les maladies métaboliques sanguin. » procédure qui permet de cartographier les réseaux Directeur, clinique de recherche en obésité, métabolisme etfamiliale. Nous avons absolument besoin de d’interactions protéiques dans les cellules humaines. diabètenouvelles approches thérapeutiques pour ces NABIL G. SEIDAH, C.M., O.Q., Ph. D., MSRC Nous appliquons cette procédure à la caractérisation Directeur, plateforme de recherche en obésité, métabolisme etpersonnes intolérantes, mais aussi pour maints Directeur, unité de recherche en biochimie neuroendocrinienne des réseaux impliquant les protéines encodées diabète Professeur titulaire de recherche IRCM Titulaire de la Chaire de recherche J. A. DeSèvepatients chez lesquels le traitement actuel ne Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en protéolyse par les gènes de susceptibilité à la résistance àpermet pas d’atteindre les valeurs recommandées. des précurseurs l’insuline. Nous voulons trouver des signaturesDes essais cliniques sont en cours à l’IRCM afin spécifiques, nommées empreintes protéomiques, d’évaluer une toute nouvelle approche thérapeutique pour chaque phénotype. Ces empreintes pourrontqui, à échéance, pourra remplacer les statines et par la suite être utilisées dans la population afinainsi procurer aux personnes un meilleur traitement. de diagnostiquer ou prédire l’apparition des diversCes essais cliniques sont rendus possibles grâce phénotypes reliés au diabète de type 2. »à la découverte de la PCSK9 par notre collèguechercheur fondamentaliste, Nabil G. Seidah. » BENOIT COULOMBE, Ph. D. Directeur, unité de recherche en transcription génique etROBERT DUFOUR, M.D., M.Sc., CSPQ protéomiqueDirecteur, clinique de nutrition, métabolisme et athérosclérose Directeur, plateforme de découvertes en protéomique Directeur, plateforme nationale pour la cartographie de l’interactome humain Professeur titulaire de recherche IRCM
  9. 9. 16 | IRCM rapport annuel 2011-2012 TABLE DES MATIÈRES | 17 Message de la présidente du conseil Fondation de l’IRCM / 100 d’administration / 18 Message du président de la Fondation / 104 Message du président et directeur scientifique / 22 Message de la directrice de la Fondation / 106 Planifier l’avenir / 26 Appuyer dÉCOUVRIR / 108 / 30 Les activités bénéfices Les axes de recherche S’engager Traiter / 111 / 52 Le conseil d’administration de la Fondation / 112 La clinique de l’IRCM Le cabinet de campagne Donner pour la vie / 113 Innover Donner / 62 / 116 TABLE DES MATIÈRES Les plateaux et plateformes technologiques L’impact de vos dons / 118 Contribuer Les partenaires et donateurs / 120 Les fonds et chaires / 130 / 70 Le transfert technologique Former / 74 La relève scientifique Participer / 84 La science pour tous Financement de la recherche / 90 Administration / 92 Le conseil d’administration de l’IRCM / 93 La direction de l’IRCM / 95 Les organigrammes / 96 Les états financiers / 98
  10. 10. 18 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 19 MESSAGE DE LA PrÉSIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
  11. 11. 20 | IRCM rapport annuel 2011-2012 MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION | 21MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL administrateur de sociétés; et Hélène Robitaille, En dernier lieu, je ne peux pas passer sous silenceD’ADMINISTRATION Une nouvelle signature ingénieure civile. Je salue l’arrivée de Brian Z. le départ de Camille Limoges et le remercier Gelfand, vice-président, relations institutionnelles chaleureusement au nom de tous les membres duJ’ai accepté avec fierté la présidence du conseil Le comité de communication du conseil a souhaité et opérations de marché de la Bourse de Montréal, conseil pour son apport magistral depuis 2008d’administration de l’Institut. Je savais que augmenter la visibilité de l’IRCM en travaillant qui entreprend son premier mandat au conseil pour comme membre du conseil.j’entreprenais un mandat exigeant. Je savais aussi sur un projet d’une signature pour définir l’IRCM l’année 2012-2013. Ces nouveaux administrateursque le terrain avait été bien préparé par mon en peu de mots. Après un exercice de consultation s’ajoutent à l’équipe déjà prestigieuse des membres J’entreprends une deuxième année à la présidence duprédécesseur Gérard A. Limoges et que je serais mené en collaboration avec le Dr Tarik Möröy, de notre conseil. (Voir à la page 93 du présent rapport conseil avec confiance et enthousiasme et je souhaiteentourée de personnes compétentes, ayant à cœur son équipe de direction, ainsi qu’avec la direction annuel.) que la renommée de l’IRCM et celle de ses chercheursle succès de l’IRCM. Travailler avec des gens que des communications de l’Institut, le comité de continuent de se propager.j’admire, dont le président et directeur scientifique communication a déposé une proposition que lede l’Institut, le Dr Tarik Möröy, les chercheurs et conseil a approuvée. Nominationl’ensemble de la communauté de l’IRCM me semblaitune superbe proposition. Ainsi, l’acronyme IRCM devient la désignation Le conseil a entériné la nomination de Me Thérèse d’usage et le verbe « Découvrir » devient la signature Leroux comme présidente du comité d’éthique pour corporative officielle. Découvrir est le terme qui la recherche sur les sujets humains de l’IRCM.Une année bien remplie décrit en un mot ce qui se fait à l’IRCM, car tous les Louise Lambert-Lagacé, C.M., C.Q., Dt. P. jours les chercheurs font des découvertes, et ce, dans Me Leroux est professeure titulaire à la Faculté deDans les premiers mois suivant mon élection, j’ai plusieurs domaines. Le public pourra plus facilement droit de l’Université de Montréal et chercheusefait plusieurs visites sur l’avenue des Pins pour me reconnaître ce que fait l’Institut sans décortiquer titulaire au Centre de recherche en droit public defamiliariser avec ce nouveau rôle et mieux connaître les lettres de l’acronyme. Aussi, cette signature l’Université de Montréal.les intervenants avec qui je travaillerais de plus près. invite à découvrir l’IRCM. Le mot « Découvrir »Une relation de confiance s’est installée. Des modes apparaîtra donc dans les différentes communicationsde fonctionnement ont été établis afin que chacun de de l’Institut. Remerciementsnous tire parti de nos nouvelles tâches. Je remercie les membres du conseil d’administrationPlusieurs dossiers ont retenu l’attention du conseil Recrutements au conseil pour leur ardeur au travail et pour leur soutien toutet en particulier celui du financement de l’Institut au long de ma première année à la barre de l’IRCM.par le ministère du Développement économique, Au conseil d’administration de l’IRCM, des gensde l’Innovation et de l’Exportation et le Fonds de influents de la communauté montréalaise acceptent Je tiens à féliciter le Dr Tarik Möröy pour le travailrecherche du Québec – Santé. Ce dossier a connu un de travailler au rayonnement de l’IRCM et à l’avenir admirable qu’il accomplit et pour sa collaborationheureux dénouement. de notre institution. Cette année, j’ai eu le plaisir unique et transparente. Je remercie tous les autres de recruter et d’accueillir Monique Jérôme-Forget, intervenants de l’Institut qui m’ont accueillie conseillère spéciale chez Osler, Hoskin & Harcourt chaleureusement. et Korn/Ferry International; Michel Lespérance,
  12. 12. 22 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 23 MESSAGE DU PrÉSIDENT ET DIRECTEUR SCIENTIFIQUE
  13. 13. 24 | IRCM rapport annuel 2011-2012 MESSAGE du président et directeur scientifique | 25MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DIRECTEUR Recrutements de chercheurs maladies cardiovasculaires et métaboliques. Il était et celles qui contribuent à cette grande campagne.SCIENTIFIQUE auparavant chercheur au centre de recherche de Sans leur appui continu et leur engagement J’ai eu le grand plaisir d’accueillir cette année l’Hôtel-Dieu du CHUM. Quant au Dr Larochelle, il inconditionnel, le développement scientifiqueJ’ai encore une fois le plaisir de présenter le Benjamin Haibe-Kains, professeur adjoint de poursuivra son travail en hypertension à l’Institut de l’IRCM, le recrutement et l’installation decompte rendu des activités de l’année de l’IRCM, recherche IRCM et directeur de l’unité de recherche à titre de professeur de recherche émérite IRCM et chercheurs d’élite venant des quatre coins du mondela première année de mon deuxième mandat à en bio-informatique et génomique computationnelle continuera ses consultations avec ses patients à la et la formation de pointe de nos étudiants ne seraientla direction de l’Institut. Tout d’abord, je veux de l’axe de recherche en biologie intégrative des clinique. pas possibles.remercier très cordialement la présidente du conseil systèmes et chimie médicinale. Il dirige aussi led’administration, Mme Louise Lambert-Lagacé, pour nouveau plateau technologique en bio-informatique. Enfin, c’est avec grand enthousiasme que j’ai puson engagement et son soutien inconditionnel. Le Dr Haibe-Kains est détenteur d’un doctorat en annoncer le retour de Mathieu Ferron qui a fait Félicitations bio-informatique de l’Université Libre de Bruxelles ses études doctorales à l’IRCM. Il sera professeur en Belgique et, avant son arrivée à l’Institut, il était adjoint de recherche IRCM et dirigera la nouvelle Je tiens à féliciter tous les chercheurs qui ont remportéFinancement durable chercheur postdoctoral au Dana-Farber Cancer unité de recherche en physiologie intégrative et des prix prestigieux cette année, ici ou à l’étranger. Institute et à la Harvard School of Public Health à moléculaire de l’axe de recherche sur les maladies C’est sur toute la communauté de l’Institut que cesLe financement de l’IRCM est un enjeu quotidien. Il Boston. cardiovasculaires et métaboliques. Son arrivée est honneurs rejaillissent.y a trois ans, le Fonds de recherche du Québec – Santé prévue pour mai 2013. Il est actuellement associé deannonçait une réforme complète de son programme Ce fut aussi un immense plaisir d’annoncer l’embauche recherche dans le laboratoire du Dr Gérard Karsenty Nos chercheurs ont encore une fois connu de grandsde subventions pour ses centres affiliés. Cette refonte de Cheolho Cheong comme professeur adjoint de à la Columbia University, à New York. succès aux différents concours des organismesdu FRQS a fait en sorte que l’IRCM, malgré son recherche IRCM. Il dirige l’unité de recherche en subventionnaires, et ceci dans un climat où l’obtentionexcellente performance, retrouvait sa subvention physiologie cellulaire et immunologie et fait partie de subventions pour la recherche devient de plus enannuelle réduite de façon importante. Cette situation de l’axe de recherche en immunité et infections Nomination plus difficile.plaçait l’Institut dans une position qui pouvait virales. Le Dr Cheong est détenteur d’un doctorat endevenir précaire à long terme. En collaboration génétique de la Seoul National University en Corée Fin 2011, j’ai proposé au conseil d’administration queavec les membres du conseil d’administration, nous du Sud. Il était auparavant associé de recherche au le Dr Michel Chrétien, qui a dirigé l’Institut de 1984 Remerciementsavons entrepris des démarches auprès du ministère laboratoire de physiologie cellulaire et immunologie à 1994, soit nommé professeur de recherche éméritedu Développement économique, de l’Innovation et à la Rockefeller University à New York. IRCM. Conformément à la décision du conseil, j’ai Je veux remercier très cordialement les chercheurs,de l’Exportation afin que le financement du budget réinstallé le Dr Chrétien à l’Institut en janvier 2012. les étudiants, les membres du personnel et lesd’exploitation de l’IRCM soit dorénavant totalement Par ailleurs, comme suite au souhait exprimé par Il peut donc continuer sa collaboration étroite avec membres des conseils d’administration de l’Institutassumé par le MDEIE. Ce dossier s’est conclu le Dr Pierre Larochelle de réduire ses activités l’équipe du Dr Nabil G. Seidah dans le domaine des et de la Fondation pour leur engagement et leurd’une façon positive à l’été 2012. Je remercie très professionnelles, le poste de directeur exécutif maladies cardiovasculaires. dévouement ainsi que pour leur contribution ausincèrement toutes les personnes qui ont travaillé de la clinique et de la recherche clinique devenait rayonnement de notre institution.à ce dossier crucial pour l’avenir de l’IRCM et plus disponible. J’ai donc eu le plaisir d’annoncer l’arrivéeparticulièrement, Mmes Louise Lambert-Lagacé et du Dr Yves Berthiaume à ce poste. Pneumologue de Grande campagne Donner pour la vieMonique Jérôme-Forget pour leur appui inestimable grande réputation, le Dr Berthiaume dirigera aussiet, bien sûr, le MDEIE pour son soutien à l’Institut. une clinique spécialisée en fibrose kystique et la La grande campagne de financement menée par la nouvelle unité de recherche en biologie cellulaire et Fondation de l’IRCM a été lancée publiquement à moléculaire du poumon. Il est professeur titulaire l’automne 2011. Plusieurs dons importants ont été de recherche IRCM et fait partie de l’axe sur les confirmés depuis. Je tiens donc à remercier tous ceux Tarik Möröy, Ph. D.
  14. 14. 26 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 27 PLANIFIER L’AVENIR Nous poursuivons la mise en œuvre des recommandations arrêtées dans le plan stratégique de l’IRCM pour la période 2010-2015. Des communications régulières ont eu lieu en cours d’année avec les membres du comité consultatif scientifique. La première visite d’évaluation institutionnelle et scientifique de l’IRCM a eu lieu en juin 2012 et un rapport est maintenant disponible. Les membres du comité se sont dits enchantés de leur visite et impressionnés par le haut niveau d’expertise des chercheurs de l’Institut et par les installations à la fine pointe technologique. Membres du comité : Roderick R. McInnes (Lady Davis Research Institute, Canada), président par interim; John Aitchison (Institute for Systems Biology, É-U); Peter Bruns (Howard Hughes Medical Institute, É-U); Gordon Fishell (New York University, É-U); Paul Frenette (Albert Einstein College of Medicine, É-U); Walter Rosenthal (Max- Delbrück Center for Molecular Medicine, Allemagne); Alfred Singer (National Cancer Institute, É-U).
  15. 15. 28 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 29Relance de la recherche clinique Audit des services techniquesNous avons poursuivi nos discussions avec le Une firme externe a été mandatée pour entreprendreCHUM en vue de mettre en place une collaboration un audit de nos services techniques. Cet audit a étéapprofondie en recherche clinique et translationnelle complété et un rapport est présentement à l’étudepour nos deux institutions. Un comité conjoint par le comité de direction.CHUM-IRCM a été formé et ce comité a faitplusieurs recommandations qui sont présentementà l’étude pour leur réalisation. Priorisation de la formation des étudiants diplômésConsolidation de l’alliance universitaire avec Une nouvelle option d’études supérieures enl’Université de Montréal médecine cellulaire et moléculaire a été établie à l’Institut. Cette option fait partie des programmesNous avons tenu plusieurs réunions avec de biologie moléculaire de l’Université de Montréal.l’Université de Montréal et nous avons discuté, Nous devrions accueillir les premiers étudiants dèsentre autres, du soutien financier et d’une possible juillet 2013. Vous pouvez en apprendre davantagerévision du contrat d’affiliation. Ces discussions ont sur ce nouveau programme à la page 76 du présentété très fructueuses et l’Université s’est montrée rapport annuel.ouverte à une continuation de leur appui à l’IRCM,notamment dans des programmes de Chaire derecherche du Canada et de la Fondation canadiennepour l’innovation, et par une compensation pour laformation des étudiants qui est réalisée à l’Institut.Recrutement de chercheursUn plan de recrutement de professeurs chercheurspour les années 2012-2014 a été établi etdiscuté avec les membres du comité de directionscientifique et du comité de direction afin depermettre le développement scientifique des cinqaxes de recherche.
  16. 16. 30 | IRCM rapport annuel 2011-2012 DÉCOUVRIR | 31 NOS PRIORITÉS Vaincre le cancer / Vivre avec un cœur en santé / Combattre les maladies infectieuses DÉCOUVRIR / Comprendre le développement de l’embryon et du système nerveux / Explorer la complexité des systèmes biologiques / Participer à la réflexion éthique 5 axes de recherche 36 unités de recherche 182 publications scientifiques dont 167 revues par un comité de pairs 254 chercheurs et cliniciens * * incluant les stagiaires postdoctoraux et les étudiants – au 31 août 2012
  17. 17. 32 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 33 2011-2012 7 équipes • 2 Chaires de recherche du Canada • 15 publications des chercheurs de l’axe • 1 boursier du Fonds de recherche du Québec – Santé : Katrina Podsypanina • 2 « Fonds des leaders » de la Fondation canadienne pour l’innovation : Katrina Podsypanina et William Y. Tsang, une subvention totale de 829 680 $, incluant la contribution du gouvernement du Québec • 1 subvention de la Société de recherche sur le cancer : Tarik Möröy (120 000 $) •VAINCRE LE CANCER 1 subvention de la Fondation du cancer du sein du Québec : Jean-François Côté (chercheur principal) et Jean- Philippe Gratton (cochercheur) (450 000 $) • 1 chercheur engagé dans la communauté : Jean-François Côté a présidé le Gala des Grands Chefs de Bromont de la Société canadienne du cancer Axe de recherche EN CANCER L’IRCM participe activement aux efforts visant à vaincre le cancer – la SAVIEZ-VOUS QUE… première cause de mortalité au Québec. La recherche dans ce domaine est complexe, car plus de 100 types différents de cancer existent, affectant plusieurs organes et systèmes. …selon Ostéoporose Canada, deux millions de Canadiens sont atteints d’ostéoporose; qu’il y a approximativement 25 000 fractures de la hanche au Canada chaque année et que 80 % de ces Les chercheurs dans ce domaine bénéficient de connaissances acquises fractures sont reliées à l’ostéoporose. au cours de 20 ans de recherches fondamentales et appliquées sur les mécanismes et les causes de la transformation maligne des cellules. Malgré les nouvelles avenues thérapeutiques qui permettent de guérir une forte proportion des cancers, la bataille n’est pas gagnée. À l’IRCM, les études en cours s’intéressent à la transformation maligne et à la croissance tumorale, aux métastases, ainsi qu’aux bases génétiques de la prédisposition au cancer. D’autres études portent sur l’ostéopétrose, une maladie génétique caractérisée par une absence de résorption de l’os.
  18. 18. 34 | IRCM rapport annuel 2011-2012 DÉCOUVRIR | 35 NOUVEAU FACTEUR DE RISQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’OSTÉOPOROSE « Avec mon équipe de recherche, nous avons identifié un nouveau gène qui module la Axe de recherche EN CANCER masse osseuse et qui pourrait représenter un facteur de risque pour le développement de l’ostéoporose. Nous avons identifié ce gène comme étant un régulateur inédit deL’ostéoporose est une maladie génétique « silencieuse » caractérisée par une faible densité minérale la densité minérale osseuse chez la sourisosseuse et une détérioration du tissu osseux, ce qui entraîne une plus grande fragilité des os et augmente et chez l’humain. Plus important encore,les risques de fractures. Dans tous les cas, la maladie est causée par un déséquilibre entre la formation et nous avons démontré que le gène humainla dégradation du tissu osseux. pourrait être utilisé comme un nouveau facteur de susceptibilité pour l’ostéoporose. Cette découverte permettra ainsi d’identifierLes directeurs d’unités de recherche les personnes ayant une plus grande prédisposition à développer la maladie afin qu’elles puissent bénéficier de mesuresJean-François Côté, Ph. D. Marie Trudel, Ph. D. préventives. »directeur, organisation du cytosquelette et migration cellulaire directrice de l’axe de recherche en cancerprofesseur agrégé de recherche IRCM directrice, génétique moléculaire et développement JEAN VACHER, D.Sc. professeure titulaire de recherche IRCM Professeur titulaire de recherche IRCMJean-Philippe Gratton, Ph. D.directeur, biologie des cellules endothéliales William Y. Tsang, Ph. D. Directeur, unité de recherche en interactions cellulairesprofesseur agrégé de recherche IRCM directeur, division cellulaire et biologie des centrosomes et développementChaire de recherche du Canada en signalisation fonctionnelle professeur adjoint de recherche IRCMdes cellules endothéliales Jean Vacher, D.Sc.Tarik Möröy, Ph. D. directeur, interactions cellulaires et développementdirecteur, hématopoïèse et cancer professeur titulaire de recherche IRCMprofesseur titulaire de recherche IRCMChaire de recherche du Canada sur l’hématopoïèse et ladifférenciation des cellules immunitairesKatrina Podsypanina, M.D., Ph. D.directrice, biologie du cancer du seinprofesseure adjointe de recherche IRCM
  19. 19. 36 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 37 2011-2012 8 équipes • 1 Chaire de recherche du Canada • 1 Chaire de recherche IRCM • 78 publications des chercheurs de l’axe • 2 boursiers du Fonds de recherche du Québec – Santé : Rémi Rabasa-Lhoret et Jennifer Estall • 1 Nouveau chercheur VIVRE AVEC des Instituts de recherche en santé du Canada : Jennifer Estall • 6 chercheurs honorés : Nabil G. Seidah a reçu le Prix du Québec Wilder-Penfield 2011 en sciences médicales; May Faraj, chercheuse invitée, a reçu le Trophée Femmes arabes 2011 dans la catégorie santé; Michel Chrétien, professeur de recherche émérite IRCM, a été promu Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur de France; Rémi Rabasa-Lhoret a reçu un prix d’excellence en UN CŒUR enseignement supérieur pour les sciences de la santé de l’Université de Montréal; Timothy L. Reudelhuber a reçu le Prix d’excellence Pierre-Bois de la Fondation de l’IRCM; et Claude Lazure a occupé le poste de directeur scientifique par intérim du Fonds de recherche du Québec – Santé de janvier à juillet 2012 • 3 subventions de l’Association canadienne du diabète : Jennifer Estall, May Faraj, Rémi Rabasa-Lhoret • 1 subvention « bridge » des Instituts de EN SANTÉ recherche en santé du Canada : May Faraj (100 000 $) • 1 financement de AmorChem : Nabil G. Seidah (250 000 $) Axe de recherche sur les maladies cardiovasculaires et métaboliques Les maladies cardiovasculaires demeurent encore l’une des principales SAVIEZ-VOUS QUE… causes de mortalité dans les sociétés occidentales. À l’IRCM, les chercheurs de l’axe sur les maladies cardiovasculaires et métaboliques travaillent à obtenir une meilleure compréhension des facteurs de risque de ces …selon la Fondation des maladies du cœur, l’hypertension artérielle affecte une personne sur cinq maladies, incluant les facteurs génétiques, l’hypertension, les dyslipidémies, au Canada. Il s’agit du principal facteur de risque associé aux accidents vasculaires cérébraux (AVC). les dysfonctions des cellules endothéliales et les troubles du métabolisme. L’hypertension artérielle est souvent surnommée « le tueur silencieux » parce que le patient ne ressent aucun symptôme avant l’arrivée des complications. Les recherches sont menées à la fois par des fondamentalistes et des chercheurs-cliniciens, ce qui permet d’augmenter les collaborations et, de ce fait, confirmer la pertinence clinique de leurs travaux.
  20. 20. 38 | IRCM rapport annuel 2011-2012 DÉCOUVRIR | 39 QUELS SONT LES FACTEURS RESPONSABLES DE L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE ? « Nous étudions un système hormonal qui agit sur la tension artérielle Axe de recherche sur les maladies et tentons de comprendre les mécanismes qui sont responsables cardiovasculaires et métaboliques de l’activité de ce système dans les différents tissus de l’organisme. Plus précisément, nous nous intéressons au système rénine-angiotensineLa pression artérielle est la force exercée sur la paroi des artères (vaisseaux sanguins) lorsque le sang circule et les déterminants moléculairesdans l’organisme. On définit une pression artérielle normale comme étant de 120 (pression systolique) sur de l’activité de la rénine. La rénine80 (pression diastolique). Une personne hypertendue présentera de façon courante une pression artérielle est une cible de choix dans lede 140 sur 90. Au-delà de ces chiffres, le risque de complication augmente progressivement. On connaît traitement de l’hypertension, carces complications : maladie vasculaire cérébrale, maladies cardiaques et maladie rénale chronique pour c’est une protéine qui joue un rôlenommer que celles-ci. Mais, quels sont les facteurs responsables de l’hypertension ? très important dans la régulation de la pression artérielle. Une meilleure compréhension de l’ensemble deLes directeurs d’unités de recherche ces activités pourra certainement nous donner les réponses que nous cherchons. »Christian F. Deschepper, M.D. Timothy L. Reudelhuber, Ph. D.directeur de l’axe de recherche sur les maladies directeur, biochimie moléculaire de l’hypertensioncardiovasculaires et métaboliques professeur titulaire de recherche IRCM TIMOTHY L. REUDELHUBER, Ph. D.directeur, biologie cardiovasculaire expérimentale M. Ram Sairam, Ph. D. Directeur, unité de recherche en biochimieprofesseur titulaire de recherche IRCM directeur, endocrinologie moléculaire moléculaire de l’hypertensionJennifer Estall, Ph. D. professeur titulaire de recherche IRCM Professeur titulaire de recherche IRCMdirectrice, mécanismes moléculaires du diabète Nabil G. Seidah, C.M., O.Q., Ph. D., MSRCprofesseure adjointe de recherche IRCM directeur, biochimie neuroendocriniennePierre Larochelle, M.D., Ph. D., FRCPC, FACP, FAHA professeur titulaire de recherche IRCMdirecteur, pharmacologie cardiovasculaire Chaire de recherche du Canada en protéolyse des précurseursClaude Lazure, Ph. D.directeur, structure et métabolisme des neuropeptidesprofesseur titulaire de recherche IRCMRémi Rabasa-Lhoret, M.D., Ph. D.directeur, maladies métaboliquesChaire de recherche J.A. DeSève
  21. 21. 40 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 41 2011-2012 COMBATTRE LES MALADIES 6 équipes • 4 Chaires de recherche du Canada • 1 Chaire de recherche IRCM • 17 publications des chercheurs de l’axe • 1 subvention de la Société de recherche sur le cancer : Javier M. Di Noia (120 000 $) • 2 subventions de fonctionnement des Instituts de recherche en santé INFECTIEUSES du Canada : Paul Jolicoeur, André Veillette (968 320 $) • 1 chercheur promu professeur- chercheur agrégé à l’Université de Montréal : Javier M. Di Noia Axe de recherche en immunité et infections virales Les réactions allergiques, les maladies des voies respiratoires et les maladies auto-immunes sont en recrudescence dans nos sociétés. La réapparition de maladies infectieuses que l’on croyait éradiquées et l’émergence de nouveaux SAVIEZ-VOUS QUE… …avec plus de 25 millions de morts au cours des trois dernières décennies, le virus chez la population exigent des efforts considérables de recherche dans VIH provoque l’une des maladies infectieuses les plus mortelles du monde. Selon le domaine des maladies du système immunitaire. l’Organisation mondiale de la Santé, environ 34 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2010. Les chercheurs de l’axe de recherche en immunité et infections virales s’intéressent d’une part au développement des cellules immunitaires et à la régulation de leurs fonctions et, d’autre part, aux infections virales notamment celles impliquant des virus infectant les cellules immunitaires. Collectivement, les études des chercheurs de cet axe permettent une meilleure compréhension de la régulation des cellules immunitaires dans les réponses immunes normales et durant des maladies telles les maladies auto- immunes, les infections virales et les immunodéficiences.
  22. 22. 42 | IRCM rapport annuel 2011-2012 DÉCOUVRIR | 43 POURQUOI DÉVELOPPER DES MODÈLES DU SIDA CHEZ LA SOURIS ? « Un des grands projets de recherche de mon Axe de recherche EN IMMUNITÉ équipe est la compréhension du virus VIH-1. Pour y parvenir, notre laboratoire s’intéresse ET INFECTIONS VIRALES au développement de modèles du sida chez la souris. Par exemple, pour créer un de ces modèles, nous avons utilisé le promoteur du gène CD4 (récepteur du VIH-1) humainPaul Jolicoeur est docteur en médecine et docteur en endocrinologie de l’Université Laval. Il s’est joint à pour exprimer le génome du VIH-1 chezl’IRCM en 1976. À l’époque, les technologies du clonage restent à découvrir et le virus du sida n’est pas des souris transgéniques, dans les mêmesencore connu. Depuis lors, le Dr Jolicoeur est devenu un acteur principal dans la compréhension du VIH et cellules qui sont normalement infectées chezdu sida en créant un modèle animal de la maladie chez la souris. Ses travaux constituent une contribution un individu porteur du VIH-1. Or, ces sourismajeure et essentielle à l’ensemble de la communauté scientifique mondiale qui étudie cette maladie. développent plusieurs phénotypes qui sont très semblables à ceux observés chez les patients atteints du sida, comme la perteLes directeurs d’unités de recherche et l’activation des cellules T CD4, l’atrophie thymique, l’immunodéficience, la perteÉric A. Cohen, Ph. D. Paul Jolicoeur, M.D., Ph. D. de poids, le retard de croissance, la mortdirecteur de l’axe de recherche en immunité et infections directeur, biologie moléculaire prématurée et une maladie rénale typiquevirales professeur titulaire de recherche IRCM du sida. De tels modèles sont utiles nondirecteur, rétrovirologie humaine Chaire de recherche du Canada sur l’étude de la pathogenèse seulement pour comprendre la maladie, maisChaire de recherche du Canada en rétrovirologie humaine des maladies induites par les rétrovirus aussi pour éventuellement développer unJavier Marcelo Di Noia, Ph. D. Woong-Kyung Suh, Ph. D. vaccin contre le VIH-1. »directeur, mécanismes de diversité génétique directeur, régulation immunitaireprofesseur agrégé de recherche IRCM professeur adjoint de recherche IRCM PAUL JOLICOEUR, M.D., Ph. D.Chaire de recherche du Canada sur la diversité génétique André Veillette, M.D., MSRC Directeur, unité de recherche en biologie moléculaireHua Gu, Ph. D. directeur, oncologie moléculaire Professeur titulaire de recherche IRCMdirecteur, immunologie moléculaire professeur titulaire de recherche IRCM Titulaire de la Chaire de recherche du Canada surprofesseur titulaire de recherche IRCM Chaire de recherche du Canada en signalisation dans le l’étude de la pathogenèse des maladies induites par lesChaire d’Excellence André-Aisenstadt en immunologie système immunitaire rétrovirus
  23. 23. COMPRENDRE44 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 45 LE SYSTÈME 2011-2012 NERVEUX / 7 équipes • 1 Chaire de recherche du Canada • 23 publications des chercheurs de PARTICIPER À l’axe • 2 chercheurs honorés : Frédéric Charron a reçu le prix Jeune scientifique 2012 de l’Association Canadienne des Neurosciences, Éric Racine a été nommé membre du Dana Alliance for Brain Initiatives (DABI) • 1 subvention de fonctionnement LA RÉFLEXION des Instituts de recherche en santé du Canada : Frédéric Charron (796 365 $) • 1 renouvellement d’une subvention de la Foundation Fighting Blindness : Michel Cayouette (295 743 $) • 1 renouvellement d’une Chaire de recherche du Canada : Marie Kmita • 1 chercheur promu professeur-chercheur agrégé à l’Université de ÉTHIQUE Montréal : Éric Racine Axe de recherche en neurobiologie et développement Le développement embryonnaire est sous le contrôle étroit de mécanismes cellulaires et moléculaires qui permettent le bon fonctionnement des organes chez l’adulte. Un dérèglement de ces mécanismes est souvent l’origine de plusieurs maladies telles que le cancer, la maladie SAVIEZ-VOUS QUE… de Parkinson ou d’Alzheimer. … la cohorte des baby-boomers, celle constituée de gens nés entre 1946 et 1964, a commencé à atteindre la barre des 65 ans en 2011. Or, il est Les chercheurs de cet axe étudient les processus fondamentaux du développement et reconnu que la prévalence de maladies dégénératives augmente avec la apportent de nouvelles considérations pour le traitement des maladies neurodégénératives, longévité. On peut donc s’attendre à ce qu’une part grandissante de la de la cécité, des dystrophies musculaires et des déficiences hormonales. population québécoise soit affectée par ces pathologies (INSPQ, 2010). À ces recherches s’ajoute le champ émergent de la neuroéthique. Les travaux dans ce domaine visent à améliorer les connaissances sur les défis éthiques que posent les neurosciences en matière de soins de santé, d’information publique et de prévention en neurologie, psychiatrie et neurochirurgie.
  24. 24. 46 | IRCM rapport annuel 2011-2012 DÉCOUVRIR | 47 REBRANCHER DES AXONES ENDOMMAGÉS, EST-CE POSSIBLE ? « Le système nerveux n’est pas le seul système Axe de recherche EN neurobiologie à se former au cours du développement embryonnaire de l’humain. Les vaisseaux et développement sanguins sont aussi organisés selon un réseau très complexe, d’où l’idée que certaines molécules pourraient être réutilisées par le système nerveux et le système sanguin. NousLe cerveau est composé de milliards de neurones formant un réseau complexe. Le branchement inapproprié avons récemment démontré qu’une moléculede ces neurones a de graves conséquences sur les fonctions sensorielles, motrices et cognitives du système du système vasculaire (VEGF) était capablenerveux. Afin de former correctement les circuits nerveux, les axones (longues extensions des neurones d’attirer les axones du système nerveux. Nousqui forment les nerfs) en développement ont besoin de molécules pour les guider vers leurs cibles. avons plus particulièrement identifié que le récepteur Flk-1 est responsable de cet effet, faisant ainsi de lui une cible privilégiéeLes directeurs d’unités de recherche pour l’élaboration de thérapies visant à faire repousser les axones à la suite de lésionsMichel Cayouette, Ph. D. Artur Kania, Ph. D. du système nerveux central ou de maladiesdirecteur de l’axe de recherche en neurobiologie et directeur, développement des circuits neuronaux dégénératives. »développement professeur agrégé de recherche IRCMdirecteur, neurobiologie cellulaire FRÉDÉRIC CHARRON, Ph. D. Marie Kmita, Ph. D.professeur agrégé de recherche IRCM Directeur, unité de recherche en biologie moléculaire du directrice, génétique et développement développement neuronalFrédéric Charron, Ph. D. professeure agrégée de recherche IRCM Professeur agrégé de recherche IRCMdirecteur, biologie moléculaire du développement neuronal Chaire de recherche du Canada en embryologie moléculaireprofesseur agrégé de recherche IRCM et génétiqueJacques Drouin, D.Sc., MSRC Éric Racine, Ph. D.directeur, génétique moléculaire directeur, neuroéthiqueprofesseur titulaire de recherche IRCM professeur agrégé de recherche IRCMDavid R. Hipfner, Ph. D.directeur, biologie des cellules épithélialesprofesseur agrégé de recherche IRCM
  25. 25. 48 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 49 EXPLORER LA 2011-2012 COMPLEXITÉ 8 équipes • 34 publications des chercheurs de l’axe • 1 chercheur honoré : Yvan Guindon DES SYSTÈMES a reçu le Prix Alfred-Bader 2012 de la Société canadienne de chimie et a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec • 1 boursier du Fonds de recherche du Québec – Santé : François Robert • 1 subvention des National Institutes of Health : Peter W. BIOLOGIQUES Schiller (1 000 000 $) • 1 subvention de la Société de recherche sur le cancer : Jacques Archambault (120 000 $) Axe de recherche en biologie intégrative DES SYSTÈMES et chimie médicinale La biologie intégrative des systèmes est un champ d’études évoluant rapidement. Elle met en lumière l’immense complexité des systèmes biologiques afin de mieux expliquer les divers fonctionnements cellulaires. L’Institut saisit l’opportunité de jouer SAVIEZ-VOUS QUE… un rôle de premier ordre dans la révolution de cette discipline encore émergente. …la génomique est l’étude de l’ensemble du matériel génétique (ADN) d’un être vivant. Les chercheurs en génomique travaillent à dessiner la carte Les unités de recherche de cet axe abordent des questions qui sont au cœur des des gènes en utilisant des méthodes de séquençage qui leur permet de fonctionnements cellulaires normaux et de leurs dérèglements lors de maladies, tels mieux comprendre pourquoi, notamment, certaines personnes deviennent le cancer et les infections virales. malades alors que d’autres demeurent en santé. Le volet chimie médicinale de cet axe met l’accent sur la biologie chimique, un domaine de recherche interdisciplinaire qui se situe à l’interface entre la chimie et la biologie. Ici, le savoir-faire en synthèse de molécules organiques est appliqué pour résoudre des problèmes qui surviennent en biologie cellulaire ou moléculaire.
  26. 26. 50 | IRCM rapport annuel 2011-2012 DÉCOUVRIR | 51 UN PAS DE PLUS DANS LA COMPRÉHENSION DU FONCTIONNEMENT DES GÈNES « En utilisant des outils modernes de Axe de recherche EN biologie intégrative génomique fonctionnelle, notre équipe de recherche a confirmé la première hypothèse DES SYSTÈMES et chimie médicinale selon laquelle la transcription fonctionne de la même façon à travers pratiquement tous les gènes. Comme la dérégulation de la transcription est souvent à la base de maladiesEn examinant un petit nombre de gènes, certaines études pionnières, et longuement acceptées dans le génétiques et du cancer, cette percée offredomaine de la biologie moléculaire, avaient démontré que la phosphorylation de l’ARN polymérase II – d’importantes perspectives qui pourraient unun des mécanismes de régulation les plus importants dans les cellules – se produisait toujours selon une jour mener à de nouveaux traitements. »même configuration au cours de la transcription. Toutefois, des analyses récentes du génome complets’opposaient à cette idée en suggérant que ce processus n’est pas uniforme à travers des gènes différents. FRANÇOIS ROBERT, Ph. D. Directeur, axe de recherche en biologie intégrative des systèmes et chimie médicinale Directeur, unité de recherche sur la chromatine etLes directeurs d’unités de recherche l’expression du génome Professeur agrégé de recherche IRCMJacques Archambault, Ph. D. Marlene Oeffinger, Ph. D.directeur, virologie moléculaire directrice, biochimie des ribonucléoprotéinesprofesseur titulaire de recherche IRCM professeure adjointe de recherche IRCMBenoit Coulombe, Ph. D. François Robert, Ph. D.directeur, transcription génique et protéomique directeur de l’axe de recherche en biologie intégrative desprofesseur titulaire de recherche IRCM systèmes et chimie médicinale directeur, chromatine et expression du génomeYvan Guindon, C.M., O.Q., Ph. D., MSRC professeur agrégé de recherche IRCMdirecteur, chimie bioorganiqueprofesseur titulaire de recherche IRCM Peter Schiller, O.Q., Ph. D. MSRC directeur, biologie chimique et des peptidesBenjamin Haibe-Kains, Ph. D. professeur titulaire de recherche IRCMdirecteur, bio-informatique et génomique computationnelleprofesseur adjoint de recherche IRCMÉric Lécuyer, Ph. D.directeur, biologie des ARNprofesseur adjoint de recherche IRCM
  27. 27. 52 | IRCM rapport annuel 2011-2012 TRAITER | 53 LA CLINIQUE DE L’IRCM Une équipe multidisciplinaire Médecins, nutritionnistes, kinésiologues, infirmières TRAITER hypertension – cholestérol – obésité et diabète 3 cliniques de recherche spécialisées Clinique d’hypertension Clinique de nutrition, métabolisme et athérosclérose Clinique en obésité, métabolisme et diabète
  28. 28. 54 | IRCM rapport annuel 2011-2012 | 55 ACCÉLERER La clinique de l’IRCM est dotée de trois cliniques spécialisées dans les domaines de l’hypertension, LA RECHERCHE du cholestérol et du diabète. Des protocoles de recherche clinique sont faits régulièrement CLINIQUE et permettent de mettre au point de nouvelles approches diagnostiques, d’identifier de nouveaux marqueurs du risque cardiovasculaire, soit biochimique La clinique externe de l’IRCM reçoit plus de 16 000 visites par année. L’IRCM ou génétique, ainsi que offre à ses cliniciens chercheurs l’occasion unique de suivre des patients sur place grâce à ses services de consultations externes. L’infrastructure et le modèle d’évaluer de nouvelles approches organisationnel de l’Institut permettent de mener des recherches cliniques thérapeutiques. Ces recherches et translationnelles dans le contexte d’une institution engagée en recherche fondamentale. font le lien entre la recherche fondamentale des laboratoires La clinique et la recherche clinique sont financées directement par l’IRCM et par des fonds provenant d’organismes privés, d’organismes gouvernementaux, tels les et son application clinique chez Instituts de recherche en santé du Canada, et de l’industrie pharmaceutique. La l’humain. clinique de l’IRCM est associée au Centre hospitalier de l’Université de Montréal.
  29. 29. 56 | IRCM rapport annuel 2011-2012 TRAITER | 57 Les activités de recherche de la clinique de nutrition, métabolisme La clinique d’hypertension évalue et traite des patients référés pour leur et athérosclérose portent sur la caractérisation et le traitement des maladie hypertensive. Les protocoles de recherche étudient de nouvelles hyperlipidémies, c’est-à-dire l’augmentation du cholestérol ou autres graisses méthodes de diagnostic de l’hypertension et de nouveaux traitements. Des dans le sang. Les spécialistes étudient les volets nutritionnels, génétiques, protocoles sont aussi faits pour améliorer la compréhension du rôle du biochimiques, pharmacologiques et moléculaires de ces maladies pour mieux système nerveux autonome en hypertension et de son effet sur la fonction en comprendre les causes et être en mesure d’administrer les traitements vasculaire. appropriés. Clinique de nutrition, métabolisme et athérosclérose Clinique d’hypertension SAVIEZ-VOUS QUE… SAVIEZ-VOUS QUE… ... c’est le foie qui produit la grande majorité (80 %) du cholestérol utilisé …selon la Société québécoise d’hypertension artérielle, un adulte sur par le corps dans diverses fonctions et que le reste (20 %) provient de cinq au Canada souffre d’hypertension. Le risque de développer une l’alimentation, particulièrement des aliments d’origine animale. hypertension artérielle augmente avec l’âge de sorte qu’environ 50 % des hommes ou des femmes âgés de soixante ans sont hypertendus.
  30. 30. 58 | IRCM rapport annuel 2011-2012 TRAITER | 59 L’équipe permanente – personnel médical La clinique en obésité, métabolisme et diabète permet le suivi de patients Directeurs Infirmières Kinésiologues atteints de divers troubles métaboliques et d’obésité, et plus particulièrement Robert Dufour Martine Gauthier, infirmière-chef Philippe Briand des patients atteints de diabète de type 1 et de type 2. Les patients bénéficient Pierre Larochelle Lucienne Bourque Corinne Suppere du support d’une équipe multidisciplinaire. De nombreux projets de recherche Rémi Rabasa-Lhoret Maryse Dallaire Joanie Houle Coordonnatrice de projets sont en cours, y compris le développement d’un pancréas artificiel externe et Nutritionnistes Hélène Larchevêque Virginie Messier l’identification de nouvelles relations entre l’hypercholestérolémie et le risque Chantal Blais Jennifer Levasseur Sonia Fortin de diabète de type 2. Annabelle Mathieu Techniciennes Cherylene Pinaroc Annie Tardif Diane Mignault Clinique en obésité, métabolisme et diabète SAVIEZ-VOUS QUE… …selon Diabète Québec, près de 760 000 personnes au Québec sont diabétiques. Parmi ce nombre, environ 200 000 ignorent leur état. L’Organisation mondiale de la Santé prévoit que le nombre de personnes diabétiques doublera d’ici 2025, faisant du diabète la nouvelle épidémie. Hélène Larchevêque, Lucienne Bourque, Joanie Houle, Martine Gauthier
  31. 31. 60 | IRCM rapport annuel 2011-2012 TRAITER | 61 Quel est le rôle de la nutritionnisteSAVIEZ-VOUS QUE… à la clinique de l’IRCM ?…déjà, au 19e siècle, un gastronome fran-çais, Brillat-Savarin, mettait la table pourfaire reconnaître que les aliments avaientune influence importante sur le fonc-tionnement du corps humain. On lui doit Les nutritionnistes de l’IRCM évaluent les habitudes alimentaires desd’ailleurs cette citation célèbre « Dis-moi patients, élaborent des plans de traitement adaptés aux besoins de chacunce que tu manges, je te dirai ce que tu es. » et en supervisent l’efficacité. Elles conseillent ainsi les patients afin de les aider à prévenir la maladie, à maintenir ou à rétablir la santé.Aujourd’hui, l’offre alimentaire grandis-sante vient compliquer les choix santé queles consommateurs devraient faire. Aussi,autant chez les adultes que chez les enfants, « Par exemple, l’étude Éducœur que nous avons menée à l’Institut ales maladies chroniques sont en hausse à bien démontré que des personnes à risque de développer des maladiescause de modes de vie inadéquats. cardiovasculaires pouvaient, par une intervention nutritionnelle adaptée à leurs besoins, améliorer plusieurs facteurs de risque comme la pression artérielle, le cholestérol, la glycémie et le poids. Une évaluation, mais aussi des conseils pratiques judicieux, des visites accompagnées en épicerie et des dégustations d’aliments moins connus ont permis d’aider ces personnes, motivées par de meilleures habitudes alimentaires, à corriger ces facteurs de risque. » CHANTAL BLAIS, Dt.P., B.Sc. Responsable du service de nutrition clinique
  32. 32. 62 | IRCM rapport annuel 2011-2012 INNOVER | 63 Plateaux et plateformes technologiques 8 plateaux technologiques Animaleries et expérimentation animale | Bio-informatique | Biologie chimique | Biologie moléculaire et génomique fonctionnelle | Cytométrie en flux | Histologie | Microscopie et imagerie | Micro-injection et transgénèse INNOVER 3 plateformes de recherche ultraspécialisées Plateforme de découvertes en protéomique 8 plateaux technologiques Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) 3 plateformes de recherche Plateforme nationale pour la cartographie de l’interactome humain 5 services spécialisés 5 services spécialisés Électrophysiologie | Modélisation moléculaire | Résonance magnétique nucléaire | Séquenceur de protéines | Équipements spécialisés 50 personnes aux services à la recherche

×