Conference bpun 21_mars_2013
Prochain SlideShare
Loading in...5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager

Conference bpun 21_mars_2013

  • 1,632 vues
Uploaded on

Présentation d'un modèle de maturité pour le Mind-mapping dans le cadre de l'événement "Biggerplate Unplugged Paris 2013", le 21 Mars dernier.

Présentation d'un modèle de maturité pour le Mind-mapping dans le cadre de l'événement "Biggerplate Unplugged Paris 2013", le 21 Mars dernier.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Be the first to comment
No Downloads

Vues

Total des vues
1,632
Sur Slideshare
541
From Embeds
1,091
Nombre d'ajouts
4

Actions

Partages
Téléchargements
27
Commentaires
0
J'aime
2

Ajouts 1,091

http://www.scoop.it 746
http://emapsfree.fr 340
http://localhost 4
http://bottlenose.com 1

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. MIND-MAPPING Présentation d’un modèle de maturité Conférence « Biggerplate Unplugged » du 21 Mars 2013 Jean-Pascal CÔTEwww.intereliance.com - 2013www.intereliance.com Présentation distribuée sous licence Creative Commons Présentation d’un modèle de maturité Mars 2013 Page 1/21
  • 2. Sommairewww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 2/21
  • 3. 1. Présentation : contexte Le « Mind-mapping » se développe et progresse de plus en plus avec : ● Des logiciels et outils permettant de créer et de partager des cartes ● Une communauté très active (Cartes, vidéos, blogs, livres, sites, etc.) ● L’introduction de cette démarche dans l’éducation nationale (2010) ● Des événements dédiés (#BPUN 2013, etc.). ● Etc. Cependant cette démarche souffre d’une part de l’absence d’une d’échelle d’évaluation permettant de situer l’expertise individuelle et collective, mais aussi d’une communication difficile entre les utilisateurs. Devant cet état de fait nous avons développé un modèle : ● Permettant de répondre à ces besoins. ● Que nous aimerions proposer à la communauté du domaine.www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 3/21
  • 4. 1. Présentation : problématique (1/2) Je c onnais le Mind-mapping Je c onnais le Je c onnais le Mind-mapping Mind-mapping Débutant Formateur Mon positionnement ? Editeur de logiciels Je c onnais le Mind-mapping Expertwww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 4/21
  • 5. 1. Présentation : problématique (2/2) Qu’entend-on par positionnement ? Les 5 C Le positionnement se décline suivant 5 paramètres : ● Les compétences : l’expertise, l’expérience acquise. ● Les connaissances : connaissances du sujet et de sujets connexes. ● La conscience : état d’esprit à chaque étape du modèle ● Le comportement : attitude conditionnée par un ensemble de règles ● Le corps : ressenti, émotions, etc.www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 5/21
  • 6. 1. Présentation : recherche d’un modèle Objectifs Le modèle doit répondre aux objectifs suivants : ● Favoriser la communication/compréhension entre les utilisateurs. ● Situer ses connaissances et ses compétences. ● Donner de la nuance et des perspectives de progression. ● Permettre un positionnement individuel & collectif Contraintes Intégrer et donner un sens aux affirmations limitantes de types : ● Utiliser un logiciel = connaître le « Mind-mapping » ● Créer/dessiner une carte = connaître le « Mind-mapping » ● Ecrire un livre = connaître le « Mind-mapping »www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 6/21
  • 7. 2. Le modèle : les échelles de maturité (1/2) Deux types d’échelles Une échelle pour les individus Une échelle pour les organisations (Entreprises)www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 7/21
  • 8. 2. Le modèle : les échelles de maturité (2/2) Remarques ● Il n’y a pas de jugement, ou d’étiquette, associé à ces échelles de maturité. ● Chaque niveau est une contribution indispensable au développement du « Mind-mapping ». ● Quelque soit l’expérience, le positionnement n’est jamais définitif. ● Il n’y a pas de notion de temps associée à chacun des niveaux. ● Une même personne peut avoir un positionnement différent suivant qu’elle se situe dans un contexte individuel ou en entreprise. ● Les caractéristiques des niveaux 1, 2 et 3 s’appliquent tant aux organisations qu’aux individus. ● Chaque niveau induit un état d’esprit et un ressenti différent. ● Les processus de passages d’un niveau à l’autre ne sont pas décrits. ● Ce modèle ne constitue qu’une partie des recherches en cours (Cf. support).www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 8/21
  • 9. 2. Le modèle : le niveau 0 Couleur orange : La cartographie basique de l’information Ce niveau concerne la cartographie basique de l’information, mais aussi la découverte du « Mind-mapping », de ses potentialités et de ses effets. C’est un niveau débutant que l’on peut caractériser comme suit : ● Les règles de construction des cartes sont peu ou pas respectées ● La carte est peu compréhensible (Charte graphique, destinataires, etc.) ● Les cartes peuvent être réalisées manuellement, parfois à des fins artistiques, ● L’auto-formation se fait sur des logiciels gratuits du marché (Xmind, Freemind) ● Certaines cartes sont produites avec des logiciels de dessins (Ex : Edraw) ● Les réalisations produites ne sont ni réutilisables ni transmissibles ● Il n’y a pas de conscience du lien entre les cartes et le biomimétisme ● Les cartes créées ne sont pas connectées à une thématique globale ● L’intention de la carte n’est pas claire ou pas expriméewww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 9/21
  • 10. 2. Le modèle : le niveau 1 Couleur Verte : La structuration et le partage de l’information Ce niveau est le début de la structuration et du partage de l’information mais localement. Il correspond à titre individuel à l’initiation et à titre collectif à praticien. On peut le caractériser comme suit : ● Le « Mind-mapping » est perçu par l’organisation comme un outil ● La formation est orientée logiciel et non « Mind-mapping » ● C’est le début du partage collaboratif ● Les règles, et les conventions de construction des cartes sont mises en place ● Les référentiels de cartes n’existent pas ● Les modèles de cartes, ou les interfaces, ne sont que peu ou pas utilisés ● Des projets à base de cartes mentales sont peu présents ● La gestion de projet basée sur ce type de démarche reste locale ● Pas de processus damélioration continue (Passage au niveau 2 impossible) ● Le « Mind-mapping » n’est pas une politique de l’organisationwww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 10/21
  • 11. 2. Le modèle : le niveau 2 Couleur Bleue : La valorisation de la richesse individuelle et collective Ce niveau marque la valorisation de la richesse individuelle et collective. L’utilisateur et/ou l’organisation ont atteint le niveau confirmé dans la démarche du « Mind-mapping », que l’on peut caractériser comme suit : ● Le « Mind-mapping » fait partie de la politique de l’organisation ● Les retours d’expériences sur les bénéfices du « Mind-mapping » sont valorisés ● Des projets à base de plusieurs cartes se systématisent ● Les formations de niveau 2 en MM sont orientées services et collaboration ● La démarche est encouragée pour favoriser la créativité et l’innovation ● Des modèles et des interfaces sont créés et partagés via des référentiels ● Incluant la simplicité, les règles de construction des cartes sont maîtrisées ● Les cartes ne sont plus ainsi isolées dans leur thématique (Biomimétisme) ● La connaissance est cartographiée NB : Certaines organisations sont à ce niveau en terme de fonctionnementwww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 11/21
  • 12. 2. Le modèle : le niveau 3 Couleur Violette : Une vision globale, visible et cohérente C’est le niveau maîtrise du « Mind-mapping » que l’on peut caractériser comme suit : ● Les concepteurs de cartes peuvent assurer des missions de conseils ● Développements, pour soi ou pour l’organisation, d’applications autour du MM ● Les échanges d’informations avec l’extérieur se font sous forme de cartes ● Le concepteur de la carte possède une vision globale et cohérente du MM ● Des offres de services internes et externes sont créées et proposées ● Lorganisation fait profiter ses clients de la plus value du « Mind-mapping » ● Le processus damélioration continue est systématisé ● La maîtrise de la couleurs et de ses effets ● La maitrise des architectures (BD, Téléphonie, tablettes, plateformes collaboratives) ● Le concepteur d’une carte n’a plus obligatoirement besoin d’un support NB : Nous ne connaissons pas beaucoup d’organisation à ce niveau là !www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 12/21
  • 13. 2. Le modèle : résumé © www.intereliance.com Carte réalisée avec MindManagerwww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 13/21
  • 14. 3. Compléments : évaluation de la progression Comment évaluer les niveaux individuels et collectifs ? Méthodologie ● Pour chaque niveau, définir un ensemble de propositions {P1, …, Pn}, ● Choisir un mode de représentation graphique : Radar. Histogramme, barres, etc. Exemple (Radars) Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 P1 P1 P1 10 10 10 8 8 8 P8 P2 6 P6 6 P2 6 P6 P2 4 4 4 2 2 2 P7 0 P3 0 0 P5 P3 P5 P3 P6 P4 P5 P4 P4www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 14/21
  • 15. 3. Compléments : les contextes Un positionnement différent en fonction des activités et des contextes. Contexte individuel Contexte entreprise Horaires C.I Horaires C.E 8h - 9h 8h - 9h Offre de Organisation services 9h - 10h 9h - 10h 10h - 11h Prise de notes 10h - 11h 11h - 12h Administratif 11h - 12h Réunion web 14h - 15h 14h - 15h Projet Formation collaboratif 15h - 16h 15h - 16h 18h - 17h 18h - 17h Conseilwww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 15/21
  • 16. 3. Compléments : la communication (1/2) Comment communiquer ensemble … à deux en groupe sur le web ? Text ? … dans le contexte du modèle ?www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 16/21
  • 17. 3. Compléments : la communication (2/2) Quelques pistes de réflexions Permettant de faciliter la communication : ● Connaître le modèle (Les différents niveaux, les 5C). ● Etablir une charte (Un cadre sécurisant) comportant des propositions : Principe d’égalité = « Tous les niveaux sont égaux » Partage = progression. Plus je progresse plus ma responsabilité est élevée. L’autre est une chance pour m’enrichir. L’assertivité. Etc. ● Adapter son message au niveau de l’autre (Pédagogie). ● Susciter le désir de partager (Donner envie). ● Etc.www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 17/21
  • 18. 4. Conclusions : bilan (1/2) Bénéfices Les principaux bénéfices du modèle sont de : ● Proposer un cadre évolutif et adaptable. ● Favoriser le positionnement des nouveaux métiers du « Mind-mapping » : les facilitateurs visuels, les consultants en transferts de connaissances, les cartographes de l’information, les créateurs d’offres de services. ● Diminuer les incompréhensions sources de tensions sur le web. ● Créer une dynamique collective. Limites du modèle ● Modèle orienté vers les organisations (Peu adapté aux enfants). ● Quatre niveaux seulement. ● Les domaines connexes de connaissances à acquérir ne sont pas développés (Sciences cognitives, apprentissage, maîtrise de la couleur, etc.).www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 18/21
  • 19. 4. Conclusions : bilan (2/2) Reste à faire ● Valider le modèle au travers d’exemples et de vécus. ● Fournir un jeu d’exemples concernant l’évaluation de la progression. ● Faire de la pédagogie pour faciliter son l’implémentation. ● Proposer un exemple de charte pour la communication. ● Séparer les propositions relevant de l’individuel et celles des organisations. ● Enrichir chacun des niveaux (Création de niveaux différentiés). ● Faire valider ce modèle par la communauté du domaine (A définir). ● Réaliser une carte conceptuelle du modèle.www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 19/21
  • 20. 4. Conclusions : philosophie du modèle Ce modèle est une invitation à progresser, à s’enrichir par le partage tout en respectant les différences individuelles.www.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 20/21
  • 21. Conclusions : contacts Accompagner la métamorphose des organisationswww.intereliance.com - 2013 Présentation d’un modèle de maturité Page 21/21