Tout est data v. 1.1

778 vues

Publié le

Tout est data v.1.1

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
778
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
325
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tout est data v. 1.1

  1. 1. Tout est data<br />V. 1.1<br />Kévin VANCAPPEL<br />
  2. 2. BDD « Primaires »<br />
  3. 3. Les impondérablesde toute action numérique pour une activité de distribution<br />Un produit : est vendu à tel prix ou offre commerciale*, pour telle période de validité (éléments variables)<br />Un produit : ce sont des caractéristiques, des médias… (éléments figés)<br />Un client : est un agrégat de caractéristiques (éléments variables)<br />TOUT EST DATA<br />STRUCTUREE<br />(avec un ID Commun)<br />Un produit : est disponible à tel(s) endroit(s), à telles quantités(éléments variables)<br />
  4. 4. BDD produits<br />BDD expression commerciale<br />BDD clients<br />BDD stocks<br />- Les caractéristiques produits (ex. TV = type de dalle, résolution d’écran, taille d’écran, constructeur, connectiques…)<br />- L’enrichissement produit (ex. TV = un ou plusieurs visuels (de face, de côté, de dos, vue connectique…), une ou plusieurs vidéos…)<br />- …<br />- Prix de vente unitaire<br />- X produits achetés, Y produit(s) offert(s)<br />- X produit(s) acheté(s), Y euro(s) cumulé(s) sur la carte de fidélité (si présente)<br />- Et ce pour une période de validité déterminées<br />Nom<br />Prénom<br />Adresse postale<br />Adresse postale de livraison<br />Adresse postale de facturation<br />Composition familiale (si possible couplée avec un ou plusieurs ID clients des autres membres de la famille)<br />Adresse e-mail<br />Historique d’achat (“ID produit”, vendu à telle “quantité”, “tels ou tels jours”)<br />Facebook ID<br />OpenID<br />Numéro de téléphone<br />Opt-ins (sms, e-mails…)<br />…<br />Produit présent à Y “points d’acquisition produits*” à X quantités. Les quantités peuvent donc varier d’un lieu à l’autre.<br />
  5. 5. Quelles exploitations ?<br />
  6. 6. Exploitation n° 1 : Le cross-canal<br />Libre-service<br />Point retrait (stock de l’hyper)<br />Une multitude de points d’acquisition du produits<br />Point retrait (stock distant*)<br />Le client a le choix sur la manière dont il souhaite acquérir le produit. En revanche, on peut porter à sa connaissance d’autres moyens.<br />Stock distant > stock d’un entrepôt distant, qui n’est pas celui de l’hypermarché. <br />Le client ne peut donc pas prétendre venir chercher son produit dans l’heure.<br />
  7. 7. Exploitation n° 1 : Le cross-canalUn bon exemple  Walmart<br />Libre-service<br />En jaune,<br /> les points d’acquisition produits (08.2011)<br />Point retrait (stock de l’hyper)<br />Pick-up at store<br />Point retrait (stock distant*)<br />Site to store<br />FedEx Offices<br />Stock distant : stock d’un entrepôt distant, qui n’est pas celui de l’hypermarché. <br />Le client ne peut donc pas prétendre venir chercher son produit dans l’heure.<br />

×