LA FondATIon LISEA CArBonE
L’eNGaGeMeNt duraBLe
des FoNdatIoNs LIsea
2 0 1 4 - 2 0 1 5
NOTRE ENGAGEMENT AUX
CÔTÉS DES TERRITOIRES
Depuis le début des travaux de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse Sud Europe At...
LA FONDATION
LISEA CARBONE EN
QUELQUES CHIFFRES
// P. 4 > 5
QUI SOMMES-NOUS ?
// P. 6 > 9
AXE 1 . Performance
énergétique ...
54 projets
soutenus en 2014
1 970 000 euros
d’aide engagés
Un potentiel d’atténuation global de
2 230 tonnes de CO2
par an...
5
DES ACTIONS MENÉES
POUR RÉPONDRE
AUX ATTENTES
DES TERRITOIRES,
STRUCTURÉES AUTOUR
DE 3 AXES DE TRAVAIL
AXE 1 / La perfor...
La Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique s’ins-
crit dans un schéma global d’aménagement du territoire
issu des déc...
7
D O M A I N E S D ’ I N T E R V E N T I O N
LA PERFORMANCE
ÉNERGÉTIQUE DES
BÂTIMENTS
A X E 1
L’ÉCOMOBILITÉ
A X E 2
LA TR...
PERSONNALITÉS QUALIFIÉES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
Jean-François MAURO
Directeur régional de l’ADEME* Poitou-Cha...
9
3 QUESTIONS À VINCENT SEPPELIADES
Directeur du pôle CREAHd
Selon vous, les axes stratégiques
de la Fondation LISEA Carbo...
LE SECTEUR DU BÂTIMENT REPRÉSENTE PLUS DE 120 MILLIONS DE TONNES
DE CO2 ÉMISES CHAQUE ANNÉE, SOIT 23 % DES ÉMISSIONS NATIO...
11
La Fondation a lancé le 1er
juillet 2013 un appel à projets
visant à soutenir l’amélioration de la performance
énergéti...
12
LES PROJETS SOUTENUS
PAR LA FONDATION
53 projets ont été sélectionnés après avis d’un comité
de sélection technique.
TY...
13
MAÎTRE D’OUVRAGE PATRIMOINE CONCERNÉ
SORIGNY Ecole élémentaire Jacqueline Auriol
Salle des fêtes
Gymnase
SAINTE CATHERI...
TROIS PROJETS SYMBOLIQUES
L’école de Sepmes fait peau neuve
Régine Rezeau, maire de Sepmes en Indre-et-Loire, a
le sourire...
1515
A X E 2
1. Contexte
Le secteur des transports représente 27 % des émissions
de gaz à effet de serre (GES). Il est don...
16
32 millions de tonnes équivalents CO2 par an pourraient être évitées.
L’agriculture est la première source de GES dans ...
17
DOMAINE D’INTERVENTION CIBLÉ PAR LA FONDATION
PROJET SOUTENU PAR LA FONDATION LISEA CARBONE
La réflexion de la Fondatio...
18
Pour en savoir plus
Contacter le correspondant de la Fondation LISEA Carbone :
Jean-François Delaide - 05 49 11 86 56
f...
ConTACTS
Jean-françois delaide
Chargé de mission - Fondation LISEA Carbone
jean-francois.delaide@lisea.fr
05 49 11 86 56
t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Carbone

47 vues

Publié le

La Fondation LISEA Carbone a pour objet de financer des projets liés à la réduction des émissions de gaz à effet de serre au sein des départements traversés par la LGV SEA. La fondation s'est tourné vers 3 axes : la performance énergétique des bâtiments, l'écomobilité, et la transition énergétique du monde agricole.
La dotation de la Fondation est de 5 millions d’euros pour la période 2012-2017.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
47
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité et liste des projets 2014-2015 - Fondation LISEA Carbone

  1. 1. LA FondATIon LISEA CArBonE L’eNGaGeMeNt duraBLe des FoNdatIoNs LIsea 2 0 1 4 - 2 0 1 5
  2. 2. NOTRE ENGAGEMENT AUX CÔTÉS DES TERRITOIRES Depuis le début des travaux de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique, LISEA n’a cessé de renforcer son engagement auprès des territoires traversés. Conscient de ses responsabilités et des attentes de ses parties prenantes, de plus en plus sensibles à la préservation de l’environnement, LISEA va au-delà des mesures réglementaires mises en place sur le chantier. LISEA s’investit au sein de projets locaux et crée ainsi des partenariats de long terme. Cet engagement s’est traduit par la création de deux Fondations : la Fondation LISEA Biodiversité et la Fondation LISEA Carbone. Dotées toutes deux de 5 millions d’euros, les Fondations LISEA constituent deux outils au service des initiatives locales. Elles nous permettent de contribuer à des projets ambitieux, concrets et diversifiés, portés par des structures passionnées et inventives. Au terme de deux années d’existence, un premier bilan peut déjà être effectué. Depuis 2013, ce sont 77 projets de préservation du patrimoine naturel qui ont été soutenus pour la Fondation LISEA Biodiversité. La Fondation LISEA Carbone a, quant à elle, permis la réalisation de 53 projets de rénovation thermique au sein de bâtiments municipaux. Dotées de structures souples, les Fondations ont su répondre rapidement aux différentes attentes des porteurs de projets. Aidées de partenaires aux expériences et connaissances indispensables, elles interviennent auprès de projets dont les problématiques sont très variées et parfois peu explorées. Ces deux années d’actions ont permis de renforcer les liens de confiance établis avec les territoires et de créer une réelle dynamique partenariale avec les porteurs de projets. Du montage du dossier à la diffusion des résultats en passant par toutes les étapes de la mise en œuvre, les Fondations LISEA accompagnent activement et durablement les projets sélectionnés. Elles contribuent à leur mise en œuvre et à leur valorisation, développant ainsi un réel mécénat de compétences. Les Fondations LISEA continueront de s’impliquer aux côtés des porteurs de projets, car le recueil d’expériences, de données, de connaissances auquel elles participent sont nécessaires sur des territoires en pleine mutation. Les réalisations et les réelles réussites des projets soutenus permettront à terme de mesurer la portée des engagements de LISEA. Laurent CAVROIS PRÉSIDENT DE LA FONDATION LISEA CARBONE ©AlainMontaufier
  3. 3. LA FONDATION LISEA CARBONE EN QUELQUES CHIFFRES // P. 4 > 5 QUI SOMMES-NOUS ? // P. 6 > 9 AXE 1 . Performance énergétique des bâtiments P. 10-13 AXE 2 . Ecomobilité P. 14-15 AXE 3 . Transition énergétique du monde agricole P. 16-17 L’ACTUALITÉ 2015 // P. 18 S O M M A I R E Contact : Jean-François DELAIDE 05 49 11 86 56 fondation-lisea-carbone@lisea.fr ©Fotlia ©Fotlia ©Fotlia ©Fotlia ©Fotlia ©Fotlia
  4. 4. 54 projets soutenus en 2014 1 970 000 euros d’aide engagés Un potentiel d’atténuation global de 2 230 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent des besoins en éclairage d’une ville de 60 000 habitants ! la fondation lisea carbone en quelques chiffres 4 45% Près de la moitié des projets soutenus dans le cadre de l’appel à projets sur la performance énergétique des bâtiments vont atténuer leurs émissions de gaz à effet de serre de plus de 45% ©AlainMontaufier
  5. 5. 5 DES ACTIONS MENÉES POUR RÉPONDRE AUX ATTENTES DES TERRITOIRES, STRUCTURÉES AUTOUR DE 3 AXES DE TRAVAIL AXE 1 / La performance énergétique des bâtiments AXE 2 / L’écomobilité AXE 3 / La transition énergétique du monde agricole ©Fotlia ©Fotlia
  6. 6. La Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique s’ins- crit dans un schéma global d’aménagement du territoire issu des décisions du Grenelle de l’Environnement. Elle aura un impact positif sur les émissions de gaz à effet de serre par les gains liés au report modal en faveur du ferroviaire (en provenance des transports routiers et aériens). La Fondation LISEA Carbone a pour objet de financer des projets liés à la réduction des émissions de gaz à effet de serre au sein des départements traversés par la LGV SEA : Indre-et-Loire, Vienne, Deux-Sèvres, Charente, Charente-Maritime et Gironde. La dotation de la Fondation est de 5 millions d’euros pour la période 2012-2017. AFIN DE RENFORCER DAVANTAGE SON ENGAGEMENT DANS LA LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE LISEA A CRÉÉ LA FONDATION LISEA CARBONE. LA FONDATION LISEA CARBONE Nous connaître Le site internet www.lisea.fr/partenaire-des-territoires/nos-fondations 6 ©Fotlia ©Fotlia
  7. 7. 7 D O M A I N E S D ’ I N T E R V E N T I O N LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS A X E 1 L’ÉCOMOBILITÉ A X E 2 LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DU MONDE AGRICOLE A X E 3 Trois axes de travail ont été définis en cohérence avec les politiques d’économie d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre des territoires concernés. Au-delà du financement de projets performants et qualitatifs, l’objectif de la Fondation LISEA Carbone est de répondre à un enjeu d’accompagnement et de sensibilisation des acteurs du territoire. Chaque projet soutenu donne lieu à un suivi et à une évaluation des résultats. Les projets font l’objet d’une sélection au cours d’un processus faisant intervenir des experts reconnus dans leur domaine. ©Fotlia
  8. 8. PERSONNALITÉS QUALIFIÉES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION Jean-François MAURO Directeur régional de l’ADEME* Poitou-Charentes * Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie Amandine LOEB Directrice de l’AREC* de Poitou-Charentes * Agence Régionale d’évaluation Environnement et Climat Philippe de GUENIN Directeur Régional de l’Agriculture de l’Alimentation et de la Forêt de Poitou-Charentes Vincent SEPPELIADES Directeur du pôle CREAHd* Aquitaine * Pôle Construction Ressources Environnement Aménagement et Habitat durables Francis ALLARD Professeur à l’université de La Rochelle Philippe RAVACHE Directeur Technique COSEA* * Concepteur-constructeur de la LGV SEA Tours-Bordeaux Le Conseil d’Administration est composé des administrateurs de LISEA, VINCI, VINCI Concessions et MERIDIAM. 8 ©Fotlia
  9. 9. 9 3 QUESTIONS À VINCENT SEPPELIADES Directeur du pôle CREAHd Selon vous, les axes stratégiques de la Fondation LISEA Carbone répondent-ils aux attentes des territoires ? Sans aucun doute. Le bâtiment et les transports sont au cœur des politiques de réduction de gaz à effet de serre des collectivités territoriales. Quant à l’agriculture, ce secteur est la première source d’émission dans les régions Centre et Poitou-Charentes et la seconde en Aquitaine. Il représente donc un très fort potentiel d’atténuation. Quel est l’intérêt de la Fondation au regard des modes de financement déjà existant ? La Fondation n’a pas vocation à se substituer aux dispositifs d’aides publics existants. Elle vise à compléter ces derniers dans le cas où ils se révèlent insuffisants pour mener à bien certains projets, ou à financer des programmes actuellement non soutenus. Au-delà du financement, l’objectif de la Fondation est également d’accompagner les maîtres d’ouvrages dans la définition et la mise en œuvre de leurs projets afin d’en garantir la qualité et la pérennité. Comment la Fondation procède-t-elle à la sélection des projets soutenus ? Les projets sont analysés et font l’objet d’une sélection au cours d’un processus faisant intervenir des experts reconnus dans leurs domaines. Le Conseil d’administration de la Fondation se prononce ensuite sur l’éligibilité des projets sur la base de l’avis de ces comités d’experts. L’objectif de la Fondation est également d’accompagner les maîtres d’ouvrages dans la définition et la mise en œuvre de leurs projets C : 0 M : 60 J : 100 N : 79 C : 20 M : 0 J : 100 N : 0 C : 0 M : 0
  10. 10. LE SECTEUR DU BÂTIMENT REPRÉSENTE PLUS DE 120 MILLIONS DE TONNES DE CO2 ÉMISES CHAQUE ANNÉE, SOIT 23 % DES ÉMISSIONS NATIONALES DERRIÈRE LES TRANSPORTS ET DEVANT L’AGRICULTURE. PERFORMANCE ÉNERGETIQUE DES BÂTIMENTS A X E 1 10 CONTEXTE ET ENJEUX Le bâtiment est une des pistes de travail prioritaire dans la quête de la meilleure efficacité énergétique. La loi Grenelle 2 impose ainsi la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique pour les bâtiments existants à usage tertiaire ou dans lesquels s’exerce une activité de service public avec pour objectif la réduction de la consommation d’énergie de 38 % d’ici 2020. LES TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE PEUVENT CONCERNER : > L’amélioration de l’enveloppe du bâtiment : isolation, remplacement des menuiseries simple vitrage, amélioration de l’étanchéité à l’air, etc. > L’amélioration des systèmes : remplacement d’une chaudière ancienne, remplacement de convecteurs électriques anciens, mise en place d’un système d’éclairage économe, etc. > La production d’énergies renouvelables : installation d’un réseau de chaleur au bois, chauffe-eau solaire, etc. Toutes ces actions permettent de réduire et maîtriser la consommation énergétique (électricité, fioul, gaz, etc.) et donc d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre. ©Fotlia ©Fotlia
  11. 11. 11 La Fondation a lancé le 1er juillet 2013 un appel à projets visant à soutenir l’amélioration de la performance énergétique du patrimoine bâti communal. Les 113 communes concernées par le tracé de la LGV ont pu saisir l’opportunité d’être aidées à mettre en œuvre la rénovation énergétique de leur patrimoine bâti. Près de la moitié des collectivités ont répondu. LA DÉFINITION DU PROJET DE RÉNOVATION Les collectivités ont été accompagnées tout au long de la définition de leurs projets. LES CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉS DES PROJETS > Une réduction supérieure à 38 % de la consommation d’énergie primaire > Un programme de travaux priorisant les interventions sur l’enveloppe et la réduction des besoins énergétiques, puis l’installation de systèmes thermiques performants adaptés à ces besoins plus faibles. > Une stratégie de rénovation globale s’inscrivant dans le cadre d’une démarche d’amélioration du cadre de vie et de valorisation du patrimoine. LE DÉROULEMENT DE L’APPEL À PROJETS « L’ADEME* a été associée par la Fondation LISEA Carbone à chaque étape de la démarche : de la conception de l’appel à projets jusqu’à l’étape cruciale de l’examen des dossiers, témoigne Philippe Barritault, animateur du secteur Energie à l’ADEME Poitou-Charentes. Cette collaboration très étroite continue puisque la Fondation nous a sollicités pour une mission d’accompagnement et de suivi des collectivités relative à ces travaux. » *Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie APPEL À PROJETS « AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DU PATRIMOINE BÂTI » 1 CONSEIL EN ORIENTATION EN ENERGIE >Évaluation préliminaire de la performance énergétique de l’ensemble du patrimoine bâti >Hiérarchisation des actions à réaliser 2 AUDITS ÉNERGÉTIQUES >Réalisation d’un état initial approfondi >Proposition de plusieurs scénarios de rénovation avec évaluation du gain énergétique 3 ÉVALUATION BUDGÉTAIRE >Chiffrage préliminaire (consultation d’une maitrise d’oeuvre, obtention de devis, etc.) >Évaluation des aides financières 4 LANCEMENT DU PROJET >Sélection de la maîtrise d’oeuvre >Sélection des entreprises 15 sept 2013 DÉCLARATION D’INTENTION 15 nov 2013 RÉALISATION D’ÉTUDES ÉNERGÉTIQUES 1er mars 2014 DÉPÔT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE Avril 2014 EXAMEN D’ÉLIGIBILITÉ DES DOSSIERS Juin 2014 SÉLECTION FINALE DES PROJETS «Bureau d’études missionné par la Fondation pour accompagner les communes» Conseil d’Administration Fondation Lisea Carbone Assitée par un bureau d’étude AMO Comité Technique Personnalités qualifiées (ADEME, CRER, ...)
  12. 12. 12 LES PROJETS SOUTENUS PAR LA FONDATION 53 projets ont été sélectionnés après avis d’un comité de sélection technique. TYPOLOGIE DES PROJETS SOUTENUS Les projets concernent essentiellement des bâtiments anciens, écoles, mairies et bâtiments communaux tels que des salles des fêtes - salles polyvalentes, médiathèques et centres culturels. Estimation des gains de GES : 730 tonnes éq. CO2 / an Montant des aides engagées par la Fondation : 1,67 million d’euros (pour un coût total de travaux d’efficacité énergétique de 6,5 millions d’euros) •Scolaire (23) •Sportif (3) •Jeunesse (3) •Administratif (5) •Culturel (17) •Autres (2) TYPOLOGIE DES PROJETS SOUTENUS ©Fotlia ©Fotlia ©Fotlia 43% 4% 6% 6% 9% 32%
  13. 13. 13 MAÎTRE D’OUVRAGE PATRIMOINE CONCERNÉ SORIGNY Ecole élémentaire Jacqueline Auriol Salle des fêtes Gymnase SAINTE CATHERINE DE FIERBOIS Mairie / salle communale SAINTE-MAURE-DE-TOURAINE Salle polyvalente (bâtiment de l’espace Theuriet) SEPMES Ecole maternelle MAILLE Ensemble de batiments communaux (école - mairie - poste,…) Réseau de chaleur (chaufferie bois) concernant le groupe de batiment objet du projet précédent. CELLE SAINT AVANT Salle polyvalente ST GERVAIS LES TROIS CLOCHERS Local associatif SAINT-GENEST-D’AMBIERE Mairie SCORBE CLAIRVAUX Mairie - Médiathèque CHASSENEUIL DU POITOU Relais assistantes maternelles MIGNE-AUXANCES Ecole Demarçay POITIERS Ecole Evariste Galois COMMUNAUTE D’AGGLO GRAND POITIERS Gymnase de Biard FONTAINE-LE-COMTE Salle de spectacle (logis abbatial rénové) LIGUGE Ecole élémentaire MARCAY Salles polyvalente COULOMBIERS Poste CELLE L’EVESCAULT Salle des fêtes - bibliothèque BRUX Ecole élémentaire VANZAY Salle des fêtes Mairie PLIBOU Centre socio-culturel - salle des association SAUZAIS VAUSSAIS Mairie - salle de projection Salle des fêtes RAIX Salle des fêtes MAÎTRE D’OUVRAGE PATRIMOINE CONCERNÉ BIGNAC Salle des fêtes FLEAC MJC Serge Gainsbourg LINARS Ecole François Lacassagne COMMUNAUTE DE COMMUNES DE CHARENTE BOEME CHARRAUD Ecole primaire - restaurant scolaire de Roullet Saint Estèphe Ecole maternelle de Roullet Saint Estèphe Restaurant scolaire de Roullet Saint Estèphe Classe mairie de Roullet Saint Estèphe Ecole de Roullet Saint Estèphe COMMUNAUTE DE OMMUNES DE CHARENTE BOEME CHARRAUD Ecole primaire - restaurant scolaire de Claix Ecole maternelle de Claix COMMUNAUTE DE COMMUNES DE CHARENTE BOEME CHARRAUD Ecole primaire de Plassac-Rouffiac Restaurant scolaire de Plassac- Rouffiac COMMUNAUTE DE COMMUNES 4B SUD CHARENTE Ecole de Champagne-Vigny CRESSAC-SAINT-GENIS Salle polyvalente COMMUNAUTE DE COMMUNES 4B SUD CHARENTE Ecole - salle informatique de Passirac BORESSE-ET-MARTRON Mairie NEUVICQ Gites ruraux (3 gites) MONTGUYON Groupe scolaire CLERAC Bibliothèque municipale - poste - logements (restauration d’une longère) CAVIGNAC Groupe scolaire Les Platanes GUAURIAGUET Ecole primaire AUBIE-ET-ESPESSAS Salle communale SAINT-ANDRE-DE-CUBZAC Gymnase - dojo SAINT VINCENT DE PAUL Local jeunesse AMBARES-ET-LAGRAVE Centre aéré 53 BÂTIMENTS RÉNOVÉS ©Fotlia
  14. 14. TROIS PROJETS SYMBOLIQUES L’école de Sepmes fait peau neuve Régine Rezeau, maire de Sepmes en Indre-et-Loire, a le sourire. « Les travaux de l’école maternelle vont permettre de diminuer de 62 % la consommation d’énergie et de 70 % les émissions de gaz à effet et de serre, glisse-t-elle. L’aide de la Fondation LISEA Carbone arrive à point nommé. » Huisseries, isolation et installation de chauffage sont refaits. Depuis octobre 2014, les enfants ont réinvesti l’école rénovée. Une mairie en mutation positive A Saint-Genest-d’Ambière, dans la Vienne, le soutien apporté par la Fondation LISEA Carbone a été le déclic pour lancer le projet de rénovation de la mairie. « Tout est à faire, c’est la maison des courants d’airs, explique le maire, Jean-Jacques Berthellemy. L’idée était là mais l’appel à projets a déclenché la décision : nous avons tenté notre chance. Nous allons maintenant pouvoir mener le projet à son terme. » Le chantier sur ce bâti ancien démarra fin 2015. Le but ? Réaliser 80% d’économie d’énergie grâce à l’isolation des murs et du grenier, l’installation d’une chaudière à granulés bois et la réfection des huisseries. Clérac : un espace repensé C’est une ancienne longère typique de la Charente. En 2016 elle abritera la bibliothèque de Clérac mais également l’agence postale et des logements. Le projet, encouragé par la Fondation LISEA Carbone, permet de recentrer dans le cœur du bourg plusieurs activités auparavant à l’étroit, inaccessibles aux personnes à mobilité réduite ou excentrées. « La rénovation de la bâtisse vise le label BBC*. Une chaufferie bois peu énergivore sera installée », se réjouit Guy Pasquet, maire de Clérac. *Bâtiment Basse Consommation ©SoLightArchitecture ©ThierryMarzloff ©AlainMontaufier 1414
  15. 15. 1515 A X E 2 1. Contexte Le secteur des transports représente 27 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Il est donc le premier secteur émetteur en France. La France s’est fixé comme objectif de réduire les émissions de ce secteur de 20 % d’ici à 2020, afin de revenir au niveau de 1990. 2. Axes de travail Le transport ferroviaire constitue un des principaux leviers d’atténuation des émissions de CO2. Cependant, bien que le train permette de parcourir rapidement de longues distances, le « dernier kilomètre est souvent un obstacle pour les personnes qui ne savent pas avec certitude comment se rendre de la gare jusqu’à leur destination finale. Pour relever ce défi du « dernier kilomètre », les villes intelligentes de demain (smart cities) utiliseront de plus en plus les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et développeront de nouveaux Systèmes de Transports Intelligents (STI). 3. Nature des projets Un appel à projets aura pour objectif de faciliter la mise en œuvre de solutions qui permettent aux usagers du train de fluidifier et de mieux maîtriser la chaîne de leurs déplacements sur le « dernier kilomètre » pour lequel aujourd’hui il n’y a pas de solution idéale. De façon induite, le but est de favoriser l’usage des transports ferroviaires pour atténuer des émissions de gaz à effet de serre. Les initiatives pourront être portées par des étudiants, des laboratoires universitaires ou de jeunes entreprises innovantes (startup). L’appel à projets a été lancé le 1er avril 2015 en partenariat avec la Fondation Bordeaux Université et la Fondation Poitiers Université. ÉCOMOBILITÉ 1er avril 2015 Lancement de l’appel à projets 15 mai 2015 Fin de remise des intentions de candidatures 15 juillet 2015 Fin de dépôt des dossiers de candidature Mi-septembre 2015 Annonce des projets soutenus Début octobre 2015 Remise officielle à l’occasion du salon ITS CALENDRIER ©LISEA
  16. 16. 16 32 millions de tonnes équivalents CO2 par an pourraient être évitées. L’agriculture est la première source de GES dans les régions Poitou-Charentes (32% des émissions régionales) et Centre (24%) et le second poste d’émission en Aquitaine (23%). SOURCE DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE EN AGRICULTURE LE SECTEUR AGRICOLE EST LE TROISIÈME ÉMETTEUR DE GAZ À EFFET DE SERRE (GES) AVEC PLUS DE 21 % DES ÉMISSIONS NATIONALES EN 2011 SOURCE MEDD, MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE A X E 3 TRANSITION ENERGETIQUE DU MONDE AGRICOLE CONTEXTE ET ENJEUX CO2 CH4 N2O Emissions directes Exploitation agricole et forestière Emissions induites Aval CO2 Productions (transfor- mation, transport, consommation) Emissions induites Amont CO2 Intrants (Machines, engrais, pesticides) N2O DénitrificationLixiviation, transport NO3 Volatilisation, redéposition NH Engrais
  17. 17. 17 DOMAINE D’INTERVENTION CIBLÉ PAR LA FONDATION PROJET SOUTENU PAR LA FONDATION LISEA CARBONE La réflexion de la Fondation s’est appuyée sur les résultats d’une étude menée en 2013 par l’INRA (pour le compte de l’ADEME, du MEDD et du MAAF - étude intitulée « Quelle contribution de l’agriculture française à la réduction des émissions de GES ? »). Parmi 10 thématiques proposées, un champ d’action particulièrement pertinent vis-à-vis de l’objet de la Fondation LISEA Carbone a été identifié : le soutien de la relance de la culture de luzerne. La luzerne est une plante qui présente la faculté de convertir l’azote atmosphérique en azote organique et, contrairement aux autres cultures (blés, oléagineux, graminées,…), ne nécessite au- cune fertilisation azotée*. L’introduction de luzerne dans un système cultural permet donc d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre. *Les émissions de protoxyde d’azote liées aux apports de fertilisants azotés sur les cultures de céréales, d’oléagineux et sur les prairies de graminées représentent à elles seules près de la moitié des GES de l’agriculture. La Fondation apporte son soutien financier (à hauteur de 300 000 €) à une entreprise Charentaise pour la création d’une installation de séchage de luzerne. Cette entreprise, spécialisée dans la production de végétaux transformés pour l’alimentation animale, porte cette opération dans le cadre d’un projet de développement de 1000 ha de surfaces de culture de luzerne. L’atténuation des émissions de GES directement liée à la conversion en luzerne de cultures de type blé, maïs ou colza est le 1er objectif de ce projet. Le gain d’émission est estimé à 1 500 tonnes eq. CO2 / an. D’autres projets sont en cours d’études, en lien avec la DRAAF* Poitou-Charentes. * Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt. ©Fotlia ©Fotlia ©LISEA
  18. 18. 18 Pour en savoir plus Contacter le correspondant de la Fondation LISEA Carbone : Jean-François Delaide - 05 49 11 86 56 fondation-lisea-carbone@lisea.fr L’ACTUALITÉ 2015 OPÉRATIONS PRÉVUES POUR 2015 PARTENAIRES DE LA FONDATION TRANSPORT FERROVIAIRE AMÉLIORER LE PARCOURS DU DERNIER KILOMÈTRE Partenaires : Fondation Bordeaux université, Fondation Poitiers université APPEL À PROJETS SOUTIEN DE PROJETS VISANT À DÉVELOPPER LA CULTURE DE LA LUZERNE Partenaires : DRAAF Poitou-Charentes, ADEME Poitou-Charentes APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT Toutes les informations Le site internet www.lisea.fr/partenaire-des-territoires/nos-fondations
  19. 19. ConTACTS Jean-françois delaide Chargé de mission - Fondation LISEA Carbone jean-francois.delaide@lisea.fr 05 49 11 86 56 thierry Charlemagne Directeur du développement durable thierry.charlemagne@lisea.fr 05 49 11 86 67 rue caroline aigle, cs 60484, 86012 Poitiers cedex tél. 05 49 11 80 00 . Fax 05 49 88 17 50 fondation-lisea-carbone@lisea.fr www.lisea.fr

×