Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Guide Officiel PRODURABLE 2016

3 624 vues

Publié le

"RSE : Bienvenue dans le Monde Réel !"
65 conférences, 150 partenaires et 215 speakers
Les 48h de la RSE !

Publié dans : Environnement
  • Soyez le premier à commenter

Guide Officiel PRODURABLE 2016

  1. 1. 30 & 31 mars 2016 Palais des Congrès de Paris - Porte Maillot www.produrable.com 9e édition guide officiel Gold Sponsors :Platinum Sponsors : RSE : Bienvenue dans le monde réel ! Sponsor Officiel : Silver Sponsors :
  2. 2. OCIRP,Uniond’organismesdeprévoyancerégieparlecodedelaSécuritésociale–Illustration:HisashiOkawa–LASUITE&CO ocirp.fr Les garanties OCIRP représentent une protection collective unique, financée par les entreprises et leurs salariés. Avec ses organismes de prévoyance membres, l’OCIRP, assureur à vocation sociale, à but non lucratif, a su gagner la confiance de plus d’un million d’entreprises et de leurs salariés. Bientôt la vôtre ? Ce qu’on ne sait pas encore, c’est que ce chiffre va doubler d’ici 2060. Pour vous, votre entreprise, l’OCIRP a créé OCIRPDÉPENDANCE afin d’aider les salariés à préserver au mieux leur autonomie et de les accompagner en cas de dépendance d’un proche. Prévenir, agir, soutenir, c’est une question d’avenir.
  3. 3. Produrable 2016 1 EDITORIAL RSE : « Bienvenue dans le Monde Réel » 2015 est incontestablement une année charnière en matière de développement durable. La France et les français ont notamment été marqués par la COP21 dont les conclusions représentent une victoire sans précédent. En effet, en plus d’engager les États, l’Accord de Paris donne une formidable impul- sion à d’autres acteurs comme la s ociété civile, les investisseurs ou les entreprises dont la mobilisation est essentielle dans la lutte contre le dérèglement climatique. Un mouvement vertueux s’amorce mais… tout commence maintenant ! La capacité du monde à accélérer le changement est réelle, celle de l’entreprise le devient. En effet, depuis plusieurs an- nées, les enjeux de Responsabilité Sociétale des Entreprises (climat, santé, biodiversité, inclusion sociale, consommation responsable, etc.) sont vecteurs d’attractivité. L’engagement RSE des entreprises est perçu comme un outil de différen- ciation, de cohésion interne mais aussi de réponse concrète à la pression sociétale. Il permet la conquête de nouveaux marchés et la réduction de certains coûts. Mais surtout il s’agit, 3 mois après la COP21, d’apporter les réponses concrètes aux entreprises, de toute taille et de tout secteur, face au défi climatique, et plus globalement face au défi de la transformation de notre modèle de croissance. « RSE : Bienvenue dans le monde réel ! » illustre donc l’ancrage de la RSE dans les organisations (on ne peut plus faire sans ), la diversité de ses réalités ( La RSE des uns n’est pas la RSE des autres …), le pragmatisme qu’elle requiert ( discours de preuve et mesure de résultats ), et parfois aussi les antagonismes qu’elle génère. Merci à nos partenaires, conférenciers, exposants et visiteurs de leur contribution à cette 9ème édition de PRODURABLE, et très bon salon à tous ! Cécile Colonna d’Istria, Fondatrice et Dirigeante, PRODURABLE La société Todday décline toute responsabilité pour les erreurs ou omissions de quelque nature qu’elle soit, qui pourraient se trouver dans la présente édition du Guide Officiel PRODURABLE 2016. Le Guide Officiel PRODURABLE 2016 est imprimé par Pure Impression™ avec des encres végétales sur un papier PEFC garantissant une gestion durable des forêts. Partenaires Institutionnels & Réseaux Partenaires Evénement Merci à : Partenaires Médias
  4. 4. Retrouvez-nous sur www.leselanceursdugroupelaposte.fr Le trophée des Élanceurs Biodegr’ad du Groupe La Poste Un site de partage d’expériences, qui présente toutes les initiatives plus solidaires, plus écologiques et plus responsables dans toute la France. Interviews d’experts, Reportages terrain, Conseils de spécialistes. Desidéesneuves pour entreprendre autrement Pour soutenir des projets innovants et responsables
  5. 5. Produrable 2016 3 AVANT-PROPOS La loi relative à la transition énergétique adoptée en août 2015 vise à diviser par deux la consommation d’énergie en 2050 par rapport à la référence de 2012, et à doubler la part des énergies renouvelables en 15 ans. Grâce à une politique RSE ambitieuse incarnée, chaque jour, depuis plus de 10 ans, par ses 260 000 collabo- rateurs, La Poste a développé de nouvelles manières d’acheter, de recycler, de se déplacer et de consommer de l’énergie. Sur la base de ces expertises éprouvées pour elle-même, La Poste est aujourd’hui en mesure de pro- poser des innovations pour promouvoir auprès de ses clients des comportements et des services favorables à la sobriété et à l’efficacité énergétiques. Accélérer l’économie circulaire La Poste propose aux PME, aux entreprises à réseau et aux collectivités territoriales une collecte sélective de leurs papiers et cartons en vue de leur recyclage. Recy’go a déjà conquis plus de 4 200 clients et a permis de collecter plus de 26 000 tonnes de papiers en 2015. Démocratiser les déplacements propres La Poste met également son expertise en matière de mobilité durable au service des entre- prises, des administrations et des collectivités, afin de leur proposer une gestion plus respon- sable de leur parc de véhicules (automobiles, vélos) et une gestion plus responsable des dépla- cements.La Poste propose à ses clients une gamme de services allant de la gestion de leur parc de véhicules à la promotion d’une conduite responsable (écoconduite) pour tous les salariés. Favoriser la sobriété énergétique et les énergies renouvelables La Poste s’est aussi engagée à s’approvisionner en électricité 100% d’origine renouvelable. Grâce à son savoir-faire acquis pour la gestion responsable de son parc immobilier et de sa flotte de véhicules électriques, elle va mettre à la disposition de toutes les entités ayant à gérer un parc de bâtiments, des solutions d’optimisation de leur consommation d’énergie. Accélérer la rénovation des bâtiments La Poste est dorénavant en mesure d’accompagner les collectivités territoriales désireuses d’accélérer le rythme de rénovation des logements individuels situés sur leur territoire*. Pour mémoire, le bâtiment consomme 44% de la facture énergétique. La Poste propose une action en quatre temps : cibler les logements les plus anciens, sensibiliser les particuliers en mobilisant les facteurs, accompagner les travaux et fournir aux collectivités un pilotage des rénovations réalisées. Accompagner la transition énergétique du pays est une nouvelle mission d’intérêt général de La Poste. La Poste a choisi de construire l’avenir de manière solidaire et responsable, dans le respect des enjeux environnementaux qui fondent désormais tout projet de société. Sophie-Noëlle Nemo, Directrice de la délégation à la Transition Energétique du groupe La Poste. Créditphoto:PhotothèqueGroupeLaPoste *La loi relative à la transition énergétique s’est donné un objectif de 500 000 logements rénovés chaque année à partir de 2017. 200 000 le sont actuellement.
  6. 6. Produrable 2016 5 AVANT-PROPOS BNP Paribas considère que la lutte contre le dérèglement clima- tique est une priorité. Dans le cadre de sa stratégie RSE, le Groupe est engagé sur trois fronts: Financer la transition énergétique La stratégie de financement de BNP Paribas en faveur de la transition énergétique est en résonance avec le contenu de l’Accord de Paris, signé en décembre 2015.  BNP Paribas s’engage à accompagner le fort développe- ment des énergies renouvelables en multipliant par plus de deux ses financements dans ce domaine, qui passeront de 6,9 milliards € en 2014 à 15 milliards € en 2020.  Par ailleurs, le Groupe continue à promouvoir les obligations vertes auprès des investisseurs institutionnels, un marché sur lequel BNP Paribas vise une place parmi les 3 premiers acteurs mondiaux, en euros, en 2018.  BNP Paribas a également renforcé son dispositif de gestion du risque carbone et pris la décision de ne plus financer l’extraction de charbon, que ce soit via les projets miniers ou via les sociétés minières spécialisées qui n’ont pas de stratégie de diversification.  Enfin, d’ici 2020, le Groupe a prévu d’investir 100 millions € dans des start-up qui innovent pour accélérer la transition énergétique. Limiter nos émissions directes La réduction de l’empreinte environnementale liée à notre fonctionnement propre concerne principalement les émissions de gaz à effet de serre (GES).  L’objectif fixé par BNP Paribas de réduire de 10% les émissions de GES par collaborateur en 2015 par rapport à 2012 a été atteint. D’ici 2020, le Groupe s’est fixé un objectif de 2,41 tonnes de GES par collaborateur, soit -25% d’émissions par rapport à 2012. Soutenir la recherche climatique Dans le cadre de son programme de mécénat « Climate Initiative », la Fondation BNP Paribas a soutenu 10 projets portés par des laboratoires d’envergure internationale. Ces projets étudient les mécanismes fondamentaux du climat et les impacts de son dérèglement actuel sous l’influence de l’activité humaine. En 2016, les laboratoires souhaitant participer au nouvel appel à projets ont jusqu’au 2 mai 2016 pour soumettre leur candidature sur le site internet : www.climate-initiative. bnpparibas.com. Laurence Pessez, Déléguée à la Responsabilité Sociale et Environnementale, BNP Paribas L’engagement de BNP Paribas en faveur de l’environnement
  7. 7. RSE. Créatifs dans la stratégie, méthodiques dans l’action. Après la COP 21, nous sommes plus que jamais dans le temps de l'action. Beaucoup reste à faire en matière de RSE. Les stratégies doivent encore s'affiner pour engager les transitions nécessaires. Les dialogues et concertations avec les parties prenantes doivent s’amplifier. L’implication des publics internes et externes dans les chantiers RSE transforme les métiers de l'entreprise. Le pilotage et la mesure des résultats sont plus que jamais indispensables… Sur tous ces sujets cruciaux, nous mettons en œuvre des méthodes de travail éprouvées et toujours plus ajustées parce qu’elles se construisent avec nos clients. Sans oublier de challenger régulièrement les stratégies, parce que c'est dans l'action que les ambitions se confortent ! www.deloitte.fr © 2016 Deloitte Conseil - Member of Deloitte Touche Tohmatsu Limited EXPOFRANCE 2025 Deloitte soutient la candidature de la France à l’organisation de l’Exposition Universelle de 2025 EXPOFRANCE 2025
  8. 8. Produrable 2016 7 AVANT-PROPOS L’urgence de la réussite des transitions énergétique et écologique s’impose au cœur des entreprises et des institutions avec des conséquences majeures sur l’invention de nouveaux modèles de gouvernance et de prises de décisions. À travers le développe- ment durable, c’est leur projet qui est questionné, les conduisant à inventer de nouveaux modèles économiques et de nouveaux modes de collaboration avec la société. Chez Deloitte Développement Durable, nous avons ainsi la conviction que les stratégies de développement durable sont dé- sormais une étape vers la refonte des projets d’entreprise, des projets de territoire.  Les entreprises passent au filtre de la « durabilité » toutes leurs composantes : leurs produits et services, leur organisation, leur marketing et leur communication, leurs choix financiers, leurs interactions avec les territoires et les sociétés civiles.  Les pouvoirs publics sont également amenés à revoir leurs modes d’action : il s’agit de « faire alliance » avec les diverses composantes de la société, les entreprises comme les citoyens, pour réussir à conduire des transitions massives. Deloitte Développement Durable constitue la première équipe française et internationale, couvrant la chaîne de valeur complète du conseil en développement durable. La réunion de trois acteurs historiques du marché, Deloitte, Bio Intelligence Service et Synergence permet de combiner rigueur scientifique, créativité, éthique des affaires et souci du dialogue. Cette équipe intégrée de 130 personnes intervient sur 3 registres : Transformer  Stratégie de développement durable  Nouveaux modèles économiques  Animation de la transition, déploiement, gestion du changement  Dialogue avec les parties prenantes, modèles de gouvernance et concertation  Communication corporate, interne et externe Maîtriser  Ethique des affaires et valeurs d’entreprise  Ingénierie sociale et droits de l’homme  Finance responsable  Energie et Carbone Mesurer  Reporting et pilotage de la performance globale  Evaluations et due diligences ESG  Fiabilisation et vérification des informations extra-financières Deloitte Développement Durable s’appuie sur un réseau mondial de 800 consultants spécialisés au sein de Deloitte, le leader mondial des services professionnels. Didier Livio,Associé responsable Florence Didier-Noaro,Associée co-responsable Deloitte Développement Durable Le développement durable au cœur du projet des organisations
  9. 9. 1314151621122223 201918 2726 3437 3536 39 38 40 28 29 30 31 3233 171110 1 2 35 4 666768 6160 48 4741 4642 45 43 44 53 54 5958 55 49 50 51 52 56 57 62 63 6465 98 7 6 24 25 VESTIAIRE PAVILLON START-UPPRESSE CLUB AFFAIRES VIP AMPHITHEATRE OCIRP ACCUEIL LIBRAIRIE SNACK PLATEAU TV SALLESDECONFERENCES 351à353 Produrable 2016 8 PLAN DE L’EXPOSITION Commissariat Général PLATEAUTV Enpartenariatavec: SNACK-BAR Enpartenariatavec:
  10. 10. Produrable 2016 9 LISTE EXPOSANTS SOCIETESTANDSOCIETESTANDSOCIETESTAND Listearrêtéeau14/03/16 ADRENE17 AEFDEVELOPPEMENTDURABLE67 AFNORGROUPE8 AGENCELUCIE60 AK2C/TREEZ25 ALTERNATIVESECONOMIQUES64 ANTALIS (SilverSponsor) APCC38 ARMORSAS5 ASSOCIATIONARDEUR63 AUDENCIABUSINESSSCHOOL60 BLEVOLUTION30 B2020-ECONOMIED’ENERGIE (SilverSponsor)48 BIO-SPHERE 40 BIRDEO 58 BNPPARIBAS(PlatinumSponsor)PlateauTV BPIFrancePavillonstart-up26 BUREAUVERITASCERTIFICATION (SilverSponsor)49 CABINETDAUGEASSOCIES 45 CAMEREGARDE 21 CANIBAL 22 CCIFrance 43 CDAF 68 CEDRE 10 CENTRALESUPELEC 47 CHAINPOINT 18 CKFD 39 CONNEXING 60 COOPDEFrance 23 CR360 11 CVP(CREATIVEVISIONOFPACKAGING) 60 DALKIA (GoldSponsor)7 DELOITTEDEVELOPPEMENT DURABLE (PlatinumSponsor)4 DESENJEUXDESHOMMES 56 DNVGL 35 DOWINO 31 ECOACT 15 ECOCERTENVIRONNEMENT 65 ECO-COLLECTOOR 20 ECONOCOM 9 EKODEV 57 ELISE 37 EMSTRASBOURG 53 EME-ECOLEDESMETIERSDEL’ENVIRONNEMENT27 E-RSE.NET 2 FACE-FONDATIONAGIRCONTREL’EXCLUSION43 FUJITSU (GoldSponsor)3 GOODWILL-MANAGEMENT 60 nGROUPELAPOSTE (SponsorOfficiel)6 SUPDECOLAROCHELLE-IRSI 29 HANDECO 42 HEOH 44 HOP-CUBE 46 IMPRIM’VERT 16 INCUB’ETHIC 51 IZYPEO 19 KAPERLI 32 KOEO 21 KOEOS 52 LABELOBJECTIFCO2 38 LEPETITPLUS 50 LERELAIS 36 LEMONTRI 13 LESATELIERSDURABLES 21 MALAKOFFMEDERIC (GoldSponsor)34 MATERIALITYREPORTING 28 MiCRODON 21 MOULINOT 13 MYTREE 33 NESPRESSO (GoldSponsor) NEWMANITY 61 NILEO 60 NUOVAVISTA 55 OBSAR 42 OCIRP (GoldSponsor) ORSE 66 PEFCFrance 14 PLANETEURGENCE 21 POPEI 60 PRINTERRE 62 REFOREST’ACTION 41 RUEDEL’ECHIQUIERLibrairie SIDIESE 24 SOLUTIONS-RSE 21 SUNTI 1 SUSTAINABLEMETRICS 45 TABLEDECANABarSnack TENNAXIA 54 UTOPIES 59 VERTDECO 12 VILLAGELUCIE 60
  11. 11. Produrable 2016 11 PROGRAMME MERCREDI 30 MARS 2016 EN UN COUP D’ŒIL ! 9.00-10.15PLENIERELedialoguepartiesprenantesdanslemonderéelAmphiOCIRP 10.30-11.15TABLERONDETENNAXIA-GROUPELAPOSTEAnalysedelaMatérialité:Commentdégagerlespriorités?AmphiOCIRP ATELIERSUSTAINABLEMETRICSAppelsd’offres:CommentintégrerlescritèresRSE?351 ATELIERNUOVAVISTAL'essordelamesured'impactsociétal:approches,opportunitésetdéfis352A ATELIERHOPCUBENoussommespassésàl’action!PourquoinousutilisonslesplateformeswebcollaborativespourconcrétisernotrepolitiqueRSE352B ATELIERB2020/ECONOMIED'ENERGIELesleviersafind'engagervoscollaborateursdansunedémarcheenvironnementale:lecasd'ERDF353 11.30-12.15TABLERONDEFIR/NOVETHIC/BNPLesnouveauxhorizonsdel'investissementresponsableAmphiOCIRP ATELIERDNVGLMettreenplaceunesupplychainresponsableetfiable351 ATELIERECONOCOMCommentévalueretpiloterefficacementlaconsommationénergétiquedevotreS.I.?352A ATELIERANTALISToutcequicomptes’imprime!Communicationimpriméevscommunicationdigitale:lesbonnesraisonsd’opterpourlepapier.352B ATELIERSUNTIChaleursolairepourl’industrie:alliezcompétitivitéetexcellenceenvironnementale353 12.30-13.15TABLERONDEGROUPELAPOSTE/NESPRESSOEntrepriseSolutionsFORET:Thinkglobal,Actlocal!AmphiOCIRP ATELIERAFNORGROUPEDémarchesRSE:quellesolutionchoisir?351 ATELIERCR360Unesolutionlogiciellepeut-ellefaciliterlesréponsesauxagencesdenotation?352A ATELIERAPCCPrixducarbone,quellesconséquencesaprèslaCOP21?352B ATELIERCHAINPOINTPlusdetransparencedansleschainesd'approvisionnementsavecunesolutionlogiciellecollaborativeetdécisionnelle353 13.15-14.00LEJTPRODURABLEInterview/Débat:L'environnementau-delàduclimat?PlateauTV 14.00-15.15PLENIEREFaireplus,etmieux,avecmoins:mytheouréalités?AmphiOCIRP 15.30-16.15TABLERONDEFUJITSU/DOCAPOSTLeNumériqueaucœurdelaTransitionénergétiqueAmphiOCIRP ATELIERUTOPIESConnaissez-vousvotrevéritableimpactéconomiqueàl’international?351 ATELIERHEOHLesinnovationsdanslepaiementauservicedumarketinggénéreux352A TABLERONDECDAFLeLabelFournisseurResponsable352B ATELIERCO.THEATRE/FACELethéâtre:unoutilimpactantpourmobiliservoscollaborateurs!353 16.30-17.15TABLERONDENESPRESSO/OREEDonnerunesecondevieauproduit,etpourquoipasmilleetune?AmphiOCIRP TABLERONDEECOVADIS/VALEURSVERTESRSEpourPME,c'estPossible!351 ATELIERBUREAUVERITASEvolutiondelanormeISO14001etapprochecycledeviedesproduits352A ATELIERBIRDEOLescadresduDDetdelaRSE:quelsprofils,quellescompétences,quellesperspectives?352B ATELIERPEFCCertificationforestièrePEFCetRSE:lecasdeschéquiersresponsablesduCréditAgricole353 17.30-18.15TABLERONDEBNP/DALKIA/FUJITSUEnergie/Climat:lagrandetransitionestenmarcheAmphiOCIRP ATELIERDELOITTEDEVELOPPEMENTDURABLELaconduiteduchangement351 ATELIERLABELLUCIERSE:del'utopieauxbénéfices!352A TABLERONDEC3DLafonctionDirecteurDéveloppementDurablepostCOP21:yaura-t-ilunavantetunaprès?352B ATELIERBIOMATTITUDEPourquoietcommentmesureren€lesretombéessociétalesd'uneentreprisesursonterritoire?353 18.30-19.45PLENIERETrophéedesElanceursQuandbusinessetintérêtgénéralnefontqu'un!AmphiOCIRP
  12. 12. Produrable 2016 12 MERCREDI 30 MARS 2016 Animé par : n Claire TUTENUIT, Délégué Général, Entreprises pour l’Environnement n Didier LIVIO, Associé responsable, DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE n Arnaud DESCHAMPS, Directeur Général, NESPRESSO France n Benjamin REVCOLEVSCHI, Vice-président, Directeur Général, FUJITSU France n Franck GARNIER, PDG, BAYER FRANCE n Eric MOLINIE, Secrétaire Général, DALKIA 5 Patrons réunis pour témoigner de leurs enjeux, engagements et résultats en matière de dia- logue parties prenantes. Action sur l’environnement, relations sociales et sociétales, performance économique, éthique et gouvernance : comment se concrétise à leur niveau et dans leur métier la réponse à l’attente de leurs parties prenantes - Clients, actionnaires, agences de notation, ONG/société civile - quant à leurs politiques d’environnement et de développement durable ? EpE lancera à cette occasion sa nouvelle publication sur le dialogue avec les parties prenantes en santé/ Environnement. 10.30 -11.15 Amphi OCIRP Amphi OCIRP Analyse de la Matérialité : Comment dégager les priorités ? En partenariat avec : pleniere Le dialogue parties prenantes dans le monde réel 9.00 - 10.15 Plénière d’ouverture En partenariat avec : Table Ronde   Le reporting RSE s’est développé dans le but de rendre compte des activités des entreprises en matière de développement durable. La loi française a rendu obligatoire ce reporting sur la base de 42 indicateurs. Or, dans le monde réel, le schéma unique n’existe pas …. Les rapports de développement durable, à vouloir être trop exhaustifs, en sont parfois devenus indigestes.Afin de servir réellement d’outil de dialogue avec les parties prenantes et de pilotage de la stratégie RSE, cet exercice du reporting avait donc besoin d’être plus pertinent. C’est tout l’en- jeu de la matérialité. Cette notion venue du monde financier, et qui se traduit opérationnellement par des « tests ou matrices » de matérialité, repose sur la volonté de hiérarchiser la multitude des enjeux de développement durable au regard des priorités d’une organisation et des attentes de ses parties prenantes. Peu d’entreprises encore les ont adoptées. Comment dégager ces priorités ? Qui est concerné ? Quelles sont les étapes clés ? Quelles finalités pour l’entreprise ? Quels résultats ? n Esther BARES, Senior manager, Corporate Responsibility Reporting, NOVARTIS INL AG n Christine BARGAIN, Directrice RSE, GROUPE LA POSTE n Cécile TEXIER, Directrice du Développement Durable, ALSTOM TRANSPORT Animé par : Bertrand DESMIER, Directeur Conseil RSE, TENNAXIA VILLAGE LUCIE 10.15-10.30 : «RSE : concilier responsabilité et rentabilité ?» GOODWILL MANAGEMENT 12.15 -12.30 : «La RSE est-elle l’huile dans le moteur de l’Entreprise ?» - LABEL LUCIE 13.15-14.00 : L’apéro duVillage LUCIE ! 15.15-15.30 : «Diagnostic des flux de production : Matières premières optimisées, valeur ajoutée» - NILEO 16.00 -16.15 : « Au cœur du projet RSE, la politique d’emploi handicap et son évaluation» - POPEI MERCREDI 30 mars STAND 60
  13. 13. Produrable 2016 13 MERCREDI 30 MARS 2016 ATELIER SUSTAINABLE METRICS, DAUGE ASSOCIES ATELIER NUOVA VISTA ATELIER HOP-CUBE 10.30 -11.15 10.30 -11.15 10.30 -11.15 Salle 351 Salle 352A Salle 352B Appels d’offres : Comment intégrer les critères RSE ? L’essor de la mesure d’impact sociétal : approches, opportunités et défis Nous sommes passés à l’action ! Pourquoi nous utilisons les plateformes web collaboratives pour concrétiser notre politique RSE Intervenants : n Jean-Baptiste COTTENCEAU, Directeur, SUSTAINABLE METRICS n Sarah GUEREAU, Associée, Responsable de l’offre développement durable et RSE, DAUGE ASSOCIES n Clémentine PACITTI, Direction Innovation Développement Durable, BOUYGUES CONSTRUCTION SA Intervenants : n Anne-France BONNET, Fondatrice, NUOVA VISTA n Christian DUBOST, Directeur Développement Durable, SNCF n Amaury DE ROUJOUX, Directeur Financier, Fonds danone. communities et Ecosystème Intervenants : n Thomas ALBISSER, Président et co-fonda- teur, HOP-CUBE n Rachel ARNOULD, Responsable Dévelop- pement Durable, HOP-CUBE n Julien LERAY, Responsable Recherche et Innovation, GTM BATIMENT n Pierre WEBER, Chargé d’études, AGENCE PARISIENNE DU CLIMAT La demande d’informations sur les critères RSE devient systématique dans les appels d’offres tant sur le marché public que privé. Ces demandes sont désormais renforcées par la volonté des fonds d’investissement de se diriger vers des entreprises durables, engagées dans un processus à long terme. Après les questionnaires à remplir, les grands comptes réalisent désormais des oraux pour s’assurer que la politique décrite est bien celle analysée. La transparence dans la communication est donc de mise, mais quelle est la force réelle de ces critères d’attribution basés sur la RSE ? Il est aujourd’hui admis que les enjeux sociaux et environnementaux sont liés avec notre développement économique ! Sur quels référentiels s’appuyer ? Comment appréhender les critères ? Quelles sont les évolutions du marché ? Telles sont les questions que se posent systématiquement les dirigeants d’entre- prises de toute taille au moment de répondre à un appel d’offres. Le sujet de la mesure de l’impact social monte en puissance : il s’enrichit, se structure, fait débat… Comment en est-on arrivé là ? Qui sont les acteurs qui s’en emparent ? Quelles sont les questions auxquelles ils tentent de répondre ? Nous vous invitons à une session de découvertes et d’échanges autour de nos invités, afin de mieux saisir les bénéfices ou avancées associés à ce type de démarches, les difficultés à anticiper pour se lancer et les étapes méthodologiques à mettre en œuvre. Retours d’expériences : • l’Agence Parisienne du Climat (Mairie de Paris) anime le territoire sur les enjeux climat • GTM Bâtiment (filiale de Vinci Construction) mobilise ses parties prenantes autour de l’impact environnemental de ses chantiers • COVEA fédère ses collaborateurs grâce à un challenge mobilité douce. ATELIER ECONOMIE D’ENERGIE B2020 GENERATION 10.30 -11.15 Salle 353 Les leviers afin d’engager vos collaborateurs dans une démarche environnementale : le cas d’ERDF et du programme ECOGESTES ENSEMBLE Intervenants : n Thibaut AARON, Chargé de mission pour la Direction Développement Durable, ERDF n Pierre-Etienne DELFLY, Responsable Programmes Comportements, ECONOMIE D’ENERGIE n Michel DERDEVET, Secrétaire général, ERDF n Myriam MAESTRONI, PDG, ECONOMIE D’ENERGIE n Christelle SPIRY, Directrice du Développement Economique Durable, ECONOMIE D’ENERGIE Economie d’Energie, par le biais de son programme B2020 GENERATION a développé une inter- face dédiée à ERDF pour engager ses collaborateurs dans les éco-comportements au quotidien. Cette plateforme est un espace ouvert à tous les collaborateurs d’ERDF et a pour ambition de : • Communiquer à tous les collaborateurs l’engagement d’ERDF pour la réduction de son em- preinte environnementale • Mettre à disposition des collaborateurs ERDF un outil ludique, afin de les accompagner dans la réduction de leur propre empreinte environnementale : un simulateur d’écogestes pour identi- fier les comportements responsables, s’engager à les suivre, et en mesurer l’impact. Pour assurer la pérennité et le succès actuel de ce programme, des leviers de communication et d’animation ont dû être identifiés. Lors de cet atelier, vous découvrirez la méthodologie mise en place lors d’un cas client concret.
  14. 14. Produrable 2016 14 MERCREDI 30 MARS 2016 11.30 -12.15 Amphi OCIRP Les nouveaux horizons de l’investissement responsable En partenariat avec : Table Ronde   Lutte contre le réchauffement climatique, nouveaux labels publics ISR et transition énergétique, engagement actionnarial, pourquoi les changements s’accélèrent ? Paroles d’experts. n Hervé GUEZ, Directeur de la recherche Investissement Responsable, MIROVA n Marie-Pierre PEILLON, Directrice de la recherche, GROUPAMA ASSET MANAGEMENT Présidente du Comité Investissement Responsable, AFG n Jacky PRUDHOMME, Responsable de l’intégration ESG et des investissements solidaires, BNP PARIBAS INVESTMENT PARTNERS Animé par : Thierry PHILIPPONNAT, Président, FORUM POUR L’INVESTISSEMENT RESPONSABLE ATELIER DNV GL ATELIER ECONOCOM ATELIER ANTALIS 11.30 -12.15 11.30 -12.15 11.30 -12.15 Salle 351 Salle 352A Salle 352B Mettre en place une supply chain responsable et fiable Comment évaluer et piloter efficacement la consommation énergétique de votre S.I. ? Tout ce qui compte s’imprime ! Communication imprimée versus communication digitale : les bonnes raisons d’opter pour le papier. Intervenants : n Marc-Antoine HORENFELD, Regional CSR Solutions manager, DNV GL - BUSINESS ASSURANCE n Luciano PIROVANO, CSR Director, BOLTON ALIMENTARI Intervenants : n Daniel BOTELLA, Directeur Général TRANSITIA n Sylvain HUGUET, Directeur marketing Technology Management Financing, ECONOCOM Intervenant : n Deborah DOROSZ, Ambassadeur Développement Durable, ANTALIS Comment construire confiance et visibilité dans votre chaîne d’approvisionnement ? La responsabilité sociale d’une organisation va au-delà de ses propres activités et les limites de ses installations. Il est de plus en plus attendu des organisations qu’elles adoptent et démontrent qu’elles ont recours à des pratiques responsables en ce qui concerne leurs chaînes d’approvisionnement. Aujourd’hui, 15% à 50% de la consommation énergétique d’un bâtiment est issue de l’IT/ numérique. Afin d’optimiser ce pourcentage, Econocom propose une solution durable qui couvre l’ensemble du cycle de vie des équipements à travers un processus d’économies circulaires. Elle se compose de 3 parties : une expertise dédiée autour du green numérique, un modèle éco-res- ponsable et solidaire favorisant le réemploi des actifs, un accompagnement au développement de la politique RSE. Pour appuyer son expertise en Green numérique, Econocom a créé Watt’s Green, une solution non intrusive en mode SaaS. Elle permet de mesurer la performance énergétique d’un système d’informations à travers 4 critères : la consommation annuelle d’électricité, le coût annuel d’électricité consommée, le poids en équivalent CO2 et le poids DEEE. Venez découvrir notre solution, qui permet d’inscrire durablement nos clients dans une démarche green et solidaire, en s’alignant sur leur stratégie RSE. Dans un monde où le digital est de plus en plus incontournable, une certaine tendance prône la dématérialisation des documents et de la communication, voire même le « zéro papier ». Pourtant, la dématérialisation n’est pas une solution miracle, surtout d’un point de vue environnemental. Antalis, en tant que leader européen dans la distribution de papiers est, de ce fait, directement confronté à cette tendance, parfois justifiée et stratégique, parfois moins. Nous vous proposons de vous apporter un certain nombre de réponses qui permettront de combattre les idées reçues concernant le média imprimé et la communication responsable, et d’évaluer le juste milieu entre le « tout papier » et le « zéro papier, tout digital ».
  15. 15. Produrable 2016 15 MERCREDI 30 MARS 2016 ATELIER SUNTI11.30 -12.15 Salle 353 Chaleur solaire pour l’industrie : alliez compétitivité et excellence environnementale ! Intervenant : n Kevin MOZAS, Directeur du Développement, SUNTI Afin de propulser les industriels dans la transition énergétique, Sunti fournit à leurs sites de production de la chaleur produite grâce aux technologies solaires, leur permettant de réduire de plus de 50% leur consommation d’énergie fossile. Sunti prend en charge l’intégralité des études et investissements. Ils accèdent ainsi à une énergie thermique décarbonée et compétitive qui les rend de surcroit indépendants des fluctuations du baril. Il s’agit d’une solution conçue pour les entreprises aux exigences économiques et environnemen- tales fortes et qui souhaitent garder leurs ressources pour leur production industrielle. Sunti vous invite à découvrir le potentiel du solaire thermique pour vos sites. Sunny times for industry. 12.30 -13.15 Amphi OCIRP Entreprise Solutions «FORET» :Think global, act local ! En partenariat avec : Table Ronde   Climat et Carbone, Ecosystèmes et Biodiversité, Emploi et société : les multiples bénéfices de la forêt ! n Deborah DOROSZ, Ambassadeur Développement Durable, ANTALIS n Tristan LECOMTE, Ambassadeur, INTERNATIONAL PLATFORM FOR INSETTING (IPI) par NESPRESSO n Caroline MARIE, Directrice, GIP MASSIF CENTRAL n Alexandra MAUDUIT, Responsable Développement Durable, Branche Services-Courrier-Colis, GROUPE LA POSTE Animé par : Jean-Marie DESHOUX, Co-fondateur et Coordinateur, PUR PROJET ATELIER AFNOR GROUPE ATELIER CR360 12.30 -13.15 12.30 -13.15 Salle 351 Salle 352A Démarches RSE : quelle solution choisir ? Une solution logicielle peut-elle faciliter les réponses aux agences de notation? Intervenant : n Benjamin PERDREAU, Chef de produit, AFNOR CERTIFICATION Intervenants : n Manjit JUS, Head of Sustainability Application Operations, ROBECOSAM n Stanislas POTTIER, Directeur du développement durable, CREDIT AGRICOLE SA n Christiane SAINT-GRATIEN, Directrice Business Development, CR360 n Adrian WAIN, Consultant reporting et stratégie RSE, CR360 Du questionnaire en ligne à l’évaluation AFAQ 26000, en passant par des développements d’éva- luations de maturité RSE sur mesure… 350 TPE, PME, Grands Comptes, tous secteurs confondus, font confiance à AFNOR Certification depuis plus de 10 ans pour évaluer leurs démarches RSE. Découvrez des solutions à votre portée pour débuter en RSE, crédibiliser votre démarche, mesurer votre engagement dans le DD, construire une stratégie RSE solide ou encore pour communiquer sur vos engagements auprès de vos différents publics. AFNOR Certification est le N°1 français dans l’évaluation de la responsabilité sociétale (RSE) avec 10 ans de retours d’expérience d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Augmenter la transparence pour limiter les risques afin d’attirer les investisseurs de plus en plus soucieux des performances ESG de leurs investissements, tel est l’enjeu. Mais devant la multiplici- té des questionnaires et le manque d’homogénéité des informations demandées, les équipes RSE consacrent toujours plus de temps à retravailler leurs données et à répondre aux questionnaires. La question qui se pose alors est la suivante : quel système d’information mettre en place pour structurer les données, fluidifier le processus de collecte et de validation, tant des informations qualitatives que quantitatives, éviter la duplication des efforts, permettre le retraitement des données dans des formes diverses, assurer leur comparabilité et enfin disposer d’une solide base de connaissances pour capitaliser d’une année sur l’autre ? Forts de notre certification CDP au niveau Gold et de notre partenariat avec RobecoSAM (DJSI), venez découvrir en présence de RobecoSAM et de Crédit Agricole comment cr360 peut vous aider à fiabiliser et à optimiser ce processus, notamment grâce à l’intégration automatique avec la plateforme de réponse au questionnaire «Corporate Self Assessment » de RobecoSAM (DJSI).
  16. 16. Produrable 2016 16 MERCREDI 30 MARS 2016 ATELIER APCC ATELIER CHAINPOINT 12.30 -13.15 12.30 -13.15 Salle 352B Salle 353 Prix du carbone, quelles conséquences après la COP21 ? Plus de transparence dans les chaines d’approvisionnements avec une solution logicielle collaborative et décisionnelle à la portée de tous Intervenants : n Eric COCHARD, Responsable du développement durable, Crédit Agricole Corporate Investment Bank (CA CIB) n Thierry FORNAS, Président et Cofondateur, ECOACT n Gérald MARADAN, Président, APCC Intervenants : n Fabien GIRARD, Head of TFT France n Patrick MARIN-CUDRAZ, Chef de projet informatique, CHAINPOINT L’une des réussites de l’Accord de Paris réside dans sa référence, bien qu’indirecte, au prix du car- bone. De fait, plus de 1000 multinationales ont déjà annoncé lui avoir fixé un prix en interne ou se sont engagées à le faire d’ici deux ans. Si les méthodologies sont encore ouvertes, valoriser le carbone est aujourd’hui un incontournable pour répondre aux attentes des investisseurs et bénéficier d’une vision plus juste de son activité. Des outils innovants, tels que l’Internal Carbon Price Process™, existent déjà pour chiffrer la valeur carbone qui, intégrée au processus décisionnel, apparaît comme un levier d’actions en faveur du climat et de la performance globale des entreprises. Dès lors, des questions subsistent face à ce nouvel enjeu stratégique : Quelles méthodologies in- novantes pour fixer un prix carbone, et à quelle échelle ? Quelles évolutions attendre de la valeur carbone dans le temps ? Quels avantages concurrentiels apporte la tarification carbone ? Bref, en quoi fixer un prix carbone est-il un instrument efficace pour construire le monde de demain ? Comment renforcer la confiance des clients avec plus de visibilité sur les sources et les chaines d’approvisionnement ? La mondialisation a conduit les entreprises à réfléchir sur leur avenir économique avec le dévelop- pement durable en intégrant le respect des 3P (Personne, Planète, Profit). Pour y répondre, elles sont à la recherche d’une meilleure visibilité de leurs chaines d’approvisionnement devenues de plus en plus complexes. La prise en compte de la durabilité pour le développement de tous n’est plus à prouver. Le consommateur, avec la complexité des approvisionnements, perd le contact avec les sources de matières premières, il veut toujours en savoir plus pour être rassuré. Les promesses des entre- prises ne suffisent plus, elles doivent être accompagnées de preuves. Est-ce que la démarche collaborative tout le long de la chaîne avec le partage et l’échange d’in- formation serait une réponse à cette recherche ? Serait-ce la solution pour apporter des preuves aux consommateurs ? ANIMATIONS PlateauTV 10.30 - 11.00 : Découverte d’un outil d’agilité managériale innovant et participatif : la 1ère box destinée aux entreprises, Kaperli Mercredi 30 MARS En partenariat avec : 12.00 - 13.00 : Pitch de 10 start-up éco-socio innovantes ! En partenariat avec : 16h30 - 16h45 : « Expliquer la RSE en entreprise : Osez le théâtre ! » par Acteurs Cie  Suivi d’un échange avec un expert DD/RSE LE JT PRODURABLEMERCREDI 30 mars 13.15 - 14.00 : Débat d’experts : « L’environnement au-delà du climat » Animé par : Avec la présence exceptionnelle de :  Guillaume SAINTENY, Maître de Conférences à l’Ecole Polytechnique  Corinne LEPAGE, Avocate et ancienne Ministre de l’Environnement  Patrice VALANTIN, Fondateur de DERVENN En partenariat avec : PlateauTV
  17. 17. Produrable 2016 17 MERCREDI 30 MARS 2016 ATELIER UTOPIES15.30 -16.15 Salle 351 Connaissez-vous votre véritable impact économique à l’international ? Intervenants : n Arnaud FLORENTIN, Directeur Associé - Etudes, UTOPIES n Pierre GIRARDIER, Président et co-fonda- teur, AID IMPACT n Florent LEVAVASSEUR, Manager Local Footprint, UTOPIES Les sociétés UTOPIES et AIDIMPACT ont co-développé la première solution logicielle au Monde – dénommée GLOBAL IMPACT® - orientée vers la mesure des impacts socio-économiques des projets et implantations à l’international (dans 189 pays). En quelques clics, à partir de vos propres données (comptabilité, business plan, portefeuille d’in- vestissements, …), GLOBAL IMPACT® calcule et cartographie votre effet d’entrainement (impacts indirects et induits) dans les pays où vous opérez mais également dans le reste du Monde (avec détail par pays), sur une large palette d’indicateurs (PIB, emplois, …) et ce dans 26 secteurs d’ac- tivité (quelque soit le pays). Les utilisations de GLOBAL IMPACT® sont multiples : - promouvoir la création de valeur dans les territoires où vous êtes implanté - sécuriser votre modèle économique (supply chain, licence to operate, …) - prouver et améliorer la perception de vos engagements auprès des parties prenantes - répondre aux nouvelles exigences RSE (ISO 26000, GRI, Reporting intégré etc.) Animé par : n Nathalie CROISé, Journaliste spécialiste Green Business-Nouvelle Economie n Pascale GIET, Directrice de la Communication Internationale et du Développement Durable, REXEL n Yves DIEULESAINT, Directeur de la RSE, GECINA n Frank VANCRAEYVELD, Head of Division Professional, WERNER MERTZ GROUP n Laura GERRITSEN, Responsable de l’impact et du développement de la chaîne de valeur, FAIRPHONE n Julien RIVALS, Associé, DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE Nourrir, équiper, loger, près de 10 milliards d’hommes avec des ressources « limitées », tout en luttant contre le réchauffement climatique, impose une nouvelle approche économique : fru- galité, fonctionnalité, éco-conception, efficacité énergie et matières, recyclage et récupération… etc.Vers un nouveau projet de société ? Amphi OCIRP pleniere Faire plus, et mieux, avec moins : mythe ou réalités ? 14.00 - 15.15 Plénière En partenariat avec : 15.30 -16.15 Amphi OCIRP Le Numérique au cœur de la Transition énergétique En partenariat avec : Table Ronde   Pour assurer l’indispensable transition énergétique, le numérique semble être à la fois une partie du problème, car il est énergivore, et une partie de la solution, car il est le terreau de multiples innovations permettant de calculer les consommations, les réduire, et pourquoi pas de penser autrement notre développement technologique. Dans le monde réel, des startups et des grands groupes trouvent des solutions pour se préparer à la transition, dans la consommation, la production, les services, le bâtiment, le transport… pour atteindre d’ici 2050 notre objectif de division par 4 des émissions de GES. n Daphné ALECIAN, Directrice Marketing et Communication, FUJITSU France n Jean-Philippe GOBIN, Associé, KARAMBA! n Laurence HULIN, Directrice du développement responsable et Déontologue de la branche Numérique du Groupe La Poste, MEDIAPOST n Emmanuel JUSSERAND, Directeur Stratégie Digitale, ACCENTURE Animé par : Sébastien RAVUT, Directeur des stratégies digitales, SIDIESE
  18. 18. Produrable 2016 18 MERCREDI 30 MARS 2016 15.30 -16.15 16.30 -17.15 Salle 352B Amphi OCIRP Le label fournisseur responsable Donner une seconde vie au produit, et pourquoi pas mille et une ? En partenariat avec : En partenariat avec : Table Ronde   Table Ronde   Comment démontrer concrètement aux achats un engagement vers la performance responsable pour son entreprise. • Quelles démarches sont accessibles aux achats aujourd’hui ? • Comment les fournisseurs peuvent-ils être associés à cette démarche ? • Comment placer cette démarche dans un environnement concurrentiel ? Point focal sur les actions menées dans le domaine agro-alimentaire. Les intervenants tenteront de répondre à ces points et aux questions que vous vous posez sur ce sujet. n Sandra Di Giovanni, Responsable du pôle solutions achats, Afnor GROUPE n Gérard LALOI, Administrateur, SAFAGR’IDEES n Françoise ODOLANT, Responsable du Pôle Acheteurs, Chartes et Label, MEDIATION INTER-ENTREPRISES ET MEDIATION DES MARCHES PUBLICS n Johan ZANDBERGEN, PDG et Fondateur, CHAINPOINT Animé par : François GIRARD, Délégué général, CDAF L’obsolescence programmée, tout comme le gaspillage alimentaire, sont devenus des délits depuis l’entrée en vigueur de la loi de transition énergétique. Résultat : les industriels et distributeurs misent sur la réparation, le recyclage, et le… Cradle to Cradle. Le principe est simple : le déchet devient nourriture et réintègre les process de production. 3 témoignages d’exception, Nespresso, Connexing et Tarkett. n Yves LE GOHEBEL, Président, CONNEXING n Katarzyna RENIE, Responsable Développement Durable, NESPRESSO France n Myriam TRYJEFACZKA, Director Public Affairs EMEA Division, TARKETT Animé par : Patricia SAVIN, Présidente, OREE ATELIER CO.THEATRE FACE15.30 -16.15 Salle 353 Le théâtre : un outil impactant pour mobiliser vos collaborateurs ! Intervenants : n Perrine DEMARTRES, Comédienne, CO.THEATRE n Cédric JOULIE, Comédien, CO.THEATRE n Bérangère PESSAQUE, Coordinatrice des prestations et du conseil RSE, FACE - FONDATION AGIR CONTRE L’EXCLUSION n Vincent PRIOU-DELAMARRE, Co-fondateur - Associé, CO.THEATRE Venez assister à un spectacle interactif co-écrit par la Fondation FACE et Co.théâtre et découvrir comment mobiliser efficacement et différemment. Dans votre entreprise, par le théâtre : • Sensibilisez vos collaborateurs aux enjeux de la RSE • Initiez une démarche RSE dans votre entreprise et envisagez de nouveaux comportements • Communiquez sur votre politique RSE, diffusez votre propre démarche auprès de vos équipes • Impliquez chacun dans la politique RSE, ancrer les comportements Impulser une démarche RSE est aujourd’hui un passage obligé pour assurer la pérennité des entre- prises. Co.théâtre propose un ensemble de saynètes et spectacles permettant de sensibiliser vos équipes à certains enjeux de la RSE comme la diversité, le bien-être au travail, la consommation responsable... ATELIER HEOH15.30 -16.15 Salle 352A Les innovations dans le paiement au service du marketing généreux Intervenants : n Laurence BESANCON, SVP, New Verticals, NIELSEN n Maurice BLANCHARD, Chargé du développement et de la prospective, AVEO GROUPE n Ghislain D’ALANCON, Fondateur, HEOH n Delphine GERNO, Responsable de la collecte de fonds, Union France Alzheimer et maladies apparentées Comment ‘’impact social’’ et ‘’rentabilité économique’’ peuvent s’enrichir mutuellement ? Heoh propose un nouveau service simple et gratuit qui permet aux marques de renforcer leur image simplement, tout en soutenant de grandes causes. La ‘’GoodTransaction’’ permet de faire un petit don en 1 clic sur terminal de paiement. Grâce à sa plateforme, le don est traçable depuis le donateur jusqu’à l’association. Le don est réalisé en toute sécurité et le client bénéficiera facil- lement de la déduction fiscale. Heoh : • crée des solutions innovantes qui répondent à la tendance du marketing généreux, • répond aux besoins des marques et des clients qui souhaitent s’engager socialement, • rend possible la consommation responsable. Selon l’étude Nielsen, les marques responsables génèrent du chiffre d’affaires supplémentaire.
  19. 19. Produrable 2016 19 MERCREDI 30 MARS 2016 ATELIER BUREAU VERITAS CERTIFICATION ATELIER BIRDEO ATELIER PEFC FRANCE 16.30 -17.15 16.30 -17.15 16.30 -17.15 Salle 352A Salle 352B Salle 353 Evolution de la norme ISO 14001 et approche cycle de vie des produits Les cadres du DD et de la RSE : quels profils, quelles compétences, quelles perspectives ? Seraient-ils le terreau des dirigeants de demain ? Certification forestière PEFC et RSE : le cas des chéquiers responsables du Crédit Agricole Intervenant : n Aurélie GILOTTE, Responsable Projet, BUREAU VERITAS CERTIFICATION Intervenant : n Anne MOLLET, Directrice Développement Durable et Marketing stratégique, NEXITY n Christine PORTA, Financial Director, LIVELIHOODS n Caroline RENOUX, Fondatrice et Directrice, BIRDEO Intervenants : n Virginie COLL, Responsable Marketing RSE, CREDIT AGRICOLE S.A n Stéphane MARCHESI, Secrétaire Général, PEFC FRANCE *Enquête PEFC / GfK GLOBO BUS ONLINE du 15 au 31 Octobre 2014 L’ISO 14001 version 2015 intègre l’approche cycle de vie des produits dès la phase de planifica- tion du Système de Management Environnemental (SME). A quelles exigences devront se conformer les organismes ? Quelles sont les conséquences pour les organismes et leur SME ? En s’appuyant sur les résultats de notre grande étude 2015 des « Métiers des cadres de la RSE et du DD », comprenant tous les métiers liés aux nouveaux enjeux sociétaux, Caroline, fondatrice de Birdeo, vous présentera ces profils et les métiers associés. Les principaux enseignements qui ressortent de notre enquête sont : 1. Le secteur se structure et se professionnalise. 2. C’est un secteur d’avant-garde, notamment par sa capacité à donner du sens au travail. 3. L’expérience dans le secteur est encore insuffisamment valorisée. 4. Les professionnels du secteur ont des profils à haut potentiel et sont porteurs de valeurs, autant d’atouts susceptibles de leur permettre de devenir les dirigeants de demain. Venez échanger sur ces sujets pour mieux appréhender le secteur et mieux positionner votre carrière sur les enjeux du Développement Durable ! Pour que l’engagement développement durable d’un acteur soit visible et crédible, il doit s’appuyer sur des outils reconnus : audits, bilans carbone, labels… Ainsi, il apparaît dans une étude menée par PEFC avec l’institut GfK* que lors de l’achat d’un produit, le label est l’élément le plus rassurant quant au respect de normes environnementales, devant le pays d’origine, la marque, etc. C’est pour cela que le Crédit Agricole s’est récemment associé à PEFC pour poursuivre le déve- loppement de ses moyens de paiement responsables, en mettant en place pour tous ses clients le chéquier issu de forêts gérées durablement.Avec 23,4 millions de chéquiers émis en 2015, soit environ 1 400 tonnes de papier, cette démarche est significative dans la transformation d’un geste quotidien en acte vertueux. • Qu’est-ce que PEFC ? Que peut apporter cette certification à la démarche RSE d’une entreprise ? • Quels éléments ont guidé le Crédit Agricole vers PEFC pour ce projet ? • Quelles ont été les étapes de la collaboration pour aboutir à la certification de l’ensemble des chéquiers distribués par le groupe ? • Comment ce partenariat a-t-il ouvert la porte à d’autres actions qui pourront être déployées dans l’ensemble du réseau d’agences bancaires ? 16.30 -17.15 Salle 351 RSE pour PME, C’est Possible ! En partenariat avec : Table Ronde   Souvent oubliées des débats, les PME représentent pourtant l’essentiel du tissu économique et ont tout à gagner à prendre en compte la question climatique, et plus globalement la question de la RSE. Acteurs de terrain, fournisseurs de grands groupes, créateurs d’emplois, leur souci de responsabilité est directement lié à leur exigence de compétitivité. Et ça marche ! n Sylvain GUYOTON, Vice-Président Research, ECOVADIS n Didier HAVETTE, Directeur du développement durable, BPI FRANCE n Marc JACOUTON, Directeur Développement Durable CEPOVETT / Président du Club PME et Climat, GLOBAL COMPACT FRANCE Animé par : Danielle NOCHER, Fondatrice, directrice de la publication et de la rédaction, VALEURS VERTES
  20. 20. Produrable 2016 20 MERCREDI 30 MARS 2016 17.30 -18.15 Amphi OCIRP Energie / Climat : la grande transition est en marche En partenariat avec : Table Ronde   Les objectifs fixés par la « loi de transition énergétique pour la croissance verte » du 22 juillet 2015 et la COP 21 sont ambitieux, nous les connaissons …. Ce que nous connaissons moins, ce sont les moyens actuels dont nous disposons, les innovations en marche, et les leviers de com- pétitivité qui en résultent. Réduire sa consommation énergétique , consommer mieux et moins, choisir de nouvelles énergies, suscite aujourd’hui un grand intérêt chez les dirigeants d’entreprises, et pour cause … les bénéfices sont nombreux ! Voyage au cœur du sujet … n Adeline GOGE-LEFAIVRE, Directrice commerciale, GREENOVIA n Nathalie JAUBERT, Responsable adjointe RSE, BNP PARIBAS n Muriel VOISIN, Directrice du développement durable, DALKIA Animé par : Béatrice HERAUD, Rédactrice en Chef adjointe, NOVETHIC ATELIER DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER LABEL LUCIE ATELIER BIOM ATTITUDE 17.30 -18.15 17.30 -18.15 17.30 -18.15 Salle 351 Salle 352A Salle 353 La conduite du changement RSE : de l’utopie aux bénéfices ! Pourquoi et comment mesurer en € les retombées sociétales d’une entreprise sur son territoire ? Intervenant : n Agathe DERAIN, Manager, DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE n Hélène GOUNOT, Directrice Conseil, DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE n Mathieu HESTIN, Directeur, DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE n Didier LIVIO, Associé responsable, DELOITTE DEVELOPPEMENT DURABLE n Guy WALLERAND, Président, JADER (Intégrateur Ozact) Intervenants : n Pierre CHAMBON, Directeur Général, Société Hydroélectrique du Midi (SHEM), filiale du Groupe ENGIE n Alan FUSTEC, DG, Label LUCIE, Président, Goodwill-Management n Michel GIRE, Associé co-fondateur, GMBA n André SOBCZAK, Directeur de l’Institut pour la Responsabilité Globale et de la Chaire «PME et Responsabilité Globale», AUDENCIA Business School Intervenants : n Lucie POIRIER, Associée, BIOM ATTITUDE n Frédérique TABARY, Direction Achats, GROUPE KEOLIS Les stratégies RSE se mettent en place, il faut désormais passer à l’action. Pour cela, quelles méthodes doivent être adoptées pour atteindre les publics concernés ? Comment piloter les évolutions et mesurer les résultats ? De la stratégie RSE aux résultats mesurés, focus sur la conduite du changement au sein des en- treprises. Nous échangerons autour de 3 axes majeurs : • Le dialogue avec les parties prenantes • Le management de la transition • Les droits humains, questions sociales La dernière étude de France Stratégies (sous l’autorité du 1er ministre) démontre que la RSE améliore de 13% la compétitivité des entreprises. Investir dans la RSE est donc une démarche rentable pour les entreprises qui souhaitent « responsabiliser » leurs activités, produits et services tout en garantissant leur développement économique et leur pérennité. Pour preuve, 3 entre- prises très différentes, labellisées LUCIE depuis plusieurs années, expliqueront comment elles sont passées d’une démarche militante à la mesure de l’ impact positif réel sur leurs résultats finan- ciers. Ces exposés seront complétés par les commentaires et analyses d’Alan FUSTEC (président de Goodwill-Management et Directeur Général du label LUCIE), actuellement considéré comme le meilleur expert français de la performance économique liée à la RSE. Animé par : Bruno PIREYN, Directeur des Opérations, label LUCIE Les modèles économiques du développement durable existent et l’agence d’audit Biom work permet de les appliquer. Reconnue Solutions Cop21, elle fournit un indicateur économique, l’in- dicateur Biom attitude, qui mesure en € les retombées d’une entreprise sur son territoire en termes d’emplois, de services publics et de préservation de l’environnement. Il exprime en % la part du chiffre d’affaires qu’une entreprise redistribue sur le territoire au profit des enjeux du développement durable. Il permet de mesurer la performance économique et sociétale des politiques d’achats et de ré- pondre à la question « où va mon argent ? » que se posent les consommateurs (acheteurs publics, privés et particuliers). Venez découvrir notre méthode de calcul, les outils mis à disposition des entreprises (plus de 350 ont déjà été auditées à travers la France) et les témoignages d’acteurs (collectivités, entreprises) qui ont notamment recruté plus facilement, remporté des appels d’offres publics et privés grâce à Biom.
  21. 21. Produrable 2016 21 MERCREDI 30 MARS 2016 17.30 -18.15 Salle 352B La Fonction DDD Post Cop 21 :Y-aura-t-il un avant et un après ? En partenariat avec : Table Ronde   « La fonction développement durable est à un tournant » Après la COP21 et dans la mutation des modèles économiques qui ne va pas cesser de s’ampli- fier, un nouveau cycle du métier s’ouvre. Les directions DD et RSE sont en train de passer d’une mission pédagogique et de support à une mission collaborative et de service, pour accroître la durabilité des entreprises qui sera le défi 2015-2020. Quelles clés de succès pour que la fonction développement durable assure mieux sa mission au service de la mutation durable des entreprises dans la décennie à venir ? n Fabrice BONNIFET, Directeur Développement Durable QSE, GROUPE BOUYGUES, Président du C3D n Patrice-Henry DUCHÊNE, Délégué au Développement Durable, Délégué général de la Fondation, PSA PEUGEOT CITROËN n Myriam MAESTRONI, PDG, ECONOMIE D’ENERGIE n Sylvianne VILLAUDIERE, Déléguée générale, C3D Animé par : Patrick D’HUMIERES, Senior Advisor, ERNST YOUNG « Un jour, les entreprises ne chercheront pas uniquement à être les meilleures du monde, mais meilleures pour le monde » Un peu partout, de nouveaux modèles plus responsables voient le jour, qui combinent recherche de performance économique et poursuite d’objectifs environnementaux et sociaux élevés. Qui concilient en somme …. business et intérêt général ! Comment se définit l’intérêt général ? En quoi et pourquoi le business change-t-il aujourd’hui ? Comment trouver les clés pour réussir cette alliance ? Comment s’inspirer ? Avec la présence des 3 lauréats du Trophée Les Elanceurs ! Parce que donner de l’élan à chacun, c’est un progrès pour tous, le Groupe La Poste soutient 3 lauréats, choisis par les internautes sur les Elanceurs, un site d’information et de partage d’expérience destiné à tous ceux qui souhaitent entreprendre autrement. Amphi OCIRP pleniere Trophée des Elanceurs : Quand business et intérêt général ne font qu’un ! 18.30 - 19.45 Plénière trophée En partenariat avec : Animé par : n Nathalie TOURRET, Journaliste n Raphaëlle COVILETTE, Co-fondatrice, KOKOROE Plateforme collaborative de partage de savoirs n Jean-Marc BORELLO, Président du directoire, GROUPE SOS n Elisabeth LAVILLE, Fondatrice et Directrice, UTOPIES labellisée B-CORP n Jean-Paul CAROFF, Directeur, CELLAOUATE Model d’économie circulaire n Christophe CHEVALIER, Président, GROUPE ARCHER Intégrant l’accionnariat solidaire n Clair MICHALON, Agronome, spécialiste des questions interculturelles n Bruno PARMENTIER, Ingénieur, économiste et expert de la sécurité alimentaire n Pierre-Angel GAY, Directeur de la Communication Institutionnelle, Groupe la poste n Christine BARGAIN, Directrice RSE, Groupe la poste La cérémonie des Trophées sera suivie d’un cocktail.
  22. 22. ÊTES-VOUS UNE STAR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ? Choisissez facilement et rapidement le papier qui correspond à votre stratégie d’éco-responsabilité avec le green star system d’Antalis. Antalis a créé le green star system*, un système simple, clair et basé sur des standards indiscutables. Parce que tous les papiers n’offrent pas les mêmes garanties environnementales. Même si le papier est un des supports de communication les plus écologiques qui soit. Il est biodégradable, se recycle 7 fois et, ce qu’on ignore souvent, 99% du bois utilisé pour sa production en Europe provient de forêts durablement gérées. Vous voulez en savoir plus ? Just ask Antalis ! www.antalis.fr Découvrez une vidéo informative sur antalis.fr/environnement * Consultez-nous, tout simplement.* Système des étoiles vertes
  23. 23. Produrable 2016 23 PROGRAMME JEUDI 31 MARS 2016 EN UN COUP D’ŒIL !8.45-9.00OuvertureRésultatsduBaromètreEnjeuxRSE2016:Santé,SécuritéetQualitédeVieautravailAmphiOCIRP 9.00-10.15PLENIEREBien-ÊtreauTravail:lerôledel'entreprise,depuislapréventionjusqu’àl'accompagnementAmphiOCIRP 10.30-11.15TABLERONDECOOPdeFranceCoopérativesagroalimentairesRSE:démarchesd'accompagnementetdevalorisationAmphiOCIRP ATELIERUTOPIESL’innovationpositive:vivezl’expériencedelacommunautéNOÉ351 ATELIEREMSTRASBOURGConseiletFormationenRSE:lesnouvellesattentesdesentreprises352A ATELIERDESENJEUXDESHOMMESL'intelligencecollectiveetlapuissancedudigitalauservicedelastratégieRSEdel'entreprise352B ATELIERBUREAUVERITASSantédescollaborateursautravail,enjeupourl'entreprise353 11.30-12.15TABLERONDEOCIRPLesFrançaisetlaperted'autonomieAmphiOCIRP ATELIERSOLUTIONS-RSERSEactionsRH:5initiativescitoyennespourmobiliservoscollaborateurs!351 atelierEKODEVResponsabledéveloppementdurable/RSE:défisetperspectivesd'unmétierendevenir?352A ATELIERTENNAXIALereportingextrafinancier,outildepilotagedelaperformancedesentreprises352B TABLERONDEFCDSpécialDistribution:commentmenerunedémarcheRSEsectorielle?LetémoignagedelaFCD353 atelierMESCOURSESPOURLAPLANETEQuelslevierspouraccélérerlatransitionversdesmodesdevieplusdurables?315 12.30-13.15TABLERONDEANIAAgroalimentaireetSanté:Commentretrouverlaconfiance?AmphiOCIRP ATELIERDALKIAL'efficacitéénergétiqueauservicedesbâtiments351 ATELIERANTALISUnecommunicationefficaceetresponsableenfaisantlechoixdupapierrecycléfrançais!352A ATELIERAK2CLeR.O.I.delaRSE:quandlesstratégiesd'impactpositifdécuplentlaperformanceéconomique.352B ATELIERFUJITSUManagementAgileautraversdesentreprises:Pourquoi?Comment?353 13.15-14.00LEJTPRODURABLEInterview/Débat:Lesnouveauxbusinessmodelspourtransformerl'entreprisePlateauTV 14.00-15.15PLENIEREEthique,TransparenceetRSE:uneprioritésociétalepartagéeAmphiOCIRP 15.30-16.15TABLERONDEUDA/AACCRSEetcommunication,quellesconditionspourlarencontre?AmphiOCIRP TABLERONDEGROUPELAPOSTE-IMSGrandesEntreprises/PME:lessolutionspourl’emploi,lelocal,etlaproximité351 ATELIERINCUB'ETHICEfficacitéénergétiqueetISO50001:réussirlamiseenoeuvreopérationnelle352A ATELIERLINK'UPAlimentation,environnementousanté:lanouvelledonne352B ATELIERKOEOSK-CSR:unesolutionagilepourlepilotagedevotreperformanceCSR353 16.30-17.15TABLERONDEBNPPARIBAS-PREEco-SocioInnovation:letempsdel'entrepreneur!AmphiOCIRP TABLERONDEEH/GROUPELAPOSTEL’éthique effective:ledéfiduquotidienetdel’intégrationauxdécisionsbusiness351 ATELIERECONOVIACommunication:Osonslesbonnes(r)évolutions-3pratiquesconcrètesetinspirantespourunecommunicationplusresponsable352A TABLERONDECOMITE21L’évaluationdelaperformancedudialoguepartiesprenantes:recherchedesolutionscroiséesàdesenjeuxpartagés.352B TABLERONDECJDPerformanceglobale:Innover,sedifférencieretchangerdemodèleéconomique353 17.30-18.45PLENIEREDECLÔTURELechangementest-ill’affairedelajeunesse?AmphiOCIRP
  24. 24. Produrable 2016 24 JEUDI 31 MARS 2016 Animé par : n Patrick LELONG, Journaliste, FRANCE INFO n David MAHE, Président, STIMULUS n Anne-Sophie GODON, Directrice Innovation, Etudes Veille, MALAKOFF MEDERIC n Jean-Manuel KUPIEC, Directeur général adjoint en charge des relations extérieures, OCIRP n Jean-Christophe SCIBERRAS, DRH France et Directeur des Relations sociales, SOLVAY, Président National 2010-2014, ANDRH n Dr. Corinne LETHEUX, Médecin conseil, cisme Les risques psychosociaux font partie des principaux défis à relever dans le domaine de la santé et la sécurité au travail. Ils ont une incidence considérable sur la santé des personnes, des organi- sations et des économies nationales. Outre sa capacité à accompagner, comment développer la prévention en entreprise ? Comment passer de la prévention des Risques Psychosociaux à la Qualité de vie au Travail ? Etat des Lieux en Europe. Actions positives et retours sur investissement? Amphi OCIRP pleniere Bien-être au travail : le rôle de l’entreprise, depuis la prévention jusqu’à l’accompagnement 9.00 - 10.15 Plénière En partenariat avec : 10.30 -11.15 Amphi OCIRP Coopératives agroalimentaires RSE : démarches d’accompagnement et de valorisation En partenariat avec : Table Ronde   Sociétés d’hommes et de femmes fondées sur une gouvernance démocratique (1 membre, 1 voix), les 2700 coopératives agricoles et agroalimentaires françaises maillent tout le territoire national et participe à la vitalité économique et sociale des zones rurales. Pour mettre en valeur l’engagement des coopératives en matière de RSE et assurer leur progression en la matière, Coop de France a développé des outils d’accompagnement et de valorisation des démarches RSE que nous vous invitons à découvrir au travers de témoignages de coopératives et de notre partenaire AFNOR. n Anne-Eugénie GASPAR, Coordinatrice RSE Agro-3D, AFNOR GROUPE n Marielle MARJOLLET, Responsable management qualité et développement durable, GROUPE COOPERATIF MAISADOUR n Pierre PHILIPPE, Directeur général, CAVE DES VIGNERONS DE BUZET Animé par : Olivier DE CARNE, Adjoint de direction – Coop de France Agroalimentaire, COOP DE France Allocution d’OUVERTURE : Les Enjeux RSE 2016 08h45 - 09h00 Amphi OCIRP Résultats de la 4ème édition du Baromètre : Santé, Sécurité et Qualité de vie au Travail Pour la 4ème année consécutive, PRODURABLE, l’ORSE et MALAKOFF MEDERIC proposent de suivre l’évolution de la place de la RSE dans les organisations. En particulier cette année, le baromètre explore les liens entre SANTE et RSE, performance des entreprises et bien-être des salariés. n Anne-Sophie GODON, Directrice Innovation, Etudes Veille, MALAKOFF MEDERIC n Jonathan DIEBOLT, Dirigeant Fondateur, SQUAREMETRIC En partenariat avec :
  25. 25. Produrable 2016 25 JEUDI 31 MARS 2016 ATELIER UTOPIES ATELIER EM STRASBOURG ATELIER DES ENJEUX DES HOMMES ATELIER BUREAU VERITAS CERTIFICATION 10.30 -11.15 10.30 -11.15 10.30 -11.15 10.30 -11.15 Salle 351 Salle 352A Salle 352B Salle 353 L’innovation positive :Vivez l’expérience de la communauté NOÉ Conseil et formation en RSE : les nouvelles attentes des entreprises L’intelligence collective et la puissance du digital au service de la stratégie RSE de l’entreprise Santé des collaborateurs au travail, enjeu pour l’entreprise Intervenants : n Thomas BUSUTTIL, Fondateur, d’IMAGIN’ABLE et Co-dirigeant d’UTOPIES n Elisabeth LAVILLE, Fondatrice et Directrice, UTOPIES n Anne THEVENET, Directrice Prospective et Nouveaux Concepts, DANONE n Marie Noéline VIGUIE, Fondatrice, NOD-A n Avec les témoignages de participants au séminaire NOÉ 2015 comme Bouygues SA, La Caisse de Dépôts, Adéo, Leroy Merlin, Française Des Jeux… Intervenants : n Pia IMBS, Maître de conférence habilitée à diriger la recherche, responsable de l’Executive MBA Management stratégique de la RSE et de la chaire développement durable, EM STRASBOURG n Frédérique NICOLI LY, Sustainable Performance Manager - Corporate Responsability, CSC Intervenants : n Hugues CARLIER, Directeur Associé, DES ENJEUX DES HOMMES n Thierry CONRAUD, Associé fondateur, C3 EUROPE n Nicolas JONVILLE, Directeur des Ressources Humaines, LOXAM Intervenants : n Catherine CHATELAIN, Responsable Certification de Services, BUREAU VERITAS CERTIFICATION n Frédérick JACQUELET, Directeur Général, COHÉSION INTERNATIONAL *Conférence de Rio - 1992 L’innovation positive - ou comment le séminaire et la communauté NOÉ contribuent à inventer les offres, les business models et les marques de demain Partout et de plus en plus, les démarches d’innovation et de développement durable convergent pour former une discipline nouvelle, l’innovation positive, qui se déploie au bénéfice de tous. De nouvelles approches (orientées services, solutions intégrées, collaboration avec les parties pre- nantes, résolution des défis sociétaux et environnementaux...) émergent pour réinventer les offres de produits ou services voire les modèles d’affaires. Venez découvrir ces nouvelles approches et ces méthodologies à la pointe de l’innovation posi- tive, qui sont au cœur du séminaire annuel (édition 2016 du 30 mai au 1er juin à Evian) et de la communauté NOE, co-construits par Utopies, Danone, Nod-A et GBSD, en partenariat avec Strategyzer (les créateurs de Business Model Generation). Les outils, guides et méthodologies pour implémenter la RSE en entreprise évoluent. Cette conférence –débat vise à montrer comment le conseil interne et externe sur la RSE nécessite aujourd’hui de nouvelles compétences. Ce sont des savoirs et savoirs-faire bien spécifiques qui au final permettent à l’entreprise de gagner de la valeur. Des Enjeux et des Hommes et C3 Europe vous présentent leur plate-forme d’outils numériques, véritable innovation sur le marché du conseil en stratégie RSE. Du diagnostic initial au dialogue Parties Prenantes en intégrant l’analyse de matérialité, la révo- lution numérique vous permet de réellement co-construire vos stratégies et plans d’actions, afin de rendre effectifs et concrets les bénéfices de l’intelligence collective. «Les êtres humains ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature*» Il est nécessaire aujourd’hui de mettre en place des pratiques claires et partagées au sein des organisations pour inscrire la Santé durable dans les enjeux globaux de la RSE. L’objectif est clair :améliorer l’efficacité de l’organisation. En effet, travailler sur le bien vieillir, sur la prévention et sur la santé de manière plus complète conduit à réduire l’absentéisme, impli- quer le personnel et améliorer les performances organisationnelles et économiques. Comment aborder le sujet de la Santé Durable ?Au-delà des textes réglementaires, il est important de mettre en place des actions et des mesures sur des thèmes comme les relations sociales internes et externes, l’articulation entre la vie professionnelle et personnelle, les actions de prévention active de la santé... Pour structurer cette démarche innovante, la solution d’une certification s’est imposée. Elle permet de valider des attentes précises, de partager une approche commune entre des organi- sations différentes, d’objectiver la mise en place effective des mesures de Santé.
  26. 26. Produrable 2016 26 JEUDI 31 MARS 2016 11.30 -12.15 Amphi OCIRP Les Français et la perte d’autonomie En partenariat avec : Table Ronde   Le Baromètre Autonomie OCIRP France Info - Le Monde est la seule étude interrogeant à la fois des particuliers, des salariés, des délégués syndicaux et des DRH sur leur perception des enjeux liés à la perte d’autonomie. En 2015, le Baromètre s’est concentré sur 3 sujets : les options de financement du risque, les Français et l’assurance complémentaire et la question des aidants. Sans oublier le niveau d’infor- mation, la perte d’autonomie au quotidien ou la silver économie. n Serge GUERIN, Sociologue, Directeur du master «Directeur des établissements de santé», INSEEC Paris. Auteur de «Silver Génération» n Jean-Manuel KUPIEC, Directeur Général Adjoint en charge des relations extérieures, OCIRP n Jacqueline Manoha, Directrice Assistance, Services à la personne et assurances des personnes morale, La Banque Postale Animé par : Patrick LELONG, Journaliste, FRANCE INFO ATELIER SOLUTIONS-RSE ATELIER EKODEV 11.30 -12.15 11.30 -12.15 Salle 351 Salle 352A RSE actions RH : 5 initiatives citoyennes pour mobiliser vos collaborateurs ! Responsable développement durable/RSE : défis et perspectives d’un métier en devenir ? Intervenants : n Benjamin COMBES, Directeur et Coordinateur du réseau, LES ATELIERS DURABLES n Ségolène DELAHALLE et Arnaud FIMAT, co-fondateurs, ÇA ME REGARDE n Elisabeth HUGOT, Directeur commercial, microDON n Jean-Michel PASQUIER, Fondateur et Directeur Général, KOEO n Muriel ROY, Directrice des partenariats et du développement, PLANETE URGENCE Intervenants : n Timothée QUELLARD, Directeur Associé, ekodev n Jean-Christophe GIANNESINI, Directeur Associé, ekodev Désireuses de concrétiser leur responsabilité sociétale, les entreprises investissent de plus en plus dans des actions citoyennes, aux côtés des acteurs de l’intérêt général. Certaines ont déjà sauté le pas et mis en place des dispositifs solidaires mobilisant et fédérant leurs salariés autour de causes qui ont du sens. Quel retour d’expérience peut-on faire ? Quelles sont les pistes qui s’ouvrent au Responsable RSE et RH qui souhaite agir ? Comment peut-il associer l’ensemble des collaborateurs à ces initiatives et quel bénéfice en attendre ? Le collectif SOLUTIONS-RSE rassemble 5 acteurs indépendants de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) : KOEO, microDON, Ca me Regarde, Planète Urgence et Les Ateliers Durables. Derrière cha- cun de ces noms, découvrez une solution innovante pour mobiliser les collaborateurs : le mécénat de compétences, L’ARRONDI sur salaires, les journées solidaires, les congés solidaires® et les ateliers RSE santé au travail. Conseils, témoignages et exemples : 45 minutes pour inventer ensemble la nouvelle citoyenneté en entreprise et imaginer des futurs solidaires possibles. Les métiers de la RSE attirent de plus en plus et suscitent de nombreuses vocations auprès de jeunes diplômés et de cadres en quête de sens. Or, ces nouveaux parcours professionnels comportent plusieurs défis de taille : de l’action symbolique à la refonte du business model, ils nécessitent trans- versalité, innovation et force de conviction, et ce à différents échelons de l’entreprise. Comment peut-on procéder pour relever ces enjeux complexes et faire évoluer la RSE dans votre organisation? Plusieurs éléments de réponse seront présentés lors de cet atelier. UNE PREMIERE SUR PRODURABLE ! Notre partenaire, l’agence de presse spécialisée AEF Développement durable vous fait bénéficier d’un accès libre à l’ensemble de ses dépêches et à son service de veille stratégique en ligne. Accédez-y via le wifi du salon avec l’url suivante : www.aef.info/aef
  27. 27. Produrable 2016 27 JEUDI 31 MARS 2016 11.30 -12.15 Salle 353 Spécial Distribution : comment mener une démarche RSE sectorielle ? Le témoignage de la FCD En partenariat avec : Table Ronde   L’Observatoire ESSEC de la distribution responsable : indicateurs communs et bonnes pratiques collaboratives L’Initiative Clause Sociale (ICS) : conditions de travail dans la chaîne d’approvisionnement mondiale n Isabelle FRAPPAT, Responsable des projets RSE de la Chaire Grande Consommation, ESSEC n Carole HOMMEY, Coordinatrice ICS, FCD n Maylis SOUQUE, Chargée de mission RSE / OCDE – Secrétaire générale du PCN, Direction générale du Trésor - Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique Animé par : Philippe JOGUET, Directeur Développement durable, RSE, Questions financières, FCD ATELIER TENNAXIA ATELIER mes courses pour la planète 11.30 -12.15 11.30 -12.15 Salle 352B Salle 315 Le reporting extra financier, outil de pilotage de la performance des entreprises Quels leviers pour accélérer la transition vers des modes de vie plus durables ? Intervenants : n Bertrand DESMIER, Directeur Conseil RSE, TENNAXIA n Sébastien RAIMBERT, Chef de projet Reporting, TENNAXIA Intervenants : n Jacques FRADIN, Fondateur et Directeur, INSTITUT DE MEDECINE ENVIRONNEMENTALE n Myriam GALOPIN-DEGRAVE, Sustainability Leader, IKEA France n Elisabeth LAVILLE, Fondatrice et Directrice, UTOPIES Le reporting RSE, une mine d’informations inexploitées ? Après trois années de mise en œuvre de l’article 225 de la loi Grenelle 2, de nombreuses entre- prises impactées ont affiné leur stratégie RSE. Leurs reporting extra-financiers ont le plus souvent gagné en maturité. Alors que le reporting intégré est dans de nombreux esprits, l’analyse de ma- térialité devrait s’affirmer comme un élément structurant des démarches et des reporting RSE. Dans ce contexte favorable, le reporting extra financier pourrait davantage encore s’affirmer comme un outil de pilotage de la performance globale des entreprises à condition, que les don- nées – complètes, disponibles, correctes, traçables, cohérentes, uniques et auditables – soient analysées de façon approfondie, comparées et corrélées, pour mieux mesurer les progrès et mieux reporter aux parties prenantes internes et externes. Présentation de l’étude « LaVie Happy » réalisée par « Mes Courses pour la Planète » avec l’ADEME, IKEA et Ilec-Prodimarques A l’heure de la crise économique, le discours rationnel ou catastrophique sur la disparition des écosystèmes, la menace climatique ou l’épuisement des ressources ne suffit pas à déclencher, chez la majorité des citoyens-consommateurs, le changement de comportement. Peut-on changer d’approche et positiver le changement de comportement pour « embarquer » le plus grand nombre ? Quels sont les nouveaux leviers (issus des neurosciences, de la sociologie, de la psychologie positive…) à activer pour déclencher et pérenniser le passage à l’acte ? Quel peut être le rôle spécifique des marques, des pouvoirs publics, des collectivités ou des médias ? A partir d’expériences innovantes et d’interviews d’experts issus de domaines variés (psychologie positive, médecine/santé, monde de l’entreprise et de la prospective, monde associatif, média, sociologie/anthropologie, …), l’étude «La Vie Happy - changer les comportements pour changer le monde» donne des clés de compréhension et surtout des pistes d’actions à tous les acteurs engagés à accélérer la transition vers des modes de vie plus durables. VILLAGE LUCIE 10.15-10.30 : «De l’emballage d’origine pétrole à l’emballage 100% végétal» - CVP 11.15 -11.30 : «Réemploi, réparation recyclage, comment vos clients peuvent devenir vos meilleurs fournisseurs ?» - CONNEXING 13.15-14.00 : L’apéro duVillage LUCIE ! 15.15-15.30 : «Dossier #RSEnantes : les dessous d’une dyna- mique territoriale réussie - AUDENCIA BUSINESS SCHOOL JEUDI 31 mars STAND 60
  28. 28. Produrable 2016 28 JEUDI 31 MARS 2016 12.30 -13.15 Amphi OCIRP Agroalimentaire et Santé : comment retrouver la confiance ? En partenariat avec : Table Ronde   Selon le 3ème baromètre du bien-être durable et les marques ®Ipsos/LinkUp, les Français sont de plus en plus nombreux à reconnaître aux marques un rôle croissant pour leur bien-être durable (57% vs 50 en 2014) et à placer l’agroalimentaire en tête des secteurs pouvant y contribuer. Cependant, ils sont inquiets et attendent des marques alimentaires qu’elles apportent les preuves de leur engagement pour leur santé, pour l’environnement et la société et qu’elles fassent preuve de pédagogie. Dans ce contexte d’attente d’une RSE qui viendrait au secours des stratégies marketing, com- ment les marques de l’agroalimentaire peuvent-elles continuer à créer de la préférence et de la confiance ? n Amaury BESSARD, Directeur de la communication et des partenariats, ANIA n Antoine HENRION, Président, GIE TERRES DE COMMUNICATION Animé par : Sandrine RAFFIN, Présidente et fondatrice, LINKUP ATELIER DALKIA ATELIER ANTALIS 12.30 -13.15 12.30 -13.15 Salle 351 Salle 352A L’efficacité énergétique au service des bâtiments Une communication efficace et responsable en faisant le choix du papier recyclé français ! Intervenants : n Michel CORBOEUF, Directeur technique, PROUDREED n Marie LALANDE, Directrice de centre opérationnel, DALKIA IDF n Olivier RICHARD, Responsable du bureau d’études, DALKIA IDF n Jean-Marc SOLARI, Directeur de la communication, DALKIA IDF Intervenant : n Deborah DOROSZ, Ambassadeur Développement Durable, ANTALIS Quels que soient leurs usages, tous les bâtiments sont aujourd’hui confrontés au défi de la per- formance énergétique, qu’il s’agisse d’immeubles de logements, tertiaires, de commerce ou d’in- frastructures administratives. Une réflexion est en cours au niveau des pouvoirs publics pour renforcer la performance énergétique des bâtiments. Les bâtiments demeurent de très grands consommateurs d’énergie pour satisfaire leurs besoins. Pour renforcer l’efficacité énergétique du bâtiment, il est désormais possible de conjuguer les bénéfices de plusieurs leviers : • la rénovation du bâti, afin de limiter les pertes de chaleur par une meilleure isolation thermique, • le déploiement de nouvelles technologies d’exploitation et de gestion comme le DESC, le centre de pilotage des énergies, qui permettent d’optimiser les consommations d’énergies primaires pour les besoins de chauffage et de climatisation. En développant des écosystèmes énergétiques locaux, Dalkia fait de l’énergie une source de progrès économique, social et environnemental pour les territoires. A l’heure où les imprimeries sont en plein dans les tirages des rapports annuels et RSE, Antalis vous propose de faire le point sur ce qui constitue aujourd’hui une communication éco-responsable. Imprimée, pas imprimée ? Sur papier recyclé ou papier « standard » ? lequel est vraiment le plus écologiquement intéressant ? fabriqué en France ou ailleurs ? très blanc ou moins blanc ? Comment communiquer sur mon engagement papier ? Comment m’y retrouver dans la jungle de labels et certifications ? Quid d’Ecofolio et de la Loi de Transition Energétique pour mon papier ? etc. Nous tâcherons de répondre de la manière la plus juste et précise à toutes ces questions que vous avez pu vous poser à un moment afin que « choix papier » et « éco-responsabilité » riment avec « simplicité ».
  29. 29. Produrable 2016 29 JEUDI 31 MARS 2016 ATELIER AK2C ATELIER FUJITSU 12.30 -13.15 12.30 -13.15 Salle 352B Salle 353 Le R.O.I. de la RSE : Quand les stratégies d’impact positif décuplent la performance économique. Management Agile au travers des entreprises : Pourquoi ? Comment ? Retours d’expériences de Fujitsu et SAP Intervenants : n Stéphanie GOUJON, Directrice Générale, AGENCE DU DON EN NATURE n Alexis KRYCEVE, Fondateur et Gérant, AK2C n Laurence MEHAIGNERIE, Présidente et co-fondatrice, CITIZEN CAPITAL Intervenants : n Serge FRAPPIER, en charge d’animer la dynamique de transformation digitale, SAP France n Guillaume VIAULES, Directeur des Ressources Humaines, FUJITSU FRANCE La RSE évolue, les organisations sont de plus en plus tentées de mettre les stratégies d’impact positif au cœur de leurs business models. Pour qu’elles deviennent plus fortement actrices d’une Société réinventée et durable, elles ont toutefois besoin de se convaincre et de convaincre leurs parties prenantes que l’engagement sociétal est créateur de valeur économique. De plus en plus d’initiatives visent à démontrer et mesurer l’étendue de cette création de valeur. Avec le témoignage de l’Agence du Don en Nature, qui publie les résultats d’une étude inno- vante sur l’impact économique du don, et celui de Citizen Capital, un fonds d’investissement pionnier qui évalue ses participations au regard de leurs performances sociale autant que finan- cière, cet atelier présentera un état des lieux des initiatives cherchant à évaluer la perfor- mance économique des stratégies d’impact positif. L’Innovation c’est aussi dans le management des hommes et des femmes des entreprises. Une nouvelle vision du management émerge et s’étend au travers des entreprises : le Management Agile. Quelle politique de Management Agile mettre en place en interne et au travers de l’écosystème? Quels sont les facteurs clés de succès ? Fujitsu présentera un retour d’expérience sur les activités mises en place depuis 9 mois au sein de sa filiale française, mais également les différentes initiatives de partenariats initiés avec des associations externes. SAP présentera son approche pour «libérer» l’entreprise de ses silos et renforcer l’intelligence collective en s’appuyant sur les aspirations de chacun. Sera également évoqué son programme Focus Start Up, qui vise, dans un esprit gagnant - gagnant, à proposer sa technologie comme accélérateur du développement de start-up et, ce faisant, à étoffer les solutions disponibles pour ses clients de manière agile. LE JT PRODURABLEJEUDI 31 mars 13.15 - 14.00 : Débat d’experts : « Comment les nouveaux business models peuvent-ils transformer l’entreprise ? » Animé par :  Matthieu DARDAILLON, Fondateur de TICKET FOR CHANGE  Olivier KAYSER, Président de HYSTRA  Emmanuel de LUTZEL, VP Social Business, BNP Paribas En partenariat avec : PlateauTV
  30. 30. Produrable 2016 30 JEUDI 31 MARS 2016 Animé par : n Daniel LEBEGUE, Président, ORSE n Olivier CLASSIOT, Co-fondateur et directeur associé, DES ENJEUX ET DES HOMMES n Isabelle CADET, Enseignant-Chercheur, INSEEC BUSINESS SCHOOL n Pascal CANFIN, Directeur général, WWF France n Emmanuel LULIN, Directeur général de l’éthique, L’OREAL La montée en puissance de la RSE invite les dirigeants d’entreprises de toute taille à (re-)considé- rer leurs règles de gouvernance et plus précisément la solidité de leur politique anti-corruption. On le sait, la corruption distord le droit, fausse les marchés, exacerbe les inégalités, et sape la démocratie. La Transparence et l’éthique dans les affaires poursuivent un double objectif : • Économique : un cadre clair pour une concurrence loyale et un climat des affaires sain • Démocratique : une relation transparente entre les acteurs économiques, décideurs publics, consommateurs et citoyens, pour un climat de confiance Prévention des conflits d’intérêt, lutte contre la corruption, encadrement des lobbies, protection des lanceurs d’alerte, où en sommes-nous ? Oserons nous dire, un jour, que le « Business du XXIème siècle sera éthique ou ne sera pas » ? Amphi OCIRP pleniere Ethique, transparence et RSE : une priorité sociétale partagée 14.00 - 15.15 Plénière En partenariat avec : 15.30 -16.15 Amphi OCIRP RSE et Communication : quelles conditions pour la rencontre ? En partenariat avec : Table Ronde   Entre agences et annonceurs, la RSE n’est pas ou trop peu entrée dans la relation. Est-ce un fait culturel ? Faut-il (encore) réglementer ? Y-a-t-il une « exception RSE » qu’il faudrait admettre ? Si des signaux existent : charte UDA, initiatives sectorielles, success stories notables, on ne peut affirmer à date que la RSE est intégrée comme une donnée marché, c’est à dire une source création de valeur. Annonceurs, agences et associations sectorielles seront réunies lors de cette table-ronde pour donner des explications, avancer des perspectives et, pourquoi pas, définir un mode d’emploi. n Gildas BONNEL, Fondateur SIDIESE et Président de la Commission Développement Durable, AACC n Jérôme FRANCOIS, Directeur Général Marketing Communications Consommateurs, NESTLE France n Marie-Christine STACHETTI, Responsable Achats et Animatrice Achats RSE, TF1 Animé par : Yves CAPPELAIRE, Consultant, enseignant, journaliste, OUAÏÏE CICI LE PAVILLON START-UPSTAND 26 Venez rencontrer 10 start-up éco-socio innovantes ! En partenariat avec :
  31. 31. Produrable 2016 31 JEUDI 31 MARS 2016 15.30 -16.15 Salle 351 Grandes entreprises / PME : les solutions pour l’emploi, le local et la proximité En partenariat avec : Table Ronde   En France, près de 80% de l’emploi se concentre dans les petites entreprises. Ces PME-TPE ont des postes non pourvus dans un contexte de fort chômage. De leur côté, les grandes entreprises ont des enjeux de plus en plus importants à soutenir le déve- loppement économique des territoires. Pour cela, elles disposent d’outils et de moyens humains, techniques et financiers leur permettant d’accompagner le développement de PME/TPE et elles les aident à progresser dans leur démarche RSE et emploi. n Christine BARGAIN, Directrice RSE, GROUPE LA POSTE n Guillaume de BODARD, Président de la Commission Environnement et Développement durable, CGPME n Didier COULOMB, Directeur Innovation Sociétale au sein de la Direction du Développement Durable chez Schneider Electric et Délégué Général de 100 Chances 100 Emplois Animé par : Julie VILOING, Responsable du projet grandes et petites entreprises pour l’emploi, IMS ENTREPRENDRE POUR LA CITE ATELIER INCUB’ETHIC ATELIER LINKUP 15.30 -16.15 15.30 -16.15 Salle 352A Salle 352B Efficacité énergétique et ISO 50001: Réussir la mise en œuvre opérationnelle Alimentation, environnement ou santé : la nouvelle donne Intervenants : n Eric ALLMANG, Fondateur, INCUB’ETHIC n Bruno CONDAMINET, Directeur du secteur traitement, SNVE VEOLIA n Romain POIX, Directeur de projet Efficacité Energétique, INCUB’ETHIC n Michael POTTEZ, Directeur d’Unité opérationnelle, SNVE-VEOLIA Intervenants : n Christophe BORDIN, Directeur des Relations extérieures, FERRERO France n Nicole DARMON, Directrice de Recherche à l’INRA, Département Alimentation Humaine, INRA n Sandrine RAFFIN, Présidente et fondatrice, LINKUP L’audit énergétique, obligatoire pour les grandes entreprises, permet de détecter les principales pistes d’actions d’efficacité énergétique. INCUB’ETHIC présente le retour d’expérience d’un industriel qu’elle accompagne dans le cadre de sa certification ISO 50001, et qui décline pas à pas la démarche opérationnelle sur différents sujets: • installation de solutions VEV sur pompes alimentaires et ventilation • études et travaux sur éclairage LED • démarche intégrée sur l’Air Comprimé, générant une économie de 40% • récupération de chaleur sur process... Outre les gains économiques avec retours sur investissement courts, une telle démarche peut déboucher sur des sujets porteurs de récupération de chaleur fatale sur site ou sur des projets d’économie circulaire, en lien avec des industriels locaux. INCUB’ETHIC accompagne l’ensemble du processus, de l’audit jusqu’à la mise en œuvre des so- lutions, et s’engage par ailleurs sur un volet de travaux par l’insertion. Elle reverse également une partie des bénéfices à des projets solidaires ou liés à la précarité énergétique. Combiner critères de choix nutrition et environnement, se mobiliser pour prendre en compte les enjeux sociétaux qui s’imposent à l’entreprise. Les Français ont de nouvelles attentes qui sont autant d’enjeux pour les marques. • Nutrition, environnement, acceptabilité sociale et accessibilité financière : peut-on combiner ces dimensions de l’alimentation durable ? • Nutella et huile de palme durable : co-construire pour aller plus loin.
  32. 32. Produrable 2016 32 JEUDI 31 MARS 2016 ATELIER KOEOS15.30 -16.15 Salle 353 K-CSR : une solution agile pour le pilotage de votre performance CSR Intervenants : n Christophe GOTTELAND, Consultant, LE GESTE ECO CONSEIL n Nadège MARX, Responsable de l’offre de pilotage de la performance extra-financière, KOEOS Collecter et exploiter efficacement l’information quantitative et qualitative, aller jusqu’à la gestion des plans d’actions et sortir des silos L’élaboration de votre reporting extra-financier est un cauchemar ? Vous n’en pouvez plus de ces dizaines, voire centaines de fichiers Excel à collecter, vérifier, consolider ? Vous avez des outils en place, mais ne parvenez pas à faire parler les données ? à gérer l’information qualitative ? votre solution n’évolue pas aussi vite que votre société ? Vous souhaitez évoluer vers du reporting intégré mais le fonctionnement en silos actuel ne vous le permet pas ? Si seulement vous pouviez collecter une seule fois la donnée pour établir vos divers reporting ? Vous cherchez une solution efficace pour gérer vos plans d’actions ? Vous aimeriez faire évoluer votre solution vous-même, simplement, sans devoir solliciter le service informatique de votre entreprise ? Découvrez de manière interactive comment nous répondons à toutes ces questions. 16.30 -17.15 16.30 -17.15 Amphi OCIRP Salle 351 Eco-Socio Innovation : le temps de l’entrepreneur ! L’éthique effective : le défi du quotidien et de l’intégration aux décisions business En partenariat avec : En partenariat avec : Table Ronde   Table Ronde   La RSE passe à la version 2.0 et s’incarne désormais dans de nombreux entrepreneurs qui placent la vocation sociale et environnementale au cœur de leur activité. Ces entrepreneurs contribuent à changer le monde en portant des innovations qui répondent à des besoins sociaux et des défis sociétaux : insertion, autonomie, préservation des ressources, santé, entraide et lien social … Paris Region Entreprises, l’Atelier et BNP Paribas vous font découvrir 5 entrepreneurs dans les do- maines de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire et de l’économie collaborative. n Gaëlle DEVOUCOUX, Chargée de mission développement, L’ATELIER n Maha KERAMANE, Social Business Manager - RSE, Microfinance et Social Business, BNP PARIBAS Animé par : Michel DAIGNEY, Social Innovation Project Director, PARIS REGION ENTREPRISES Les enjeux éthiques font désormais l’actualité presque quotidienne…Les entreprises cherchent des réponses adaptées, plus dans le champ de la transformation des comportements et du change management que dans la dimension «technique» de l’éthique. Cela soulève de nombreuses questions : 1. En quoi est-ce une urgence pour les entreprises et comment y répondent-elles ? 2. Comment impliquer les managers et dirigeants ? 3. Comment partager la complexité du sujet avec l’ensemble des équipes ? n Nathalie GORCE, Responsable RSE, LIMAGRAIN n Emmanuel TONIUTTI, Professeur de leadership, Executive Education de HEC PARIS et SCIENCESPO PARIS n Patrick WIDLOECHER, Déontologue du GROUPE LA POSTE, Vice-Président du CERCLE ETHIQUE DES AFFAIRES (CEA) Animé par : Olivier CLASSIOT, Co-fondateur et directeur associé, DES ENJEUX ET DES HOMMES
  33. 33. Produrable 2016 33 JEUDI 31 MARS 2016 ATELIER ECONOVIA16.30 -17.15 Salle 352A Entrepreneuriat social et communication : Osons les bonnes (r)évolutions Intervenants : n Pauline ARNAUD-BLANCHARD, Co-fondatrice, UNION PROFESSIONNELLE DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS HANDICAPES n Charlotte DUDIGNAC, Directrice du développement, COOPERER POUR ENTREPRENDRE n Jonas GUYOT, Co-fondateur, CORPORATE FOR CHANGE n Philippe LEFEBVRE, Journaliste, FRANCE INTER 3 pratiques concrètes et inspirantes pour une communication plus responsable Provoquer le mouvement. Faire bouger durablement les lignes. Parce que la communication est un puissant vecteur de transformation sociale, économique et environnementale, nous avons voulu mettre en lumière 3 bonnes pratiques inspirantes en matière d’entrepreneuriat social de communication. Animé par : Julie SCHWARZ, Directrice Fondatrice, ECONOVIA 16.30 -17.15 16.30 -17.15 Salle 352B Salle 353 L’évaluation de la performance du dialogue parties prenantes : recherche de solutions croisées à des enjeux partagés. Performance Globale : Innover, se différencier et changer de modèle économique En partenariat avec : En partenariat avec : Table Ronde   Table Ronde   D’origine anglo-saxonne, le dialogue avec les parties prenantes s’est développé dans toutes les régions du monde depuis quelques années. Ouverte vers tous les acteurs qui impactent ou sont impactés par l’entreprise, les temps de dialogue permettent d’identifier mieux et de prendre en compte tous les enjeux et les signaux faibles qui la concernent, pour adapter sa stratégie et anti- ciper au mieux les évolutions. Comment le dialogue contribue-t-il à la performance globale de l’entreprise ? Quels outils permettent d’évaluer les bénéfices de ces processus pour l’entreprise ? Quels bénéfices retirent les parties prenantes de leur participation à ce type de démarches ? n Daniel BAUMGARTEN, Directeur Développement Durable, SECHE ENVIRONNEMENT n Dolores LARROQUE, Experte en responsabilité sociétale, reporting extra-financier et communication, MATERIALITY REPORTING n Eric SERVAT, Responsable Développement Marchés Durables, Europe du Sud, RAINFOREST ALLIANCE Animé par : Catherine DECAUX, Directrice générale, COMITE 21 Deux dirigeants engagés au sein du Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprise (CJD) vont dévoiler l’approche et les outils mis en place par ce Mouvement dans le domaine de la Performance globale et des Nouveaux Modèles Economiques. Conçus par les adhérents et pour ses adhérents (et pour tous les entrepreneurs) ces outils du CJD ont pour objectif d’accompagner dirigeants de PME dans la mise en place de la RSE au sein de leur structure, depuis la sensibilisation jusqu’au dialogue parties prenantes et à la mise en œuvre. M. LAURO et M. EL MANANI vont également témoigner de l’engagement en matière de Performance globale de leurs organisations, ou de leur réflexion et mise en œuvre d’un changement de modèle économique. n Mohamed EL MANANI, Gérant GESNORD / Membre du Comité de Pilotage National « Nouveaux modèles économiques » du CJD n Christian LAURO, Directeur général, Association ADN n Hélène VALADE, Présidente, PLATEFORME RSE Animé par : Vianney SAUVAGE, Consultant, NUOVA VISTA
  34. 34. Produrable 2016 34 JEUDI 31 MARS 2016 Animé par : n Walter BOUVAIS, Co-fondateur et directeur de la publication, TERRA ECO n Thomas HURIEZ, Fondateur, 1083 n Jacques BREGEON, Président, EME n Oriane CEBILE, Coordinatrice, OBSERVATOIRE DE L’IMMOBILIER DURABLE n Léonore DE ROQUEFEUIL, Présidente et Co-fondatrice, VOXE.ORG n Pierre MANENTI, Vice-Président, CLIMATES n Laure VERHAEGHE, Co-fondatrice, LENDOSPHERE n Myriam MAESTRONI, PDG, ECONOMIE D’ENERGIE La technologie digitale change l’économie (Uber, Airbnb, etc …), la Finance (KissKiss Bank Bank, Lendosphere etc …), la Politique (Voxe / primaire.org, ), que faudrait-il pour qu’elle change aussi l’entreprise ? Est-on en train de passer d’une société de « représentation » à une société de « participation » ? En symbiose avec le monde digital, les jeunes ont-ils les clés de cette transformation ? Leur engagement est-il plus sincère que celui de leurs ainés ? Moins individualistes, plus concernés par l’intérêt général, désireux d’avoir un impact sur le monde, leurs critères en matière de choix professionnels sont clairs : en France, à salaire égal, 25% choisiraient l’entreprise la plus fun, 22% la plus innovante et 21% la plus éthique…. Esprit d’innovation et quête de sens sont leur moteur : Place aux jeunes ! Amphi OCIRP pleniere Le changement est-il l’affaire de la jeunesse ? 17.30 - 18.45 Plénière de cloture En partenariat avec : ANIMATIONS PlateauTV 10.30 - 11.00 : Découverte d’un outil d’agilité managériale innovant et participatif : la 1ère box destinée aux entreprises, Kaperli JEUDI 31 MARS En partenariat avec : 11.30 - 12.00 : Atelier 1 : « Le rire, outil d’optimisme et de santé » par le Collectif² 12.00 - 13.00 : Pitch de 10 start-up éco-socio innovantes ! En partenariat avec : 15.30 – 15.45 : Atelier-Théâtre : « Saynète sur les Achats Responsables » par Acteurs Cie  Suivi d’un échange avec un expert Achats 16.30 – 17.00 : Atelier 2 : « Sound Painting, la santé du groupe par la création collective » par le Collectif²
  35. 35. L’information stratégique pour les acteurs du développement durable AEF Développement durable est une rédaction d’AEF, média de référence pour 20 000 professionnels RSE Gouvernance Actualité des organisations et standards internationaux Stratégie RSE Reporting extra-financier Gouvernance des organisations Investissement socialement responsable Énergies Environnement Politique environnementale et énergétique Suivi des négociations internationales sur le changement climatique Marché européen du carbone Réglementations nationales et européennes Fiscalité écologique Dépêches en temps réel Dossiers thématiques Revue de presse Nominations Journal officiel Lettres quotidiennes ou hebdomadaires Pour recevoir nos dépêches, CONTACTEZ-NOUS ! marc.savonitto@aef.info 01 53 10 09 64 www.aef.info/DD
  36. 36. Nos partenaires

×