Communiqué de presse                     Quand l’approche des élections presse le Collège…                                ...
Ajout d’un point à l’Ordre du jour du Conseil communal du 26 mai 2008  Adoption d’une Charte « Pour une meilleure prise en...
DispositifEn signant la présente charte, la Ville se déclare prête à tenir compte de la sécurité desusagers du deux-roues ...
VILLE DE LIÈGE                                          SÉANCE PUBLIQUE                                                  E...
Charte « Infrastructure favorable aux motocyclistes »Entre,La Ville de Liège, représentée par son Collège communal, pour l...
Article 4L’A.S.B.L. FEDEMOT s’engage à :     - apporter, à titre gracieux, à la Ville de Liège tous les conseils et avis q...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Quand l’approche des élections presse le Collège...

637 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
637
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quand l’approche des élections presse le Collège...

  1. 1. Communiqué de presse Quand l’approche des élections presse le Collège… 24 juin 2012Le point 394 de l’ordre du jour du Conseil communal de Liège de ce 25 juin porte l’adoption d’une Charte« Infrastructure favorable aux motocyclistes ».C’est le 26 mai 2008 que je déposais (voir annexe) une proposition d’adoption d’une Charte « Pour unemeilleure prise en compte des motards dans l’infrastructure routière »Il aura donc fallu attendre patiemment près de 49 mois (moins un jour…) pour que le Collège – plusparticulièrement l’Echevin des Travaux – copie/colle/adapte ma proposition. L’approche des élections a dubon… Je passe sur tous les prétextes fallacieux qui ont prévalu jusqu’ici pour repousser l’adoption de maproposition… et qui tombent sans discussion du texte.Plus sérieusement, l’adoption de la Charte est un signal important à l’attention d’usagers faibles de la routequi sont d’année en année plus nombreux.On estime à près de 418.000 le nombre de motos immatriculées. Rien qu’en 2011, ce sont 26.845nouvelles motos qui ont été immatriculées dans notre pays, dont 371 à Liège.Lorsque l’on ajoute près de 480.000 vélomoteurs non-immatriculés, on se rend aisément compte de lanécessité d’adopter des dispositions permettant d’améliorer fortement la sécurité des motards, mais aussileur responsabilisation.En 2011, 172 motards ont perdu la vie sur nos routes, contre 111 deux ans plus tôt et 82 en 2010 !Au-delà de l’adoption de la Charte, il importe que la Police de Liège adopte une attitude sévère à l’égarddes automobilistes utilisant leur GSM au volant sans main libre. La distraction occasionnée par cetteutilisation du GSM présente un danger pour tout autre utilisateur de la route, mais particulièrement pourles motards.Enfin, je regrette qu’une proposition faite en 2008 ne soit pas suivie par le Collège : la promotion de lasécurité routière auprès des élèves de l’enseignement communal. De même, il est regrettable deconventionner avec une seule association, même si elle est fort active et très respectable.Espérons que le Collège mettra plus d’empressement à « transformer » et suivre les engagements de cetteCharte qu’à sa rédaction… Michel Péters Conseiller communal à Liège
  2. 2. Ajout d’un point à l’Ordre du jour du Conseil communal du 26 mai 2008 Adoption d’une Charte « Pour une meilleure prise en compte des motards dans l’infrastructure routière ».PréambuleLa journée de la moto aura lieu le dimanche 25 mai 2008 aux quatre coins du pays. Ellesera précédée, le 24 mai 2008, d’une journée dont le thème sera la sécurisation desmotards organisée par la Direction de la Coordination et de l’Appui (DCA) de la policefédérale.Les deux-roues motorisés constituent un atout majeur dans une perspective de mobilitédurable. Le faible encombrement qu’ils occasionnent les rend attractifs lors desdéplacements entre le domicile et le lieu de travail, en particulier sur les axes congestionnéspar le trafic automobile.Pour les très nombreux utilisateurs du deux-roues motorisé, la sécurité est extrêmementimportante, d’autant que, dépourvus de carrosserie protectrice, leur seule protection encas d’accident se limite à un casque et quelques vêtements destinés à limiter les effetsdirects d’un choc ou d’une chute.Pour ces utilisateurs, plus encore que pour les automobilistes et camionneurs, il est vital (ausens premier du terme) que les infrastructures routières ne soient pas un facteur aggravanten cas d’accident. Pensons en particulier aux marquages au sol qui, mal conçus, peuventse révéler être de véritables patinoires par temps de pluie ou encore les rails de sécurité maladaptés qui peuvent devenir de véritables guillotines pour les motards.Aujourd’hui, il y a environ 355.000 motos immatriculées et quelques 450.000 vélomoteursou motos non-immatriculés. Ces dix dernières années, la croissance du nombre de motos adépassé les 77 %, nettement plus que la croissante, pourtant soutenue, du parc automobile(15 %).L’augmentation du nombre de deux-roues motorisés sur nos routes met en exerguel’importance de prendre en considération ces usagers dans la politique de mobilité et dansl’aménagement des routes.L’utilisation du deux-roues motorisé présente aussi un intérêt en matièreenvironnementale.La sécurité des motards, mais aussi leur responsabilisation, passe aussi par les villes etcommunes. Je suggère dès lors que la Ville adopte la Charte aux communes « Pour uneprise en compte des motards dans l’infrastructure routière »Cette Charte doit aussi être l’occasion de promouvoir la sécurité routière auprès des élèvesde l’enseignement communal en partenariat avec les associations actives dans ce domaine.
  3. 3. DispositifEn signant la présente charte, la Ville se déclare prête à tenir compte de la sécurité desusagers du deux-roues motorisé et de leurs besoins spécifiques dans la réalisation ou laréparation des infrastructures routières et dans l’aménagement des espaces publics.Elle s’engage également à mettre en place et à entretenir un dialogue permanent avec lesassociations représentatives et à promouvoir la sécurité routière auprès des élèves del’enseignement communal.La Ville de Liège s’engage fermement dans : 1. La sécurisation des obstacles sur ou le long des voiries communales. 2. Le choix de matériaux présentant une adhérence suffisante pour le revêtement routier. 3. L’installation d’éléments de voirie avec trapillons incorporés où cela est nécessaire et traitement antidérapant des trapillons existants. 4. L’utilisation de peintures antidérapantes pour les marquages au sol. 5. L’installation de coussins berlinois plutôt que des dos d’âne dans les dispositifs « casse-vitesse ». 6. La fin de l’installation, dans la mesure du possible, des demi-lunes ou séparateurs de voies (biseautés) 7. L’entretien immédiat des voiries, lorsqu’elles présentent des nids-de-poule ou fissures. 8. La réalisation de lieux de parcage spécifiques pour les motos. 9. L’installation de bordures chasse-roues en lieu et place de blocs granit ou autres présentant des angles saillants et qui constituent un danger pour le motard.En règle générale, la Ville s’imposera de suivre les conseils de la brochure, éditée par l’IBSRà l’attention des gestionnaires de voiries « Pour une prise en compte des motards dansl’infrastructure ».La Ville s’engage à tenir compte des principes ci-dessus, lors d’un nouvel aménagement oude réparations.Les problèmes concernant les infrastructures existantes seront évalués et, si possible,adaptés.En contrepartie, les associations représentatives s’engagent à apporter à la Ville tous lesconseils et avis qu’elles solliciteraient lors de l’étude de nouveaux aménagements ou lorsde l’évaluation des problèmes rencontrés par les usagers de deux-roues motorisés sur leréseau routier communal.RésolutionLe Conseil communal de la Ville de Liège adopte ……. (à l’unanimité, par …. voix pour, ….voix contre et …. abstention la présente Charte. Michel Péters Conseiller communal
  4. 4. VILLE DE LIÈGE SÉANCE PUBLIQUE Extrait du registre aux délibérations du Conseil communal. place du Marché 2 4000 Liège ——————DIRECTION DE L’AMÉNAGEMENT SÉANCE DU 25 juin 2012 – N° ……… DES ESPACES PUBLICSResponsable technique : Xavier BRUYEREResponsable administratif : Anne-Pascale RIXHON Le Conseil communal, Objet : Adoption de la charte « Infrastructure favorable aux motocyclistes » Vu l’article 1122-30 du Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; Attendu que les usagers des deux-roues motorisés doivent pouvoir, comme tous les autres usagers du domaine public, profiter d’infrastructures sécurisées pour leurs déplacements et leurs stationnements ; Attendu que l’A.S.B.L. FEDEMOT a, notamment, pour objet social d’émettre des avis sur des projets d’aménagements des espaces publics qui sont susceptibles d’être utilisés par des usagers de deux-roues motorisés ; Vu le projet de charte « Infrastructure favorable aux motocyclistes » visant à une meilleure intégration des besoins spécifiques des usagers des deux-roues motorisés ; Considérant que la Ville de Liège souscrit aux objectifs de cette charte ; Considérant que l’adoption à ladite charte n’engendre aucune charge financière pour la Ville de Liège et lui permet d’obtenir, à titre gracieux, un avis préalable sur ses nouveaux projets de voiries ; Sur la proposition du Collège communal, (Réf 120615- …), et après examen du dossier par la Commission des Travaux, ADOPTE la charte « Infrastructure favorable aux motocyclistes » afin d’améliorer la sécurité routière des usagers de deux-roues motorisés et de tenir compte de leurs besoins spécifiques lors de l’étude de nouveaux aménagements d’espaces publics :
  5. 5. Charte « Infrastructure favorable aux motocyclistes »Entre,La Ville de Liège, représentée par son Collège communal, pour lequel agissent MonsieurWilly DEMEYER, Bourgmestre et Monsieur Philippe ROUSSELLE, Secrétaire communalsur exécution dune décision du Conseil communal du 25 juin 2012;ci-après dénommée la Ville de Liège,etL’A.S.B.L. FEDEMOT, ayant son siège social, rue Visé Voie, 600 à 4041 VOTTEM(HERSTAL) TVA BE 471.053.081 ;ci-après dénommée l’A.S.B.L. FEDEMOT,IL EST CONVENU CE QUI SUIT :Article 1La présente charte a pour objet, d’une part, d’améliorer la sécurité des usagers de deux-rouesmotorisés et, d’autre part, de tenir compte de leurs besoins spécifiques dans la réalisationd’infrastructures routières et dans l’aménagement des espaces publics.Article 2Les questions prioritaires de la présente charte sont : - la réalisation de parkings pour les motos ; - le choix de matériaux présentant une adhérence suffisante pour le revêtement et les marquages routiers ; - la sécurisation des obstacles sur ou le long de la chaussée ; - la limitation des obstacles à la visibilité ; - lors de l’aménagement de casse-vitesse, le respect des normes de sécurité pour les usagers de deux-roues motorisés ; - le choix de séparateurs de voies, par exemple entre une piste cyclable et la chaussée, conformes à la sécurité des usagers de deux-roues motorisés ; - une attention particulière qui doit être apportée à l’entretien des chaussées, principalement lorsqu’elles présentent des nids-de-poule ou des fissures.Article 3La Ville de Liège s’engage à : - tenir compte des besoins spécifiques des motards et cyclomotoristes lors de la réalisation des projets futurs ; - tenir compte des questions prioritaires évoquées à l’article 1, lors d’un nouvel aménagement ou de réparations ; - évaluer les problèmes relatifs aux infrastructures existantes et, à les adapter, le cas échéant ; 2
  6. 6. Article 4L’A.S.B.L. FEDEMOT s’engage à : - apporter, à titre gracieux, à la Ville de Liège tous les conseils et avis qu’elle solliciterait lors de l’étude de nouveaux aménagements ou lors de l’évaluation des problèmes rencontrés par les usagers de deux-roues motorisés sur le réseau routier communal.Fait à Liège en deux exemplaires, leLa présente décision a recueilli voix pour, voix contre, abstentions;La présente décision a recueilli lunanimité des suffrages. PAR LE CONSEIL,Le Secrétaire communal, Le Bourgmestre f.f.,Philippe ROUSSELLE Michel FIRKET 3

×