INTRODUCTION 
           Depuis la nuit des temps, l’Homme toujours
cherche à atteindre un maximum de confort qui lui 
per...
Le courant monophasé :
    Il est constitué de deux bornes ou souvent l’une est prise
Comme référence et appelée « neutre ...
 INSTALATION  ELECTRIQUE
INTERNE :
Le coupe circuit
C’est un organe qui coupe automatiquement le
circuit d’une installati...
Le disjoncteur de branchement 
C’est appareil qu’on place juste après le compteur, il
Est préférable de l’avoir à l’intéri...
Le tableau de répartition 
     C’est la gare de départ de tout les différents
circuits de l’installation, il nous permet ...
Le disjoncteur différentiel 
      C’est un appareil de commande et 
protection qu’on place en tête de chaque
circuit, il ...
Canalisation des conducteurs  dans l’installation  
électrique 
Canalisation apparente :elles sont constituées soit en :
 ...
Goulottes (profilés) : métalliques ou plastique
rigide, ils sont constituée d’une enveloppe fermée par
un couvercle et ass...
Canalisation encastrée :
Dans ce type de canalisation on opte à l’utilisation
des conduits et dans les conditions suivante...
Les conducteurs :
Les monoconducteurs (fils) : ils sont
constitué en général d’une âme en cuivre et un
isolant de polychlo...
Les câbles multiconducteurs : 
ils sont utilisés dans les locaux humides en
emplacement à découvert et à l’extérieur, ils ...
Les sections minimales des conducteurs utilisés :
-un conducteur accepte un courant d’autant plus que sa section est forte...
• Appareillages :
le simple allumage : C’est la méthode la
plus simple pour commander un ou plusieurs
point d’éclairage, l...
le double allumage :Le circuit d’alimentation et
protection sont analogue à ceux du simple allumage
sauf que on utilise un...
le va-et-vient : Il nous permet de
Commander un ou plusieurs point lumineux de
Deux endroits différant (en haut et en bas ...
Le télérupteur :On l’utilise quand on a
besoin de plus de deux points de commande
pour un circuit d’éclairage, généralemen...
-les prises de courant :
A- les prises de confort :Les prises 16A + terre et 20A +
terre sont installées de façon que la d...
b- Les prises commandées :
Le principe consiste à commander le conducteur
de phase par un interrupteur de façon à assurer
...
c- Les circuits spécialisés :
Chaque appareil de forte puissance doit être
alimente par un circuit spécialisés, c'est-à-di...
-Alimentation des espaces humides :
L'électricité dans la salle de bains:
Des précautions particulières doivent être Prise...
MESURES DE SECURITE:
Protection des circuits :
Notre installation doit être protégé contre les
sur intensités dues à un dé...
Protection des personnes :
Pour assurer une protection des usagers, il faut
Que chaque appareils utiliser dans notre
insta...
CONCLUSION (prévention):
Une bonne installation ne suffit pas. Des règles de sécurité sont à respecter :
- Avant toute int...
Electricité & gaz
Electricité & gaz
Electricité & gaz
Electricité & gaz
Electricité & gaz
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Electricité & gaz

2 205 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 205
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
196
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Electricité & gaz

  1. 1. INTRODUCTION             Depuis la nuit des temps, l’Homme toujours cherche à atteindre un maximum de confort qui lui  permet de mieux vivre. La voirie et réseaux Divers (VRD), comprennent les réseaux de l’électricité et gaz sont des moyens techniques inclus dans l’enveloppe constitutive des bâtiments pour assurer le confort recherché.      LA FOURNITURE DE  L’ELECTRICITE   Nature du courant alternatif :           Le courant électrique est produit dans des  Centrales hydrauliques ou  thermiques (classique ou nucléaire), et repartie sur le territoire national par un réseau de THT (400 000 V), la tension est progressivement rabaissée dans des postes de transformation jusqu’à la BT (220V ou 380V), la distribution est assurée par le réseau réalisé en  aérien ou en souterrain.
  2. 2. Le courant monophasé :     Il est constitué de deux bornes ou souvent l’une est prise Comme référence et appelée « neutre ». il est choisie Comme « potentiel zéro »,On obtient la tension composée (220V) par:220V = 127V x √3   Les tensions livrées par le distributeur en monophasé Peuvent être : 220 V avec neutre                        220 V sans neutre (entre phase)                        127 V avec neutre (on dit couramment 110V à cause de chute de tension éventuelle). Le courant triphasé :         Un réseau triphasé comprend trois phases et un neutre qui servira de retour commun au trois courants des phases, il amène de nombreux avantages tant dans distribution et la production de l’énergie électrique que dans les utilisations de force motrice et d’économiser les conducteurs du retour.
  3. 3.  INSTALATION  ELECTRIQUE INTERNE : Le coupe circuit C’est un organe qui coupe automatiquement le circuit d’une installation à cause de surintensité qui devienne dangereuse pour l’installation . On place avant le compteur pour protéger tout les appareils qui vient après. Le compteur  En tout début de l’installation, se trouve le compteur dont le rôle Est de mesurer l’énergie que vous consommez. Il est placé dans un coffret en limite une propreté ou sur la façade d’une maison individuelle, dans les immeubles collectifs soit dans la cage d’escalier chaque palier Pour distribution en colonne montante, ou regroupés au RDC dans un local technique pour une distribution en jeu d’orgue.
  4. 4. Le disjoncteur de branchement  C’est appareil qu’on place juste après le compteur, il Est préférable de l’avoir à l’intérieur de la maison, il doit assurer une double fonction : -commande : il doit pouvoir être coupée ou remise Sous tension à chaque instant au gré des usagers pour diverses raisons :                     - Absence de logue durée                      -Intervention sur l’installation                      -Arrêt pour urgence quelque soit - protection :  Contre les courts-circuits qui peuvent endommager gravement non seulement l’installation mais l’immeuble tout entier, par incendie . Contre les surintensités, c’est-à-dire une utilisation de l’installation au-dessus de ses moyens qui use progressivement les matériels, conducteurs et prises et risquent de provoquer des courts-circuits. Une autre protection différentielle qui peut être  assuré, qui permet de protéger les personnes contre les  risques d’électrocution. 
  5. 5. Le tableau de répartition       C’est la gare de départ de tout les différents circuits de l’installation, il nous permet de centraliser notre installation et l’organiser, il sera installer en aval du disjoncteur général, il de doit jamais être construit d’un matériau facilement inflammable, il doit comporter systématiquement des dispositif permettant : -Le raccordement des conducteurs de phase issus du disjoncteur.  -La répartition des conducteurs des différents circuits de l’installation intérieure. -Le raccordement du conducteur de neutre issu du disjoncteur. -Les bornes de la prise de terre. -Un support pour les disjoncteurs différentiels.
  6. 6. Le disjoncteur différentiel        C’est un appareil de commande et  protection qu’on place en tête de chaque circuit, il nous permet de couper un seul circuit pour intervenir dessus et protège les circuits et les personnes grâce à sa sensibilité à la fuite de courant, on fait le choix des calibres en fonction de l’utilisation du circuit : -2A pour un circuit de commande  -16A pour l’éclairage  -20A pour les prises  -24A pour les gros appareils ménagers
  7. 7. Canalisation des conducteurs  dans l’installation   électrique  Canalisation apparente :elles sont constituées soit en :      -Conducteurs isolés posés dans des conduits       -Conducteurs isolés ou de câbles multiconducteurs  posés dans des goulottes       -Câbles multiconducteurs posés à l’air libre    les conduits (gaines) : ils vont servir à faire passer protéger les conducteurs soit en pose apparente ou le plus souvent en pose encastré, et les conduits usuels sont : IRO 5   en plastique, non propagateurs de la flamme et étanche, généralement de couleur ivoire ou grise. ICD 6 : Matière plastique étanche, orange, propagateur de flamme, de couleur grise : non propagateurs de flamme . MSB 7 : tuyau en acier, non propagateurs de flamme pouvant  comporter une gaine extérieure isolante et étanche.   MRB 9 : tube en acier , non propagateur de flamme et étanche.  ICO5: en plastique isolant flexible cintrable et ordinaire  « « « « « « « « « « P56 .  FIG II 9 + tableau  P528 » » » » » » » » »  » 
  8. 8. Goulottes (profilés) : métalliques ou plastique rigide, ils sont constituée d’une enveloppe fermée par un couvercle et assurant une protection mécanique aux conducteurs et des câbles. Ils peuvent être appelées moulures ou plinthe, suivant leurs emplacements et dimensions. Lorsque il est posé en plinthe, le conducteur le plus bas doit se trouver à 15mm du sol fini, Les socles sont fixés par agrafage, clouage ou collage. Câble multiconducteur posé à l’air libre : en général, ils sont constitué de deux à cinq âmes de cuivre, Ils sont rigides et ils sont fixés aux parois à l’aide de colliers à chaque 40 cm, ceux couramment utilisés appartiennent à l’une des séries normalisées suivantes : -Câble en polyéthylène réticulé : U 1000 R2V, et lorsqu’il Peut être soumis à des contraintes mécaniques : U 1000 RGPFV. -Câble rigide isolé au polychlorure de vinyle (PVC) : N 05VV-U, R ou AR -Câble souple de série : H 07 RN-F
  9. 9. Canalisation encastrée : Dans ce type de canalisation on opte à l’utilisation des conduits et dans les conditions suivantes : -les conduits doivent être posés avant les travaux de revêtement des parois ou coulage des dalles. -Les raccordements des conduits doivent être réalisés à l’aide d’accessoires qui possèdent au moins un degré d’étanchéité nécessaire et exigé par la norme. -Les couvercles des boites de raccordement doivent rester accessibles et démontable après encastrement Voisinage des canalisations : lorsque les canalisations électriques sont placées en voisinage d’autre canalisations, elles doivent être disposé de telle manière que toute intervention sur une canalisation ne risque pas d’endommager l’autre ; Au moins « 3cm ».
  10. 10. Les conducteurs : Les monoconducteurs (fils) : ils sont constitué en général d’une âme en cuivre et un isolant de polychlorure de vinyle, les plus utiliser dans les installations domestique sont es sections de (1,5mm2 à 6 mm2 ) dénommés comme suit : (H 07 V-U), (H 07 V-R), (H 07 V-K), ils sont de plusieurs couleurs, ce qui est Indispensable pour repérer la phase, le neutre et la terre dont : -Pour la phase toute les couleurs sauf bleu clair, vert, jaune et bicolore vert-jaune -Pour le neutre : bleu clair -Pour la terre : bicolore vert-jaune   H: harmonise 07: code tension V: isolant de polychlorure de vinyle U : âme rigide massive constituée d’un seul brin R : âme rigide câblé constituée de plusieurs brins (max 7) K : âme souple constituée d’une multitude de brins
  11. 11. Les câbles multiconducteurs :  ils sont utilisés dans les locaux humides en emplacement à découvert et à l’extérieur, ils ne doivent jamais être ni enterrés, ni encastrés. En général, ils sont constitués de deux à cinq âmes De cuivre, d’un isolant en polychlorure de vinyle, d’un bourrage en matière élastique ou plastique , et d’une gaine en polychlorure de vinyle ou caoutchouc. leurs sections sont suivant les circuits : -De 1,5mm2 à 2,5mm2 pour le A 05 VV- U et A 05 VVF -De 4mm2 pour le A 05 VV- F -De 6mm2 pour le A 05 VV- R A : de type français 05: code tension VV: isolant et gaine en polychlorure de vinyle U : âme rigide massive constituée d’un seul brin R : âme rigide câblée constituée de plusieurs brins (max 7) F : âme souple constituée d’une multitude de brins
  12. 12. Les sections minimales des conducteurs utilisés : -un conducteur accepte un courant d’autant plus que sa section est forte, compte tenu de ces puissances, la section des conducteurs serra de : CIRCUITS SECTION DU CUIVRE (mm2 ) DIAMETRE DU CONDUCTEUR (mm) - éclairage fixe -prises de confort 10/16A -chauffe eau  -lave linge -lave vaisselle  -Appareils de cuisson -four électrique  -chauffage électrique : <2300W >4600W -circuits spécialisés 1.5 2.5 2.5 2.5 2.5 6 2.5   1 .5 2.5 4 14/10 18/10 18/10 18/10 18/10 28/10 18/10   14/10 14/10 23/10
  13. 13. • Appareillages : le simple allumage : C’est la méthode la plus simple pour commander un ou plusieurs point d’éclairage, la phase du circuit est coupée par un interrupteur, le neutre et la terre sont directement raccordés au point d’éclairage, pour le retour lampe est conseillé de couleur orange.
  14. 14. le double allumage :Le circuit d’alimentation et protection sont analogue à ceux du simple allumage sauf que on utilise un commutateur à double interrupteur. La phase est raccordée sur le commun et les deux retours lampe sur les deux autres plots Il nous permet de commander des prises de courant et Des éclairages.
  15. 15. le va-et-vient : Il nous permet de Commander un ou plusieurs point lumineux de Deux endroits différant (en haut et en bas d’un escalier, dans un couloir, une pièce à deux issus , etc).Son mécanisme est muni de trois connecteurs. La phase arrive sur un des commutateurs, les deux commutateurs sont relié par deux fil de navettes et le retour lampe va raccorder la lampe et le deuxième commutateur.
  16. 16. Le télérupteur :On l’utilise quand on a besoin de plus de deux points de commande pour un circuit d’éclairage, généralement est placé dans le tableau de répartition, on utilise que des boutons poussoirs pour ce mécanisme, la phase est raccordée sur le télérupteur et le premier bouton poussoir, le neutre est raccordé à l’entrée de la bobine du télérupteur.
  17. 17. -les prises de courant : A- les prises de confort :Les prises 16A + terre et 20A + terre sont installées de façon que la distance entre les axes d’alvéoles et le sol soit au minimum de 5cm, les prises de 32A +terre sont installées de façon que la distance entre l’axe d’alvéoles et le sol soit au minimum de 12cm un circuit de 16A peut alimenter au maximum 5 points d’utilisation lorsque les conducteurs d’alimentation sont de 1,5mm², et si Les conducteurs sont de 2,5mm² 8 point d’utilisation sont possibles.la protection contre les courts circuits par un disjoncteur divisionnaire ou par fusible de 16A est obligatoire
  18. 18. b- Les prises commandées : Le principe consiste à commander le conducteur de phase par un interrupteur de façon à assurer la mise en fonction et l’arrêt de l’appareil raccordé sur la prise par l’intermédiaire d’un interrupteur, ce dernier il peut commander au maximum de point d’alimentation. La prise aussi peut être commandée en va-et-vient.
  19. 19. c- Les circuits spécialisés : Chaque appareil de forte puissance doit être alimente par un circuit spécialisés, c'est-à-dire une ligne indépendante provenant directement du tableau de répartition, cette ligne aboutis à une prise de 32A en monophasé ou 20A en triphasé, les conducteurs sont de 6mm² pour plaque de cuisson ou cuisinière et de 2,5mm² pour (lave linge, four…).
  20. 20. -Alimentation des espaces humides : L'électricité dans la salle de bains: Des précautions particulières doivent être Prises dans toutes les pièces comportant une douche ou une baignoire, et donc, notamment, dans la salle de bains. Tous les circuits électriques qui alimentent une salle d'eau doivent être Protégés par un dispositif différentiel à haute Sensibilité (DRHS 30 mA). Des volumes Autour de la baignoire ou de la douche, la norme institue plusieurs volumes de protection. A l'intérieur de chaque volume sont précisés les équipements autorisés et ceux qui sont interdits. -le volume 0 est délimité par les dimensions de la baignoire ou de la douche. -le volume 1 se juxtapose au-dessus du volume 0, sur une hauteur de 2,25 m depuis le sol ou le fond de l'équipement sanitaire. -le volume 2 enveloppe le volume 0 et 1, sur une largeur de 60 cm. -le volume 3 englobe les trois premiers sur une largeur supplémentaire de 2,40 m. Quelques exemples réglementaires : -Dans le volume 0, tout est interdit. -Dans le volume 1, seuls sont autorisés certains chauffe eau et un éclairage, à condition qu'il soit alimenté en Très Basse Tension de Sécurité (TBTS) de 12 volts. -Dans le volume 2, d'autres équipements peuvent être installés. Il s'agit par exemple du chauffage électrique ou de l'éclairage en 230 V, à condition que ces appareils soient à double isolation. Les interrupteurs sont seulement autorisés à partir du volume 3, de même que les boîtes de connexion ou le lave-linge.
  21. 21. MESURES DE SECURITE: Protection des circuits : Notre installation doit être protégé contre les sur intensités dues à un défaut occasionnel (court-circuit), ou à une sur consommation qui provoque un échauffement anormale des fils. le tableau résume le rapport entre l’intensité des fusibles ou disjoncteur divisionnaire et la section des conducteurs Protection des personnes : Pour assurer une protection des usagers, il faut que chaque appareils utiliser dans notre installation doit être relié à la prise de terre, et respecter les normes de mise en œuvre surtout dans les parties humides de l’ouvrage. La prise de terre : Elle est amenée vers le tableau de répartition par un fil de cuivre (10mm² au minimum) isolé, sa résistance doit atteindre 50Ω pour disjoncteur de branchement de sensibilité de 500mA et 37Ω pour 650m A. les schémas suivants illustre les possibilités de réalisation. L’efficacité de la prise de terre dépond des conditions locales du terrain et de la valeur de la résistance de la prise de terre. Section des conducteurs (mm²) Cartouches fusibles (A) disjoncteur divisionnair e (A) 1,5 2,5 4 6 10 20 25 32 15 20 32 38
  22. 22. Protection des personnes : Pour assurer une protection des usagers, il faut Que chaque appareils utiliser dans notre installation doit être relié à la prise de terre, et respecter les normes de mise en œuvre surtout dans les parties humides de l’ouvrage. La prise de terre : Elle est amenée vers le tableau de répartition par un fil de cuivre (10mm² au minimum) isolé, sa résistance doit atteindre 50Ω pour disjoncteur de branchement de sensibilité de 500mA et 37Ω pour650m A. les schémas suivants illustre les Possibilités de réalisation. L’efficacité de la prise de terre dépond des conditions locales du terrain et de la valeur de la résistance de la prise de terre.
  23. 23. CONCLUSION (prévention): Une bonne installation ne suffit pas. Des règles de sécurité sont à respecter : - Avant toute intervention sur l'installation électrique, même pour changer une lampe, coupez le courant du tableau. - Respectez le calibre des fusibles et ne bricolez jamais votre installation. - N'utilisez pas d'appareil électrique les mains ou les pieds mouillés. - Ne tirez pas sur le câble pour débrancher un appareil. Tirez sur la fiche. Débranchez-le avant de le nettoyer. - Évitez les rallonges. A défaut, débranchez-les après chaque usage. - N'utilisez pas de fiches multiples, surtout si elles sont empilées en série dans la même prise. - Respectez les consignes de sécurité figurant sur les modes d'emploi de vos appareils électriques.

×