SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  13
MINISTERE DE L ’ ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE
Université Saad Dahleb
Blida
Institut d’architecture

LES TREILLIS
Travail présenté par:
CHAACHOUA Amina

Groupe :
22

ANNEE UNIVERSITAIRE 20112012
Définition des treillis
•

•

Un treillis, ou système triangulé, est un assemblage de barres
verticales, horizontales et diagonales formant des triangles, de sorte que la
déformabilité est réduite lorsqu'il est soumis à un effort.
Cette structure est devenue courante en construction à partir de la révolution
industrielle, pour des ponts, avions… Cette préférence d'utilisation découle de
l'efficacité de l'assemblage, et de la possibilité de préfabriqué les treillis, avant
montage final sur le site de construction.
1 -Le treillis simple est formé uniquement de mailles
triangulaires
Si le nombre de réactions d'appui ne dépasse pas trois, ce type de
treillis est le plus souvent isostatique.
2 -Le treillis composé résulte de l'assemblage de treillis simples
Un tel treillis peut être isostatique
3 - Le treillis formé de barres qui se chevauchent sans être reliées
physiquement
•

Un tel treillis peut être isostatique ou hyperstatique

.
RÉSOLUTION DES TREILLIS ISOSTATIQUES
Il existe plusieurs méthodes de résolution des treillis isostatiques, parmi lesquelles :
• la méthode des sections (ou méthode de Ritter (Allemagne, 1779-1859)), dont
le principe consiste à isoler des morceaux de structure judicieusement choisis et
à écrire leurs équations d'équilibre;
• la méthode graphique de Cremona;
• la méthode générale exprimant l'équilibre de tous les nœuds selon une
formulation
analytique;
• la méthode des déplacements, uniquement utilisable par ordinateur, et qui est
décrite dans le chapitre 14.
POUTRE A TREILLIS
L’âme travaillant peu dans sa zone médiane, on a quelquefois intérêt à l’ajourer
ou à la remplacer par un treillis triangulé.
Principe :
Dans une poutre à treillis , comme dans tout système réticulé ( assemblage de
barres droites , triangulé ) , les nœuds peuvent être considérés comme des
articulations ,
Différents dessins de treillis (poutres à membrures parallèles) :
Le treillis en N est intéressant lorsque les charges sont toujours de même sens et
les diagonales ne sont jamais comprimées ; les montants , soumis à la
compression , sont plus courts et résistent donc mieux au flambement
Les treillis multiples ne sont plus
guère employés
Le treillis en est plus élégant, et
plus rationnel dans les cas de
changements de signes des efforts
de treillis.

On peut encore éviter cet inconvénient en
ajoutant des barres de treillis secondaires, qui
permettent le report des charges aux nœuds
principaux sans flexion des barres

Les treillis en K et en croix sont
utilisés pour des poutres horizontales
dont on veut conserver la symétrie
axiale (voir poutres triangulaires).
Fermes
• Les fermes sont des poutres à treillis dont les membrures ne sont pas
parallèles.
• Les plus courantes sont les fermes Polonceau à deux pentes
symétriques, issues de l’emploi de poutres armées (la figure suivante)
a -ferme Polonceau issue de la poutre armée ;
b- ferme Polonceau variante ; le poinçon P sert à éviter la flèche de
l’entrait E, sans participer à la résistance d’ensemble ;
c - ferme Polonceau a retombées sur appuis.

a -de nombreux treillis secondaires permettaient d’éviter les flexions
locales et les barres comprimées de grande longueur ;
b -on préfère maintenant réduire le nombre des nœuds, quitte à renforcer
les barres (flexions locales de la membrure supérieure, treillis
comprimés de grande longueur) ; cela est facilité par l’emploi de
sections tubulaires et des soudures directes sans goussets
Éléments des poutres à treillis

• La figure suivante
montre l’évolution des
poutres et fermes à
treillis suivant les
nouvelles techniques
a -solution rivée ; assemblage des treillis
par goussets en tôle découpée ;
b -solution soudée dérivée de la
précédente ; la soudure permet de
réduire les goussets ;
c -évolution de la solution
antérieure, utilisant une membrure
en profil T (ou ½ I), le gousset réduit
ou même supprimé totalement ;
d -diagonales en cornières d’une autre
manière, permise par soudage

:
La figure suivante donne d’autres
positions de cornières treillis et des
solutions utilisant des profils creux
(ceux-ci ayant une bonne résistance à la
compression) :
LES TREILLIS
Des exemples
• Crystal Palace à
Londres, 1851, arch. J.
Paxton, ing. Fox Henderson

• Projet de Mies Van der Rohe
pour le théâtre national de
Mannheim, 1953
• Projet d’un hangar mobile pour
l’aviation militaire des EtatsUnis, 1951, arch. K. Wachsmann

• Tétraèdres préfabriqués pour la
construction de treillis
tridimensionnels, brevet de A. G.
Bell, 1904

Contenu connexe

Tendances

Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
Sami Sahli
 
Murs rideaux et menuiserie
Murs rideaux et menuiserieMurs rideaux et menuiserie
Murs rideaux et menuiserie
Sami Sahli
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
Sami Sahli
 
Le bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléLe bois et lamellé collé
Le bois et lamellé collé
Hiba Architecte
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
Sami Sahli
 

Tendances (20)

structure tridimensionnelle mero.pptx
structure tridimensionnelle mero.pptxstructure tridimensionnelle mero.pptx
structure tridimensionnelle mero.pptx
 
Structure metalique
Structure metaliqueStructure metalique
Structure metalique
 
Planchers 07
Planchers 07Planchers 07
Planchers 07
 
Planchers 01
Planchers 01Planchers 01
Planchers 01
 
Cours Structure: Les structures spaciales
Cours Structure: Les structures spacialesCours Structure: Les structures spaciales
Cours Structure: Les structures spaciales
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
 
Cour voiles
Cour voilesCour voiles
Cour voiles
 
Murs rideaux et menuiserie
Murs rideaux et menuiserieMurs rideaux et menuiserie
Murs rideaux et menuiserie
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 
structure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnellestructure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnelle
 
La conception architecturale
La conception architecturale La conception architecturale
La conception architecturale
 
La grande poste d'alger
La grande poste d'alger    La grande poste d'alger
La grande poste d'alger
 
Le bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléLe bois et lamellé collé
Le bois et lamellé collé
 
Diaporama contreventement
Diaporama contreventementDiaporama contreventement
Diaporama contreventement
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
 
La maison kabyle lounis
La maison kabyle lounisLa maison kabyle lounis
La maison kabyle lounis
 
Utilisation treillis
Utilisation treillisUtilisation treillis
Utilisation treillis
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
Plancher
PlancherPlancher
Plancher
 

En vedette (6)

14 treillis
14 treillis14 treillis
14 treillis
 
Cours treillis - Étude des structures treillis télécharger : http://goo.gl/P...
Cours treillis - Étude des structures treillis télécharger :  http://goo.gl/P...Cours treillis - Étude des structures treillis télécharger :  http://goo.gl/P...
Cours treillis - Étude des structures treillis télécharger : http://goo.gl/P...
 
Efforts de cohésion - Poutres treillis
Efforts de cohésion - Poutres treillisEfforts de cohésion - Poutres treillis
Efforts de cohésion - Poutres treillis
 
Analyse matricielle appliquée aux structures méthode des éléments finis
Analyse matricielle appliquée aux structures méthode des éléments finisAnalyse matricielle appliquée aux structures méthode des éléments finis
Analyse matricielle appliquée aux structures méthode des éléments finis
 
11- exemple-poutre
11- exemple-poutre11- exemple-poutre
11- exemple-poutre
 
Cours mef
Cours mefCours mef
Cours mef
 

Similaire à Treillis

LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdfLES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
elghaouatimane
 
Armatures fondations-superficielles
Armatures fondations-superficiellesArmatures fondations-superficielles
Armatures fondations-superficielles
Aissa Ouai
 
Béton armé 02
Béton armé 02Béton armé 02
Béton armé 02
Sami Sahli
 
9 poutres continues
9 poutres continues9 poutres continues
9 poutres continues
ritragc
 
Cours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libre
Cours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libreCours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libre
Cours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libre
isma3il5000
 

Similaire à Treillis (20)

expose 2024 tridimensionelle.pptx
expose 2024 tridimensionelle.pptxexpose 2024 tridimensionelle.pptx
expose 2024 tridimensionelle.pptx
 
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdfLES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
 
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutrechapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
 
Armatures fondations-superficielles
Armatures fondations-superficiellesArmatures fondations-superficielles
Armatures fondations-superficielles
 
Béton armé 02
Béton armé 02Béton armé 02
Béton armé 02
 
9 poutres continues
9 poutres continues9 poutres continues
9 poutres continues
 
Chapitre 7.pdf
Chapitre 7.pdfChapitre 7.pdf
Chapitre 7.pdf
 
dessin d'ensemble.ppt
dessin d'ensemble.pptdessin d'ensemble.ppt
dessin d'ensemble.ppt
 
Beton_Arme_ferraillage_cle76447d-2.pdf
Beton_Arme_ferraillage_cle76447d-2.pdfBeton_Arme_ferraillage_cle76447d-2.pdf
Beton_Arme_ferraillage_cle76447d-2.pdf
 
Cours_de_construction_metallique_I.pdf
Cours_de_construction_metallique_I.pdfCours_de_construction_metallique_I.pdf
Cours_de_construction_metallique_I.pdf
 
Cours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libre
Cours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libreCours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libre
Cours cm 1_chapitre__1_introduction_generale_11_12-libre
 
charpente-mttalique-160219140446.pptx
charpente-mttalique-160219140446.pptxcharpente-mttalique-160219140446.pptx
charpente-mttalique-160219140446.pptx
 
Chapitre ii-composants-de-la-voie-presentation
Chapitre ii-composants-de-la-voie-presentationChapitre ii-composants-de-la-voie-presentation
Chapitre ii-composants-de-la-voie-presentation
 
Armatures fondations-superficielles-131226013107-phpapp01
Armatures fondations-superficielles-131226013107-phpapp01Armatures fondations-superficielles-131226013107-phpapp01
Armatures fondations-superficielles-131226013107-phpapp01
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Structures horizontales-2019
Structures horizontales-2019Structures horizontales-2019
Structures horizontales-2019
 
DIAPO CHAINE.pptx
DIAPO CHAINE.pptxDIAPO CHAINE.pptx
DIAPO CHAINE.pptx
 
Chapitre 1_7 Torsion.pdf
Chapitre 1_7 Torsion.pdfChapitre 1_7 Torsion.pdf
Chapitre 1_7 Torsion.pdf
 
15 poteau-2
15 poteau-215 poteau-2
15 poteau-2
 
Méthode bielles-tirants
Méthode bielles-tirantsMéthode bielles-tirants
Méthode bielles-tirants
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel
 

Treillis

  • 1. MINISTERE DE L ’ ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université Saad Dahleb Blida Institut d’architecture LES TREILLIS Travail présenté par: CHAACHOUA Amina Groupe : 22 ANNEE UNIVERSITAIRE 20112012
  • 2. Définition des treillis • • Un treillis, ou système triangulé, est un assemblage de barres verticales, horizontales et diagonales formant des triangles, de sorte que la déformabilité est réduite lorsqu'il est soumis à un effort. Cette structure est devenue courante en construction à partir de la révolution industrielle, pour des ponts, avions… Cette préférence d'utilisation découle de l'efficacité de l'assemblage, et de la possibilité de préfabriqué les treillis, avant montage final sur le site de construction.
  • 3. 1 -Le treillis simple est formé uniquement de mailles triangulaires Si le nombre de réactions d'appui ne dépasse pas trois, ce type de treillis est le plus souvent isostatique. 2 -Le treillis composé résulte de l'assemblage de treillis simples Un tel treillis peut être isostatique 3 - Le treillis formé de barres qui se chevauchent sans être reliées physiquement • Un tel treillis peut être isostatique ou hyperstatique .
  • 4. RÉSOLUTION DES TREILLIS ISOSTATIQUES Il existe plusieurs méthodes de résolution des treillis isostatiques, parmi lesquelles : • la méthode des sections (ou méthode de Ritter (Allemagne, 1779-1859)), dont le principe consiste à isoler des morceaux de structure judicieusement choisis et à écrire leurs équations d'équilibre; • la méthode graphique de Cremona; • la méthode générale exprimant l'équilibre de tous les nœuds selon une formulation analytique; • la méthode des déplacements, uniquement utilisable par ordinateur, et qui est décrite dans le chapitre 14.
  • 5. POUTRE A TREILLIS L’âme travaillant peu dans sa zone médiane, on a quelquefois intérêt à l’ajourer ou à la remplacer par un treillis triangulé. Principe : Dans une poutre à treillis , comme dans tout système réticulé ( assemblage de barres droites , triangulé ) , les nœuds peuvent être considérés comme des articulations , Différents dessins de treillis (poutres à membrures parallèles) : Le treillis en N est intéressant lorsque les charges sont toujours de même sens et les diagonales ne sont jamais comprimées ; les montants , soumis à la compression , sont plus courts et résistent donc mieux au flambement
  • 6. Les treillis multiples ne sont plus guère employés Le treillis en est plus élégant, et plus rationnel dans les cas de changements de signes des efforts de treillis. On peut encore éviter cet inconvénient en ajoutant des barres de treillis secondaires, qui permettent le report des charges aux nœuds principaux sans flexion des barres Les treillis en K et en croix sont utilisés pour des poutres horizontales dont on veut conserver la symétrie axiale (voir poutres triangulaires).
  • 7. Fermes • Les fermes sont des poutres à treillis dont les membrures ne sont pas parallèles. • Les plus courantes sont les fermes Polonceau à deux pentes symétriques, issues de l’emploi de poutres armées (la figure suivante)
  • 8. a -ferme Polonceau issue de la poutre armée ; b- ferme Polonceau variante ; le poinçon P sert à éviter la flèche de l’entrait E, sans participer à la résistance d’ensemble ; c - ferme Polonceau a retombées sur appuis. a -de nombreux treillis secondaires permettaient d’éviter les flexions locales et les barres comprimées de grande longueur ; b -on préfère maintenant réduire le nombre des nœuds, quitte à renforcer les barres (flexions locales de la membrure supérieure, treillis comprimés de grande longueur) ; cela est facilité par l’emploi de sections tubulaires et des soudures directes sans goussets
  • 9. Éléments des poutres à treillis • La figure suivante montre l’évolution des poutres et fermes à treillis suivant les nouvelles techniques a -solution rivée ; assemblage des treillis par goussets en tôle découpée ; b -solution soudée dérivée de la précédente ; la soudure permet de réduire les goussets ; c -évolution de la solution antérieure, utilisant une membrure en profil T (ou ½ I), le gousset réduit ou même supprimé totalement ; d -diagonales en cornières d’une autre manière, permise par soudage :
  • 10. La figure suivante donne d’autres positions de cornières treillis et des solutions utilisant des profils creux (ceux-ci ayant une bonne résistance à la compression) :
  • 12. Des exemples • Crystal Palace à Londres, 1851, arch. J. Paxton, ing. Fox Henderson • Projet de Mies Van der Rohe pour le théâtre national de Mannheim, 1953
  • 13. • Projet d’un hangar mobile pour l’aviation militaire des EtatsUnis, 1951, arch. K. Wachsmann • Tétraèdres préfabriqués pour la construction de treillis tridimensionnels, brevet de A. G. Bell, 1904